Comment développer sa page Facebook en partant de zéro ?


Comment développer sa page Facebook et augmenter les J’aime quand on part vraiment de zéro ? Que l’on n’a aucun fan ? C’est une question à laquelle il est difficile de trouver une réponse sur le web.

Bien sûr, on obtient facilement des conseils techniques pour créer une page Facebook et la personnaliser, concevoir de beaux visuels… mais comment gagner des fans quand on est tout seul à aimer sa page ? C’est parti pour quelques conseils stratégiques !

1. Facebook est-il fait pour vous ?

Avant de vous jeter à corps perdu dans la création d’une page Facebook, commencez par vous poser quelques questions.

Pouvez-vous vous investir ?

Alimenter régulièrement un réseau social demande du temps. Êtes-vous prêt à consacrer ce temps à votre page Facebook ? Si vous avez déjà plusieurs réseaux sociaux à alimenter, c’est une question qui mérite réflexion.

Que fait votre cible sur Facebook ?

Facebook touche toutes les générations donc il est rare d’avoir une cible qui n’y soit pas du tout présente. En revanche, regardez de plus près ce qu’elle y fait. Y a-t-il des groupes Facebook consacrés à votre thématique ? Des signaux qui indiquent qu’il y a un public intéressé/actif sur votre sujet ?

Vos concurrents sont-ils sur Facebook ?

Commencez par lister 5 à 10 concurrents qui jouent sur le même terrain que vous (même thématique, cible similaire) et allez voir s’ils sont présents sur Facebook.

Vous pouvez réaliser un vrai benchmark avec…

  • Des informations quantitatives : combien de likes ont-ils ? A quelle fréquence publient-ils ? Combien d’interactions y a-t-il sur leurs posts ?
  • Des informations qualitatives : quel type de contenu publient-ils ? Qu’est-ce qui rencontre le plus d’impact ? Relaient-ils le contenu des autres et comment le font-ils (en taguant la page de la personne par exemple) ? Répondent-ils aux messages ? Y a-t-il des rendez-vous récurrents avec les lecteurs (une thématique précise certains jours par exemple) ?

Vous pouvez en dégager des constats intéressants sur ce qui fonctionne et ce sur quoi vos concurrents ne sont pas très bons.

Développer sa page Facebook à partir de rien : challenge !
Développer sa page Facebook à partir de rien : challenge !

2. Commencez à alimenter la page Facebook

A l’exception de vos parents et de vos meilleurs amis, personne ne va liker une page Facebook qui ne propose aucun contenu intéressant et qui est gérée par un illustre inconnu ;)

Commencez à proposer du contenu même au stade où vous êtes tout seul à aimer la page.

1) Faites en sorte d’avoir une page attrayante : ajoutez une photo de profil, une image de couverture, une description, etc. N’hésitez pas à cliquer sur le bouton « Promouvoir » puis « Promouvoir la page » pour avoir un aperçu de ce que donne la description de votre page quand elle est mise en avant dans le flux Facebook de quelqu’un. La description doit être claire, explicite et aller à l’essentiel.

Promouvoir une page Facebook
Promouvoir une page Facebook

2) Créez un planning de publication : il est souvent beaucoup plus facile d’être régulier quand on a un planning auquel se référer. Vous pouvez par exemple prévoir un type de contenu pour chaque journée de la semaine : astuce, partage d’un article intéressant issu d’un autre blog, de vos propres articles, question à vos lecteurs, etc. Ça vous permettra d’avoir chaque semaine une base de contenu que vous pouvez préparer en amont… et bien sûr compléter si besoin est par des posts plus spontanés !

3) Habituez-vous à programmer des statuts : l’outil de planification de posts de Facebook est très facile à utiliser. Rédigez simplement un statut en amont puis cliquez sur « Programmer », avant de choisir le jour/l’heure de publication souhaités puis de valider.

Programmer des publications sur Facebook
Programmer des publications sur Facebook

Ça permet d’acquérir une routine et de prendre ses marques. Vous constaterez qu’anticiper les posts Facebook d’une semaine entière ne prend pas forcément très longtemps quand on le fait en une seule fois. Je vous conseille de bloquer un petit moment dans la semaine pour le faire d’une traite.

