Pourquoi faire de la publicité sur Facebook ? 9 raisons valables de s’y intéresser !


De nombreux blogueurs hésitent à faire de la publicité sur Facebook : est-ce vraiment utile de dépenser de l’argent pour gagner en visibilité ? Cette forme de promotion est-elle intéressante et dans quel contexte l’est-elle ?

Dans cet article, je vous explique pourquoi faire de la publicité sur Facebook est (souvent) une excellente idée !

1. Gagner ses premiers fans pour lancer sa page Facebook

La preuve sociale est l’un des fondements de la communication, que l’on soit sur le web ou pas ! C’est l’idée que lorsque l’on se trouve dans l’incertitude, on va avoir tendance à suivre « ce que fait le plus grand nombre ». Le fait que de nombreuses personnes aient fait quelque chose, acheté quelque chose, pensé quelque chose nous rassure.

Sur Facebook, même chose ! On va plus volontiers liker une page qui a déjà de nombreux abonnés, qu’une page aimée seulement par une poignée de personnes.

Faire de la publicité sur Facebook peut justement vous aider à gagner plus facilement ces premiers fans, une base sur laquelle vous pourrez vous appuyer pour continuer à développer votre page. Ça peut être particulièrement stratégique pour une entreprise qui veut se donner rapidement de la crédibilité à travers une base de fans « respectable ».

Faire de la publicité sur Facebook : un moyen efficace de se faire connaître
Faire de la publicité sur Facebook : un moyen efficace de se faire connaître

2. Accélérer le développement d’une page

Quand vous publiez des contenus sur votre page Facebook, tous vos fans ne les voient pas apparaître dans leur flux. Cette portée naturelle des publications, le fameux « reach organique », ne cesse de baisser au fil des années : en 2012, un statut était vu par 16% des fans d’une page en moyenne ; en 2014, 6.5%. Aujourd’hui, on évoque souvent moins de 2%.

Bien sûr, il existe des solutions pour obtenir le meilleur reach organique possible : veiller à publier des contenus extrêmement qualitatifs, en vous montrant plus sélectif que jamais dans ce que vous postez ; tester différents formats et étudier ce qui plaît le plus à votre communauté ; inciter vos abonnés à interagir avec vos publications (les commentaires, likes, partages sont autant de signes d’intérêt qui poussent Facebook à montrer un statut à davantage de personnes) ; rappeler à vos fans, si besoin est, qu’ils peuvent recevoir des notifications quand vous publiez…

Mais souvent, on reste avec le sentiment que ce n’est pas suffisant et que le bénéfice obtenu n’est pas à la hauteur de l’investissement fourni. Faire de la publicité sur Facebook est alors un bon moyen de gagner de la visibilité sans s’imposer un rythme de publication effréné… et de conserver sa motivation face à un reach organique décevant.

3. Se faire connaître auprès d’une cible très large

Facebook garde un statut à part dans le monde des réseaux sociaux : celui de « réseau universel ».

Mi-2018, 2.23 milliards d’utilisateurs y étaient actifs sur un mois donné, 1.47 milliards s’y connectant au quotidien. Selon Infodocket, un utilisateur passe en moyenne 20 minutes sur Facebook par visite.

Quel réseau social, quel support, peut aujourd’hui se vanter de toucher autant de monde, tous pays confondus ?

4. Mieux connaître son public

Faire de la publicité sur Facebook, c’est accéder à des outils d’analyse extrêmement puissants, sans surcoût par rapport au budget de votre campagne de pub.

Dès la création d’une publicité, vous pouvez effectuer un test par répartition, en créant deux messages différents/deux visuels différents par exemple, pour ensuite identifier la publicité la plus efficace auprès de votre cible.

Tout au long de la campagne et après diffusion, vous pouvez consulter des rapports détaillés qui vous indiquent par exemple le coût d’acquisition par fan (combien vous avez dépensé pour gagner un fan sur votre page), la répartition démographique des gens que vous avez touchés avec votre publicité, etc.

