Quelle fréquence de publication sur un blog ? Conseils pratiques !


La question de la fréquence de publication sur un blog suscite beaucoup de questions chez les débutants : y a-t-il une fréquence de publication idéale ? Combien d’articles par semaine ? Faut-il publier certains jours précis ? Comment s’organiser pour publier régulièrement ?

Vous aurez sans doute remarqué qu’en matière de fréquence de publication, toutes les pratiques sont dans la nature, depuis le blogueur qui poste tous les jours jusqu’à celui qui disparaît parfois de la circulation pendant de longues semaines !

Dans cet article, je vous propose plein de conseils pour comprendre l’impact de la fréquence de publication mais aussi pour mieux vous organiser et trouver votre rythme.

Publier régulièrement, un challenge à relever !
Publier régulièrement, un challenge à relever !

L’impact de la fréquence de publication

La fréquence de publication a selon moi un impact sur trois aspects principaux :

  • Votre lien avec vos lecteurs.
  • Votre référencement.
  • Votre équilibre personnel.

Fréquence de publication et interactions

Un blog a une dimension personnelle : vous exprimez des avis, partagez votre vision, vos connaissances, vos expériences, des informations qui peuvent être utiles aux autres. Et en le faisant, vous tissez un lien avec vos lecteurs. Pour qu’un blog fidélise un lectorat et bâtisse une vraie communauté au fil du temps, il faut selon moi gagner la confiance de tous ces gens.

Or, comme dans toute relation, on fait plus facilement confiance à quelqu’un avec qui on échange régulièrement qu’à une personne que l’on ne croise que sporadiquement. En publiant au moins une fois par semaine, vous pourrez souvent tisser un lien plus solide avec vos lecteurs, débouchant sur des interactions plus riches voire sur de véritables opportunités : des rencontres, des propositions professionnelles, des partenariats

A l’inverse, il faut rester prudent quand on a une fréquence de publication élevée (tous les jours ou plusieurs fois par jour) car celle-ci peut devenir un handicap si vos lecteurs ne parviennent plus à suivre le rythme. Ils peuvent se désengager et se désintéresser de votre blog.

Fréquence de publication et référencement

Google a, comme les visiteurs, sa petite routine ! Si vous publiez régulièrement, le moteur de recherche prendra l’habitude d’explorer votre site fréquemment pour répertorier les nouvelles pages. Si vous arrêtez brutalement de publier pendant trois semaines… Google ne passera plus aussi souvent et quand vous vous remettrez à publier, vos articles mettront plus de temps à être « repérés » par le moteur et indexés.

Par ailleurs, votre fréquence de publication a aussi un impact indirect sur votre évolution : si vous publiez 3 fois par semaine par exemple, en l’espace de 6 mois vous aurez déjà 78 articles au compteur sur votre blog. A l’inverse, une personne qui ne publie que deux fois par mois n’aura que 12 articles sur son blog.

Or, plus votre blog est riche en contenu, plus ça offre des opportunités d’être bien référencé et des portes d’entrée pour que de nouveaux visiteurs vous découvrent, en particulier si vous écrivez quelques articles qui ne se périment pas trop dans le temps.

Ne négligez pas votre équilibre personnel

Chacun a ses contraintes : une famille, un job, des activités de loisirs… A mon sens, la fréquence de publication sur le blog doit en tenir compte, que vous soyez amateur ou professionnel.

Il est évident que l’on ne dispose pas du même temps libre quand on est salarié à temps plein dans un poste à responsabilités, avec des enfants à charge… que lorsque l’on est étudiant à la fac et sans enfant !

Ne pas publier assez est parfois le signe que votre thématique ne vous inspire pas assez ou que vous n’arrivez pas à dégager du temps. C’est souvent frustrant ou démotivant et se pencher sur son organisation peut vous aider à trouver l’équilibre.

A l’inverse, trop publier est souvent l’apanage des perfectionnistes qui se jettent à corps perdu dans leur blog comme si leur vie en dépendait… C’est aussi l’occasion de rappeler à quel point il est important de ne pas mettre la barre trop haut, pour ne pas devenir prisonnier d’un rythme intensif.

Pour ma part, je choisis souvent sur No Tuxedo de publier en début et en milieu de semaine. Ça me permet de décrocher le week-end (pas de nouvel article donc moins de commentaires !) pour me consacrer à d’autres choses.

