Claire (30 ans ou presque) : « J’ai été surprise par la professionnalisation des blogs »


Devenir blogueur, c’est plonger dans une aventure où l’on apprend plein de choses. Et si des blogueurs expérimentés vous donnaient leurs conseils ? Je suis allée à la rencontre de plusieurs d’entre eux. Ils ont accepté de raconter leurs difficultés, de partager avec vous les petites astuces et les leçons qu’ils ont apprises en bloguant.

Aujourd’hui je reçois Claire. Voilà presque quatre ans qu’elle a créé son blog 30 ans (ou presque) ! Derrière ce nom original se cache un blog plein de ressources pour dédramatiser totalement le cap des 30 ans, avec humour et bons conseils pour prendre cet anniversaire symbolique avec le sourire. Mais comment est donc né ce projet ?

30 ans ou presque

Un blog ? Pourquoi un blog ?

J’ai lancé mon blog 30 ans (ou presque) mi-2012, quelques semaines avant de fêter mon 30ème anniversaire. Changer de dizaine me déprimait sans que je sache vraiment pourquoi, je me sentais « vieille » à l’approche de ce tournant… Et c’est à force de m’interroger sur les origines de ce malaise qu’une vérité m’est apparu : en fait, à 30 ans, on n’est pas vraiment vieux, mais la société, notre entourage, notre famille (…) font tout pour nous faire croire qu’on l’est.

C’est parce que je refuse cette pression, c’est parce que je refuse cette idée de « vieillissement obligatoire » à partir de l’âge de 30 ans et que je refuse l’idée que l’on doive devenir d’un coup « adulte » et « responsable » que j’ai créé ce blog.

Mon blog est donc un moyen de réflexion et d’expression par rapport aux thématiques liées à la trentaine. Il me permet de prendre du recul et surtout de plaisanter sur ce sujet et de dédramatiser afin que les personnes comme moi qui arrivent à l’âge de 30 ans se sentent mieux dans leur peau et ne se sentent pas dépassées.

Travaillant dans la communication numérique, j’avais entendu parler de WordPress et j’avais envie de tester la plateforme pour voir si j’arriverais à bidouiller quelque chose de joli et de fonctionnel. J’ai donc décidé de parler de ce sujet qui me passionne sous la forme d’un blog.

Tes premiers pas de blogueuse, ça ressemblait à quoi ?

Le lancement de mon blog 30 ans (ou presque) s’est articulé autour de plusieurs étapes :

La définition d’une ligne éditoriale

C’était une étape essentielle pour donner une cohérence à mon projet de blog ! J’ai souhaité dès le départ respecter une ligne éditoriale bien définie afin de pouvoir juguler mon flot d’idées et d’éviter de partir dans tous les sens. Heureusement, le sujet de la trentaine est assez large pour me permettre d’aborder un large éventail de thématiques.

Le design

C’est toujours quelque chose de fun et de stimulant que de créer un design de blog à son image ! J’adore ça ! Et en même temps c’est tellement difficile d’arriver au résultat que l’on souhaite. Depuis son lancement mon blog a subi 3 grandes refontes graphiques… mais je n’arrête pas d’y faire plein de petits ajustements, j’ai toujours envie de faire mieux !

L’écriture des articles

En général quand on lance un blog, c’est pour publier des articles, non ;) ? Et pourtant la rédaction des articles peut être une étape assez rébarbative : il y a une grande différence entre le fait d’avoir des idées et le fait de coucher les mots sur le papier pour les exprimer.

Le partage des publications

Je ne connaissais absolument rien à cette étape en démarrant mon blog. En fait, je n’avais jamais lu de blog avant de lancer le mien, j’ai donc appris sur le tas en regardant comment procédaient les autres blogueuses. J’ai découvert tout un écosystème, des réseaux spécialisés (Hellocoton…). J’ai également rapidement compris qu’il fallait que je crée et entretienne une présence en ligne autour de mon blog afin de faciliter la diffusion des articles, j’ai donc créé une page Facebook dédiée et relié mes profils Twitter, Pinterest et Instagram au blog.

Garder l’anonymat ou dévoiler ton vrai nom ?

