L’hébergement web expliqué à ma grand-mère : définitions faciles !


Quand on décide de prendre un hébergement web payant pour son blog ou son site, on arrive souvent dans un monde obscur peuplé de vocabulaire technique étrange. Quelle est la définition d’un hébergeur web ou d’un hébergement ? Comment ça marche ?

Dans cet article, je vais vous expliquer avec des mots et des comparaisons très simples comment fonctionne un hébergeur web. Au lieu de vous donner des définitions compliquées de l’hébergement Internet, je vais plutôt prendre des comparaisons simples pour vous aider à comprendre de quoi il s’agit ! J’espère que ça vous aidera à vous sentir moins perdu lors de vos premiers pas dans cet univers !

Différents types d’hébergement web

Imaginez Internet comme une grande ville. Dans une ville :
> Quand on veut construire une maison, on a besoin de matériaux… et on n’installe pas sa maison n’importe où, on la construit sur un terrain.
Sur Internet, c’est pareil :
> Quand on veut construire un site, on a besoin de fichiers. Il y a par exemple un fichier qui contrôle le design, un fichier qui permet de se connecter à l’administration, etc… et on n’installe pas ces fichiers n’importe où, on les stocke sur une machine que l’on appelle un serveur.

Les Sims
Ça se passe comme dans les Sims !

Un hébergeur vous loue un espace sur un serveur où vous allez pouvoir installer votre site. Il existe plusieurs cas de figure :

  • Les plateformes gratuites = l’hôtel : quand vous arrivez dans un hôtel, les murs et les meubles sont déjà là (enfin, j’espère pour vous !) et vous n’avez plus qu’à poser vos valises. Sur une plateforme d’hébergement de blogs comme Blogger ou WordPress.com, c’est pareil. Vous avez juste à vous inscrire et vous pouvez en 5 minutes commencer à écrire votre premier article. Vous n’avez pas à gérer l’installation des fichiers, la maintenance, la sécurité… de la même manière qu’à l’hôtel, ce n’est pas à vous de régler les problèmes de plomberie ou de faire le ménage !

    Mais le problème, c’est qu’à l’hôtel, on ne peut pas faire tout ce qui nous plaît : remplacer ce vieux fauteuil à fleurs par un canapé design, ce n’est pas très conseillé ! Avec les plateformes gratuites, c’est pareil : on vous impose des limites. Parfois, c’est le design que vous ne pouvez pas personnaliser à 100% ; parfois, c’est la monétisation qui est interdite, etc.

  • L’hébergement mutualisé = l’appartement : quand vous habitez dans un appartement, vous avez une certaine liberté, vous pouvez choisir votre déco et vos meubles… mais malgré tout, il y a des règles de vie en collectivité à respecter. On ne fait pas trop de bruit pour ne pas déranger les voisins !

    L’hébergement mutualisé, c’est un peu le même principe : on stocke plusieurs sites sur un même serveur. Chacun a son indépendance, son nom de domaine, son look, chacun fait ce qu’il veut chez lui… mais si le site devient trop gros ou trop visité, il peut commencer à déranger les voisins ! On passe alors à un autre type d’hébergement.

  • L’hébergement dédié = la maison individuelle : quand vous avez un énorme site web, vous consommez beaucoup de ressources. Imaginez un site qui reçoit des millions de visiteurs par mois : ça fait des tas d’images et de pages consultées, des tas de clics. Si on laisse le site en question sur un hébergement mutualisé, il va à lui seul consommer toutes les ressources et les autres sites du même serveur vont ramer, être lents… Du coup, on installe les gros sites sur des serveurs dédiés, comme des maisons individuelles, où ils ne dérangent pas les voisins !

Vous l’aurez compris : votre blog sera hébergé sur un hébergement mutualisé… sauf peut-être s’il commence à recevoir des centaines de milliers de visites par mois !

