Combien de temps faut-il pour écrire un article de blog ?


C’est sans doute l’une des questions qu’on me pose souvent et qui me fait le plus réfléchir : combien de temps passer sur un article ? Quelle est la fourchette normale ? A quel moment peut-on dire qu’on est rapide pour écrire un article de blog ou au contraire qu’on est beaucoup trop lent ?

C’est un débat sur lequel je suis curieuse de connaître votre expérience et votre avis. Je vais donner le mien dans l’article et j’espère que vous serez nombreux à réagir dans les commentaires !

Combien de temps est nécessaire pour écrire un article de blog ?
Combien de temps est nécessaire pour écrire un article de blog ?

Ce que disent les études sur le temps de rédaction d’un article

L’année dernière, j’ai démissionné de mon job dans une agence de référencement. C’est la première fois de ma carrière où j’ai dû prendre une décision aussi radicale… mais c’est aussi la première fois de ma carrière où j’ai été confrontée à une expérience si diamétralement opposée à ma vision d’un « travail de qualité ».

J’ai notamment entendu cette phrase : « Un article de 1000 mots, ça te prend quoi, 40 minutes maximum ? » ou encore « (Gertrude) qui était là avant toi, elle mettait 20 minutes à écrire un article, tu as plus d’expérience donc ça devrait aller plus vite ».

Et à côté, vous allez rencontrer des blogueurs qui vous disent que l’écriture d’un article leur demande facilement 5h de travail. Par exemple, le blog anglophone Copyblogger qui est une vraie référence avait indiqué que chaque article demandait entre 5 et 7h de travail.

Ces gens sont-ils fous ? Parlent-ils vraiment de la même chose ? Pas étonnant que le débat suscite de la confusion ! Et le pire, c’est que ça ne s’arrange pas quand on regarde les études qui ont été faites sur la rédaction web.

Écrire un article de blog prend du temps

Orbit Media Studios s’intéresse depuis 2014 au comportement des blogueurs. Chaque année, plus de 1000 blogueurs sont interrogés et on leur pose notamment cette question : « combien de temps vous prend l’écriture d’un article de blog type ? »

Ce chiffre est en constante augmentation et il ressort de l’étude une durée moyenne de 3h16 en 2016.

  • 7.7% passent moins d’une heure à écrire.
  • 44.2% passent plus de 3h.
  • Et pour la majorité (48.2%), il faut entre 1h et 3h.

Cette augmentation du temps passé sur un article de blog va de pair avec l’augmentation de la longueur moyenne d’un article. Sur tous les blogueurs interrogés, la longueur moyenne d’un article avoisine les 1050 mots. Le nombre d’articles inférieurs à 500 mots a été divisé par deux en deux ans et dans le même temps, le nombre d’articles supérieurs à 2000 mots a doublé chaque année.

La plupart des blogueurs sont conscients qu’il existe beaucoup de contenus sur Internet aujourd’hui et le fait de proposer des articles longs, plus riches en informations, devient un vrai moyen de se différencier… mais forcément, ça demande aussi plus d’investissement en temps.

Il existe des variations culturelles

Hubspot, le géant du content marketing, a interrogé 4000 personnes en leur demandant combien de temps il leur fallait pour écrire un article de 500 mots. Les résultats montrent qu’il existe des différences en fonction des régions du monde.

  • En Europe et en Afrique, la majorité des gens (35%) répondent qu’ils ont besoin de 1 à 2h et presque un quart y passent 2-3h.
  • En Amérique du Nord (je sais que j’ai beaucoup de lecteurs canadiens !), on constate la même tendance mais encore plus marquée : 38% y passent 1-2h et 29% y consacrent 2-3h.

Pourquoi y a-t-il autant de différences ?

Je pense que s’il existe autant de différence, c’est parce que la rédaction web est influencée par beaucoup de facteurs : certains sont objectifs et d’autres sont très subjectifs !

Le sujet

Si on vous demande d’écrire un article sur un sujet que vous maîtrisez mal, cas de figure souvent rencontré par les rédacteurs web professionnels, vous allez devoir effectuer beaucoup de recherches avant de vous lancer dans la rédaction proprement dite. Si vous souhaitez produire un article de qualité, bien documenté, le travail sera donc plus long.

La longueur de l’article et sa cible

Plus vous écrivez un article pour un public de spécialistes, plus vous allez avoir envie et besoin d’aller au-delà des généralités et de l’enrichir avec des statistiques, des citations, des liens utiles… tout simplement parce que vous savez que ce public ne se contentera pas de banalités et de on-dit.

De même, quand on veut écrire un article long sans faire du remplissage, on a souvent tendance à faire des recherches complémentaires au lieu de s’appuyer simplement sur ses connaissances de base.

Les facilités (et l’expérience) du rédacteur

Nous ne sommes pas tous égaux face à l’écriture. J’ai toujours écrit avec beaucoup de facilité et de fluidité (bizarrement, mes expériences avec la géométrie et les logarithmes ont été beaucoup moins fluides !) mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Vous allez me dire : dans ce cas, pourquoi tenir un blog ?

Je pense que chez les amateurs, l’écriture et le désir de partager sont deux choses distinctes. On peut avoir envie de communiquer sur ses passions par plaisir d’échanger, sans pour autant être un écrivain né.

Quant aux professionnels, certains ont bien compris l’importance de tenir un blog pour améliorer leur visibilité sur le web et ils se focalisent sur cet objectif même s’il implique de passer par une phase d’écriture avec laquelle ils ne sont pas très à l’aise (et tout le monde n’a pas les moyens de se payer un rédacteur web !).

L’intérêt personnel pour le sujet

Quand un sujet vous plaît, il est souvent plus facile de trouver les mots justes et de proposer un angle d’attaque original et personnel… alors que sur un sujet imposé qui ne vous convient pas, ça demande plus de temps et d’énergie.

La fatigue et l’état d’esprit

Écrire un article, ce n’est pas seulement coucher des mots sur le papier, c’est aussi construire une réflexion logique même sur un sujet léger, se mettre à la portée des lecteurs à qui on s’adresse, être attentif à l’orthographe et à la clarté de son message. Quand on est fatigué ou qu’on a l’esprit ailleurs, il peut être plus difficile de se concentrer ce qui peut ralentir le temps d’écriture.

