Tenir un blog : ces 7 choses que l’on ne vous dit jamais


Il y a tellement de choses que l’on ne vous dit pas quand vous commencez à tenir un blog ! On lit de multiples conseils sur la façon de créer un blog, de le personnaliser, sur l’importance de travailler sa présence sur les réseaux sociaux ou encore son référencement… mais il y a des vérités qui passent sous silence.

Peut-être parce que les « anciens blogueurs » ont envie de laisser les débutants vivre leur propre expérience, peut-être parce que ce sont des vérités que l’on a tendance à oublier au bout de quelques années de pratique…

Ligne décorative

1. Votre blog des débuts n’est pas votre blog

Certaines personnes nourrissent depuis longtemps l’envie de tenir un blog mais mettent très longtemps à se lancer… souvent parce que l’exercice leur paraît d’une complexité infranchissable. Elles ont envie que leur blog soit aussi parfait que possible dès les premières minutes de son existence.

En réalité, quand on ouvre un blog, on ne sait rien. On a peut-être imaginé sa ligne éditoriale, peut-être même qu’on a déjà écrit des articles d’avance mais en réalité, il est très probable que ce blog des débuts évolue vers autre chose au fil du temps.

Aujourd’hui, vous ne savez pas à qui vous parlez mais demain, vous en saurez un peu plus sur vos lecteurs, vous vous laisserez surprendre par des articles au succès inattendu, vous réaliserez que vous n’êtes pas aussi à l’aise que vous le pensiez sur un thème ou qu’un autre vous inspire et vous motive. Et c’est à travers tout ce cheminement que votre blog va peu à peu sculpter son identité.

Quand j’ai créé No Tuxedo en juillet 2014, je pensais y poster un ou deux articles par mois sur des thèmes liés à l’informatique, dans une rubrique qui s’appelait à l’époque « L’instant geek ». Je n’envisageais même pas de parler de blogging mais plutôt de sujets high-tech ou de jeux vidéo. Je n’aurais jamais imaginé que le blog deviendrait ce qu’il est devenu.

2. Tenir un blog demande vraiment du travail

Encore aujourd’hui, beaucoup de blogueurs sont persuadés qu’il suffit d’écrire une poignée d’articles pour obtenir un trafic conséquent et/ou des revenus. Un mythe entretenu par certains charlatans ou tout simplement par une méconnaissance de cet univers.

Alors disons-le clairement : tenir un blog exige un gros investissement personnel… et pas seulement pendant deux semaines ! Ce n’est pas toujours facile à gérer dans un monde où l’on s’habitue à avoir « tout tout de suite », où l’on a envie de voir rapidement le résultat de son travail.

Aujourd’hui, j’ai réduit la fréquence de publication sur No Tuxedo par rapport à l’époque où je publiais trois fois par semaine. Mais si j’ai pu le faire, c’est parce que j’ai énormément travaillé avant… Et si ça permet au blog de continuer à évoluer, c’est parce que je garde une grande discipline personnelle, écrivant régulièrement et mettant à jour de vieux articles quand je suis en mesure de le faire.

Bien sûr, il ne s’agit pas de tomber dans l’excès : sacrifier sa vie pour son blog est à mon sens un véritable risque ; on peut ne plus avoir assez de recul sur le plan affectif pour prendre les bonnes décisions et conserver un équilibre entre blog et vie privée.

3. Vous n’irez pas toujours là où vous pensiez aller

Il peut arriver qu’un blog change totalement d’orientation en cours de route. Il peut arriver que l’on change énormément en tant que blogueur, que l’on n’ait plus les mêmes envies ou les mêmes priorités. Il peut arriver que l’on gagne de l’argent avec son blog alors que ce n’était pas du tout comme ça que l’on envisageait les choses au départ.

Quand un blog existe depuis de nombreuses années, il est normal qu’il ne soit pas rigoureusement le même aujourd’hui et hier. En tant qu’être humain, nous évoluons au rythme de nos expériences, de nos succès et de nos erreurs et un blog s’inscrit dans ce même mouvement… avec, parfois, des développements inattendus à la clé !

