Référencement vidéo YouTube : les bonnes pratiques à adopter


La vidéo est aujourd’hui omniprésente sur le web, sur tous les sujets, tant pour les professionnels que pour les particuliers. Inévitablement, la question de la visibilité finit par se poser et le référencement vidéo sur YouTube suscite de plus en plus de questions.

Comment référencer une vidéo, aussi bien sur le réseau social lui-même que dans les résultats de recherche ? Dans cet article, je vais vous donner des pistes concrètes ! Bien sûr, il est impossible d’être exhaustif en un seul article mais j’espère que ces éléments vous mettront sur la bonne voie pour développer votre notoriété !

Une approche différente sur YouTube et sur Google

Si vous avez déjà quelques notions de référencement, vous savez sans doute que dans ce domaine, une part essentielle du travail consiste à identifier les mots-clés que l’internaute est susceptible de rechercher, afin d’utiliser les termes les plus pertinents dans ses contenus.

En créant une vraie adéquation entre ce que l’internaute recherche et ce qu’on lui offre, on parvient à améliorer son positionnement sur les moteurs de recherche… et à gagner du trafic.

Comme le référencement naturel, le référencement vidéo repose en partie sur le même principe. Et comme le référencement naturel, le référencement vidéo ne se limite pas à un raisonnement basé sur les mots-clés. Il y a d’abord quelques spécificités à connaître !

Des intérêts différents

Ce que les gens recherchent sur Google peut être très différent de ce qu’ils recherchent sur YouTube. En effet, d’une plateforme à l’autre, nous adaptons notre comportement à ce que nous attendons du site.

On se tourne souvent vers Google pour obtenir des réponses ou des informations… donc on va y rencontrer une vaste diversité de demandes, avec parfois des questions complètes (« Pourquoi acheter un Mac plutôt qu’un PC », « Comment faire cuire des patates douces au four »). A l’inverse, si vous allez sur un site comme Amazon, les requêtes des internautes vont être beaucoup plus courtes et tournées vers l’achat. Sur YouTube aussi, les comportements s’adaptent…

Prenons l’exemple de la requête « bébé qui rit ». Si je la tape sur l’outil de mots-clés KeywordTool.io, il m’indique que presque personne ne recherche ce genre de terme sur Google en France :

Requête bébé qui rit sur Google
Requête bébé qui rit sur Google

A l’inverse, si je m’intéresse à la même requête sur YouTube… je découvre qu’elle est (un peu) tapée… mais surtout, qu’elle prend une multitude de formes différentes : on cherche des bruitages, des compilations, des bébés qui rient dans leur sommeil, une diversité de demandes qui n’existait pas sur Google.

Requête bébé qui rit sur YouTube
Requête bébé qui rit sur YouTube

Des modes de découverte du contenu différents

Sur un blog ou sur un site, les internautes peuvent découvrir vos contenus par une foule de canaux : le référencement naturel, les réseaux sociaux, les recommandations via des sites tiers, la publicité en ligne, etc.

Sur YouTube, c’est pareil : le trafic peut provenir de différents canaux. Certains sont d’abord externes à YouTube, par exemple lorsque votre vidéo est partagée sur un site tiers ou qu’elle apparaît dans les résultats de recherche Google comme ici :

Vidéos en réponse à certaines requêtes Google
Vidéos en réponse à certaines requêtes Google

Mais le trafic sur une vidéo peut aussi être issu des multiples fonctionnalités de découverte de contenus que propose YouTube sur le réseau social lui-même : recherches sur YouTube, vidéos suggérées, playlists, partage d’une vidéo sur une autre chaîne, écrans de fin, publicité…

Pour gagner du trafic sur YouTube, il faut donc garder à l’esprit que la recherche d’une vidéo n’est pas la seule voie qui vaille pour développer sa visibilité !

Sur quels leviers prend appui le référencement vidéo ?

Si le référencement vidéo ne se limite pas aux mots-clés… que faut-il donc avoir en tête pour optimiser sa visibilité sur YouTube ?