Perfectionnisme et confiance en soi

En octobre 2016, j’ai commencé l’expérience assez fascinante de mesurer combien de temps je consacrais à mes blogs chaque jour, chaque semaine et chaque mois. Au cours de cet exercice, j’ai réalisé que je passais parfois deux fois plus de temps sur la relecture d’un article que sur son écriture ! Si vous êtes perfectionniste, vous aurez tendance à davantage relire vos articles et ça peut influer significativement sur le temps total de rédaction.

La façon d’écrire

Depuis l’été 2016 et une tendinite à l’épaule, je fais appel à la reconnaissance vocale pour rédiger mes articles de blog et j’ai investi dans le logiciel Dragon NaturallySpeaking pour profiter d’une reconnaissance vocale de meilleure qualité qu’avec les outils gratuits. Cette méthode simple m’a permis de réduire le temps passé à écrire et je sais que je ne suis pas la seule à l’utiliser ! Yann Gourvennec, que j’ai rencontré dans le cadre de mon travail, en est aussi adepte.

De même, la vitesse de frappe sur un clavier n’est pas la même chez tout le monde.

Apprenez à évaluer votre temps moyen pour écrire un article de blog

Je pense qu’il ne faut pas chercher à donner un temps de rédaction moyen sans évaluer tous les paramètres en présence (le sujet, la longueur de l’article, le public visé, etc.). En revanche, on peut tout à fait mesurer son temps de rédaction moyen personnel et c’est un exercice très intéressant pour tout le monde.

Ça permet d’abord de se fixer des objectifs réalistes : si vous mettez 4h à écrire un article et que vous voulez publier trois fois par semaine, ça veut dire que vous devez déjà disposer de 12h de temps libre, sans même parler de tout ce qui entoure l’écriture (promouvoir ses articles, animer ses réseaux sociaux, gérer les aspects techniques de son blog, préparer sa newsletter, etc).

Ça permet ensuite, pour un rédacteur web professionnel, d’établir le nombre d’articles qu’il peut raisonnablement rédiger par jour. C’est un très bon moyen de fixer ses tarifs.

À vous de me raconter : est-ce que vous savez combien de temps vous consacrez généralement à un article ? Est-ce que ça vous semble trop long ou pas assez ?

Si vous êtes curieux, cet article comporte environ 1400 mots et m’a demandé 1h25 de travail (recherche, écriture, correction et illustration incluses) ! Une rapidité rendue possible exclusivement par la reconnaissance vocale :)

Thèmes : Content marketing 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

71 commentaires sur “Combien de temps faut-il pour écrire un article de blog ?

  • Jack

    Bonjour, je me suis toujours posé cette question dans le sens où cette rapidité pouvait influencer la qualité de la rédaction.

    Dès mes premiers mois, j’ai réalisé que j’étais rapide même sans inspiration soit 30 min pour 1000 mots.

    Après les retours de la clientèle (qui n’étaient pas élogieux du tout) j’ai adopté une nouvelle technique plus lente mais plus riche dans le contenu, très loin des plans bateaux et des standards du web actuel et paradoxalement ca a marché.
    En fait, il faudrait vraiment se placer à la place du lecteur à chaque phrase. Et contrairement à ce que j’ai fait, plus le texte est court, plus les infos sont condensés et difficiles à exprimer, donc il faudrait leur accorder plus de minutie. Par ailleurs, on n’a pas tous la même vision des choses, ce que tu exprimes à merveille sur cet article!
    Merci en tout cas à toi pour ce thème vraiment agréable à lire!

    Répondre à Jack
    • Marlène

      Merci pour ton message. Ça me paraît effectivement difficile de faire de la qualité en écrivant 1000 mots en 30 minutes, même si on est un rédacteur rapide ! Il faut a minima passer un peu de temps sur la recherche de mots-clés, se documenter sur le sujet, sur ce que fait la concurrence. Sinon, on écrit… mais la probabilité que l’article se positionne bien relève plus du hasard que de la stratégie !

      Répondre à Marlène
  • Angélique

    Eh bien, je me situe très très loin de ces temps d’écriture annoncés pour un article… Pourtant, j’écris très vite sur un clavier et j’ai des facilités d’écritures.

    En général, cela me prend entre 3h et 8h pour des articles de voyage de 2 000-5 000 mots, le choix des photos, la mise en page, la documentation et le carnet d’adresse etc…

    Répondre à Angélique
    • Marlène

      Hello, si tu es sur des formats longs, tu es plutôt dans la norme voire dans les « rapides » puisque sur une moyenne de 1050 mots/article pour les blogueurs interrogés, ils sont à une moyenne de 3h16 de temps de rédaction :)

      Répondre à Marlène
  • Cathy

    Je ne suis pas sûre qu’on puisse comparer quelqu’un qui écrit « à la demande », et qui est plus proche d’un travail de pigiste, qu’un blogueur qui décide de son contenu. Je peux mettre 20 minutes pour écrire un article avec une recette de cuisine, mais 5h pour un article introspectif qui n’intéressera pas grand monde. Mais je ne compte pas et ne me met pas la pression, je laisse l’écriture sur commande aux pros.

    Répondre à Cathy
    • Marlène

      Ce que tu dis est vrai pour un blogueur amateur… mais le blogging aujourd’hui ne se résume pas au monde amateur, loin de là. La plupart des entreprises créent un blog et le contenu est souvent travaillé en fonction des objectifs stratégiques, des événements auxquels l’entreprise participe/est associée, de la cible qu’on veut toucher… donc on ne décide pas totalement de son contenu.

      Sur un blog amateur, dès qu’on a un objectif de visibilité (ex : on veut faire de son blog une vitrine), on finit par avoir aussi cette réflexion sur les demandes des lecteurs : faut-il en tenir compte ou pas ? Par exemple, ça m’arrive de faire des tutos pour Blogger alors que je déteste l’ergonomie et la façon de coder sur cette plateforme :)

      Répondre à Marlène
    • Cathy

      C’est quand même bien triste alors d’écrire par obligation, pour les autres, pour plaire, pour atteindre des objectifs… ça se sent dans l’écriture, ça perd son charme, et tant de blogs « devenus pro » ou tenus par des journalistes se ressemblent et perdent de leur intérêt. J’avoue que pour moi, un blog c’est par définition amateur. C’est partager des passions sans chercher à monétiser. Le reste, le pro, c’est simplement un détournement du mot pour parler communication de l’entreprise, et c’est bien dommage car ça a gâché l’esprit de la blogosphère, poussant les gens à être dans la surenchère de visibilité et de monétisation pour devenir des community managers plus que des blogueurs.

