Quelle fréquence de publication sur un blog ? Conseils pratiques !


La question de la fréquence de publication sur un blog suscite beaucoup de questions chez les débutants : y a-t-il une fréquence de publication idéale ? Combien d’articles par semaine ? Faut-il publier certains jours précis ? Comment s’organiser pour publier régulièrement ?

Vous aurez sans doute remarqué qu’en matière de fréquence de publication, toutes les pratiques sont dans la nature, depuis le blogueur qui poste tous les jours jusqu’à celui qui disparaît parfois de la circulation pendant de longues semaines !

Dans cet article, je vous propose plein de conseils pour comprendre l’impact de la fréquence de publication mais aussi pour mieux vous organiser et trouver votre rythme.

Publier régulièrement, un challenge à relever !
Publier régulièrement, un challenge à relever !

L’impact de la fréquence de publication

La fréquence de publication a selon moi un impact sur trois aspects principaux :

  • Votre lien avec vos lecteurs.
  • Votre référencement.
  • Votre équilibre personnel.

Fréquence de publication et interactions

Un blog a une dimension personnelle : vous exprimez des avis, partagez votre vision, vos connaissances, vos expériences, des informations qui peuvent être utiles aux autres. Et en le faisant, vous tissez un lien avec vos lecteurs. Pour qu’un blog fidélise un lectorat et bâtisse une vraie communauté au fil du temps, il faut selon moi gagner la confiance de tous ces gens.

Or, comme dans toute relation, on fait plus facilement confiance à quelqu’un avec qui on échange régulièrement qu’à une personne que l’on ne croise que sporadiquement. En publiant au moins une fois par semaine, vous pourrez souvent tisser un lien plus solide avec vos lecteurs, débouchant sur des interactions plus riches voire sur de véritables opportunités : des rencontres, des propositions professionnelles, des partenariats

A l’inverse, il faut rester prudent quand on a une fréquence de publication élevée (tous les jours ou plusieurs fois par jour) car celle-ci peut devenir un handicap si vos lecteurs ne parviennent plus à suivre le rythme. Ils peuvent se désengager et se désintéresser de votre blog.

Fréquence de publication et référencement

Google a, comme les visiteurs, sa petite routine ! Si vous publiez régulièrement, le moteur de recherche prendra l’habitude d’explorer votre site fréquemment pour répertorier les nouvelles pages. Si vous arrêtez brutalement de publier pendant trois semaines… Google ne passera plus aussi souvent et quand vous vous remettrez à publier, vos articles mettront plus de temps à être « repérés » par le moteur et indexés.

Par ailleurs, votre fréquence de publication a aussi un impact indirect sur votre évolution : si vous publiez 3 fois par semaine par exemple, en l’espace de 6 mois vous aurez déjà 78 articles au compteur sur votre blog. A l’inverse, une personne qui ne publie que deux fois par mois n’aura que 12 articles sur son blog.

Or, plus votre blog est riche en contenu, plus ça offre des opportunités d’être bien référencé et des portes d’entrée pour que de nouveaux visiteurs vous découvrent, en particulier si vous écrivez quelques articles qui ne se périment pas trop dans le temps.

Ne négligez pas votre équilibre personnel

Chacun a ses contraintes : une famille, un job, des activités de loisirs… A mon sens, la fréquence de publication sur le blog doit en tenir compte, que vous soyez amateur ou professionnel.

Il est évident que l’on ne dispose pas du même temps libre quand on est salarié à temps plein dans un poste à responsabilités, avec des enfants à charge… que lorsque l’on est étudiant à la fac et sans enfant !

Ne pas publier assez est parfois le signe que votre thématique ne vous inspire pas assez ou que vous n’arrivez pas à dégager du temps. C’est souvent frustrant ou démotivant et se pencher sur son organisation peut vous aider à trouver l’équilibre.

A l’inverse, trop publier est souvent l’apanage des perfectionnistes qui se jettent à corps perdu dans leur blog comme si leur vie en dépendait… C’est aussi l’occasion de rappeler à quel point il est important de ne pas mettre la barre trop haut, pour ne pas devenir prisonnier d’un rythme intensif.

Pour ma part, je choisis souvent sur No Tuxedo de publier en début et en milieu de semaine. Ça me permet de décrocher le week-end (pas de nouvel article donc moins de commentaires !) pour me consacrer à d’autres choses.

Ecriture sur tablette
La fréquence de publication, une histoire d’équilibre

Trouver la bonne fréquence de publication sur son blog

Je vous propose maintenant quelques éléments de réflexion qui me semblent importants pour trouver le bon rythme de publication !

1. La fréquence de publication dépend du sujet du blog

C’est le point de départ de toute discussion sur la fréquence de publication idéale.

Selon votre thème, l’écriture d’un article ne demandera pas le même investissement.

Votre thématique va d’elle-même vous imposer certaines limites : par exemple, si vous tenez un blog consacré aux nouvelles sorties cinéma, vous serez limité par le nombre de films que vous pouvez raisonnablement aller voir en une semaine.

2. Les usages varient selon la thématique

N’hésitez pas à visiter des blogs qui ressemblent au vôtre.