Ecriture sur tablette
La fréquence de publication, une histoire d’équilibre

Trouver la bonne fréquence de publication sur son blog

Je vous propose maintenant quelques éléments de réflexion qui me semblent importants pour trouver le bon rythme de publication !

1. La fréquence de publication dépend du sujet du blog

C’est le point de départ de toute discussion sur la fréquence de publication idéale.

Selon votre thème, l’écriture d’un article ne demandera pas le même investissement.

Votre thématique va d’elle-même vous imposer certaines limites : par exemple, si vous tenez un blog consacré aux nouvelles sorties cinéma, vous serez limité par le nombre de films que vous pouvez raisonnablement aller voir en une semaine.

2. Les usages varient selon la thématique

N’hésitez pas à visiter des blogs qui ressemblent au vôtre.

Aller voir ce qui se fait ailleurs donne une idée de la fréquence moyenne de publication dans sa thématique.

Essayez de viser des blogueurs qui ont le même statut que vous : si vous bloguez en amateur, ne vous comparez pas à quelqu’un qui fait ça à temps plein et a donc beaucoup plus de temps pour écrire. Si vous tenez un blog d’entreprise, ne vous comparez pas aux blogs amateurs qui n’ont pas les mêmes enjeux que les vôtres.

Ecriture sur un Macbook

3. Chaque blogueur a son approche

Gardez en tête qu’il peut toujours y avoir différentes approches pour une même thématique, qui poussent à publier plus ou moins souvent.

Par exemple, le point commun à toutes les blogueuses mode est de montrer des photos de leurs tenues. Pour un article, il faut donc prévoir le temps de faire des photos, d’écrire l’article et de mettre des liens vers les sites des marques, etc. C’est la base.

Ensuite, cette base pourra varier :

  • Certaines blogueuses font leurs photos chez elles. Ça demande moins de temps que d’aller trouver un lieu à l’extérieur.
  • Certaines blogueuses font des retouches de leurs photos, d’autres non (améliorer la couleur, le contraste, les recadrer, les redimensionner, etc).
  • Certaines blogueuses partagent une tenue par jour, d’autres préfèrent publier moins souvent mais en présentant des tenues plus « originales ».
  • Certaines blogueuses postent juste les photos et le nom des marques, d’autres préfèrent ajouter un texte.

4. Votre rythme personnel est important

Combien de temps vous prend l’écriture d’un article de blog ? La moyenne chez les blogueurs pourrait bien vous surprendre !

Il ne s’agit pas de renoncer à votre vie privée ou de travailler non stop chaque week-end. On se sent parfois capable de tenir un tel rythme quand on vient juste de lancer son blog, en particulier quand on le lance à une période où on a du temps (vacances, chômage, congé maternité, etc). Mais en réfléchissant sur le long terme, est-ce réaliste ? Non.

Avec une fréquence de publication intense, on court le risque de s’épuiser à la tâche, de ne plus avoir aucun recul sur son blog, de prendre très à cœur toutes les réflexions que l’on reçoit… Ça fait partie des énormes erreurs que j’ai faites en lançant mon premier site pro.

Gardez à l’esprit une chose très importante : votre blog doit s’inscrire dans le cours « normal » de votre vie, sinon il deviendra vite une contrainte et une corvée.

5. Chacun donne une place différente à son blog

Si le blogging est une activité que vous pratiquez par pur plaisir, vous aurez moins de contraintes que quelqu’un qui veut mettre son blog en avant dans son CV ou qu’un professionnel qui souhaite se servir de son blog pour générer du trafic et des ventes.

Que faire quand on a une fréquence de publication trop faible ?

Si ça vous convient, tant mieux ! Mais si ça devient un problème pour vous, parce que votre blog ne se développe pas assez vite par exemple, vous pouvez réfléchir à quelques astuces d’organisation.

1. Dégager du temps pour écrire

Essayez de repérer les moments où vous pouvez grappiller un peu de temps pour bloguer : utiliser son temps de trajet, sa pause déjeuner, se lever un peu plus tôt le matin, consacrer quelques soirées au blogging ou un peu de temps le week-end…

N’ayez pas peur de vous fixer des plages horaires précises, elles sont toujours plus efficaces que des objectifs vagues. C’est l’exemple du célèbre « Je vais me remettre au sport », bien moins efficace que « Je vais faire 30 minutes de running le mercredi à partir de 20h ».