      Répondre à Cathy
    • Marlène

      Je ne partage pas ton point de vue :) Je vois tellement d’entreprises qui se développent grâce à leur blog, qui recrutent des passionnés pour gérer leur blog… Avoir une contrainte ne signifie pas qu’on n’y trouve pas de plaisir. A l’époque où je faisais de la rédaction web j’ai écrit sur des sujets « imposés » parce que tu t’adaptes à l’univers d’un client et j’ai néanmoins appris beaucoup de choses, je trouvais ça passionnant. C’est se plonger dans une thématique pour en parler avec la même passion que les gens qui en ont fait leur métier et quand on est de nature curieuse, on y trouve un grand plaisir.

      Et quand tu vois les statistiques de lecture et le « retour » des clients ou des prospects qui ont lu le blog, je ne pense pas que le contenu manque d’intérêt. Après, oui, il y a des gens qui font ça de manière « mécanique » ou qui croient encore qu’il faut formater un texte comme ceci ou comme cela. Mais il n’y a pas que ça sur le web.

      Par exemple, quand j’écris sur un sujet parce qu’un lecteur me l’a suggéré, j’ai du plaisir à « être utile » aux internautes… même si à titre personnel je n’aurais pas pensé à écrire sur le sujet en question au départ.

      Un blog est peut-être un support amateur à tes yeux et « dans ton cœur » mais concrètement, ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui. On peut ne pas aimer cette évolution mais elle apporte aussi des choses positives…

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Bonjour, un sujet complexe.
    pour ma part je n’utilise pas de reconnaissance vocale , mais j’ai appris à taper pour être plus efficace.
    Que prendre en compte dans le temps pour réaliser un article ?
    déjà il y a une différence si le sujet est imposé ou si le rédacteur doit trouver l’inspiration. Le temps pour trouver l’inspiration peut-être très long.
    Même si on connait le thème de l’article il est nécessaire d’avoir un temps de recherche pour produire un contenu de qualité et à jour;
    Le temps de rédaction, une fois les éléments réunis, est chez moi le plus court mais tout dépend de la fluidité de l’écriture de chacun.
    Il ne faut pas négliger les illustrations qui parfois nécessitent une prise de vue en extérieur et obligatoirement un minimum de post traitement.
    Ensuite il faut construire l’article sur l’administration de son blog et vérifier qu’il n’y a pas de coquilles.
    Au total pour moi je dois être pour un article de 1000 mots à un temps compris entre 3 et 4 heures. Si l’article est fait en équipe il faut dans ce cas rajouter une heure de discussion pour trouver un accord sur la version finale

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Hello, écrire un article en équipe doit être une expérience intéressante, je ne crois pas avoir un jour essayé mais ça doit être enrichissant de confronter plusieurs visions complémentaires d’un sujet. Tu as raison d’insister sur les recherches car je pense que c’est une étape souvent délaissée, en particulier par les blogueurs amateurs. Sans forcément y consacrer un temps infini, je trouve que ça permet de donner des informations plus qualitatives et plus fiables… et ça ouvre parfois nos perspectives !

      Répondre à Marlène
  • Morgane

    Bonjour Marlène, j’ai été journaliste spécialisée puis (bien plus tard) rédactrice web et c’est vrai que dans les 2 cas, ce sont les recherches qui me prenaient du temps. J’ai arrêté la rédaction web car je ne supportais plus le mépris pour ce métier. Maintenant j’apprends aux autres à écrire et je m’éclate bien plus (et c’est plus rentable !!!). Je blogue toujours : je n’écris que des articles de réflexion, donc pas de recherches particulières si ce n’est ma curiosité naturelle insatiable. Je mets environ 30-45 mn pour écrire entre 1500/2000 et je publie directement sans relire. Oui, sans relire :). La mise en page me prend environ 30mn car je fais simple (pas de retouche photo). Ensuite je me relis comme si j’étais lectrice et si besoin je corrige les coquilles ou je remanie. Mon expérience et ma talent naturel me permettent d’avoir peu de retouches à apporter. Quand j’étais rédactrice je comptais 1h par article de 400/500 mots avec recherches simples. Merci pour ce très intéressant article qui me permet de voir que je suis rapide et que je dois donc m’adapter à mes clients qui le seront sûrement moins.

    Répondre à Morgane
    • Marlène

      Hello Morgane, tu fais effectivement partie des gens rapides. Quand je faisais de la rédaction web, je comptais aussi 1h-1h15 pour un article sur un sujet simple, un peu plus sur un sujet technique que je ne maîtrisais pas du tout.

      Je te rejoins sur l’image de ce métier et c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles je préfère aujourd’hui faire du référencement sous un angle plus global (technique + contenu + netlinking) ou faire de la formation sur ces sujets puisque j’ai la chance d’avoir ce double profil technique et éditorial. Je me rends compte que les compétences techniques sont beaucoup plus valorisées parce que les clients ont tendance à considérer que ça échappe totalement à leur compréhension (on a donc un statut d’expert) là où tout le monde a déjà rédigé un texte (même si c’était sous la contrainte pendant ses études !).

      Il y a, très souvent, un sentiment de « si je ne vous payais pas, je pourrais le faire à votre place » avec la rédaction web…

      Répondre à Marlène
  • Charlély

    Très bon article, comme d’habitude. Pour ma part, je mets en moyenne 1h par article (disons 1/2h pour 200 mots à 2h pour 600 mots). Je pense que la durée d’écriture dépend du sujet et de l’inspiration de l’auteur. Dans mon domaine de l’infaux satirique et parodique, l’actualité étant très présente, il m’est donc assez facile d’écrire. Toutefois, je ne fais jamais d’article trop long, car la majorité des internautes ne prennent plus la peine et encore moins le temps de lire. Tout juste s’ils partagent l’article sans lire le contenu (une étude avait été faite avec du « lorem ipsum » partagé 57 000 fois). Et surtout, j’ai plusieurs centaines d’idées sur un Evernote (l’actualité est très inspirante), ce qui permet de réduire le temps de « travail » sur les articles, notamment en associant les idées et en préparant un plan. Le reste n’étant que de l’écriture, il est alors assez facile et rapide de transposer les mots ce qu’on a déjà préparé. Comme disait ma grand-mère, « la préparation, c’est 80% du boulot ».

