Comment choisir un hébergeur web pour son blog ?


Quand on décide de quitter les plateformes de blogging gratuites, on a souvent du mal à s’y retrouver dans la jungle des hébergeurs, des offres, des détails fournis qui sont souvent très techniques pour un débutant. J’ai donc décidé, dans cet article, de vous donner quelques conseils pour choisir un hébergeur web pour votre blog.

Datacenter
Un datacenter, bâtiment sous haute sécurité où sont stockés vos sites web…

1. Déterminez de quoi vous avez besoin

Pour un blog, en règle générale un hébergement mutualisé suffira amplement à vos besoins. Les hébergeurs proposent aussi des VPS et des serveurs dédiés mais ces formules sont adaptées à des sites beaucoup plus gros ou très gourmands en ressources (par exemple, une web TV, un site de streaming, etc). N’hésitez pas à lire mon article sur l’hébergement web si vous ne connaissez pas la différence entre hébergement mutualisé et hébergement dédié.

L’hébergement mutualisé est le moins cher, il supporte très bien de grands nombres de visiteurs (on peut parfois rester sur du mutualisé même en ayant plus de 100 000 visiteurs par mois !). C’est le type d’hébergement le plus facile à prendre en main pour un débutant.

Ensuite, la plupart des hébergeurs proposent plusieurs formules d’hébergement mutualisé. Pour choisir, pensez à regarder :

  • Le nombre de bases de données : un blog WordPress n’a besoin que d’une seule base de données pour fonctionner. A l’inverse, si vous avez un blog et un forum, un blog et une boutique séparée, un blog et une galerie photo non intégrée à WordPress, vous pouvez avoir besoin de plusieurs bases de données.
  • Le nombre de sites que vous pouvez héberger sur un même compte : la plupart des hébergeurs vous imposent une limite. Si vous n’avez qu’un seul blog, c’est très simple… mais si vous voulez héberger deux blogs différents ou plus, il faut que votre formule d’hébergement le permette.

Les formules de base offrent souvent la possibilité d’avoir un nom de domaine gratuit et une dizaine d’adresses e-mail personnalisées pour votre blog. C’est suffisant pour la plupart des projets de blogging. De même, l’espace disque proposé est souvent suffisant.

Les formules d’hébergement les moins chères vous proposent en général 10 Go de stockage et pour vous donner une idée, au bout d’un an de blogging je n’atteins même pas 350 Mo d’utilisation.

2. La localisation des serveurs

Voilà une chose que les débutants ne pensent jamais à regarder et qui est pourtant très importante ! Les fichiers de votre site web vont être stockés sur une machine que l’on appelle un serveur. Ce serveur se trouve quelque part dans le monde. L’idée, c’est de faire en sorte que votre serveur soit le plus proche possible du pays où se trouvent la plupart de vos lecteurs. Par exemple, si vos lecteurs sont en grande partie des Français, mieux vaut que les serveurs soient en France. Pourquoi ?

C’est très simple : quand vous visitez un site web, votre navigateur « contacte » le serveur où est stocké le site… et le serveur lui « répond » en affichant la page. Évidemment, plus le serveur est loin, plus il faut du temps pour recevoir sa réponse. Si vous choisissez un hébergeur aux Etats-Unis alors que vos lecteurs sont en France, votre site risque de mettre très longtemps à s’afficher pour eux.

Regardez par exemple ce test que j’ai fait sur No Tuxedo (dont le serveur est situé en France). Quand on essaie d’accéder au blog depuis l’Australie, on met près de 9 secondes ! Quand on essaie d’y accéder depuis Amsterdam, on tombe à une durée inférieure à 2 secondes.

Temps de chargement selon emplacement du serveur

Regardez donc sur le site de l’hébergeur où sont ses serveurs.

3. « L’uptime » ou la fiabilité de l’hébergeur

Dans un monde parfait, votre site Internet serait accessible 24h/24, 7 jours/7 sans un seul incident ou ralentissement. Dans la réalité, il arrive que des incidents surviennent, même chez les meilleurs hébergeurs : un serveur qui tombe en panne, une surcharge temporaire… L’uptime, c’est le temps pendant lequel un site est accessible sans incident.

