Comment utiliser Pinterest pour gagner en visibilité ?


Aujourd’hui, je laisse la parole à Cécile. Elle a ouvert il y a peu un blog baptisé Blog By Yourself sur lequel elle partage conseils et ressources pour développer son blog. On la retrouve aussi sur son blog de maman La cour des petits, une mine d’idées pour occuper les enfants jusqu’à l’âge de 10 ans. Touche-à-tout et passionnée, Cécile partage avec vous dans ce post des conseils captivants et très variés pour gagner des abonnés sur Pinterest…

Pinterest et moi c’est une histoire d’amour… Il y a 3 ans, j’ai ouvert mon 1er blog « sérieux » (avec lequel je voulais vraiment être lue). A la même époque à peu près, j’ai découvert Pinterest. J’ai tout de suite accroché : conserver une trace des articles qui me plaisaient, les classer par thématiques pour les retrouver plus facilement et les partager avec d’autres ayant les mêmes centres d’intérêt que moi. La barre de favoris de mon navigateur m’a remerciée !

Quelques mois plus tard, près de 80% de mes visites en provenance des réseaux sociaux venaient de Pinterest, sans que je ne fasse d’efforts particuliers. Quand j’ai lancé mon 2ème blog, j’ai tout de suite investi ce réseau. 2 mois après l’ouverture, il m’apporte 40% de mes visiteurs. Pourtant, le blogging et le référencement ne sont a priori pas des thématiques particulièrement basées sur l’image…

Bien utiliser Pinterest et optimiser son profil
Bien utiliser Pinterest et optimiser son profil

Le point crucial à retenir quand on veut utiliser Pinterest pour son blog, c’est que cet outil se base sur le principe du référencement d’images (et des liens qui y sont associés) et non sur le partage de réactions.

Contrairement aux autres grands médias sociaux, avec Pinterest on est donc sur quelque chose de durable, qui peut amener du trafic sur un blog longtemps après la publication d’un article et qui se travaille dès la rédaction de l’article (comme le référencement).

Alors pour mettre toutes les chances de votre côté, voici les conseils de base pour gagner en visibilité sur Pinterest, et amener du trafic sur votre blog.

Avoir un blog optimisé pour Pinterest

Pinterest est un outil de partage basé sur les images et les mots-clés. Afin de faciliter ces partages, il est nécessaire de travailler ces 2 points dès la mise en ligne de ses articles de blog.

Des images Pinterest-Friendly

D’après les études sur le sujet, une image a plus de chance de se faire repérer et ré-épingler sur Pinterest si elle est :

  • Verticale, avec un ratio de 2:3.
  • Attrayante et notamment colorée, sans visage, avec des couleurs chaleureuses.
  • Titrée (pour qu’on sache facilement de quoi parle l’article), voire sous-titrée pour en dire encore plus.
  • Identifiée avec un nom ou un logo qui va contribuer à l’image de marque.

Pour aller plus loin, voici tous les détails sur les images « Pinterest-friendly ».

Des descriptions d’épingles optimisées

Sous chaque épingle Pinterest, s’affiche une description qui a une double utilité :

  • Inciter les internautes à cliquer pour en savoir plus : c’est là que va se jouer le gain de trafic sur votre blog.
  • Décrire le contenu à l’aide de mots pour le moteur de recherche interne à Pinterest (les internautes trouvent les épingles Pinterest en majorité grâce à l’outil de recherche).

Les descriptions doivent donc être incitatives, parler à vos lecteurs et contenir des mots-clés (exactement comme pour Google). Les mots-clés sont à glisser dans les titres et descriptions d’épingles, le plus naturellement possible.

Autrefois déconseillés sur Pinterest, les hashtags peuvent désormais y être employés comme sur d’autres réseaux. C’est un autre mode de recherche et de navigation qui cohabite avec la recherche par mots-clés.

Pour être sûr que ce soit fait, il vaut mieux préparer une description « prête à l’emploi » directement sur son blog. Ainsi, si un lecteur épingle votre image, le texte l’accompagnant sera celui que vous avez choisi. A moins que votre fidèle lecteur prenne le temps de le changer à la main.

