Peut-on faire un break sur son blog sans (trop) perdre ses lecteurs ?


Faire un break sur son blog, ça peut arriver à tout le monde ! Vous prenez des vacances en déconnectant du web ; vous êtes terrassé par une gastro ou une grippe ; un événement vient bouleverser vos priorités en reléguant votre blog au second plan… Ou peut-être, plus simplement, vous avez besoin de changer d’air et de prendre du recul pour retrouver l’inspiration.

Ce sont des situations fréquentes quand on tient un blog et elles ne sont pas toujours faciles à gérer. Parfois, vous culpabilisez de faire un break car vous avez peur de faire fuir vos lecteurs pour de bon. Est-ce forcément le cas et comment gérer une « interruption de service » ?

Eteindre son ordinateur et faire un break : à quelles conséquences s'attendre ?
Eteindre son ordinateur et faire un break : à quelles conséquences s’attendre ?

Faire un break : un impact différent d’un blog à l’autre

Tous les blogueurs ne vont pas être affectés de la même manière s’ils décident de faire un break.

Certains voient leur trafic chuter de manière vertigineuse quand d’autres ne constatent qu’une légère baisse.

Une question de contenu

Ce phénomène est en partie lié au volume de contenu qui se trouve déjà sur votre blog et à la nature de ce contenu.

  • Avez-vous beaucoup d’articles publiés ? Si votre blog possède déjà un certain historique, il y a des chances que vos articles passés génèrent du trafic, indépendamment des nouveautés que vous publiez. À l’inverse, un blog relativement jeune a souvent des statistiques beaucoup plus variables : les chiffres augmentent de manière visible quand un nouvel article est publié et diminuent entre deux publications.
  • Vos articles sont-ils optimisés pour le référencement ? Quand on décide de faire un break sur son blog, on est généralement absent des réseaux sociaux, on cesse d’aller commenter d’autres blogs, etc. L’absence de promotion signifie que la seule source de trafic efficace qu’il vous reste, ce sont les moteurs de recherche. Si vos articles traitent de sujets qui restent pertinents dans le temps et s’ils respectent les bonnes pratiques de l’écriture web, ils pourront continuer à vous apporter du trafic même si vous faites une pause.

Une histoire de temps

La baisse de trafic va aussi dépendre de la durée de votre break. Sur un blog qui reçoit beaucoup de trafic en provenance des moteurs de recherche, on peut sans problème s’arrêter pendant une ou deux semaines sans assister à une baisse majeure de trafic.

Si l’interruption se prolonge, il se produit un phénomène simple : les robots de Google ou de Bing constatent qu’aucun nouveau contenu n’est publié sur votre blog. Pourquoi dépenser de l’énergie à revenir plusieurs fois par jour sur un site qui ne propose aucune nouveauté ? Vous êtes d’accord : ça ne sert à rien !

De ce fait, les robots vont espacer leurs visites et certains articles peuvent perdre des positions dans les moteurs de recherche au profit de sites alimentés plus régulièrement ou de concurrents qui profiteront de votre absence pour écrire sur le même sujet.

Il en va de même pour les visiteurs : s’ils constatent votre absence et que vous n’avez posté aucun message d’information, ils vont souvent continuer à venir régulièrement au départ pour voir s’il y a des nouveautés. Avec le temps, cette fréquence de « vérification » va diminuer.

Faire un break en planifiant des articles d’avance

Avec une bonne organisation, on peut s’arranger pour rédiger quelques articles d’avance et les planifier. Ça permet de faire une pause sans pour autant arrêter d’alimenter totalement son blog.

Il est tout à fait possible de réduire sa fréquence de publication. Je le fais par exemple chaque année au moment de Noël car les jours de réveillon riment quoi qu’il arrive avec un trafic en berne. J’ai donc pris l’habitude de faire un break à cette période en planifiant quelques articles si besoin est.

Faire un break en donnant la parole à d’autres personnes

Lancer un appel au guest blogging peut être un bon moyen de continuer à alimenter votre blog de temps en temps sans pour autant être la personne qui rédige. Vous pouvez inviter vos habitués ou démarcher des gens que vous trouvez intéressants pour qu’ils soumettent des articles que vous publierez pendant votre absence.

L’avantage, c’est de continuer à proposer du contenu. L’inconvénient, c’est qu’un article invité exige du travail. Il faut des échanges réguliers avec l’auteur pour décider de la thématique et clarifier vos critères de rédaction, il faut consacrer du temps à la relecture et à la mise en page de l’article, il faut également le promouvoir voire répondre aux commentaires. C’est donc bien plus chronophage que ce que l’on peut croire au premier abord.

