Créer un blog : par où commencer ? Checklist pour lancer son projet


Quand on envisage de créer un blog, on se demande parfois par où commencer, dans quel ordre faire les choses et se renseigner. La somme d’informations disponible en ligne est littéralement énorme… mais comment savoir par quel bout débuter ?

Je vous propose dans cet article une checklist pour lancer son blog en envisageant une multitude d’aspects. Gardez en tête que le blogging n’est pas une science exacte : il n’y a pas de manière unique de créer un blog et de le promouvoir, pas de « recette » unique non plus.

Ça signifie que vous pouvez aborder cette checklist avec une certaine liberté. Ce n’est pas une recette de cuisine à suivre point par point, dans l’ordre… mais une inspiration pour créer un blog en accord avec vos attentes.

La mention « pour tous » dans les sous-titres signifie que c’est une étape importante quelles que soient vos ambitions de blogueur. La mention « facultatif » signifie que ça ne concerne que certains blogueurs.

Si vous tenez déjà un blog, n’hésitez pas à compléter cette liste dans les commentaires en ajoutant vos propres suggestions !

Blogging

Créer un blog : la checklist pour préparer son projet

1. Réfléchir à l’objectif de votre blog (pour tous)

On ne prépare pas un projet de blog de la même manière quand on veut créer un blog pour le plaisir ou que l’on a des ambitions professionnelles. Avant de décider plus concrètement par où commencer à créer un blog, posez-vous la question de votre objectif.

Allez-vous bloguer dans un but purement amateur, sans aucune pression, comme simple loisir ? Voulez-vous créer un blog pour donner de la visibilité à votre entreprise, vos produits, vos services ? Voulez-vous débuter en amateur tout en restant ouvert à l’idée de (peut-être) gagner un jour de l’argent ?

Ça va influencer certains choix, notamment sur le plan technique. Si vous bloguez de manière amateur par exemple, vous êtes très libre de choisir une plateforme de blogging gratuite ou d’investir un peu… alors que pour un professionnel, investir est indispensable !

2. Envisager sa ligne éditoriale (pour tous)

La ligne éditoriale, c’est l’axe général qui va guider la publication de vos futurs articles : quelle(s) thématique(s) allez-vous traiter sur votre blog ? Avec quels formats vous sentez-vous le plus à l’aise (plutôt des articles de conseils, des vidéos, des posts très visuels) ? Savez-vous déjà quel ton vous avez envie d’adopter (humoristique, factuel, didactique…) ?

Pour un blogueur professionnel, il est indispensable d’avoir des réponses claires à ces questions afin de délivrer un message clair à ses futurs lecteurs (et clients potentiels) : sinon, vous risquez de disperser vos efforts à produire du contenu « dans tous les sens » sans en retirer la visibilité escomptée.

Pour un blogueur amateur, c’est normal de ne pas avoir toutes les réponses avant de lancer son blog, certaines choses peuvent se dessiner au fil du temps. J’aime rappeler de temps en temps que lorsque j’ai lancé ce blog, je pensais parler de sujets « tech » seulement une ou deux fois par mois, dans une rubrique qui s’appelait « L’Instant Geek » et qui devait aussi évoquer les jeux vidéo, les nouveautés technologiques, etc. Aujourd’hui, mon blog est spécialisé !

En revanche, il me paraît important d’avoir une idée des sujets que vous voulez traiter. En effet, créer un blog demande de l’énergie et il faut être conscient qu’il est difficile de « tenir » dans la durée sans une bonne dose de passion et d’intérêt pour ce que vous évoquez.

L'écriture, point de départ du blogging
L’écriture, point de départ du blogging

3. Réfléchir aux rubriques de votre blog (pour tous)

Votre réflexion sur la ligne éditoriale devrait déboucher sur une idée (à peu près) claire des futures catégories qui vont constituer votre blog.

Une aide précieuse pour commencer à stimuler votre inspiration en réfléchissant à des sujets d’articles, mais aussi pour ébaucher une première structure de votre blog. Bien sûr, on peut tout à fait débuter avec un nombre très limité de rubriques et complexifier la structure au fil du temps, une fois que l’on a davantage d’articles. C’est d’ailleurs préférable au fait de mettre en avant 10 rubriques vides !

4. Anticiper la traversée du désert des débuts (pour tous)

A moins d’investir un budget conséquent dans de la publicité, la plupart des blogs commencent leur parcours par une traversée du désert qui dure plusieurs mois. Vous avez peu de trafic, l’impression certains jours de « faire tout ça pour rien ».

C’est pourtant là qu’il faut s’accrocher et continuer à écrire. Pendant tous ces mois où vous allez produire du contenu en ayant peu de retour, vous allez pourtant construire les fondations de votre future visibilité :

  • Enrichir votre blog, avec des articles intéressants qui permettront aux nouveaux visiteurs de se faire tout de suite une idée de votre contenu.
  • Alimenter vos réseaux sociaux pour pouvoir gagner vos premiers abonnés et engager une dynamique de développement positive.
  • Apprendre à vous organiser, à dégager du temps pour bloguer et à acquérir des « habitudes » qui vous feront gagner du temps.

