11 conseils pour rendre son blog plus pro


« Rendre son blog plus pro », une idée saugrenue ? C’est parfois bien utile pour être pris au sérieux et renvoyer une image de qualité.

Si vous mettez en avant votre blog sur votre CV ou que votre blog est lié à votre entreprise, c’est même primordial d’inspirer confiance. Dans cet article, j’ai donc décidé de vous donner 11 conseils qui, selon moi, permettent à un blog d’avoir l’air plus professionnel.

La plupart de ces astuces sont totalement gratuites, il serait donc dommage de s’en priver !

1) Le choix des couleurs

Les couleurs jouent un rôle déterminant dans la perception que l’on a d’un blog. On associe souvent l’amateurisme aux couleurs criardes et mal assorties. Gardez en tête que votre design a un objectif premier : servir d’écrin à votre contenu. Car c’est ce dernier qui fera revenir vos visiteurs.

Utiliser la couleur avec parcimonie

Pour éviter les faux pas, je vous conseille de partir d’une base sobre, noir/blanc ou gris/blanc par exemple. Privilégiez un fond clair et un texte sombre.

Ensuite, choisissez une couleur qui vous tient à cœur et utilisez-la avec subtilité : par exemple, pour les liens que vous postez dans vos articles, pour le bouton « Lire la suite », etc. C’est là que vous allez gagner des points ! Vous pouvez d’ailleurs vous appuyer sur la symbolique associée à chaque couleur.

J’ai exemple très visuel à vous montrer : celui d’une blogueuse mode, Deltreylicious. Quand elle s’est lancée, sa passion pour le violet prenait clairement le dessus. Elle a ensuite annoncé à ses lecteurs : « j’ai envie de passer un cap, j’ai envie d’un blog plus pro »… et à l’arrivée, le violet est devenu une petite touche plus subtile. Sans trahir sa personnalité et ses goûts, elle a donné à son design une apparence plus travaillée.

Deltreylicious - Le blog avant
Deltreylicious – Ancien design
Deltreylicious - Le blog après
Le blog après

Si vraiment vous souhaitez ajouter une ou deux couleurs supplémentaires à votre design, je vous conseille d’utiliser une roue chromatique. Ce type de roue vous montre les associations de couleur « permises ». Le camaïeu (décliner différentes teintes d’une même couleur) reste sans doute le choix le moins risqué quand on n’a pas une âme de graphiste.

2) Les polices d’écriture

Évitez les polices trop fantaisistes : elles sont plus difficiles à lire. Le texte ne doit être ni trop petit (c’est source de fatigue visuelle) ni trop gros (là aussi, c’est une erreur souvent commise par les blogs amateurs !).

3) Un texte facile à lire

Quelques astuces peuvent vous aider à mettre en valeur vos textes d’une manière plus pro :

  • Évitez les longues lignes de texte : si la ligne est trop longue, l’attention du lecteur « décroche ». D’ailleurs, si vous regardez les sites des grands journaux, vous remarquerez qu’ils préfèrent réduire la largeur du contenu au lieu d’utiliser tout l’écran. C’est vrai pour Le Monde (France), La Dernière Heure (Belgique), La Presse (Québec), Le Matin (Suisse) et tant d’autres !
  • Oubliez le texte centré. Maintenant tout de suite.
  • Les paragraphes sont vos amis. Petits, les paragraphes. Il m’arrive d’ailleurs d’être mauvaise élève mais dans l’idéal, 3-4 lignes sont un maximum. Oubliez les pavés de 10 lignes et plus, nous ne sommes pas dans un roman de Proust mais sur le web :) Ah, non, pardon, Proust, c’est 47 lignes.
  • Titres et sous-titres sont aussi vos amis. Oui, ça fait beaucoup d’amis, on est d’accord.

4) Des images de bonne qualité et de même largeur

Le web actuel donne beaucoup d’importance aux images et vous avez tout à gagner à en mettre dans vos articles.

Essayez de poster uniquement des images de bonne qualité : oubliez les photos pixellisées ou trop petites (vous pouvez par exemple faire en sorte que vos images aient la même largeur que votre contenu).

Il existe une multitude de sites où trouver des images libres de droits si vous ne faites pas vos propres photos. Je vous conseille notamment l’excellente liste compilée par Yes We Blog.

Prendre une photo

5) Un blog pensé pour le visiteur

Avoir l’air professionnel, c’est aussi penser à son visiteur avant de penser à soi-même, en lui facilitant la navigation. Ça passe, par exemple, par :

  • Le fait de proposer un menu avec des intitulés clairs et explicites.
  • Un moteur de recherche, qui aide vos lecteurs à accéder aux informations.
  • Des articles similaires à leur suggérer pour les inciter à poursuivre leur lecture.