Je pense par exemple à Cécilia qui tenait un blog plutôt axé beauté et qui a créé sa marque de papeterie pour blogueurs, Les Blog Notes. A Delphine, qui est à la tête de l’appartement Chez DeeDee, carrefour de rencontre entre marques, influenceurs et lecteurs…

4. Tous les blogs ne vous permettront pas de gagner des revenus

Sophie l’avait très bien expliqué dans son article consacré à la transition entre un blog amateur et un blog professionnel : tous les sujets ne sont pas monétisables. Ce n’est pas grave en soi, c’est aussi tout à fait louable d’avoir un blog passion. Mais si vous avez l’ambition de gagner des revenus, mieux vaut être conscient dès le départ que tous les sujets ne s’y prêtent pas.

Gagner de l’argent implique d’apporter quelque chose aux gens, de résoudre un problème qu’ils rencontrent… et de le faire en proposant une solution pour laquelle ils sont prêts à payer.

7 aspects du blogging qui sont souvent passés sous silence
7 aspects du blogging qui sont souvent passés sous silence

5. Investir est parfois un mal nécessaire

Beaucoup de blogueurs n’envisagent pas de payer, même une petite somme, pour leur blog. Au-delà de ceux qui ne le peuvent pas pour de légitimes raisons financières, c’est finalement un constat surprenant. L’idée de payer pour des cours de musique, une carte de piscine ou de cinéma ne choque personne… mais investir dans un hébergement web, un thème personnalisé ou un logiciel payant paraît superflu.

Peut-être parce que les gens ont du mal à « quantifier » ce qu’ils retirent de leur blog. Quand on prend des cours de musique, on peut mesurer ses progrès à la difficulté croissante des partitions que l’on arrive à jouer. Quand on fréquente une piscine ou une salle de sport, on le voit au développement de sa musculature ou de son souffle. Quand on va au cinéma régulièrement, on peut tenir le compte des films que l’on a vus. Mais quid du blogging ?

En réalité, un blogueur acquiert une foule de compétences mais le regard sur cette activité peut sûrement évoluer encore… et investir est parfois un palier indispensable pour se développer et acquérir plus de liberté. Ou tout simplement pour éviter de se disperser et de perdre un temps fou sur des activités que l’on maîtrise mal et qui nous demandent trop d’énergie.

6. On peut se lasser, même quand tout va bien

On évoque souvent le blues du blogueur débutant, la difficulté à se faire connaître, l’angoisse de se comparer aux autres et l’impression de ne pas être à la hauteur. On en parle souvent comme si c’était une phase passagère… Comme si, ensuite, un blogueur développait comme par magie une confiance en soi à toute épreuve et une détermination sans faille.

En réalité, à n’importe quel stade de son existence, un blogueur peut traverser des doutes et des passages à vide.

Par exemple, j’ai longtemps hésité avant de me lancer dans la vidéo sur mon blog voyage… car je suis débutante sur ce « média » qui n’a rien à voir avec un blog. Il faut acquérir de nouveaux réflexes : penser à filmer quand on voyage, trouver le temps de faire le tri dans toutes les petites séquences ainsi rapportées, galérer se familiariser avec son logiciel de montage, les conversions de formats, la recherche de la musique… C’est redevenir débutant à un stade où on a un blog qui marche bien. Pas facile !

Tenir un blog, c’est aussi ce défi permanent de progresser et d’apprendre, de se replacer face à ses propres limites.

Ligne décorative

7. On a toujours besoin de feedback

À première vue, on pourrait croire qu’un blogueur présent sur le web depuis plusieurs années sait tout : qu’il connaît son lectorat, qu’il sait où il va, qu’il sait quoi publier, qu’il connaît toutes les astuces pour trouver l’inspiration et s’organiser…

Pourtant, il est toujours aussi enrichissant de recevoir des feedbacks : ceux des lecteurs, ceux de l’entourage, les échanges avec d’autres blogueurs, avec des gens de sa thématique…

Ça peut vous tirer d’une mauvaise passe quand vous hésitez sur la direction à prendre, ça peut vous rebooster et vous redonner l’inspiration, vous aider à entreprendre. A condition, évidemment, de s’entourer des bonnes personnes, celles qui vous stimulent et non celles qui vous rabaissent pour le plaisir de vous rabaisser.

Je crois que ce qu’il faut retenir, c’est que le blogging n’est jamais une aventure achevée. Vous ne rencontrerez jamais un stade où vous aurez tout accompli, tout vécu, tout appris. Oui, peut-être qu’un jour vous vous lasserez et que vous aurez envie de passer à autre chose… mais tant que vous continuerez, tenir un blog restera une aventure en cours d’écriture !