La plupart des hébergeurs vous promettent un uptime supérieur à 99.5% (= site accessible de manière fluide 99.5% du temps) mais pour vous faire une idée plus précise de la qualité de service, n’hésitez pas à consulter leur rubrique « Travaux » si elle existe (regardez par exemple celle de l’hébergeur OVH). Elle liste les incidents et les opérations de maintenance réalisées. Si vous constatez que les incidents sur un même type d’hébergement sont très fréquents, ce n’est pas un bon indicateur de fiabilité !

Vous pouvez aussi faire un tour sur le forum de support technique de l’hébergeur et voir si les clients se plaignent beaucoup ou pas, si quelqu’un leur répond rapidement ou pas.

4. Les tarifs et conditions de vente

Les prix des formules d’hébergement mutualisé varient relativement peu d’un hébergeur à l’autre. En revanche, les conditions de renouvellement diffèrent souvent. Certains vous proposent par exemple un tarif préférentiel la première année, puis une augmentation du prix à partir de la deuxième année.

Certains hébergeurs peuvent vous proposer des abonnements sur plusieurs années. Je vous le déconseille sauf si c’est un hébergeur que vous connaissez déjà et dont la fiabilité vous convient. D’abord, parce qu’on peut décider d’arrêter de tenir son blog. Ensuite, parce qu’on peut avoir envie de changer d’hébergeur si on est insatisfait du service.

Vous pouvez aussi regarder les possibilités d’évolution d’une formule à une autre. Par exemple, si vous constatez au bout d’un certain temps de blogging que vous avez besoin d’une formule plus complète, est-il possible de changer ?

Intéressez-vous également aux conditions pour annuler l’hébergement en cours d’année ou changer de prestataire. Devez-vous respecter un préavis ? Vous rembourse-t-on les mois « non utilisés » ou pas ? Avez-vous un délai de rétractation pendant lequel vous pouvez annuler sans frais votre hébergement ? Si vous bénéficiez d’un nom de domaine gratuit, est-il facile de le conserver si vous changez d’hébergeur ?

5. Le support et les ressources d’aide

Qu’on soit débutant ou plus expérimenté, on est souvent amené à contacter le support technique de son hébergeur au moins une fois. Ca peut être une simple question (« comment faire telle ou telle chose ») ou un problème plus sérieux (site piraté, site effacé, etc). Il est primordial que le support technique soit non seulement réactif mais aussi qu’il sache s’adapter à votre niveau. Si vous posez une question « de débutant » et que l’hébergeur vous répond dans un langage que vous ne comprenez absolument pas, l’aide ne vous servira à rien.

Dans l’idéal, essayez donc avant de souscrire un abonnement de poser une question via le site web de l’hébergeur et regardez combien de temps on met à vous répondre. Pour vous donner une idée, j’ai connu un hébergeur qui mettait 2 jours à répondre… 2 jours quand on a un gros problème technique (site inaccessible par exemple), c’est énorme.

D’autre part, regardez aussi si l’hébergeur propose une FAQ ou une rubrique d’aide en ligne. Ces FAQ répondent à de très nombreuses questions qu’on peut se poser, avec des tutoriels, des explications… C’est souvent un moyen de se débrouiller sans devoir faire appel au support technique.

6. Les sauvegardes automatiques

De nombreux hébergeurs se chargeront de sauvegarder automatiquement votre blog à votre place. Pratique si vous n’avez pas envie de le faire vous-même ou que vous avez tendance à oublier. Mon hébergeur à l’heure où je rédige cet article – Nuxit – fait par exemple une sauvegarde régulière des fichiers du blog et de la base de données… et si j’ai un problème (piratage, etc), il me suffit de cliquer sur un bouton « Restaurer » pour remettre en ligne la dernière sauvegarde en date.

Sauvegardes automatiques Nuxit

7. L’ergonomie de l’interface

Un petit détail tout bête mais qui a son importance ! Un jour, j’ai souscrit un hébergement chez un hébergeur qu’on m’avait recommandé pour sa fiabilité. Effectivement, il était très fiable… mais c’était un casse-tête chinois de s’y retrouver dans leur interface d’administration. Où créer une base de données ? Où gérer ses sauvegardes ? Rien n’était clair ! Il fallait fouiller dans toutes les rubriques avant de trouver une information !

Regardez si les rubriques d’aide de l’hébergeur comportent des captures d’écran par exemple ou si Google Images en propose, ça peut vous donner une idée de la clarté de l’interface !