Aller voir ce qui se fait ailleurs donne une idée de la fréquence moyenne de publication dans sa thématique.

Essayez de viser des blogueurs qui ont le même statut que vous : si vous bloguez en amateur, ne vous comparez pas à quelqu’un qui fait ça à temps plein et a donc beaucoup plus de temps pour écrire. Si vous tenez un blog d’entreprise, ne vous comparez pas aux blogs amateurs qui n’ont pas les mêmes enjeux que les vôtres.

Ecriture sur un Macbook

3. Chaque blogueur a son approche

Gardez en tête qu’il peut toujours y avoir différentes approches pour une même thématique, qui poussent à publier plus ou moins souvent.

Par exemple, le point commun à toutes les blogueuses mode est de montrer des photos de leurs tenues. Pour un article, il faut donc prévoir le temps de faire des photos, d’écrire l’article et de mettre des liens vers les sites des marques, etc. C’est la base.

Ensuite, cette base pourra varier :

  • Certaines blogueuses font leurs photos chez elles. Ça demande moins de temps que d’aller trouver un lieu à l’extérieur.
  • Certaines blogueuses font des retouches de leurs photos, d’autres non (améliorer la couleur, le contraste, les recadrer, les redimensionner, etc).
  • Certaines blogueuses partagent une tenue par jour, d’autres préfèrent publier moins souvent mais en présentant des tenues plus « originales ».
  • Certaines blogueuses postent juste les photos et le nom des marques, d’autres préfèrent ajouter un texte.

4. Votre rythme personnel est important

Combien de temps vous prend l’écriture d’un article de blog ? La moyenne chez les blogueurs pourrait bien vous surprendre !

Il ne s’agit pas de renoncer à votre vie privée ou de travailler non stop chaque week-end. On se sent parfois capable de tenir un tel rythme quand on vient juste de lancer son blog, en particulier quand on le lance à une période où on a du temps (vacances, chômage, congé maternité, etc). Mais en réfléchissant sur le long terme, est-ce réaliste ? Non.

Avec une fréquence de publication intense, on court le risque de s’épuiser à la tâche, de ne plus avoir aucun recul sur son blog, de prendre très à cœur toutes les réflexions que l’on reçoit… Ça fait partie des énormes erreurs que j’ai faites en lançant mon premier site pro.

Gardez à l’esprit une chose très importante : votre blog doit s’inscrire dans le cours « normal » de votre vie, sinon il deviendra vite une contrainte et une corvée.

5. Chacun donne une place différente à son blog

Si le blogging est une activité que vous pratiquez par pur plaisir, vous aurez moins de contraintes que quelqu’un qui veut mettre son blog en avant dans son CV ou qu’un professionnel qui souhaite se servir de son blog pour générer du trafic et des ventes.

Que faire quand on a une fréquence de publication trop faible ?

Si ça vous convient, tant mieux ! Mais si ça devient un problème pour vous, parce que votre blog ne se développe pas assez vite par exemple, vous pouvez réfléchir à quelques astuces d’organisation.

1. Dégager du temps pour écrire

Essayez de repérer les moments où vous pouvez grappiller un peu de temps pour bloguer : utiliser son temps de trajet, sa pause déjeuner, se lever un peu plus tôt le matin, consacrer quelques soirées au blogging ou un peu de temps le week-end…

N’ayez pas peur de vous fixer des plages horaires précises, elles sont toujours plus efficaces que des objectifs vagues. C’est l’exemple du célèbre « Je vais me remettre au sport », bien moins efficace que « Je vais faire 30 minutes de running le mercredi à partir de 20h ».

Avec le blogging, l’idée est la même : un objectif précis ne doit pas être vécu comme une contrainte mais comme une manière d’intégrer une activité à votre emploi du temps, de la planifier et de l’anticiper.

2. Muscler son imagination

Si vous tenez à bloguer plus souvent, par plaisir ou par stratégie, écrire et trouver des idées doit devenir une seconde nature. Vous devez déterminer ce qui vous aide à trouver l’inspiration, décider rapidement de la qualité d’une idée et savoir évaluer votre humeur ! Oui, votre humeur… car parfois, on n’a tout simplement pas envie d’écrire sur un sujet donné.

Je vous donne ici des conseils pour arriver à écrire quand on manque de motivation.

Le cerveau est formidable car plus on reproduit une tâche, plus elle devient facile. Il en va de même pour l’écriture et le blogging : plus on écrit, plus les idées nous viennent… et plus on écrit. Parfois, on se pose la question « Vais-je encore trouver des idées dans 6 mois ? Quand vais-je atteindre mes limites ? »

Et à chaque fois, une nouvelle idée fait surface, un commentaire vous inspire une réflexion, un article lu sur un site vous fait réagir et vous inspire votre propre post. Et si votre volonté d’écrire souvent est bien là, cela signifie en principe que vous ne ferez pas l’impasse sur la qualité.

Pour muscler son imagination, il ne faut pas hésiter à lire beaucoup. Des blogs de votre thématique mais aussi d’autres sites qui vous inspireront par leur manière d’aborder un sujet sous différents angles, de lier différents thèmes entre eux…

Blogging

3. Devenir plus efficace

Certaines méthodes permettent de gagner beaucoup de temps : par exemple, grouper les tâches similaires (faire une liste d’idées d’articles ; travailler sur plusieurs brouillons ; rechercher des images pour plusieurs articles d’un coup, etc).