Ce contenu publié dès vos débuts permettra à vos premiers fans de voir la valeur ajoutée de votre page, ce qu’elle peut leur apporter. Le vide n’est pas très attirant… alors qu’un contenu intéressant peut aider à gagner des J’aime sur sa page.

3. Gagner des J’aime : le principe de la preuve sociale

Nous sommes des êtres sociables (enfin, on essaie) et on a tendance à se fier au comportement des autres pour adapter le nôtre en conséquence. Appliqué aux réseaux sociaux, ce principe de la preuve sociale a une conséquence très simple : si on tombe sur une page qui a déjà reçu un certain nombre de likes, on va avoir tendance à la considérer comme digne de confiance en se disant « s’il y a déjà plein de gens qui aiment, ça doit valoir le coup ».

Évidemment, quand on débute sur Facebook, on est en bien mauvaise posture ! Il faut donc à tout prix constituer rapidement un premier cercle de fans qui « rassurera » ceux qui tomberont sur la page par la suite, créant une dynamique positive pour augmenter la notoriété de la page.

Il existe plusieurs méthodes pour ça, que l’on peut combiner !

Solliciter ses amis

Mobilisez votre cercle relationnel sur Facebook, en invitant vos amis à aimer votre page. Quand vous cliquez sur le bouton « Inviter des amis » (sur ordinateur, il se trouve dans la colonne de droite), vous pouvez choisir qui parmi votre liste vous invitez et ajouter un message personnalisé.

Inviter des amis à aimer une page Facebook
Inviter des amis à aimer une page Facebook

Attendre avant de lancer sa page Facebook

Si vous souhaitez vous lancer sans solliciter vos proches, pour des raisons qui vous sont propres, il est aussi possible d’attendre d’avoir développé son trafic via d’autres canaux avant de créer sa page Facebook.

Beaucoup de blogueurs se lancent en créant en même temps leur blog et leur profil sur les réseaux sociaux. Il est très pertinent de créer un profil dès le début sur tous les réseaux où vous comptez être présent car ça permet de réserver le nom de votre choix avant que quelqu’un ne s’en empare. En revanche, il peut être très pertinent de lancer ses réseaux sociaux de manière graduelle.

Un réseau comme Twitter, par exemple, est très ouvert : on peut facilement être découvert par n’importe quel utilisateur en postant des hashtags pertinents donc on peut s’y lancer rapidement. A l’inverse, le démarrage sur Facebook est souvent plus laborieux donc vous pouvez très bien attendre d’avoir du trafic sur votre blog… et vous servir de ce trafic comme tremplin pour démarrer, en annonçant à vos lecteurs que vous ouvrez votre page Facebook et en les invitant à la rejoindre.

Investir dans la publicité

Vous pouvez créer une publicité pour promouvoir votre page. Avec un petit budget de 15$, vous pouvez déjà espérer obtenir quelques dizaines de fans, une bonne base pour inspirer confiance.

Il existe aujourd’hui de nombreux sites permettant d’acheter des fans, certains s’engagent même sur leur provenance (fans français uniquement, etc). Que penser de ce système ? En étant réaliste, ce sont généralement des gens qui n’interagiront pas avec vos contenus et qui risquent de se désabonner très vite. Vous ne connaissez pas leur provenance, vous ne savez pas s’il s’agit de vraies personnes ou de robots.

J’aurais donc tendance à déconseiller cette solution. Quitte à investir, autant investir dans une campagne de pub qui attirera des gens intéressés par votre sujet et plus susceptibles d’interagir avec votre page.

4. Développer sa communauté au-delà du premier cercle

Vous avez maintenant vos premiers J’aime, vous savez dans les grandes lignes quoi publier et avez pris l’habitude d’alimenter votre page Facebook régulièrement. A présent, il faut développer la page !

1. Vous pouvez mettre en place un Page Plugin – En mettant en avant votre page Facebook sur votre site, ça pourra inciter vos habitués et visiteurs de passage à vous rejoindre. Le Plugin Page permet justement aux visiteurs de votre site de s’abonner facilement.

