Comment faire de la veille et s’informer efficacement grâce aux flux RSS ?


Vous voulez suivre facilement l’actualité de vos sites préférés ? Voir instantanément les derniers articles qu’ils publient ou encore faire de la veille sur Internet sans devoir consulter des dizaines de blogs au quotidien ? Les flux RSS devraient vous aider !

Ils existent depuis longtemps, certains les disent dépassés mais ils conservent une réactivité et une simplicité appréciables. Côté blogueur ou webmaster, offrir un flux RSS est aussi une très bonne manière de fidéliser son lectorat.

Utiliser les flux RSS pour faire de la veille
Utiliser les flux RSS pour faire de la veille

Un flux RSS, c’est quoi ?

Le principe du flux RSS est assez simple à comprendre : c’est une liste des derniers articles publiés par un site ou par un blog donné, qui se met automatiquement à jour à chaque fois qu’un nouvel article est mis en ligne. Cette liste se limite rarement à afficher le titre des articles, elle est la plupart du temps enrichie, proposant aussi un extrait de chaque article, une photo, etc.

Vous pouvez par exemple voir le flux RSS de No Tuxedo ici. Selon votre navigateur, il ne s’affichera pas de la même manière : Chrome aura tendance à afficher le code du flux, sur Firefox ça ressemblera plutôt à quelque chose comme ça :

Flux RSS sur Firefox
Flux RSS sur Firefox

Les visiteurs des sites peuvent ensuite s’abonner à ces flux grâce à ce qu’on appelle des agrégateurs. Il existe des agrégateurs sous forme de logiciel à télécharger (exemple : RSS Owl), sous forme d’application mobile (ex : Newsify) ou des agrégateurs en ligne (comme Feedly, Netvibes, etc).

Vous entrez l’adresse du flux de chaque site qui vous intéresse, vous pouvez ensuite les classer par thème par exemple… et en un seul coup d’œil, vous verrez si ces sites ont publié de nouveaux articles, vous pourrez en voir un extrait et aller les lire ensuite dans votre navigateur web s’ils vous intéressent.

Les agrégateurs offrent aussi très souvent des fonctionnalités sociales, vous permettant de partager un article sur les réseaux sociaux en un clic.

Voici par exemple à quoi ressemble le flux RSS de No Tuxedo sur Feedly :

Flux RSS sur Feedly
Flux RSS sur Feedly

Les avantages du flux RSS

Côté lecteur, le flux RSS permet donc surtout un gain de temps : au lieu d’aller visiter tous les matins vos sites préférés pour voir s’ils ont du nouveau, vous le saurez directement. Vous pourrez aussi balayer en un coup d’œil les dernières actualités d’un secteur précis. Je me sers aussi du flux RSS de Google pour recevoir automatiquement tous les nouveaux articles publiés sur Google Actualités sur les mots clés qui m’intéressent. Pratique, non ?

Côté blogueur, proposer un flux RSS à vos lecteurs permet de les fidéliser. En effet, un lecteur qui découvre votre blog pour la première fois ne pensera pas forcément à revenir… et sauf gros coup de cœur, ne fera pas toujours la démarche de vous suivre sur les réseaux sociaux. Le flux RSS, à l’inverse, exige un engagement moins fort car l’abonnement est anonyme. Si votre visiteur s’abonne, il sera prévenu de vos nouveaux articles et vous vous donnez donc une chance supplémentaire de le fidéliser.

Comment s’abonner à un flux RSS pour faire de la veille ?

Vous pouvez choisir soit un agrégateur en ligne, soit une application, soit un logiciel. L’agrégateur en ligne et l’application ont l’avantage d’être consultables partout, que vous soyez chez vous ou au bureau. Les logiciels permettent parfois d’afficher une pop-up en bas de votre écran pour vous prévenir des nouvelles actualités, ce qui est pratique quand on veut être très réactif sur un sujet.

L’idéal est d’en tester plusieurs et de choisir celui dont l’ergonomie vous convient le mieux. Pour ma part, j’utilise Feedly car il se synchronise partout (smartphone, tablette, PC).

Ensuite, il faut récupérer l’adresse du flux RSS du site qui vous intéresse. Pour ce faire, plusieurs solutions :

  • Cas le plus simple : le site met en avant son flux RSS en affichant une icône RSS (représentant des ondes qui se diffusent). Vous avez juste à copier le lien.
  • Si le site ne met pas en avant son flux, vous pouvez essayer de le détecter. Il existe par exemple des extensions à installer sur votre navigateur web, qui vous indiqueront si le site dispose d’un flux RSS. Sur Firefox, vous pouvez essayer RSS Icon in URL Bar : si un site dispose d’un flux RSS, une petite icône apparaît dans la barre d’adresse comme ceci :
    Icône RSS sur Firefox
    En cliquant dessus vous récupérerez le lien du flux. Il existe une extension similaire sur Google Chrome, Extension Abonnement RSS. Enfin, si vous êtes sur Safari, l’icône RSS s’affiche sans extension.