Vous pouvez dicter vos posts au lieu de les écrire à la main. La reconnaissance vocale peut vous faire gagner un temps précieux !

A chacun de trouver sa propre routine blogging (découvrez la mienne dans cet article !).

Planifier des articles pour une fréquence de publication régulière

Pour adopter une fréquence de publication régulière, la meilleure solution reste de planifier des articles, ce que la plupart des plateformes de blogging permettent.

Sur WordPress par exemple, il suffit de choisir une date de publication et un horaire dans l’encart « Publier » situé dans la colonne de droite lorsque vous écrivez un article.

Planifier un article sur WordPress
Planifier un article sur WordPress

En ayant des posts prêts à l’avance et planifiés, vous aurez l’assurance de toujours apporter un peu de nouveauté à vos lecteurs même quand vous n’êtes pas disponible à 100%. Au-delà de la régularité, planifier ses posts a 2 avantages.

Profiter au mieux de votre motivation

Quand on a un blog, c’est inévitable, on passe par des phases où on a très envie d’écrire et des phases où la motivation et la disponibilité sont moins fortes (fatigue, problèmes personnels, planning chargé, vacances au bout du monde sans Internet).

En planifiant vos posts, vous pouvez profiter des périodes où vous êtes ultra motivé pour écrire plein d’articles d’avance, dont vous allez ensuite programmer la publication pour plus tard. Par exemple, si vous aimez bloguer le dimanche, profitez-en pour écrire quelques articles que vous publierez ensuite en semaine, quand vous êtes trop débordé pour vous consacrer à ça.

Dégager du temps pour soi

Même quand on blogue pour le plaisir, on a besoin de faire des pauses de temps en temps. Bloguer demande du temps et de la disponibilité et parfois, on a envie de faire un break sans être collé à son smartphone/ordinateur.

En planifiant vos posts, vous pourrez partir en vacances sans pour autant laisser vos lecteurs sans nouvelles. Pensez juste à les prévenir que les commentaires ne seront pas validés ou que vous n’y répondrez pas pendant quelques temps !

Pas de fréquence de publication idéale sur un blog

J’espère que cet article vous aidera à prendre conscience d’une chose : il n’y a pas de fréquence de publication idéale.

Oui, il est important de publier régulièrement. Oui, il est préférable de publier au moins une fois par semaine pour le référencement, pour que les lecteurs vous retiennent plus facilement, pour habituer votre cerveau à cet exercice intellectuel d’écriture.

Mais il est tout aussi important de garder en tête que votre équilibre est primordial, que vos lecteurs doivent pouvoir suivre le rythme et que parfois, mieux vaut en faire un peu moins et le faire mieux ! Ce sera la clé de voûte d’un blogging épanouissant et constructif, pour vous comme pour vos lecteurs !

A quelle fréquence publiez-vous sur votre blog ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

139 commentaires sur “Quelle fréquence de publication sur un blog ? Conseils pratiques !

  • Coralie

    Encore un article extrêmement intéressant! Je suis completement fan de ton site. Je trouve toujours la reponse à mes questions .Au début de mon blog je publiai un peu comme bon me semblait. Aujourd’hui je poste une fois par semaine, et je me rends compte à la sortie de mon article qu’effectivement pendant quelques jours j’ai des visites et puis après ça c’est souffle. Je pense que je vais passer à 2 articles par semaine qui demande certe plus de temps ce qui n’est pas toujours facile à gérer en ayant une vie de famille.

    Répondre à Coralie
    • Marlène

      Hello Coralie, merci beaucoup pour ton message ! Si ça s’essouffle, tu peux aussi te poser la question de la nature du contenu que tu publies. Pour être moins tributaire des nouvelles publications, c’est bien d’avoir des « contenus de fond » qui continuent à intéresser les gens sans trop se périmer, j’en ai parlé dans cet article.

      C’est ce qui fait que j’ai beaucoup de trafic aujourd’hui, même si j’ai aussi des articles qui plaisent à leur sortie puis « retombent » dans les oubliettes ensuite. Il y a toujours des gens qui cherchent des conseils sur certains sujets… et ça me permet aujourd’hui de publier moins qu’à mes débuts tout en gardant un trafic élevé.

      Répondre à Marlène
  • julie

    Bonjour à vous,
    Merci de me déculpabiliser par rapport aux rythmes des publications ! J’avais un gros rythme mais avec un changement de vie, je n’ai pas pu tenir le rythme et j’ai fait une grosse remise en question
    Et du coup, maintenant, je publie une fois par semaine en fonction du temps que j’ai.
    Bonne journée.
    Julie

    Répondre à julie
    • Marlène

      Hello Julie, publier une fois par semaine n’empêche pas du tout de se développer. Aujourd’hui, j’ai réduit la fréquence de publication sur No Tuxedo et je publie une fois par semaine, deux fois parfois si j’ai le temps de proposer un petit article un peu plus « léger » en complément de mon « gros article hebdomadaire ». Ca n’empêche pas le blog de continuer à évoluer.