Informer ses lecteurs

Si vous prévoyez de faire un break ou que vous traversez un passage à vide qui se prolonge, il est préférable à mon sens d’informer les lecteurs, en particulier si vous aviez l’habitude de publier régulièrement auparavant.

C’est d’abord une marque de respect envers eux. Les visiteurs fidèles font vivre votre blog, par leurs commentaires, à travers tous ces moments où ils relaient vos articles sur les réseaux sociaux… donc un peu de transparence en retour ne fait pas de mal.

Pour le professionnel, c’est aussi une démarche qui atteste de votre sérieux. Face à un blog d’entreprise qui n’a pas été mis à jour depuis une éternité, l’internaute peut légitimement se demander si l’entreprise est encore active ou si elle est digne de confiance.

En résumé, on peut tout à fait faire un break sans perdre ses lecteurs mais je crois qu’il faut distinguer plusieurs situations :

  • La pause voulue : vous avez besoin de prendre du recul mais c’est un choix assumé. Dans ce cas, vous pouvez tout à fait anticiper et planifier des articles d’avance ou solliciter des invités.
  • La pause subie : elle survient souvent après un événement de la vie qui fait passer votre blog au second plan ou lorsque vous vous posez des questions sur l’avenir de votre blog et que vous envisagez de le fermer. Un message à vos lecteurs peut alors être une bonne solution pour concilier votre besoin de distance et la reconnaissance de leur fidélité.

Avoir un trafic qui repose en partie sur le référencement naturel aide beaucoup à minimiser l’impact d’une pause sur le trafic !

Vous arrive-t-il de faire des pauses sur votre blog ? Quelle a été la durée de votre plus longue pause ? Comment gérez-vous cette situation vis-à-vis de vos lecteurs ? Partagez votre expérience dans les commentaires !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

30 commentaires sur “Peut-on faire un break sur son blog sans (trop) perdre ses lecteurs ?

  • Angelilie

    Merci pour cet article. Moi je fais une pause de 3 semaines pendant les grandes vacances d »été. Je suis pas esclave de mon blog. Si j’ai besoin de me ressourcer et décompresser je le fais pour mieux revenir à la rentrée.

    Répondre à Angelilie
    • Marlène

      Je comprends tout à fait la démarche, ça fait tellement de bien parfois de « décrocher », surtout dans le monde hyperconnecté où nous vivons ! Pour ma part je n’ai pas de « vraie pause » en été car j’ai tendance à répartir mes vacances sur l’année… mais dès que je suis en vacances, j’arrête d’écrire (sauf envie pressante ^^). Ça permet de vivre d’autres choses, de se rappeler aussi que ce n’est « qu’un » blog, de prendre du recul pour avoir de nouvelles idées et renouer avec le « pourquoi on a ouvert ce blog au départ » :)

      Répondre à Marlène
    • Angelilie

      Entièrement d’accord avec toi. Par exemple demain je pars en voyage. Cela va me faire du bien me de déconnecter un peu du blogging et des réseaux sociaux ;) Mais je pars tout en avertissant mes fidèles visiteurs que je serai absente pendant 3 semaines.

      Répondre à Angelilie
    • Marlène

      Profite bien de tes vacances ;)

      Répondre à Marlène
  • Lea

    Il est super ton article ! Très intéressant et déculpabilisant :) passe une belle journée !

    Répondre à Lea
    • Marlène

      Merci ! C’est tout à fait normal d’avoir besoin de pauses de temps en temps, un blog demande beaucoup d’énergie donc de la même manière qu’on prend des vacances dans son travail, on peut avoir besoin de faire un break sur son blog. C’est même utile pour prendre du recul !

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Bonjour Marlène,
    pas de pause réelle mais plus un ajustement des horaires de publication en privilégiant les heures les plus efficaces en termes de personnes atteintes.

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Pas idiot de penser à regarder les changements d’horaires car effectivement, si une bonne partie du lectorat est en vacances, ça peut bouger ! Je viens de jeter un œil chez moi, ça ne change quasiment pas en journée mais il y a plus de trafic sur les horaires « tardifs » en fin de journée.

      Répondre à Marlène
  • Amélie

    Ici j’ai un calendrier éditorial fourni avec une vue sur 3 mois, ce qui me permet de savoir déjà a l’avance sur quoi je vais écrire et d’éviter la panne d’inspiration (évidemment c’est pas figé, parfois je change d’avis au dernier moment :p )
    Et j’ai toujours une a deux semaines d’avance dans la programmation des articles, comme ça je suis tranquille en cas de maladie, de flemme, voir de weekend surprise en amoureux (on peut rêver !) Du coup je n’ai jamais été confrontée au « break » pour le moment
    Ceci dit l’organisation personnelle est le thème central de mon blog, donc je connais quelques ficelles pour établir un programme et s’y tenir sans s’essouffler ;)

    Répondre à Amélie
    • Marlène

      J’ai aussi une visibilité sur 3 mois, je trouve ça parfait pour anticiper et ça permet aussi de « piocher » dans ce vivier de sujets pour écrire sur ce qui nous inspire le plus à un moment donné.