Bien sûr, les exceptions existent mais dans 99% des cas, vous n’allez pas avoir des milliers d’abonnés et de visiteurs en seulement quelques jours (à moins de les acheter ^^). Alors essayez de réfléchir en amont à ce que vous pourriez faire pour « tuer le temps » intelligemment et conserver votre motivation pendant cette phase de démarrage.

Ça peut par exemple être l’occasion de lire des livres intéressants sur le blogging pour vous familiariser avec cet univers : Le Guide du Blogueur, le livre d’Isabelle Canivet sur la rédaction web, des livres sur la photo ou encore sur le référencement. Vous pouvez aussi vous orienter vers des livres axés sur l’organisation et même le développement personnel. C’est enrichissant pour votre culture personnelle.

Vous pouvez en profiter pour écrire des articles, trouver des idées de futurs posts, lire d’autres blogs et vous constituer une liste de sources intéressantes à suivre. Vous pouvez rejoindre des groupes Facebook en lien avec le thème de votre blog pour voir quels sujets intéressent les gens et commencer à tisser des liens…

Tout ce qui peut vous motiver sera le bienvenu !

La preuve sociale, un facteur de cohésion de groupe

5. Se renseigner sur la rédaction web et le référencement (facultatif)

Sur un blog, on peut gagner de la visibilité par différents biais :

  • Les réseaux sociaux, qui peuvent vous envoyer du trafic.
  • Le référencement naturel, c’est-à-dire les gens qui font des recherches sur Google et qui tombent sur votre blog parce que vous répondez à la question qu’ils se posent ou apportez des informations utiles sur ce qu’ils cherchent.
  • Les sites référents, qui sont les autres sites qui parlent de vous une fois que vous avez acquis une certaine notoriété.
  • La publicité, si vous dépensez de l’argent pour vous faire connaître par ce biais en ayant recours par exemple à Google Ads.
  • Les newsletters, où vous renvoyez vers votre site.
  • Le bouche-à-oreille, qui va pousser les gens à taper l’adresse de votre site ou à se la partager par mail ou via une application de messagerie par exemple.

Il peut y avoir d’autres sources, par exemple une mention dans un média (radio, journal local, etc)…

Bien entendu, quand on décide de créer un blog, il est difficile au début d’avoir beaucoup de trafic via une newsletter ou via des sites tiers car on manque encore de notoriété.

Que reste-t-il comme solution ? Certains misent sur le trafic issu de réseaux sociaux comme Pinterest, où l’on peut relayer ses articles ainsi que d’autres contenus intéressants afin de générer de la visibilité. D’autres optent pour le guest blogging (aller publier des articles de qualité chez des blogueurs renommés, en y insérant un lien vers son propre blog). Et vous pouvez aussi compter sur le référencement !

Découvrir pas à pas le référencement Google

Une foule de gens cherchent en permanence une foule d’informations sur les moteurs de recherche : des conseils, de l’aide, de l’inspiration, des réponses… Si vous êtes là pour proposer un contenu intéressant et pertinent, il y a des chances pour qu’au bout de quelques mois, ça vous apporte un trafic significatif. Ensuite, c’est l’effet boule de neige : vous avez du trafic… donc plus de chances que les gens s’abonnent à vos réseaux sociaux… donc plus de chances qu’on parle de vous… donc plus de chances de toucher de nouvelles personnes. Cela crée un cercle vertueux !

Alors vous pouvez profiter de la période avant le lancement de votre blog pour vous renseigner sur quelques « bases » importantes en matière de référencement : par exemple, comment anticiper ce que les internautes recherchent en incluant les bons mots-clés dans vos contenus, comment bien structurer ses contenus

Je vous explique dans les grandes lignes dans cet article en quoi consiste le référencement (le « SEO » dans le jargon !) mais c’est une (vaste) discipline alors si votre blog a une finalité professionnelle, je vous conseille vivement de vous faire accompagner par un spécialiste pour partir sur de bonnes bases.

6. Réfléchir à votre organisation (pour tous)

Bloguer demande du temps… Comment allez-vous dégager ce temps ? Nous avons tous une foule d’obligations : personnelles, familiales, professionnelles, des loisirs, des contraintes et j’en passe ! A quel moment pensez-vous pouvoir bloguer ?

J’ai donné sur le blog des conseils pour s’organiser, je vous conseille de réfléchir à votre propre routine, aux outils qui peuvent vous aider : un agenda, un petit planning sur Excel ou sur un logiciel comme Trello, une appli que vous pourrez utiliser dans les transports en commun pour préparer des brouillons d’articles…

Si votre blog implique de faire des photos, avez-vous le matériel adéquat ? Des disponibilités à des moments où la lumière est correcte ?

Et si vous avez un peu de budget, y a-t-il des choses que vous pouvez déléguer parce que vous n’avez pas le temps de les gérer ou pas les compétences pour le faire ?