      Il est souvent préférable de publier un peu moins mais plus quali, plutôt que de se forcer à publier plus souvent… avec à la clé, des articles plus « superficiels », où l’on sent que ton implication est moindre. Sans compter que ça joue à terme sur le moral et l’équilibre : si tu ressens du stress à l’idée de « devoir » publier, ça finit par être démotivant.

      Répondre à Marlène
  • Thierry HENRY

    Merci pour ce super article qui est rassurant car aujourd’hui j’ai eu la panne sèche. Je n’avais vraiment pas envie d’écrire même si je m’y suis mis un petit peu mais comme beaucoup il me faut trois heures pour écrire un bon article. Enfin, je pense que je ne vais pas prendre de rendez vous avec mes lecteurs et continuer à publier selon mon planning perso et mon humeur.
    Encore merci pour cet article

    Répondre à Thierry
    • Marlène

      C’est parfois important de s’écouter quand l’envie n’est réellement pas là. A l’inverse, quand on a une phase de grande motivation, ça peut être stratégique d’en profiter pour écrire plusieurs articles histoire d’avoir de l’avance pour les périodes creuses.

      Répondre à Marlène
  • Leila

    Bonjour
    Un article qui permet de relativiser et surtout d’éviter d’exiger l’impossible pour nous. Comme je procrastine énormément, je pense publier une à deux fois par mois. Mais j’attends d’avoir un certain nombre d’articles rédigés (et donc il restera seulement la mise en page) avant de me lancer. J’ai cependant débuté un planning éditorial sur tes conseils afin de savoir où je vais et surtout de ne pas faire de mon projet de blog un unième projet abandonné par disparition de motivation et de temps.

    Répondre à Leila
    • Marlène

      Il faut surtout t’interroger sur tes motivations. Dans quel but publier ? Si la motivation est là, il est plus facile de prendre le temps, de bloquer un créneau dans son planning chaque semaine :)

      Répondre à Marlène
  • Olivier

    Bonjour,
    J’ai beaucoup apprécié votre article. J’ai créé un blog il y a seulement trois mois et, dans l’excitation, j’ai voulu publier beaucoup et très rapidement. Avec les problèmes que ça implique : mauvaise relecture des articles (et parfois même pas de relecture du tout…) et surtout pas de temps pour mes lecteurs d’effectivement digérer l’information. Et parfois même, mes lecteurs assidus ratent des articles car il y en a trop d’un coup… Je vais donc me forcer à ralentir le rythme, cela me permettra de travailler plus mes articles et ainsi je ne risquerai plus le burn-out. Bonne continuation en tout cas !

    Répondre à Olivier
    • Marlène

      Bonjour Olivier, j’ai moi-même pas mal publié à mes débuts, presque un article par jour… et assez rapidement, j’ai cherché à prendre de l’avance. Ça permet de canaliser son énergie des débuts tout en se constituant un « stock » d’articles très utile par la suite pour avoir un peu plus de recul sur son blog et faire des breaks.

      Répondre à Marlène
    • Allard Olivier

      Oui, effectivement je fais ça aussi. En plus ça me permet d’écrire sans pression donc d’écrire mieux (enfin d’après mes lecteurs… :-)). Merci pour votre réponse.

      Répondre à Allard
  • Lycia

    Hello à tous et à toutes !
    J’arrive un peu comme un cheveu sur la soupe étant donné que ton article date un peu mais je pense qu’il est toujours d’actualité…
    En fait quand j’ai lu ton article ainsi que les commentaires, je me suis posé beaucoup de questions … en effet, je tiens un blog depuis janvier 2016, et je commence vraiment à me pencher dessus depuis janvier 2017… Quand j’arrive à écrire 3 articles par mois c’est le grand maximum ! Alors quand je vois que vous en écrivez 3 par semaine il y a de quoi complexer n’est ce pas ? J’ai un gros souci car je mes entre 5h et 8h par article ! Et certains très complexes peuvent aller jusqu’à 12h ! Est-ce honteux ? Il est vrai que je fais beaucoup de Tuto et je vois vraiment une différence de temps d’ecriture entre un article tutoriel et un article basique ! Mais mon deuxième souci est que mon blog suscite peu d’interêt : est-ce parce qu’il n’est pas assez « fourni » (je n’ai qu’une trentaine d’articles au compteur ) ? Au plus j’ecris et au plus mon traffic augmente (les 4 premiers mois de 2017 ont dépassé le trafic annuel de 2016)… mais je ne suis pas encore à vos rythmes ! As-tu un tuyau à me donner ?

    Répondre à Lycia
    • Marlène

      Hello, je ne pense pas que ce soit honteux de mettre tant de temps (si ça t’intéresse, j’ai écrit un article sur le sujet « Combien de temps faut-il pour écrire un article de blog« , tu verras dans les commentaires que tu n’es pas la seule à mettre longtemps)… mais forcément, avec une trentaine d’articles le trafic doit être très faible et c’est tout à fait normal.