6) Une identité claire

Le propre d’un professionnel est d’être clairement identifiable… et d’ailleurs, si vous tombez sur un site e-commerce qui ne donne aucune information sur son identité, vous allez trouver ça suspect. La même règle s’applique au blogging quand il s’agit d’avoir l’air pro.

Présentez-vous – Créez une page A propos avec quelques informations sur vous, le pourquoi de votre blog, le tout accompagné d’une photo soignée.

Permettez aux lecteurs de vous contacter – C’est non seulement une obligation légale mais ça donne aussi à la relation une dimension plus « concrète » puisque la communication est possible à double sens.

Utilisez un nom plutôt qu’un « pseudo-qui-fait-pseudo » – Je ne vous parle pas forcément d’utiliser votre vrai nom si vous souhaitez rester anonyme mais d’avoir un nom qui « sonne vrai ».

7) Des thématiques tournées vers l’autre

Les blogs qui ont l’air professionnels ont un point commun : ils évitent les thèmes trop impudiques.

Attention, ça ne signifie pas que le blogueur ne parle jamais de lui, au contraire. Un blog, contrairement à un site, reste le reflet d’une personnalité, de l’expérience d’une personne. Mais dans la manière de traiter les sujets, ces blogueurs racontent une histoire qui peut être utile à d’autres personnes.

C’est tout le défi de parler de soi sans entrer dans un « déballage impudique » !

8) Posséder son propre nom de domaine

Investir dans un nom de domaine est une dépense minime (souvent pas plus d’une dizaine d’euros par an) mais montre que vous prenez le blogging au sérieux. De même, le fait de ne plus afficher votre rattachement à une plateforme gratuite (wordpress.com, blogspot.fr, etc) vous aidera à vous affirmer en tant que « marque », avec une vraie personnalité et une vraie notoriété.

9) Un design personnalisé

Vous pouvez soit opter pour un thème payant, soit personnaliser (totalement) un thème gratuit mais un seul mot d’ordre : sortez du lot ! Avoir l’air professionnel, c’est aussi avoir une identité bien à soi que l’on ne retrouve pas partout.

10) Les mentions légales

Les mentions légales peuvent vous permettre de préciser les modalités d’utilisation de vos contenus (copie interdite, etc), votre politique de modération en matière de commentaires, l’identité de votre hébergeur, etc. Une petite touche de sérieux en plus !

11) Un blog alimenté régulièrement

Un blog qui se veut professionnel est mis à jour régulièrement. Le professionnalisme va de pair avec une discipline un peu plus « stricte » que lorsque l’on blogue par pur plaisir. Cette régularité permet de tisser un lien de confiance qui est plus difficile à créer quand vous n’alimentez votre blog que rarement.

Blogging

Un blog « professionnel », le règne de l’apparence ?

Vous constaterez sûrement en lisant cet article que les apparences jouent un grand rôle dans le fait de rendre son blog plus pro.

J’ai à ce sujet une petite anecdote qui montre que c’est exactement pareil dans la « vraie vie » : un jour, j’ai intégré une équipe où tout le monde travaillait sur PC, sauf une personne. La pauvre avait régulièrement des soucis de compatibilité que personne ne pouvait l’aider à résoudre. J’ai fini par lui demander « Mais pourquoi tu ne demandes pas un PC comme les autres ? » Elle m’a alors répondu que comme elle allait souvent chez les clients, elle devait « avoir l’air pro » et « qu’un Mac, ça impressionne plus le client ».

L’apparence compte et dans le blogging, je pense que c’est avant tout le reflet d’une différence entre « bloguer pour soi » et « bloguer pour d’autres » : dès que l’on sort du vision du blog comme pur loisir, ça implique souvent de réfléchir à l’image que l’on renvoie et à la manière de rendre son univers accessible à ses lecteurs.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

32 commentaires sur “11 conseils pour rendre son blog plus pro

  • Idéesosez

    Coucou Marlène. Encore un article essentiel ! Merci.
    Je voulais te demander comment fait-tu pour utiliser les petits carrés rouges? Je suis à la recherche de carré noir tout simple justement. Est-ce qu’il y a un plugin pour cela? Et la 2ieme question est est-ce que tu connais un plugin ou un outil qui permet d’avoir la même largeur pour toutes les images du blog? Merci encore pour tes articles enrichissants :-)

    Répondre à Idéesosez
    • Marlène

      Hello, ce sont des icônes Font Awesome. Concernant la largeur des images, pour ma part je les redimensionne avant mise en ligne en utilisant Photofiltre, qui permet de le faire soit image par image soit « en bloc » à l’échelle d’une sélection d’images ou d’un dossier entier.