    Répondre à Charlély
    • Marlène

      C’est vrai que les gens partagent très souvent sans lire, je l’ai déjà constaté avec des liens invalides sur Twitter que les gens s’empressaient pourtant de retweeter.

      Je pense que pour la longueur des articles, c’est très lié à la thématique : il y a des sujets sur lesquels on s’attend à un contenu bref à dévorer sur le pouce et des sujets où on a au contraire besoin d’informations plus détaillées. Ça dépend peut-être aussi des personnalités : il y a toujours des gens qui aiment aller à l’essentiel quitte à ce qu’un article passe à côté de certaines informations… et d’autres personnes qui aiment repartir avec l’impression d’avoir eu un bon panorama d’un sujet !

      Répondre à Marlène
  • Alexandra

    Merci pour cet article. Il est vrai que écrire un article n’est pas une mince à faire. Personnellement, je passe 2heures minimum, mais c’est aussi dû au fait que j’écris mes articles en 2 langues différentes. Après tout dépend du sujet, bien sur.
    Bisous

    Répondre à Alexandra
    • Marlène

      Hello Alexandra, j’imagine effectivement que la rédaction en deux langues prend du temps. J’avais commencé à traduire mon blog voyage en décembre et j’ai finalement abandonné l’idée parce que ça demande beaucoup de temps si on veut aller au-delà d’une simple traduction et vraiment adapter le contenu.

      Répondre à Marlène
  • melolimparfaite

    Je crois que le temps dépend beaucoup du sujet abordé (moyenne pour un article revue ciné ou restau : une heure. Moyenne pour un article mode : 5 à 8h. Moyenne pour voyage : 5h à 2 jours…)

    Répondre à melolimparfaite
    • Marlène

      Je crois que si j’en arrivais à passer 2 jours sur un article, je le publierais en plusieurs « épisodes » :) Mais en même temps ça ne me surprend pas, quand un sujet exige pas mal de recherches, qu’il y a en plus des photos à traiter, ça grimpe vite !

      Répondre à Marlène
  • Pascal

    Quand j’ai lu ton article, je me suis d’abord amusé de toutes les mesures effectuées… je n’avais jamais pensé au temps que me prends la rédaction d’un article.

    Mes articles sont en général assez longs, de l’ordre de 1500 à 2000 mots, entre la recherche documentaire (même si je connais le sujet), le plan, la rédaction, les captures d’écrans, la relecture et la re-relecture… je suis souvent dans une fourchette de 6 à 8 heures. Un article de 500 / 600 mots me prend environ 2 heures. Je prends le temps qu’il faut pour chaque article, et je préfère ne pas publier que de sortir un billet bâclé (enfin, de mon point de vue).

    Par contre, autant j’ai été séduit par ton idée de saisie vocale, autant je n’ai pas réussi à transformer l’essai, j’ai plus de facilité à l’écrit qu’à l’oral… dommage :(

    Répondre à Pascal
    • Marlène

      Dommage indeed ! C’est un tel gain de temps. Mais mieux vaut effectivement publier moins souvent que sortir un billet dont on n’est pas complètement satisfait. La « première impression » reste importante.

      Répondre à Marlène
  • Kristin

    Très intéressant comme article! Pour ma part ce qui me prend le plus de temps ce sont surtout les photos et les retouches!

    Répondre à Kristin
    • Marlène

      Ça ne m’étonne pas et selon la matière de départ il peut y avoir plus ou moins de retouches à faire !

      Répondre à Marlène
  • Letizia

    Merci pour cet article très pertinent. Si on veut du contenu de qualité, il faut parfois prendre son temps. Parfois il faut aussi prendre le temps de la digérer.

    Répondre à Letizia
    • Marlène

      Oui exactement, c’est d’ailleurs ce que je viens d’écrire en répondant au commentaire laissé par Les Gros Sacs :) A mes débuts, j’avais cette illusion que les lecteurs allaient remarquer (et me reprocher) de publier un peu moins à certains moments qu’à d’autres. En réalité, les gens ont leurs propres contraintes et un contenu qualitatif, bien documenté, assez fouillé, demande aussi du temps aux lecteurs !

      Répondre à Marlène
  • Les Gros Sacs

    Intéressant comme réflexion en effet ! On fera l’exercice sur le prochain article pour savoir exactement combien de temps on passe dessus ! Mais à vue de nez c’est facilement 5h ou plus ! 2h pour la première rédaction où l’on jette toutes les idées. Encore 2h pour mettra ça en forme plus correctement, amener les retouches, l’humour, de la consistance etc… Puis facilement encore une bonne heure (souvent plus même) pour travailler les photos, les insérer dans le texte etc…

    Répondre à Les
    • Marlène

      Il y a des blogueurs qui publient moins souvent mais se focalisent sur des contenus plus longs et je suis convaincue que ça peut être une bonne formule. Sur No Tuxedo, ça m’arrive régulièrement de publier un seul article par semaine quand c’est un article long qui m’a demandé pas mal de travail… et je ne vois aucune baisse de stats depuis que j’ai adopté ce principe.

      D’une certaine manière, ça permet aussi de redonner de la valeur à son temps de rédaction car en faisant ça, on laisse le temps aux lecteurs de digérer les contenus, de les partager, de les commenter, etc.

      Répondre à Marlène
    • Les Gros Sacs

      La fréquence de publication peut aussi dépendre du thème. Pour un blog de voyage comme le nôtre par exemple, publier 4 ou 5 fois par semaine n’aurait pas vraiment de sens. Nous sommes plus sur un rythme de 2 fois par semaines en moyenne pour coller a peu près à nos déplacements. Et effectivement le contenu est plutôt long pour relater tout ce que nous avons fait durant plusieurs jours, indiquer toutes les infos pratiques utiles aux voyageurs etc…

      Répondre à Les
    • Marlène

      Je dirais que ça dépend de l’approche aussi. Par exemple on peut décider en plus de ses voyages d’écrire des articles plus informatifs sur la culture d’un pays, les choses à voir ou même des brèves sur les bons plans voyage :) Mais ce n’est pas le même genre d’approche que le récit de voyage…

      Répondre à Marlène
  • Lucie

    Je crois qu’il est bien difficile de fournir un travail de qualité en moins d’une heure pour un article de blog ! Généralement longs et personnels, ils demandent un travail d’écriture et de recherche approfondis comme tu le pointes très bien. Pour ma part, j’ai besoin de minimum 2h pour écrire un article, voire 3h. Les retouches photos et les montages prennent parfois jusqu’à 1h… puis tous les partages sur les RS une fois le travail terminé, c’est encore du temps que l’on consacre à son blog… c’est donc une vraie passion !

