Comment créer un sondage pour obtenir des avis sur son blog ?


Bloguer n’est jamais un exercice que l’on pratique tout seul. Face à vous, il y a des lecteurs et parfois, on peut ressentir le besoin de demander leur avis sur le blog. Créer un sondage en ligne est alors un excellent moyen de recueillir des critiques constructives et des pistes pour emmener son blog encore plus loin !

Mais comment créer un sondage en ligne qui vous soit vraiment utile ? Comment convaincre vos lecteurs d’y participer ? Quelles précautions prendre quant à l’analyse des résultats ? C’est ce que nous allons voir dans cet article !

Créer un sondage en ligne : conseils pratiques pour obtenir des résultats utiles !
Créer un sondage en ligne : conseils pratiques pour obtenir des résultats utiles !

Définir les objectifs de son sondage

Avant de vous jeter à corps perdu dans la rédaction de questions pour votre sondage, prenez le temps de définir vos objectifs. Si vous vous contentez de diffuser un questionnaire pour avoir des avis sans but précis, il est probable que vous aurez du mal à en tirer des conclusions utiles.

Il faut voir le sondage comme une étape vers l’amélioration : c’est un outil qui va vous donner des pistes pour mettre en place des actions concrètes.

Un sondage peut être…

  • Un moyen de mieux connaître vos lecteurs : leurs attentes, leurs inquiétudes, leur profil… le tout afin de proposer un contenu plus pertinent.
  • Un moyen de détecter des problèmes sur votre blog : contenu, ergonomie, etc.
  • Un moyen d’expliquer un problème déjà identifié : comprendre la cause d’une baisse d’intérêt pour vos publications par exemple.
  • Une aide précieuse pour déterminer si un projet vaut la peine d’être lancé (création d’une newsletter, d’une nouvelle rubrique, vente d’un produit ou d’un service…).
  • Une excellente source d’idées pour développer votre blog, que ce soit sur le fond ou sur la forme.

Avoir un objectif en tête vous permettra de vous limiter aux questions les plus pertinentes sans collecter une multitude d’informations qui, au final, ne vous serviront à rien.

Choisir ses questions

À mon sens, un sondage en ligne sera efficace si :

  • Il est rapide à compléter.
  • Les questions sont faciles à comprendre et sans ambiguïté.
  • Chaque question vous apporte un réel bénéfice.

Un sondage en ligne rapide à compléter

Le problème principal de nombreux sondages en ligne, c’est leur longueur. Quand un sondage comporte trop de questions ouvertes ou trop de questions tout court, les internautes ont tendance à abandonner avant la fin ou à répondre à la va-vite. Par ailleurs, un sondage trop long va avoir tendance à biaiser les résultats car seules les personnes les plus motivées vont aller jusqu’au bout et elles ne seront pas forcément représentatives de l’ensemble de vos lecteurs.

Pour éviter cet écueil, privilégiez les questions auxquelles on peut répondre en cochant une case et limitez le nombre de questions ouvertes qui exigent de la rédaction. Ce sont souvent ces questions-là qui découragent le plus les participants à un sondage.

Répondre à votre sondage ne doit pas prendre plus de 5 minutes… et les questions ouvertes doivent si possible rester facultatives pour que les plus pressés puissent aller encore plus vite.

5 écueils à éviter pour bien formuler les questions

1. Évitez les formulations qui comportent une négation, car elles peuvent être ambiguës pour les lecteurs.

Exemple de question ambiguë : « Depuis quand n’avez-vous pas lu un article du blog ? »
Meilleure formulation : « Quand avez-vous lu un article du blog pour la dernière fois ? »

2. Évitez les « doubles questions », qui combinent deux questions en une.

Par exemple, « avez-vous lu mon dernier article et l’avez-vous apprécié ? »
Il est plus simple de poser une seule question et de glisser l’autre parmi les réponses possibles. Par exemple, demandez « Avez-vous apprécié mon dernier article ? » et parmi les réponses, proposez « Je ne l’ai pas lu ».

3. Évitez les questions orientées : dans certains sondages, on a l’impression en lisant la question que l’auteur du sondage veut vous faire dire quelque chose.