Travail sur ordinateur portable

7. Trouver une liste de sujets à traiter (facultatif)

C’est facultatif mais fortement conseillé ! Je vous conseille de réaliser une séance de brainstorming où vous allez noter toutes les idées de sujets d’articles qui vous viennent à l’esprit.

Quand on lance son blog, on déborde souvent d’inspiration et d’idées au point de ne pas savoir par où commencer. On a même bien plus d’idées que de temps pour tout écrire !

Alors prenez des notes, constituez-vous un vivier de sujets. Vous pourrez puiser dedans si vous avez une panne d’inspiration ou une période de démotivation.

8. Commencer à écrire des articles (facultatif)

Avoir des articles d’avance est probablement l’une des choses que je préfère dans le blogging. Ça donne en effet beaucoup de liberté…

  • On peut décider de ne pas écrire parce qu’on a la flemme ;
  • S’offrir des vacances sans bloguer mais en publiant quand même des articles ;
  • On n’a pas le stress de se dire « je DOIS publier quelque chose » ;
  • On a le temps de prendre du recul sur ce qu’on écrit et d’y revenir si nécessaire ;
  • Ça oblige à trouver des sujets qui ne se périmeront pas dès le lendemain… et ce type de sujet « durable » est très bénéfique pour le référencement donc pour la visibilité !

Selon votre motivation, vous pouvez en écrire quelques-uns… ou quelques dizaines. Pour ma part, j’en avais écrit une trentaine avant de me lancer et pour la petite histoire, j’ai ouvert ce blog en 2014 et j’ai toujours conservé mon avance : No Tuxedo est divisé en 3 blogs aujourd’hui, et j’ai toujours 9 semaines d’avance en matière de rédaction sur chacun des blogs, ce qui nous fait 27 articles (admirez mon sens inné des mathématiques !).

Pendant toutes ces années, il m’est arrivé d’avoir des épisodes de flemme, d’être malade, de partir en vacances, de déménager, de faire d’énormes travaux dans mon appartement sans accès à Internet. J’ai aussi changé de job, connu un rythme de 3 à 4h de transports au quotidien pendant plusieurs mois. Et mon blog n’a jamais « souffert » de tous ces contretemps.

Bloguer dans les transports en commun : oui, mais que faire ?

9. Créer un bonus pour les abonnés à la newsletter (facultatif)

Si vous envisagez de lancer une newsletter afin que les gens reçoivent par exemple des conseils bonus ou tout simplement les derniers articles de votre blog, il est toujours utile d’offrir un petit bonus en guide de remerciement à ceux qui s’abonnent : un guide, des conseils, des ressources gratuites…

Vous pouvez profiter de la phase de préparation de votre projet pour prendre le temps de préparer ce « bonus ».

Par où commencer pour créer un blog : la checklist technique

Entrons maintenant dans une dimension un peu plus concrète : par où commencer pour créer un blog sur le plan technique, en particulier quand on n’y connaît rien du tout !

1. Se renseigner sur les plateformes de blogging (pour tous)

Il existe une foule de solutions pour créer un blog : certaines sont gratuites, d’autres fonctionnent avec un système d’abonnement, d’autres impliquent de prendre un hébergeur (en simplifiant, vous « louez » pour un an ou plus un « emplacement » sur le web).

Vous entendrez par exemple parler de WordPress, Blogger, Squarespace, Overblog, etc.

WordPress, que l’on installe chez un hébergeur, est à ce jour la solution la plus utilisée pour créer un blog et c’est celle que je recommanderais en règle générale pour un projet où vous souhaitez avoir un maximum de liberté et d’évolutivité. Pour ma part, j’utilise WordPress depuis la création de ce blog.

Certains préfèrent Squarespace, qui est payant (sous forme d’abonnement), vous évite d’avoir à gérer les aspects techniques mais est moins flexible.

Si vous souhaitez un blog gratuit, j’aurais tendance à vous orienter en priorité vers la version gratuite de WordPress (qu’on appelle WordPress.com) ou vers Blogger.

Comment faire son choix ?

  • Selon vos objectifs – Pour un blog pro, ne passez pas par une plateforme gratuite. Elle n’offre pas assez de flexibilité pour optimiser votre site ou pour le personnaliser.
  • Selon vos besoins – Quelles fonctionnalités jugez-vous indispensables et votre plateforme permet-elle de les avoir ?
  • Selon votre budget – Les services sur abonnement, comme Squarespace, reviennent souvent plus cher car tout l’aspect technique est géré par la plateforme, vous vous concentrez seulement sur le contenu et quelques personnalisations graphiques.
  • En créant un compte – Vous pouvez tester Blogger, WordPress.com (qui a la même interface que WordPress tout court) ou encore Squarespace gratuitement, le temps de décider quelles plateforme vous correspond le mieux en matière d’ergonomie par exemple.

Et surtout, renseignez-vous ou faites-vous aider ! Changer de plateforme est possible mais exige parfois un travail colossal, sans compter que vous pouvez perdre au passage toute la notoriété que vous avez patiemment construite. Il est préférable de perdre un peu de temps au démarrage mais de choisir la bonne plateforme.

