Créer son podcast, un format de contenu qui a fait ses preuves


Aujourd’hui, je vous propose un article sur un « vieux » format de contenu, qui connaît depuis quelques temps un vrai regain de popularité : le podcast. Il s’en télécharge plusieurs dizaines de millions en France chaque mois et ce format audio représente une vraie opportunité.

Mais comment créer son podcast, le diffuser, le faire connaître ? De quel matériel et de quel logiciel a-t-on besoin pour lancer un podcast ? De quoi peut-on parler dans un podcast ? Pourquoi est-ce un format intéressant ?

Nous allons partir à la découverte de toutes ces dimensions pour essayer d’y voir plus clair !

Créer son podcast
Créer son podcast

Un podcast, c’est quoi ?

La manière la plus simple de définir un podcast est sans doute de le comparer à une émission de radio téléchargeable, que les gens peuvent écouter quand bon leur semble.

Le podcast est un format audio (plus rarement vidéo), qui porte souvent sur une thématique précise et se décline généralement en épisodes. On peut s’y abonner et le télécharger.

Une brève histoire des podcasts

Le podcast est né d’une longue évolution : les premiers talk-shows et fichiers audio mis en ligne sur Internet ont plus tard été intégrés au sein de flux RSS permettant de s’y abonner. On parlait alors « d’audioblogging ». Jusqu’au jour où des développeurs ont créé une fonctionnalité pour faire transiter des flux audio vers un iPod via iTunes… permettant d’écouter des fichiers en mobilité, à sa convenance.

En 2004, le journaliste Ben Hammersley cherche à décrire ce nouveau phénomène et invente le mot « podcast », contraction de « iPod » et « broadcast » (= diffusion). Apple, ravi de voir l’un de ses produits phares faire l’objet d’un néologisme, le reprend à son compte par la suite en parlant de « podcasting ».

Le terme gagne ainsi en popularité. Certains essaieront bien de proposer une variante neutre, sans marque (le « netcast ») mais le terme ne s’est jamais imposé.

Les médias se font vite l’écho de la tendance, des agrégateurs de podcasts commencent à se développer pour aider les internautes à trouver le podcast qui leur convient parmi l’offre disponible et Apple continue à promouvoir activement la création de podcasts, notamment via son propre logiciel GarageBand.

Qui écoute des podcasts aujourd’hui ?

Le podcast est resté plus discret en France qu’aux Etats-Unis mais l’on constate depuis quelques temps un regain d’intérêt pour le format. Une étude Médiamétrie au printemps 2018 évoquait 4 millions d’auditeurs de podcasts en France.

La majorité d’entre eux sont des hommes (54%), ont plus de 35 ans (67%) et sont CSP+ (49%).

L’étude nous apprend aussi que le podcasteur moyen télécharge près de 17 podcasts par mois.

Pourquoi créer un podcast ?

L’étude de Médiamétrie nous apporte un premier élément de réponse, en indiquant que 4 podcasts téléchargés sur 5 sont écoutés. 40% le sont dans les 48h qui suivent le téléchargement, et près de 80% dans la semaine qui suit. Ça signifie que le format suscite de l’engagement.

Créer son podcast présente d’autres avantages.

Toucher une autre cible

Le podcast peut être un moyen de toucher une autre audience, qui ne lit pas forcément les blogs.

Par exemple, des personnes qui passent beaucoup de temps sur la route ou qui travaillent « avec un fond sonore » cherchent souvent des alternatives aux radios traditionnelles dont elles finissent par connaître les playlists par cœur.

Le podcast devient alors pour elles un moyen de s’ouvrir à une foule de sujets, en phase avec leurs centres d’intérêt du moment.

Un format que l’on consomme autrement

Le podcast peut vivre en parallèle d’une autre activité : on peut écouter un podcast en conduisant, en travaillant, en faisant le ménage, en cuisinant, en se préparant le matin, en faisant du sport…

Ce format audio a donc un mode de consommation différent, qui peut s’avérer complémentaire par rapport à un blog.

L’audio, une approche différente

Le format audio est par nature assez immersif : à travers la voix, la musique, l’ambiance, on peut faire passer beaucoup d’émotions tout en capturant l’attention de l’auditeur.

