La clé du succès : comprendre les problèmes de vos visiteurs ?


Aujourd’hui, quand on visite un site, on n’a pas envie d’être traité comme un énième anonyme à qui on sert le même discours… Si les blogs ont un tel succès, c’est en partie parce qu’ils favorisent une relation de proximité, un sentiment d’être compris par quelqu’un qui traverse les mêmes problématiques que n’importe qui.

Alors si vous êtes blogueur, il est particulièrement important de connaître les problèmes de vos lecteurs car c’est, à mon sens, la clé du succès pour un contenu efficace, agréable à écrire… et intéressant à lire ! Je vais vous expliquer pourquoi et vous donner des conseils pour lever le mystère sur ce qui préoccupe les visiteurs de votre site.

Pourquoi faut-il chercher à connaître les problèmes de vos visiteurs ?

C’est d’abord une source d’inspiration phénoménale – Quand on écrit du contenu, on se trouve souvent face à des gens en quête d’informations ou de conseils. Si vous savez ce qui préoccupe vos visiteurs, ça vous donnera une foule d’idées d’articles mais aussi de produits et services à développer si vous êtes un professionnel.

Et surtout, vous le ferez avec une grande éthique. Pourquoi ? Parce qu’au lieu de vendre simplement ce qui peut vous rapporter de l’argent, vous vendrez quelque chose qui a du sens pour les acheteurs.

C’est un fondement essentiel du référencement naturel – Un bon référencement repose notamment sur une adéquation entre la demande d’un internaute et la réponse que vous apportez sur votre site. Sans cette capacité à parler le même langage que les internautes et à traiter des sujets qui les intéressent, il est difficile de gagner en visibilité sur les moteurs de recherche.

C’est un moyen de bien cibler son offre quand on vend quelque chose – Avoir une bonne idée de produit ou de service est une chose ; avoir un produit ou un service qui répond à un besoin en est une autre ! On a parfois des idées géniales… mais le public n’est pas au rendez-vous, on a mal cerné les attentes et le projet se solde par un échec. Une erreur qui peut être évitée en enquêtant en amont sur votre cible !

C’est une clé de différentiation – Les internautes ont accès à une offre de contenu de plus en plus large, ils ont donc tendance à être moins fidèles, plus exigeants et beaucoup plus critiques vis-à-vis de ce qu’ils lisent. Publier un contenu qualitatif et bien ciblé crée un lien beaucoup plus fort que si vous proposez des articles qui ne touchent pas les lecteurs dans ce qui les intéresse ou les préoccupe.

Problèmes et solutions : la clé du succès ?
Problèmes et solutions : la clé du succès ?

Comment cerner les problèmes de vos visiteurs ?

Ne pensez pas qu’à vous !

Pendant un moment, oubliez votre site, ce que vous proposez, votre ligne éditoriale, votre valeur ajoutée, vos produits, vos services, votre personnalité… Tout ça, vous le connaissez déjà.

Intéressez-vous plutôt à ce que vos visiteurs ont à leur disposition en dehors de votre site : quelles sont leurs habitudes ? Où piochent-ils leurs informations ? Connaissent-ils votre sujet sur le bout des doigts ou ont-ils besoin de pédagogie ?

Vous ferez parfois des découvertes surprenantes. Par exemple, j’ai réalisé grâce à cet exercice que beaucoup de blogueurs amateurs préféraient s’informer sur le référencement quand leur blog lifestyle préféré y consacre un article entre deux posts beauté et lecture… plutôt que d’aller sur des sites plus « spécialisés » où ils se sentent moins à l’aise et où ils jugent souvent le propos trop technique.

Enquêtez sur la façon dont vos visiteurs s’expriment

Allez fouiner sur les réseaux sociaux en lisant les commentaires sur des pages ayant la même thématique que la vôtre ; rejoignez des groupes Facebook pertinents par rapport à votre sujet ; allez regarder ce qui se passe sur d’autres sites… C’est très révélateur de certaines inquiétudes, de certaines questions récurrentes mais aussi de tout un vocabulaire que vos visiteurs emploient et qui n’est pas forcément le vôtre.