Voici des conseils qui peuvent vous aider à décider :

Changer l'organisation de ses articles, c'est possible

2. Vérifier que la plateforme choisie permet d’exporter ses données (pour tous)

Vérification indispensable ! Je le répète : IN-DIS-PEN-SABLE ! Quand on crée son blog, on a en tête un certain projet… mais gardez toujours à l’esprit que ce projet peut évoluer dans le temps.

Vous pouvez décider de gagner de l’argent avec un blog ouvert en amateur, de changer de sujet en cours de route, de vous spécialiser dans une thématique, d’ouvrir votre blog à d’autres rédacteurs, etc. Et forcément, vos besoins « techniques » peuvent évoluer aussi pour s’adapter à votre projet.

Ça signifie qu’il est primordial que votre plateforme de blogging vous permette d’exporter vos données pour aller ailleurs si le cœur vous en dit, et qu’elle vous permette aussi de mettre en place des redirections (pour que les gens qui se connectent soient redirigés vers votre nouvelle plateforme en cas de changement). Ce n’est pas systématique.

Vous pouvez généralement obtenir l’information dans la rubrique d’aide de la plateforme, ou en contactant le support technique pour poser la question.

3. Choisir un nom de blog et le réserver (pour tous)

Vous avez peut-être déjà une idée très précise de votre nom… ou pas du tout ! Choisissez-le rapidement, ça vous permettra de poser les premières briques de votre projet !

Je vous donne ici des conseils pour trouver le nom de son blog. Retenez que vous pouvez facilement vérifier sur le site NameChk que le nom souhaité est libre, à la fois comme nom de domaine (par exemple, monnomideal.com) et comme nom d’utilisateur sur les réseaux sociaux. Mieux vaut en effet avoir la même identité partout pour que les gens vous retrouvent facilement.

Une fois que c’est confirmé, je vous conseille très fortement de réserver le nom sur les principaux réseaux sociaux, et d’acheter le nom de domaine, même pour un blog gratuit.

En effet, avoir votre propre nom vous permet de bâtir votre identité sur un socle solide, qui vous appartient… au lieu d’être rattaché à une plateforme avec un nom en « wordpress.com » ou « blogspot.com » par exemple. En termes de référencement, ça signifie que même si un jour vous changez de plateforme, vous conserverez tout l’historique lié à votre votre nom (les liens que vous aurez reçus d’autres sites, les liens faits depuis les réseaux sociaux, etc).

Découvrez ici à quoi sert un nom de domaine et où le réserver.

4. Créer une adresse e-mail dédiée (pour tous)

Si vous avez bien réservé le nom de votre blog, vous devriez pouvoir créer une adresse e-mail du même nom, par exemple moimeme@monnomideal.com. Avoir une adresse e-mail dédiée à son blog présente de nombreux avantages, j’en ai parlé ici si le sujet vous intéresse !

Adresse e-mail 8

5. Choisir un hébergeur ou une plateforme (pour tous)

Vous avez votre nom de blog. Vous savez vers quelle plateforme vous tourner. C’est donc le moment d’y créer un compte si vous avez choisi une plateforme en ligne… et le moment de choisir un hébergeur si vous voulez utiliser WordPress.

J’ai donné des conseils ici pour choisir un hébergeur pour son blog. Pour ma part, je suis chez O2switch, dont je suis très satisfaite à ce jour et qui offre un support technique réactif.

6. Installer WordPress (facultatif)

Si vous avez choisi WordPress, installez-le chez votre hébergeur. Je vous ai préparé tout un tutoriel ici pour y arriver sans vous arracher les cheveux !

7. Vérifiez que le blog est en https (pour tous)

Vérifiez que l’on peut bien accéder à votre blog en entrant https:// au début et non http://. C’est important pour la sécurité et le référencement notamment !

Vérifiez aussi que le blog n’est pas accessible via les deux adresses à la fois : il doit avoir une seule et unique adresse, en https, avec ou sans www comme vous le souhaitez. Si on entre une alternative, on doit être redirigé vers cette adresse unique.

Sur les plateformes gratuites, les blogs sont normalement tous en https. Chez un hébergeur, il faut parfois activer l’option. Je vous conseille de rechercher des termes comme « certificat SSL » dans les rubriques d’aide de votre hébergeur ou de demander au support s’il existe de la documentation pour mettre son blog en https.

Mieux vaut le faire dès le début car ensuite, la procédure exige un peu plus d’étapes (je l’ai expliqué dans cet article).

Sécuriser son blog dès le début

8. Effectuez les réglages de base sur votre blog (pour tous)

Quelle que soit votre plateforme, il y aura des réglages de base à effectuer : par exemple, choisir le bon fuseau horaire, renseigner le nom du blog, personnaliser les adresses des pages pour avoir de « jolies adresses » au lieu d’avoir des adresses du type notuxedo.com/?p=28796…

C’est l’occasion aussi de supprimer les widgets inutiles qui sont parfois présents sur le blog par défaut.