Hébergement Windows ou hébergement Linux

Quand vous allez partir à la recherche d’un hébergeur web, il faudra donc regarder les offres d’hébergement mutualisé… et plus précisément les offres d’hébergement mutualisé Linux. Vous allez découvrir en vous promenant sur certains sites qu’on vous parle d’hébergement Linux et d’hébergement Windows. Souvent, quand on débute, on se dit “Ah mais moi j’utilise Windows alors il me faut un hébergement Windows”. Ça n’a rien à voir.

Vous le savez sûrement : les fichiers des sites web sont écrits avec des langages informatiques. Vous avez peut-être entendu parler du HTML… mais il existe plein d’autres langages : le Javascript, le PHP, etc. La plupart des plateformes pour créer des sites web (WordPress, Drupal, etc) utilisent surtout le langage PHP. Et pour simplifier, l’hébergement Linux permet de gérer le PHP tandis que l’hébergement Windows est destiné à ceux qui font des sites avec les technologies de programmation ASP. Ça ne nous concerne donc pas quand on installe WordPress par exemple.

Choisissez donc un hébergement Linux si vous voulez installer WordPress, même si vous avez Windows sur votre ordinateur !

Le FTP, les bases de données, les noms de domaine, c’est quoi tout ça ?

Quand vous vous inscrivez chez un hébergeur, vous avez droit à un petit espace réservé sur un serveur. Par défaut, c’est un espace qui a un nom très moche, par exemple cluster9222.monhebergeur.net/~nomdemonblog/ Cette adresse étant impossible à mémoriser, vous allez acheter un joli nom, le nom de domaine, par exemple “notuxedo.com”. Souvent, quand vous achetez un hébergement, on vous offre un nom gratuit pour aller avec.

Résumons : on a un espace à nous sur un serveur, c’est notre petit appartement douillet ; on a un nom de domaine, c’est un peu comme l’adresse de cet appartement. Quand on donnera l’adresse à des gens, ils pourront facilement venir dans notre appartement (= notre site).

Le problème, c’est que pour l’instant, on n’a pas de site !

Enfant qui fait oops

Où trouve-t-on les fichiers du site ?

Je vous l’ai dit : un site, ça se compose de tout un tas de fichiers. Où trouve-t-on ces fichiers ?

  • Ceux qui savent écrire du code peuvent décider de les créer de A à Z ! Les grands fous…
  • La plupart des gens vont partir de fichiers déjà prêts… par exemple, les fichiers de WordPress, les fichiers de Drupal ou les fichiers d’une autre plateforme. On peut aller télécharger ces fichiers sur le site officiel des différentes plateformes. Par exemple, pour télécharger WordPress, on va sur le site de WordPress.

Le FTP

Là, vous allez me poser une deuxième question : “maintenant que j’ai les fichiers, j’en fais quoi ?” Il faut envoyer ces fichiers sur le serveur… et pour ça, on utilise ce qu’on appelle un client FTP. Ça l’air très savant et très compliqué comme ça… mais en vrai, ça veut juste dire que c’est un logiciel qui envoie des fichiers sur un serveur. FTP veut dire “File Transfer Protocol” (= protocole de transfert de fichiers).

C’est un peu comme un déménageur qui vient apporter vos meubles dans votre appartement.

C’est donc un simple logiciel que l’on installe sur son ordinateur. Filezilla est l’un des plus connus et il est gratuit. On l’installe, on lui donne l’adresse du serveur (votre hébergeur vous l’envoie dans votre mail d’inscription), il se connecte à votre serveur… et hop, il n’y a plus qu’à faire glisser tous les fichiers dans la fenêtre du logiciel et ça les envoie sur le serveur ! Je vous en parle plus en détail dans mon tutoriel d’installation de WordPress.

Les bases de données

Vous allez me poser encore une autre question : “oui, mais si tout le monde utilise les mêmes fichiers, comment fait-on pour avoir des sites différents à l’arrivée ? Sur mon site à moi, je ne veux pas les mêmes articles que sur le site du voisin !” C’est possible parce que des plateformes comme WordPress fonctionnent grâce à un double système :

  • Certaines informations sont stockées dans des fichiers.
  • D’autres informations sont stockées dans une base de données.