Il suffit ensuite d’ajouter ce flux à l’agrégateur que vous aurez choisi (souvent, il suffit de cliquer sur un bouton « Ajouter »). Libre à vous d’organiser ensuite les flux par dossier (« Blogs préférés », « Sites d’actualité », etc), de régler la fréquence de vérification des nouveaux messages (par exemple, toutes les 30 minutes, votre agrégateur ira vérifier sur chaque site s’il y a de nouveaux articles).

Côté blogueur, comment utiliser son flux RSS ?

La plupart des CMS de blogging (WordPress, Blogger, etc.) permettent aujourd’hui d’avoir un flux RSS. A titre d’exemple :

  • Sur WordPress, les flux se trouvent à l’adresse example.com/feed/ (par exemple, notuxedo.com/feed/). Et sur WordPress.com, l’adresse de votre flux est du type nomdublog.wordpress.com/feed/
  • Sur Blogger, les flux ont des adresses du type nomdublog.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss.
  • Sur Canalblog, nomdublog.canalblog.com/rss.xml.
  • Sur Overblog, nomdublog.overblog.com/rss.
  • Sur Drupal, nomdusite.com/rss.xml.

Vous pouvez mettre en avant une icône RSS au même titre que vos icônes de réseaux sociaux, pour aider vos lecteurs à la trouver facilement. Je vous conseille aussi d’ajouter vos flux RSS sur Feedburner : Feedburner est un outil très complet, créé par Google et accessible gratuitement. Il vous permet notamment de suivre le nombre d’abonnés à vos flux ainsi que toutes les évolutions (pertes et gains d’abonnés), les clics sur les liens de votre flux, etc. Il peut même vous avertir en cas de problème sur votre flux.

Quand vous atteignez un nombre d’abonnés supérieur à 100, il peut être intéressant de le mettre en avant. En sociologie, il existe un principe que l’on appelle la « preuve sociale » : une personne qui ne sait pas comment agir ou quoi penser a tendance à suivre ce que fait la majorité.

Par exemple, si vous voulez aller dîner et que vous repérez un restaurant vide et un restaurant bondé, vous aurez tendance à faire confiance au restaurant bondé (« car si tout le monde y va, c’est que ça doit être bon »). Appliqué au web, ce principe s’avère redoutable : un site qui a beaucoup d’abonnés paraîtra intéressant… et convaincra donc d’autant plus de nouveaux abonnés de le rejoindre.

Les flux RSS, un outil dépassé ?

Les flux RSS existent depuis longtemps sur le web donc certains les disent dépassés par d’autres solutions. Qu’en est-il vraiment ?

RSS vs. newsletter vs. réseaux sociaux : quel intérêt ?

Le flux RSS, au même titre qu’une newsletter, vous permet d’informer vos lecteurs de vos nouveaux articles… La newsletter vous offre l’avantage de pouvoir ajouter des commentaires personnels, des compléments d’information, etc. Le flux RSS, à cet égard, est plus impersonnel.

Cependant, il a l’avantage de viser l’efficacité maximum : pas d’informations superflues, un relais des nouveaux articles en temps réel (là où la newsletter est envoyée une fois de temps en temps), pas de risque d’atterrir dans le dossier spam, etc.

Le RSS est un format ancien, utilisé sur le web depuis le milieu des années 90. Certains le disent dépassé car aujourd’hui, la plupart des sites relaient leurs nouveaux articles sur les réseaux sociaux et on peut mettre en place une veille efficace par ce biais. Cependant, je trouve qu’il garde une simplicité et une rapidité optimales qui le rendent très complémentaire par rapport aux réseaux sociaux.

Bien entendu, si vous suivez 2000 sites, vous allez vite vous noyer dans la masse de nouveaux articles que vous n’aurez ni le temps de lire, ni le temps de trier. Mais si vous choisissez les meilleures sources, vous pouvez en tirer des informations qui ne seront pas noyées dans la masse des conversations sur les réseaux sociaux.

Usages créatifs du RSS

Le site Hellocoton, qui permet de suivre ses blogueurs préférés, d’interagir avec eux et qui met en avant des articles dans des sélections quotidiennes du « meilleur des blogs », est basé sur l’utilisation des flux RSS et montre qu’il est possible de dépasser l’image « old school » du RSS pour en révéler la véritable valeur éditoriale.