C’est très riche pour mieux comprendre les personnes à qui l’on s’adresse et les messages qui leur parlent.

5. Fidéliser des visiteurs de votre site

Facebook offre une fonctionnalité de remarketing très puissante. Peut-être que le terme vous semble totalement obscur, le principe est pourtant très simple : vous pouvez installer sur votre site un bout de code, que l’on appelle le « pixel Facebook ». Ce bout de code va permettre à Facebook de repérer quels utilisateurs de Facebook visitent votre site, et de les ajouter à une liste.

Au moment de créer une publicité, vous pouvez choisir de la montrer à ces personnes en particulier : elles ont déjà vu votre site, ont donc déjà été sensibilisées à votre univers… et souvent, ça permet d’obtenir de bonnes performances et de toucher des utilisateurs de Facebook très intéressés par votre contenu.

6. Faire de la publicité sur Facebook : des objectifs variés

Le choix est aujourd’hui particulièrement vaste quand on veut faire de la publicité sur Facebook : on peut chercher à obtenir plus de J’aime sur sa page mais aussi obtenir de la visibilité, des clics vers son site web ou son application, des vues de vidéo, etc.

Une campagne de publicité peut aussi stimuler la conversion sur votre site : par exemple, pour inciter les utilisateurs de Facebook à voir votre contenu, s’inscrire sur votre site, y faire un achat ou une recherche…

Les objectifs sont multiples et peuvent donc répondre à une grande diversité de besoins, depuis le cas du blogueur amateur qui veut donner un petit coup de pouce à sa page Facebook jusqu’au blogueur d’entreprise ou blogueur pro qui veut générer des ventes.

7. La publicité Facebook : un ciblage pointu

Facebook vous permet de montrer votre publicité à l’audience de votre choix.

Au-delà de la possibilité de cibler des personnes ayant déjà visité votre site, vous pouvez définir une tranche d’âge, des critères géographiques ou linguistiques, des centres d’intérêt précis. Vous obtenez à chaque fois une estimation de la portée potentielle de votre campagne de publicité… et des résultats que vous pouvez attendre en moyenne.

Ce ciblage très fin permet d’adapter son message à son public et de proposer aux gens un contenu vraiment pertinent pour eux. Ainsi, tout le monde s’y retrouve : vous gagnez des abonnés… et ces abonnés découvrent un univers qui leur correspond.

Une publicité bien pensée, un bénéfice partagé !
Une publicité bien pensée, un bénéfice partagé !

Parfois, le ciblage permet aussi de toucher un public qui ne vous aurait pas forcément trouvé autrement. A titre d’exemple, sur mon blog voyage, faire de la publicité Facebook m’a fait gagner pas mal d’abonnés de plus de 55 ans qui n’étaient pas forcément ma cible première… et ce sont des « fans » que j’apprécie beaucoup car ils sont souvent plus enthousiastes et actifs que les plus jeunes : ils partagent, ils viennent commenter sur le blog, ils likent… et en tant que blogueur, c’est agréable de susciter ce genre de réaction !

Certains peuvent être tentés de recourir à l’achat de fans Facebook alors que faire de la publicité sur Facebook permet, grâce à un bon ciblage, d’acquérir un nombre similaire de fans de manière bien plus qualitative.

A titre d’exemple, un site français spécialisé dans cette « vente de fans » propose un pack de 100 fans pour 15€. Quand j’ai lancé la page Facebook de mon blog voyage, j’ai fait une petite campagne de pub de 15 dollars pour lui donner un coup de pouce… avec 139 mentions J’aime à la clé ! Et très peu de désabonnements.

8. La publicité Facebook est un moyen de promotion peu cher

On peut obtenir des résultats dès les premiers euros dépensés. Sur le voyage, je constate un « coût d’acquisition par fan » entre 0.16 et 0.20€ sur ma page. Autrement dit, pour 1€ dépensé en publicité je pourrais espérer gagner 5-6 fans.