Dès le lancement de mon blog, j’ai fait le choix d’être anonyme. En effet, je blogue souvent sur des sujets futiles, légers… et je ne voulais pas que cela puisse me porter préjudice, notamment dans ma carrière (je cherchais alors à changer d’emploi).

Au fur et à mesure que mon blog s’est développé, cette position d’anonymat a été de plus en plus difficile à tenir. Tout simplement parce que je suis fière de mon blog, c’est mon bébé, ma création, j’ai donc envie de crier sur tous les toits « regardez c’est moi qui l’ai fait ! » :D

Pour autant je préfère rester prudente : lever le voile sur son identité n’est pas quelque chose sur lequel on peut revenir ensuite. C’est pourquoi encore aujourd’hui je préfère garder mon anonymat, même s’il est relatif. En effet, je ne vis pas cachée dans un terrier (!) et de nombreuses personnes savent donc qui je suis, notamment toutes les blogueuses qui ont déjà eu l’occasion de me rencontrer ;)

As-tu rencontré des obstacles en créant ton blog ?

La première difficulté que j’ai rencontré dans le blogging a plutôt été une déception, en fait… Au départ j’envisageais 30 ans (ou presque) comme un blog collaboratif. En effet, au moment de son lancement, j’ai proposé à deux amies proches de me rejoindre dans cette aventure. Malheureusement, et même si elles ont trouvé le sujet intéressant, elles ont toutes les deux décliné ma proposition. Même si je comprends tout à fait leur décision (s’investir dans un blog n’est pas quelque chose d’anodin) et qu’au final je m’en sors très bien toute seule, j’avoue que j’aurais beaucoup aimé pouvoir partager ce projet avec quelqu’un

La deuxième chose que je trouve compliquée dans le blogging, c’est l’organisation. Il n’est jamais simple de trouver le temps pour écrire les articles, les illustrer, les partager… Même si aujourd’hui je pense avoir trouvé un rythme de publication qui me convient (une publication hebdomadaire, voire deux quand j’ai le temps), je lutte encore pour concilier vie professionnelle, vie familiale et blogging.

Le fait de trouver une méthode de travail et notamment de m’imposer des deadlines m’a permis trouver le temps de lancer un 2ème blog, plus « lifestyle », en complément de 30 ans (ou presque) : Nantaise.fr. Hé oui, comme vous l’aurez compris, je suis devenue accro au blogging ! ;)

Et si on parlait d’argent ?

La rentabilité de mon blog n’a jamais été une préoccupation. Pour moi, bloguer est un loisir et un plaisir avant tout, je conçois donc que cela puisse demander un investissement personnel et monétaire. Pour autant, je ne vois aucun mal à gagner un peu d’argent via la monétisation si c’est fait en respectant mes lecteurs.

De par sa thématique, mon blog n’est pas facile à monétiser. Je me suis inscrite sur plusieurs plates-formes de monétisation et d’affiliation, un peu par curiosité… C’est quelque chose que j’ai assez peu le temps d’approfondir, mais de toute façon je ne voudrais surtout pas que la monétisation ou les partenariats prennent le pas sur le contenu éditorial de mon blog.

Au cours des 2 dernières années, j’ai ainsi réalisé plusieurs opérations avec des annonceurs qui me plaisaient et correspondaient à mon univers. Quand je parle d’adéquation avec mon univers, je veux dire qu’il faut que ça corresponde à mon blog, à ses thématiques mais aussi à moi, à ma personnalité, à mes valeurs… J’ai par exemple refusé plusieurs campagnes pour des montres de luxe, car c’est typiquement des produits que je n’ai pas les moyens de me payer, alors je me vois mal les recommander à mes lecteurs… Idem pour les sites de rencontre : si j’acceptais de faire de la pub pour ce type d’annonceurs, je pourrais m’enrichir facilement (de quoi me payer les fameuses montres de luxe ha ha)… Mais ceux qui me lisent savent bien que je suis en couple depuis longtemps alors je ne vois pas quelle légitimité j’aurais à parler de ça.

Pourtant, ce n’est jamais simple de refuser de l’argent. Aussi, je ne juge pas les blogueuses qui acceptent de très nombreux partenariats, je me dis qu’elles en ont peut-être plus besoin que moi ? Par contre, en tant que lectrice, j’ai tendance à me détacher rapidement des blogs qui deviennent des panneaux publicitaires…

Enfin, je voulais préciser que pour chaque partenariat j’ai écrit ce que je voulais, comme je le voulais et en restant dans ma ligne éditoriale. J’ai toujours rédigé l’intégralité des contenus de mon blog et je tiens à ce que cela reste le cas. Sinon à quoi bon avoir un blog ?