De ce fait, créer son podcast est un choix astucieux quand il s’agit de motiver, d’inspirer, de convaincre… ou quand on veut donner de la valeur ajoutée à des formats comme l’interview ou le reportage.

L'interview, un format prisé pour les podcasts
L’interview, un format prisé pour les podcasts

Le podcast est flexible

Le podcast laisse beaucoup de liberté à son créateur : on peut opter pour un format court ou pour un format long, on peut le présenter seul ou former une petite équipe à la manière d’une émission de radio, on peut y recevoir des invités, on peut s’en servir à des fins très différentes (informer, motiver, expliquer, divertir, sensibiliser, etc).

On peut créer son podcast sur de nombreux sujets

Si vous commencez à vous intéresser aux podcasts, vous allez vite constater qu’on en trouve sur une foule de sujets : bien-être, confiance en soi, féminisme, e-commerce, amour, écologie, entrepreneuriat, culture générale, développement personnel, sexualité…

Quel matériel pour faire un podcast ?

En réalité, on peut aujourd’hui créer son podcast très facilement avec peu de matériel… de la même manière qu’on peut créer une vidéo YouTube avec un simple smartphone.

C’est à vous de « mettre le curseur » sur votre niveau d’exigence en termes de qualité sonore et de qualité de « production » du podcast.

Un amateur peut tout à fait s’enregistrer avec son smartphone, via le dictaphone intégré ou à l’aide d’applications pour faire des podcasts, par exemple Podbean (disponible pour iPhone et pour Android) ou Anchor (disponible pour iPhone et pour Android).

Le principal investissement à effectuer dans un premier temps est le micro, car un bon micro permet de limiter les parasites audio. Vous pouvez opter pour un micro statique, comme le micro USB Bird, compatible Mac et PC (voir le prix et les avis clients). Montez ce micro sur un pied (voir des modèles ici) et ajoutez un filtre pop (ou « filtre anti-pop »), c’est un accessoire qui va filtrer les bruits gênants, notamment de salive (amis du glamour, bonjour).

Si vous vous déplacez beaucoup pour interviewer des gens et que vous voulez une qualité sonore irréprochable, la Roll’s du dictaphone est le Zoom, qui coûte cher mais offre d’excellentes performances, c’est ce que j’utilisais pour enregistrer des messages audio quand je travaillais pour Martin Solveig. En cherchant, vous pouvez peut-être en trouver en occasion pour réduire le coût.

Je vous conseille aussi d’investir dans un casque si vous n’en possédez pas déjà un. Ça permet de bien entendre le rendu sonore pour les interviews par exemple ou pour la partie « mixage » du podcast. Privilégiez un casque qui vous isole bien des bruits extérieurs, comme le Triple Black de Bose.

Quel logiciel pour faire un podcast ?

Le logiciel audio de référence pour gérer des enregistrements et faire du montage audio, c’est Audacity (à télécharger ici). Il existe depuis l’an 2000, est gratuit, compatible Mac et PC et n’a cessé d’évoluer…

C’est une solution de choix pour éditer vos podcasts (couper les parties à supprimer, rassembler les fragments à garder, ajouter des effets sonores ou de la musique, corriger certains petits défauts de vos pistes audio, etc).

Sur Mac, GarageBand reste aussi une référence pour la création audio.

Ces logiciels ont l’avantage d’être très populaires si bien que l’on trouve de nombreux tutoriels en ligne pour apprendre à les utiliser.

Selon le type de podcast que vous faites, vous aurez peut-être besoin de compléter ce genre de logiciel par des applications ou des logiciels d’enregistrement des conversations.

Sur Skype, depuis Skype 8, l’enregistrement des conversations est intégré au logiciel (voir le mode d’emploi ici). Pour les appels téléphoniques, il existe de nombreuses applications sur le Play Store ou sur iTunes, il faut tester en amont car selon le modèle du téléphone, toutes ne fonctionnent pas aussi bien.

Pour un usage plus professionnel, il existe aujourd’hui une foule de services d’audio-conférence en ligne comme Zoom par exemple, offrant des options d’enregistrement, ce qui peut être très pratique si vous recevez différents invités.

Comment préparer et enregistrer son podcast ?