Prenons une comparaison facile à comprendre : si vous avez un téléphone portable et qu’on démonte le téléphone, on y trouvera les mêmes composants que dans tous les téléphones du même modèle. Mais vous pouvez lui mettre une coque personnalisée et vos messages, eux, sont bien personnels aussi ! Sur le web, c’est pareil : si vous utilisez WordPress, vous avez les mêmes fichiers de base que tous les gens qui utilisent WordPress dans tous les pays du monde… mais la base de données, elle, stockera des informations uniques sur votre site.

Par exemple, sur WordPress, la base de données stocke tous vos articles, le nom de vos catégories, etc.

J’espère que cet article vous aidera à y voir un peu plus clair sur la définition de l’hébergement web. Vous allez pouvoir passer aux choses sérieuses… par exemple installer WordPress chez un hébergeur web pour créer votre site ou votre blog !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 commentaires sur “L’hébergement web expliqué à ma grand-mère : définitions faciles !

  • virgile

    Bonjour,
    Merci pour l’article. Très clair.
    J’ai mon hébergeur et souhaite avoir mon site wordpress. on me propose une installation automatique. Je crois comprendre que j’aurai moins de liberté qu’en installant manuellement wordpress via filezilla par exemple. Mais ce qui me fait peur ce sont ces fameux “thèmes enfants” et ces mises à jour qui écrase tout. En me lançant dans l’installation manuelle j’ai peur d’être noyé par ce genre de déconvenues. Qu’en pensez vous? Et ensuite deuxième question, si je peux me permettre, avec l’installation automatique que mon propose mon hébergeur via mon cpannel est ce que je pourrais telecharger des plugins, des thèmes payants et autres extensions? Merci de votre réponse.

    Répondre à virgile
    • Marlène

      Les modules d’installation prêts à l’emploi des hébergeurs n’empêchent pas quoi qu’il arrive de devoir faire les mises à jour de son site par la suite. C’est juste une aide à l’installation, que je ne conseille pas car on n’a aucun contrôle en général sur des paramètres par défaut qui ne sont pas optimaux, notamment en termes de sécurité.

      Mais une fois l’installation effectuée, dans tous les cas il faut mettre à jour son site et donc se pencher sur la question du thème enfant si on apporte des personnalisations à son thème.

      Pour la deuxième question, il faut demander à votre hébergeur. En général, le module d’installation se résume à être un module d’installation. Vous pouvez ensuite faire tout ce que vous voulez avec votre site WordPress comme n’importe quel utilisateur. En revanche, si votre hébergeur est un site comme WP Serveur, qui propose une solution “clés en main” de gestion de WordPress, il peut y avoir des limitations.

      Répondre à Marlène
    • virgile

      Bonjour,
      Merci pour votre réponse. Je vais opter pour une installation manuelle alors. J’espère que je ne pataugerais pas. Les services que vous offrez sur ce blog sont vraiment géniaux! Merci à vous d’aider les gens à ce point.

      Répondre à virgile
    • Marlène

      Merci Virgile, bon courage pour l’installation. C’est difficile la première fois… mais formateur ;)

      Répondre à Marlène
  • mistigriffe

    Génial quand tu expliques comme ça ;-)

    Répondre à mistigriffe
  • Kingamattack

    Merci beaucoup pour cet article, je me lance dans le développement mobile et j’ai toujours eus quelque lacunes dans le web. Ce genre d’article est exactement ce qu’il me fallait.

    Continues comme ça !

    Répondre à Kingamattack
    • Marlène

      Merci, ça doit être intéressant le développement mobile et plein de perspectives en ce moment :)

      Répondre à Marlène
  • Fatima

    Salut!
    Je suis nouvelle et j’ai vraiment aimée cet article.
    Pas plus tard qu’hier je me posais la question sur les types d’hébergements.
    Je m’y retrouve maintenant.
    Merci

    Répondre à Fatima
    • Marlène

      Hello Fatima, contente d’avoir pu éclairer ta lanterne (= expression tout droit sortie de mon stock d’expressions vintage ^^).