Choisir un hébergeur : une expérience souvent personnelle

J’ai connu pour ma part de très nombreux hébergeurs au fil des années, aussi bien en France qu’à l’étranger : OVH, 1&1, Infomaniak, Celeonet, O2 Switch, Bluehost, Dreamhost, etc. Le blog est hébergé chez Nuxit depuis novembre 2014. J’ai été très satisfaite du service pendant plusieurs années mais Nuxit a été racheté par le groupe Magic Online et depuis, je constate hélas une dégradation (support plus du tout réactif, ce qui faisait pourtant la force de cet hébergeur ; mon service e-mail a été désactivé sans préavis).

C’est typiquement la preuve que la qualité de service peut évoluer dans le temps. Par ailleurs, il faut savoir qu’un même hébergeur peut fonctionner à la perfection pour une personne et très mal pour une autre. Pourquoi ? Parce qu’un hébergeur stocke des milliers de sites… alors vous pouvez tomber sur un serveur où tout fonctionne bien ou, à l’inverse, sur un serveur surchargé et lent.

Ça m’est arrivé avec OVH : j’ai des sites chez eux qui fonctionnent très bien depuis longtemps et pour No Tuxedo, ça a été une vraie catastrophe avec des heures et des heures d’indisponibilité. J’ai dû déménager le blog ailleurs pour cette raison.

Si vous allez chercher des avis sur des forums ou des sites, gardez ça en tête et évitez de vous fier à un seul avis, privilégiez les sites qui réunissent de nombreux avis de clients et donnent une note globale, comme Guide Hébergeur.

Conclusion

Aujourd’hui, on ne prête plus vraiment attention aux aspects purement techniques pour un projet de blog classique car les hébergeurs ont tous des offres qui conviennent au plus grand nombre. Seuls les projets « à particularités » (e-commerce, site de streaming, hébergement de plusieurs sites, etc) exigent de se pencher de manière plus pointue sur ces données.

En revanche, on met plus l’accent qu’avant sur « l’expérience client » : avoir un bon support technique, un service facile à utiliser et fiable, des tarifs et des conditions d’utilisation faciles à comprendre, etc.

Comme partout, le « bon sens » est utile : il est préférable de choisir un hébergeur avec une certaine ancienneté et une certaine notoriété pour éviter qu’il ne disparaisse du jour au lendemain.

N’hésitez pas à retrouver mes autres articles sur l’hébergement Internet pour en savoir plus.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

35 commentaires sur “Comment choisir un hébergeur web pour son blog ?

  • Soret

    Bonjour Marlène !
    J’aimerais avoir ton avis s’il te plait, ( je n’y connais rien. ) Je m’apprête à créer un blog sur wordpress.org et ça fait deux jours que n’arrive pas à me décider sur le choix de l’hébergement. J’hésite à prendre O2switch pour commencer, qu’en pense tu ? A tu un hébergeur à me conseiller pour débuter en sachant que je vais avoir du monde car j’ai déjà une très bonne audience sur FB et je ne veux pas changer d’hébergeur au bout d’un an. ( ps : on m’a déconseillé OVH et 1&1 )
    Et merci pour ton blog ( que je découvre ) il m’aide beaucoup.
    Je te remercie…

    Emilie

    Répondre à Soret
    • Marlène

      Hello, qu’est-ce que tu appelles « du monde » ? J’héberge 4 sites sur un hébergement Performance chez Nuxit, avec au cumul jusqu’à 380000 visiteurs par mois. Je suis chez eux depuis novembre 2014 et ça se passe très bien donc n’hésite pas à jeter un œil. Là, ça commence à tirer un peu quand j’ai de gros pics de trafic (j’ai eu quelques journées à 11000 visiteurs sur un seul site et ça tirait un peu la langue ^^)… mais ça tire surtout sur la base de données donc je vais simplement prendre une option MySQL privé pour avoir plus de liberté à ce niveau, en gardant le même hébergement. Le support technique est très réactif.

      J’ai été cliente O2Switch par le passé, j’ai un bon souvenir du service en tant que tel mais je n’aimais pas l’ergonomie de l’interface d’admin et c’est ce qui m’avait décidée à changer. Je pense que ça a évolué depuis ceci dit !