Je pense qu’un podcast se prépare, au même titre qu’un article de blog !

Trouver son concept

Créer son podcast commence par une réflexion sur la direction éditoriale que vous voulez prendre. De quel.s sujet.s allez-vous traiter ? Quel sera votre ton ? La fréquence de diffusion de votre podcast ? Allez-vous recevoir des invités, animer le podcast seul ou à plusieurs ?

Essayez d’anticiper plusieurs épisodes de votre podcast. C’est d’abord un bon moyen de réfléchir à cette ligne éditoriale mais aussi une manière essentielle d’anticiper les tâches à accomplir : en effet, si vous devez inviter quelqu’un, c’est mieux de ne pas démarcher la personne à la dernière minute car il est alors tout à fait légitime qu’elle vous oppose un refus !

A l’instar d’un blog, on n’a pas toujours une idée extrêmement précise quand on se lance et il est probable que le thème de votre podcast et sa personnalité se préciseront au fil des épisodes. Néanmoins, il est utile de savoir grosso modo où vous allez, ne serait-ce que pour décrire votre podcast et pour le nommer afin d’attirer l’attention des internautes.

Préparer la trame d’un épisode

Préparer son podcast peut impliquer d’effectuer quelques recherches d’informations en amont pour avoir à portée des main des chiffres clés, des citations, des faits intéressants.

Pour vous guider, n’hésitez pas à préparer une trame, une sorte de « plan » qui vous guidera au fil des différents sujets que vous choisirez d’aborder. Vous pouvez par exemple y noter les éléments clés que vous voulez mettre en avant.

Si votre podcast implique la réalisation d’une interview, préparez un guide d’interview avec quelques questions clés pour orienter le débat. Bien entendu, il est aussi indispensable de se renseigner sur la personne que l’on va interviewer : ça évite les impairs, les gros malaises… et ça permet de poser des questions plus qualitatives ! Vous pouvez consulter mes conseils pour préparer une interview ici.

De la même manière qu’un présentateur de JT ou un animateur radio peut avoir des fiches à portée de main, préparez-vous un petit support ! Si vous êtes particulièrement à l’aise avec l’exercice, vous n’en aurez pas forcément besoin mais au moins, il sera là comme béquille « au cas où ».

Enregistrer le podcast dans de bonnes conditions

Utilisez votre logiciel audio (Audacity par exemple) pour enregistrer le podcast (exemple de tutoriel Audacity ici).

Pensez à vous placer dans un environnement aussi calme que possible et à limiter les risques d’interruption, ça fera toujours ça de moins à gérer lors du montage ! Coupez par exemple la sonnerie du téléphone, fermez les fenêtres, etc.

Ne parlez pas trop vite ! D’abord, c’est un bon moyen de limiter les « euuuuuuh » car parler moins vite vous donne un peu plus de temps pour réfléchir à vos propos. Ensuite, ça rend le résultat plus intelligible et plus facile à monter que si vous enchaînez toutes les phrases sans temps mort.

Enregistrer son podcast
Enregistrer son podcast

Monter le podcast

En utilisant là encore votre logiciel audio, retravaillez votre enregistrement pour supprimer les redites, les gros bafouillages et pour corriger si possible les petits défauts sonores. N’hésitez pas à regarder des tutoriels sur YouTube, il y en a beaucoup pour apprendre à utiliser Audacity.

C’est aussi à ce moment que vous allez pouvoir ajouter de la musique à votre podcast. Il existe des sites pour télécharger ou créer des musiques libres de droits, j’ai donné quelques exemples ici.

Si vous avez des ambitions plus professionnelles, il peut être intéressant de faire appel à un musicien pour créer un jingle de début ou de fin très reconnaissable, qui fera partie de la personnalité sonore de votre podcast.

D’autres étapes ne sont pas à négliger : exportez le fichier audio dans une bonne qualité sonore (au moins 256 kbps) et pensez à renseigner les métadonnées du fichier (voici comment faire sur Audacity).