Pour cela, il faut mettre le texte dans le champ « texte alternatif » de l’image (ou l’attribut « alt » en HTML). C’est généralement ce texte qui va se mettre par défaut sous l’image qu’on épingle.

Il vaut mieux aussi compléter la méta-description de l’article de manière optimale (c’est à faire pour le référencement sur Google de toute façon), ou la méta-description prévue pour Facebook (on peut faire ça dans le bloc Yoast sous l’article si on est sur WordPress).

Pour en savoir plus sur les descriptions d’épingles Pinterest.

Des incitations à partager

Dernière chose à ne pas oublier pour avoir un blog complètement Pinterest-friendly : les boutons de partage. Pour Pinterest, il y en a de 2 ordres :

  • Le bouton de partage de l’article, à ajouter à côté de vos boutons de réseaux sociaux habituels.
  • Le bouton de partage sur les images : un bouton « Pin-it » customisable qui se met en surimpression au-dessus de tout ou partie des images d’un blog.

Pour en savoir plus sur le bouton « Pin it » sur Blogger ; pour WordPress et Squarespace.

Travailler son profil Pinterest

Pour gagner des abonnés et du trafic sur Pinterest, il faut aussi, bien entendu, optimiser son profil.

Une bio qui annonce la couleur

La première chose que verront les internautes en arrivant sur votre profil Pinterest sera votre petite bio. Pour être sûre de faire bonne impression et de retenir l’attention, pensez à mettre :

  • Une photo sympa ou un logo (plutôt pour les entreprises).
  • Une accroche qui va expliquer en 160 caractères maximum qui vous êtes, ce que vous faites et pour qui.
  • Des mots-clés dans le titre et l’accroche, de manière naturelle (pas de hashtags).
  • Un lien vers votre site web (pour cela, il faut l’ajouter dans les paramètres de son compte).
Biographie optimisée sur Pinterest
Biographie optimisée sur Pinterest

Des tableaux pour ses lecteurs

Il ne faut pas perdre de vue que l’objectif d’un compte Pinterest associé à un blog est d’épingler pour les lecteurs (potentiels) du blog. Si vous souhaitez épingler des images qui ne concernent ou n’intéressent pas vos lecteurs, vous pouvez créer des tableaux privés.

Donc, pour vos tableaux publics :

  • Choisissez des thèmes qui intéressent directement vos lecteurs et qui sont assez spécifiques (Par exemple si vous bloguez autour de la maternité, au lieu de « naissance », vous pourriez avoir « faire-part de naissance », « déco chambre de bébé » et « vêtements nouveau-né »).
  • Employez des termes faciles à comprendre (simples et droits au but) dans les titres, même si c’est moins fun.
  • Utilisez des mots-clés dans les titres et descriptions de tableaux pour ressortir dans les résultats du moteur de recherche de Pinterest.
  • Créez au moins une quinzaine de tableaux (pour remplir 2 lignes en plein écran sur desktop) et jusqu’à 500 (c’est le maximum possible).
  • Épinglez-y des images qui plairont à vos lecteurs, qui leur seront utiles et, surtout, pas seulement celles de votre site ! Vous êtes là pour partager, partager, partager.
  • Mettez au moins 20 images par tableau (50 c’est mieux).
  • Quand un tableau a trop d’épingles (plus de 200), c’est qu’il est probablement trop généraliste, réfléchissez à le séparer en plusieurs sous-thématiques.

Pour votre page d’accueil où sont affichés tous vos tableaux :

  • Mettez les tableaux les plus utiles en 1er et dans votre carrousel.
  • Choisissez une belle image de couverture pour chaque tableau, veillez à ce qu’elles aillent ensemble pour créer une certaine harmonie (vous pouvez importer des images de couvertures faites par vos soins).
Optimiser ses tableaux Pinterest
Optimiser ses tableaux Pinterest

Des épingles qui sortent du lot

Une fois votre profil bien en place et vos tableaux bien remplis, vous allez vouloir faire ressortir les épingles qui viennent de votre blog. Pour cela, vous pouvez commencer par les mettre en avant sur votre profil. Cela passe par exemple par :

