Blog à succès et réseaux sociaux : faut-il faire semblant d’être parfait pour réussir ?


De l’extérieur, il est fascinant de constater à quel point la vie des blogueurs peut avoir l’air parfaite. Cette tendance n’est pas propre à la blogosphère. Combien de personnes agissent ainsi sur les réseaux sociaux, ne postant que lorsqu’elles partent pour des destinations exotiques ? Alors j’ouvre le débat : faut-il faire semblant d’être parfait pour avoir un blog à succès ?

Et d’ailleurs, pourquoi sommes-nous si attirés par la perfection ? A-t-elle au final des effets pervers ?

Pourquoi la perfection nous séduit

Nous sommes sans doute tous assez imparfaits… et je suis la première à le reconnaître. J’ai posté la photo ci-dessous sur Instagram, prise sur ma super planche à découper trop design… mais dans la vraie vie, il m’arrive aussi de me faire des plats pas du tout présentables.

Dessert sur Instagram

Quand on y pense, être imparfait c’est aussi être conscient qu’il existe « mieux » ailleurs, dans chacun des domaines de notre vie. Il y a des gens dont l’appartement est mieux décoré. Il y a des gens qui font des voyages plus excitants que les nôtres, des gens qui ont un compte banque plus fourni, des gens plus heureux, que sais-je ?

Et qui n’aspire pas à s’améliorer ? En règle générale, nous cherchons tous à aller mieux, à nous épanouir davantage et à mener une vie meilleure…

Le pouvoir incroyable de prendre le contrôle de soi

Les réseaux sociaux, comme les blogs, nous offrent un pouvoir incroyable : celui de prendre le contrôle de soi et de l’image que l’on renvoie aux autres. Ils nous offrent la possibilité de choisir ce que l’on montre et ce que l’on garde pour soi, une liberté que l’on n’a pas toujours dans la vraie vie.

Dans un article intitulé « Les réseaux sociaux et le mythe de la perfection » (en anglais), Lauren écrivait : « Très souvent, les blogueurs ont tendance à retracer les succès plutôt que les échecs parce qu’on préfère revenir sur toutes les choses merveilleuses qui se sont déroulées durant l’année plutôt que de se focaliser sur le banal, l’ordinaire, les choses tristes ou déprimantes qui sont arrivées. Nous n’avons pas besoin de faire part de nos peines au monde entier donc nous nous montrons à notre avantage ».

Dans son post, Lauren partage ensuite des photos d’elle-même en racontant la « véritable histoire » qui se cache derrière. Par exemple, elle raconte : « Là, j’étais en train de me geler les fesses, j’avais ajouté des faux seins à mon haut et je recevais des regards soupçonneux de la part de toutes les familles présentes dans l’aire de jeux du parc ».

D’autres blogueuses se sont prêtées à ce jeu, comme Dana du blog Hotpants qui s’est confiée dans un post intitulé « Ces photos que j’aurais aimé ne pas retoucher sur Photoshop » ou encore Eleonore Bridge avec son article « L’arrière-boutique ».

Le blog est parfois au carrefour de tendances contradictoires : montrer des aspects personnels de sa vie tout en s’adressant à des « inconnus ». Inviteriez-vous une personne croisée dans la rue dans votre salle de bains ? Sans doute pas… alors qu’une blogueuse montrera parfois la salle de bains en question sur son blog. Il en va de même avec les émotions. On accepte souvent volontiers de raconter des moments forts de sa vie… tandis qu’on partagera plutôt les moments négatifs avec ceux à qui l’on fait vraiment confiance (amis, cercle proche).

Ne pas tout montrer, est-ce être faux, mentir à ses lecteurs ? Ou est-ce finalement un choix logique pour concilier envie de partage et jardin secret ?

Quand la perfection devient source de complexes

Renvoyer cette image idéale a beaucoup de bons côtés : on reçoit des commentaires positifs qui boostent l’estime de soi, on prend conscience de toutes les choses agréables que comporte notre vie, c’est un encouragement à voir le beau dans un quotidien qui ne l’est pas toujours.