Ce genre de somme est à la portée de la plupart des bourses. Pour ma part, ça m’a permis de donner un coup de pouce à la page à son lancement… et je peux faire de la publicité sur Facebook de manière ponctuelle quand je souhaite promouvoir un post qui me tient particulièrement à cœur, comme ça a été le cas quand j’ai publié une série d’articles sur le camp d’Auschwitz-Birkenau.

9. Des résultats immédiats

Le suivi statistique d’une campagne de publicité Facebook est mis à jour pratiquement en temps réel… si bien que vous pouvez suivre vos performances au fur et à mesure, et ajuster la campagne en cours de route si nécessaire.

Imaginons que vous constatiez à mi-parcours que votre campagne suscite beaucoup d’interactions de la part des femmes mais quasiment aucune de la part des hommes. Il peut être très pertinent de modifier l’audience de la publicité afin de la montrer seulement aux femmes, histoire d’éviter de « gaspiller du budget » sur une cible visiblement moins passionnée !

Au-delà de cette notion d’ajustement, faire de la publicité sur Facebook permet d’avoir des résultats immédiats. Contrairement à certains leviers comme le SEO qui demandent souvent quelques mois de patience avant de voir si les optimisations effectuées sont réellement efficaces, la publicité offre un retour très rapide.

Ces 9 raisons que j’ai évoquées sont, à mon sens, valables pour se lancer et faire de la publicité sur Facebook !

Avez-vous déjà effectué des campagnes de pub sur Facebook ? Les résultats obtenus ont-ils été à la hauteur de vos attentes ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

15 commentaires sur “Pourquoi faire de la publicité sur Facebook ? 9 raisons valables de s’y intéresser !

  • Yohann

    Bonjour,
    Pas fan de facebook surtout avec le nouvel algorithme qui fait que la portée organique est très faible. Du coup, l’aspect fid est compliqué sauf si tu arrives à faire mettre ta page en favorie (étoile facebook).
    Après, en terme de business, cela dépend vraiment dans quoi tu es. Je pense que c’est intéressant sur des one-shot, des opé commerciales vraiment intéressantes mais pour du business régulier, pas sur du tout. Après, certes ce n’est pas cher mais tu es à 5€ mini hebdo (pas tjs consommé mais qd même)… ça peut vite monter.
    Facebook reste primordial en relation client, échanger avec les « vrais » fans.

    Répondre à Yohann
    • Marlène

      Je m’adresse avant tout à des blogueurs et pour cette cible, le plus intéressant à mon sens est la relation que ça apporte avec la communauté, un échange un peu différent de ce qu’on peut avoir sur un blog… et des opportunités d’élargir sa cible.

      Cette dimension visibilité/partage reste intéressante à exploiter mais par exemple, je ne m’appuierais pas en priorité sur Facebook pour générer des ventes, je pense que quitte à payer j’irais plutôt vers de l’AdWords avec une bonne landing page derrière. Mais comme tu le dis, selon le secteur on n’a pas le même usage de la plateforme.

      Répondre à Marlène
  • Adeline

    Bonjour Marlène,
    J’ai réalisé ma première pub Facebook il y a plus d’une semaine et le nombre de clics vers mon blog m’a assez bluffée.
    Par contre, je ne comprends pas très bien l’installation de « Pixel », j’ai pas trouvé de tuto, hormis celui de Facebook qui propose d’installer une extension de plus… tu aurais quelque chose sous la main ? En plus j’ai eu l’impression que c’était vraiment un outils dédié qu’au WooCommerce.

    Répondre à Adeline
    • Yohann

      Bonjour, le pixel est à installer dans le header du site. Si tu es sous wordpress, tu peux le faire avec le FTP, par contre, jamais utilisé de plugin pour ça…

      Répondre à Yohann
    • Marlène

      Hello Adeline, j’ai rédigé un tuto que je publierai le 28 novembre sur l’installation du Pixel ;) J’essaie d’équilibrer un peu mes nouveaux articles pour ne pas publier une salve de contenus sur un même sujet mais l’article est déjà prêt !

