Combien coûte un blog ? Un prix très variable selon vos objectifs !


Et si on parlait du prix d’un blog ? Beaucoup de gens se demandent combien coûte un blog, en particulier quand le budget est une problématique déterminante pour se lancer. Un amateur n’a pas toujours les moyens d’investir… et un professionnel a besoin de déterminer combien il doit investir afin de prévoir ce budget dans ses projections de revenus.

Dans cet article, je vais vous présenter les différents postes de dépenses à envisager pour créer un blog… en fonction de votre profil d’utilisation car tout le monde n’a pas les mêmes besoins !

Prix d’un blog : différents profils de blogueurs

Pour déterminer un budget, il est préférable de prendre appui sur le rôle que va jouer votre blog.

Il y a d’abord le cas du blog amateur : vous voulez bloguer pour le plaisir, vous ne savez pas encore si l’exercice va vous plaire ou non et vous voulez faire un blog gratuit ou limiter les investissements en attendant de voir si vous continuez ou pas.

Ensuite, il y a « l’amateur passionné » : vous voulez créer un blog avec une vraie ambition et vous êtes prêt à y mettre les moyens, sans pour autant avoir le budget d’un professionnel.

Enfin, il y a le cas du blog professionnel : vous avez envie de vivre de votre blog ou d’utiliser votre blog pour aider votre entreprise à gagner en visibilité.

Blogging

Créer un blog gratuit : une solution qui ne convient pas à tout le monde

Il est concrètement possible de créer un blog gratuit. Pour ce faire, il suffit de créer un compte sur une plateforme clés en main comme WordPress.com ou Blogger (je vous invite à lire mon comparatif entre ces deux solutions sur le blog).

Combien coûte un blog sur ce type de plateforme ? Rien du tout ! Vous pouvez accéder à des outils pour publier vos contenus, à des thèmes gratuits pour personnaliser le design, de quoi se lancer sans aucun investissement.

Cependant, il y a évidemment quelques restrictions et inconvénients à passer par une plateforme gratuite :

  • Nom du blog – Votre blog aura un nom par défaut incluant celui de votre plateforme : par exemple, « monblog.blogspot.com » pour Blogger ou « monblog.wordpress.com » pour WordPress.
  • Design du blog – Vous aurez moins de liberté dans la personnalisation de votre blog : vous pourrez généralement choisir parmi une sélection de thèmes par défaut (sur WordPress) ou installer un thème gratuit pour Blogger… mais ces thèmes sont souvent bridés, avec peu de marge de manœuvre pour les personnaliser à sa convenance.
  • Fonctionnalités du blog – Une plateforme gratuite repose sur des fonctionnalités partagées, qui sont mises à la disposition de tous les utilisateurs. Si ça convient à vos besoins, tant mieux… mais vous pouvez avoir des besoins différents ou plus poussés, auquel cas un blog gratuit ne vous suffira pas.
  • Capacité de stockage – Souvent, les plateformes gratuites vous imposent aussi des limitations en termes de capacité de stockage. Ce n’est pas un problème au début mais quand on commence à avoir beaucoup de photos par exemple, ça peut devenir problématique.

En résumé, on peut tout à fait créer un blog gratuit : je pense notamment aux ados, aux étudiants, aux chômeurs qui n’ont pas beaucoup de moyens et pour qui le prix d’un blog peut être un véritable obstacle. Néanmoins, il y aura quelques limites… donc c’est une solution qui convient avant tout à un blogueur amateur.

Ligne décorative

Si vous êtes véritablement passionné, il y a sûrement un moment où les limitations des blogs gratuits vous paraîtront frustrantes. Dans ce cas, vous pouvez opter pour une solution intermédiaire : créer un blog gratuit… mais investir dans un nom de domaine.

Ainsi, vous commencez dès le début de votre projet à « capitaliser » sur votre nom : développer votre réputation, votre notoriété, votre référencement autour d’un nom précis qui ne montre pas que vous êtes sur une plateforme gratuite. Blogger vous permet d’associer votre propre nom de domaine (comme « monblog.com ») à votre blog gratuit et propose même un tutoriel assez complet pour le faire. WordPress.com permet également d’acheter son propre nom de domaine pour l’associer à son blog gratuit.

Combien ça coûte ? Le prix d’un nom de domaine varie en fonction de son extension (.com, .fr, etc). Le .com est souvent parmi les extensions les moins chères, autour de 10€ HT par an (12€ TTC).

Combien coûte un blog : plusieurs aspects à envisager

Si vous avez envie d’aller un peu plus loin avec votre blog, par passion ou dans un but professionnel (ou les deux, car l’un n’empêche pas l’autre !), vous envisagez sûrement d’investir. Différents postes de dépenses entrent en jeu dans le prix d’un blog.