Pour un blog à succès, il faut aussi mentionner une autre dimension : la dimension marketing. Un blog à succès est souvent courtisé par les marques et un compte esthétique, avec des visuels léchés, offre un écrin idéal pour mettre en scène des produits. C’est ainsi que certains blogueurs peuvent toucher des sommes conséquentes. La perfection va de pair avec une source de revenus.

Est-ce quelque chose de négatif ? Pas forcément… mais ça peut néanmoins avoir des effets pervers.

Photo d'une manucure ratée inspirée d'un post sur Pinterest
Photo tirée du site Pinterest Fail : lorsque l’on essaie de reproduire chez soi le nail art parfait trouvé sur Pinterest…

Pour celui qui poste…

  • Le sentiment de se mentir : faire semblant d’être joyeux alors qu’on ne l’est pas, riche alors qu’on ne l’est pas… On peut au final avoir l’impression d’être apprécié pour ce que l’on n’est pas. La véritable appréciation n’est-elle pas le fait d’aimer quelqu’un malgré ses imperfections ?
  • Perdre son droit à l’erreur : dans ce monde parfait, la faille n’a pas vraiment sa place et peu de blogueurs révèlent au final leurs ratés. Il faut aussi avouer que certains lecteurs, derrière leur écran, oublient que le blogueur reste un être humain et ne tolèrent aucune « erreur », aucune déception.
  • S’exposer à la jalousie : certains sont heureux de votre succès et chercheront à s’en inspirer… mais d’autres personnes auront l’impression de ne pas être à la hauteur et vous feront clairement sentir leur jalousie.

Un joli bureau avec une machine à écrire

Pour celui qui regarde…

  • Les blogueurs ou les réseaux sociaux peuvent renvoyer un idéal faussé… de la même manière qu’un magazine peut donner une image de la femme qui ne correspond pas à la réalité. S’identifier à cet idéal revient-il à mettre la barre un peu trop haut ?
  • Ça lisse les différences qui peuvent exister entre blogueurs. Après tout, une photo en gros plan d’un smoothie parfait peut avoir été prise dans un hôtel particulier des beaux quartiers de Paris autant que dans un studio délabré. Et le blogueur qui vit dans le studio se sent peut-être beaucoup plus heureux que son homologue fortuné. Est-ce normal que toutes ces différences s’effacent ? N’aboutit-on pas à une vision un peu déformée du monde ?
  • Le complexe de ne pas être assez : certains lecteurs peuvent avoir l’impression que tout le monde s’en sort mieux qu’eux, de ne pas arriver à suivre le rythme de cette vie à 100 à l’heure que les autres montrent… en oubliant qu’elle ne représente qu’un fragment de la réalité.

J’ai posé beaucoup de questions dans cet article et nous avons sans doute tous des réponses différentes.

Avez-vous l’impression que la perfection soit nécessaire pour avoir du succès dans le blogging ? Comment faites-vous le tri entre ce que vous montrez sur votre blog et ce que vous cachez ?
Thèmes : Devenir blogueur 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

37 commentaires sur “Blog à succès et réseaux sociaux : faut-il faire semblant d’être parfait pour réussir ?

  • Caro Bleue Violette

    Alors moi je fais tout le contraire :-P Sur mon blog, je raconte mes moments de lose, je parle ouvertement de ma dépression, de mon trouble de l’anxiété généralisée, de mes crises d’angoisse, de mes diverses phobies. L’année dernière j’ai dû retourner vivre chez mon père et je l’ai dit. Là je prépare un article parlant de mon chômage longue durée. Autant dire que je suis très loin de vendre du rêve, looool. Et pourtant, même si j’en raconte beaucoup, je suis loin de tout raconter.