Si vous utilisez WordPress, j’ai donné quelques conseils sur les réglages de base dans cet article.

9. Afficher une page « Coming soon » (facultatif)

Si vous souhaitez travailler tranquillement sur votre blog en amont de son ouverture au public, vous pouvez créer une page de maintenance.

Sur WordPress, on peut le faire en installant une extension, voici un tuto pour créer une page Coming Soon.

Sur Blogger, vous pouvez chercher à installer un thème (= un design) spécial maintenance, que vous remplacerez par votre « vrai design » une fois le moment venu. Il y en a quelques-uns à télécharger sur Gooyaabi par exemple.

Mode maintenance

10. Choisir un design et le personnaliser (pour tous)

Créer votre identité visuelle représente une étape importante, c’est même parfois celle qui fait le plus envie quand on se demande par où commencer son blog. Enfin, le projet semble se concrétiser !

Pour choisir un design, vous avez différentes solutions :

  • Installer un thème proposé par votre plateforme : souvent, les plateformes gratuites mettent à disposition un catalogue de designs prédéfinis, que vous pouvez ensuite personnaliser (plus ou moins selon la plateforme).
  • Télécharger un thème gratuit – Si votre plateforme permet d’installer un design extérieur, tapez « thème gratuit + le nom de votre plateforme » ou « template gratuit + le nom de la plateforme ». Souvent, vous aurez bien plus de choix en anglais (en tapant « free theme » ou « free template »).
  • Acheter un thème – Il existe des créations intéressantes sur CreativeMarket, ThemeForest ou encore Etsy.
  • Faire faire un thème – En faisant appel à un graphiste professionnel qui saura vous guider vers un design en accord avec vos attentes !

Je vous donne dans cet article quelques conseils pour bien choisir un thème WordPress.

11. Faire (faire) un logo (facultatif)

Si vous avez des talents de graphiste, un ami graphiste ou du budget pour en payer un, faites faire un logo que vous pourrez décliner sur votre blog et vos réseaux sociaux.

J’ai franchi le pas pour mon blog voyage et je vous donne dans un article dédié des conseils pour faire un bon brief à votre graphiste afin qu’il fasse des propositions en accord avec vos attentes.

12. Sécurisez votre site (pour tous)

Choisissez un mot de passe bien sécurisé et, si vous avez opté pour WordPress, veillez à respecter ces conseils pour protéger votre blog des formes de piratage les plus courantes.

Sur WordPress, je recommande le plugin de sécurité Wordfence.

13. Installez un plugin de référencement (facultatif)

Sur WordPress, le recours à un plugin de référencement comme Yoast SEO peut vous aider à adopter les bonnes pratiques en matière de rédaction web même si, bien entendu, le référencement ne se limite pas à ça.

Sur Blogger, vous pouvez personnaliser quelques éléments pour un meilleur référencement.

14. Mettre en place un antispam (facultatif)

Si vous utilisez une plateforme où il n’y a pas d’antispam par défaut, je vous conseille vivement d’en activer un, comme Akismet ou CleanTalk sur WordPress.

Ça vous évitera de recevoir des volées de commentaires indésirables ! Pour vous donner une idée, mon antispam a bloqué plus de 41 000 indésirables depuis la création de mon blog, à l’heure où j’écris cet article.

Bloquer le spam

15. Définir des règles de modération des commentaires (pour tous)

Quand vous recevez des commentaires sur un blog, vous avez le choix entre les valider « par défaut » (ce que l’on appelle la modération a posteriori : vous ne regardez le commentaire qu’après sa publication) ou les approuver manuellement avant qu’ils n’apparaissent sur votre blog (modération a priori : vous vérifiez le commentaire avant de le publier).

C’est un choix à faire en amont, que vous pouvez souvent définir dans les réglages de votre plateforme. Sur WordPress, ça se passe dans le menu Réglages > Discussion (cochez la case « Le commentaire doit être approuvé manuellement » si vous souhaitez lire tous les messages avant publication). Sur Blogger, ça se passe dans le menu Paramètres > Articles, commentaires et partage (au niveau de la ligne « Modération des commentaires »).

16. Créer une page de contact (pour tous)

Proposer un moyen de vous contacter est non seulement indispensable sur le plan légal, en cas de problème… mais c’est aussi très utile pour tisser des liens avec vos lecteurs.

Sur WordPress, j’utilise pour ma part le plugin Caldera Forms.

Sur WordPress.com, vous pouvez créer un contenu de type « Page » et y ajouter un bloc « Formulaire » pour créer un formulaire de contact.

Sur Blogger, c’est un peu moins « direct » d’avoir un véritable formulaire, je vous conseille ce tutoriel qui explique comment procéder (en anglais).

Par où commencer pour suivre les performances de son blog ?

1. Vérifiez que vous avez un outil de statistiques (facultatif)

Certaines plateformes, comme WordPress.com, incluent par défaut un outil de statistiques mais dans la plupart des cas, il n’y aucun outil qualitatif à disposition.