Hébergement et nom de domaine

Pour avoir plus de liberté au niveau de la personnalisation de votre blog, vous allez sûrement opter pour un choix payant : soit en téléchargeant WordPress pour l’installer chez un hébergeur, soit en souscrivant un abonnement à un service payant comme Squarespace.

Utiliser WordPress est souvent une solution aussi économique que flexible car l’outil s’adapte à beaucoup d’usages (blog, site vitrine, etc), vous pouvez le faire évoluer en y ajoutant une foule de fonctionnalités… et il est peu gourmand en ressources quand on débute.

Un abonnement d’un an chez un hébergeur coûte entre 40 et 50€ en règle générale, un plan très basique convient parfaitement pour débuter un blog classique, vous pourrez toujours évoluer vers une formule plus puissante si vous constatez des lenteurs ou une fois que votre blog aura grossi.

Pour ma part, j’ai choisi l’hébergeur o2switch qui propose une offre unique, un peu plus chère qu’un OVH ou un 1&1 mais d’une grande fiabilité.

Il est primordial de pouvoir compter sur son hébergeur : que le service soit fiable et le support technique présent pour vous !

Ligne décorative

Concernant le nom de domaine, un nom est souvent offert avec tout hébergement acheté, au moins la première année. Néanmoins, je vous conseille de réserver votre nom chez un autre prestataire que votre hébergeur, histoire de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier.

Il vous en coûtera à partir de 10€ HT par an (le prix peut monter selon l’extension de nom de domaine que vous choisissez, le .com reste parmi les moins chères).

Pour un professionnel, le coût sera souvent plus élevé car au-delà du .com, vous choisirez peut-être de réserver aussi d’autres extensions histoire de protéger votre marque du cybersquatting.

Design

On peut trouver des thèmes de blog gratuits… mais très vite, quand on veut avoir une identité visuelle plus personnelle, il faut investir (ou mettre soi-même les mains dans le cambouis quand on sait le faire !).

Comptez entre 20 et 60€ pour un thème WordPress ou Blogger : vous pouvez en trouver sur des sites comme Etsy ou sur des sites plus spécialisés comme ThemeForest, que je vous ai déjà présenté sur le blog.

Autre élément clé de votre identité visuelle : le logo. Il est possible de dessiner soi-même son logo, le côté « artisanal » devenant parfois un élément à part entière de votre identité (à l’instar de l’entreprise Visionary Marketing, qui a gardé comme logo le petit dessin griffonné par le fondateur de l’entreprise comme « brief pour le graphiste »).

Mais quand on veut quelque chose de plus « réfléchi », mieux vaut faire appel à un graphiste professionnel qui saura non seulement proposer quelque chose d’esthétique mais aussi travailler sur la composition de votre logo, son intention, ce qu’il évoque par rapport à votre univers, à vos concurrents…

Le prix est extrêmement variable selon la quantité de travail nécessaire et le graphiste choisi : globalement, si vous faites appel par manque de moyens à un graphiste situé dans un pays où le coût de la vie est bas (sujet tabou mais néanmoins réel !), vous pouvez obtenir un logo pour environ 50€. Si vous faites travailler un graphiste français, un freelance prendra souvent entre 1000 et 1500€… mais ça peut monter bien plus haut selon vos besoins.

Blogging

La promotion de votre blog

La promotion d’un blog peut aussi exiger quelques investissements selon vos besoins en communication !

Par exemple, j’ai choisi assez vite d’investir dans des cartes de visite. Selon la qualité du papier choisi, les finitions, l’impression recto ou recto-verso, le prix peut varier mais pour 40 à 50€, vous pouvez obtenir une centaine de cartes de visite qualitatives, pratiques pour donner l’adresse de son blog quand on rencontre des interlocuteurs intéressants !

Se faire connaître peut aussi impliquer d’investir dans de la publicité, pour accélérer le développement de ses réseaux sociaux par exemple : pour vous donner un ordre de grandeur, j’ai fait un peu de publicité quand j’ai lancé la page Facebook de mon blog voyage histoire de l’aider à démarrer et pour 15$ dépensés (un peu moins de 13€), j’ai obtenu 140 J’aime sur la page. Évidemment, il n’y a pas de limite supérieure ni d’obligation à investir mais ça peut être un bon moyen de donner un coup de pouce à sa page.

Un professionnel peut aussi s’intéresser à la publicité sur les moteurs de recherche ou sur d’autres sites (via Google Ads, Bing Ads, la publication d’articles sponsorisés). On parle ici de budgets pouvant atteindre plusieurs centaines à plusieurs milliers d’euros par mois. A mon sens, l’important est de garder un ratio « logique » entre ce que vous coûte la publicité et ce qu’elle vous (r)apporte !