2. Annoncez la création de votre page – Parlez-en plus largement qu’à vos débuts, que ce soit dans votre newsletter, sur vos autres réseaux sociaux, à travers la création d’un article dédié présentant les atouts de votre page pour donner envie de la rejoindre.

3. Créez une pop-up dédiée à la page – On a beau critiquer les pop-ups, elles offrent néanmoins des taux d’abonnement extrêmement intéressants et pour aider votre page Facebook à démarrer, ça peut être une très bonne idée de créer une pop-up (avec un plugin comme Ninja Popups ou Popup Maker). Insérez-y un bouton d’abonnement à votre page ou un Page Plugin de petite taille.

4. Faites de la publicité pour votre page – Il y a quelques années, il était encore facile d’émerger sur Facebook par la qualité, l’originalité ou le caractère insolite de son contenu. Quand il y avait eu un départ de feu dans mon école, nous avions créé depuis le trottoir, en attendant les pompiers, une page Facebook intitulée « S’asseoir sur le trottoir et regarder son école brûler ». Plusieurs dizaines de milliers de likes en quelques jours ! Ça, ça n’existe plus compte tenu des évolutions de l’algorithme de Facebook.

Il faut souvent être prêt à investir un petit budget en publicité pour aider une page (ou une publication) à gagner en visibilité. Le ciblage de votre publicité est primordial afin d’obtenir de bons résultats. Vous pouvez vous aider des recommandations de Facebook mais aussi de ce que vous savez de l’audience de votre blog, à partir de Google Analytics ou des autres sources d’information dont vous disposez.

Le budget nécessaire pour acquérir un fan par ce biais est très variable d’une thématique à l’autre. D’autres facteurs impactent aussi l’efficacité de Facebook Ads (qualité des publicités, période de l’année, etc). A titre indicatif, Facebook estime que pour 10$ par jour, vous pouvez gagner entre 11 et 42 J’aime sur une page, soit entre 0.24 et 0.9$ par fan. Si votre page propose un contenu intéressant et que la publicité est bien ciblée, vous pouvez aller bien plus loin et descendre à un coût d’acquisition de 0.1$ par fan.

5. Continuer à s’investir

Le lancement d’une page Facebook prend aujourd’hui plus de temps qu’il y a quelques années… et comme lors du lancement d’un blog, vous allez souvent passer par une phase où les interactions sont peu nombreuses et où vous avez l’impression de parler dans le vide. Profitez de cette période pour réfléchir à ce qui fait votre spécificité, votre « truc en plus » par rapport à toutes les pages qui existent sur un même sujet. Ça peut devenir un point fort de votre identité.

Et puis, ne remettez pas trop vite en cause votre stratégie de départ, consacrez à votre page plusieurs mois d’attention avant de chercher à établir un premier bilan.

Comment se motiver ?

  • Se fixer un moment précis de la semaine pour programmer ses publications plutôt que de le faire au quotidien, avec le risque de cumuler fatigue et démotivation. Par exemple, chaque dimanche, bloquez un petit créneau pour programmer quelques posts pour la semaine à venir.
  • Utiliser les bons outils : l’outil de programmation des posts de Facebook est très bien pour planifier ses publications. Pour créer de jolis visuels, un compte sur Canva vous offrira plein de possibilités. Sur votre blog, faites aussi en sorte d’utiliser les balises Open Graph pour que vos articles s’affichent de manière attrayante quand on les partage (sur WordPress, le plugin Yoast SEO permet d’ajouter des balises Open Graph à son site).
  • Appuyez-vous sur votre planning, avec par exemple un type de contenu par jour. Au début, n’hésitez pas à essayer différentes heures de publication et différents jours afin de repérer à quel moment votre communauté est présente et active.