Je vous conseille donc vivement de mettre en place Google Analytics. Ainsi, vous aurez à disposition tout l’historique du développement de votre site dès le départ. Vous pourrez connaître votre trafic (visiteurs qui consultent votre blog), les pages vues, l’origine des visiteurs, leur comportement sur le site (quel appareil utilisent-ils pour le consulter, visitent-ils une ou plusieurs pages)…

Un outil de statistiques n’est pas seulement destiné à évaluer la croissance de votre visibilité, il permet aussi parfois de diagnostiquer des problèmes, de comprendre quels contenus plaisent le plus ou quelles sources vous apportent le plus de trafic.

Je vous propose sur le blog des conseils pour installer Google Analytics, pour faire vos premiers pas sur l’outil et pour comprendre quelles statistiques regarder quand vous débutez.

2. Installez Google Search Console (facultatif)

Google Search Console est un outil gratuit proposé par Google, qui est très axé sur le référencement. Il permet notamment de savoir quels termes les gens ont tapé sur Google pour trouver votre blog, ou encore de savoir si toutes les pages de votre blog apparaissent bien sur le moteur de recherche ou pas.

Je vous propose de découvrir dans cet article à quoi sert Search Console et comment l’installer sur votre blog.

Quand on lance un nouveau site, Google Search Console permet aussi d’essayer d’accélérer un peu sa découverte par Google : on peut en effet demander au moteur de recherche de visiter une page (la page d’accueil par exemple) afin qu’il prenne connaissance plus vite de l’existence du site.

A quoi sert Google Search Console ?

Checklist des essentiels pour commencer à publier

1. Rédiger une page A propos (pour tous)

Cette page présente en général votre blog : son contenu, ses bénéfices pour les visiteurs, votre identité… Au stade où vous avez peu de contenu, c’est souvent une page vers laquelle les internautes vont se tourner pour savoir « où ils ont mis les pieds ».

Voici quelques conseils pour rédiger une page A propos.

2. Rédiger des mentions légales (pour tous)

Les mentions légales sont indispensables, que vous soyez professionnel ou amateur. Elles définissent les règles en vigueur sur votre blog en termes de droit d’auteur par exemple. Je vous donne quelques conseils ici pour rédiger des mentions légales.

3. Rédiger votre biographie de blogueur (facultatif)

Montrer qui vous êtes avec un nom, une jolie photo, permet d’humaniser votre blog. C’est un choix que l’on peut faire aussi bien sur un blog amateur que sur un blog d’entreprise.

On peut même afficher une courte biographie sur son blog, pour se présenter.

4. Créer un menu sur le blog (pour tous)

Le menu permet de donner un aperçu instantané des thématiques que vous traitez, de retenir les visiteurs plus longtemps et d’organiser votre contenu. Il donne aussi accès rapidement à des rubriques clés, comme votre page Contact.

Je vous propose ici des conseils pour créer un bon menu et, si vous utilisez WordPress, un article pour créer un menu sur WordPress.

Menu

Par où commencer pour faire connaître son blog ?

1. Créer un sitemap et le soumettre à Google (facultatif)

Le sitemap est un plan de votre site conçu non pas pour aider des visiteurs humains à se repérer mais pour aider les moteurs de recherche à se repérer.

Sur un jeune blog, créer un sitemap et le soumettre à Google permet parfois d’accélérer la découverte du nouveau site, afin qu’on puisse plus vite le trouver dans les résultats de recherche.

Sur Blogger, l’adresse de votre sitemap peut être assimilée à cette page :
nomdublog.blogspot.com/atom.xml?redirect=false&start-index=1&max-results=500

Bien entendu, remplacez « nomdublog » par votre propre nom.

Sur WordPress.com, ajoutez simplement /sitemap.xml à l’adresse de votre blog pour trouver le sitemap.

Et sur WordPress, vous pouvez utiliser un plugin pour générer un sitemap, pour ma part j’ai choisi Google XML Sitemaps.

Une fois que vous avez l’adresse de votre sitemap, allez sur Google Search Console (cf ce que je vous ai dit sur cet outil un peu plus tôt dans l’article) et utilisez le menu Sitemaps pour entrer l’adresse du sitemap et le soumettre à Google.

Vous pourrez ainsi l’aider à découvrir vos pages et surtout, suivre au fur et à mesure leur statut : sont-elles répertoriées sur Google ou pas ? Si elles ne le sont pas, pour quelle raison ?

2. Configurer les épingles enrichies, Twitter Cards et OpenGraph (facultatif)

Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont incontournables et même si vous choisissez de ne pas y aller vous-même, vos visiteurs y sont sûrement présents ! Pour cette raison, il est important que vos contenus s’affichent bien quand ils sont partagés.

Si votre plateforme de blogging le permet, je vous conseille donc de configurer les épingles enrichies pour Pinterest, les Twitter Cards pour Twitter et les balises OpenGraph (souvent incluses par défaut maintenant dans les thèmes de blog, vous pouvez aussi les mettre en place sur WordPress via ce plugin ou via le plugin de référencement Yoast SEO si vous l’utilisez.

