Comment retrouver des photos perdues sur carte SD ou disque dur ?


Il y a quelques mois, j’ai vécu le cauchemar de n’importe quelle personne faisant des photos : ne plus pouvoir récupérer mes précieux clichés.

Je suis pourtant une psychopathe de la sauvegarde : j’ai des disques externes, une partition dédiée à la sauvegarde sur mon disque dur et un abonnement pour sauvegarder mes données dans le cloud. Je teste aussi toujours mes cartes SD avant de partir faire des photos. Mais là, en rentrant d’un séjour entier dédié à la photo, je glisse la carte dans mon ordinateur… et surprise : un magnifique message d’erreur me disant « Vous devez formater le disque du lecteur E: avant de l’utiliser ». Euh… au secours ?

Vous devez formater le disque avant de l'utiliser
Vous devez formater le disque avant de l’utiliser (non non non noooon)

Si vous avez un blog (ou pas), ça peut aussi vous arriver, en particulier à cette période où beaucoup de gens partent en vacances et font des milliers de photos. Perdre ses photos, c’est d’abord beaucoup de déception et parfois l’impossibilité de refaire les mêmes photos. Comment faire ? Comment retrouver des photos perdues ?

Photos perdues : les gestes d’urgence

C’est dans la panique qu’on fait souvent des bêtises. Si vous avez un problème de carte mémoire ou de disque dur…

  • Ne cherchez pas à toucher au contenu de la carte SD ou du disque dur : ne prenez pas d’autre photo, n’effacez pas de photos, ne formatez pas le support. Bref, ne touchez à rien car ces actions risquent d’écrire de nouvelles données à la place de celles que vous cherchez à récupérer.
  • Essayez d’accéder à votre support par un autre moyen : par exemple, laissez la carte mémoire dans l’appareil photo et reliez votre appareil photo à l’ordinateur en USB (au lieu d’insérer la carte SD directement dans l’ordinateur). Parfois, vous pourrez récupérer des photos perdues par ce biais. Si vous avez un deuxième ordinateur à disposition (au travail, via votre conjoint, vos parents, vos amis), essayez aussi d’accéder à la carte par ce biais. Si vous y arrivez, transférez aussitôt les photos pour les sauvegarder.
  • Ne vous précipitez pas sur un logiciel payant ou un professionnel de la récupération de données. Ça coûte une fortune alors qu’il y a des choses à tester avant.

Surtout, si vous arrivez à retrouver vos photos par un quelconque moyen, sauvegardez-les immédiatement. Si la carte mémoire est défaillante, elle peut très bien fonctionner une fois puis ne vous afficher que des fichiers endommagés par la suite…

Le logiciel gratuit Testdisk et le logiciel PhotoRec

Il y a quelques années, j’ai pu récupérer des photos supprimées par erreur à l’aide d’un très bon logiciel, Recuva. Il en existe une version gratuite, que je vous recommande d’essayer si vous avez perdu des données (que ce soit après un bug, une suppression de fichiers accidentelle, un virus, etc). Recuva scanne votre support et détecte tous les fichiers qu’il peut récupérer, que vous pouvez ensuite restaurer facilement.

Cette fois-ci, je me suis aussi tournée vers Recuva… mais hélas, le problème sur ma carte SD empêchait totalement le logiciel d’y accéder. « Impossible de déterminer le type de système de fichiers », qu’il disait :(

Echec de Recuva pour récupérer des photos
Echec de Recuva pour récupérer des photos

Je suis donc passée à l’étape suivante. L’installation de Testdisk. Je connaissais déjà le logiciel de réputation mais je n’avais jamais eu l’occasion de m’en servir (et entre nous, on ne va pas s’en plaindre !). Testdisk est un logiciel libre de droits développé par un Français, Christophe Grenier.

En quelques mots, il permet de dépanner des cartes SD, des disques durs et autres supports présentant un problème d’accès au contenu, qu’il s’agisse d’un problème causé par un virus, par une défaillance logicielle ou par une erreur humaine.