      Répondre à Marlène
    • Marlène

      Hello, qu’est-ce que tu appelles « du monde » ? J’héberge 4 sites sur un hébergement Performance chez Nuxit, avec au cumul jusqu’à 380000 visiteurs par mois. Je suis chez eux depuis novembre 2014 et ça se passe très bien donc n’hésite pas à jeter un œil. Là, ça commence à tirer un peu quand j’ai de gros pics de trafic (j’ai eu quelques journées à 11000 visiteurs sur un seul site et ça tirait un peu la langue ^^)… mais ça tire surtout sur la base de données donc je vais simplement prendre une option MySQL privé pour avoir plus de liberté à ce niveau, en gardant le même hébergement. Le support technique est très réactif.

      J’ai été cliente O2Switch par le passé, j’ai un bon souvenir du service en tant que tel mais je n’aimais pas l’ergonomie de l’interface d’admin et c’est ce qui m’avait décidée à changer. Je pense que ça a évolué depuis ceci dit !

      Répondre à Marlène
  • Marie M

    Bonjour Marlène, tout d’abord merci pour ton site, il est vraiment au top !
    Ensuite, je débarque complètement dans le monde des hébergeurs et compagnies et je me demandais, si je souhaite créer mon site/blog en Français mais que j’aimerai aussi avoir une version anglaise est il nécessaire de prendre un forfait avec plusieurs site disponibles ou je devrais simplement créer une sorte de doublons à mon site sans avoir besoin d’en avoir un autre ? Heu je ne suis pas très claire je crois… j’espère que tu as compris.
    Ensuite, je souhaitais suivre ton conseil d’acheter un nom de domaine sur un autre site que celui de mon hébergeur, acheter le nom de domaine est donc la toute première chose à faire (oui oui je sais, plus qu’une débutante) ? Et si par hasard je change d’avis et je le prends via mon hébergeur puis je décide de changer d’hébergeur, pourrais je tout de même transférer mon nom de domaine sur un nouvel hébergeur ?

    Désolée, ce sont beaucoup de questions mais je n’ai pas envie de faire d’erreur et je sais aussi qu’au début j’ai tendance à me lancer dans des projets vertigineux alors qu’à la fin ça ne sera « qu’un blog ».

    Merci de ton aide et de ton site qui encore une fois est une mine d’or !

    Répondre à Marie
    • Marlène

      Hello Marie, concernant la gestion des langues, il y a plusieurs choix possibles :
      – Tout mettre au même endroit et sur un même site. Exemple : nespresso.com/fr/, nespresso.com/uk/ (ils ont toutes les langues sur le même site).
      – Créer des sites différents, propres à chaque langue : monsite.fr, monsite.com.
      Dans le premier cas il y a un seul nom de domaine et un seul hébergement, dans le second cas il y a deux domaines (on peut soit les mettre sur le même hébergement en « multisite » si l’hébergeur le permet, soit prendre deux hébergements).

      On peut transférer un nom de domaine chez un autre prestataire et oui, il faut commencer par là quand on crée son site. D’ailleurs, c’est plus simple de créer le site une fois qu’on a le nom… car si on commence par le nom et qu’on se rend compte au moment d’acheter le nom de domaine que celui-ci n’est plus disponible, ça oblige à tout modifier :)

      Répondre à Marlène
  • luna

    Bonjour et un grand merci pour vos articles tres utiles. Vous dites qu’il est mieux de choisir son hebergement proche de ses lecteurs. Mais si les lecteurs sont en France (europe) et aussi aux USA ? Dans ce cas c’est quand meme ok de prendre en France ? Ou c’est peutetre mieux de prendre ailleurs (US) ? Merci beaucoup :)

    Répondre à luna
    • Marlène

      Bonjour, tout dépend des proportions :) J’ai des lecteurs un peu partout dans le monde mais 75% en France, j’héberge donc mon site en France. Si j’avais un site avec un équilibre beaucoup moins « flagrant », je pense que j’opterais pour un hébergement dans mon pays, avec un CDN pour que l’accès au contenu soit rapide partout. Le CDN permet de créer des « copies » du site à différents endroits de la planète… et on affiche au visiteur la version la plus proche de chez lui :)

      Répondre à Marlène
    • luna

      Merci beaucoup Marlène pour les précisions . Mon future site sera multilangues justement pour atteindre les lecteurs des 2 pays.. je vise 50/50, (après entre ce que je vise et la réalité hein… )
      Je vais chercher CDN pour comprendre un peu plus ! Mais si je comprend bien avec un CDN je peux faire le site en france mais le lecteur qui est loin lira le contenu no problem, c’est ca ? Désolé, pas besoin de préciser a quel point je suis une vraie débutante.
      En tout cas un grand merci :)