Par exemple, c’est comme ça que j’ai découvert que pas mal de blogueurs parlaient de « codage » pour désigner le HTML/CSS… un terme que je n’utilise jamais, préférant parler de « code » ou de « développement ». Ici, c’est presque un détail de langage mais certaines marques passent totalement à côté de la façon dont leurs clients s’expriment juste parce qu’elles n’utilisent pas la même terminologie.

Trouvez les statistiques qui vous surprennent

Regardez quels sont vos articles les plus lus, les plus partagés ou les plus commentés… et repérez les fois où vous avez été surpris du succès d’un article. En trois ans de blogging, ça m’est déjà arrivé plusieurs fois et souvent avec des articles que je trouvais médiocres !

C’est très révélateur car ça signifie souvent que vous avez mis le doigt sur une attente de votre lectorat qui n’était pas satisfaite jusqu’à présent.

Par exemple, moi qui ai l’habitude d’écrire des articles très détaillés et bourrés d’explications, j’ai plusieurs fois été surprise par le pouvoir d’une simple liste d’outils, de sites web ou de ressources utiles… que les visiteurs semblent adorer alors qu’à mes yeux, c’est « juste une liste » qui ne casse pas trois pattes à un canard :)

Interrogez vos lecteurs

À l’été 2016, j’ai réalisé un grand sondage auprès des lecteurs du blog et parmi les questions, j’ai demandé : « quel est le principal problème que vous rencontrez en tant que blogueur ? »

Cette question a un véritable pouvoir magique : elle peut d’abord vous donner des dizaines d’idées d’articles et ce n’est pas une exagération ! J’ai encore une page entière d’idées inexploitées issues de ce sondage, en plus de toutes celles dont j’ai déjà tenu compte :) D’autre part, vous pouvez faire ressortir des problèmes que vous ne soupçonniez pas ou du moins, dont vous ne soupçonniez pas l’importance pour vos visiteurs.

Rares sont ceux qui m’ont dit qu’ils avaient du mal avec la technique, le référencement, les réseaux sociaux, etc. En revanche, des dizaines de personnes m’ont parlé de leurs difficultés à s’organiser pour alimenter un blog régulièrement quand ce n’est pas une activité principale. Beaucoup de blogueurs sont en même temps des entrepreneurs, des salariés, des étudiants, des parents au foyer… et chacun à son échelle est confronté à la nécessité de trouver du temps pour le blogging !

J’ai donné sur le blog des conseils pour réaliser un sondage efficace. Je vous conseille de privilégier une approche très directe de la question en demandant aux gens quel est leur problème plutôt que de tourner autour du pot avec une formulation du type « Quel type d’article aimeriez-vous lire ? »

Réfléchissez à vos différentes cibles

À travers les commentaires ou les mails que vous recevez, les articles les plus lus, essayez de définir vos profils de visiteurs. Chaque cible peut avoir des besoins et des problèmes différents et avoir en tête ces profils (que l’on appelle des « personas » en content marketing) permet de s’assurer de n’oublier personne !

Regardez ce qui marche chez vos concurrents

N’arrêtez jamais de lire d’autres sites sous prétexte que vous avez lancé le vôtre. Même si vous avez peu de temps pour le faire, essayez d’y consacrer un petit moment dans les transports en commun, pendant une pause, etc. Personne ne traite un même sujet de la même façon et la lecture d’autres blogs peut vous éclairer sur des sujets qui passionnent la même cible que la vôtre.

Parlez aux gens qui sont concernés par votre thématique

Ce n’est pas parce que votre blog ou que votre entreprise se joue sur le web que l’aspect « vie réelle » disparaît. Au contraire, il faut toujours garder à l’esprit que vos visiteurs ou vos clients sont avant tout des êtres humains que vous croisez peut-être au quotidien. Il y a peut-être des matins où, sans le savoir, je prends les transports en même temps que des lecteurs de No Tuxedo.

N’ayez pas peur de parler de vos idées, de vos projets, de vos services, des sujets qui vous tiennent à cœur et surtout, écoutez comment les gens réagissent et ce qu’ils vous disent. Les retours sont parfois très surprenants et enrichissants pour lever vos doutes ou comprendre ce qui peut freiner les gens dans votre approche.