      Répondre à Marlène
  • Partons en Voyage

    Ici, nous avons diminué la fréquence de nos articles ! Nous sommes passés de un par semaine à un toutes les deux semaines suite à la naissance de notre petit garçon. Écrire un article prenant facilement 20h de travail, il n’était pas possible de tenir la meme cadence en 2017. Notre trafic n’a pas chuté car notre blog assez jeune grandit encore !
    La ou c’est dur c’est que mon debut de grossesse est tombé en même temps que l’algorithme Instagram et nous le payons encore bien trop cher ! Du coup, il est difficile de se motiver à poster ! Encore plus avec un tout petit qui demande du temps.
    Néanmoins, avoir un blog (même deux pour ma part) est un excellent moyen de trouver son équilibre entre vie de Maman Et besoins d’adulte !

    Répondre à Partons
    • Marlène

      Félicitations pour ton bébé ;) Je pense que tu as raison sur la dimension « équilibre » que ça peut apporter. Prendre du temps pour soi est terriblement important. Quand je regarde mes couples d’amis, ceux qui disent être les plus épanouis sont ceux qui prennent le temps d’avoir des activités qui leur font du bien. Je constate aussi la difficulté à progresser sur Instagram, la mise à jour de fin mai/début juin a été lourde !

      Répondre à Marlène
  • Congras Laurent

    Un article très clair et instructif ; il est important de mesurer l’impact sur un break + ou – long.
    Cdt
    Laurent

    Répondre à Congras
  • Lucie

    Il m’arrive de faire des pauses, là par exemple je n’ai pas publié depuis le 12 juin donc 3 semaines et je ne sais pas encore quand le prochain article sera publié (boulot, vacances etc). Ce n’est pas la première fois sur les 12 derniers mois j’ai fait plusieurs pauses de plusieurs semaines mais sans grande différence sur le traffic: la plupart de mon traffic vient d’article assez anciens donc c’est stable. Bon, je ne me risquerais pas à être 6 mois sans poster non plus :)

    Répondre à Lucie
    • Marlène

      C’est l’énorme avantage du référencement ou de bénéficier de liens sur d’autres sites qui continuent à gérer du trafic. C’est d’ailleurs tout l’intérêt de se pencher sur le sujet pour un « jeune blog » car sur le long terme, ça fait la différence entre quelqu’un qui se tue à la tâche pour des résultats décevants et quelqu’un qui peut garder un rythme sain et un bon équilibre entre le blog et le reste :)

      Répondre à Marlène
  • Lili

    Il est rare que je fasse des pauses mais c’est arrivé une « grosse » fois l’an dernier, quand j’ai migré d’OverBlog vers WordPress : presque 2 mois de suspension pendant lesquels je restais active sur les réseaux sociaux. J’avais fait un article en mode « à bientôt » sur l’ancien blog.
    A un moment au printemps, j’ai diminué la fréquence de publication mais publiais quand même encore 2-3 fois par semaine au lieu de 5. J’en ai surtout parlé sur les réseaux, dans un article un peu « fatiguée & débordée » et dans ma lettre d’info.
    Bonne semaine ^^

    Répondre à Lili
    • Marlène

      Pfiou, deux mois de migration, ça a dû te demander une sacrée énergie ! Ceci dit, quand j’ai créé mon blog voyage à partir d’articles qui étaient initialement sur No Tuxedo, il m’a fallu un mois entier pour tout reprendre : refaire les visuels avec le bon nom de blog dessus, en profiter pour remettre à jour tous les articles, tout déplacer avec les commentaires, etc.

      Répondre à Marlène
    • Lili

      Ah ah, deux mois et demi principaux puis cinq bons mois de retouches plus discrètes, une fois le nouveau blog lancé. Mais oui, que d’énergie laissée dans tout cela… Arg ! ;-)

      Répondre à Lili
  • CyrielleMaakeup

    J’ai déjà fais plusieurs pauses car j’ai eu beaucoup de mal à être régulière au début de mon blog, depuis quelques mois je suis régulière, je poste deux articles par semaine et je m’y tiens, sauf que je vois bien que les jours où je ne publie pas mon trafic baisse, donc je me dis que personnellement si je fais un break je perdrai forcément des lecteurs, sachant que je n’ai pas encore une communauté..