Quels sont les outils indispensables à ton quotidien de blogueuse ?

Evernote ! Ce logiciel a tellement changé ma vie de blogueuse que je ne me rappelle même plus comment je faisais avant. Evernote existe à la fois sous forme de logiciel et d’application mobile. C’est très pratique : on peut y rédiger des notes, les organiser sous forme de cahiers… J’y note toutes mes idées pour le blog, mes brouillons d’articles, mes planning de publication…

Cet outil m’est devenu complètement indispensable et en plus il est très pratique : dès que j’ai un moment de libre, que ce soit pendant une pause déjeuner, en attendant mon rendez-vous chez le médecin, ou même le soir entre deux séries, je note mes idées dessus. L’application est également très pratique pour enregistrer des contenus que l’on trouve sur Internet et que l’on souhaite conserver. Et le mieux dans tout ça, c’est qu’elle est gratuite ! En tous cas la version gratuite est très suffisante même pour mon usage plutôt intensif !

Après mes autres indispensables pour le blogging sont, en vrac : Photoshop, l’application WordPress pour iPhone, Google Analytics…

Qu’as-tu appris sur le blogging en devenant blogueuse ?

Ce qui m’a surprise en découvrant l’univers du blogging est la grande professionnalisation des blogs. Ce que je veux dire, c’est qu’il y a aujourd’hui dans la blogosphère un nombre croissant de blogueuses qui se consacrent corps et âme à leurs blogs, se forment au graphisme, au SEO, à l’écriture web (notamment en lisant scrupuleusement les articles de No Tuxedo).

Résultat : les blogs sont tous plus beaux, modernes et fonctionnels les uns que les autres. Ils ont des logos magnifiques, les photos sont très pros, la mise en page est élégante… La blogosphère actuelle place la barre très haut. Il est bien loin le temps des Skyblogs aux couleurs criardes et à la mise en page improbable… Mais du coup, j’ai l’impression qu’il est encore plus difficile de se démarquer aujourd’hui parmi tous ces jolis blogs. Et surtout, le « ticket d’entrée » est devenu plus cher : avant, on ouvrait un blog facilement et gratuitement et aujourd’hui je vois beaucoup de blogs qui se lancent avec un logo pro, un thème premium, voire même des plugins payants…

L’autre chose qui m’a surprise – et qui découle peut-être de ma remarque précédente – est qu’avant d’ouvrir un blog, je n’avais jamais réalisé que le monde du blogging pouvait être aussi compétitif. Il y a beaucoup de jalousies… mais heureusement aussi, beaucoup d’entraide !

Ton blog t’a-t-il apporté de nouvelles compétences ?

Je travaillais déjà dans le milieu de la communication numérique lorsque j’ai lancé 30 ans (ou presque). En quelques années, mon blog m’a permis d’approfondir des compétences que j’exerçais déjà à un niveau professionnel et d’en développer de nouvelles qui m’ont aidé à évoluer dans ma carrière.

J’ai toujours aimé écrire, lancer un blog était donc dans la continuité de cette passion. Pour autant, je trouvais parfois difficile de mettre en mots mes idées, d’avoir une formulation percutante. Tenir un blog m’a permis de pratiquer mon écriture et petit à petit, les mots sont venus de plus en plus facilement. Développer ces compétences rédactionnelles m’a permis d’évoluer professionnellement en décrochant un poste de journaliste print et web. Du coup, même s’il n’apparaît pas sur mon CV, mon blog a contribué indirectement à ce changement de carrière.

Par ailleurs, mon blog a également eu un rôle moteur dans mon apprentissage des réseaux sociaux. En effet, la présence sociale liée à 30 ans (ou presque) m’a permis d’acquérir une grande maîtrise de ces médias en ligne et a eu un impact sur mon activité professionnelle en me permettant d’accéder à des fonctions de community manager. Aujourd’hui, en parallèle de mon poste de journaliste, je suis également formatrice en réseaux sociaux et en écriture pour le web.