6. Mesurer ses performances

Si vous voulez suivre l’impact réel de votre travail, il est primordial de mesurer vos performances. Vous pouvez par exemple :

  • Suivre combien de fans vous gagnez par mois.
  • Suivre le taux d’engagement (pourcentage de personnes qui interagissent avec vos contenus par des likes, des commentaires ou des partages de vos publications) : ce taux a tendance à décroître à mesure qu’une page grossit. Une étude Social Bakers montrait par exemple que le taux d’engagement avoisinait les 1% pour les pages de moins de 10000 fans tandis qu’il chutait à moins de 0.3% pour les pages ayant entre 10000 et 20000 fans.
  • Identifier les types de publications les plus efficaces, à la fois en termes de type de contenu (images, vidéos, etc) et en termes de nature du contenu (astuces, anecdotes personnelles, bons plans, etc).
  • Repérer les heures de publication les plus pertinentes, où votre impact est le meilleur.
  • Suivre le budget que vous dépensez en Facebook Ads : il est intéressant de voir si ce budget est en corrélation avec les résultats obtenus (gain de fans, progression du taux d’engagement)…

Développer une page Facebook en partant de rien demande du travail mais aussi du temps – voire des investissements. Néanmoins, ça reste un réseau social où toutes les générations se côtoient et qui peut devenir une vraie source de trafic pour votre site. A titre d’exemple, sur No Tuxedo, Facebook est le réseau social qui m’apporte le plus de trafic alors que je n’y suis pas présente !

Avez-vous d’autres conseils à partager pour débuter sur Facebook quand on part vraiment de rien ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 commentaires sur “Comment développer sa page Facebook en partant de zéro ?

  • Marine Badouard

    Bonjour, j’aimerais faire une page Facebook avec peut être un blog en réalité j’ai un projet et j’aimerais beaucoup avoir des conseils car pleins d’idées en tête que je ne sais par où commencer mais je pense que ça pourrait marcher avec quelques conseils de votre part.Cordialement. Mlle Badouard Marine

    Répondre à Marine
    • Marlène

      Bonjour Marine, je ne donne pas de conseils sur une stratégie personnelle, je peux répondre à des questions précises liées à un article en revanche !

      Répondre à Marlène
  • Suny ☼

    Coucou Marlène,

    Y a-t-il une raison d’ailleurs que tu ne sois pas sur Facebook, du moins Notuxedo ? Pourquoi avoir pour ton blog voyages et non Notuxedo ? Ca pourrait t’amener quelques petits trafics en plus même si tu ne comptes pas l’animer assidument. Ou c’est plus pour des raisons personnelles ?

    Bises

    Répondre à Suny
    • Marlène

      Hello, je n’ai pas vraiment besoin de « trafic en plus », ce n’est en tout cas pas ma motivation pour ouvrir une page Facebook.

      Je n’aime pas spécialement ce réseau social et sa politique en matière d’algorithme. Par ailleurs, je n’arrive déjà pas, à ce jour, à gérer le volume de sollicitations associé à No Tuxedo : on me contacte par mail, par message privé sur Twitter, via LinkedIn, via Instagram et même sur mon Facebook perso… La page Facebook ne ferait qu’ajouter un canal de sollicitations demandant du temps et de l’investissement. Je ne le souhaite pas, ce n’est qu’un blog perso… et en plus, un blog perso sur le même sujet que mon travail donc pour lequel je souhaite pouvoir « couper » quand j’en ressens le besoin.

      Répondre à Marlène
  • Olivier de epargnersanssepriver.com

    Salut Marlène!
    Bravo pour ce post très intéressant! J’ai appris beaucoup de choses! Je connais la finance, même si j’apprends encore, mais les techniques de communications sont nouvelles pour moi. J’ai quelques likes sur ma page FB mais les gens interagissent très peu. Pourtant je pose des questions, publie des articles etc… Comment faire? Je me trompe peut être de cible?
    Merci :)

    Répondre à Olivier
    • Marlène

      Hello, l’engagement est devenu extrêmement faible aujourd’hui sur Facebook, sur toutes les pages. Je ne sais pas ce que tu entends par « peu d’interactions » mais comme je le rappelais dans l’article, le taux d’engagement est aujourd’hui autour de 1% pour les pages de moins de 10000 fans, c’est très peu. Je pense qu’il ne faut pas en tirer de grandes conclusions sur ta cible, tant que les gens ne se désabonnent pas. Mais c’est vrai que c’est frustrant que ce ne soit plus autant un canal d’échange que ça pouvait l’être il y a quelques années…

      Répondre à Marlène
  • Et dans ces mots

    Je vais lancer la page Facebook pour le blog prochainement et c’est exactement les conseils dont j’avais besoin ;)