      Répondre à luna
    • Marlène

      Oui, c’est bien ça :) Mais si tu débutes, je ne m’embêterais pas avec un CDN dans un premier temps. Héberge ton site dans le pays où tu te trouves actuellement, développe sa notoriété et une fois que tu es un peu plus à l’aise avec l’aspect technique, que tu mesures réellement où sont tes visiteurs, penche-toi dessus. On peut souscrire un CDN indépendamment de l’hébergeur :) J’en ai un peu plus parlé à la fin de cet article.

      Répondre à Marlène
    • luna

      Je vis en France, donc tu a raison, vaut mieux commencer a me faire connaître par ici.. je ferais quand même le site multi langues car je m’exprime mieux en anglais puis on verra bien la suite ! Merci beaucoup de ton aide et pour lien, je vais lire attentivement :)

      Répondre à luna
  • Ray

    Bonsoir,
    J’ai crée un blog sous blogger afin de développer un site dynamique en plus de mon site actuel développé par une société de services ceci afin de valoriser ma chambre d’hôtes en particulier sur le marché anglophone.
    Je souhaite trouver un site d’hébergement et fournisseur de nom de domaines pour mon blog.
    Je ne sais pas lequel choisir , merci de votre aide
    Ray.

    Répondre à Ray
    • Marlène

      Bonjour, votre projet est de transférer votre blog Blogger sur une autre plateforme chez un hébergeur, c’est bien ça ? Blogger n’existe que sur la plateforme gratuite, on ne peut donc pas l’installer chez un hébergeur. Ça impliquera donc nécessairement de migrer votre blog actuel vers un autre système comme WordPress.

      Je ne peux pas vraiment vous conseiller un hébergeur plus qu’un autre, je suis pour ma part chez Nuxit et j’en suis satisfaite mais j’ai aussi eu une très bonne expérience chez Infomaniak en Suisse, une expérience plus mitigée chez OVH (ça se passait très bien pour certains sites, très mal pour d’autres).

      Concernant les noms de domaine, la plupart des hébergeurs proposent un pack hébergement + nom de domaine inclus. Si vous souhaitez réserver le nom de domaine « à part » pour ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier, je vous conseille Gandi et Godaddy, je suis cliente depuis plusieurs années et ça se passe très bien.

      Répondre à Marlène
    • Ray

      merci pour votre réponse mais comment migrer vers wordpress qui me semble d’ailleurs beaucoup plus compliqué que blogger

      Répondre à Ray
    • Marlène

      Comme vous avez très peu d’articles, vous pourriez tout simplement les copier à la main sur le nouveau blog WordPress. Sinon, il faut exporter le blog Blogger (menu Paramètres > Autres > Exporter le blog) puis l’importer sur WordPress (menu Outils > Importer de WordPress). Sans oublier, dans tous les cas, de mettre en place des redirections pour éviter de perdre l’éventuel référencement existant sur les moteurs de recherche.

      Si vous avez un budget à consacrer à votre site, n’hésitez pas à m’envoyer un petit mail, ça fait partie des prestations que je peux assurer – avec facture à l’appui (installer le blog WordPress chez l’hébergeur que vous aurez choisi + transférer le contenu de votre blog Blogger & mettre en place les redirections).

      Répondre à Marlène
  • Séverine

    C’est la journée des grandes questions et potentielles améliorations de mon blog, alors je reviens t’embêter avec une question qui me taraude depuis quelques temps.

    Je suis actuellement hébergée par Hostinger avec un compte Premium (domaine chez OVH), et j’ai constaté au fil des mois qui passent un grand nombre de sites référents « poubelle/spam/robots ». Pourtant je mets à jour régulièrement mes filtres Analytics et j’ai fait le nécessaire au niveau du .htaccess

    La conséquence impacte directement les stats, et indirectement le référencement car Google n’aime pas vraiment ce qu’il voit :
    – le temps passé en moyenne sur le blog est très bas (00:00:17 en novembre ! Totalement hallucinant et pas en phase avec la réalité)
    – le taux de rebond ne cesse d’augmenter du fait des nombreux sites référents qui sont à 100% de rebond et/ou 00:00:00 temps passé sur le blog (plus de 80% de taux de rebond sur novembre par exemple).