La qualité même de la vidéo

YouTube ne cherche pas seulement à capter des internautes, il cherche à capter des internautes qui passent du temps sur les contenus vidéo et interagissent avec elles. Comme ils l’ont rappelé lors d’une conférence à laquelle j’ai assisté dans un cadre professionnel, les vidéos YouTube peuvent servir une foule d’objectifs (mieux comprendre le monde, apprendre à faire quelque chose, dénicher des tendances, etc).

Un vlog sur un sujet passionnant peut donc se voir attribuer autant de valeur qu’un tutoriel… dès lors que la communauté à laquelle s’adresse la vidéo est intéressée, clique, regarde et s’implique par un commentaire ou un partage.

C’est donc une vraie démarche d’empathie pour poster non pas une vidéo qui n’intéresse que vous… mais une vidéo qui intéresse d’autres personnes que vous ! Mais c’est aussi une quête d’attention. Il y a de plus en plus de contenu en ligne… et de fait, les internautes zappent de plus en plus vite quand un contenu ne les intéresse pas.

Il faut donc capter leur attention vite et tôt pour espérer les retenir le plus longtemps possible sur vos vidéos. Ca passe par exemple par…

  • Le choix de la miniature qui accompagne la vidéo – N’hésitez pas à créer une miniature sur mesure au lieu d’une image choisie au hasard dans la vidéo et veillez à ce qu’elle soit bien représentative du contenu.
  • Le tout début de la vidéo, qui doit capter l’internaute avec la même efficacité que le ferait l’introduction d’un article de blog.
  • La capacité à dynamiser le contenu – C’est particulièrement stratégique dans une vidéo longue, où l’attention de l’internaute peut s’émousser au fil du temps et le pousser à zapper. Vous pouvez essayer de la réorienter, par exemple en modifiant l’angle de la caméra, en insérant une séquence qui crée une rupture (pertinente) avec les précédentes… Le but est de prolonger le temps de visionnage, indicateur précieux pour YouTube !
Bonnes pratiques de référencement vidéo sur YouTube
Bonnes pratiques de référencement vidéo sur YouTube

Les éléments descriptifs de la vidéo

C’est ici qu’il est particulièrement stratégique de prendre en compte ce que les internautes recherchent.

Ca passe par :

  • Le choix des tags – A chaque mise en ligne d’une vidéo, vous pouvez y ajouter des tags pertinents, je vais vous expliquer juste après comment les trouver si vous manquez d’inspiration !
  • Le choix des mots-clés – Je vous le disais en début d’article, les internautes ne se comportent pas tout à fait de la même manière sur Google et sur YouTube, il est donc utile d’avoir dans votre manche quelques outils de recherche de mots-clés pour savoir quels termes sont tapés sur YouTube. Là aussi, je vous en parle un peu plus loin dans l’article
  • Le placement des mots-clés – Les termes clés identifiés doivent apparaître à différents endroits stratégiques, notamment dans le titre de la vidéo, dans sa description mais aussi parmi les tags.

Votre interaction avec votre communauté

Encouragez l’engagement : « likez, partagez, postez un commentaire, abonnez-vous à ma chaîne ». Ce n’est pas pour rien que les plus gros influenceurs sur YouTube répètent ce genre de message à la fin de chaque vidéo. Au-delà de fidéliser et de faire grandir la communauté, ces échanges boostent aussi la visibilité d’une vidéo.

Tout comme sur un blog, répondre aux internautes peut stimuler les échanges et encourager d’autres personnes à prendre la parole.

Pensez également à promouvoir vos vidéos rapidement après leur publication, comme vous le feriez avec un article : ça permet de générer de l’engagement peu après la mise en ligne, un bon moyen d’envoyer un signal positif sur l’intérêt que suscite la vidéo.

Comment trouver les mots-clés pertinents pour votre référencement vidéo ?

Pour trouver des mots-clés pertinents en matière de référencement vidéo, il existe de nombreux outils.