Si je vous demande « Le blogging occupe-t-il une place importante dans votre vie ? », je vous place dans une situation où vous réalisez que c’est le cas pour certains. Ça peut vous pousser à exagérer l’importance du blogging pour vous.

À l’inverse, si je vous demande « Combien de temps consacrez-vous au blogging par semaine en moyenne ? », vous allez donner une fourchette sans crainte d’être jugé… et si vous répondez que vous y passez plus de 15h par semaine par exemple, je pourrai sans peine deviner que c’est une composante à part entière de votre quotidien.

4. Limitez le recours aux questions subjectives, qui emploient des mots comme « souvent », « rarement » : je sais qu’elles sont fréquentes dans les sondages mais quand c’est possible, mieux vaut proposer une alternative chiffrée.

Pour certains, publier souvent sur son blog = 30 articles par an. Pour d’autres = 2-3 articles par semaine. Si on s’appuie sur une donnée aussi abstraite que le mot « souvent », on risque de parvenir à des conclusions erronées !

5. Pensez toujours aux gens qui ne rentrent pas dans les cases ! Créer un sondage, c’est à la fois réfléchir à des questions mais aussi à des réponses. Or, on n’a pas toujours toutes les réponses en tête !

Une boutique en ligne demande « Comment avez-vous connu le site ? » en proposant comme réponse « moteur de recherche ; réseaux sociaux ; via un proche (ami, famille) ; pub radio ». Vous êtes un visiteur assidu de ce site et vous en avez entendu parler sur votre blog préféré. C’est un cas de figure qui ne rentre pas dans les propositions offertes par le sondage.

Dans ce type de situation, vous allez souvent répondre autre chose à la place et le créateur du sondage n’obtiendra pas de données fiables. C’est pourquoi il est souvent pertinent de proposer une réponse « Autre » et si votre outil de sondage le permet, de demander à l’internaute de préciser cette réponse.

Donner son avis en ligne

Posez des questions utiles

Créer un sondage est souvent un exercice très excitant ! Vous allez enfin pouvoir percer les mystères de vos lecteurs ! La tentation est grande de multiplier les questions dans l’espoir d’en apprendre le plus possible.

Vous risquez souvent de vous retrouver avec des informations qui ne vous servent à rien ou de créer un sondage trop long auquel personne n’aura la patience de répondre.

On peut aussi être influencé par les sondages qu’on a l’habitude de voir. Par exemple, on croise souvent des sondages qui vous demandent votre âge et votre situation professionnelle. Mais est-ce forcément pertinent quand vous interrogez vos lecteurs ? Pas toujours !

Imaginons une blogueuse mode qui souhaite en savoir plus sur le profil de son lectorat. Au premier abord, l’âge et la situation professionnelle peuvent sembler utiles car ça donne une idée du niveau de vie du lecteur et du budget qu’il peut investir dans la mode, des marques qu’il peut s’offrir, etc.

Mais quand on réfléchit, y a-t-il vraiment une corrélation entre l’âge, la situation professionnelle et le budget consacré à la mode ? Pas si sûr ! Un étudiant qui vit chez ses parents et travaille à côté peut avoir un budget mode bien plus conséquent qu’un salarié qui doit payer un loyer à Paris.

Dans ce cas, vous pouvez gagner beaucoup de temps en optant pour une question comme : « Quel budget moyen consacrez-vous au shopping mode chaque mois ? »

En allant à l’essentiel, avec des questions simples, sans jargon excessif, vous obtiendrez bien plus de réponses et elles seront plus exploitables.

Créer et diffuser un sondage en ligne

Il existe plein de manières de sonder ses lecteurs.

  • S’il s’agit d’une question simple, vous pouvez tout à fait obtenir des réponses par le biais des commentaires de votre blog, d’un sondage placé dans un widget dans la sidebar de votre blog (sur WordPress, le plugin WP Polls permet d’en mettre un en place facilement). Vous pouvez aussi poser la question via les réseaux sociaux.
  • Si vous avez besoin d’établir un questionnaire plus complet, Google Forms est gratuit et très facile à prendre en main. Il existe aussi des plugins payants performants comme TotalPoll Pro ou Modal Survey ou encore des sites spécialisés comme Survey Monkey.