Testdisk est livré avec un autre logiciel, lui aussi gratuit et tout aussi puissant, PhotoRec, qui permet de scanner vos supports pour récupérer tout ce qui peut l’être. Même si le logiciel s’appelle « PHOTORec », il peut en réalité récupérer aussi des documents, des vidéos, etc.

Ces logiciels fonctionnent sous Windows, sous Mac OS et même sous Linux.

Tutoriel express pour utiliser Testdisk

Vous téléchargez le logiciel. Il est gratuit, ce qui est impressionnant pour un travail de cette qualité. S’il fonctionne pour vous et que vous en avez les moyens, je vous incite donc vraiment à faire un don à son créateur (qui a un bouton Paypal prévu pour ça sur le site).

Ça crée un simple dossier sur votre bureau d’ordinateur. Dedans, lancez TestDisk (sous Windows, le fichier à ouvrir s’appelle testdisk_win.exe). L’interface a l’air très old school mais ne vous y fiez pas… c’est de la grande folie :-)

L'interface de TestDisk
L’interface de TestDisk

On se déplace d’un menu à l’autre très facilement : le pavé directionnel (flèches haut – bas – droite – gauche) pour aller d’un élément de menu à un autre ; la touche entrée ou C (« Choisir ») pour valider son choix ; la touche Q pour quitter ou revenir en arrière.

Dans un premier temps, choisissez si vous voulez créer un fichier de logs (qui enregistrera votre tentative de récupération des données). Ca peut être utile si, par la suite, vous ne vous en sortez pas tout seul et que vous avez besoin de demander de l’aide. Vous pouvez donc choisir « Create » et valider en appuyant sur « Entrée ».

Créer le fichier de logs avec TestDisk
Créer le fichier de logs avec TestDisk

TestDisk va alors vous indiquer tous les disques et supports qu’il détecte sur votre ordinateur, avec leur taille. En principe, votre carte mémoire ou support qui pose problème y figure. Avec les flèches du clavier, sélectionnez le coupable.

La carte mémoire qui ne marche pas
La carte mémoire qui ne marche pas

Appuyez sur Entrée pour valider et passer au menu suivant. Il faut maintenant choisir le type de partition de votre support. TestDisk essaie de détecter cette information tout seul, il faut donc modifier le choix par défaut uniquement si vous savez ce que vous faites. Par exemple, dans mon cas, c’est une carte SD sur laquelle il n’y a aucune partition… ce que Test Disk détecte très bien !

Sur un disque dur, il y a en général une partition.

Ma carte SD sur TestDisk
Ma carte SD sur TestDisk

Encore une fois, j’appuie sur la touche Entrée pour passer au menu suivant. Il y a tellement d’options dans le logiciel que je ne peux pas toutes les décrire. Pour ma part, j’ai directement foncé dans le menu « Analyse » (admirez ce sens des priorités !).

Analyser sa carte mémoire
Analyser sa carte mémoire

Une fois dedans, il faut recliquer sur « Entrée » pour lancer ce que TestDisk appelle une « Quick Search ». Autrement dit, une recherche rapide. Une recherche de quoi ? Des données que vous voulez récupérer, pardi !

Au bout d’un court instant, la partition (ou la non-partition) s’affiche en vert.

La carte mémoire détectée en vert
La carte mémoire détectée en vert

Et là, TestDisk vous propose d’appuyer sur la touche P pour lister les fichiers trouvés sur la carte mémoire. C’est un peu l’instant de vérité : vais-je pouvoir retrouver les photos perdues ? Première bonne nouvelle, il détecte bien les dossiers habituels d’une carte mémoire avec les photos de mon Canon (le dossier DCIM, qui contient en général les photos, et le dossier MISC).

Retrouver les photos d'une carte mémoire
Retrouver les photos d’une carte mémoire

Avec les flèches, je sélectionne le dossier DCIM puis je clique sur « C ». La touche C va permettre de lancer la copie des fichiers de ce dossier DCIM vers un emplacement de votre choix. L’écran suivant permet de choisir l’emplacement en question. Si vous appuyez à nouveau sur « C », vous aurez l’emplacement par défaut : le dossier de photos sera copié au même endroit que les fichiers de TestDisk.