Avec le blogging, l’idée est la même : un objectif précis ne doit pas être vécu comme une contrainte mais comme une manière d’intégrer une activité à votre emploi du temps, de la planifier et de l’anticiper.

2. Muscler son imagination

Si vous tenez à bloguer plus souvent, par plaisir ou par stratégie, écrire et trouver des idées doit devenir une seconde nature. Vous devez déterminer ce qui vous aide à trouver l’inspiration, décider rapidement de la qualité d’une idée et savoir évaluer votre humeur ! Oui, votre humeur… car parfois, on n’a tout simplement pas envie d’écrire sur un sujet donné.

Je vous donne ici des conseils pour arriver à écrire quand on manque de motivation.

Le cerveau est formidable car plus on reproduit une tâche, plus elle devient facile. Il en va de même pour l’écriture et le blogging : plus on écrit, plus les idées nous viennent… et plus on écrit. Parfois, on se pose la question « Vais-je encore trouver des idées dans 6 mois ? Quand vais-je atteindre mes limites ? »

Et à chaque fois, une nouvelle idée fait surface, un commentaire vous inspire une réflexion, un article lu sur un site vous fait réagir et vous inspire votre propre post. Et si votre volonté d’écrire souvent est bien là, cela signifie en principe que vous ne ferez pas l’impasse sur la qualité.

Pour muscler son imagination, il ne faut pas hésiter à lire beaucoup. Des blogs de votre thématique mais aussi d’autres sites qui vous inspireront par leur manière d’aborder un sujet sous différents angles, de lier différents thèmes entre eux…

Blogging

3. Devenir plus efficace

Certaines méthodes permettent de gagner beaucoup de temps : par exemple, grouper les tâches similaires (faire une liste d’idées d’articles ; travailler sur plusieurs brouillons ; rechercher des images pour plusieurs articles d’un coup, etc).

Vous pouvez dicter vos posts au lieu de les écrire à la main. La reconnaissance vocale peut vous faire gagner un temps précieux !

A chacun de trouver sa propre routine blogging (découvrez la mienne dans cet article !).

Planifier des articles pour une fréquence de publication régulière

Pour adopter une fréquence de publication régulière, la meilleure solution reste de planifier des articles, ce que la plupart des plateformes de blogging permettent.

Sur WordPress par exemple, il suffit de choisir une date de publication et un horaire dans l’encart « Publier » situé dans la colonne de droite lorsque vous écrivez un article.

Planifier un article sur WordPress
Planifier un article sur WordPress

En ayant des posts prêts à l’avance et planifiés, vous aurez l’assurance de toujours apporter un peu de nouveauté à vos lecteurs même quand vous n’êtes pas disponible à 100%. Au-delà de la régularité, planifier ses posts a 2 avantages.

Profiter au mieux de votre motivation

Quand on a un blog, c’est inévitable, on passe par des phases où on a très envie d’écrire et des phases où la motivation et la disponibilité sont moins fortes (fatigue, problèmes personnels, planning chargé, vacances au bout du monde sans Internet).

En planifiant vos posts, vous pouvez profiter des périodes où vous êtes ultra motivé pour écrire plein d’articles d’avance, dont vous allez ensuite programmer la publication pour plus tard. Par exemple, si vous aimez bloguer le dimanche, profitez-en pour écrire quelques articles que vous publierez ensuite en semaine, quand vous êtes trop débordé pour vous consacrer à ça.

Dégager du temps pour soi

Même quand on blogue pour le plaisir, on a besoin de faire des pauses de temps en temps. Bloguer demande du temps et de la disponibilité et parfois, on a envie de faire un break sans être collé à son smartphone/ordinateur.

En planifiant vos posts, vous pourrez partir en vacances sans pour autant laisser vos lecteurs sans nouvelles. Pensez juste à les prévenir que les commentaires ne seront pas validés ou que vous n’y répondrez pas pendant quelques temps !

Pas de fréquence de publication idéale sur un blog

J’espère que cet article vous aidera à prendre conscience d’une chose : il n’y a pas de fréquence de publication idéale.

Oui, il est important de publier régulièrement. Oui, il est préférable de publier au moins une fois par semaine pour le référencement, pour que les lecteurs vous retiennent plus facilement, pour habituer votre cerveau à cet exercice intellectuel d’écriture.

