Cloner son site WordPress avec l'extension WP Staging | Tutoriel

Cloner son site WordPress avec l’extension WP Staging : tutoriel !



Si je vous parle de cloner son site WordPress avec l’extension WP Staging, vous vous demandez sûrement à quoi ça sert et pourquoi vouloir dupliquer son site.

Alors, parlons d’une situation courante dans la vie d’un site : vous avez besoin de modifier votre thème, de tester une ou deux améliorations… oui mais voilà, vous ne voulez pas que les visiteurs du site le voient ! Et vous avez raison. Souvent, la solution consiste à créer une copie de son site sur son ordinateur… mais au lieu de travailler sur WordPress en local, il est aussi possible de cloner son site WordPress en ligne.

Vous disposez ainsi d’une version « cachée au public », le « staging », qui vous permet de tester toutes les modifications de votre choix. Je vais vous expliquer exactement ce qu’est le staging d’un site, à quoi ça peut vous servir et comment utiliser WP Staging sur votre site WordPress !

Pourquoi vouloir cloner son site WordPress et créer un staging ?

Je vous le disais en introduction, il arrive souvent que l’on ait besoin de tester des choses sur son site sans gêner les visiteurs. Par exemple…

  • Vous voulez installer un nouveau thème WordPress ou apporter des modifications à un thème existant.
  • Vous voulez mettre en place une nouvelle fonctionnalité, par exemple un menu déroulant.
  • Vous avez envie de tester un plugin, que ce soit une extension supplémentaire ou une extension vouée à remplacer un plugin existant.
  • Vous préparez une refonte complète du site.
  • Vous voulez faire des tests, par exemple passer une fausse commande sur un site e-commerce pour vérifier que le processus d’achat fonctionne bien.
  • Vous avez repéré un bug (ou on vous l’a signalé) et vous avez besoin de travailler sur une correction.

Or, ce type de modification…

  • Prend du temps : parfois, vous allez travailler dessus pendant plusieurs jours et vous n’avez pas forcément envie que les visiteurs voient une version inachevée.
  • Peut causer des bugs : une page blanche, un affichage complètement « cassé », autant de problèmes qui peuvent faire fuir les internautes.
  • Peut faire perdre de l’argent : si vous monétisez votre site, vous avez tout intérêt à faire en sorte que les visiteurs y accèdent facilement et sans bug.

A la clé : pas mal de stress pour vous car si vous rencontrez un problème, vous avez la pression de devoir le résoudre rapidement en sachant que « tout le monde le voit » !

Il existe face à ça deux grandes solutions :

  • Travailler sur WordPress en local – Ça consiste à installer sur son ordinateur un logiciel (comme Mamp pour Mac, Wamp pour Windows ou EasyPHP) qui va « reproduire » des conditions similaires à celles de votre hébergeur. Vous allez donc pouvoir installer WordPress et créer une « copie » de votre site sur votre ordinateur, hors ligne donc.
  • Créer un staging (ou pré-prod) du site – Vous allez en quelque sorte « dupliquer » votre site en ligne… et faire toutes vos modifications sur la copie (non visible par les visiteurs). On appelle cette copie le « staging » (un terme qui signifie « mise en place » en anglais) car elle vous permet de faire vos préparatifs tranquillement avant de les dévoiler au public ! On parle aussi de « pré-prod », car c’est la version qui précède le « site en production » (qui est en ligne et accessible à tous).

Dans le cas des gros sites, on peut aussi avoir une « version de développement » qui sert vraiment à faire tous les tests, puis une pré-prod qui est la version « presque définitive » sur laquelle on corrige les derniers bugs, avant la « mise en production » du site final.

Voilà pour le vocabulaire ! Mais quel est l’intérêt du staging par rapport au fait de travailler sur WordPress en local ?

Cloner son site WordPress

Travailler sur WordPress en local : difficile pour un débutant !

Installer WordPress en local, en particulier pour un débutant, peut vite donner lieu à quelques arrachages de cheveux. En effet, il ne s’agit pas juste de faire une nouvelle installation de WordPress comme vous l’avez fait en créant votre site la première fois.

Il s’agit cette fois-ci de dupliquer votre site existant, qui est en ligne, sur votre ordinateur. Vous allez donc devoir le sauvegarder en intégralité (base de données, fichiers) puis recréer « en local » la base de données et ranger les fichiers à la bonne place.