      Répondre à Marlène
  • Danielle

    Bonsoir,
    Merci pour votre blog qui est une vraie mine d’informations !
    J’aimerai bien acheter un nom de domaine pour mon blog sous blogger, mais j’ai peur de perdre mon référencement et de repartir à 0. Est ce que le site est pénalisé au niveau du référencement ?
    Merci d’avance pour votre aide !

    Répondre à Danielle
    • Marlène

      Bonjour Danielle, Google met en place une redirection entre l’adresse Blogspot et le nom de domaine personnalisé donc le référencement restera en grande partie préservé (je cite « Votre adresse Blogspot initiale vous redirigera automatiquement vers votre nouveau domaine »).

      Répondre à Marlène
    • Danielle

      Merci pour votre réponse rapide. Je vais sauter le pas ! J’espère arriver à configurer le nom de domaine correctement car je ne suis pas très forte au niveau technique :-(

      Répondre à Danielle
  • hellolindana

    Merci pour cet article qui tombe à pic :), surtout quand on débute dans le blogging

    Répondre à hellolindana
  • Zhu

    Super pertinent et des conseils faciles à mettre en oeuvre aussi. Je crois que pas mal de bloggeurs passent par une phase initiatique où on personnalise beaucoup, avec des tonnes de widgets, etc. Eh, les joies de faire joujou avec du HTML! Puis après, si on prend goût au blog, on laisse de côté les froufrous pour mettre en valeur le contenu.

    Ma bête noire à moi ce sont les sidebars remplies de trucs inutiles qui attirent trop l’oeil du lecteur et l’empêche de se concentrer sur le texte. Qu »est-ce qui est le plus important, connaître l’heure locale ou lire vos mots?!

    Répondre à Zhu
    • Marlène

      Bon, j’avoue qu’à mes débuts en HTML (qui remontent déjà aux années 90), j’avais un super compteur de visites qui faisait ma fierté.

      Répondre à Marlène
  • Julie lit au lit

    Tu m’as tellement fait rire avec la tonne d’amis ;)

    Excellents conseils, comme d’habitude! Merci!

    Répondre à Julie
  • Pascal

    Toujours de bons conseils, et je remarque une chose en revenant sur ton blog : fini la justification, le texte est aligné à gauche ! Je l’ai remarqué dès les premières lignes de l’article, la différence de confort de lecture est énorme ! C’est d’ailleurs un conseil à intégrer à l’article, peut-être… A propos, Proust, c’est 47 lignes pour une phrase ;)

    Répondre à Pascal
    • Marlène

      Yes j’ai décidé de sauter le pas ce week-end ! Je ne pense pas qu’un blog justifié fasse « amateur », c’est simplement un confort de lecture moindre par rapport à un texte aligné à gauche ;)

      Répondre à Marlène
    • Pascal

      Je ne vais pas polémiquer Marlène, mais tu n’as pas dit « pour ne pas faire amateur » – je ne connais pas beaucoup de blogs professionnels justifiant encore leur texte – pour la raison invoquée d’ailleurs – surtout au vu des références données dans l’article : Le Monde, La Presse, La Dernière Heure… et maintenant No Tuxedo ;)

      En aparté, j’ai voulu vérifier que tout le site était aligné à gauche, ça m’a fait relire une dizaine d’articles – et je ne veux pas être de mauvaise foi, mais j’ai encore trouvé bien des points intéressants. De là à dire que c’est d^à l’alignement à gauche, il y a un pas que je n’ose franchir…

      Répondre à Pascal
    • Marlène

      No Tuxedo n’est pas un blog « professionnel » au sens strict ;) Je fais ça pour le plaisir, sur mon temps libre et sans aucune prise de tête… donc je le gère comme j’en ai envie, tant que le trafic & le taux de rebond restent excellents.

      Répondre à Marlène
    • Pascal

      Alors continue sur ta lancée, c’est le blog « technique » que je préfère, tant pour les conseils que pour le ton !

      Répondre à Pascal
    • Marlène

      J’imagine qu’en tant que développeur, tu n’en as pas trop besoin ;) Si tu souhaites un jour venir partager ton expertise sur WordPress, n’hésite pas à me contacter en tout cas.