  • Créer un tableau avec vos épingles uniquement et le mettre en 1er (ainsi que dans votre carrousel).
  • Faire remonter vos épingles dans vos tableaux, en les ré-épinglant (si possible en créant une nouvelle image sur votre article de blog pour ne pas avoir 2 fois la même dans le même tableau) ou en les déplaçant pour qu’elles se retrouvent en haut (certains outils comme Board Booster le font automatiquement).
  • Créer de nouveaux tableaux sur des thématiques auxquelles peuvent se rapporter certaines épingles un peu anciennes. Par exemple : vous avez un blog couture et un tuto sur une tunique à manches courtes pour femme. Vous l’aviez épinglé il y a quelques mois sur le tableau « Couture pour femmes », vous pourriez créer un tableau « Couture tenues d’été » et la ré-épingler dessus (à côté d’une bonne vingtaine d’autres…).

Pour que vos épingles soient plus visibles, vous pouvez aussi procéder à 2 réglages techniques :

  • Vérifier votre site : cela permet d’avoir son image de profil associée aux épingles issues de son site.
  • Activer les épingles enrichies : cela permet d’avoir plus d’informations associées aux épingles issues de son site. Pour les articles de blog, le titre et la description apparaîtront sous l’épingle, en gras.

Etre actif sur Pinterest

Épingler beaucoup et souvent

Enfin, le dernier point pour être plus visible sur Pinterest, c’est d’y être actif. Si l’outil de recherche est le 1er moyen de trouver une épingle, les internautes peuvent aussi trouver vos images de bien d’autres manières :

  • Sur leur page d’accueil où Pinterest affiche des épingles issues des comptes qu’ils suivent et des suggestions faites selon leurs goûts (une question d’algorithme et non de chronologie).
  • Sur les pages « tendances » (la boussole en haut).
  • Parmi les suggestions faites par Pinterest (sélection d’épingles similaires sous une épingle, emails de suggestions, notifications de l’activité de certains comptes suivis…).
Découvrir des épingles sur Pinterest
Découvrir des épingles sur Pinterest
Les suggestions d'épingles similaires
Les suggestions d’épingles similaires

Dans tous ces cas-là, il est important de se faire remarquer par l’algorithme de Pinterest en épinglant :

  • Beaucoup (minimum 5 fois par jour, 10 fois c’est vraiment mieux).
  • Régulièrement (tous les jours et plutôt en répartissant les épingles sur la journée). Il y a des outils prévus pour cela comme Buffer, Board Booster ou Tailwind (la Rolls des outils de programmation pour Pinterest).
  • Des épingles « tendances » qui ont déjà beaucoup de succès.

Epingler vos images plusieurs fois

Enfin, pour que les épingles de votre site aient plus de chance d’être vues, pensez à :

  • Les épingler plusieurs fois dans différents tableaux.
  • Les épingler dans des tableaux collectifs (elles apparaîtront alors dans ces tableaux sur les profils de tous les participants). S’il n’existe pas de tableaux collectifs sur votre thématique, vous pouvez en créer un et inviter d’autres blogueurs à y participer.

Vous avez désormais toutes les infos nécessaires pour optimiser votre présence sur Pinterest. Comme vous avez pu le constater, pour un réseau basé sur l’image, les mots-clés sont cruciaux et doivent être insérés partout, le plus naturellement possible. Plus qu’un réseau social, c’est surtout un outil de référencement d’images.

Dernier petit conseil pour la route : comme pour les autres réseaux, si vous reliez votre site, vous avez accès à des statistiques de consultation. Pensez à y jeter un œil de temps en temps pour voir ce qui marche et pouvoir le reproduire.

Utilisez-vous Pinterest ? Ce réseau vous amène-t-il autant de trafic que Cécile ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

25 commentaires sur “Comment utiliser Pinterest pour gagner en visibilité ?

  • Carole

    Bonjour,
    Merci pour ton article.
    J’ai l’impression de suivre certains de tes conseils mais je ne décolle pas… je vais voir si je peux modifier d’autres choses.
    Bonne journée :-)

    Répondre à Carole
    • Marlène

      Ce qui me semble intéressant quand on fait des optimisations sur un réseau social, c’est d’analyser vraiment le trafic issu de ce réseau en particulier. En gros, si tu utilises Google Analytics, tu vas par exemple dans Acquisition > Réseaux sociaux > Réseaux sociaux référents et tu regardes l’évolution de la ligne “Pinterest” dans le temps, avant et après tes optimisations.