Ne négligez pas les outils gratuits qui sont à votre disposition, à commencer par les suggestions du moteur de recherche YouTube lui-même. YouTube Suggest ne manque pas d’idées si vous commencez à taper un mot-clé…

YouTube Suggest sur un sujet simple
YouTube Suggest sur un sujet simple

Et c’est valable même sur des sujets plus complexes que les chatons mignons !

YouTube Suggest sur un sujet complexe
YouTube Suggest sur un sujet complexe

De quoi nourrir votre réflexion sur la manière de présenter vos vidéos.

Vous pouvez aussi essayer Kparser : en version gratuite, il vous propose non seulement une foule d’idées autour de votre mot-clé initial mais aussi un classement maison fondé sur la fréquence d’utilisation des termes de la requête.

Kparser, un outil de mots-clés pour YouTube
Kparser, un outil de mots-clés pour YouTube

Ici par exemple, il me propose de nombreuses idées… qui peuvent d’ailleurs inspirer des concepts de vidéos en amont de leur production !

Idées de mots-clés pour le référencement vidéo sur YouTube
Idées de mots-clés pour le référencement vidéo sur YouTube

Il existe également des extensions de navigateur pour étudier les tags utilisés par les autres créateurs de contenus, par exemple Tags for YouTube et TubeBuddy for YouTube. Après installation, rendez-vous sur la page d’une vidéo concurrente de la vôtre et utilisez l’extension pour savoir quels tags lui sont associés.

Par exemple, imaginons que je souhaite poster une vidéo sur la ville de York en Angleterre. Il y a justement une balade de 9 minutes à travers York postée par un compte YouTube, qui a recueilli près de 300000 vues en deux ans et demi. Avec l’extension installée, les tags apparaissent tout simplement dans la description de la vidéo :

Tags sur une vidéo YouTube
Tags sur une vidéo YouTube

Parfois, on découvre ainsi par ce biais que certains ont visé large en matière de tags :)

Nombreux tags sur une vidéo
Nombreux tags sur une vidéo

TubeBuddy exige de s’authentifier et d’autoriser l’extension sur YouTube… mais en contrepartie de cette procédure un peu plus exigeante, l’extension vous fournit une foule de statistiques sur les vidéos YouTube de vos concurrents : les tags, mais aussi le classement qu’occupe la vidéo pour ces tags précis, les partages sur les réseaux sociaux, les autres vidéos du même créateur qui apparaissent dans les suggestions, etc.

Statistiques YouTube fournies par TubeBuddy
Statistiques YouTube fournies par TubeBuddy

YouTube Suggest, les outils comme Kparser et les extensions de navigateur comme Tags for YouTube sont trois moyens d’obtenir gratuitement de précieuses informations pour votre propre référencement vidéo : déterminer quels sont les termes clés qui intéressent les internautes, quels sont les tags à ne pas négliger…

Si vous optimisez le référencement vidéo bien après la mise en ligne de vos contenus et que vous disposez de statistiques, elles peuvent aussi être une précieuse source de renseignements. Direction la rubrique « Données analytiques » de votre chaîne. Cliquez ensuite sur une vidéo pour accéder aux statistiques, puis sur l’onglet « Sources de trafic »… et enfin sur la ligne « Recherche YouTube ».

Vous verrez alors les mots-clés qui ont généré le plus de temps de visionnage. Ça peut vous pousser à les ajouter dans la description ou parmi les tags s’ils n’y figurent pas déjà.

Données analytiques d'une vidéo YouTube
Données analytiques d’une vidéo YouTube

Où utiliser les mots-clés pour un meilleur référencement vidéo ?

Une fois que vous avez identifié des mots-clés et des tags pertinents pour votre vidéo, reste à les placer à des endroits stratégiques ! Voici quelques conseils à cet égard !

Titre de la vidéo YouTube

Ne le bourrez pas de mots-clés, faites-y simplement apparaître le terme principal sur lequel vous cherchez à référencer votre vidéo.