      Répondre à Marlène
  • Lesvoyagesdesolene

    Hello,

    Merci pour cet article, je viens de créer mon blog et je suis déjà passée par la procédure, donc ça devient un peu plus clair. Cependant, il y a encore énormément de points qui restent flou pour moi. Sur wordpress.org je vois que l’on peut modifer énormément de choses directement sur le CMS, cependant, il y a certains points que je souhaiterai modifier (comme la traduction de mon thème), et ça si j’ai bien compris c’est dans les fichiers du thème et non dans la base de donnée?
    Je n’ose pas encore m’aventurer dans le code de mon thème de peur de faire des bétises :p (Je ne sais pas si tu as fait un article à ce sujet…)

    Merci pour tes conseils!

    Solène

    Répondre à Lesvoyagesdesolene
    • Marlène

      Hello, la traduction se fait soit directement dans chaque fichier du thème, soit sous forme d’un fichier langue à l’intérieur du thème (fichiers qui portent les extensions .mo et .po et se modifient avec le logiciel Poedit).

      Répondre à Marlène
  • eleutheromania

    re coucou ! j’espère que tu va bien :)
    cet article m’a vraiment vraiment aidé, j’avais réellement besoin de ces explication là mais comme toujours j’ai encore une ou deux petites questions :
    – sur la plateforme où je suis (eklablog.com) c’est une plateforme gratuite et je m’y sens très bien, et peut également se créer une rubrique “blog secret” qui est protégé par un mot de passe, j’aimerais bien avoir un truc exactement comme ça mais avec wordpress et linux et autre, est ce possible ?

    – tu parle plus exactement de wordpress sauf que moi je ne suis pas à l’aise la dessus notamment à cause du “blog secret” que ne peux avoir et en raison des choses trop complexes la dessus. Y’aurait il d’autre possibilités ? si oui, comme quoi par exemple ?

    Merci d’avance, je suis vraiment désolé de te déranger avec mes questions compliqué.
    Bisous, Eleutheromania

    Répondre à eleutheromania
    • Marlène

      Sur WordPress, on peut tout à fait avoir une partie “blog secret” comme tu dis. Beaucoup de gens le font par exemple pour créer une rubrique réservée à leurs proches (préparation d’un mariage, photos de famille, etc). En gros, après avoir installé WordPress, tu peux ajouter en quelques clics des “extensions”, c’est-à-dire des fonctionnalités supplémentaires qui t’offrent encore plus de possibilités avec ton blog.

      Il existe des milliers d’extensions et certaines permettent justement de gérer un blog avec plusieurs niveaux d’accès (je pense à une extension qui s’appelle “User Access Manager”) : des parties accessibles à tout le monde et des parties réservées aux “inscrits” par exemple. On peut aussi rendre son blog totalement privé, créer des articles protégés par mot de passe, etc.

      Mais la question qu’il faut te poser, c’est pourquoi vouloir à tout prix passer à un hébergement payant si tu arrives déjà à faire tout ce que tu veux avec ta plateforme actuelle ? Même si j’essaie ici de simplifier les choses, il faut quand même être honnête : avec un hébergement payant, il faut mettre un peu les mains dans la technique, avoir l’envie de comprendre “comment ça fonctionne”, de se creuser la tête pour arriver à faire ce qu’on veut. Et si tu es “très bien” avec ta plateforme actuelle, pourquoi as-tu envie de prendre un hébergeur ? ;)

      Répondre à Marlène
    • eleutheromania

      re bonjour :)

      je te remercie pour ta réponse, maintenant c’est plus clair dans ma tête en ce qui concerne les blog payants !
      justement dans la plateforme où je suis, il y a déjà beaucoup de possibilité déjà c’est pour ça que je suis bien la bas. Je suis aussi au courant qu’avoir un blog payant et avec le nom de domaine c’est un peu compliqué vu tes explications mais en voyant d’autres blog certaines fois j’ai cette envie de voir que le mien aussi soit un jour “un blog pro” seulement je ne songe pas à cette transformation dès maintenant puisque j’ai peu de trafic, c’est plutôt pour l’avenir que je me demande si je devrais me déplacer dès maintenant sur wordpress ou si je reste là ou je suis actuellement.