      Tu peux aussi lire ces conseils sur l’organisation. J’ai aussi écrit un article pour expliquer comment je m’organise : clairement, j’ai un rythme de dingue, j’écris beaucoup (une vingtaine d’articles par mois), j’ai 3 blogs… donc tout le monde ne peut pas adopter le même rythme, c’est clair. Par contre il y a peut-être des idées à piocher ;)

      Répondre à Marlène
    • Lycia

      Merci Marlène pour ta réponse ! Je vais aller voir tes autres articles ! Il est vrai que j’ai oublié de mentionner que j’écris également sur un blog qui n’est pas le mien, en parallèle… et c’est lui qui prime sur le mien ! J’en écrit 4/mois… soit au total environ 7/mois entre les deux blogs… je suis encore loin de tes 20 articles… je vais lire tes autres articles de ce pas … bonne semaine !

      Répondre à Lycia
  • Eloïse - L'oeil d'Eos

    Article très intéressant qui permet de se poser les bonnes questions quant à son planning éditorial ! Pour ma part je fonctionne surtout aux idées, la liste est longue et je crois que pour le moment je n’ai pas encore de réel planning. Je consacre beaucoup de temps à mes articles car en général il s’agit de récits de voyages ou de guides… Je ne me vois donc pas faire 1000 mots pour un guide sur telle ou telle ville. Mais j’aimerais écrire quelques articles plus courts pour avoir « un jeu d’avance » lorsque je me lance dans des rédactions plus longues et de ce fait ne pas avoir trop de battements entre deux articles… Bref pas toujours évident de trouver son rythme et ses marques au début ! Mais je ne désespère pas ! En tout cas félicitations pour ton site, il apporte de bonnes réflexions aux nouveaux (ou pas) bloggeurs !

    Répondre à Eloïse
    • Marlène

      Merci de ton message !

      Tu pourrais aussi publier ton guide en plusieurs étapes au départ, et par la suite les rassembler en un seul et même article. Je l’ai fait pour mon guide sur le piratage de WordPress par exemple, qui était initialement composé de 5 articles distincts. Ça peut aussi passer par une réflexion sur le « planning », pour alterner un article long exigeant beaucoup de travail et un article plus « light ». Je teste ça depuis quelques temps et ça fonctionne plutôt bien, ça permet de publier des guides assez longs sans pour autant mettre son blog en pause pendant une éternité :)

      Répondre à Marlène
  • Bourgeons de Culture

    Merci pour cet article, j’en avais besoin, je viens de créer mon blog et pour l’instant c’est un peu : 1h = 1 idée.
    J’essaye d’éviter de me retrouver dans l’impasse, à savoir : poster beaucoup de contenu dès le début, et plus rien pendant des mois.
    Je créer donc des brouillons où je note mes idées, des mots des phrases que m’inspire le sujet, que je retravaille ensuite.
    Je pense que dans un premier temps, 2 articles par semaine serait mon rythme… à voir dans le temps.
    Et encore merci pour l’article :)

    Répondre à Bourgeons
    • Marlène

      Bravo pour les débuts, déjà ;) Je trouve ça bien d’avoir des articles en stock au début, en particulier parce qu’un débutant perd parfois beaucoup de temps sur des choses annexes à l’écriture (personnaliser son blog, comprendre et résoudre un problème technique, etc). Avoir quelques articles sous le coude permet de gérer son temps plus sereinement :)

      Répondre à Marlène
  • Stéphane

    Pour ma part, je fais partie des blogueurs non intensifs parce que la rédaction d’un article me demande beaucoup de temps de recherche et de réflexion (souvent + de 10 heures). De plus les aspects techniques nous pourrissent un peu la vie parfois (souvent ?).
    Toutefois je constate, comme le dit Marlène, que mon rythme s’accélère avec l’expérience parce que de nombreuses tâches deviennent plus facile. J’espère bientôt arriver à publier au moins 2 posts par semaine.
    Et vous avez donné un conseil majeur, Marlène, c’est qu’un blogueur doit avant tout être un grand lecteur !
    Merci pour ce très bon article !

    Répondre à Stéphane
    • Marlène

      Wow, plus de 10h pour un article ! Bon, je suis allée jeter un œil sur le blog et ça ne m’étonne pas du tout en voyant les articles en question. Mais dans votre cas, c’est aussi un gage de rentabilité pour le site. Le sujet est concurrentiel donc c’est la qualité et la richesse des articles qui peut faire la différence.

      Je pense que la lecture est un excellent stimulant pour l’inspiration et pour l’imagination !

      Répondre à Marlène
  • Jean-Luc

    Bonjour,
    Excellent article (cela se voit d’ailleurs au nombre de commentaires !), et qui fait du bien à lire. Car lorsqu’on explique qu’avec un travail et une famille c’est dur d’écrire un article par jour, beaucoup de blogueurs répondent « tu es simplement mal organisé ». Et oui, les plus productifs dans ce domaine sont souvent des étudiants ou des personnes sans emploi… Bref il n’y a pas de miracle.
    A bientôt.