Enfin, un autre aspect de la promotion qui joue sur le prix d’un blog est la newsletter : souvent, les outils sont gratuits si vous avez moins de 2000 abonnés, ce qui est très bien pour débuter… mais ils deviennent payants au-delà.

Comptez souvent autour de 50$ (43€) par mois pour 2000 à 5000 abonnés, certains services restent toutefois un peu moins chers comme Sendgrid par exemple qui a des tarifs très modulables (comptez 20$ par mois pour 10000 abonnés et 4 envois de newsletters par mois !).

Prix d’un blog : le coût des à-côtés

Un blog peut exiger d’autres dépenses, qui ne sont pas toujours exclusivement destinées au blog d’ailleurs !

Un ordinateur

Gérer un blog depuis un téléphone portable relève de la mission impossible ! Il existe parfois des applications bien utiles (comme l’application WordPress) pour préparer un brouillon d’article ou répondre à ses commentaires… mais de là à pouvoir facilement et confortablement gérer son blog sans ordinateur, impossible !

Il n’est pas utile d’investir dans un modèle ultra-cher. Gardez simplement en tête deux points clés :

  • La portabilité : bloguer implique parfois de se déplacer, il est donc pratique d’avoir un ordinateur léger, avec une bonne autonomie.
  • La puissance : si vous ne publiez que des textes, vous n’aurez pas besoin d’un ordinateur très puissant. En revanche, quand on fait de la retouche photo ou, plus encore, de la vidéo, on a besoin d’un modèle avec un processeur plus performant et un peu plus de RAM.

Un ordinateur coûte souvent entre 400€ et 2000€… sachant qu’il existe de nombreuses promotions qui permettent de s’équiper à des prix avantageux.

Blogging

Du matériel photo

Certains blogueurs choisissent de passer par des banques d’images ou des sites de photos libres de droits comme Unsplash. Si vous faites des photos vous-même pour votre blog, ça peut exiger un peu d’investissement (l’avantage, c’est qu’un appareil photo peut aussi servir dans son quotidien indépendamment de son blog !).

On peut choisir de faire ses photos avec un smartphone si on en possède un, il existe des modèles vraiment performants sur le plan photo (je possède un Samsung Galaxy S9 et les performances à cet égard sont très satisfaisantes).

On peut aussi acheter un appareil photo, depuis le compact numérique à 250€ jusqu’au reflex à 2500€ avec des objectifs de qualité. Je vous ai proposé sur le blog des conseils dédiés au choix d’un appareil photo pour un blogueur.

Là encore, l’investissement dépend avant tout de votre usage et de ce que vous rapporte votre blog. Investir une fortune dans un appareil photo peut se justifier si c’est votre passion, que la photo est un pilier de votre blog et que celui-ci vous rapporte de l’argent. Si ce n’est pas le cas, on peut se contenter d’une solution plus modeste.

Par ailleurs, si vous faites de la photo en intérieur (photo lifestyle, photo culinaire, photo de déco), quelques accessoires peuvent vous donner un coup de pouce :

Un trépied :

Des lampes parapluie :

Un kit « tente de photo » :

J’ai aussi consacré un article à plein d’idées pour accessoiriser des photos lifestyle !

Du matériel vidéo

Si votre blog possède une chaîne YouTube associée ou que vous créez des vidéos, vous avez peut-être envie d’investir, que ce soit dans un drone, une GoPro, un micro-cravate ou un Zoom pour améliorer la qualité du son…

Logiciels et applications payantes

Là aussi, le budget peut être très variable selon vos besoins… mais on a parfois besoin de logiciels spécifiques pour gérer son blog.

Je pense par exemple à des logiciels de retouche photo (comme Lightroom, payant et jugé souvent plus ergonomique qu’un équivalent gratuit comme GIMP). Ou des logiciels de montage vidéo comme Premiere Pro, Vegas Pro…

Mais ça peut aussi être des applications ou logiciels qui vous aident à gérer votre organisation, vos factures si vous êtes professionnel, etc.

Le prix d’une aide extérieure

Si votre blog se développe dans une direction professionnelle, arrive bien souvent un moment où l’on ne peut plus tout gérer tout seul. On peut avoir besoin de se faire accompagner, par manque de compétences dans un domaine précis (community management, référencement, maintenance du blog, graphisme)… ou par manque de temps pour traiter toutes les demandes, faire sa comptabilité…

Dans ce cas, vous pouvez prévoir dans votre budget de faire appel à un professionnel pour quelques heures par mois par exemple. Un freelance facture entre 300 et 800 euros à la journée en général, en fonction de son domaine d’expertise et de son niveau d’expérience. Ça peut monter plus haut, on peut aussi trouver moins cher notamment à l’étranger… donc il est difficile de donner un budget tout fait sans connaître vos besoins !