    Répondre à CyrielleMaakeup
    • Marlène

      On en perd toujours un peu, c’est d’autant plus vrai sur certains sujets : par exemple, quand je gérais un site avec une partie « actualités », je perdais pas mal de trafic quand je n’alimentais plus cette partie là car forcément, les gens y venaient pour sa réactivité aux événements. Pas de réactivité, pas de trafic :)

      C’est bien en tout cas que tu aies trouvé ton rythme d’écriture !

      Répondre à Marlène
  • prettylittletruth

    J’essaye un maximum de continuer de poster des articles regulierement sur mon blog. Alors, quand je pars en vacances, je planifie mes articles, ce qui me permet de faire une pause sans que le blog n’en fasse vraiment une :)

    Répondre à prettylittletruth
    • Marlène

      Je planifie aussi… mais il faut dire que je n’ai pas encore été confrontée à des destinations de vacances sans aucun accès Internet pendant 2 semaines. La plupart du temps, même si la connexion n’est pas rapide, je réussis sans problème à trouver un moment dans le séjour pour répondre aux commentaires. Je pense que la situation sera différente si je réalise un jour un voyage qui me fait de l’œil : la traversée de l’Éthiopie :)

      Répondre à Marlène
  • Pauline

    Hello, et merci pour cet article !

    J’ai dû faire une pause forcée pour cause coup sur coup de rupture amoureuse, déménagement, remise en question et je n’ai rien publié pendant trois semaines, environs. Je l’ai signalé sur les réseaux sociaux et je commence à avoir quelques articles sur le blog donc peu de jours sans trafic mais c’est vrai que, quand on est assez novice et peu lue au départ, ça peut faire mal.

    Bonne journée !

    Répondre à Pauline
    • Marlène

      Oh ma pauvre, tu as eu raison de prendre du temps pour toi dans ce genre de moment, je comprends qu’on n’ait pas la tête à écrire. J’espère que ça va mieux ! Prends soin de toi ;)

      Répondre à Marlène
    • Pauline

      Oui, ça va mieux, je suis installée et j’ai repris le blog en main :)
      Des mercis et des bisous !

      Répondre à Pauline
  • Daphné @ Be Frenchie

    Voilà un article qui tombe à pic; je pars d’ici une poignée de jours pour près d’un mois. J’ai mis quelques articles de côté ( ahem, pour certains, je n’ai mis qu’une idée d’article de côté ) et vais tenter d’alimenter mon blog en cours de route sous forme de cartes postales.

    Je préciserai aussi à mes lecteurs que le rythme va ralentir un peu en passant de 3 à 2 billets par semaine ( voire 1 ? ) – mais je prévois surtout de faire des articles un peu plus légers à préparer pour ne pas empiéter sur mes vacances. Là où ça va se compliquer, c’est pour répondre aux commentaires.

    J’avais vu passer sur un blog une série de portraits de lecteurs – je trouve cette idée très intéressante pour créer du lien et partager des expériences sans avoir à rédiger le contenu.

    Répondre à Daphné
    • Marlène

      Concernant les commentaires, si tu as informé tes lecteurs je pense que personne ne te tiendra rigueur de ne pas répondre tout de suite. J’ai beaucoup lâché de lest sur ce front par rapport à mes débuts où je répondais plusieurs fois par jour, ça me paraît normal de ne pas pouvoir être réactif 365 jours par an et de prendre aussi du temps pour soi !

      Répondre à Marlène
  • tania

    Pas de pause véritable. Juste des articles plus espacés genre 1 article 6 jrs après. Ça m est arrivé l automne dernier et aussi en juin dernier à chaque fois pdt mes vacances. J avais planifié mes articles mais malgré tout un trou car pas assez d articles disponibles. Je publie généralement 3 articles par semaine. Dans ces cas-là il y en a qu un ou 2 dans la semaine. Pour l instant pas de vacances encore longues genre 3 ou 4 semaines je verrais alors. Qd tu dis jeune blog c moins d un an ??
    Pour l instant je n ai pas prévenu les lecteurs du blog car pause courte. Les gens qui me suivent sur les réseaux le savent car je partage les du voyage en live suivant mon accès au WiFi

    Répondre à tania
    • Marlène

      De manière générale, le seuil de 1 an est intéressant parce que ça permet d’une part d’avoir acquis de l’ancienneté, d’autre part d’avoir vécu une année entière, avec sa saisonnalité, etc. Mais en étant réaliste, dans un même laps de temps tout le monde ne fait pas la même chose ! Entre la personne qui va publier 3 fois par semaine et celle qui va publier 1 fois par mois, les évolutions ne seront pas les mêmes en principe :)

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.