C’est d’ailleurs le conseil donné par Sophie dans son article pour devenir blogueur professionnel quand on est amateur : interrogez 200 prospects avant de lancer votre projet !

Par exemple, j’ai commencé récemment à réfléchir à la possibilité de proposer une prestation payante sur mon blog. Quand j’en ai parlé à quelques personnes, j’ai entendu ce genre de phrase :

  • « Je pensais que ton blog était déjà professionnel ».
  • « Il faut que tu vendes ça plus cher, c’est un travail qui vaut beaucoup plus que (le montant que j’avais en tête) ».
  • « Je croyais que tu avais déjà des services payants ».

C’est plutôt étonnant de réaliser que ce qui est pour moi une grande étape de réflexion paraît au contraire « sans surprise » pour d’autres personnes…

Alors je ne peux que vous conseiller d’avoir cette curiosité de lire ce qui se passe dans votre niche, d’interroger vos lecteurs et les gens susceptibles d’entrer dans votre cible, de lancer un sondage, de lire avec attention les commentaires de votre blog et ceux postés sur le blog des concurrents et les réseaux sociaux… vous apprendrez des choses que vous n’auriez sans doute jamais apprises autrement !

Avez-vous déjà cherché à savoir ce qui préoccupait vos lecteurs ? Est-ce que vous partagez mon point de vue sur l’importance de cet exercice ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

18 commentaires sur “La clé du succès : comprendre les problèmes de vos visiteurs ?

  • Bee

    Bonjour,

    Moi suis nulle en blogging, mais je le fait quand même. Il y en a tellement et beaucoup se ressemble. Moi le réferencement et le trafic sont plus que petit. Je n’ai peut-être tout simplement pas la fibre des bloggeurs
    Bee

    Répondre à Bee
    • Marlène

      Comment peut-on être « nul en blogging » ? ;) Le blogging couvre une telle variété d’activités qu’il est impossible d’être nul en tout. Manquer de confiance en soi, oui. Avoir des axes de progression, oui, tout le monde en a. Avoir peur de l’échec, ça peut arriver… mais je ne crois pas à l’existence d’une « nullité en blogging » ;)

      Répondre à Marlène
  • Xavier Cuvit

    Bonjour Marlène,

    Je viens de tomber sur l’article et j’ai été agréablement surpris. Tu fais bien de rappeler avec cet article que tout blogueur doit connaitre les problèmes de ses visiteurs. Sinon réussir s’annonce très difficile…

    Interroger 200 personnes est vraiment l’idéal c’est clair. Si on souhaite répondre à un besoin bien spécifique et être sûr de taper dans le mille, c’est ce qu’il faut faire. Sinon, je pense que l’approche « espionnage d’audience des concurrents » est un bonne technique. Qui peut se coupler avec des sondages auprès de sa propre audience au fur et à mesure qu’on se la constitue, comme tu l’as dit dans l’article.

    Merci pour l’article !

    A bientôt,
    Xavier

    Répondre à Xavier
    • Marlène

      Hello Xavier, je constate que c’est souvent un problème commun aux blogueurs qui « rament » : ils écrivent pour eux-mêmes. C’est une bonne chose de puiser en soi la motivation et l’inspiration pour animer son blog mais ça ne doit jamais faire perdre de vue le fait qu’on écrit pour « un public »… Pour un blogueur amateur, ce n’est pas forcément gênant de ne pas avoir cette réflexion sur son audience mais quand on veut se développer ou qu’on tient un blog dans un cadre pro, ça me semble indispensable.

      Même chez les entreprises, il y en a encore trop qui utilisent leur blog exclusivement comme support de promotion de leurs propres produits/services.