      Répondre à Marlène
  • Isabelle

    Bonjour, cet article m’interpelle aussi car j’envisage un peu de pub facebook pour certains articles de mon blog. Faites-vous une distinction entre le boost d’un post et la pub ? Selon-vous lequel a le plus de chance d’avoir des répercussions positives par rapport à l’investissement ? Merci :)

    Répondre à Isabelle
    • Marlène

      Bonjour Isabelle, oui il y a des différences entre toutes les options publicitaires… et tout dépend de l’objectif qu’on se fixe. Si c’est de donner de la visibilité à un contenu précis, parce qu’on organise un événement/un lancement de produit par exemple et qu’on veut pousser l’article qui en parle, le boost de post peut être utile. Si on veut gagner des abonnés « sur le long terme », dans une logique de constitution d’une base de fans, la publicité vers la page est plus intéressante.

      Répondre à Marlène
    • Isabelle

      Ok merci beaucoup pour ces précisions.

      Répondre à Isabelle
  • Suny ☼

    Ton article tombe à point, car je vais prochainement tester les pubs Facebook pour promouvoir mes sites ! Je vais bien voir ce que ça donne.
    Par contre, certains me disent qu’il faut au moins investir 50 ou 100 euros pour avoir vraiment des résultats bénéfiques, je ne sais pas quoi en penser, je vais tester. Je me ferai mon propre avis.

    Répondre à Suny
    • Marlène

      Je n’ai pas fait ce constat mais tout dépend de ce que les gens entendent par « résultats bénéfiques ». La personne qui espère gagner 500 abonnés avec 10 euros risque d’avoir du mal :)

      Répondre à Marlène
  • Virginie Neleditesapersonne

    Merci pour cet artcile qui me donne des éléments sur un sujet qui me questionne beaucoup … Pour avoir pratiqué les FB ads dans un contexte pro, j’avais été très déçue des résultats, malgré un ciblage très (trop ?!) pointu. Certainement que le message n’était pas percutant. Je n’ai jamais franchi le pas pour mon blog – Mais j’avoue avoir été tentée plus d’une fois ! Il me semblait que parmi les différents témoignages que j’ai eu, plusieurs se plaignaient d’avoir un reach très diminué des post non sponsos depuis qu’ils avaient testé du payant (vs avant test). Quel est ton avis sur la question ?

    Répondre à Virginie
    • Marlène

      Hello Virginie, je n’ai jamais fait ce constat pour ma part, au contraire, mon reach organique moyen a augmenté de 67%. Je n’ai pas de statistiques « à grande échelle » mais ça veut au moins dire s’il y a une baisse chez certains, elle n’est pas systématique.

      Répondre à Marlène
    • Virginie Neleditesapersonne

      Merci pour ton partage d’expérience ! C’est rassurant :-) Je parle aussi de très petits volumes, donc il est probable que les variations soient beaucoup plus visibles mais liés à d’autres facteurs ! 1 point de plus pour le sponso, je vais bien finir par craquer ;-)

      Répondre à Virginie
  • Raphael

    Bonjour Marlène,
    Merci pour cet article, j’ai vraiment aimé.
    Je suis actuellement en train de booster ma page et les résultats sont convaincants. Le plus fou c’est la précision que l’on peut obtenir au niveau du ciblage grâce au pixel.
    Bonne journée et à bientôt
    Raphaël

    Répondre à Raphael
    • Marlène

      Absolument et (je ne vais pas le dire trop fort) je trouve que ça reste à la portée de la quasi-totalité des bourses, contrairement à d’autres solutions comme AdWords où le ticket d’entrée est cher. Certes, ce n’est pas la même force de frappe d’un point de vue commercial mais un « petit site » peut avoir beaucoup de mal à dégager du budget pour être présent sur AdWords, surtout si le sujet est un tant soit peu concurrentiel… alors que Facebook Ads est accessible au plus grand nombre.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.