D’autres services comme Flipboard offrent une vision moderne du RSS, en permettant aux utilisateurs de créer leur propre magazine, esthétique et agréable à lire, à partir de leurs flux préférés.

Le RSS reste l’un de mes outils préférés pour faire de la veille, à la fois à titre personnel et dans un cadre professionnel. Si vous l’utilisez aussi, je vous invite bien sûr à suivre le flux RSS de No Tuxedo ! Et quel que soit votre choix, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires : est-ce un outil que vous connaissez ? Que vous utilisez ? Que vous trouvez has been ? Avez-vous d’autres manières de suivre l’actu de vos sites favoris ?

Thèmes : Inspiration 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 commentaires sur “Comment faire de la veille et s’informer efficacement grâce aux flux RSS ?

  • mistigriffe

    Salut Marlène,

    Merci pour cet article intéressant !
    Cependant il y a qq chose que je ne comprends pas : lorsqu’on a le code source de son propre flux RSS (comme dans ton exemple : notuxedo.com/feed/), comment le met-t-on à disponibilité des lecteurs de son Blog ? Je veux dire ; comment fait-t-on techniquement pour que les lecteurs puissent cliquer sur la petite icone et disposer de notre flux RSS ?
    Deuxièmement, peut-e-on soi-même s’inscrire sur Feedly, par exemple, pour être dans les résultats de recherche ?
    Tu as p-ê déjà répondu à ces questions, si oui, désolée…

    Répondre à mistigriffe
    • Marlène

      Il suffit de créer une icône RSS de la même manière qu’on peut avoir des icônes vers ses réseaux sociaux. Sinon, quand on utilise un outil comme Feedly, on peut entrer l’adresse d’un site et Feedly détecte automatiquement si le site dispose ou non d’un flux RSS, ce qui permet de s’abonner facilement.

      Pour Feedly, on peut bien sûr s’inscrire mais je ne sais pas à quels « résultats de recherche » tu fais référence ? Par exemple, sur mon Feedly j’ai aussi bien les blogs et sites que je suis et mes propres sites, comme ça ça me rappelle quand j’ai un article qui vient de sortir sur l’un de mes blogs pour que je pense à le partager.

      Répondre à Marlène
  • ELODIE

    Salut Marlène,
    Je viens de me créer un compte sur feedly, et c’est génial. Merci pour ce super tuto. J’ai une petite question, j’ai installé le bouton flux rss de google chrome, il a fallu que je rajoute feedly avec soit disant %s que j’ai fait, mais quand je m’abonne il ne se passe rien. Donc j’ai fait un copier coller et la j’ai pu commencer à créer des collections. C’est fantastique sauf ce petit souci. J’espère que tu pourra m’aider. A bientôt Elodie

    Répondre à ELODIE
    • Marlène

      Je ne sais pas à quel bouton flux RSS tu fais référence mais en général, ce type de bouton n’a rien à voir avec Feedly, ce sont deux choses différentes. Le bouton peut te permettre de connaître l’adresse du flux d’un site mais ensuite, si tu veux voir ce site dans Feedly, il faut juste copier le lien et l’ajouter à Feedly (et pas s’abonner via le bouton, qui est un système d’abonnement indépendant de Feedly). Je ne sais pas si ça t’éclaire !

      Répondre à Marlène
    • ELODIE

      Oui tu m’éclaire et je t’en remercie
      A bientôt Elodie

      Répondre à ELODIE
  • ELODIE

    Merci pour ce superbe article. maintenant je comprend mieux a quoi sa sert. Je vais lire l’autre article maintenant
    A bientôt Elodie

    Répondre à ELODIE
    • Marlène

      C’est bien pratique, ces flux sont au coeur du fonctionnement de beaucoup de plateformes de blogueurs (Hellocoton, Inspilia, Dokuji aussi il me semble)…

      Répondre à Marlène
  • Happy June

    Encore un article très bien fait sur le sujet ! Merci Lou ! :)

    Répondre à Happy
    • Marlène

      De rien ! J’utilise vraiment beaucoup les flux RSS malgré leur côté old school, ça permet de garder en mémoire tous les sites qu’on apprécie de manière un peu plus dynamique que les favoris.