Décrire son podcast

Il est utile de réfléchir à quelques points :

  • Le nom du podcast – Mieux vaut privilégier un nom clair et explicite sur le contenu car c’est ce que les gens verront et qui les poussera à écouter (ou pas).
  • L’image du podcast – La plupart des plateformes vous demandent d’associer un minimum d’identité visuelle à votre podcast, en particulier une image au format carré pour le représenter. Ce visuel sera souvent affiché en petit format, pensez donc à opter pour quelque chose de lisible en petite taille. Néanmoins, créez le visuel en grand (au moins 2000 pixels de large) afin de garantir sa qualité quelle que soit la plateforme.
  • La description du podcast – Réfléchissez à une description qui donne envie d’écouter tout en montrant la personnalité de votre podcast… mais pensez aussi « moteurs de recherche ». En effet, la description peut contribuer à donner de la visibilité au podcast, vous pouvez donc tout à fait envisager d’utiliser des outils de recherche de mots-clés pour mieux comprendre les attentes des internautes en matière de podcasts !

Il peut aussi être utile de réfléchir en amont à une URL « facile à donner » sous forme audio, pour apporter plus d’informations à vos auditeurs. Par exemple, si vous citez des livres ou des ressources intéressantes dans votre podcast, les gens n’auront pas forcément de quoi noter sous la main… donc il peut être utile de leur dire « vous pouvez retrouver tous les livres dont je vous parle sur monsite.fr/podcast/ ».

Où héberger son podcast ?

Maintenant que vous avez votre fichier en main, il s’agit de l’héberger quelque part, de le mettre en ligne afin qu’ensuite, les auditeurs puissent y avoir accès.

Beaucoup de podcasters se tournent vers Soundcloud, qui permet de créer sa chaîne facilement et de disposer d’une foule d’outils pensés pour le format audio. C’est le choix qu’a fait Victoria, du blog « Mango & Salt », avec son podcast « Tout ce que j’aime ».

Soundcloud propose différentes formules, du gratuit au payant, en fonction de vos besoins.

Podcast sur Soundcloud
Podcast sur Soundcloud

Autre solution pour héberger un podcast : YouTube. Réseau vidéo… mais qui peut tout à fait accueillir des fichiers audio, tout en vous offrant une audience potentielle large (car YouTube fait partie des réseaux familiers, consommés par toutes les générations). Florence Porcel, par exemple, propose un podcast très populaire, « La folle histoire de l’Univers ».

Podcast YouTube
Podcast YouTube

Il existe aussi des services dédiés à l’hébergement de podcasts, comme Podbean (je vous ai déjà parlé de l’application au début de l’article), Podomatic, Fireside ou Simplecast. Ce sont généralement des services payants mais qui se sont spécialisés dans la diffusion de podcasts, en intégrant donc des outils dédiés, notamment pour mieux analyser vos performances.

Vous pouvez enfin intégrer votre podcast à WordPress via des plugins dédiés. Le plugin WordPress de podcast de référence est PowerPress de Blubrry : il permet de gérer les players, les abonnements, l’optimisation SEO du podcast, la catégorisation de vos podcasts et la création de flux RSS que vous pouvez soumettre à des plateformes tierces pour promouvoir le podcast.

Si vous cherchez une alternative, on peut aussi citer le plugin Seriously Simple Podcasting (les podcasts sont hébergés sur la plateforme Castos et le plugin vous permet de profiter de fonctionnalités utiles pour les diffuser, comme la création de flux RSS hautement personnalisables).

Comment faire connaître son podcast ?

Une fois que votre épisode est en ligne, sur votre propre site ou sur un service tiers, comment faire connaître son podcast ?

Vous pouvez bien entendu compter sur tous les canaux habituels de promotion, en particulier si vous êtes un blogueur qui lance son podcast : parlez de votre podcast sur vos réseaux sociaux, sur votre blog lui-même, n’hésitez pas à décliner le contenu d’un épisode sur votre blog sous une forme différente. C’est un bon moyen de tirer profit de votre podcast en créant un contenu froid, optimisé pour le référencement, qui restera pertinent dans la durée.