    Répondre à Lucie
    • Marlène

      Je ne pense pas que les partages soient comptés dans le temps de rédaction dans les études dont il est question. En revanche, c’est vrai que dès qu’il y a un travail sur des photos, ça allonge le temps global de préparation d’un article.

      Répondre à Marlène
  • Sarah Conte Philly

    Et bien tu vois avec la reconnaissance vocale, je ne m’en sors pas. Meme si mes articles ont assez l’air « parlés », je suis pas one shot a l’oral. Je reecris, je reformule etc mais c’est vrai que ca va beaucoup plus vite en theorie. Je fais la reconnaissance vocale pour mes notes mais pour l’article, c’est tapé!
    Tres bon article comme d’habitude, je suis dans la moyenne on dirait!

    Répondre à Sarah
    • Marlène

      Ça ne peut pas convenir à tout le monde, c’est évident :) Pour ma part ça m’aide beaucoup au contraire à ne pas m’arrêter toutes les 5 minutes pour me relire.

      Répondre à Marlène
  • Amandine

    Merci pour ton article, toujours aussi intéressant d’ailleurs !
    Pour ma part je trouve que quand on est blogueur la gestion du temps doit être subjective. Effectivement il faut la connaitre pour savoir aussi s’arrêter et gérer nos autres articles, mais moi en tout cas j’adore écrire d’un jet un article, puis le mettre de coté et prendre le même temps pour le relire et corriger les fautes !
    Donc un article doit environ me demander 1h30-2h en écriture (quand il s’agit d’un cityguide) + les retouches photos !

    Répondre à Amandine
    • Marlène

      Je pense que tout dépend du statut du blogueur. Une personne qui gère un blog dans un cadre professionnel ne peut pas se permettre d’être trop subjective dans sa gestion du temps… parce qu’il y a d’autres aspects qui peuvent découler de la rédaction. Par exemple, ton post de blog peut ensuite alimenter les réseaux sociaux de l’entreprise, s’intégrer à une stratégie de marketing automation, etc. Il faut un minimum d’organisation à mon sens.

      C’est un peu pareil quand tu as un planning bien chargé à côté de ton blog. Pour ma part je rentre du travail entre 20h et 21h le soir, si je n’étais pas un peu organisée et objective sur mes temps de rédaction, je ne pourrais pas gérer 3 blogs avec autant de régularité.

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    Vaste question et justement je l’ai posé aux blogueurs dans mon enquête sur l’organisation. J’ai une majorité de 2h et 3h dans les réponses.
    Le plus petit temps est 30 mins et le plus grand 20h. Beaucoup de gens m’ont dit que c’était variable, cela dépend du sujet abordé.

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Ça laisse entendre que les répondants à ton enquête (dont je fais partie) semblent s’inscrire dans les mêmes tendances que celles de ces grosses études sur les temps de rédaction. Je suis assez d’accord avec le fait que d’un sujet à l’autre, la rédaction ne prenne pas du tout le même temps ! Entre une critique de livre qui me prend 30-40 minutes et la création d’un tutoriel sur un menu déroulant qui m’a pris plus de 4h30, il y a un monde ^^

      Répondre à Marlène
    • Cécilia Autour de Cia

      Oui moi aussi je le vois sur mon blog entre une recette de cuisine ou il y a le temps des courses, de préparation et tout, et un avis sur un produit ou un article humeur, il y a de vrais différences. Mais maintenant avec trois ans de bloguing, je connais en moyenne les temps que me prennent mes articles. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai mis les articles vernis le weekend, c’est très court à écrire donc ça ne prend pas sur mon temps de loisir.

      Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Je fonctionne exactement pareil :) Je fais souvent mes articles sur le blogging en semaine et je garde les articles voyage/culture pour le week-end parce que ça relève de la détente alors que les sujets web font partie de mon travail.

      Répondre à Marlène
  • Véronique Muzeau

    Bonjour
    C’est tout à fait ça !
    Pour moi, c’est le temps de recherche qui sera surtout déterminant, c’est la variable d’ajustement ; le reste est « calé » en effet selon son expérience et le format demandé.
    La création d’un article de blog demande souvent plus de recherches que la création d’un contenu de site web.
    Pour une création intégrale de contenu web (nouveau site), je propose à mon client une journée de reportage de découverte de son activité, en multimédia (sons et images à exploiter ou non ensuite) et c’est donc une journée de travail facturée. Mais ensuite, la rédaction peut aller assez vite si cette journée in situ a été convenablement menée (mais là, c’est une question de métier, je suis aussi journaliste…)

    Répondre à Véronique
    • Marlène

      Bonjour Véronique, je pense qu’un bon rédacteur web fait justement un travail journalistique en 2017. Ceux qui croient encore à une subdivision entre des contenus écrits « pour Google » et des contenus écrits « pour les utilisateurs » ont beaucoup de retard sur les évolutions du SEO. Ça m’est arrivé de faire du contenu de site web à partir d’un travail journalistique (par exemple, interviewer un dirigeant d’entreprise pour tirer de cette interview une page sur l’entreprise), c’est aussi le cas quand on crée un cas client pour une société, où l’on s’appuie souvent sur une interview du client en question ou du chef de projet…

      Répondre à Marlène
  • Lili

    J’aurais du mal à évaluer car je n’écris jamais en une seule fois et prépare plusieurs billets à la fois. Je n’utilise pas la reconnaissance vocale et tape assez vite. Comme toi, je pense que cela dépend beaucoup du sujet. Je ne dois jamais mettre moins d’une heure et parfois beaucoup plus, surtout s’il y a des recherches. Mais jamais 7h ;-) Je publie 5 fois par semaine, je ne m’en sortirais pas ;-)

    Répondre à Lili
    • Marlène

      Tu m’étonnes ! Ça m’est déjà arrivé de mettre 7h sur un article, le tutoriel sur Yoast SEO en l’occurence. Certains tutos m’ont demandé 4 à 5h de travail. Mais dans ce cas soit j’écris l’article en plusieurs fois, soit je m’y consacre un week-end et j’écris des articles plus « légers » à côté.