Thèmes : Devenir blogueur 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

34 commentaires sur “Tenir un blog : ces 7 choses que l’on ne vous dit jamais

  • Christian

    Merci de mettre des blogueurs débutants face à la réalité, Marlene. L’avantage est qu’en se lançant dans cette mission, on évite les faux espoirs et on est mieux préparer pour l’aventure. Vive le blogging.

    Répondre à Christian
    • Marlène

      Chacun fait ses propres expériences et à vrai dire, on a beau lire celles des autres, ça n’empêche pas de faire des erreurs ;) C’est aussi comme ça que l’on apprend !

      Répondre à Marlène
  • Abdelmjid

    Bonjour Marlène
    Merci beaucoup pour les conseils précieux que vous prodidigiez sur votre blog .
    À mon avis
    Bloguer ç est une aventure sans fin ……. autrement dit devenir blogueur Est synonyme
    d intarissable en termes d idées et de recherche

    certes ç est très enrichissant

    Abdelmjid Ghaouat

    Répondre à Abdelmjid
    • Marlène

      Je pense aussi que l’on apprend en permanence, à condition d’en avoir la curiosité bien sûr !

      Répondre à Marlène
  • Florie

    J’aime beaucoup tes articles (découverts grâce à Hellocoton), et celui-là me parle particulièrement. J’en suis aux prémices du blogging, et je trouve que tu mets bien les points sur les i. Ca me rassure que les choses que j’avais pressenties sont justes. Et surtout, ton article me donne envie de continuer à bloguer ! Allez, je m’en vais de ce pas lire d’autres articles :) .

    Répondre à Florie
  • Learn to be Happy

    Salut,
    tes articles sont très sympas ! Je début et je navigue de blog en blog pour avoir des conseils, savoir quoi faire car il y a tellement mais TELLEMENT de choses à apprendre et à appliquer sur son blog.
    Merci pour ce que tu partages, je vais mettre toute suite ton blog dans mes favoris pour lire tes différents articles (j’en ai pour un moment xD)
    A bientôt !

    Répondre à Learn
    • Marlène

      Merci à toi ! Oui, il y a énormément de choses à apprendre et en réalité, ça ne s’arrête jamais :) A mesure que nos connaissances progressent, on découvre aussi de nouveaux sujets à explorer.

      Répondre à Marlène
  • Corinne

    Bonjour Marlène, je te rejoins tout à fait dans cette analyse, tenir un blog est une aventure merveilleuse mais il faut toujours se remettre en question, être attentive, progresser et apprendre. Et surtout ne pas perdre son âme quand on commence a avoir un peu de notoriété ! Belle journée et merci pour tout ce que tu nous apportes au quotidien pour nous aider.

    Répondre à Corinne
    • Marlène

      Merci Corinne :) Je trouve que la difficulté quand on a un peu plus de trafic, d’activité sur son site, de sollicitations… c’est finalement de ne plus pouvoir répondre à tout le monde avec la même proximité qu’au départ. Ça devient « matériellement » impossible et c’est un peu dommage ! J’en avais d’ailleurs parlé dans un article.

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Bonjour Marlène,
    un blog est une aventure humaine, c’est un moment de vie qui n’est pas neutre que ce soit à titre privé ou professionnel.
    Avoir du recul est essentiel, car il ne sert à rien d’avoir raison tout seul et savoir entendre les critiques est un plus.

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Je le pense aussi… mais il est vrai que ce n’est pas toujours évident. Pour gérer des sites depuis près de 20 ans (aoutch !), je ne peux que constater qu’il y a des phases où on est plus vulnérable à la critique que d’autres (exemple-type : tu as un problème de santé, tu viens de vivre un deuil ou un événement difficile que les lecteurs ignorent, ça peut être difficile que des critiques viennent s’ajouter à ça).

      Et puis, je crois que la notion d’équilibre est très importante : par exemple, ce n’est pas parce qu’on est professionnel que l’on doit tenir compte de toutes les critiques ou répondre à tous les messages. Ce n’est pas parce qu’on est amateur qu’on doit forcément ignorer toutes les critiques, au motif que « je suis amateur, je fais ce que je veux ». C’est un jeu de forces délicat.

      Répondre à Marlène
  • Lucie

    C’est bien vrai tout ça, merci de tes conseils !

    Répondre à Lucie
  • Aurorevoyage

    Effectivement c’est du boulot, et parfois on se demande pourquoi on le fait, car on est nombreux … Et pis on se rappelle que c’est une passion et ça repart !