    Dans la vie, je n’ai jamais fait semblant d’être quelqu’un que je n’étais pas et pour moi, ça n’a aucun intérêt de le faire sur mon blog. Cela dit, oui, il y a toujours une certaine mise en scène sur un blog, même quand on y raconte des choses peu glorieuses :-)

    Répondre à Caro
    • Marlène

      C’est intéressant d’avoir le point de vue de quelqu’un qui semble aller à contre-courant de cette tendance à la perfection ;) Je suis convaincue que certains lecteurs (sinon tous) ont aussi besoin de blogs sincères qui n’hésitent pas à évoquer des problèmes qu’on peut tous connaître un jour dans sa vie. Le chômage en fait partie, c’est comme les problèmes de santé ou d’argent, les ruptures ou les divorces, la dépression, etc. Au fond, ce ne sont pas des tabous mais de vrais événements de la vie, même si ce ne sont pas les plus joyeux… et je trouve ça bien qu’il y ait des blogueurs pour en parler. C’est courageux et utile.

      Répondre à Marlène
  • Pretty and cie

    L’image parfaite et lisse de certains blogs et comptes sur Instagram et compagnie me fatiguent à force et je tend à m’en éloigner, même si j’apprécie de regarder de jolies photos, de belles mises en scène … Pour moi, le sens du blogging est de bien montrer la vraie performance (ou non) d’un produit et ce qu’il donne sur une fille ordinaire et dans la vraie vie et pas sur une modèle de 16 ans bien retouchée… Etre parfait ne donnera pas plus d’impact à un blog, je ne pense pas! Une faille, un défaut, donnera plus envie aux gens de voir ce qu’ils ont devant eux et de s’identifier qu’une personne parfaite qui fait tout ce qu’on attend d’elle (même si on essaye de tendre vers une sorte de perfection que l’on s’impose!)
    bel article en tout cas et une bonne prise de conscience sur une question pas si banale!
    bisous!

    Répondre à Pretty
    • Marlène

      Merci ! Je me pose aussi toutes ces questions concernant mon propre compte Instagram, j’y partage surtout des « jolies photos » et il y a clairement de ma part une recherche d’esthétique. Je n’ai jamais eu envie de photographier mon plat du midi ou mes soirées pizza entre amis par exemple :) Mais plus le temps passe, plus je me dis que c’est peut-être aussi ce côté impersonnel qui empêche finalement les gens de s’y reconnaître et de s’y abonner…

      Répondre à Marlène
  • Ludo

    En lisant ton article, je me suis rendu compte que lorsque je fais mes bilan (ce que presque tout les bloggeur littéraire font), je dis ce qui marche (le nombre de visiteurs, le nombres d’article publiés, les partenariats,…), mais jamais des points négatifs! Je suis parfois « peiné », enfin déçu plutôt lorsqu’un article ne marche pas, ou lorsque j’ai eu moins de visiteur mais je ne le mentionne pas…peut-être que je devrais…

    Répondre à Ludo
    • Marlène

      C’est un choix qui n’appartient qu’à toi mais personnellement, j’aime bien connaître les tops et les flops sous l’angle de ce qui a plu aux lecteurs et de ce qu’ils ont boudé. Je ne fais jamais d’articles bilans sur la partie Livres du blog, je devrais peut-être m’y mettre ;)

      Répondre à Marlène
    • Ludo

      C’est une bonne idée! Un top/flop des article chaque mois :) Je note…

      Répondre à Ludo
  • Geekette

    Article fort intéressant. :)
    Quand on blogue, il faut être soi-même. Exprimer ce que l’on ressent, pense, estime.
    Liberté d’expression quand tu nous tiens.
    Se mentir à soi-même c’est moche, ça trompe et puis ça dévalorise.
    Ok il y a les blogs placards à pubs. Mais n’est-il pas plus enrichissant que de suivre les blogs plus punchy et drôles ? :)

    Répondre à Geekette
    • Marlène

      Je suis d’accord avec toi sur le fait que mentir dévalorise car au final, ce que l’on renvoie comme image ne correspond même plus à ce que l’on est et on peut finir par se dire « Au fond, est-ce que mes lecteurs m’aimeraient autant si je n’étais que moi-même et pas cet idéal ? »