Blogging

Combien coûte un blog n’est pas la vraie question

Il me semble qu’en réalité, vous ne devriez pas vous demander combien coûte un blog… mais plutôt ce que vous attendez de votre blog.

Beaucoup de gens, aujourd’hui, croient encore qu’on peut développer un blog (ou un site) qui rapporte une fortune sans investir un centime dedans. Pourtant, ils trouveraient ça aberrant de créer une entreprise plus traditionnelle sans investir un centime. Alors pourquoi raisonner différemment avec le web ?

Peut-être parce que certains se bercent d’illusions en ayant entendu des histoires de réussite miraculeuse qui donnent l’impression que les gens ont tout gagné sans rien investir, ni personnellement, ni financièrement…

A une autre échelle, beaucoup de blogueurs très passionnés sont aussi mal à l’aise avec l’idée d’investir. Certaines personnes paient 700€ par an pour un abonnement dans un club de sport, plus de 200€ pour une carte de cinéma illimitée… mais sont gênées par l’idée d’investir 60 ou 100€ dans un blog.

Je crois donc qu’il y a aussi un certain changement de regard à adopter. Dans le cas d’un blog professionnel ou semi-professionnel, il faut toujours garder en tête le ratio entre l’investissement et le bénéfice que vous en retirez, même s’il n’est pas immédiat. Et dans le cas d’un blog amateur, il ne faut pas avoir peur d’investir un peu dans votre passion si vous pouvez le faire et que ça vous aide à vous épanouir davantage dedans.

Avez-vous une idée du budget que vous consacrez à votre blog ? Si vous n’avez pas encore de blog, comment envisagez-vous la question du prix d’un blog ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

31 commentaires sur “Combien coûte un blog ? Un prix très variable selon vos objectifs !

  • Callistta

    9 ans que je blogue.
    Dès le départ j’ai prit un hébergement et installer wordpress moi-même.
    Wordpress ou blogger en gratuit ne m’inspirait pas, on est vite bloquer.
    Je ne savais pas si mon blog durerai, mais pas grave, je voulais apprendre par moi-même et être autonome.
    J’ai aussi investit dans certains plugins et continue de le faire au fur et à mesure des années.
    J’ai scindé mon blog en deux il y a quelques semaines.
    Mon blog du début est maintenant exclusivement réservé à mes chroniques lectures et tous mes autres articles sont sur l’autre blog que j’ai construit.
    J’aime farfouiller, chercher sur Google, comprendre pourquoi cela ne marche pas ou comment je peux amélioré.
    Ton site m’aide j’y trouves des renseignements, j’ai pu passé mon blog en https cette année en suivant ton tutos.
    Les plateforme de blog c’est bien, mais après si tu veux modifier, et que tu va sur un hébergeur, et bien si tu as plusieurs années de blog gratuit, c’est assez chiant pour récupéré tous tes articles.
    Donc moi, je préfère conseiller aux gens qui me demandent , d’investir dans un hébergement.
    Après sur les plateforme comme wiix, tu as des options pour personnaliser, mais voila le prix à l’année, j’ai pu voir et j’ai faillit faire une crise cardiaque.

    Répondre à Callistta
    • Marlène

      Hello, merci pour ton témoignage ! Je conseille aussi de privilégier un hébergement quand on le peut… mais je pense néanmoins que certains profils n’ont pas du tout envie de gérer la dimension technique, n’ont pas d’ambitions autres que le plaisir de partager et d’écrire et donc n’ont pas forcément besoin de se pencher sur la gestion d’un blog hébergé chez un hébergeur avec tout ce qu’elle implique (sauvegardes, sécurité informatique, etc).

      Le problème du gratuit aussi, c’est souvent un mauvais choix de plateforme au départ… Tu me cites Wix, c’est justement un bon (mauvais) exemple car quand tu commences sur ce genre de plateforme, qui t’interdit d’exporter tes données par la suite, tu es bel et bien prisonnier de la plateforme le jour où tu souhaites en partir… A l’inverse, d’autres plateformes permettent de migrer plus facilement (comme WordPress.com vers WordPress.org par exemple).