Tout ceci passe par un logiciel (Wamp, Mamp ou EasyPHP), qu’il faut au passage prendre en main ! Travailler sur WordPress en local peut donc être difficile à mettre en place.

Par ailleurs…

  • Vous devrez refaire les manipulations en sens inverse pour mettre en ligne vos changements.
  • Vous aurez deux versions de votre site qui coexistent : si vous mettez à jour votre site en ligne, avec de nouvelles publications, de nouvelles extensions, de nouveaux widgets, ce ne sera pas dupliqué sur la version locale à moins de le faire manuellement.

Le principal avantage à travailler sur WordPress en local est le fait de pouvoir travailler hors ligne. Quand j’ai débuté sur le web, les forfaits Internet coûtaient très cher donc c’était très appréciable de pouvoir travailler sur son site sans connexion… mais aujourd’hui, ce n’est plus du tout le cas ;)

Travailler hors ligne va donc surtout intéresser ceux qui se déplacent beaucoup ou qui travaillent depuis un pays où la qualité de connexion n’est pas idéale. Ça vous permettra d’avancer sans lenteur sur toutes vos modifications.

Avantages et inconvénients du staging

Par comparaison avec le fait de travailler sur WordPress en local, le staging est généralement simple à mettre en place.

Avec l’extension WP Staging dont je vous parle ensuite, on peut cloner son site WordPress en quelques clics, sans coder, sans difficulté. Une fois vos modifications terminées, vous pouvez les mettre en ligne.

Par ailleurs, la copie de site que vous créez est installée dans les mêmes conditions que votre site en ligne : chez le même hébergeur, sur le même serveur, avec les mêmes paramètres techniques. Le staging reproduit donc aussi fidèlement que possible votre site en production.

Il s’agit d’une copie en ligne de votre site, ce qui peut donc poser problème si vous avez une mauvaise connexion. Par ailleurs, il faut penser à faire en sorte que la pré-prod soit toujours aussi similaire que possible à la version du site en production : si vous effectuez un micro-changement sur votre site en ligne, il faut penser à le dupliquer sur la préprod.


Comment cloner son site WordPress avec WP Staging ?

Commencez par installer le plugin WP Staging depuis le menu Extensions > Ajouter de WordPress.

Installer WP Staging
Installer WP Staging

Créer son staging WordPress

Avant toute modification importante, il est conseillé d’effectuer une sauvegarde de votre base de données.

La première étape consiste à cloner son site WordPress pour obtenir une copie sur laquelle vous allez pouvoir faire tous vos tests. Pour ce faire, une fois dans le menu de WP Staging, cliquez sur le bouton « Créer un nouveau site intermédiaire ».

Créer un site de staging sur WordPress
Créer un site de staging sur WordPress

La création implique ensuite deux étapes de configuration. La première consiste à donner un nom à votre pré-prod, ce nom sera utilisé pour stocker les fichiers de cette pré-prod chez votre hébergeur, il a donc peu d’importance stratégique ! Vous devez également choisir les tables de la base de données qui vont être dupliquées sur votre site de staging.

Si vous voulez juste faire une copie conforme de votre site, il faut toutes les choisir. Si vous ne savez plus très bien à quoi sert la base de données sur WordPress, n’hésitez pas à relire mon article sur l’installation d’un site WordPress.

Paramètres du staging WordPress
Paramètres du staging WordPress

La deuxième étape de configuration consiste à définir quels dossiers de WordPress vous souhaitez copier sur votre site de staging. Là encore, si vous voulez créer une copie conforme de votre site actuel, laissez toutes les cases cochées.

Paramètres de la pré-prod sur WordPress
Paramètres de la pré-prod sur WordPress

Avec la version gratuite de WP Staging, la copie de votre site sera créée « au même endroit » que votre site en production :

  • La même base de données.
  • Les fichiers seront stockés dans un dossier situé au même niveau que les dossiers de votre site WordPress, comme ici avec le dossier « sbb-v2 » qui se retrouve parmi les dossiers classiques de WordPress :
    Le staging sur le FTP
    Le staging sur le FTP

Cette configuration convient amplement aux besoins courants de la plupart des blogueurs.

Si vous achetez la version Pro de l’extension WP Staging, vous aurez la possibilité de choisir à quel endroit se crée votre pré-prod : vous pourrez par exemple lui affecter une base de données différente de la base de données principale du site, ou stocker les fichiers à un autre emplacement.

C’est une option utile pour des besoins plus complexes, lorsque vous souhaitez que le staging utilise des ressources complètement indépendantes de votre site principal.