    Répondre à Jean-Luc
    • Marlène

      Merci pour le commentaire ! Je pense aussi que ça dépend du type d’article que l’on écrit. Certains postent des billets de 400 mots qui demandent peu de recherches, d’autres optent pour d’autres formats… Quand on est perfectionniste, on met aussi plus de temps à peaufiner ses billets sans pour autant avoir des problèmes d’organisation. On ne peut pas vraiment se comparer les uns aux autres en la matière… Et tout le monde a-t-il envie de devenir un « blogueur en série » qui poste plus vite que son ombre ? Je ne pense pas !

      Répondre à Marlène
  • Famoh

    Bonjour,
    je découvre par hasard ton article et je l’ai trouvé tellement intéressant qu’il fallait que je te laisse un commentaire!
    Je tiens un blog de cuisine, et au tout début je stressais pour la rédaction de mes articles car je voulais(trop)bien faire.
    A force de surfer sur d’autres sites on se compare évidemment et ça peut (légèrement)démoraliser.
    MAIS je me rappelle fréquemment pourquoi j’ai voulue ce blog et cela me permet de garder les pieds sur terre et d’être dans la réalité de MA vie.(gestion appartement, vie de couple, enfants, …).
    A moins d’avoir du personnel de maison et des nourrices pour chaque enfants, oui je pourrais écrire un article par jour (voir plus)
    Alors j’écris quand je veux et que je peux tout en essayant de garder une régularité.
    Voilà mon avis.
    Bonne continuation.

    Répondre à Famoh
    • Marlène

      Comment ? Tu veux dire que tu n’as pas encore de majordome ! ;) Il ne faut pas oublier que dans la blogosphère, il y a encore beaucoup de jeunes qui sont lycéens ou étudiants et ont donc plus de temps libre que celui dont on dispose une fois qu’on est dans la vie active, avec une famille, etc. Se comparer n’est pas toujours une bonne idée.

      Et puis, mieux vaut des articles de qualité écrits à son rythme qu’une course à la quantité où on doit soit sacrifier la qualité, soit sacrifier son propre équilibre, avec du stress et une baisse de confiance en soi (« Pourquoi je n’y arrive pas alors que les autres publient souvent »). Merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire !

      Répondre à Marlène
  • RebelAngel

    Coucou,
    En fait j’ai crée mon site il y a 3 jours, et je me demandais si ça allais de poster 2 articles par jour la première semaine, puis pendant 2 semaines un article par jours et puis arriver à 2-3 articles par semaines ?
    Maintenant je sais encore le faire parce que c’est les vacances, par après y a école et ce serra plus difficile. Alors voilà tu crois que ça le fait, si je compte faire comme j’ai dis? C’est juste histoire de dire d’avoir déjà quelque lectrices au début.
    BISOUUUS

    Répondre à RebelAngel
    • Marlène

      Hello, je crois que ça ne sert à rien d’avoir un raisonnement aussi « mathématique ». En sachant que tu vas être très prise par tes études, je pense que pour ma part j’écrirais un maximum d’articles pendant les vacances mais en ne publiant que 2-3 fois par semaine. Tous les articles que tu écris en plus, tu peux les garder en stock (à condition que ce soient des articles qui ne se périmeront pas d’ici quelques semaines), comme ça tu pourras les poster les fois où tu n’auras pas le temps d’écrire à cause des cours.

      Après, chacun fait comme il veut ;)

      Répondre à Marlène
  • The Beauty And The Brunette

    J’aime beaucoup ton article que je trouve vrai et sincère. J’ai commencé le blog après 5 ans d’hésitation à ecrire puis supprimer puis rérécrire… Puis suite à mon diplome qui a marqué également le début de mon chomâge je me suis énormément investi dans mon blog, comme une façon de revivre d’avoir un ‘travail’ qui me permettrait d’avancer et surtout d’apporter quelque part un petit plus à mon CV grace à cette passion grandissante qui ne s’arrête plus de grandir chaque fois, et qui comme tu l’évoques peut parfois me faire « stresser » à l’idée que ça ne marche pas, que je ne plaise pas…
    Je pense qu’un blog permet aussi de murir et d’adapter sa ligne éditoriale au mieux, de rédiger et d’avoir sa propre « marque » je blogue 2/3 fois par semaine, 4/5 quand j’ai le temps et cela demande déjà beaucoup de temps libre, mais c’est tellement un plaisir cette blogo…
    merci pour cet article !

    Répondre à The
    • Marlène

      C’est vrai que le blogging apporte beaucoup de choses qui peuvent servir dans la vie professionnelle ensuite… et au niveau confiance en soi, stimulation intellectuelle, contacts, c’est très enrichissant aussi :)

      Répondre à Marlène
  • Ohetpuis - margaux

    J’ai eu l’occasion de tester les différents rythme durant une periode de chomage. Le bilan c’est qu’en voulant publier trop souvent je ne faisais pas th du contenu de qualité. J’ai trouvé un rythme à 2 articles par semaine car il y a beaucoup de travail en amont et surtout j’ai deux vlogs du coup ca men fait deja 4 ! J’ai trouvé ton artivle hyper interessant et complet !

    Répondre à Ohetpuis
    • Marlène

      4 par semaine, c’est déjà un sacré rythme à tenir… sans compter tout ce qui vient autour d’un nouveau post (réseaux sociaux, etc) ! Merci de ton commentaire :)

      Répondre à Marlène
  • Yoann

    Moi je fait partie de ceux qui écrivent 1 fois par semaine.