      bref, c’est vrai que c’est la question que je devrai me poser mais vu l’influence que l’on a autour de nous, on a bien envie d’avoir un blog assez bien quand même :)

      sinon mille merci pour tes conseils, ils me sont très utiles, je te souhaite d’ailleurs une bonne continuation et continue toujours à soutenir ton public, je crois que c’est une des choses la plus importante et c’est ce que j’apprécie énormément chez toi :)

      des bisous, Eleutheromania :) <3

      Répondre à eleutheromania
    • Marlène

      Si tu es sûre de ton choix et de vouloir à terme passer sur WordPress et chez un hébergeur, alors oui, il faut mieux le faire tout de suite parce qu’Eklablog ne gère pas du tout les transferts vers d’autres plateformes. Ça veut dire qu’au moment du transfert, tu devras non seulement transférer à la main chaque article mais tu perdras sans doute aussi tout le référencement acquis.

      L’autre option, c’est de créer un blog sur WordPress.com (= WordPress en hébergement gratuit). Le jour où tu veux passer à un hébergement payant, ils proposent un pack de redirection qui te permet de ne pas trop perdre ton référencement. Reste à savoir si la plateforme peut convenir à tes besoins. J’ai parlé ici de la différence entre le WordPress gratuit et le WordPress hébergé chez un hébergeur : WordPress.com ou WordPress.org : la grande comparaison.

      Répondre à Marlène
    • eleutheromania

      coucou :)

      merci pour l’article sur wordpress.com ou wordpress.org je vais aller le lire de suite !
      alors merci pour tes solutions seulement j’ai bien réfléchie et j’ai pris quelques conseils auprès d’autres personnes, sachant aussi que j’ai déjà été sur wordpress mais que je n’ai pas spécialement appréciée cette plateforme, je ne préfère pas prendre de risque et je veux bien rester là ou je suis :D

      merci pour tout tes conseils, je suis sûr qu’il me serviront tôt pou tard !

      bisous bisous :)

      eleutheromania :)

      Répondre à eleutheromania
  • Julie

    Ah merci pour cet article, c’est un peu plus clair pour moi!
    Dans le cadre de mon projet professionnel, j’ai l’intention d’ouvrir un site sur WordPress mais je dois avouer que je suis loin de maîtriser le langage. J’ai l’impression d’apprendre une nouvelle langue!!

    En tout cas, tes articles sont vraiment très bien écrits, un vrai régal à lire, bravo et encore merci pour ce partage!

    Répondre à Julie
    • Marlène

      Merci ! Quand on débute, le secret c’est d’y aller étape par étape. Notre cerveau se “fatigue” naturellement quand il doit emmagasiner de nouvelles informations. Si tu regardes la conduite par exemple, un jeune conducteur est épuisé d’avoir un peu conduit parce que son cerveau fait attention à chaque détail (la route, les bruits de la voiture, les gestes, la position du corps, l’orientation du regard). Avec le temps, un certain nombre de choses deviennent automatiques et le conducteur devient capable de faire la conversation tout en regardant la route.

      Avec le web, c’est pareil : au début, il y a tellement de choses à retenir qu’on se fatigue vite… Je conseille toujours de ne pas vouloir aller trop vite. Prendre le temps de choisir son hébergeur un jour. S’inscrire et prendre le temps de découvrir l’interface d’administration un autre jour (repérer les rubriques, aller voir ce qu’on peut faire dans chacune, etc). Préparer l’installation le troisième jour. La faire le quatrième jour. Et ainsi de suite :)

      Répondre à Marlène
  • Sophie

    J’adore cet article, j’ai l’impression d’avoir appris pleins de choses :)

    J’aimerai créer un blog “beauté”, mais ça m’angoisse affreusement – peur de mal m’y prendre, que ce ne soit pas assez bien écrit,et puis il y en a déjà tellement, et toutes les blogueuses beautés ont l’air parfaites et j’ai pas envie de devoir m’engager à l’être tout le temps, etc! Enfin bon, finalement j’abandonne toujours l’idée jusqu’au jour où je re tombe sur un produit magique et j’ai de nouveau envie de me lancer pour partager mes découvertes…pas compliquée la fille hein ? :)

    En tout cas je découvre ton blog depuis qqes jours et j’aime beaucoup, vraiment, il est très intéressant.Je reviendrai !