      Répondre à Marlène
  • Alexandra M.

    Bonjour Marlène et Cécile,

    Un tout grand merci pour cet article que j’ai lu il y a environ 3 semaines et que j’ai mis en pratique aussitôt.

    Le résultat est tout simplement époustouflant ! En un peu plus de 2 semaines, j’ai réussi à passer d’une moyenne de 100 pages vues par jour à 2000 pages vues. Je n’en reviens pas !!

    Depuis l’an dernier j’ai tout essayé niveau référencement :

    – Google mais il devient de plus en plus difficile de se positionner tellement leurs algorithmes nous mettent des barrières. Bref, ce n’est plus la peine de trop s’attarder sur ce moyen qui nous laisse beaucoup moins de chance d’être bien positionné par rapport à il y a quelques années.

    – Page Facebook : là c’est encore pire. Même si j’ai recommencé mon blog à 0 en 2016, j’avais conservé ma page FB qui regroupe près de 700 fans. 700 fans “inutiles” étant donné qu’il n’y a qu’une infime partie qui voit mes publications. Pour le % restant, parfois je me demande pourquoi ils ont liké ma page. Très certainement à l’époque où je publiais de belles citations… Sauf que ce n’était pas mon objectif. Mon objectif était que mes articles soient lus, likés et partagés. Résultat : pratiquement aucune interaction durant des mois. J’ai laissé tomber. S’il y a une chose que je déteste, c’est bien perdre mon temps. Ne pas avoir de résultat, c’est frustrant…

    – Twitter : c’est pas mieux du tout. Le hic quand on veut se faire une place sur ce réseau social, c’est qu’on va s’abonner à des personnes qui ont la même thématique que nous. Sauf que chacun vient faire sa petite promotion et j’ai vite compris que c’est beaucoup du chacun pour soi. Sans compter l’effet éphémère des publications ET le fait que beaucoup utilisent des outils de publications automatiques. Ces personnes ne se connectent donc pas très souvent sur Twitter et il ne faut pas compter être lus de cette manière. J’ai laissé tomber également.

    – Google + : là encore c’est beaucoup du chacun pour soi tout comme Twitter. Inutile de préciser que je n’ ai pas eu non plus de résultat.

    Et là, mon sauveur a croisé mon chemin : Pinterest !!
    Jamais je n’aurais pensé que ce site puisse faire décoller mes statistiques à ce point. Mon trafic augmente de manière phénoménale de jours en jours. Et ce n’est pas fini car j’ai encore beaucoup d’articles de mon blog à mettre (je créé des images avec Canva un petit peu tous les jours). En dehors de cette action, je participe à des tableaux collectifs et j’épingle beaucoup de choses qui m’intéressent dans des tableaux à thèmes. Et là on peut dire qu’il y a du résultat. Le tout sans devoir y passer la journée et ça c’est vraiment très motivant pour continuer :)

    Donc encore merci pour cet article, il m’a été d’une aide vraiment précieuse !

    Répondre à Alexandra
    • Marlène

      Hello Alexandra, merci pour ton retour d’expérience très complet ! Je pense, en te lisant, que chacun finit surtout par rencontrer “la” méthode qui lui convient le mieux pour faire connaître son blog. Par exemple, j’arrive à générer plusieurs centaines de milliers de visites par mois (entre mes 3 blogs) via Google… et par comparaison je n’obtiens que très peu de trafic via les réseaux sociaux. Et je crois qu’il y a des “logiques” qui peuvent nous correspondre plus ou moins, nous paraître plus ou moins naturelles.