    Ayant déjà un travail à temps plein à côté et débutant dans le blogging j’ai convenu que c’était le meilleurs compromis pour écrire régulièrement sans stresser .

    Par contre mes article ne dépasse en général pas 700 caractères.
    Est-ce que c’est grave docteur ?

    Répondre à Yoann
  • Mademoisellevi

    De très très bons conseils
    Mais pas toujours évident quand on fait des choses à côté :/

    Répondre à Mademoisellevi
    • Marlène

      Je crois qu’il ne faut pas le prendre comme des conseils mais comme une réflexion :) On n’a pas tous les mêmes attentes en termes de blogging. Quelqu’un qui veut avoir beaucoup de trafic et une croissance rapide aura intérêt à publier souvent… mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Je pense aussi que c’est une histoire de priorités : si le blog est un projet de « premier plan » (ex : on s’en sert pour mettre en valeur son expertise dans son métier, on s’en sert pour développer ses compétences dans tel ou tel domaine, on le valorise sur son CV, etc), on fait plus facilement des sacrifices et on est davantage prêt à y consacrer du temps que si c’est juste un loisir.

      Répondre à Marlène
  • Estelle

    Un petit coucou !
    Merci pour cet article, utile et bien construit, comme d’habitude.
    Je publie moins par manque de temps (et d’idées aussi) car je n’arrive plus à écrire d’articles à la va-vite, sans préparation (j’ai beaucoup appris grâce à toi, donc un grand merci).
    J’ai donc décidé d’écrire deux fois par semaine, cela me permet de les rédiger en avance et aussi, de tenir un calendrier éditorial (t’as vu, j’ai retenu ma leçon ;) ).
    Bonne fin de semaine et à très vite !

    Répondre à Estelle
    • Marlène

      Je trouve que ton blog a vraiment bien évolué, tu mets mieux en valeur ton contenu… et si en plus tu arrives à gérer de front le blog et ton projet de création d’entreprise, c’est parfait :)

      Répondre à Marlène
  • Marie-Charlotte

    Merci pour ton article ! C’est très intéressant ! Je discutais justement avec une copine à ce sujet, ton article tombe à pic ! De mon côté, je mise sur la qualité, la régularité…j’essaie de publier 1 fois par semaine. Et si je n’ai pas envie d’écrire ou de prendre des photos, et bien je ne me force pas, parce que je sais que je serai moins efficace, et que je ne serai pas satisfaite de mon article. Et ça c’est important ! Bise

    Répondre à Marie-Charlotte
    • Marlène

      Tes photos sont magnifiques, ce sont de vrais moments d’évasion à chaque fois ! Ça me semblerait tellement difficile de tenir un rythme intensif avec la photo, à moins que ce soit un blog pro sans rien à côté. Ça demande du temps de faire les photos, de les trier/redimensionner/retoucher… sans compter qu’il faut le recul nécessaire pour avoir un regard critique dessus ! Merci pour tout ce que tu partages avec nous :)

      Répondre à Marlène
  • Holy Spleen

    Très instructif, comme les autres articles que j’ai pu lire depuis que je suis sur HC ! Merci :)

    Pour moi il est assez difficile de savoir vraiment comment gérer le rythme pour l’instant, d’abord parce que je commence donc je tâte un peu le terrain (en mode, « est-ce que je blogue dans le vide ? ») mais aussi parce que je ne sais même pas quelle posture adopter vis-a-vis des blogs que je lis.

    Je suis toujours un peu déçue en ouvrant mon ordinateur de voir que tel ou tel n’a pas posté aujourd’hui, et en même temps la surprise inverse est si agréable ! Bref, faut voir :)

    Répondre à Holy
    • Marlène

      Je trouve que la perception varie aussi selon si on a du temps pour lire ou pas ! Certains jours, je manque de temps donc je me dis « Oh la la, je ne vais jamais arriver à tout lire » et d’autres jours, on a plus de temps pour découvrir de nouveaux articles :)

      Répondre à Marlène
  • Anne

    Merci pour cet intéressant article. C’est sur que tout le monde n’a pas du contenu à publier 4 fois par semaines. J’aimerais bien mais ça voudrait dire que je voyage tout le temps ;-)!

    Répondre à Anne
    • Marlène

      Je ne suis pas si sûre que ce soit impossible… on peut publier sur le voyage sans voyager ;) Mais c’est vrai que ce n’est pas du tout la même démarche !

      Répondre à Marlène
  • Margarida

    Coucou !!

    je te lis presque tout le temps, en revanche, je n’ai pas pas tout le temps le temps de laisser des commentaires :-) Tu traites toujours des sujets fort intéressants. Souvent je suis d’accord. Ici, tu exposes plusieurs cas de figure, tous eux existent sur la toile. Pour moi un blog, c’est le reflet d’une personne… (enfin, assez souvent).

    Je suis d’accord qu’il faut trouver un « petit » rythme de publication mais moi je fais face à un « problème » : quand j’ai trop de boulot, je ne trouve pas vraiment le temps d’écrire. Mais dans ces cas-là, quand j’ai trop de travail, j’essaye au moins de poster une fois ou deux fois par semaine…

    Bisous et belle journée !!