Ensuite, vous pouvez relayer votre sondage par tous les canaux disponibles : réseaux sociaux, article de blog, sidebar du blog, newsletter, etc.

Quel que soit l’outil et le mode de diffusion choisis, pensez à ces différents aspects :

  • Le sondage doit être facile d’accès : tout internaute doit pouvoir participer au sondage sans avoir à créer un compte ou à se familiariser avec une interface compliquée.
  • Il doit limiter les risques de biais : certaines personnes vont facilement se laisser influencer si elles voient les réponses que d’autres ont données avant elles. Par exemple, si un blog de finance demande aux lecteurs combien ils ont réussi à épargner sur les 12 derniers mois et que tout le monde a répondu « plus de 10000 euros », la personne qui n’a épargné que 5000 euros risque de ne pas répondre au sondage ou de mentir sur les chiffres. Il faut être conscient de ce biais si vous posez une question ouvertement via les commentaires de votre blog ou les réseaux sociaux.
  • Il doit être anonyme : beaucoup de gens n’oseront pas parler franchement s’ils savent que vous pouvez les identifier.

Que faire des réponses au sondage ?

L’analyse des réponses à votre sondage en ligne est une étape primordiale. Vous devez d’abord rassembler l’ensemble des données obtenues et éliminer de votre analyse si besoin est les questions qui présentent un biais.

Par exemple, quand j’ai interrogé les lecteurs de No Tuxedo, j’avais posé cette question : « Comment avez-vous connu le blog ? » Au départ, j’avais des réponses plutôt équilibrées et le jour où j’ai fait la promotion du sondage sur le réseau Hellocoton, j’ai eu comme par hasard une majorité de répondants qui avaient connu le blog via ce réseau. Il y avait donc un biais évident et j’ai laissé de côté cette question par la suite.

Quand vous analysez les réponses obtenues, il faut toujours garder à l’esprit ce risque de biais : les personnes qui prennent le temps de participer au sondage en ligne sont souvent celles qui ont déjà un lien fort avec votre blog et/ou avec vous (lecteurs réguliers, amis, famille, etc.). Elles ne sont pas toujours représentatives de votre lectorat. Autrement dit, je pense que le sondage est une source d’informations mais certainement pas un guide à suivre à tout prix.

Une fois votre analyse terminée, prenez le temps de communiquer vos conclusions aux lecteurs. C’est important de faire un retour aux gens qui ont pris le temps de vous rendre service. Le sondage doit en effet vous permettre d’esquisser quelques pistes de développement et d’amélioration pour votre blog.

Je vous conseille par ailleurs de créer un sondage à une période où vous sentez prêt à recevoir toutes sortes de réactions. Le sondage n’est pas là pour que tout le monde chante vos louanges. Il peut aussi révéler de vrais problèmes et il faut être prêt psychologiquement à recevoir tant des compliments que des critiques parfois acerbes.

Un dernier conseil : ne lancez pas un sondage trop tôt dans la vie de votre blog. On a souvent cette tentation quand on a créé un blog il y a seulement quelques mois et qu’on est en pleine traversée du désert par manque de trafic. On veut se rassurer, savoir si on fait les choses correctement ou pas…

C’est une période où il me paraît normal de ne pas savoir où on va. C’est aussi une période où vous allez faire des expériences, définir peu à peu ce qui vous plaît le plus et qui vous correspond le mieux. Ce chemin, personne ne peut le faire à votre place et mieux vaut attendre d’avoir un peu plus de maturité vis-à-vis de votre blog, de savoir un peu mieux où vous allez, avant de solliciter des personnes extérieures qui vont « penser pour vous ».

Avez-vous déjà créé un sondage sur votre blog ? De manière générale, demandez-vous l’avis de vos lecteurs avant de prendre certaines décisions relatives au blog ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

11 commentaires sur “Comment créer un sondage pour obtenir des avis sur son blog ?