    Répondre à Aurorevoyage
    • Marlène

      Au final, je me rends compte « qu’être nombreux » sur un créneau n’empêche pas les gens de venir. Au contraire, c’est souvent le signe qu’il y a un intérêt pour un sujet => des gens pour écrire dessus mais aussi des gens pour lire.

      En revanche, comme le disait Claire dans cette interview, « le ticket d’entrée est devenu plus cher » : il y a plus de pression qu’avant à avoir un design très soigné, un blog très « optimisé »…

      Répondre à Marlène
  • D'encre et de sel

    Entièrement d’accord avec toi. Pour ma part :
    1) le blog de mes début n’existe plus, c’est fou…
    2) le blog demande un travail de dingue et depuis peu j’ai réduit la voilure pour privilégier qualité à quantité
    3) au début je tenais un blog lifestyle au bout de 2 ans je me suis rendue compte que ce qui me plaisais vraiment c’est le dessin. j’ai donc complètement réorienté cet espace en passant d’un blog lifestyle à un blog illustration. moi qui au début touchais à tout et refusais de me fermer des portes…
    4) c’est bien vrai que tous les sujets ne se prêtent pas à la monétisation.
    5) l’investissement est parfois nécessaire. Pour ma part, lorsque j’ai voulu revoir le design de mon blog, je suis passée par une spécialiste car je suis nulle en informatique (et ça ne m’intéresse pas du tout!) et c’est la meilleure décision que j’ai prise! Elle m’a installé un thème qui me ressemble et ensemble, pas à pas nous avons reconstruit mon blog.
    6) les passages à vide…je n’en parle même pas! Je crois que le plus difficile est de garder la motivations des débuts.
    7) les feedbacks sont importants, c’est pour cela que j’aime tant lire les commentaires que me laissent les gens. C’est super enrichissant! Mais comme tu l’écris, attention aux mauvaises intentions et aux pro du rabaissement!

    Très chouette ton article!
    Bises ;-)

    Répondre à D'encre
    • Marlène

      Merci pour ton partage d’expérience, concernant le recours à un professionnel je suis justement en train de me constituer un « moodboard » pour faire faire un logo par un professionnel car clairement, je manque de motivation pour m’en charger moi-même. On ne réalise pas, parfois, à quel point ça peut être un plus de se faire aider :)

      Oui, ça coûte un peu d’argent… mais on a un résultat plus qualitatif (qui peut apporter beaucoup sur le long terme) et surtout, on gagne énormément de temps qu’on peut mettre à profit pour autre chose.

      Répondre à Marlène
  • Ornella

    Mon Blog est axé astrologie et bien-être, je pense que je pourrais le monétiser d’une manière ou d’une autre, j’ai espoir de pouvoir en vivre, à côté de mes activités artistiques !

    Répondre à Ornella
    • Marlène

      Il y a sûrement des possibilités de prestations dans cet univers, il faudrait que tu fasses une étude de marché en temps voulu pour évaluer le potentiel :)

      Répondre à Marlène
  • galinette sauvage

    C’est un peu ce qui arrive à mon blog. Je le consacrais totalement à la couture et au DIY, et il devient plus généraliste. A vrai dire je ne sais pas vraiment ce que les lecteurs en penseront…J’espère qu’ils apprécient!

    Répondre à galinette
    • Marlène

      Je crois que face à un changement de ligne éditoriale, il y a le cas du blog pro/blog d’entreprise où il faut se poser la question de l’impact car il y a un business derrière… et le cas du blog perso, où l’important est plutôt de suivre son « ressenti » :) Un changement, quoi qu’il arrive, ne met jamais tout le monde d’accord.

      Répondre à Marlène
  • Iris

    J’ai découvert ton site hier alors que je me prenais la tête sur le SEO puis sur le maillage interne, après avoir épluché la toile j’étais trop heureuse de te découvrir, tu es claire et vas droit au but. Alors, pour les articles précédents et pour celui-ci, moi qui viens juste de créer mon blog, je t’adresse UN GRAND MERCI!!!!
    Iris

    Répondre à Iris
    • Marlène

      Merci Iris et bienvenue ici ! Je le dis souvent aux nouveaux visiteurs mais… s’il y a des questions que tu te poses et dont la réponse ne figure pas sur le blog, n’hésite pas à m’en parler, ça peut me donner des sujets d’articles pour les mois à venir !