      Répondre à Marlène
  • prettylittletruth

    En lisant tes stats, je crois que je suis dans la norme. Entre 1h et 3h pour ecrire un article et editer les photos, etc. Parfois plus longtemps si j’ai beaucoup a raconter mais rarement plus court. Apres c’est sur que ca depend des gens mais je ne veux pas bacler le travail :)

    Répondre à prettylittletruth
    • Marlène

      Et tu as raison, je pense que la qualité est toujours un bon pari.

      Répondre à Marlène
  • L'Irrégulière

    L’écriture proprement dite de l’article n’est pas le plus chronophage je trouve, en tout cas chez moi, parce que j’écris facilement. Après, si on ajoute tout ce qui est en amont (les recherches, les photos + pour les livres, les films, les expos le temps de lecture, visionnage ou visite) oui, ça prend facilement 3h ou plus…

    Répondre à L'Irrégulière
    • Marlène

      C’est certain ! Reste à savoir s’il faut le considérer comme partie intégrante du temps de rédaction ou pas. Pour ma part comme je ne blogue pas à titre professionnel je ne comptabilise pas ce temps. Quand je lis un livre par exemple, je le fais pour le plaisir. La rédaction est un « extra ». A l’inverse si je faisais des sorties spécifiquement pour le blog (que je n’aurais pas faites autrement), je pense que je compterais ça dans le temps de rédaction.

      Répondre à Marlène
  • davy

    Super article, comme d’habitude ;)

    Répondre à davy
  • Eloïse

    C’est une très bonne interrogation… Je crois que je ne me suis jamais vraiment posée la question. En fait j’ai toujours aimé écrire mais cela fait seulement depuis septembre que je me suis remise à bloguer. Je devrais sérieusement penser à évaluer ce temps car je sais que je suis trop lente pour écrire, non pas dans la rapidité d’exécution mais parce que mes textes sont souvent très longs ! Le dernier est un guide (j’ai un blog voyage) donc il faut que cela soit le plus complet possible… 5000 mots ! C’est énorme et je ne pensais pas avoir autant à dire sur le sujet. Mais je me dis que parfois c’est inévitable de passer par des « pavés ». Et puis ma bonne résolution 2017 c’est d’alterner les types d’articles et les longueurs :) Histoire de ne pas lasser mes lecteurs et de pouvoir produire des articles un peu plus « poétique » et moins techniques. Et surtout d’essayer d’avoir des articles d’avance dans ma poche (le rêve !)
    En tout cas ton blog est une mine d’or d’informations pour les nouveaux (ou pas) blogueurs :)

    Répondre à Eloïse
    • Marlène

      Merci ! Pour le voyage ça ne me surprend pas du tout, quand on se lance dans un guide avec plein d’infos et de bonnes adresses, le compteur de mots grimpe vite. Mais ce sont aussi des articles très informatifs pour les lecteurs donc ça ne peut être qu’un plus pour le blog :) Bonne journée !

      Répondre à Marlène
  • Lauriane

    Pour ma part ça dépend vraiment du type d’article. Je suis d’accord que les articles « techniques » (sur une destination par ex, je blogue voyage) demandent clairement plus de temps, mais quand je trouve une idée d’article je peux mettre moins de 30 min pour écrire un très long texte. Ce qui me prend le plus de temps c’est la mise en page, l’édition des photos par ex (et d’ailleurs ça me fait rager !).

    Répondre à Lauriane
    • Marlène

      Je trouve que la retouche photo a l’avantage de ne pas demander trop de concentration. On peut tout à fait se mettre un film/une émission/un podcast en arrière-plan pour que ce ne soit pas du temps « perdu » :) Sur mon blog voyage, je sais que c’est une partie que j’aime bien pour cette raison, parce que je peux m’en occuper même après une grosse journée, même quand j’ai la flemme d’écrire.

      J’automatise pas mal pour gagner du temps : je redimensionne automatiquement, j’ajoute un filigrane et un contour automatiquement aussi. Il n’y a que la retouche elle-même (luminosité, photos penchées = ma grande spécialité, je suis pire que la tour de Pise !) qui demande du temps, pour le reste il suffit d’appuyer sur un bouton (merci les logiciels).

      Répondre à Marlène
    • Plume

      Je dois avouer que ça m’intéresserait assez de lire un article sur tes photos avant et après retouche…
      Un article de toi, pas de photographe.
      Un article qui donnerait des conseils pour faire un beau rendu et donner une certaine homogénéité à son site.
      Qu’en penses-tu ?

      Répondre à Plume
    • Marlène

      Hello, j’adore travailler mes photos donc ça pourrait m’intéresser d’écrire sur le sujet mais c’est vrai que je ne l’ai jamais fait parce que je me dis toujours que je ne suis pas la personne la plus légitime pour donner des conseils :)

      Mes retouches sont la plupart du temps assez légères : rectifier la luminosité ou le contraste, corriger une photo prise de travers, etc. Ça m’est arrivé aussi de travailler sur des effets, par exemple pour mettre des photos en sépia ou pour faire ressortir une couleur particulière sur une photo en noir et blanc. Je n’ai pas le souvenir d’avoir fait de la retouche pour « tricher », hormis deux photos de mon blog voyage où j’ai « effacé » digitalement de gros sacs-poubelle posés à l’entrée d’un bâtiment :-D

      Ça fait beaucoup de sujets pour un seul article mais je pourrais par exemple faire des fiches pratiques par thème de temps en temps… J’ai un week-end à l’étranger prévu le mois prochain donc ça pourrait être l’occasion de montrer des avant/après avec explications à l’appui.

      Répondre à Marlène
    • Plume

      Je vote pour. La légitimité c’est important, mais le regard d’un amateur et ses explications seront très différentes et peut-être plus proche de nous point merci beaucoup j’attends ton article avec impatience. PS : j’ai tapé ce message avec la saisie vocale et c’est révolutionnaire

      Répondre à Plume
  • Rosenoisettes

    C’est en effet difficile d’estimer le temps de rédaction d’un article. Ça dépend du sujet, des recherches éventuelles mais aussi de l’inspiration pour écrire.
    Je dirais qu’en moyenne je mets entre 20 min et 1h. Plus d’une 1h est de plus en plus fréquent et je ne passe jamais en dessous de la barre des 20min.
    C’est fou de penser, dans les entreprises, que l’on rédige comme ça, en deux-trois mouvements!