      Tes autres réflexions soulèvent plein de questions chez moi. Par exemple, tu parles de « blogs placards à pubs » mais un blog peut rechercher la perfection sans pour autant tomber dans cette catégorie. De la même manière qu’on peut avoir de l’humour tout en ayant une grande quête d’esthétisme par ailleurs. J’ai l’impression que la « perfection » peut avoir plusieurs finalités : se faire bien voir des marques en est une mais ce n’est pas la seule… Merci pour ton commentaire !

      Répondre à Marlène
  • La Minute d'Emy

    J’aime le coté esthétique des blogs, mais ce n’est pas ce que je recherche le plus. J’aime découvrir de nouvelles choses, que cela reste du partage.

    Répondre à La
    • Marlène

      Je suis comme toi, le fond m’importera toujours plus que la forme !

      Répondre à Marlène
  • Ju

    Je découvre ton blog avec cet article et avec beaucoup de plaisir. Tu as su formuler beaucoup de points sur lesquels je m’interroge depuis plusieurs mois. Perso, la perfection en photo, j’aime la regarder un peu en revanche, je n’ai pas la patience de mettre en scène mes photos. Je le fais un peu de temps en temps mais sur Instagram, j’aime me dire que c’est instantané même dans la prise de photos. Et puis tant pis si c’est moche.
    Sur le blog quand je parle de lifestyle et de mon expérience perso, c’est toujours réfléchi. Mais comme je suis super spontanée, même quand il y a des merdouilles, je le dis. Je ne rentre pas forcément dans les détails, mais ça finit par sortir quand même ^^
    Bon c’est pas tout ça, tu m’as donné à réfléchir et je vais aussi découvrir tes autres articles!
    A très vite!

    Répondre à Ju
    • Marlène

      Merci Ju et bienvenue ici ! Ton blog est très sympa :) La spontanéité est agréable dès lors que tu ne la regrettes pas après avoir cliqué sur publier. Mais je trouve qu’au fil des mois de blogging, on apprend aussi à mieux cibler ce avec quoi on est à l’aise et ce qu’on ne souhaite pas aborder.

      Répondre à Marlène
  • Pascale

    Dans mes articles, j’essaie de rester toujours simple, de parler de la vraie vie, de mes peurs. De rappeler à mes lecteurs que je suis comme eux. Je blog voyage en famille et mon ultime but est de donner le goût aux gens de sortir, d’aller jouer dehors. Je ne peux pas leur donner le goût de le faire s’ils s’en sentent incapables. S’ils sentent que je suis dans une classe à part, une sorte de super maman invincible. Ils ont besoin de savoir que nous sommes humains. Mes articles les plus populaire sont d’ailleurs des articles humains.

    Répondre à Pascale
    • Marlène

      Je constate la même chose ici ! Les articles qui ont suscité le plus de réactions sont ceux où j’ai partagé des expériences personnelles… même si, en matière de web, on reste sur des sujets peu intimes :) J’imagine qu’avec les voyages, il y a une dimension de comparaison « Je pourrais le faire moi aussi », « J’aimerais moi aussi aller à tel endroit avec mes enfants » donc si ça paraît inaccessible, il est plus difficile de s’identifier à toi.

      Répondre à Marlène
  • Fabienne

    Cette tendance à montrer de plus en plus le « beau » quitte à perdre l’âme du blog de ses débuts, provient aussi des dérives de la presse et autres consorts qui aujourd’hui utilisent les blogs et bloggeuses comme source éditoriales. Magazines qui recensent les meilleurs blogs, DIY par les « makers » tendance… La monétarisation du blogging a fait des blogs ce qu’ils sont devenus. ON est donc schizophrènes, comme je le suis parfois, à avoir envie d’envoyer paître tout ça, tout en ayant conscience qu’il faut à minima jouer le jeu pour rester dans la course. C’est un peu le jeu « ma pôv lucette » :) c’est ce que je me dis quand je sais que ce que je fais est un peu déconnecté de ma réalité… Le tout est de garder du plaisir ! C’est mon crédo, faire des choses parce qu’elles me nourrissent intérieurement, et non pas pour l’extérieur. Garder cette ligne de conduite permet de ne pas se perdre en route.