      Répondre à Marlène
  • Céline

    Merci pour cet article qui soulève, je pense, un point essentiel dans le blogging ! On écrit pour soi mais aussi pour les autres.
    Pour ma part, je mêle toujours infos pratiques, personnelles et très visuelles avec beaucoup de photos. Je pars souvent de mes propres interrogations avant un voyage ou de questions que l’on a pu me poser. Puis je tente, autant que possible, de me différencier de ce qui a déjà été fait pour que cela soit complémentaire. Pas si simple et évident mais à mon sens, c’est une façon de se singulariser au maximum. Les articles qui marchent le mieux sont finalement ceux sur des bonnes adresses à tel endroit ou des itinéraires de voyage (qui sont au final très perso puisque calés aussi sur notre schéma familial à 4)… probablement aussi parce que ces articles sont assez bien référencés sur leur créneau ;)

    Répondre à Céline
    • Marlène

      L’intérêt pour les itinéraires me fascine, je le vois aussi sur mon blog voyage où j’ai pourtant évoqué des destinations assez « simples ». Je ne parle même pas du volume d’e-mails demandant des itinéraires… alors que je te rejoins sur la dimension personnelle de l’exercice. On n’a pas tous le même rythme de vie, les mêmes contraintes (familiales, budgétaires, etc), les mêmes passions (musées, nature, farniente, visites historiques, patrimoine, etc).

      Pour ma part, je ne regarde jamais ce que les autres ont fait car je n’ai pas envie que ça me freine ou de me décourager en voyant un article terriblement génial avant même d’avoir commencé le mien !

      Répondre à Marlène
  • LaPtiteVieDuneBlonde

    Coucou ! J’ai ouvert depuis peu un blog et comment t’expliquer que tu m’a enormément aidée ! Tous tes conseils m’on suivi avant même que je crée mon blog, sur le choix de la plateforme, puis sur le fait de ne pas me décourager… C’est rageant d’avoir l’impression de faire ça pour rien, mais tes conseils et le fait d’écrire 26 articles ( j’y travaille encore ). Tu est dans ma blog roll, et je suis avec impatience tes nouveaux articles, même si je ne commente pas forcément… En tout cas, voilà, juste pour te dire merci, car tu me permet de ne aps baisser les bras et de toujours rester motivée, et je dirais que malgré quelques petites baisses de moral, je m’en sors pas mal au niveau de la motivation ! Merci :)

    Répondre à LaPtiteVieDuneBlonde
    • Marlène

      Merci beaucoup de ton message. Je suis contente si j’ai pu t’aider un peu ! S’il y a des questions que tu aimerais que je traite sur le blog, des problèmes que tu rencontres, n’hésite pas à m’envoyer un petit mail car ça peut me donner des idées pour aider d’autres blogueurs qui débutent.

      Répondre à Marlène
    • LaPtiteVieDuneBlonde

      Merci beaucoup, je pense que je t’enverrais un mail, c’est très gentil à toi !

      Répondre à LaPtiteVieDuneBlonde
  • Bernieshoot

    Hello Marlène,
    Effectivement savoir ce qui va intéresser les lecteurs pour proposer des contenus apportant des réponses est un plus pour la fidélisation. Pour autant, il est nécessaire de ne pas perdre le fil conducteur et ne pas considérer « qu’une attente dans un commentaire » relève d’un véritable besoin collectif.
    Analyser ce qui marche a de l’intérêt, mais je trouve qu’il est enrichissant de comprendre pourquoi un article bien ficelé en contenu et en référencement ne donne pas les résultats espérés. C’est une analyse où il faut laisser tomber son affectif et son égo afin d’avoir un vrai recul.

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Hello, tu as raison concernant les attentes dans les commentaires… mais parfois, répondre à une attente exprimée par une seule personne se révèle aussi utile à d’autres qui n’avaient rien exprimé :)

      Répondre à Marlène
  • tania

    sur mon blog j’ai remarqué que les articles où je parlais d mes expériences personnelles sont ceux où j ai le plus de réactions
    ceux où je parle blogging
    j’ai été très surprise du nombre de retour sur le blog sur mon article où je parlais d’un blog sans photos de voyages. Je parlais de mes difficultés pr avoir des photos sur certaines destinations car voyages anciens où je n’ai plus de photos ou de basses qualités
    pr l’instant je n’ai pas encore fait trop d’articles « pratiques »
    il faut que je tri mes photos LOOOOL

    Répondre à tania
    • Marlène

      Rhalala ne m’en parle pas, j’en ai ramené une tonne d’Angleterre (encore) et je repars bientôt en Pologne, ça ne va pas arranger la situation ^^

      Tu vois, en revanche je ne ferais pas une opposition entre les expériences personnelles et les infos pratiques. Je pense qu’à travers une expérience personnelle, tu peux apporter sans forcément t’en rendre compte beaucoup de réponses pratiques. Par exemple, quand tu racontes une galère de voyage, ça peut dédramatiser la peur de vivre une mauvaise expérience pour quelqu’un qui est inquiet de partir et qui se dira « finalement, ça fait partie du voyage de vivre quelques péripéties, ça fait des souvenirs ! ». En racontant ton coup de coeur pour un pays, tu peux aider une personne à comprendre ce que tu as aimé… et à se dire « tiens, moi aussi j’aime bien les mêmes choses, c’est sûrement une destination qui me plairait ».