Pinterest
Pinterest

3. Commencer à alimenter ses réseaux sociaux (pour tous)

Commencez à poster du contenu sur vos réseaux sociaux (chose que vous pouvez faire avant même le lancement de votre blog). Ça vous permet de créer une « base » de contenu qui donnera envie aux gens de s’abonner (personne ne s’abonne à une page vide !) même si au départ vous parlez un peu dans le vide.

N’hésitez pas à inviter vos amis à aimer le compte, ça permet souvent de créer une traction car le fait d’avoir quelques dizaines d’abonnés incite ceux qui ne vous connaissent pas à aimer à leur tour.

Retrouvez ici d’autres conseils pour lancer sa page Facebook par exemple, ou pour personnaliser son profil Instagram quand on débute.

4. Créer des liens entre le blog et les réseaux sociaux (pour tous)

Pensez à faciliter la circulation entre le blog et les réseaux sociaux : en affichant des boutons de partage sur vos articles de blog, des icônes cliquables vers vos réseaux sociaux ou en choisissant un thème qui affiche directement vos différents profils.

Pensez aussi à inclure l’adresse de votre blog sur vos réseaux sociaux eux-mêmes (biographie Instagram, bouton « En Savoir Plus » et rubrique A propos de votre page Facebook, etc).

J’ai écrit quelques articles pour vous aider à ajouter des icônes de réseaux sociaux.

5. Choisir son outil de newsletter et la promouvoir (facultatif)

Si vous envisagez d’envoyer une newsletter, vous pouvez prospecter assez vite pour trouver votre outil idéal et mettre en place des formulaires de capture d’e-mail lorsque votre blog est encore jeune.

En effet, même si vous avez peu de trafic, il suffit de trouver quelques internautes séduits par vos articles pour gagner vos premiers abonnés… et avoir une petite base de trafic à chaque fois que vous envoyez une newsletter pour annoncer la publication d’un nouvel article.

Beaucoup d’outils sont gratuits jusqu’à 2000 abonnés, ce qui convient très bien pour lancer son blog sans pression financière ! Vous pouvez opter pour une solution intégrée, par exemple MailPoet (intégré à WordPress)… ou pour une solution externe comme SendInBlue, MailChimp ou AWeber.

6. Lancer une campagne de publicité (facultatif)

Lancer une campagne de publicité peut avoir deux avantages majeurs.

Le premier est de créer de la preuve sociale sur les réseaux sociaux : comme je vous le disais précédemment, personne ne s’abonne à une page vide, sans contenu… et c’est vrai aussi pour le nombre d’abonnés. On est plus réticent à s’abonner à une page suivie par seulement 10 personnes qu’à une page suivie par 100 ou 1000 personnes. On se dit que « s’il y a des gens qui suivent ça, c’est que ça doit être bien ».

Une campagne de publicité sur Facebook par exemple permet justement de fédérer ce « premier groupe » d’abonnés, pour en attirer d’autres naturellement ensuite. Je vous donne ici plein de conseils pour créer votre première publicité.

Le deuxième intérêt d’une campagne de publicité concerne davantage les professionnels : quand vous lancez une entreprise, un produit, un service, il faut du temps pour se faire connaître par le référencement naturel, les réseaux sociaux ou le bouche-à-oreille… et parfois, quand on veut être rapidement rentable, on ne peut pas se perdre d’attendre un an avant de voir de vrais résultats !

Faire une campagne de publicité sur Google Ads ou via LinkedIn Ads peut être un moyen de toucher rapidement des clients potentiels tout en contrôlant le ratio entre l’investissement effectué en pub et la rentabilité pour votre business !

Faire de la publicité pour son blog
Faire de la publicité pour son blog

Une vaste checklist pour créer un blog !

Comme vous pouvez le constater au terme de ce long article, il y a BEAUCOUP de choses à avoir en tête quand on lance un blog… mais toutes ne sont pas obligatoires, ce qui vous permet de les étaler dans le temps en fonction de vos objectifs et du temps dont vous disposez.

Il y a des points sur lesquels, à mon sens, il est primordial de ne pas lésiner quitte à perdre un peu de temps pour se documenter : c’est le cas du choix de la plateforme pour créer un blog, ou encore de la réservation d’un nom…

J’espère que cette checklist vous aidera si vous ne savez pas par où commencer pour créer un blog. Si vous avez un peu plus d’expérience, n’hésitez pas à la compléter par vos conseils dans les commentaires de l’article !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

9 commentaires sur “Créer un blog : par où commencer ? Checklist pour lancer son projet