    Cela peut-il être lié directement ou non à la localisation du serveur ? à l’hébergeur en lui-même ?
    Ou bien cela n’a rien à voir et il n’y a rien de plus à faire ?

    Merci d’avance pour ton œil expert sur cette question, car même si le lectorat est là, je me sens quelque peu « polluée » par tout ça ;-)
    Séverine

    Répondre à Séverine
    • Marlène

      Hello, certains sites sont ce qu’on appelle des « ghost referrals », ils génèrent des visites dans Analytics mais en réalité, ne viennent pas sur ton site (donc ne peuvent pas être bloqués via un htaccess). Ils récupèrent juste ton code de suivi Analytics et s’en servent pour générer de fausses stats. Voici un guide pour les filtrer.

      80% de taux de rebond pour un blog n’est pas catastrophique, on tourne en général entre 70 et 90%… Concernant les « 0 » de temps passé sur le blog, c’est lié au mode de calcul d’Analytics : il lance un compteur quand une personne charge une page pour la première fois et l’arrête quand elle charge une deuxième page. Mais si elle part sans visiter de deuxième page, le compteur reste à zéro. Un compteur à zéro ne signifie donc pas forcément que le visiteur n’a pas lu l’article :)

      Répondre à Marlène
  • tania

    bonjour Lou,

    question de néophyte mais peut on prendre nom de domaine et l’hébergement dans des endroits différents? ou ce n’est peut être pas conseillé?

    Répondre à tania
    • Marlène

      On peut tout à fait le faire… et pour ma part c’est ce que je fais depuis mes premiers sites web, pour ne pas mettre tous mes œufs dans le même panier. Comme ça, le nom de domaine de mes sites est toujours indépendant de la prestation d’hébergement. Si je suis insatisfaite de l’hébergeur, je n’ai vraiment rien qui me retient à lui et « l’identité » des sites (c’est-à-dire leur nom) est quoi qu’il arrive autonome.

      Répondre à Marlène
    • tania

      ok merci de ta réponse

      Répondre à tania
  • Ingrid

    Bonsoir, j’ai une petite question? Selon toi, quand est-ce le bon moment pour migrer vers WordPress etc? Tu vas sans doute me dire qu’il est propre à chacun mais j’aimerai connaître ton point de vue. Tous tes articles sont vraiment très clairs et super intéressants. J’adhère à 100%. Bisous.

    Répondre à Ingrid
    • Marlène

      Déjà, je dirais que ce n’est pas forcément utile :) Il y a plein de blogueurs qui restent sur Blogspot/Blogger pendant des années (cf Slanelle, Tiboudnez par exemple) sans changer. Donc à mon sens, la vraie question à se poser, c’est « pourquoi vouloir migrer vers WordPress » ? Est-ce que WordPress permet des choses que Blogger ne permet pas ? Est-ce qu’on est plus à l’aise avec l’interface de WordPress ? C’est en fonction de cette raison qu’on détermine le « timing ».

      Répondre à Marlène
  • Claire Janssens

    Bonjour,

    j’aimerais apporter une petite info et rebondir sur deux choses, a priori sans rapport :
    – l’article ci-dessus,
    – et la sortie du guide Relooker son Thème d’Alexandre Bortolotti, que vous avez interviewé récemment d’ailleurs.

    Vous évoquez le nombre de base de données parmi les critères de choix d’un hébergeur, en précisant que bien souvent une seule est suffisante. C’est vrai mais voici ce que j’ai réalisé, alors que le guide d’Alex étant en préparation et que je réagissais à son tutoriel sur Duplicator (plugin qui permet de créer une copie de son site pour y tester ses modifications par exemple) : comme beaucoup de gens plus ou moins débutant, j’ai pris une offre premier prix chez OVH pour héberger mes sites. Sauf que chez eux, leur offre d’entrée n’inclut qu’une seule base de données, impossible donc de se créer une copie de son site.

    Alors pour ceux qui ne mettent en place qu’un seul site mais qui souhaitent se lancer dans une personnalisation plus avancée de leur site (avec ou sans le guide d’Alex !) ou qui veulent simplement pouvoir tester différentes choses sur leur site (plugins, mises à jour, etc…), ça peut devenir intéressant de vérifier le nombre de base de données offerte par l’hébergeur…
    OVH me convenait mais pour cette raison, j’envisage de migrer petit à petit mes sites. Et on revient à votre article, car le choix d’un hébergeur est ardu !!!