    Belle nuit

    Répondre à Sophie
    • Marlène

      Hello Sophie, il faut que tu lises mon article sur la peur d’entreprendre, toi ;)

      Tu ne perds vraiment rien à te lancer. Il faut juste être consciente qu’au début, c’est difficile. Ça l’est pour presque tous les blogs parce qu’il faut souvent plusieurs mois pour se faire connaître. C’est là que beaucoup abandonnent, persuadés de ne pas être à la hauteur, etc. Une fois cette période de démarrage passée, je suis sûre que tu peux te faire une place !

      Regarde mon blog : il ne parle pas de sujets révolutionnaires, il a 9 mois et pourtant, il a trouvé son public :) Côté beauté, je pense à des filles comme Cécilia (AutourdeCia.fr) : son blog est jeune (un peu plus d’un an) et elle aussi a beaucoup de fidèles. Et puis, il y a plein de blogueuses “imparfaites” qui ont elles aussi trouvé leur public. Côté mode, il y a la blogueuse de “Deltreylicious” par exemple : elle a un blog gratuit sur Eklablog sans design “ultra-épuré”, elle n’hésite pas à raconter à ses lectrices ses boulettes et ses ratés, elle ne s’habille pas chez CDC et Sandro mais plutôt sur des sites chinois et des boutiques pas chères… et elle a plein de commentaires !

      Répondre à Marlène
    • Sophie

      Merci pour ce petit mot, je vais aller jeter un coup d’oeil sur ces blogs et lire ton article :) Je me suis inscrite sur la plateforme hellocoton, j’ai pas de blog et pourtant on me laisse des messages de bienvenue et genre “je file découvrir ton univers”. C’est sympa mais bizarre car je n’ai pas d’univers puisque pas de blog, c’est possible que ce soit un texte tout écrit que des blogueurs envoient à des nouvelles pour se faire connaitre ou c’est vraiment par sympathie ?

      C’est la dernière question, promis :) belle soirée et encore merci pour ton conseil ! xxx

      Répondre à Sophie
    • Marlène

      Beaucoup de blogueurs font en effet ça pour se faire connaître, dans l’espoir que tu t’abonnes à eux. Je te conseille d’ailleurs, le jour où tu lanceras ton blog, de créer un nouveau compte. Quand tu es “nouvelle”, tu apparais dans l’annuaire d’Hellocoton comme “nouvelle” et beaucoup viennent donc te souhaiter la bienvenue… donc si tu as un nouveau compte et un nouveau blog, tu pourras glaner tes premiers abonnés assez facilement comme ça :)

      Répondre à Marlène
  • Bouquiner

    Ayant un homme passionné par l’informatique et qui fait de l’hébergement web, ça me parlais déjà mais ton explication est vraiment top !

    Répondre à Bouquiner
    • Marlène

      Merci ! L’avantage c’est qu’il peut te dépanner si tu as des questions/des problèmes :)

      Répondre à Marlène
  • marie kléber

    C’est compliqué mais déjà un peu plus clair. Je comprends les mots c’est déjà un début.
    Pour la mise en pratique, c’est pas gagné mais hâte de lire ton billet sur l’installation de wordpress. Je me pose encore beaucoup de question pour mon blog et j’avoue que j’aimerais vraiment pouvoir avoir mon espace pour le customiser à ma convenance.
    Merci Lou!

    Répondre à marie
    • Marlène

      De rien ! Le billet sur l’installation risque de paraître un peu indigeste parce que forcément, la première fois que tu suis la procédure, tout est nouveau. Ça représente beaucoup d’informations à emmagasiner, beaucoup de questions sans réponse… et sans “mettre les mains dedans”, ça paraît aussi très abstrait. Je vais essayer d’être claire quand même :)

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.