Choisir l'emplacement de récupération des photos
Choisir l’emplacement de récupération des photos

Et là… une ligne vert fluo apparaît pour vous dire que la copie est en cours. Un dossier DCIM est apparu à l’emplacement que j’avais choisi…

Retrouver des photos perdues : la copie est en cours
Retrouver des photos perdues : la copie est en cours

C’est extrêmement rapide, de l’ordre de 5 minutes pour un millier de photos JPEG prises avec un reflex (ça peut être plus long pour un volume plus gros de fichiers ou des formats plus lourds comme le RAW).

Grâce à cette méthode, j’ai pu récupérer l’intégralité de mes photos, en excellente qualité, sans exception… et même des photos que j’avais supprimées lors de mon voyage parce qu’elles étaient floues. Voilà une petite rescapée du sauvetage !

J’espère donc vraiment que ce logiciel vous sauvera aussi si vous vivez la même chose un jour. Si ça ne fonctionne pas, il y a encore plein de choses à tester. D’abord avec TestDisk lui-même, qui offre beaucoup d’options. Ensuite avec PhotoRec, l’autre logiciel livré avec TestDisk. Il fonctionne dans le même esprit mais le scan d’une carte mémoire ou d’un disque dur est beaucoup plus long (il me prédisait environ 10-12 jours de scan pour une carte mémoire de 32 Go).

Si vous êtes dans ce cas, je vous conseille de visiter le forum dédié à ces logiciels de récupération de photos en exposant votre problème. Un internaute bénévole pourra peut-être vous aider à explorer d’autres options !

Enfin, le créateur du logiciel Christophe Grenier propose une prestation de récupération de données en auto-entrepreneur. Si vous avez perdu des photos particulièrement importantes (mariage, baptême, naissance d’un enfant, « voyage d’une vie » que vous ne pourrez pas refaire), ça peut être un bon moyen de vous dire que vous avez tout essayé.

Vous avez déjà vécu des mésaventures avec vos photos ?
Thèmes : Photo 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 commentaires sur “Comment retrouver des photos perdues sur carte SD ou disque dur ?

  • Toute Ouïe

    Hey! Ton système marche pour un disque dur externe rempli de choses différentes ou ça ne fonctionne que pour les photos?
    Une fois que tu as réussi à sauver tes fichiers tu formates le disque dur ou tu le mets à la poubelle? Un peu dégouté, il a servi qu’une fois. A peine touché et il ne veut plus s’ouvrir quand il est branché sur l’ordinateur… :/

    Répondre à Toute
    • Marlène

      Hello, l’outil ne fonctionne pas que pour les photos, il est utilisé pour tous supports (quand tu le lances, il détecte aussi bien tes cartes mémoires que les disques externes et le disque dur de l’ordinateur) et peut récupérer tous les types de fichiers qu’il détecte sur ton support.

      Répondre à Marlène
    • Toute Ouïe

      je vais déjà essayer pour récupérer les photos, c’est un bon début. Merci du truc :)

      Répondre à Toute
  • Amandine

    Oh mais quel article génial !
    Je garde ton précieux sésame dans un coin de ma tête si jamais je me retrouve face à cette situation !

    Répondre à Amandine
    • Marlène

      Merci Amandine et je croise les doigts pour que tu n’aies pas à t’en servir !

      Répondre à Marlène
  • Geekette At Home (@geekettehome)

    merci pour cet article, je ne connaissais pas testdisk. toujours pratique d’avoir un de ces logiciel sous la main. j’ai moi aussi eu un problème mais avec un de mes disque dur de sauvegarde et heureusement j’ai réussie a récupérer ce que j’avais dessus !