      Répondre à Marlène
  • Oscar

    Salut Marlène,

    Quand je lisais ton article, on dirait c’est à moi que vous écriviez. Ah! Comment tu as su…

    Ton article me réjouit dans le sens où, trouver que c’est que je pense, les blogueurs pro sont aussi passé par là. Ça me donne espoir que je suis sur le bon chemin.

    Ton blog m’inspire beaucoup. Dans les moments d’impasse, tes articles me donnent espoir.

    Répondre à Oscar
    • Marlène

      Je pense que c’est souvent un point de différence entre les « blogueurs pro » et les « blogueurs d’entreprise » (qui sont aussi professionnels). Je distingue les deux car il y a souvent, selon moi, une différence de parcours.

      A mes yeux, les gens qui se définissent comme « blogueurs pro » sont souvent ceux qui ont fait d’un blog passion un métier, en développant une offre de services ou des produits autour… Un blogueur d’entreprise alimente un blog pour donner de la visibilité à un concept d’entreprise, à une activité qui existe déjà « dès le départ ». J’accompagne pas mal de marques qui ont des blogs et aucun rédacteur ne se définirait pourtant comme blogueur pro :)

      Répondre à Marlène
  • Vanity of our Lives

    Merci pour cet article plein de vérités !! Je tiens mon blog Vanity of our Lives depuis 3 ans maintenant. Je ne gagne pas ma vie avec. C’est plus une passion, un endroit qui me permet de m’échapper à ma vie de maman active. Je verrai bien où celui me mène…

    Répondre à Vanity
    • Marlène

      Hello, je trouve que…
      1) Il n’y a aucune obligation à gagner sa vie avec son blog, même si on évolue dans une blogosphère où c’est un sujet très présent, très commenté. Il y a aussi plein de gens comme toi qui tiennent un blog rien que pour le plaisir et c’est très bien aussi.
      2) Beaucoup de gens qui professionnalisent leur blog ont commencé par une activité amateur… et c’est le développement de cette activité qui leur apporte des opportunités et leur fait faire le choix, à un moment donné, d’en vivre.
      Donc ta philosophie me paraît très justifiée :)

      Répondre à Marlène
  • Sparkling L.

    Coucou Marlène! Je me reconnais totalement dans ton article haha. Moi aussi mon blog m’a « échappé ». Je me retrouve à traiter des sujets dont je ne pensais absolument pas parler et je m’éloigne du thème initialement prévu pour mon blog :) Mais ce n’est pas forcément négatif, étant donné que j’aime ce que j’écris et qu’apparemment ça plaît à mes lecteurs et mes lectrices! J

    Répondre à Sparkling
    • Marlène

      Je pense que c’est le plus important : ne pas se perdre en route. Il peut être tentant d’écrire sur un sujet « parce qu’on sait que ça va plaire », en mettant un peu de côté ses propres envies et priorités… et je pense qu’à la longue, ce n’est pas un bon calcul. Je me suis déjà laissé surprendre par cette dérive sur un site que je gérais il y a de nombreuses années (erreur de débutante !) et la démotivation arrive sans prévenir, tout simplement parce qu’on a perdu de vue son « moteur » initial.

      Répondre à Marlène
  • Yasmine

    Coucou,
    Je te rejoins complètement sur les points 1,3,6 et 7.
    Mon blog n’est pas absolument pas ce que j’avais imaginé. Je pensais qu’il serait et resterait plus ciblé sur le côté émotionnel. Et puis il a évolué. J’écris sur du sujet auxquels je n’aurais pas pensé. Ça m’a pris du temps avant d’avoir une petite communauté. Oui parfois j’ai eu envie d’abandonner quand je n’avais pas de commentaires.
    C’est long, fastidieux. Il faut savoir prendre du recul. Et puis on fini par retrouver la flamme.

    Répondre à Yasmine
    • Marlène

      Cette évolution est passionnante et je crois qu’il faut lui laisser le temps d’avoir lieu… Parfois, on a la tentation de changer trop vite, sans se donner le temps de voir les « résultats » de ce qu’on entreprend. Sans croire en soi, finalement. Alors qu’en réalité, tirer des conclusions au bout de seulement quelques mois n’est pas du tout réaliste.

      Répondre à Marlène
  • Lili

    Je me retrouve en tous points ! :-)
    Ton billet rappelle des fondamentaux bien utiles ;-)

    Répondre à Lili
    • Marlène

      Tant mieux si ça te parle :) Je crois que chacun vit une expérience personnelle en bloguant… mais il y a des réalités qui me semblent aujourd’hui terriblement importantes à rappeler à une personne qui débute !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.