    Répondre à Rosenoisettes
    • Marlène

      Il ne faut pas généraliser ;) J’ai aussi travaillé dans une société où j’avais de longues plages horaires pour écrire des articles de qualité et où j’ai travaillé sur des projets très chouettes (livres blancs, etc). Tout dépend aussi de quel type de contenu on parle. Par exemple, écrire une brève en 20 minutes ne me choque pas. A l’inverse, écrire un article de 500 mots sur un sujet qu’on ne maîtrise pas en 20 minutes me paraît suspect.

      D’ailleurs, la rédactrice qui m’avait précédée dans le poste que j’évoque dans l’article ne rédigeait pas du tout ses articles en 20 minutes, elle arrivait à écrire 8 articles de 250 mots par jour (= 4 articles de 500 mots) donc on est loin des 20 minutes de rédaction. Le problème, c’est que ce raisonnement en nombre de mots est totalement dépassé. Je trouve qu’une stratégie se construit en fonction des objectifs à atteindre pour l’entreprise. C’est ce qui permet ensuite de faire une vraie étude de mots clés pour savoir sur quels sujets il est le plus pertinent d’écrire, sur quels sujets on a des chances de devancer la concurrence, quels territoires sont inexplorés alors qu’ils pourraient générer du trafic, ou même de trouver à quel endroit la cible que l’on veut atteindre est présente.

      Je suis convaincue qu’on peut gagner plus de trafic ciblé avec un seul article long bien optimisé qu’avec 8 articles de 250 mots formatés que l’on pourrait lire n’importe où :)

      Répondre à Marlène
  • Jessica

    Super intéressant comme article ! J’écris des articles quand même long, minimum de 1000 mots par articles pour presque l’ensemble de mon blogue. Mes articles me prennent environ 2-3 heures seulement pour l’écriture ; ensuite, je prends facilement une heure, voire deux pour la correction et la relecture, une autre heure pour la mise en page. Et une autre heure pour relire et reformuler au besoin (la fille beaucoup trop perfectionniste !)

    Répondre à Jessica
    • Marlène

      Effectivement tu y passes un sacré temps ! Si ce n’est pas une contrainte, tant mieux :) L’important est quand même que ça reste un plaisir et que le perfectionnisme ne prenne pas le dessus, ça peut devenir envahissant ces petites choses là ;)

      Répondre à Marlène
  • Toute Ouïe

    ah je viens de refuser un cdi dans une agence qui primait sur la quantité plus que sur la qualité…
    Bref, tout dépend du type d’articles. Les brefs sur les clips, ou les morceaux mp3 me prennent moins d’1h (trouver le sujet me prend plus de temps). Les critiques d’albums, de concerts, de festivals, sont beaucoup plus longs donc forcément ça me demande en général entre 2h et 5h selon le sujet et l’inspiration.

    Répondre à Toute
    • Marlène

      J’avoue que je ne vois vraiment plus l’intérêt en 2017 d’une approche quantitative de la rédaction en mode « pisse-copie ». Ce n’est plus pertinent ni pour les gens ni pour les moteurs de recherche… Par exemple, le lecteur qui va aller lire un compte-rendu de festival va à mon sens bien plus apprécier un article avec du travail derrière, des ressentis, des infos pratiques & des photos qu’un article bâclé et creux qui aurait pu être publié n’importe où ailleurs et par n’importe qui.

      Répondre à Marlène
  • tania

    Moi je pense qu un article « simple » humeur ou article voyage avec juste une anecdote comme pt me prendre 3h. Les articles où il y a plusieurs et récits plus longs ou plusieurs journées de voyage la ça me demande plus. J avoue je ne sais pas exactement combien mais plusieurs cessions. Ce qu il me prend plus de temps c est le tri des les renommer…
    Les fois où je pense écrire un article court finalement je me retrouve avec 1200 mots.
    Comme je n ai pas de thème imposé pas de difficulté à trouver l inspiration. Suivant les cas je fais plus ou moins de recherches complémentaires pour ne pas donner d informations fausses.
    Les articles les plus simples à sont les articles humeurs, peu de dans ces articles
    Pour l instant je ne vois pas comment réduire ce temps à moins de passer par la reconnaissance vocale mais pas encore franchi le pas
    À voir si équipement facile et pas trop lourd. Suis une quiche en info, nvelles technologies

    Répondre à tania
    • Marlène

      Si l’écriture s’intègre harmonieusement à ton planning, ce n’est pas un problème d’y passer du temps je trouve :) A l’inverse, si tu deviens obligée de sacrifier des choses qui te tiennent à cœur pour écrire ou que tu en arrives à te mettre la pression parce que tu manques de temps, là il faut réfléchir à des solutions.

      Répondre à Marlène
  • Wadju

    Ton article est très intéressant car je me suis souvent demandée si j’étais trop lente ou dans la moyenne pour la rédaction d’un article. Je suis très lente à écrire, car j’aime réfléchir à trouver les bonnes phrases, les bons mots à revenir en arrière et je fais des pauses entre chaque paragraphe afin de relire un peu plus à froid ce que j’ai pu écrire auparavant. En moyenne, je pense prendre 3-4 heures pour écrire un article, voire souvent plus. J’ai été assez surprise, aujourd’hui, en écrivant mon article du jour car j’ai été assez rapide (1h30), ce qui m’arrive rarement, mais j’estime avoir fait un article assez court et j’étais assez inspirée donc plus rapide. A voir si cela plaira à mes lecteurs. :-)

    Répondre à Wadju
    • Marlène

      Je faisais exactement comme toi avant : m’arrêter à chaque paragraphe. C’est en mesurant de manière un peu « scientifique » le temps passé sur mes articles que j’ai réalisé à quel point ça allongeait mon temps total de rédaction… et mon propre perfectionnisme m’a un peu horrifiée :) Aujourd’hui je ne relis que lorsque c’est fini + une seconde fois peu avant la publication pour prendre du recul.

      Tant que tu n’as pas l’impression d’y passer trop de temps, c’est le principal. A l’inverse, si ça te frustre parce que tu n’as pas le temps de te lancer dans certains projets à cause de ça, ça peut valoir le coup de trouver des astuces pour optimiser la rédaction !