      Répondre à Marlène
    • Callistta

      Oh oui Wiix, c’est l’enfer.
      J’ai refait le site d’une amie auteur de livres.
      Une personne lui avait créé son site sur Wiix, il piquait les yeux, mais bon niveau graphisme, chacun voit ce qu’il aime diront nous.
      Mais pour récupérer toutes ses données, et bien j’ai dû joué du clic de la souris.
      J’en pouvais plus à la fin.
      Impossible de trouver sur wiix une façon de récupérer les articles.
      Je sais que sur wordpress.org on peut accéder a un export de fichier xml.
      Après, je n’ai pas testé donc je ne sais pas si cela fonctionne bien.
      Mais ils ont l’air moins obtus niveau changement vers ailleurs.

      Mais oui, il y a des personnes pour qui le gratuit est suffisant, j’en connais.
      Après quand ces personnes te demandent de l’aide, tu ne peux hélas pas faire grand chose étant totalement limité.
      Et moi, je n’aime pas être limité :-)
      Je suis une chiante lol

      En tout cas c’est sur que Wiix je ne le recommande pas du tout.

      Répondre à Callistta
    • Marlène

      Sur WordPress.org tu peux exporter la base de données, les fichiers, tout ce que tu veux en réalité. Et sur WordPress.com tu as effectivement un export des commentaires et des contenus.

      Répondre à Marlène
  • Leila

    Bonjour
    LA question ! Au commencement de ma réflexion (où l’idée d’un blog se formait dans mon esprit), ma réponse était « pas question d’investir un centime ». Je projetais un blog personnel et je n’étais pas sûre de le poursuivre. De plus, j’ai eu beaucoup de difficulté à comprendre comment fonctionne la version gratuite de wordpress. Mais finalement je pense investir en 2019 dans un logo de chez LogoGarden. Faible dépense (environ 10€), il permet de faire un nombre intéressant de modification pour les amateurs. Cependant cela peut s’avérer insuffisant pour les professionnels.
    Par contre, si je fais un jour un blog professionnel, je pense acheter dès le début nom de domaine et hébergeur. A mes yeux, cela est nécessaire pour être pris davantage au sérieux.

    Répondre à Leila
    • Marlène

      Hello, merci pour ton témoignage ! Pour ce qui est du nom de domaine, au-delà de l’image que ça renvoie, c’est surtout quelque chose que tu fais « pour toi »… parce que ça te permet de créer une identité qui dure dans le temps.

      J’en avais parlé dans un article sur les raisons de prendre un nom de domaine, c’est un moyen de « capitaliser » sur un nom quel que soit le devenir de son blog (amateur, semi-pro, pro…).

      Répondre à Marlène
  • Sandrine

    Bonjour Marlène,
    J’ai longtemps repoussé les investissements. Jusqu’à la 4ème année d’existence de mon blog, pourtant devenu professionnel, je m’étais limitée à un vps autour de 40€ par mois. J’ai l’impression d’avoir vraiment fait mes premiers investissements en achetant un thème premium et un logiciel de tchat (zopim devenu zendesk) censé me permettre de mieux capter les visiteurs et les retenir sur mon site. Les 11€ mensuels me semblaient acceptables. Peu à peu j’ai commencé à ajouter d’autres solutions payantes comme les constructeurs de page Beaver et Elementor, pour compenser mon incompétence en technique, le plugin wp rocket, car tout le monde en disait du bien. Au final, cela chiffre mais j’ai l’impression d’avoir pu tester des outils et des services et apporter une nouvelle dimension à certaines de mes envies qui auraient été inaccessibles en passant par un professionnel. Certes, cela aurait été sur mesure, mais en terme d’investissement, cela était irréaliste à l’échelle de mon activité (environ 4 à 6000€).

    En revanche, j’ai été déçue de la collaboration entreprise pour faire évoluer mon site, améliorer ses performances, trouver des sources de monétisation ou surtout corriger les mauvais placements qui pouvaient ne pas être aussi performants qu’ils auraient du l’être. J’ai acheté un pack de 20h à 850€ avec beaucoup d’espoirs. Ce fut un échec sur toute la ligne. Non seulement mes objectifs n’ont jamais été atteint mais la fin de la collaboration a ravivé mon problème de confiance à l’égard des autres. Fussent-ils des développeurs ou autres professionnels.

    Depuis, j’ai tenté d’investir dans un outil dédié au seo wp search console pour comprendre l’essentiel de ce qui m’échappait quand je fonctionnais sans trop me poser de questions.. Je me disais qu’un outil était au moins concret et raisonnable (160€ l’année pour un nombre de crawls et de guides). Plus tangible et potentiel par rapport à ce type de travail pour lequel j’ai payé en ayant le sentiment soit de m’être fait avoir, soit d’avoir été prise en défaut à cause de mon incompétence et de ce que j’avais projeté dans mon premier gros investissement.