      Répondre à Marlène
  • Délia

    J’y ai déjà largement réfléchi mais j’ai du mal à cibler précisément les attentes de mes lecteurs, parce que j’ai beaucoup de mal à trouver un facteur commun aux articles qui ont bien fonctionné sur le blog, et je crois que pour beaucoup, ce sont du coup des genre de coup de chance (partages ect …). D’autant que les thématiques sont assez variées, et ma manière de traiter le sujet, aussi.
    Autant d’éléments qui font que ton article remet le doigt sur un élément qu’il faut que je continue d’approfondir!
    En tout cas ce qui est certain, c’est que malgré tout, les attentes du lecteur sont une source d’inspiration, certains posent des questions, d’autres ne se rendentpas compte que tu viens de réaliser grâce à eux que tu n’as pas traité tel ou tel sujet sous cet aspect bien précis ..

    Répondre à Délia
    • Marlène

      Oui, absolument… et pour peu qu’on soit à l’écoute de ces petites remarques et commentaires, on peut vraiment nourrir son inspiration ! Je ne constate pas spécialement de facteur commun aux articles qui « marchent » dans mon cas : il y a de tout, des tutoriels, des articles plus personnels, des réflexions… C’est pour ça que je trouve surtout intéressant le fait de regarder ceux dont le succès me « surprend ».

      Répondre à Marlène
  • Daphné @ Be Frenchie

    Ton approche m’interpelle ; parce que si mon but n’était que noter mes pensées, je ferais plutôt un journal intime.

    J’ai remarqué sur mon blog lifestyle que les articles très pratiques sont généralement moins commentés que ceux dans lesquels je partage une expérience. Par exemple, j’ai fait deux articles sur une île paradisiaque en Thaïlande :

    – l’un parle de ce que j’ai ressenti là-bas
    – l’autre est guide pratique complet pour y séjourner

    à ma grande surprise, le premier « marche » bien mieux que l’autre. Je pense que c’est parce que l’approche est plus personnelle et peut toucher même ceux qui n’ont pas l’intention d’aller là-bas.

    En te lisant je pense aussi à ce facteur de saisonnalité lorsqu’on publie; un article sur la déco de Noël publié mi-décembre risque de ne plus intéresser grand monde, même si Noël n’est pas encore passé ( mais pourquoi suis-je en train de commenter au lieu de concevoir mon calendrier de l’Avent ? ;-) ).

    Répondre à Daphné
    • Marlène

      Hello, j’ai aussi remarqué cet impact de l’émotion sur les réactions… En revanche, en référencement, c’est plutôt le côté informatif qui a tendance à fonctionner (à condition que l’article soit bien optimisé évidemment). C’est intéressant parce que ça permet à certains contenus de vivre « deux vies » très complémentaires.

      J’ai par exemple un article qui avait (un peu) fait réagir sur le thème de la perfection sur les réseaux sociaux et il ne marche pas du tout en référencement car peu de gens font des recherches sur ce genre de sujet.

      Répondre à Marlène
    • Daphné @ Be Frenchie

      Oui, c’est exactement pourquoi je pense que je pourrais sur traiter certains sujets sous ces deux angles complémentaires :

      un article d’humeur destiné aux lecteurs réguliers
      un article plus factuel qui donne des détails pratiques

      Le fait de scinder les deux me parait plus pertinent pour créer des contenus qui se complètent sans devenir trop fouillis.

      Voilà ce que j’aime dans ton blog; articles et réponses à nos commentaires permettent de réfléchir pour avancer et résonnent même plusieurs jours après.

      Répondre à Daphné
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.