Icônes de réseaux sociaux

Quels conseils pourrais-tu donner aujourd’hui à un blogueur débutant ?

Le premier vrai conseil que je donnerais aux blogueurs débutants c’est de vous poser la question de pourquoi vous voulez lancer un blog. Lister vos objectifs me paraît indispensable avant de commencer. Le choix du sujet est également déterminant. Soit vous avez un sujet précis qui vous passionne et vous l’explorez sous tous ses angles (c’est ce que j’ai choisi) soit vous parlez de plein de choses au gré de vos envies.

Mon deuxième conseil est de trouver une place pour votre blog dans votre vie. Il ne faut pas se voiler la face : bloguer prend du temps. A vous de trouver l’organisation et la fréquence de publication qui vous conviennent, sans vous mettre non plus une pression d’enfer, sinon vous ne tiendrez pas sur la durée.

Enfin, dernier conseil : soyez patient ! Le succès ne vient pas du jour au lendemain…

Une anecdote qui t’a marquée ?

Oui, il m’est arrivé quelque chose d’assez amusant l’année dernière : grâce à mon blog, j’ai été invitée à participer à une émission de radio. C’est quelque chose que je n’avais jamais fait auparavant ! Il s’agissait d’intervenir sur une radio nationale au cours d’une émission de débat sur le sujet du « Comment bien vieillir ». J’étais très intimidée ! En fait, j’avais tellement peur de dire des bêtises, que je n’ai dit à personne que j’allais passer à la radio ! Au final, j’ai trouvé l’expérience très amusante… Et c’est ce que je trouve le plus riche dans le fait d’avoir un blog : cela me pousse à sortir de ma zone de confort, à aller vers la nouveauté et… vers les autres !

Le mot de la fin

Merci à Claire d’avoir pris le temps de raconter ses débuts dans le blogging ! J’espère que vous prenez plaisir à lire ces interviews qui sont autant d’occasions de plonger dans la façon si unique que chacun a de bloguer.

Découvrez dès maintenant d’autres témoignages de blogueurs !
Thèmes : Témoignages 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “Claire (30 ans ou presque) : « J’ai été surprise par la professionnalisation des blogs »

  • bull'elodie

    Claire est géniale ! On a parlé un peu du sujet cette semaine, mais je suis ravie d’en savoir + grâce à l’interview

    Répondre à bull'elodie
  • Janefemeie

    C’est vraiment sympa d’avoir des retours d’expériences. Je pense toujours que les débuts difficiles d’un blog n’arrive qu’à moi (manque de trafic, peu de commentaires,…). C’est encourageant !

    Répondre à Janefemeie
    • Marlène

      Je pense que beaucoup de blogueurs n’aiment pas se souvenir de cette période. J’avoue que j’en garde moi-même un assez mauvais souvenir car c’est une période décourageante (une « bonne journée » à 7 visiteurs, c’était quand même un peu la loose !). Du coup, on ne rassure peut-être pas assez sur le fait que c’est tout à fait normal. L’important, c’est de voir une progression dans le temps même si elle se fait à tout petit rythme.

      Répondre à Marlène
  • tania

    Coucou Lou

    J aime ce type d articles sur ton blog. C est vrai qu on connaît les blogueurs alors que les blogs sont plus ou moins connus, c est intéressant de voir comment ils ont commencé et quels sont leur état d esprit, ce que ça a changé dans leur vie professionnelle. Tous parlent de la patience et du temps que nécessitent un blog je m en aperçois tous les jours. A mon tout petit niveau, je suis d accord avec elle sur l écart et le temps entre l idée d article et sa finalisation malgré cela j adore

    Bonne journée :-)

    Répondre à tania
    • Marlène

      Merci Tania ! J’ai l’impression que l’évolution d’un parcours de blogueur est un peu comme la maturité, ça fait évoluer au fil du temps notre vision des choses et nos problématiques. C’est passionnant ! Bonne journée à toi aussi.

      Répondre à Marlène
  • Madagascarian

    coucou,

    on y apprends beaucoup de choses par ici dit donc, merci pour l’interview Lou et ça aide beaucoup de lire l’expérience des autres :)

    des bisous :D

    Répondre à Madagascarian
    • Marlène

      Tant mieux ! Merci pour ton commentaire et très belle journée :)

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.