Trouver le propriétaire d’un nom de domaine avec le WhoIs


Comment trouver le propriétaire d’un nom de domaine et savoir à qui appartient un site web ? Le WhoIs peut vous y aider… mais seulement dans certains cas !

Dans cet article, je vais vous expliquer de quoi il s’agit exactement et comment s’en servir. Une information qui peut s’avérer utile si vous rencontrez un problème qui exige de contacter le webmaster d’un site (problème d’accès au site, de plagiat, de diffamation, demande de rachat d’un nom de domaine, etc).

Trouver le propriétaire d'un nom de domaine avec le WhoIs
Trouver le propriétaire d’un nom de domaine : le WhoIs pour vous aider !

Le WhoIs, c’est quoi ?

Le WhoIs est un annuaire qui répertorie l’ensemble des noms de domaine enregistrés et les coordonnées de leurs propriétaires.

Quand on crée un site ou un blog, on prend souvent la décision d’avoir son propre nom de domaine, par exemple cecinestpasunblog.com. Certains font ce choix directement et achètent à la fois un hébergement et un nom de domaine. D’autres commencent par lancer leur projet sur une plateforme gratuite, par exemple cecinestpasunblog.blogspot.com et achètent un nom de domaine plus tard auprès d’un registrar (bureau d’enregistrement de noms de domaine).

Quand vous enregistrez un nom de domaine, vous devez donner vos coordonnées personnelles à l’hébergeur ou au registrar (adresse, téléphone, nom). Encore récemment, le registrar avait l’obligation de transmettre toutes les informations liées au propriétaire d’un nom de domaine pour qu’elles soient mises en ligne dans le WhoIs. Autrement dit, le propriétaire d’un nom de domaine pouvait être retrouvé facilement et par n’importe qui.

Mais ça, c’était avant l’entrée en vigueur du GDPR, la loi sur la protection des données personnelles. Le GDPR ne permet plus de diffuser librement les coordonnées d’une personne, notamment quand il s’agit d’un particulier.

A la date où je mets à jour cet article, les particuliers sont désormais relativement protégés. En revanche, les entreprises continuent à apparaître dans le WhoIs ce qui n’est pas vraiment un problème car les mentions légales d’un professionnel doivent de toute façon spécifier son nom.

Si vous êtes blogueur amateur

La LCEN (loi pour la confiance dans l’économie numérique) oblige tous les propriétaires de site ou de blog à fournir un moyen de les identifier : la loi vous oblige à donner « nom, prénom, domicile et numéro de téléphone ». C’est pour cette raison qu’il est important de ne pas mentir à votre registrar ou hébergeur en donnant un faux nom ou une fausse adresse, vous seriez dans l’illégalité.

D’autre part, pour la plupart des registrars, mentir sur ces informations constitue une violation de contrat et les autorise à supprimer votre nom de domaine… Ce serait dommage de prendre le risque.

Comment rester anonyme dans ce cas ?

Bien que vos coordonnées soient connues du registrar ou de l’hébergeur, vous avez droit à votre anonymat :

« Les personnes éditant à titre non professionnel un service de communication au public en ligne peuvent ne tenir à la disposition du public, pour préserver leur anonymat, que le nom, la dénomination ou la raison sociale et l’adresse du prestataire […] sous réserve de lui avoir communiqué les éléments d’identification personnelle ».

En résumé, vous transmettez les informations à votre hébergeur ou registrar mais, depuis le GDPR, il ne peut plus les rendre publiques dans le WhoIs à votre insu.

Les informations d’identification comme le nom du propriétaire n’apparaissent plus… et elles sont remplacées par la mention « REDACTED FOR PRIVACY » par exemple, tandis que les coordonnées indiquées sont celles du registrar ou de l’hébergeur, comme ici :

WhoIs privé
WhoIs privé

Concrètement, le registrar connaîtra vos informations personnelles et pourra donc les transmettre à la justice en cas de problème légal (si vous êtes accusé de plagiat, d’infraction au droit des marques ou autre) mais ces informations ne seront pas dévoilées publiquement.

Trouver le propriétaire d’un nom de domaine

Si vous avez besoin de savoir à qui appartient un site web, vous devrez faire une recherche dans le WhoIs pour trouver le propriétaire du nom de domaine. J’utilise souvent WhoIs Raynette pour ce faire. Il suffit d’y entrer le nom de domaine qui vous intéresse.

Parfois, vous allez constater que vous n’obtenez aucune information. Dans ce cas, regardez la ligne « Registrar WHOIS Server » et allez faire une recherche directement à l’adresse indiquée. Par exemple, si la ligne mentionne « gandi.net/whois/ » comme dans le cas de mon site, il faut visiter cette page web pour faire la recherche.