Comme sur un site web, n’écrivez jamais un titre décevant par rapport au contenu réel de la vidéo. Certes, vous pousserez peut-être l’internaute à cliquer davantage mais il ne poursuivra pas longtemps le visionnage et vous enverrez au final un mauvais signal à YouTube.

Néanmoins, n’hésitez pas à donner envie de cliquer, le titre est là pour ça !

Description de la vidéo YouTube

Faites en sorte qu’elle soit suffisamment longue pour exprimer l’intérêt qu’il y a à regarder la vidéo, comme si vous « vendiez votre concept » à un inconnu ! Cette description servira elle aussi à aider YouTube à comprendre le sujet que vous traitez… avec l’espoir que la vidéo soit valorisée en retour auprès d’une audience plus vaste, via les suggestions.

Soignez tout particulièrement le début de la description, YouTube affiche les 125 premiers caractères (espaces compris) dans les résultats de recherche donc ça contribue à donner envie de cliquer.

Regardez par exemple ces 2 descriptions : l’une promet des bons plans pour partir à Londres pour pas cher, l’autre vous dit bonjour depuis Londres où elle séjourne avec son copain… Selon la demande initiale de l’internaute, ce n’est probablement pas la même description qui fera mouche ;)

La description YouTube, un impact sur le taux de clic
La description YouTube, un impact sur le taux de clic

Les tags de la vidéo

Ici, pas la peine d’en mettre des dizaines, mieux vaut bien les choisir en vous inspirant si besoin est de ceux postés par les meilleures vidéos sur la thématique, comme je vous l’ai montré.

La vidéo elle-même

YouTube peut aujourd’hui générer des sous-titres automatiquement grâce à la reconnaissance vocale et si la fonctionnalité est imparfaite, elle impressionne néanmoins ! On peut aussi uploader sa propre transcription d’une vidéo… et c’est autant de contenu en plus que l’algorithme peut exploiter pour vous donner de la visibilité.

Autrement dit, il est préférable que le sujet de votre vidéo soit évoqué dans votre vidéo si vous y prenez la parole ;) Voilà qui ne devrait pas être trop difficile !

Et tout le reste !

Le référencement vidéo sur YouTube, à l’instar du référencement naturel, profite aussi du mécanisme d’entraînement qui se crée à mesure que vous postez du contenu qualitatif.

Une chaîne active, qui publie régulièrement des vidéos intéressantes, avec une orientation claire, bénéficiera souvent d’une meilleure visibilité qu’une chaîne inconnue qui poste très occasionnellement. Le réseau social encourage ainsi naturellement ceux qui s’y impliquent.

Comment référencer ses vidéos en-dehors de YouTube ?

La visibilité d’une vidéo, je vous le disais au début de l’article, dépend aussi bien du réseau YouTube lui-même que de ce qui se passe en-dehors de YouTube… et il y a plusieurs manières de promouvoir ses vidéos ailleurs.

Intégrez vos vidéos dans des articles

La vidéo trouve toute sa place dans un article de blog… et si vous voulez maximiser son impact, placez-la de préférence en début d’article, au-dessus de la ligne de flottaison (partie de la page que l’on voit sans scroller).

Elle peut constituer la pièce maîtresse d’un article et à mon sens, elle est très efficace quand on la complète par un article documenté sur le même sujet. Ça permet de prendre la parole sous deux formes différentes, pour diffuser des messages qui s’enrichissent mutuellement. Par exemple, la blogueuse voyage Madame Oreille partage une vidéo… complétée par des explications sur quelques régions clés visitées lors de son voyage… et par des liens pour découvrir ses articles pertinents.

Mise en valeur d'une vidéo
Mise en valeur d’une vidéo

Dans le domaine du digital, le site Moz propose régulièrement des « Whiteboard Fridays » : ils publient une vidéo d’explications d’un sujet sur un tableau blanc… et un très long article associé qui est une transcription « améliorée » de la vidéo.