      Répondre à Marlène
  • Anne-So

    Merci Marlène et Cécile pour ce très intéressant billet !
    Je n’avais jamais vraiment compris l’intérêt que pouvait avoir cette application, voilà qui est maintenant fait !
    Cécile transmet si bien son engouement pour ce medium que j’étais en train de considérer sérieusement la question pour mon futur blog… jusqu’au passage sur la fréquence de publication : 5 à 10 fois par jour, ça me paraît énorme. Vraiment. Et anxiogène.
    D’autre part, j’avoue que je suis un peu… “déçue” (ce n’est pas le bon mot, mais tu vois l’idée ) par le principe “d’épingler des épingles « tendances » qui ont déjà beaucoup de succès” pour ressortir. Je comprends les raisons strictement “statistiques” qui font que, pour autant, cette uniformisation de ce qui est aimé et partagé sur les réseaux à fins de notoriété (et pas par intérêt réel pour le contenu en question), ça me dérange énormément. Rassurez-vous, je sais que vous n’êtes ni l’une, ni l’autre responsable de cet état de fait : je partage juste le fond de ma pensée, sans animosité aucune ;-)
    Quoi qu’il en soit, ce guide est vraiment très clair et permet de se faire une meilleure idée du fonctionnement de Pinterest et de ses “détournements” possibles, et c’est une excellent chose !
    Belle journée à toutes les deux 8-)

    Répondre à Anne-So
    • Marlène

      On est à l’ère des robots donc ça ne me surprend pas vraiment qu’il faille épingler pas mal de contenus (et c’est très rapide, d’épingler des contenus) même si je n’utilise pas trop Pinterest… De plus en plus de gens ont recours à des systèmes automatisés pour épingler des posts ou pour programmer des épingles (type BoardBooster) donc la personne lambda peut avoir du mal à suivre le rythme :) J’ai un peu le même ressenti sur Instagram.

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Bonjour Cécile et Marlène,
    merci pour cet éclairage pertinent de ce réseau.
    ce qui ne me semble pas évident c’est de rendre les photographies friendly pour son blog et en même temps pour pinterest et d’autres réseaux, chacun ayant ses caractéristiques.
    Concernant les tableaux, naturellement il y le titre, mais aussi la possibilité de décrire le tableau et de lui affecter une catégorie.
    Est-ce que ce sont deux éléments essentiels pour augmenter la visibilité ou finalement des options qu’il est possible de laisser “vide” ?

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Hello, j’utilise peu Pinterest pour ma part mais je pense que l’ajout d’une description est toujours un plus, ne serait-ce que pour informer un visiteur de ce à quoi il peut s’attendre dans le tableau.

      Je te rejoins sur la difficulté à proposer plusieurs formats pertinents dans un même article. Les visuels verticaux en particulier ne sont pas faciles à intégrer car ils occupent pas mal de place, à moins de les créer en plus petit que la largeur de l’article, auquel cas ça déséquilibre un peu la mise en page.

      Répondre à Marlène
    • Cécile

      Bonjour :)
      Excuse-moi du délai je n’ai pas reçu notif de ton message.
      C’est clair que ce n’est pas simple d’avoir des images friendly pour chaque réseau… je fais le choix pour ma part d’en mettre au moins une verticale avec titre pour Pinterest et une horizontale qui peut aller sur Facebook.
      Pour Pinterest, la description est importante car elle permet de mieux expliquer aux lecteurs et aussi de glisser des mots-clés. Il vaut mieux s’en servir.
      La catégorie aussi est utile car elle va permettre à Pinterest de faire remonter tes images sur cette thématique, notamment dans les “tendances”. Ou de mieux les proposer comme suggestions aux personnes intéressées par ce thème.
      Ce sont autant de petites choses qui peuvent t’aider à être plus visible sur le réseau.

      Répondre à Cécile
    • Bernieshoot

      Bonjour Cécile,
      merci pour cette réponse très complète, qui me fournit une jolie base de travail pour améliorer ma visibilité sur ce réseau.
      Il m’est venu des questions complémentaires :
      Est-il possible de fusionner deux tableaux ?
      La suppression d’un tableau est-elle à proscrire ?
      A suivre :)

      Répondre à Bernieshoot
    • Cécile

      On peut très facilement déplacer des épingles (ou les copier) d’un tableau à l’autre (par lot de 50 si mes souvenirs sont bons, je ne l’ai pas fait depuis longtemps : quand tu es dans ton tableau tu cliques sur l’icone avec les 4 flèches et tu peux ensuite cocher les images que tu veux bouger puis cliquer en haut sur “déplacer”, “copier” ou “supprimer”).
      Si tu as beaucoup d’abonnés à un tableau en particulier (puisque les gens peuvent s’abonner uniquement à certains tableaux) ce serait dommage de le supprimer mais sinon faire un peu de tri pour avoir un profil plus pro ou plus homogène ne peut pas faire de mal.