      Répondre à Marlène
    • Pascal

      Être développeur, et même avoir une expertise dans un domaine ne signifie pas que je sais tout, je te renvoie à tes propres articles ;) Et d’ailleurs mon tout premier commentaire sur ce blog concernait un bout de code justement ! Qui m’a été bien utile.

      Quant à ta proposition, elle n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, je te contacterai – il y a bien un formulaire de contact sur ce blog pas pro au sens strict ? ;)

      Répondre à Pascal
  • Audrey Moo

    C’est vrai que ces astuces font vraiment la différence. Le pire de ta liste pour moi ceux sont les couleurs, non seulement ça fait pas pro d’avoir un site avec un fond vert pomme ou rose fushia mais c’est aussi très désagréable à lire et en plus démodé… Je zappe toujours ce type de blog sans même lire le contenu, alors qu’il peut être bon ! Donc oui l’apparence joue un rôle clé dans la blogosphère surtout si on veut paraître pro.

    Répondre à Audrey
    • Marlène

      En fait, je pense que le « problème » c’est que les blogueurs amateurs qui optent pour des couleurs flashy le font souvent d’une manière assez grossière. Un graphiste peut arriver à faire quelque chose de pro avec des couleurs vives, cf le blog de la marque Cienne NY. On aime ou on n’aime pas les choix de couleurs mais il y a une cohérence graphique. Le hic c’est que c’est un vrai métier… et que tout le monde n’a pas les compétences pour le faire :)

      Répondre à Marlène
  • Ludo

    Salut Marlène, merci pour tout ces bons conseils :)

    Pour la personnalisation, ça y est, j’ai sauté le pas !
    Pour le texte au milieu… C’est pas bon? J’avoue que je le fait souvent, surtout au début des articles…

    Répondre à Ludo
    • Marlène

      Si c’est ponctuel, ça ne me paraît pas choquant :) Mais centrer tout le texte est plus problématique à mes yeux. Tout est une question de mesure, en fait.

      Répondre à Marlène
  • Gettin Hope

    Merci pour tout ces bons conseils! Je vais essayer de les mettre en application j’ai imprimé ton article pour l’avoir sous les yeux quand je blog

    Répondre à Gettin
  • Bérénice

    Complètement d’accord avec toi ! À cela j’ajouterais le fait de soigner sa sidebar. Parfois certains blogueurs font des choix de gifs très agressifs qui attirent plus l’attention sur eux que le contenu de l’article.

    Répondre à Bérénice
  • So

    Hello Marlène,

    Un article très instructif, comme d’habitude :) Vu que tu évoques le professionnalisme, penses-tu que les fautes d’orthographe soient rédhibitoires?

    J’en fais accidentellement et il m’arrive aussi d’oublier des mots dans ma phrase quand ma pensée va plus vite que mes doigts!

    Quand tu prends des sites connus comme 20 minutes ou Topito, les fautes d’orthographe ne semblent pas trop impacter sur l’audience ni sur leur image de site professionnel.

    Répondre à So
    • Marlène

      Hello, je ne dirais pas « rédhibitoires ». Je dirais plutôt que les fautes sont gênantes à partir du moment où elles perturbent la lecture, où elles affectent la compréhension que l’on peut avoir d’un texte. C’est toujours mieux de ne pas en faire mais chacun se débrouille comme il peut avec son niveau et avec d’éventuels correcteurs orthographiques (qui sont légion !). Je connais des sites, même professionnels – et notamment e-commerce – qui font un chiffre d’affaires énorme malgré une orthographe déplorable.

      Je pense aussi que la perception qu’on a des fautes dépend du sujet – plus ou moins sérieux/léger, on est peut-être moins tolérant avec un article politique qu’avec un site d’humour par exemple…

      Répondre à Marlène
  • Mistigriffe

    Merci pour cet intéressant article. j’ai essayé d’aller sur le site d’adobe CC, mais pas moyen …

    Répondre à Mistigriffe
    • Marlène

      Merci ! Quel est le problème avec le site ? J’ai vérifié le lien, il n’a pas de souci particulier.

      Répondre à Marlène
  • tania

    Hello Lou moi j ai tendance à faire de longues phrases j’essaie en me relisant de faire attention aux grands paragraphes

    C est vrai que le camaïeu qd on ne s y connaît pas est une bonne idée

    Répondre à tania
    • Marlène

      Hello, à mon sens on ne prend pas trop de risques avec le camaïeu quand on n’a pas une âme de graphiste (ce qui est mon cas, au passage !).

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.