    Il me semblerait de plus en plus difficile de ne pas investir aujourd’hui, y compris si je débutais. Je ne pourrais pas me permettre de me contenter de 0€ d’investissement comme je l’ai fait avec une certaine fierté pendant mes « jeunes années ». De toute façon, sur un web marchandisé où une pléthore d’outils et de services sont devenus payants, ou évolutifs avec des versions limitées gratuites et des services élargis sous forme d’abonnement ou d’investissement unique; les blogueurs doivent mettre la main à la poche pour atteindre leurs objectifs. Ou pour compenser leurs incapacités ou incompétences techniques (comme ce fut mon cas).

    Répondre à Sandrine
    • Marlène

      Je comprends tout à fait ton point de vue sur la nécessité de passer par des outils payants quand on est professionnel. J’ai un regard plus nuancé sur la question de la collaboration avec un professionnel car j’ai l’impression, en lisant ton message, que tu avais des attentes TRES élevées et TRES variées vis-à-vis de cette collaboration : tu me parles de performance (donc potentiellement du développement web), tu me parles de « sources de monétisation » (donc plutôt une vision marketing, voire d’autres expertises : SEA, SEO, etc)… et tout ça auprès d’un seul interlocuteur, à un tarif très bas pour ce genre d’expertise.

      Je crois que tu ne peux pas tout attendre d’une même personne, il faudrait plutôt définir des priorités… et réfléchir au ratio « investissement-bénéfice ». Par exemple, le chat est efficace pour tes échanges avec les visiteurs… mais dans la mesure où tu ne vends rien, n’est-ce pas beaucoup de temps dépensé pour un gain minime et une frustration intense (donner, donner, donner sans toujours avoir le niveau de reconnaissance attendu) ? A l’inverse, ça fait longtemps que tu évoques dans tes messages tes difficultés techniques avec un thème « trop personnalisé » qui t’empêche au final de faire ce que tu veux : est-ce que là, ça ne vaudrait pas le coup de tout remettre à plat ?

      Est-ce que le temps que tu dégagerais à ne plus t’occuper d’un chat pourrait être « mieux » investi dans le test de nouvelles solutions de monétisation (partenariats avec des professionnels sur les destinations où tu es la plus légitime, prestation payante de conseil, visites guidées, que sais-je ?) ? Toutes ces réflexions doivent venir de toi car elles guident ensuite le choix des « priorités d’action » et du professionnel dont tu as besoin.

      Répondre à Marlène
  • Axelle

    Bonsoir et merci pour cet article !

    Je pense avoir fait une erreur en me lançant sur Blogger… j’ai l’ambition de créer un blog professionnel et après avoir lu votre article je suis plus déterminée que jamais !

    Cependant, je ne sais pas si je devrais continuer à poster sur mon blog actuel (sachant que je migrerai sans doute tout le contenu vers WordPress) ou si je devrais faire une pause pendant l’année 2019, et en profiter pour préparer les futurs articles, économiser pour payer la plateforme d’hébergement, etc. ?

    Quoi qu’il en soit, merci encore pour cet article, il m’a permis d’y voir plus clair ^^

    Répondre à Axelle
    • Marlène

      Hello Axelle, s’il y a une ambition professionnelle à terme, l’important est de réserver assez vite un nom de domaine (par exemple « alcoveauxhistoires.com ») et de le bloquer sur les réseaux sociaux, histoire de capitaliser sur le nom même s’il y a par la suite un changement de plateforme.

      Après, pour le reste, c’est juste une histoire de temps et d’investissement personnel : on peut tout à fait migrer des contenus d’une plateforme à une autre mais ça demande du temps et ce n’est pas forcément simple quand on n’a aucune connaissance technique. Mais c’est possible en tout cas !

      Répondre à Marlène
    • Axelle

      Très bien, merci, je m’occuperais de réserver un nom de domaine au plus vite !

      Et juste une dernière question concernant la migration de contenu d’une plateforme à une autre : vers qui devrais-je me tourner ? Il me semble que quelques blogueuses proposent ce genre de service, mais est-il possible de me tourner, par exemple, vers un magasin d’électronique ?

      Répondre à Axelle
    • Marlène

      Je ne pense pas qu’ils fassent ce genre de choses car c’est un autre métier, à moins de tomber sur un passionné qui « sait gérer » même si ce n’est pas son cœur de métier !

      Répondre à Marlène
    • Axelle

      D’accord, c’est noté ^^ merci !

      Répondre à Axelle
  • Raphaël

    Salut Marlène,

    Article très complet comme d’habitude. Tu as raison d’insister sur le fait d’investir dans un nom de domaine pour capitaliser tout de suite sur le référencement naturel.

    De mon point de vue, je conseillerais toujours de partir directement sur un wordpress installé sur un serveur. l’investissement est faible et cela économise beaucoup de temps, car cela évite le « déménagement » pour ceux qui ont commencé sur une plateforme.