  • Kélou

    Encore un article très intéressant qui va m’aider à lancer un nouveau sondage sur mon blog! J’en avais déjà lancé un via un widget Blogger à un moment où je voulais changer le nom du blog mais ce dernier n’a pas fonctionné…. Je vais donc tester Google Form! Merci Marlène!

    Répondre à Kélou
    • Marlène

      Les sondages sont terriblement utiles, celui que j’ai lancé l’été dernier m’a vraiment appris des dizaines de choses sur mes lecteurs et leurs attentes !

      Répondre à Marlène
  • Stella

    Cela fait un moment que j’ai envie de créer/lancer un sondage alors ton article me donne pleins de conseils, merci !

    Répondre à Stella
    • Marlène

      De rien, je viendrai participer si je vois passer l’article :)

      Répondre à Marlène
  • Plume

    Mon blog est trop jeune pour réaliser un sondage : je suis encore dans la traversée du désert dont tu parles si bien dans ton article. Et pourtant la tentation est grande : qu’est-ce qui cloche ? préféreriez vous des articles plus longs ou plus courts ? plus ou moins de photos ? Les questions sont si nombreuses !

    Répondre à Plume
    • Marlène

      Je te comprends car j’ai connu la même chose au début. J’étais persuadée que j’étais à côté de la plaque, que je devais zapper un élément important que les lecteurs trouvaient chez les autres et pas chez moi. Je pense que dans ce genre de situation, faire partie d’un groupe Facebook de blogueurs comme Le café des blogueuses peut vraiment aider pour échanger sur ses difficultés, avoir des avis, etc. Je n’y ai pas pensé quand je débutais mais je le conseille vraiment pour ne pas rester seul(e) face à ses questions.

      Répondre à Marlène
    • Plume

      J’en fait partie depuis hier !

      Répondre à Plume
  • tania

    non pas encore de sondage sur le blog
    je ne consulte pas non plus je pense que j aurais peur de devoir suivre absolument ce que les lecteurs demandent même si ce n est pas forcément dans mes capacités
    exemple voulez vous que je traite de tels ou tels voyages mais si finalement je ne suis pas à l’aise ou photos à trier, je pense que je me mettrai trop de réponse
    et je pense être une froussarde car comme tu le dis il n y a pas que du positif dans les réponses, je ne sais pas si je suis prête à l’entendre même si je sais qu’il me reste de nombreux progrèss à faire

    Répondre à tania
    • Marlène

      Oui, ce n’est pas évident et il y a forcément quelques critiques dans le lot… parce qu’au fond, c’est aussi le but de l’exercice. On ne fait pas un sondage pour s’entendre dire qu’on est génial mais pour avancer… et avancer, ça peut aussi passer par le fait de surmonter quelques faiblesses :)

      Il faut vraiment pouvoir prendre du recul et ne pas se laisser enfermer par les demandes parce que c’est comme ça qu’on finit par se trahir soi-même, en se coulant dans ce que les gens veulent lire au lieu de tenir compte (aussi) de ce qui nous plaît.

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    évidemment, ton article me parle car j’ai repris les enquêtes bloguing ce mois-ci.
    Normalement, je n’ai pas pu éviter le rarement ou souvent dans certaines questions. On verra bien les résultats mais en tout cas, c’est déjà de quoi faire avec le premier sondage sur l’organisation des blogs. L’anonymat est assez important, beaucoup de gens ne répondent pas si ce n’est pas anonymes. Bon certains dans la question libre me donne suffisamment d’informations pour que je les reconnaisse.
    Par ma part, je dirais aussi en conseil: de faire relire le sondage à quelqu’un avant de le lancer pour voir comment les questions sont comprises, car parfois c’est clair pour nous mais pas pour les autres.

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Très bon conseil ! C’est vrai que parfois, on ne se rend pas compte qu’on adopte des formulations qui ne parlent qu’à nous ou qu’on fait des raccourcis dans notre esprit que les gens ne feront pas forcément. J’ai hâte de lire ton analyse des réponses, ça promet d’être intéressant !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.