En tant que lecteur, ça permet de choisir le format avec lequel on est le plus à l’aise… et pour le site, ça permet de bénéficier de longs articles très documentés sur un sujet, un bonus en référencement.

Optimiser le balisage de la vidéo

Quand on publie une vidéo dans un contenu, on peut la marquer par un balisage spécifique : autrement dit, des indications dans le code qui aident Google à comprendre les éléments essentiels de la vidéo (description, titre, date de mise en ligne, miniature, etc).

Google fournit ici un guide d’utilisation de ces données structurées pour les vidéos.

Le célèbre plugin de référencement Yoast propose un plugin complémentaire payant, Video SEO, dédié au référencement vidéo : il ajoute ce balisage vidéo, crée un sitemap dédié pour les vidéos, etc. Un choix qui peut être pertinent pour ceux qui créent régulièrement du contenu vidéo.

Promouvoir la vidéo et obtenir des liens

Il est probable que le référencement des vidéos YouTube dépende en partie des liens que reçoit la vidéo, les liens étant un pilier des stratégies de référencement.

De ce fait, on s’inscrit dans la même logique que sur un site : après avoir optimisé les éléments propres à la vidéo elle-même, sur YouTube (ce que l’on peut assimiler au travail « on-site »), on travaille sa visibilité « off-site » à travers les liens.

N’hésitez pas à partager vos vidéos par vos canaux de communication habituels (newsletter, autres réseaux sociaux) car ce sont autant de moyens de les faire découvrir à des tiers susceptibles de créer des liens vers la page ou la vidéo.

A travers toutes ces bonnes pratiques, il est possible d’améliorer la visibilité de ses vidéos. Reste que la qualité des vidéos et la pertinence de votre « concept » est souvent le meilleur vecteur de bouche-à-oreille qui soit !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

6 commentaires sur “Référencement vidéo YouTube : les bonnes pratiques à adopter

  • Marie

    Bonjour Marlène, très bonne analyse ! Cela me rassure d’ailleurs, car j’utilise l’ensemble des méthodes que tu as évoquées. J’ai commencé à utiliser Tube Buddy il y a quelques mois et je le trouve vraiment très intéressant.
    Pour trouver mes mots-clés j’utilise principalement Google et les recherches suggérées. Belle journée :-)

    Répondre à Marie
    • Marlène

      Hello Marie, merci pour ton retour d’expérience ! Bon dimanche :)

      Répondre à Marlène
  • Reno

    Bonjour,
    J’ai un peu de mal avec les statistiques sur Youtube. J’ai des durées et des vues différentes entre mon tableau de bord et ma page par exemple. Est-ce que les extension comme TubeBuddy ne viendraient pas complexifier la compréhension des statistiques ?

    Répondre à Reno
    • Marlène

      Hello, ce type d’extension fournit des informations différentes puisqu’il s’agit plutôt d’étudier la concurrence. Ça ne me paraît donc pas problématique par rapport aux infos que fournit déjà YouTube.

      Répondre à Marlène
  • Jean-Baptiste Viet

    Très bon dossier sur le référencement vidéo YouTube et Google. Tu as très bien analysé les 4 métriques clés, au delà des méta-données : Typologie des recherches en fonction des cibles / usages, Taux de clic (avec la miniature) le Watch Time (format long) et taux de rétention (maintenir l’attention des spectateurs avec le storytelling). J’espère qu’on aura le droit à d’autres dossiers sur la vidéo sur NoTuxedo ;)

    Répondre à Jean-Baptiste
    • Marlène

      Merci Jean-Baptiste, quand j’ai rencontré les équipes Google pour un update sur leurs priorités avec YouTube, la notion de temps passé et de rétention de l’utilisateur était vraiment leur gros enjeu. Ils avaient d’ailleurs reconnu ouvertement que ça favorisait les créateurs de contenu publiant régulièrement à ceux qui postaient plus ponctuellement.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.