En effet, si vous avez par exemple un très gros site, la version gratuite du plugin va, en le dupliquant, doubler sa taille : la base de données pèsera 2 fois plus lourd, et les fichiers stockés occuperont 2 fois plus d’espace.

Paramètres avancés de WP Staging Pro
Paramètres avancés de WP Staging Pro

Une fois la configuration effectuée, on peut commencer à cloner son site WordPress :

Début du clonage du site avec WP Staging
Début du clonage du site avec WP Staging

L’extension WP Staging commence alors à dupliquer votre base de données, puis vos fichiers :

Clonage de site en cours
Clonage de site en cours

La durée du clonage est variable selon la taille du site et les éventuelles limites imposées par votre hébergeur. Pour vous donner une idée, lorsque j’ai cloné mon blog voyage qui compte environ 300 articles, la procédure a pris 20 minutes.

Clonage terminé sur WP Staging
Clonage terminé sur WP Staging

Une fois le clonage terminé, vous pouvez cliquer sur le bouton « Open Staging Site » pour accéder directement à votre pré-prod fraîchement créée. Si vous souhaitez y aller plus tard, l’accès se fera via l’adresse https://www.votresite.com/nomdedossierchoisi/wp-admin/

Par exemple, dans mon cas le dossier s’appelait « sbb-v2 », je devais donc aller sur https://www.salutbyebye.com/sbb-v2/wp-admin/ pour accéder à la pré-prod.

Travailler sur sa pré-prod WordPress

Pour se connecter au staging de votre site, vous utilisez tout simplement vos identifiants WordPress habituels :

Connexion au staging WordPress
Connexion au staging WordPress

Rien de compliqué, donc ! Vous accédez à une interface WordPress tout à fait classique. Quelques différences à noter avec votre « site principal », votre site de production qui est en ligne :

  • Par défaut, les permaliens ne sont pas activés – Autrement dit, vos articles retrouveront des adresses du type monblog.com/?p=10256. C’est normal et ce n’est pas utile de le modifier.
  • La barre d’administration s’affichera en orange vif – En effet, le risque principal est de faire les modifications sur la « mauvaise » version du site au lieu de les faire sur le staging. Cette barre orange vous rappellera que vous travaillez bien sur votre « site test » et pas sur votre site en production.
  • Le site est bloqué aux moteurs de recherche – Quand je vous ai parlé de « cloner » votre site existant, vous avez peut-être eu peur qu’il soit indexé (= répertorié) par les moteurs de recherche et que cela crée du contenu dupliqué néfaste pour votre référencement. Pas d’inquiétude : WP Staging prévoit bien de bloquer l’accès au site aux moteurs.
Staging et SEO : un site non indexable
Staging et SEO : un site non indexable

Vous pouvez à présenter effectuer toutes vos modifications sur ce site test : changer le thème, tester de nouveaux widgets, refaire votre header, votre menu, mettre tout le site en jaune fluo si ça vous chante !

Si vous modifiez les fichiers du site, faites là aussi attention à bien aller dans le sous-dossier du staging et pas dans les dossiers « habituels » de WordPress.

Mettre ses modifications en ligne

Ça y est, vous avez terminé vos modifications. Votre nouveau site vous convient parfaitement. Le problème, c’est qu’à ce stade personne ne le voit à part vous. Il est donc temps de mettre en ligne vos modifications. Comme on dit dans le jargon, vous allez « passer votre site en prod » ou le « mettre en production ».

Pour cette étape, la version pro de WP Staging s’avère indéniablement très pratique. En effet, il suffit d’un clic sur un bouton pour transposer ses modifications sur le site en production.

En version gratuite, il va falloir un peu d’huile de coude. Vous devez savoir une chose : qu’avez-vous modifié ?

Commençons par les fichiers :

  • Si vous avez modifié votre thème, téléchargez le dossier wp-content/themes du staging sur le bureau de votre ordinateur, en utilisant un client FTP comme FileZilla ou WinSCP (même principe que lorsque vous avez installé WordPress la première fois !).
  • Si vous avez modifié les plugins, téléchargez le dossier wp-content/plugins du staging.

Vous allez ensuite remettre en ligne le(s) dossier(s) mais cette fois-ci, en allant dans le dossier wp-content de votre site en production (le site public, visible par tout le monde) et pas dans le dossier du staging : remplacez le dossier « themes » ou le dossier « plugins » exixtant par celui qui provient de votre staging.