      Répondre à Marlène
    • Wadju

      En effet, je ne suis pas frustrée pour le moment car même si cela me prend quelques heures, j’aime faire ça et cela n’empiète sur rien d’autre. Par contre, je suis assez admirative des blogueuses qui poste une fois par jour car là, clairement, je n’y arriverais pas et je devrais alors trouver une autre méthode. Un article par semaine, c’est très bien pour moi, et je devrais m’y tenir un peu mieux (mais pas toujours évident)… Prendre des photos et les retravailler prend également du temps, que je n’ai pas compté dans la rédaction d’un article. Mais comme tu le dis : tant que cela reste du plaisir, c’est le principal ! :-)

      Répondre à Wadju
    • Marlène

      Oui exactement ! J’écris pratiquement un article par jour quand je fais le total de mes différents blogs et des articles d’avance que je prépare mais tous ne demandent pas le même temps et j’ai aussi l’habitude de cet exercice… sans compter que la passion aide beaucoup à trouver du temps (ça, et le fait de ne pas avoir d’enfants pour le moment !).

      Répondre à Marlène
  • Daphné @ Be Frenchie

    Je suis très, très loin des temps de rédaction avancés dans les études que tu cites. Parce que ce qui me prend du temps, c’est le travail en amont de la rédaction elle-même. Quand je fais un article voyage ou cuisine, il faut d’abord trier les photos et les éditer ( je crois que peu de mes photos sont publiables telles quelles ). Pire encore quand il s’agit d’un article DIY : en rajoutant le temps de conception puis réalisation du du projet, prises de vues, tri et retouches, je crois que le moindre article DIY me demande au moins 4 à 5 heures de travail ( voire bien plus ).

    Pour cet autre article à propos d’applis de voyage : goo.gl/dH8eOu j’ai fait 150 révisions avant de le publier.

    Mais je préfère publier moins et ( j’espère ) mieux et offrir du contenu original. Je me rassure en me disant qu’il est difficile parfois de se confronter à une réalité exprimée en chiffres. Ces données chiffrées ne permettent pas de rentrer dans le détail et il y a autant de façons de bloguer que de blogueurs ;-) .

    Répondre à Daphné
    • Marlène

      Ça ne m’étonne pas du tout qu’un article DIY soit très long. Faire et expliquer sont deux choses bien différentes et il faut du temps pour chacune :)

      Pour le voyage, on peut gagner pas mal de temps en ayant des réglages personnalisés prédéfinis sur un logiciel comme Lightroom. On peut repérer les erreurs que l’on fait souvent et créer des réglages types en conséquence.

      De mon côté pour être efficace je commence par prendre mon dossier avec toutes les photos. Passage 1 : j’efface ce qui est raté. Passage 2 : je déplace dans un dossier dédié les photos « coups de cœur ». S’il y en a assez pour faire un article, j’attaque directement la retouche (j’essaie de ne pas dépasser 15 photos par article pour garder une page avec un poids acceptable)… et sinon passage 3 pour compléter la sélection. Ça va assez vite du coup !

      Répondre à Marlène
  • Cécile

    Ton article est très intéressant (comme toujours !). Sur mon 1er blog, je prenais 3h pour un article au départ, mais avec la retouche photo (je fais beaucoup de tuto avec pas mal d’images). Désormais j’essaie d’être plus rapide (moins perfectionniste et plus spontanée je pense) et je passe 1h sur la rédaction pure pour des articles de 800 mots sans recherche documentaire (et sans les photos, la recherche de mots-clés etc.). En tout ça peut prendre 2h pour les articles simples.
    Sur mon 2nd blog, je passe bien plus de temps pour trouver les infos justes, être sûre de donner suffisamment de détails tout en étant accessible. Les articles que j’ai rédigés (mais pas encore publiés puisque le blog n’est pas ouvert) font plus de 1500 mots.
    J’ai fait de la rédaction web en freelance et j’ai vite compris que ce n’était pas de la qualité et de l’originalité qui était recherchée… le principe même du tarif au mot me semble ridicule, selon le sujet, les recherches à faire et le ton à donner, on peut passer 1h comme 4h sur un article de 500 mots. Bref, j’aime écrire et ça vient assez facilement mais je n’aime pas me forcer à écrire sur un sujet imposé avec un ton lisse sans aller au bout et apporter une vraie plus-value… j’ai arrêté de chercher des clients dans ce domaine du coup ^^. A la fac un de mes profs m’avait dit « vous aimez écrire, ne faites pas journaliste » (c’était un peu plus fleuri que ça d’ailleurs, il me semble qu’il avait parlé de « pisser du texte » en fait), à l’époque rédac web n’existait pas mais je pense que ça s’y applique dans pas mal de cas.

    Répondre à Cécile
    • Marlène

      Hello Cécile, c’est vraiment intéressant de découvrir ton expérience et tous les autres témoignages dans les commentaires ! J’ai eu cette discussion concernant la rédaction web avec l’un de mes anciens patrons avec qui je m’entends bien. Selon lui, beaucoup d’entreprises n’ont pas encore compris la valeur ajoutée d’un contenu bien rédigé et le marché manque de maturité.

      Pour ma part et pour avoir fait de la rédaction à la fois dans une entreprise classique et en agence, je dirais qu’il y a aussi beaucoup de professionnels qui ne sont pas regardants sur la qualité. Soit parce qu’ils ne sont pas du tout littéraires eux-mêmes et ne savent pas faire la différence entre un article à 10€ acheté au rabais à l’étranger et un article à 100€ écrit par un rédacteur chevronné. Soit parce que dans le fond, ils s’en fichent et restent persuadés que personne ne lira leur blog à part le robot de Google.

      Je crois aussi que pas mal de gens se lancent dans ces métiers avec des compétences qui laissent à désirer, juste parce qu’ils sont à la mode… et dès lors que tout le monde s’improvise rédacteur, ça devient difficile pour qui que ce soit d’émerger sérieusement, à part quand on cible un sujet très spécifique et/ou qu’on a une expertise particulière. Yann Gourvennec, dont je parle dans l’article, mise par exemple sur du contenu à très forte valeur ajoutée (livres blancs, etc) et fait beaucoup jouer son réseau pour s’impliquer dans la promotion et créer des synergies entre un contenu et un événement par exemple.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.