      Répondre à Cécile
    • Bernieshoot

      merci ! je viens de tester c’est hyper génial et facile.
      Sauf deux ou trois tableaux collaboratifs, l’essentiel de mes abonnés le sont à la totalité de mes tableaux, ça va me faciliter la tâche pour donner un look plus pro à mon bazar.

      Répondre à Bernieshoot
  • Manayin

    Bon, j’ai beaucoup de choses à améliorer… mais cet article était passionnant ! Clair et très utile, merci !

    Répondre à Manayin
  • Surunpetitnuage (Virginie)

    Coucou ma belle, comme toujours tu nous proposes un article vraiment intéressant :)
    J’adore Pinterest. Le Carroussel est quelque chose que j’ai découvert il y a peu sur je ne sais plus quel compte. Par contre, impossible de trouver comment le faire pour moi :s
    Il faut être en profil pro c’est bien cela ?

    Passe une bonne journée ma belle.

    Répondre à Surunpetitnuage
  • Claudine

    Merci à Cécile pour cet article complet sur Pinterest.
    J’avoue que je ne suis pas très active sur ce réseau (encore moins que sur les autres), je ne fais que partager les images de mon article. Peut-être parce que justement il me manquait le mode d’emploi. :)
    En tout cas, je suis souvent agréablement surprise de voir le nombre de partages. Pour un quizz tout simple avec une belle photo, j’ai eu 100 partages sur Pinterest. Donc cela vaut vraiment le coup de s’y intéresser !
    Merci encore à vous deux !

    Répondre à Claudine
    • Marlène

      Effectivement ! Sur NoTuxedo c’est souvent LinkedIn qui l’emporte sur Pinterest et au fil du temps ça s’accentue parce que je pense que le blog touche une cible de plus en plus pro.

      Mais comme le dit Cécile il y a un potentiel… et il n’y a qu’en s’investissant qu’on peut vraiment en tirer profit et voir ce que ça donne :)

      Répondre à Marlène
    • Cécile

      Merci de ton message Claudine. J’espère que le mode d’emploi va t’aider à te lancer un peu plus sur ce réseau. Il faut en effet tester mais le côté “pérenne” des images épinglés est vraiment efficace pour amener du trafic à moyen terme. Ensuite, c’est sur le blog qu’il faut travailler pour faire rester les gens, voire les transformer en abonnés…

      Répondre à Cécile
  • tania

    merci pr cet article et interview Marlène et Cécile
    j entends de plus en plus parler
    je pense m y mettre après mes vacances
    même si c est vrai au début je me suis dit encore 1 réseau de plus mais on dit que c’est l’avenir

    Répondre à tania
    • Marlène

      J’ai utilisé Pinterest pour un autre projet web et c’est assez ludique quand on est passionné par son sujet car au final, les tableaux qu’on crée nous servent aussi, ce sont des inspirations ou des choses qu’on aime. Mais comme tout réseau ça demande du temps !

      Répondre à Marlène
    • Cécile

      Merci pour ton retour Tania.
      Pour apprivoiser Pinterest, tu peux l’utiliser déjà à titre perso (même avec des tableaux privés) histoire de voir un peu le fonctionnement. C’est comme ça que je suis tombée dedans personnellement : je n’avais aucune stratégie en tête, simplement l’envie de trouver de l’inspiration et de classer mes découvertes.
      Le seul inconvénient de Pinterest c’est l’addiction ! ;)

      Répondre à Cécile
    • Marlène

      C’est intéressant d’ailleurs de voir qu’Instagram a repris l’idée de bookmarker une image (certes, en soi, ce n’est pas une invention signée Pinterest)… de là à ce que l’application se mette à proposer de créer des tableaux & des collections, il n’y a qu’un pas. Depuis l’ajout de cette fonction, je constate que j’utilise parfois Instagram comme un tableau Pinterest privé, en bookmarkant les photos qui sont utiles pour des inspirations, des bons plans, des idées de lieux à visiter ou de marques à suivre.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.