    Répondre à Margarida
    • Marlène

      Merci de ton commentaire :) J’ai connu ce problème à une époque où j’étais sur un gros projet qui me faisait rentrer chez moi à 23h tous les soirs, j’essayais d’écrire un peu le week-end pour compenser mais pas facile parce qu’on a aussi besoin de souffler et de profiter de sa vie privée ! La solution, c’est peut-être d’avoir en tête un format d’article plus court, plus rapide à écrire.

      Répondre à Marlène
  • ilmariel

    Justement, je me posais la question hier à savoir si j’allais augmenter ou non le nombre de publication. Actuellement, je tente de publier 2 articles par semaine puisque mon blog requiert que je teste et que j’analyse ce que je sens et ce que je bois d’abord. Puis je retravaille mes textes parce que mes notes de dégustations sont un peu le fouilli!

    Ce qui me faisait penser à cela, c’est dû au fait que je vois plusieurs blogueuses sur Twitter réussir à publier quotidiennement leurs articles sur le thé. Je me suis posé la question à savoir comment elles faisaient mais après, je me suis dit « non, il vaut mieux y aller lentement mais surement ». Si j’augmente, ce sera à 3 mais pas plus…

    Répondre à ilmariel
    • Marlène

      C’est vraiment original comme thème de blog, je ne savais même pas qu’il y avait des blogs aussi spécialisés sur le sujet :) Ta liste de thés est incroyable !

      Répondre à Marlène
  • Séverine - Le Meilleur est Avenir

    Au départ je publiais de manière vraiment disparate, quand j’avais le temps et forcément quelque chose à dire. Mais j’étais aussi frustrée par le manque de temps qui m’empêchait de développer mes idées.
    Puis, après la refonte l’été dernier et un peu de recul, j’ai décidé de publier 2 fois par semaine, ça me permet de garder du temps pour moi à côté, et d’avoir des articles d’avance.
    Forcément mon lectorat ne se développe pas de manière exponentielle mais petit à petit la communauté se crée tout de même.
    Les blogueurs qui postent tous les jours (voire même plusieurs fois par jour), au final me lassent car j’ai le sentiment de ne voir qu’eux dans mon fil d’actu.

    Répondre à Séverine
    • Marlène

      Tu confirmes l’impression que j’avais : quand il y a trop, on ne suit plus le rythme ! En février, j’ai fait l’expérience de publier tous les jours du 1er au 14… et quand je compare avec mon trafic du 15 au 28, il n’y a pas tant de différence que ça. Sur le long terme, c’est sûr que ça fait plus d’articles pour les gens qui cherchent des infos mais sur le moment, ça ne fidélise pas plus les lecteurs.

      Répondre à Marlène
  • MARIE KLEBER

    Je mise sur la régularité et la qualité. Mais il ne faut en effet pas en faire trop.
    Trouver son rythme, son équilibre et rester en contact avec son lectorat.
    Ton article est top encore une fois Lou!

    Répondre à MARIE
    • Marlène

      Merci Miss, c’est un plaisir de te lire à chaque fois donc je te confirme que la qualité est là :)

      Répondre à Marlène
  • Letizia

    Et bien moi et mes deux articles par mois je peux aller me gratter pour avoir 1000 visiteurs par jour alors… Mes statistiques ne sont pas si mauvaises alors :) Plus sérieusement, je publie des articles sur les voyages et puisque ce n’est pas mon métier et que je finance tout comme une grande fille, je ne peux pas partir en vacances toutes les deux semaines, ça se mérite… Alors je ne vais pas m’arracher les cheveux si mes statistiques ne grimpent pas au plafond, je préfère profiter des commentaires de visiteurs qui sont contents car ils ont trouvé ce qu’il cherchait ou parce qu’ils ont trouvé un plus dans mon article. Pour les statistiques ä quatre chiffres… je repasserai dans 8 ans :)

    Répondre à Letizia
    • Marlène

      Tu as bien raison… et mieux vaut quelques lecteurs satisfaits que mille lecteurs insatisfaits, le bouche-à-oreille n’en sera que meilleur :)

      Répondre à Marlène
  • NatAmelia

    Hello Lou !
    Je suis énormément de blogs (dont les thématiques sont variés) et je me suis rendue compte que je me détournais des sites dont la publication est fréquente : déçue de la qualité des articles, des billets pseudo sponsorisés ou des sites devenus professionnels.
    C’est difficile de trouver le bon rythme de publication : vive le blogging écureuil !!!

    Répondre à NatAmelia
    • Marlène

      J’ai l’impression que c’est difficile aussi parce qu’on n’a pas toujours la même envie de publier… Au-delà des lecteurs, de ce qui est bien/pas bien, on est parfois beaucoup plus/moins motivés que d’autres jours :)

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Il faut arriver à définir son hygiène de publication : combien ? Quand ? mais la qualité doit toujours être au rendez-vous.

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Tu as raison de parler « d’hygiène » parce que ce n’est pas juste trouver le bon rythme, c’est trouver celui qui nous convient, avec lequel on se sent bien… et qui nous permet de garder de la qualité !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.