    Répondre à Et
    • Marlène

      J’espère que ça t’aidera, j’ai suivi mes propres conseils (hé hé) pour lancer la page Facebook de mon blog voyage. J’ai commencé par l’alimenter pendant un mois et demi assez régulièrement sans en faire du tout la promotion, j’en ai parlé à mon « premier cercle » fin août puis j’ai mis une pop-up sur mon blog pour la lancer un peu il y a 2 semaines. Là j’ai prévu d’en parler dans ma newsletter. Ça m’a permis de gagner autour de 315 fans à ce jour, c’est en phase avec ce que j’attendais d’un lancement :)

      C’est un peu comme un lancement de blog, il faut s’accrocher au début, se motiver à poster même quand on n’est pas encore suivi :)

      Répondre à Marlène
  • Hachemma

    Super article ! Bien structuré, bien expliqué et bien motivant :D

    Répondre à Hachemma
  • tania

    je suis la nulle qui n a jamais réussi à programmer sur facebook
    mon pb avec Facebook c est que je ne vois plus les publie des gens que je suis
    c 1 cercle vicieux j ai encore moins envie d y aller
    cela prend pas mal de temps
    c le réseau avec lequel j’ai le plus de mal contrairement à twitter et instagram où le contact est plus facile

    Répondre à tania
    • Marlène

      Ton problème est celui de tout le monde sur Facebook, je pense :) Leur algorithme décide à ta place de ce que tu dois voir ou pas… et au fil du temps, il y a des gens qui disparaissent totalement de nos flux alors qu’on apprécie leurs posts. Il suffit qu’on ne pense pas à liker/commenter/partager… bref, signaler par une action qu’on aime le contenu, pour que Facebook décide que ce contenu ne semble pas nous intéresser beaucoup.

      J’avoue que c’est ce qui m’agace le plus dans ce réseau, ne pas laisser les gens maîtres de ce qu’ils voient. Facebook donne l’excuse du « Il y a trop de publications, les gens saturent »… mais si les gens saturent réellement, ils sont assez grands pour se désabonner d’une page qui ne les intéresse pas/plus.

      Répondre à Marlène
  • Amandine

    Merci pour cet article super intéressant ! En revanche, je n’ai pas du tout envie de payer pour avoir des fans.
    Je sais que pour les réseaux, c’est plus dur, sans réel investissement monétaire, mais je n’aime pas l’idée d’acheter ses fans !

    Répondre à Amandine
    • Marlène

      Hello, je pense pour ma part qu’il ne faut pas tout confondre. Faire de la publicité pour une page et « acheter ses fans » sont à mes yeux deux pratiques qui n’ont rien en commun. Acheter des fans, c’est payer pour recevoir une « livraison de gens » sans savoir d’où ils sortent ni pourquoi ils rejoignent la page (ont-ils été payés ? S’agit-il de faux comptes ou de vraies personnes ? D’étrangers rémunérés quelques centimes pour liker des pages en série ?).

      Faire de la publicité, c’est proposer une page à un public potentiellement intéressé par le sujet, qui ne s’abonnera que si le sujet l’intéresse. D’ailleurs, il suffit de regarder les stats d’une campagne de pub Facebook pour constater que sur les milliers de gens qui voient la publicité, seule une petite partie choisit de liker la page. Donc je ne trouve pas que ce soit synonyme « d’acheter des fans ». C’est plutôt un moyen (payant) de faire connaître une page à des gens, parmi lesquels figureront sûrement quelques personnes intéressées par le sujet. Mais ça reste mon point de vue :)

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Bonjour Marlène,
    il est bien aussi de paramétrer correctement l’url pour être plus facile à être identifié. Il est bon également de ne pas partager exclusivement ses contenus, mais de partager des contenus en accord avec la ligne de la page.
    C’est valable sur la page, comme pour toutes les publications, publier un lien sans ajouter de texte ne sert pas à grand chose, inutile aussi de multiplier les hashtags…

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Merci pour ces conseils supplémentaires ! Je suis comme toi très partisane du partage de contenus « tiers », ça permet de proposer des sujets pertinents qu’on ne traite pas forcément soi-même, d’autres regards…

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.