    Petite remarque, il faut aussi pensé à l’achat de certains plug-ins qui permettent d’avoir des fonctions avancés sur le blog. ( capture d’emails optimisée notamment )

    À bientôt

    Raphaël

    Répondre à Raphaël
    • Marlène

      Oui, tout à fait… et quand on met le nez dans le monde des plugins payants, on fait de belles découvertes ! Pour ma part, je ne conseille pas systématiquement de partir sur un WordPress chez un hébergeur… car il n’y a pas que des blogueurs pro/semi-pro ici. Il y a des amateurs et certains s’épanouissent pleinement dans un blog gratuit sur lequel ils ne s’occupent absolument pas de l’aspect technique :)

      Répondre à Marlène
  • Younès

    Bonjour,

    Dès le début je voulais un blog qui ne dépend pas d’une plateforme clés en main. J’ai trouvé un bon hébergeur et j’ai choisi un nom de domaine. Je dirai que j’ai investi plus en temps pour m’autoformer pour créer mon site et apprendre les rudiments du blogging… Heureusement que la passion nous fait pousser des ailes pour continuer malgré les obstacles rencontrés. Puis, j’ai dû investir en matériels, un bon pc que j’ai monté moi même pour gérer les divers logiciels, un appareil photo semi-pro et ces objectifs, caméra, micro…). A ce moment là, j’ai vidé mes poches lol mais j’avoue qu’une partie des dépense a été financée par mon site.
    Aujourd’hui je ne vis pas encore avec mon blog, mais il s’autofinance largement tout seul comme un grand ;-)

    Répondre à Younès
    • Marlène

      Ce stade de développement est intéressant, ça permet aussi de financer des projets tiers ! Et puis, vivre de son blog est une démarche encore différente, qui peut modifier la façon dont on aborde l’activité…

      Répondre à Marlène
  • Lili

    Question délicate !
    Au début, j’étais en gratuit sur Over-blog (je regrette parfois d’être partie, sauf pour le côté visuel !) puis toujours chez eux moyennant 60€/an (mais 0 responsabilité technique ♥).
    Depuis 2 ans et mon passage sous WordPress, je paie pour nom de domaine, hébergement et thème.
    Comme je cherche plus à partager mes expériences et, au fil du temps, à nouer des partenariats dont je parle, je n’ai pas d’objectif pro et pas de statut lié au blog (et donc 0 rémunération). Du coup, je sens la limite : quand j’ai des problèmes techniques, je ne me vois pas investir mon salaire dans leur résolution… Quand on me dit que j’ai trop de requêtes sur ma base de données (j’ai une offre pro OVH – 86€/an), je me vois mal passer à la formule au-dessus à 144€… Et je m’inquiète un peu sur le long terme. Je me dis que si je ne blogue plus un jour, j’aimerais que mon blog reste en ligne mais je ne me vois pas investir autant.
    Bref, ce budget, c’est beaucoup et c’est peu en même temps !
    En tout cas, tu soulèves un vrai sujet ;-)

    Répondre à Lili
    • Marlène

      C’est étonnant que tu aies ce genre de problème avec une offre « performante ». Ça laisse entendre qu’il y a peut-être un souci au niveau de l’optimisation du blog lui-même (des plugins trop « gourmands » en ressources, etc). Il existe des hébergeurs WordPress qui gèrent pour toi l’aspect technique (comme WPServeur) mais évidemment, ça coûte plus cher qu’un hébergeur classique.

      Répondre à Marlène
    • Raphael CARPENTIER

      Je m’incruste dans la discussion.
      Je rencontre aussi des soucis chez OVH. Il semble qu’ils aient des soucis en ce moment.
      Je pris de mon côté la décision de partir, car sur les 20 sites que j’ai chez eux, j’ai rencontré beaucoup de beug.
      J’ai pris l’offre WordPress Hostpapa ++, car en plus de promettre de belles performances, elle est écolo :).
      Je vous dirais si c’était un bon choix.

      Répondre à Raphael
    • Lili

      Bonjour Raphael,
      Merci beaucoup de ce témoignage ! Je pense aussi que le problème peut venir des deux : OVH & mon blog gourmand.
      Il me manque des compétences techniques pour changer d’hébergeur facilement, je suis un peu captive :-/ Dans tous les cas, un retour d’expérience est toujours bon à prendre ! Merci !