      Répondre à Marlène
  • Banz

    Zut… En voyant vos commentaires sur les terroristes je me suis dit « Ah tiens, l’article doit être très récent »… Et finalement non, il a un an, et malheureusement l’actualité de novembre n’a pas été plus gaie que celle de janvier…

    Bref, retour à l’article. Malgré le fait que je parcours le web depuis des années, que j’ai fait de l’informatique mon métier, je ne m’étais jamais vraiment intéressé aux flux RSS. Je préférais visiter manuellement chaque site et chaque contenu. Je préférais l’expérience utilisateur que cela me procurait. Mais depuis quelque temps, face à l’afflux d’informations et à mon manque de temps qui va croissant, je me suis retrouvé à chercher des infos synthétisées, et notamment m’intéresser aux flux RSS. C’est comme ça que je suis tombé sur cet article, et je l’ai trouvé très clair pour un nouveau du média RSS comme moi. Merci donc, et NoTuxedo gagne un nouveau « follower » :-)

    Répondre à Banz
    • Marlène

      Merci pour le commentaire ! Les flux étaient un peu passés de mode avec le développement des réseaux sociaux mais je crois que de plus en plus de gens ont besoin d’aide pour faire le tri parmi toutes les informations disponibles, pour mieux les organiser…

      Répondre à Marlène
    • Banz

      Par contre Lou, j’ai installé l’extension Firefox « RSS Icon in URL Bar », et l’extension ne trouve rien quand je suis sur https://www.notuxedo.com/ alors qu’un feed m’est bien proposé quand je suis sur https://www.notuxedo.com/suivre-actualite-grace-aux-flux-rss/ … J’ai trouvé ça curieux vu que ta page d’accueil est justement l’exemple que tu donnes dans ton article.

      Répondre à Banz
    • Marlène

      C’est peut-être lié à la dernière mise à jour de WordPress… ou de Firefox… ou de l’extension… Pas facile de trouver la cause, le flux existe bien et est fonctionnel en tout cas.

      Répondre à Marlène
  • Claire

    Salut ! Personnellement je suis abonnée à ton blog via feedly, car j’aime beaucoup l’ergonomie de cette outil et que je l’utilise aussi bien sur PC que sur tablette…
    Suite à ton article j’ai essayé de mettre en place un flux rss sur feedburner : http://feeds.feedburner.com/30Ansoupresque. Ça fonctionne mais mon flux n’apparaît pas aussi bien présenté que le tien (avec les images, et tout et tout…). Peut-être que c’est parce que j’avais déjà un flux rss en place : http://www.30ansoupresque.com/feed/. Du coup j’ai peur d’avoir fait des bêtises… :(

    Répondre à Claire
    • Marlène

      Non tu n’as fait aucune bêtise :) Déjà, tous les blogs WordPress ont un flux RSS en place par défaut, y compris le mien. Ce flux peut être complet (c’est-à-dire qu’il affiche le contenu entier des articles) ou « par extraits » (il n’affiche qu’un extrait de l’article, les premières lignes en général). On peut ensuite le personnaliser, notamment en ajoutant des fonctions dans le fichier functions.php du thème (c’est ce que j’ai fait) : dans mon cas, mon flux de base affiche une grande image + l’extrait personnalisé de l’article (extrait que je rédige moi-même à chaque fois). J’ai également mis en place une redirection de mon flux de base vers mon flux Feedburner.

      Tu peux trouver des codes « prêts à l’emploi » comme ici pour ajouter une image au flux RSS de WordPress mais pense toujours à faire une sauvegarde de ton fichier functions.php avant de le modifier, une erreur et ton blog affiche une page blanche !

      Répondre à Marlène
  • Yoann

    Bonjour,

    Article très interessant.
    Je viens de créer mon blog il y a deux semaines donc je suis encore une peu perdu.
    Je prévois de créer un flux RSS et aussi une newsletter prochainement.
    Je prévois d’y aller pas à pas, je commence déjà à m’habituer à écrire 1 article par semaine.

    En tout cas ton site est une vrai mine d’or pour moi.

    Merci encore.

    Répondre à Yoann
    • Marlène

      Hello Yoann, sympa le concept de ton blog :) J’essaie d’apprendre le russe en autodidacte, j’ai aussi testé pas mal de méthodes donc ça m’intéresse ! Pour le flux RSS, il est déjà présent sur ton blog (ici : flux RSS), il faudra juste que tu le mettes en avant avec une petite icône.

      Répondre à Marlène
  • Marie

    Je préfère les newsletters mais c’est une chose de plus à écrire pour le blog, pas toujours facile de s’y tenir !