    Répondre à Fabienne
    • Marlène

      C’est un aspect intéressant du débat, que je n’avais pas vraiment en tête en écrivant l’article, il a été soulevé sur la page Facebook du site Hellocoton qui a partagé l’article… Je pense qu’il y a effectivement des blogueurs pour qui la quête de perfection est directement liée au désir de séduire les marques. Je le vois notamment quand je jette un oeil aux requêtes Google qui mènent à mon blog, il y a régulièrement des mots clés en rapport avec ça, dans l’esprit « comment avoir un blog qui plaît aux marques ».

      Mais je ne crois pas que ce soit la seule et unique raison. Tous ceux qui lisent mes tutoriels et conseils ne sont pas des blogueurs aux dents longues en quête d’argent ou de cadeaux. Certains le font par pure curiosité et/ou par plaisir de façonner peu à peu l’univers qui leur ressemble, par envie de progresser, d’apprendre des choses nouvelles, de se fixer des challenges. Il y a aussi ceux qui envisagent la professionnalisation pour de saines raisons : faire connaître leur activité (freelances, artisans, etc) par exemple, faire de leur blog une vitrine pour retrouver un emploi ou changer de voie… Oui, il y a des gens qui veulent qu’on leur donne tout avant qu’ils n’aient construit quoi que ce soit mais fort heureusement, il y a aussi les autres :)

      Répondre à Marlène
  • Miss Blemish

    J’ai beaucoup aimé cet article, il est extrêmement intéressant. J’ai l’impression que la perfection est, dans le blogging, plus importante sur le versant esthétique – design, photos, présentation – que sur le versant parlé. De nombreuses bloggueuses n’hésitent pas à partager leurs émotions, leurs coups durs, leurs « moins bien » et je crois que c’est vital à la relation qui se crée avec ses lecteurs car très vite dans l’échange avec sa communauté se crée une vraie intimité qui ne saurait survivre sans authenticité. Je crois que le « glamour », le « parfait » est beaucoup plus présent dans la présentation esthétique que sur le fond et c’est tant mieux ! Cela permet de se sentir proche de la personne que l’on lit même si son quotidien nous est étranger ou nous paraît merveilleux. On se rend compte qu’à n’importe quelle échelle, on traverse tous des passes similaires et c’est ce qui fait sûrement toute la puissance du blogging : un très fort potentiel d’identification.
    A bientôt !

    Répondre à Miss
    • Marlène

      J’ai l’impression que sur certains blogs, la popularité va de pair avec un certain abandon de l’imperfection, y compris sur le fond. On glisse davantage vers le magazine avec un discours plus lisse, comportant moins d’aspérités et d’aveux. Le vocabulaire change aussi. Je pense à une blogueuse en particulier, qui à ses débuts se permettait un vocabulaire très familier et des articles à la cool « Salut, aujourd’hui je suis allée m’acheter des shoes chez Carouf ». Aujourd’hui, le style n’est plus le même ! Parfois, l’aspect mercantile passe sans doute aussi par là, le désir de créer un univers où les marques partenaires se sentent comme dans un écrin et où la confession intime risque de s’entrechoquer avec le désir de faire rêver l’Autre…

      Pour ma part, je ressens étonnamment un sentiment presque « libérateur » au fil du temps, celui de prendre conscience que l’imperfection est non seulement bien accueillie mais qu’elle est même souvent désirée…

      Répondre à Marlène
  • juliette

    Article qui résonne beaucoup en moi, tu le sais : merci pour ce bon résumé de la situation ;)