Mais surtout, pensez à soumettre votre podcast à un service en ligne… car c’est par ce biais que beaucoup d’auditeurs découvrent leurs podcasts favoris.

iTunes met ainsi une foule d’explications à disposition des créateurs de podcasts, sur les obligations à remplir pour soumettre leur podcast. Il faut notamment :

  • Utiliser l’un des formats pris en charge (M4A, MP3, MOV, MP4, M4V, PDF).
  • Fournir une image de 1400*1400 pixels minimum et 3000*3000 pixels maximum, en RGB, avec une résolution de 72 dpi en JPEG ou en PNG.
  • Avoir un flux RSS correspondant au podcast (ce que permettent de créer les plugins WordPress de podcasting !).
  • Posséder un Apple ID.

Ensuite, vous pouvez soumettre le podcast. Il sera validé ou refusé par Apple dans un délai de 5 jours ouvrés.

Sur Google Play Music, à l’heure où j’écris cet article, les podcasts ne sont disponibles qu’aux Etats-Unis et au Canada. Si vous êtes dans l’un de ces pays, vous pouvez soumettre votre podcast (que Google appelle un « balado », terme utilisé au Canada pour désigner les podcasts) en passant par cette page et en envoyant à Google le flux RSS du podcast.

Vous pouvez aussi soumettre un podcast à Deezer : le podcast doit au préalable être hébergé en ligne (Deezer recommande ici un certain nombre de services) puis vous devez le soumettre pour approbation en remplissant ce formulaire. Comme sur iTunes, le podcast fait l’objet d’un processus de validation, son acceptation n’est donc pas garantie.

Spotify prend lui aussi en compte un grand nombre de réseaux d’hébergement de podcasts (liste ici) et propose une section dédiée aux podcasts.

Pour ceux qui ont une fibre un peu plus technique, vous pouvez également travailler la visibilité de votre podcast sur Google grâce à ces conseils pour les développeurs : Google a lancé en 2018 une application Google Podcasts qui détecte et référence une foule de podcasts gratuits et peut proposer des recommandations personnalisées aux utilisateurs de l’application.

Ajoutons les annuaires de podcasts, permettant de promouvoir son podcast auprès de services dédiés à leur référencement. Vous pouvez par exemple soumettre votre podcast à Podcast France, TuneIn, Podmust ou encore Podcastéo.

Il ne faut pas hésiter à diffuser votre podcast à plusieurs endroits car le public d’un réseau n’est pas forcément le même que celui d’un autre réseau (par exemple, on a souvent Deezer OU Spotify).

Le podcasting est une discipline à part entière et j’espère que cet article vous donnera un petit aperçu de tout ce qu’il permet ! Au-delà de sa capacité à se prêter à tous les sujets, il a aussi l’avantage majeur de garder le public « captif » et plutôt attentif, dans une ère de sur-sollicitation.

Il se prête à merveille à nos modes de vie marqués par le multitasking et a su ainsi trouver une nouvelle vie, très complémentaire avec d’autres formats (vidéos, texte, etc).


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

4 commentaires sur “Créer son podcast, un format de contenu qui a fait ses preuves

  • Raph

    Merci Marlène pour cet article !
    Je suis très attachée à l’écrit, et donc au blog écrit/lu, mais je constate que beaucoup de personnes n’ont pas ou peu l’occasion de lire des posts un peu longs ou argumentés. Par ailleurs, je pense que la voix ou la vidéo apporte une identité / une relation plus personnelle dans la transmission des idées / contenus. Bref, j’hésite depuis un moment à compléter mes posts de blog avec un format audio…
    Ton article me donne plein d’infos techniques qui me manquaient :) Merci mille fois !

    Répondre à Raph
    • Marlène

      Hello Raph, je trouve que le podcast transmet une bonne motivation et davantage d’émotions (si bien que l’on mémorise mieux certaines choses). A titre d’exemple, sur des sujets de développement personnel, le podcast peut insuffler de l’énergie et le blog apporter en complément des ressources utiles, des explications plus « factuelles ».

      Répondre à Marlène
  • Magalie

    Je ne suis pas particulièrement fan de ce format car je préfère lire tout simplement. Mais cet article est vraiment super bien documenté ! Bravo pour le travail !

    Répondre à Magalie
    • Marlène

      Merci Magalie ! Pour ma part j’écoute souvent des podcasts en marchant (je marche plusieurs kilomètres par jour pour aller travailler) ou, en ce moment, en faisant des travaux ! Ça change un peu de la radio et ça permet de cibler des thèmes qui nous intéressent.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.