    Répondre à Geekette
    • Marlène

      On croise toujours les doigts pour ne pas en avoir besoin mais j’avoue que le jour où on rencontre un problème, on est bien content d’avoir des solutions à portée de main !

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Bonjour Marlène,
    un article que j’ajoute à mes favoris, tout en espérant de ne pas avoir à m’en servir. Je n’ai pas eu de souci, jusqu’à présent avec une carte SD.
    Par contre, j’ai perdu des données d’un disque externe suite à un problème de tête de lecture… et là je n’ai pas trouvé de solution.

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Les outils dont parle l’article sont censés fonctionner aussi sur un disque externe, je croise les doigts mais je n’ai pas eu l’occasion de tester :)

      Répondre à Marlène
  • Pascal

    Même problème, même solution… j’ai réussi à récupérer un disque endommagé (plus de 10Go de dossiers professionnels), et c’est la dernière fois qu’il a fonctionné.

    D’où l’importance, comme tu le dis dans ton article, de sauvegarder sans tarder si l’on accède au contenu du support.

    Répondre à Pascal
    • Marlène

      Ma carte mémoire a plus ou moins fait la même chose, quelques sursauts de vie avant de s’éteindre pour de bon !

      Répondre à Marlène
  • Rose Citron

    Merci pour cet article, à garder dans mes favoris, au cas où…
    Tu parles de cloud, ça m’interesse ! Tu es chez qui ? Je ne sais vers qui me tourner…

    Répondre à Rose
    • Marlène

      Je suis chez le grand ennemi de la vie privée, Google Drive ^^ J’ai un abonnement payant… et comme je suis « Miss Google », c’est assez pratique car forcément, Drive s’intègre à la perfection à toute la galaxie Google (Gmail, mon smartphone sous Android, Google Docs que j’utilise au quotidien, etc).

      Si tu te soucies davantage de la vie privée, il faut prendre un cloud hébergé en France (type Fnac Cloud, Darty Cloud) car la loi est bien plus attentive à la protection des données personnelles.

      La difficulté avec le cloud, c’est surtout de maintenir ses sauvegardes à jour. Avec les photos, c’est assez simple car une fois les fichiers stockés en ligne, tu n’as plus besoin d’y toucher. En revanche, si tu commences à stocker des fichiers que tu modifies régulièrement, il faut penser à réuploader les versions les plus récentes, à bien organiser les documents. Il y a des solutions pour les professionnels qui gèrent tout ça automatiquement mais le budget n’est pas adapté à un usage « de particulier ».

      Répondre à Marlène
    • Rose Citron

      Merci beaucoup Marlène pour ta réponse; je crois que je vais céder à la facilité google… ^^

      Répondre à Rose
  • Daphné @ Be Frenchie

    Aïe aïe Aïe: oui Recuva m’a déjà sauvée plus d’une fois. Mais je dois avouer que j’ai aussi trop souvent perdu mes cartes SD ( le grand classique, c’est l’oubli de la carte quand l’appareil part en réparation, ahem ).

    Par contre, mon grand nous a installé un NAS et depuis je me sens un plus sereine côté stockage de données. Par contre, cela ne règle pas mon prblème n°1 : supprimer doublons, photos ratées, et surtout, vidéos non utilisées – ça, c’est le plus dur. Mais je dois apprendre a être sans pitié !

    Répondre à Daphné
    • Marlène

      J’ai déjà été tentée par un NAS… mais j’avoue que le côté matériel me laisse toujours une petite inquiétude. Je me dis qu’en cas de dégât des eaux, d’incendie ou autre, c’est moins sécurisé qu’un hébergement dans le cloud. Je croise les doigts mais je n’ai encore jamais perdu de carte SD !

      Répondre à Marlène
    • Daphné @ Be Frenchie

      C’est vrai; mon nas est un peu caché mais placé pile sur le chemin en cas d’évacuation. On pense régulièrement au cloud mais la connexion internet de ma garrigue est plutôt indolente ( je suppose qu’elle fait la sieste entre deux parties de pétanque ).

      Répondre à Daphné
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.