    Répondre à juliette
    • Marlène

      Tu fais partie des personnes que j’admire pour arriver à confier ouvertement certaines choses personnelles avec beaucoup de simplicité et de naturel. Tu as déjà dit que tu manquais de confiance en toi mais ce que tu fais en réclame beaucoup : partager des éléments de ta vie même ceux qui ne sont pas les plus roses, comme ta phobie, te lancer en freelance… Ca me fait plaisir de te voir passer par ici :)

      Répondre à Marlène
  • Margarida

    La perfection absolue n’existe pas et ce, quel que soit le domaine de la vie. Cependant, c’est juste « parfait » d’essayer d’être parfait, cela nous pousse à aller de l’avant, à nous améliorer, à se dépasser, à donner le mieux de soi-même, etc. bien qu’il ne faudrait jamais essayer d’atteindre cette perfection à n’importe quel prix et de n’importe quelle manière. Je crois qu’être en accord avec soi-même c’est une très bonne chose pour être sur le chemin de la perfection.. et ça vaut aussi pour les blogs, bien sûr !

    Super article comme d’hab (et comme d’hab, je le lis et je viens le commenter après tout le monde. Je crois en fait, que je ne dois pas être parfaite :-) !)

    Belle journée Lou !

    Répondre à Margarida
    • Marlène

      Le simple fait de prendre le temps de laisser un commentaire est parfait ;) Je crois qu’en matière de perfection, nous avons tous un seuil qui nous est propre. Je lisais sur le Facebook d’Hellocoton des réactions à cet article qui faisaient le lien entre le sujet de la perfection et l’envie de certains blogueurs d’être couverts de cadeaux, je n’ai pas l’impression que ce lien soit si présent que ça… Evidemment, il y a quelques blogueurs aux dents longues, comme dans tous les domaines de la vie… mais j’ai le sentiment que si beaucoup cherchent à donner le meilleur d’eux-mêmes, c’est avant tout par plaisir, pour soi et pour partager !

      Répondre à Marlène
  • Nombre Premier

    J’ai mis du temps mais j’ai fini par le retrouver ! Un article de Miss Blemish qui fait écho au tiens : http://missblemish.fr/bloguer-faire-ses-passions-profession/
    Pour moi, la perfection, c’est l’au-then-ti-ci-té. Et à mes yeux, http://tinoftea.blogspot.fr/ c’est le blog le plus authentique que je connaisse. Et il est parfait, parce qu’il à une âme. Je crois que ça (re)commence à (re)devenir un critère important avec toute cette perfection partout autour de nous et je m’en réjouis.

    Répondre à Nombre
    • Marlène

      Je viens de lire son article, il est – comme souvent – plein de réflexions que je trouve très justes. J’aime beaucoup ce qu’elle dit en conclusion : « le problème de la quête d’une esthétique léchée pour son blog pose la question de ce que le blog est pour nous ». C’est un peu ce que je viens de répondre à Olivia (alias « La fille de l’encre »)… Pour donner une âme à son blog comme tu dis, il faut, j’ai l’impression, accepter de faire confiance à ces anonymes qui te lisent tout en sachant pertinemment que tous n’ont pas de saines intentions à ton égard. C’est une mise en danger donc on mesure mal les conséquences sur sa vie, sur ses proches et dont je me demande toujours si elle en vaut la peine.

      Répondre à Marlène
  • La fille de l'encre

    L’image parfaite et lisse de certains blogs et comptes sur les réseaux sociaux me fatiguent justement et je tend à m’en éloigner, même si j’apprécie de regarder de jolies photos mises en scène …
    Mais j’apprécie de plus en plus la sincérité, la vérité … en même temps je n’aime pas non plus les blogs larmoyants, trop proches de la réalité dure et cruelle que certains vivent …
    Je penche donc pour un équilibre entre un peu de mise en scène qui ne fait pas de mal et enjolive le quotidien – on en a besoin – et vie réelle plus brute …
    On est bien avancé hein ? :)

    Répondre à La
    • Marlène

      Les blogs « larmoyants » comme tu dis me mettent souvent mal à l’aise, non pas à cause de ce qui y est écrit mais plutôt parce que j’ai peur pour la personne qui les tient… L’anonymat sur le web est une chose fragile, je pense à une blogueuse en particulier qui croit écrire de manière totalement anonyme alors que l’on peut en quelques clics connaître son nom et sa ville de résidence. Et je me dis que beaucoup sont sans doute dans ce cas, exposés sans le savoir à des regards pas forcément bienveillants. En ont-ils conscience au moment où ils se confient ?