Parlons ensuite de la base de données : si vous avez modifié des paramètres du site ou des extensions, changé les widgets, la procédure va être plus compliquée car ce type de réglage est sauvegardé dans la base de données.

Pour schématiser, la base de données d’un site fonctionne un peu comme un livre, qui contient plusieurs chapitres sur des sujets différents. Dans une base de données, ces chapitres s’appellent des tables. Vous avez par exemple la table « wp_posts » qui stocke le contenu de vos articles, la table « wp_comments » qui stocke les commentaires, etc.

WP Staging, en version gratuite, crée de nouvelles tables dans votre base de données, en copiant les tables existantes. Par exemple, vous allez avoir à la fois « wp_posts » et « wpstg*_posts » dans la même base de données.

Si vous avez l’habitude de manipuler des bases de données, le principe est simple : remplacer toutes vos tables « en production » par le contenu des tables « wpstg*_ ».

Pensez à faire une sauvegarde de la base de données avant toute modification. Une erreur peut rendre votre site inaccessible.

Si vous n’êtes pas très à l’aise avec la manipulation d’une base de données, vous avez deux solutions :

  • Refaire les réglages « à la main » sur votre site en production (c’est parfois plus rapide de recréer un widget ou de modifier quelques paramètres que de manipuler sa base de données !).
  • Renommer les tables de la base de données du staging pour qu’elles deviennent les tables du site en production. WP Staging propose un tutoriel pour le faire ici.

La version Pro de WP Staging vaut-elle le coup ?

WP Staging, en gratuit comme en payant, permet de cloner son site WordPress facilement pour profiter d’une version de test.

Le principal atout de WP Staging Pro, la version payante du plugin, se joue au moment de la mise en ligne des
modifications
: avec cette version Pro, vous pouvez le faire en un clic.

Si vous avez totalement refait votre site, aussi bien sur le plan du design que sur le plan du contenu (changement d’architecture, modification des catégories, des widgets), c’est un investissement avantageux pour gagner du temps.

Fonctionnalités de WP Staging Pro
Fonctionnalités de WP Staging Pro

Vous pouvez acheter WP Staging Pro directement depuis le plugin ou en allant sur leur site. La formule « Personal » convient très bien pour un seul site.

J’espère que ce tutoriel vous aidera ! Cloner son site WordPress est vraiment une excellente solution pour préparer des changements sans perturber le fonctionnement normal du site.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

6 commentaires sur “Cloner son site WordPress avec l’extension WP Staging : tutoriel !

  • Frederic

    Bonsoir Marlène ,

    J’ ai suivi votre tuto à la lettre . En passant ils sont toujours aussi bien faits, vos créations sont réellement de premier ordre. Héla j’ ai comme qui dirait un « léger » soucis. tout s’est bien passé jusqu’au terme du processus ( durée 10 minutes environ) ensuite j’ai cliqué pour ouvrir le clone et paf…… premier indice , pas de barre orange en haut de page…. et le site n’est pas cloné, juste une trame wordpress comme si j’étais au début du processus de création. Au secours mam’zelle!! que dois je faire ? dois je dés installer et recommencer? si oui comment ? aurais omis un truc ? bref , je patauge …..

    A vous lire

    Cordialement

    Frédéric

    Répondre à Frederic
    • Marlène

      Pour ma part, j’aurais réessayé la procédure et vérifié qu’il n’y a pas un message d’erreur lors de la création du clone, quelque chose qui bloquerait (permissions de dossiers par exemple qui empêchent le plugin de créer un nouveau dossier sur le serveur). Si ça ne fonctionne vraiment pas, je posterais un message directement sur le forum de support du plugin !

      Répondre à Marlène
    • Frédéric

      Merci de la célérité de votre réponse, je vais regarder et contacter le support . Je vous mettrai ici la réponse éventuelle ( qui sait peut etre aidera t elle quelqu’un)
      cordialement

      Répondre à Frédéric
    • Marlène

      Merci Frédéric, c’est très gentil !

      Répondre à Marlène
  • Myu-Ri

    Merci beaucoup pour cet article très détaillé et parfaitement vulgarisé. Je réfléchis à une refonte globale de mon site, et cela pourrait être une solution pour moi. Je vais creuser ça. Merci mille fois !

    Répondre à Myu-Ri
    • Marlène

      Bonjour, oui c’est une très bonne solution, qui simplifie énormément la transition entre deux versions d’un site !

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.