Mais il est tout aussi important de garder en tête que votre équilibre est primordial, que vos lecteurs doivent pouvoir suivre le rythme et que parfois, mieux vaut en faire un peu moins et le faire mieux ! Ce sera la clé de voûte d’un blogging épanouissant et constructif, pour vous comme pour vos lecteurs !

A quelle fréquence publiez-vous sur votre blog ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

91 commentaires sur “Quelle fréquence de publication sur un blog ? Conseils pratiques !

  • Coralie

    Encore un article extrêmement intéressant! Je suis completement fan de ton site. Je trouve toujours la reponse à mes questions .Au début de mon blog je publiai un peu comme bon me semblait. Aujourd’hui je poste une fois par semaine, et je me rends compte à la sortie de mon article qu’effectivement pendant quelques jours j’ai des visites et puis après ça c’est souffle. Je pense que je vais passer à 2 articles par semaine qui demande certe plus de temps ce qui n’est pas toujours facile à gérer en ayant une vie de famille.

    Répondre à Coralie
    • Marlène

      Hello Coralie, merci beaucoup pour ton message ! Si ça s’essouffle, tu peux aussi te poser la question de la nature du contenu que tu publies. Pour être moins tributaire des nouvelles publications, c’est bien d’avoir des « contenus de fond » qui continuent à intéresser les gens sans trop se périmer, j’en ai parlé dans cet article.

      C’est ce qui fait que j’ai beaucoup de trafic aujourd’hui, même si j’ai aussi des articles qui plaisent à leur sortie puis « retombent » dans les oubliettes ensuite. Il y a toujours des gens qui cherchent des conseils sur certains sujets… et ça me permet aujourd’hui de publier moins qu’à mes débuts tout en gardant un trafic élevé.

      Répondre à Marlène
  • julie

    Bonjour à vous,
    Merci de me déculpabiliser par rapport aux rythmes des publications ! J’avais un gros rythme mais avec un changement de vie, je n’ai pas pu tenir le rythme et j’ai fait une grosse remise en question
    Et du coup, maintenant, je publie une fois par semaine en fonction du temps que j’ai.
    Bonne journée.
    Julie

    Répondre à julie
    • Marlène

      Hello Julie, publier une fois par semaine n’empêche pas du tout de se développer. Aujourd’hui, j’ai réduit la fréquence de publication sur No Tuxedo et je publie une fois par semaine, deux fois parfois si j’ai le temps de proposer un petit article un peu plus « léger » en complément de mon « gros article hebdomadaire ». Ca n’empêche pas le blog de continuer à évoluer.

      Il est souvent préférable de publier un peu moins mais plus quali, plutôt que de se forcer à publier plus souvent… avec à la clé, des articles plus « superficiels », où l’on sent que ton implication est moindre. Sans compter que ça joue à terme sur le moral et l’équilibre : si tu ressens du stress à l’idée de « devoir » publier, ça finit par être démotivant.

      Répondre à Marlène
  • Thierry HENRY

    Merci pour ce super article qui est rassurant car aujourd’hui j’ai eu la panne sèche. Je n’avais vraiment pas envie d’écrire même si je m’y suis mis un petit peu mais comme beaucoup il me faut trois heures pour écrire un bon article. Enfin, je pense que je ne vais pas prendre de rendez vous avec mes lecteurs et continuer à publier selon mon planning perso et mon humeur.
    Encore merci pour cet article

    Répondre à Thierry
    • Marlène

      C’est parfois important de s’écouter quand l’envie n’est réellement pas là. A l’inverse, quand on a une phase de grande motivation, ça peut être stratégique d’en profiter pour écrire plusieurs articles histoire d’avoir de l’avance pour les périodes creuses.

      Répondre à Marlène
  • Leila

    Bonjour
    Un article qui permet de relativiser et surtout d’éviter d’exiger l’impossible pour nous. Comme je procrastine énormément, je pense publier une à deux fois par mois. Mais j’attends d’avoir un certain nombre d’articles rédigés (et donc il restera seulement la mise en page) avant de me lancer. J’ai cependant débuté un planning éditorial sur tes conseils afin de savoir où je vais et surtout de ne pas faire de mon projet de blog un unième projet abandonné par disparition de motivation et de temps.

    Répondre à Leila
    • Marlène

      Il faut surtout t’interroger sur tes motivations. Dans quel but publier ? Si la motivation est là, il est plus facile de prendre le temps, de bloquer un créneau dans son planning chaque semaine :)

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.