      Je sais que pour ma part, j’ai tendance à « verrouiller » à double tour tout ce qui touche à ma vie privée… mais du coup, j’ai parfois l’impression d’être très froide et distante sur le blog sur des rubriques qui exigeraient un peu plus d’émotion (comme les voyages par exemple). Etre imparfait, c’est aussi ne pas trop « lisser » ce qu’on raconte et ce n’est pas si facile, je trouve !

      Répondre à Marlène
    • La fille de l'encre

      oui, c’est difficile de trouver l’équilibre. D’autant plus pour les nanas comme moi qui tiennent un blog humeur … dévoiler mais pas trop, se livrer mais se retenir … spa facile la vie de blogueuses :)

      Répondre à La
    • Marlène

      J’admire vraiment les blogueuses qui y arrivent avec un naturel déconcertant. Tu en fais partie, Odile Sacoche et Virginie Bichet aussi. Pour ma part, j’ai toujours un côté méfiant (« que vont faire les gens de ce que je leur raconte sur moi ? ») lié à de mauvaises expériences sur le web, genre harcèlement, ça refroidit sérieusement… et j’ai aussi l’impression, comme je le disais dans un commentaire sur ton dernier article, de « saouler les gens » si je raconte ma vie.

      Quand j’ai lancé No Tuxedo, je comptais en faire un blog lifestyle, j’avais fait quelques articles sur des sujets qui me plaisaient autour du bien-être notamment : faire une pédicure à la maison, des tests de gommages pour le visage, etc. Je comptais aussi proposer des posts déco parce que j’adore la déco et qu’il y a 2 ans, j’ai décidé de remeubler/redécorer mon appartement en partant de zéro, j’ai donc beaucoup exploré les boutiques de déco et de meubles. Bref, je voulais partager quelques éléments plus personnels… et à chaque fois, je me disais « Non mais sérieusement, les gens se fichent de savoir ce que je pense de mon gommage » ^^

      La rubrique Lifestyle a fini par devenir une sorte de coquille vide axée productivité/développement personnel mais sans rien de personnel… Je la conserve quand même parce qu’avec le temps, on se sent plus à l’aise aussi et je n’abandonne pas l’idée d’une approche un peu plus « perso ».

      Répondre à Marlène
  • The Creative Contente

    Je pense que quand tout trop parfait les lecteurs ont plus de mal à s’identifier ou bien peut être osent moins interagir, comme on ose moins entrer dans une boutique chic avenue Montaigne…Les lecteurs adorent les « arrières boutiques » et les bloggueurs avec du recul et de l’auto-dérision, je crois {enfin moi oui :-)} Ca permet de dédramatiser ses échecs. L’article d’Eleonore Bridge avec les fails des shootings photos m’avait fait mourir de rire ! Et après c’est ça qui est bien avec internet, c’est que chaque bloggueur à une audience qui lui ressemble je crois. Je ne crois pas qu’on doivent être parfait, je crois qu’on doit être vrai et vraiment soi pour se faire une belle place dans le blogging. A mon humble avis :-)
    Sur ce matin philosophique, je vais me remettre au boulot :-)
    ➕♡
    elise

    Répondre à The
    • Marlène

      J’avoue que j’aime beaucoup lire les coulisses des blogs, que le blogueur soit connu ou pas n’y change rien, d’ailleurs :) Ça en dit souvent long sur la personnalité de l’auteur et puis, il y a souvent un décalage entre ce qu’on voit et ce qui se passe derrière, c’est la magie de la vitrine qui met en avant certaines choses mais cache tout le contenu du magasin… pour le meilleur et pour le pire !