Dans le cas d’un site anonyme

Le WhoIs vous fournit plusieurs informations utiles :

  • Registrar WHOIS Server : grâce à cette ligne, vous obtenez le nom du registrar chez qui le nom de domaine a été acheté. Dans mon cas, Gandi.
  • Name Server : c’est l’endroit où sont stockés les fichiers du site web, c’est-à-dire le serveur qui héberge le site. Dans mon cas, « NS1.O2SWITCH.NET ». Vous savez donc par ce biais que mon site est hébergé chez le prestataire O2Switch.
  • Creation Date : c’est la date à laquelle le nom de domaine a été enregistré, le 17 mars 2012 dans mon cas.
  • Registrar Registration Expiration Date : c’est la date à laquelle le nom de domaine va expirer si je ne le renouvelle pas. Quand vous avez repéré le nom de domaine de vos rêves et qu’il est déjà pris, ces informations sont utiles parce que vous pouvez guetter la date d’expiration du nom… et le racheter si son propriétaire ne souhaite pas le renouveler.

Rien qu’avec ces informations, vous constatez qu’il est possible d’avoir des recours en cas de problème avec un site web : si le propriétaire du nom de domaine ne vous répond pas via son site, vous pouvez vous tourner vers l’hébergeur et/ou le registrar qui disposent des coordonnées personnelles du webmaster ou, à défaut, de moyens d’identification annexes (adresse IP, coordonnées bancaires, etc).

Le WhoIs comporte aussi une ligne intitulée « Registrant Email ». C’est une adresse e-mail anonymisée que vous pouvez utiliser pour essayer de contacter le propriétaire du site, sous réserve évidemment qu’il ait fourni une adresse e-mail correcte à son prestataire.

Dans le cas d’un site non anonyme

Les sites appartenant à des entreprises ne sont pas anonymes. Prenons donc l’exemple d’un site d’actualité comme LeMonde.fr.

On retrouve les informations basiques (le nom du registrar, de l’hébergeur, les dates, etc)… mais aussi les coordonnées de l’entreprise ayant enregistré le nom de domaine (Société éditrice du journal Le Monde) :

Le WhoIs du journal Le Monde
Le WhoIs du journal Le Monde

Souvent, vous constaterez que les registrars proposent une adresse dédiée aux abus, qui s’appelle par exemple « Registrar Abuse Contact Email ». Si vous constatez qu’un site plagie intégralement le vôtre par exemple, c’est une manière très rapide et très simple d’agir.

Souvent, dans ce type de cas, le webmaster indélicat fait le mort, ignore vos mails ou ne valide pas vos commentaires. Contacter le registrar ou l’hébergeur permet (parfois) de sortir de l’impasse même si, en l’absence de plainte formelle, beaucoup ont les mains liées et ne peuvent pas agir.

Le WhoIs, un outil à connaître

Le WhoIs est un outil très pratique pour trouver le propriétaire d’un site web et agir efficacement quand vous avez un problème juridique avec un site et que le webmaster ne répond pas. N’oubliez pas que bien souvent, ça ne dispense pas d’un dépôt de plainte formel pour pouvoir faire avancer les choses.

Thèmes : 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

10 commentaires sur “Trouver le propriétaire d’un nom de domaine avec le WhoIs

  • sabrina

    Bonjour,

    Je travaille pour la communication de plusieurs sociétés et j’aurai aimé vérifier si toutes les entreprises sont bien propriétaire de leur nom de domaine. Hors je ne sais pas lire entre les lignes de Whois … Quelle ligne m’indique la propriété ?

    Merci pour votre retour.

    Répondre à sabrina
    • Marlène

      La ligne registrant name devrait vous renseigner ou registrant organization.

      Répondre à Marlène
  • Coco

    Merci beaucoup Marlène ! Rien qu’à l’idée d’avoir ses coordonnées publiées sur la place publique, je me sens défaillir !

    Répondre à Coco
  • agar

    Merci pour ces infos. Sais-tu s’il est possible de rendre anonymes les nom et prenom sans changer de registrar mais avec une option extérieure?

    Répondre à agar
    • Marlène

      Je ne connais pas de société qui propose ce service sans demander également un transfert de nom de domaine. A l’inverse, je sais que certains registrars permettent de l’activer/la désactiver quand on le souhaite. Ça ne coûte rien de contacter le registrar pour poser la question en tout cas ! Peut-être qu’ils auront une réponse plus complète que la mienne :)

      Répondre à Marlène
  • Emilie

    Merci pour toutes ces informations ! Ton article est très intéressant. bon weekend :)

    Répondre à Emilie
  • Florence

    Merci pour cet article très intéressant. Il est vrai que le Whois est un outil idéal pour connaître les propriétaires des sites, mais il peut aussi facilement être caché ou bien comporter de fausses informations malheureusement. C’est souvent le cas des sites qui ne font que du plagiat.

    Répondre à Florence
    • Marlène

      Oui, et c’est d’autant plus vrai quand les plagiaires ne sont pas soumis à la loi française. C’est pour cette raison que contacter l’hébergeur est en général très efficace, notamment quand on a une preuve de l’antériorité du contenu plagié (que ce soit via des sites comme Wayback Machine, un dépôt des articles auprès d’un huissier, etc).

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.