    Répondre à Marie
    • Marlène

      La newsletter crée un lien beaucoup plus fort avec les lecteurs, pas étonnant que les blogueurs aient tendance à la privilégier :) On connaît le nom de ses abonnés, leur e-mail, etc. Les lecteurs sont plus impliqués puisqu’on s’adresse à eux directement et souvent, ils sont aussi plus réceptifs car ils ouvrent le mail à un moment qui les arrange. La newsletter a tendance à avoir un vrai impact en termes de trafic et ceux qui monétisent leur blog jurent souvent par la newsletter pour gagner de l’argent via des liens affiliés par exemple.

      Et puis, il ne faut pas oublier que le flux RSS reste assez technique, beaucoup ne savent pas de quoi il s’agit, comment ça fonctionne… alors que l’e-mail est un format accessible à tous !

      Répondre à Marlène
  • Estelle

    Coucou Lou.
    Et oui, j’ai aussi ce sentiment étrange, comme beaucoup … dur dur de rebondir en effet.
    Concernant ton article, ta page flux rss donne bien envie !
    Par contre, j’ai un problème avec Feedburner, il ne veut pas valider mon blog …
    Je te souhaite un bon week-end.

    Répondre à Estelle
    • Marlène

      Je suis contente que les terroristes aient été retrouvés et « neutralisés » comme disent les médias, c’est un premier pas vers la reconstruction…

      Concernant Feedburner, as-tu un message d’erreur particulier ? Je suis allée voir ton flux et je l’ai testé sur Feedvalidator.org, il fonctionne bien. En revanche, n’oublie pas le www avant l’adresse du flux : j’ai remarqué que lorsqu’on entre l’adresse de ton site sans WWW, il y a un souci (affichage d’une page par défaut et non du site). Du coup, si tu entres l’adresse du flux sans le WWW, il sera aussi perçu comme invalide par Feedburner.

      Bon week-end à toi aussi !

      Répondre à Marlène
    • Estelle

      Merci Lou, j’ai réussi en fait, j’avais décoché une case, forcément …
      Je t’avais envoyé un message, las-tu reçu ? Désolée si je passe par ici pour te le demander, j’espère que tu ne m’en veux pas.
      Au fait, j’ai une question, rien à voir, mais … penses-tu qu’il faut poster certains jours pour fidéliser les lecteurs ? Car je suis plutôt du genre à écrire quand ça me prend lol et les routines me font souvent défaut …

      Répondre à Estelle
    • Marlène

      Je n’ai pas reçu de message de toi :/ Honnêtement, je ne pense pas qu’il faille aller jusqu’à calculer son jour de publication. A trop calculer, on finit par casser la spontanéité du blogging… et je pars du principe qu’un article intéressant sera lu, même si le lecteur n’est pas disponible le jour de sa publication. Choisir un jour de publication précis peut être utile à certains blogueurs qui ont du mal à être réguliers. C’est un peu comme ceux qui se disent « J’irai à la piscine chaque mardi de 18h à 19h ». Ça permet de bloquer un créneau dans son emploi du temps et c’est souvent plus efficace qu’un objectif vague (« Je vais me mettre à la piscine cette année »). Mais je trouve que ça doit être un guide pour soi et non une source de stress ou un savant calcul.

      Après, quand on connaît un peu son blog, on se rend compte que certaines journées sont toujours moins actives que d’autres. Dans mon cas, le samedi. Par ailleurs, il y a souvent des heures de publication où il y a plus de monde sur le blog. J’ai justement prévu d’y consacrer un article dimanche prochain, expliquant comment identifier ces heures là pour ceux que ça intéresse.

      Répondre à Marlène
  • Leïla

    Je te lis sur Netvibes. J’en profite pour te demander comment tu fais pour mettre autre chose que le début de l’article dans ton feed ?

    Répondre à Leïla
    • Marlène

      Merci de me lire :) J’utilise des extraits personnalisés : par défaut, WordPress crée un extrait constitué des premières phrases de l’article ; j’écris pour ma part un extrait à la main (si l’option ne s’affiche pas lors de l’écriture d’un article, on peut aller la chercher dans « Options de l’écran » > Extrait en haut de page), c’est aussi cet extrait personnalisé que j’utilise sur la page d’accueil par exemple.

      Répondre à Marlène
  • Stéphane

    J’utilise l’appli de Feedly pour iPhone. Pour moi l’avantage du RSS c’est d’avoir tout le contenu au même niveau et pouvoir faire le tri soi-même.

    Répondre à Stéphane
    • Marlène

      J’ai Feedly aussi en complément de RSS Owl les rares fois où je n’ai pas mon ordinateur à portée de main… et ce que je trouve bien, c’est qu’il indique un score de Like qui permet de repérer assez vite le contenu populaire, c’est pratique quand on a peu de temps pour repérer les articles à consulter en priorité. En revanche, pas trouvé comment supprimer en masse des articles !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.