  • Lili

    Wahou, 9 semaines d’avance sur tes articles : je suis admirative ! A une époque, quand mes billets étaient plus courts, je pouvais en avoir jusqu’à 10 d’avance mais à l’heure actuelle, je peine à en avoir 2 ou 3 mais ai toujours des tas de brouillons en cours par contre.
    Quand mon blog a eu de gros problèmes techniques, la personne qui me l’a remis sur pieds m’a déconseillé d’avoir Yoast SEO + XML sitemap, disant que cela faisait doublon. J’ignore si c’est si problématique que cela…
    Je n’ai plus Search console (ça me donne des erreurs 502 après quelques heures si je mets le code à l’endroit prévu à cet effet sur OVH). Le passage en https a été douloureux aussi en termes de stats (la chute est toujours présente après 5 mois mais il y a eu des problèmes de redirections les 1ers jours sur des articles vieux de plusieurs années) mais j’essaie de me dire que c’est pour la bonne cause. Et je n’essaie pas de vivre de mon blog ;-)
    Même après 11 ans de blogging, tes billets sur le fait d’ouvrir un blog me donnent toujours du grain à moudre.
    Bon week-end :-)

    Répondre à Lili
    • Marlène

      Hello Lili, ça me fait bien plaisir de lire ça ;) Après 5 ans de blogging, je me demande chaque semaine si je ne vais pas arriver au bout de mes idées d’articles !

      Pour te répondre concernant Yoast SEO + XML Sitemaps, ça fait doublon si on laisse la case sitemaps de Yoast activée… mais on peut sans problème décocher l’option pour ne pas générer de sitemap via Yoast. C’est ce que je fais depuis pas mal d’années maintenant et mon blog ne le vit pas trop mal a priori ;)

      Pour Search Console, as-tu contacté le support OVH ? Je pense qu’il y a simplement un problème d’intégration du code.

      Répondre à Marlène
  • Candice

    Merci Marlène pour cet article très complet !

    Cela fait un moment que je réfléchis à mon futur blog et j’hésite entre deux « stratégies » :
    – garder le blog « fermé » (décocher la case autorisant les moteurs de recherche à me référencer) le temps d’enrichir le blog en contenu et ainsi peut-être retenir plus facilement les premiers visiteurs (plus attrayant qu’un blog tout vide sur lequel on ne reviendra jamais) et être mieux référencée dès le départ.
    – enrichir le blog d’articles progressivement en me disant que de toute manière pas grand monde ne passera par là, et que cela permettra peut-être à Google de référencer les articles au fur et à mesure, et ainsi être sûre qu’ils seront tous référencés.

    J’ai bien vu ton conseil sur la page « Coming Soon » mais j’avoue que j’ai un peu peur que personne ne revienne jamais :-D

    Que me conseillerais-tu ?

    Merci par avance !
    Candice

    Répondre à Candice
    • Marlène

      Hello Candice, quoi qu’il arrive tu n’éviteras pas une phase de « désert » en termes de référencement, c’est un classique lors du lancement d’un nouveau site, même quand on a du contenu. Il faut partir du principe que cette partie « référencement naturel » demandera quoi qu’il arrive du temps… et te demander plutôt où tu vas aller chercher des lecteurs sans ce levier-là (au début du moins !).

      En ce sens, il est intéressant d’ouvrir son blog dès le début car ça te permet de commencer à alimenter tes réseaux sociaux par exemple, en partageant des contenus intéressants en plus de tes premiers articles. Ça n’empêche pas par ailleurs d’avoir préparé des articles d’avance (j’en parlais dans cet article) pour booster un peu sa motivation durant cette phase où il faut s’accrocher malgré des statistiques faibles.

      Et d’avoir rédigé les pages permanentes du blog, comme la page A propos qui peut déjà donner une belle vision de ton projet et de ta personnalité.

      Répondre à Marlène
    • Candice

      Bonjour Marlène,

      Merci pour tes conseils !

      Répondre à Candice
    • Benjamin

      Hello, mon petit conseil concernant ta question à propos de la page coming soon :

      Propose un bonus à télécharger pour capturer le mail de tes visiteurs sur cette page. De cette façon, le jour ou tu ouvres pour de bon ton blog, tu as une base de trafic à qui tu peux directement envoyer ton premier contenu et par conséquent attirer vers ton blog :)

      La meilleure façon pour avoir du trafic au début c’est selon moi de publier chez les autres (utiliser la notoriété d’un blog influent) et rediriger vers la page coming soon dans ces articles là :)

      Au plaisir !

      Répondre à Benjamin
    • Marlène

      Bons conseils Benjamin ! Effectivement, on peut tout à fait se servir d’une page Coming Soon pour capturer des e-mails. Certains ont d’ailleurs lancé leur blog comme ça avec un certains succès (de mémoire, André de Traficmania avait utilisé cette méthode pour avoir 1000 lecteurs sur son premier post).

      Répondre à Marlène
  • Nathalie

    Wow quel article

    Je ne suis qu’à l’étape de « documentation » alors il tombe à point.

    Alors merci

    Répondre à Nathalie
    • Marlène

      Merci pour le commentaire Nathalie ! Je reçois très souvent cette question des « étapes » à suivre car il y a tellement d’aspects à prendre en compte lors de la création d’un blog que les gens se sentent souvent perdus :)

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.