      Répondre à Lili
    • Callistta

      J’ai quitté ovh en août après 9 ans chez eux, j’avais des soucis et ils ne répondaient pas a mes demandes de tickets. Je suis partie chez Infomaniak et je suis ravie. Support ultra rapide à répondre et qui me depanne, bon avant de les embêter je cherche par moi-même sur Google, comme j’ai l’habitude de faire. J’ai un meilleur hébergement et je peux y mettre 20 sites. Pas besoin de racheter une base de donnée à chaque fois, comme je devais le faire chez ovh avec mon offre mutualisé. Aucun regret pour ma part de les avoirs quittés.

      Répondre à Callistta
    • Lili

      Merci de ta réponse.
      Je m’avoue trop peu compétente pour changer techniquement d’hébergeur. Mon hébergeur me dit que le blog effectue plus de 2 millions de requêtes SQL quotidiennes, avec des pics de plus de 3000 requêtes à la minute. Tout ça pour 16 personnes en même temps… Il faut qu’on se penche sur la question du cache. Sans compter qu’à chaque problème que l’on essaie de résoudre, on rajoute un plugin (Smush, etc.). Les joies de la technique ;-)

      Répondre à Lili
    • Marlène

      Ça me paraît vraiment élevé vu ce que tu décris comme trafic… et à mon sens, avant de changer d’hébergeur, il faudrait peut-être identifier pourquoi ton blog génère autant de requêtes ! Et peut-être passer à une offre plus puissante.

      Répondre à Marlène
    • Lili

      Oui, mon offre permet en principe d’accueillir 125 personnes simultanément et non pas 20 ;-)
      Je vais raconter ce que raconte humingbird et je sais que les images, même retaillées et smushées sont trop lourdes.
      Il faut que je fasse des recherches dans les forums !
      Bonne journée :-)

      Répondre à Lili
  • Angelilie

    Superbe article, très complet pour créer un blog. Personnellement j’ai commencé sur WordPress. com en gratuit, mais j’ai été vite limitée, notamment dans la capacité de stockage pour mes photos. Donc, au bout de 9 mois je suis partie sur WordPress.org et ai migré tout mon blog (2500 photos!) je me sens plus libre et moins restreinte. J’ai payé un hébergement avec nom de domaine pour 43€ l’année. Et je ne regrette pas.

    Répondre à Angelilie
    • Marlène

      Ça reste un prix assez raisonnable par rapport à la liberté que ça apporte ! 2500 photos en 9 mois, tu n’as pas chômé dis donc ;)

      Répondre à Marlène
    • Angelilie

      Oui c’est vrai j’ai pas chômé au niveau de la publication de photos ;) J’en postais 10 par jour. Une vraie psychopathe de la photo :-D mais j’ai bien levé le pied depuis ma migration et je poste moins. Je m’accorde des jours de repos.

      Répondre à Angelilie
    • Angelilie

      Je paie 43€ l’année avec le nom de domaine offert. Après, au renouvellement, je devrai payer environ 50€. Je suis chez OVH avec l’offre Perso.

      Répondre à Angelilie
  • Nicolas

    Chouette article, comme à chaque fois.
    J’hésite toujours à franchir le pas, pour prendre les services d’un freelance et lui faire moderniser le thème par défaut de mon blog, et son logo ; je pense que je vais finir par le faire (je suis dans la catégorie intermédiaire, utilisateur passionné, peut-être un jour monter en régime pro, mais pas pour l’instant).
    Sinon, quand il y a des entreprises qui te demandent de modifier tes liens, pour en faire des liens qui comptabiliserait tes visites plus facilement, avec des utm_source, tu réponds quoi ? C’est grave, niveau confidentialité de tes visiteurs ? Tu as une politique, par rapport à ces demandes ? J’ai eu des telles demandes et je ne sais pas trop quoi répondre, je dois dire. (pour les demandes de cookie partagé, avec retargetting, c’est non pour l’instant, mais juste un forgeage d’URL avec utm, je sais pas trop).
    Merci pour tes lumières et tes articles.

    Répondre à Nicolas
    • Marlène

      Hello, je n’ai jamais été confrontée à la situation depuis l’entrée en vigueur du GDPR. Mon avis, c’est que l’ajout d’un code UTM sur un site n’est qu’une « facilité » car en réalité, on peut déjà suivre le trafic issu d’un site tiers (site référent) sur Analytics (et si tu utilises Analytics, tu as déjà un système de gestion des cookies en place normalement). L’UTM sert surtout quand un lien est utilisé hors du cadre d’un navigateur web classique (envoi par e-mail, etc) ou quand une marque veut « mutualiser » les résultats d’une campagne réalisée sur plusieurs sites différents. Ce n’est pas le sujet de l’article et je ne suis pas juriste donc je m’arrête là ;) Je te conseille de prendre conseil auprès d’un cabinet spécialisé si la question se pose pour toi de manière récurrente !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.