      Répondre à Marlène
  • OnlagGirl

    Comme dis précédemment, les blog nous vendent du rêve. Beaucoup d’entre eux. Certains blogs sont à la limite du magazine en ligne. Certains blogs n’ont plus cette fonction de je partage un bout de ma vie à force de devenir trop professionnel. Bref, je m’égare…
    Avoir un blog c’est partager un bout de sa vie, son avis sur ce qui fait notre quotidien ou moins quotidien. Montrer tout n’est peut-être pas approprier. Tant que le contenu proposé est sincère, cela me suffit.
    Super article! Bonne continuation

    Répondre à OnlagGirl
    • Marlène

      Merci ! La question, c’est « est-ce qu’on peut être sincère tout en embellissant ou en sélectionnant ce qu’on montre ? » Dans un sens, c’est normal de ne pas tout montrer et en même temps, si on choisit de montrer des choses qui ne reflètent pas notre quotidien on n’est plus tout à fait sincère… C’est la question philo du lundi hé hé !

      Répondre à Marlène
  • Lavisionrauz

    Je pense, que les bloggeurs influents, connus et reconnus sont un peu là comme pour nous vendre du rêve finalement. Cela est négatif comme positif, certes on aura un complexe parce qu’on estimera que notre vie est en quelque sortes nulle comparer à eux, cependant on essayera davantage de trouver les bons moments de nos vies. Par exemple je reprends ton exemple du smoothie au beau milieu des beaux quartiers ou dans un studio miteux, la personne du studio miteux aura peut être pris plaisir à se faire plaisir en le préparant, en le mettant en scène et en le dégustant celui la rapportera un peu de bonheur, ce qui n’est pas trop mal finalement. On va essayer de se focaliser sur des petits détails sur lesquels avant on aurais même pas lever le sourcils. Je pense que cette course au succès etc est autant négative que positive. Je pourrais en dire davantage mais je crois que cela durerais pas mal de temps ahhaa, des bisous! Merci pour cet article :*

    Répondre à Lavisionrauz
    • Marlène

      Je suis d’accord avec toi. Peut-être, au fond, qu’on ne ment pas dès lors qu’on se fait plaisir, même si le plaisir passe par la mise en scène. Mais en faisant ça, on a peut-être des attentes encore plus grandes envers ses lecteurs. On n’a pas juste montré ce qu’on était en train de faire, on a pris le temps de le faire sous un angle aussi « alléchant » que possible… alors si le lecteur n’est pas « alléché » comme on l’espérait, est-ce que ça ne devient pas encore plus décevant ?

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    Un article très intéressant. C’est justement une réflexion que je vais aborder le mois prochain dans un article humeur, du coup je pense que ma réflexion va encore grossir avec ton article.
    C’est vrai qu’il y a cette contradiction du blogging: montrer sa vie, son univers mais de manière très contrôlée quand même (et des fois un peu mise en scène, surtout sur insta). Même moi je le fais, je préfère faire une belle mise en scène à mon gâteau que de le montrer juste sortant du four.
    Cette idée me partage mais je reste quand même persuadée qu’il ne faut pas forcément donner l’image de la perfection pour tenir un blog. D’ailleurs chacun à son niveau de perfection. Bon ça j’en parlerais dans mon article.
    Bisou

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      J’ai hâte de le lire ! Je pense que la perfection, d’une certaine manière, est très « limitée ». Par exemple, quand on lit un article qu’on trouve « parfait », que peut-on ajouter en tant que lecteur ? Quel commentaire poster quand on a le sentiment que « tout est dit » ? J’ai tendance à penser que c’est grâce à l’imperfection qu’il y a plein d’échanges à avoir… mais pas toujours facile de lutter contre sa propre envie de faire l’article le plus complet, le plus parfait à nos yeux !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.