    Répondre à Claire
    • Marlène

      Bonjour Claire, merci beaucoup pour ce commentaire et ce conseil très juste !

      Le débutant qui veut vraiment faire des économies peut aussi installer une copie de son site en local (c’est ce que je faisais quand j’ai créé mes tout premiers sites !). Ce n’est pas aussi parfait que de dupliquer son site car on a parfois quelques surprises au moment de la mise en ligne, en fonction de la façon dont « réagit » le serveur de l’hébergeur… mais ça dépanne quand on a peu de moyens.

      Chez OVH, on peut sauf erreur de ma part changer d’offre sans trop se prendre la tête (pas de coupure, transfert géré automatiquement par OVH). Je l’ai fait une fois il y a quelques années, j’ai aussi dû acheter une base de données en plus pour un site (sans changer d’offre) et c’était possible.

      Répondre à Marlène
    • Claire Janssens

      Oui, en effet, la copie en local reste une alternative, que j’ai aussi pratiquée avec Mamp dans une autre vie… avec quelques surprises parfois ! ;-)

      OVH permet l’achat d’une base de données supplémentaire mais les prix que j’avais vus étaient vraiment décourageants. Enfin, c’est vrai, on peut juste upgrader son offre en cas de manque. Dans mon cas, j’hésite à rester chez OVH. Je n’ai jamais eu de problème donc je n’ai jamais eu à tester leur conseils, réactivité, aide, en cas de gros pépin, mais je trouve leur interface peu claire. Et puis, à l’occasion d’un nouveau projet web pour une cliente qui me questionnait sur le « meilleur » hébergeur (mouahahaha !!), je refaisais un peu le tour des offres. Je découvre NUXIT grâce à votre article !

      Pour ce que ça vaut, j’ai eu de bon échos de Monarobase, notamment pour la qualité de son service client. Et leur site est beaucoup moins fouillis que les géants comme OVH ou 1&1.

      …au passage, une suggestion d’article, si c’est permis : comment intégrer un moyen de paiement sur un site wordpress (sur un thème sans WooCommerce ou équivalent) quand on veut juste vendre 1 ou 2 choses (CD, poster…) ? CB, Paypal, quelles solutions ? SSL obligatoire ?

      Merci encore pour vos tutoriels !

      Répondre à Claire
    • Marlène

      Monarobase est très bien noté sur le Guide de l’Hébergeur mais comme il n’y a que 20 notes, j’avoue que j’ai hésité à leur faire confiance quand j’ai voulu quitter OVH avec No Tuxedo. C’est peut-être un tort, on a toujours tendance à confier ses sites à des hébergeurs assez gros alors que certains hébergeurs plus modestes sont peut-être d’autant plus disponibles.

      Je note pour la suggestion d’article, c’est une bonne idée… Pour répondre rapidement, je pense que Paypal est le plus adapté sauf si les volumes de vente sont énormes. Installer un terminal CB coûte plutôt cher (en général, des frais d’activation supérieurs à 300€ puis un abonnement mensuel autour de 30€ qui comprend un nombre de transactions limité, les autres étant en supplément + les frais bancaires sur chaque transaction).

      Répondre à Marlène
    • Claire Janssens

      Merci pour ces précisions et bonne semaine !

      Répondre à Claire
  • PLK de Noétique

    Merci pour ce précieux conseils pour s’y retrouver. J’ai bien envie de choisir NUXIT pour l’administration simple et claire comme tu le dis. Cependant, dois je choisir illimité ? ou 100 Go ?
    – J ‘ai deux blogs à héberger, existe-t-il comme chez OVH cette possibilité d’hébergement groupé ?

    – est ce bien de prendre aussi le SEO panel ?
    Olala j’ai un peu l’impression d’être dans une jungle ;-)

    Répondre à PLK
    • Marlène

      On peut tout à fait héberger plusieurs sites à condition que la formule le permette. La formule la moins chère ne permet d’héberger qu’un site mais dès la formule Pro on peut en héberger 5. C’est largement suffisant pour le besoin que tu décris. Chaque site est hébergé dans un dossier différent donc ça reste facile à gérer !

      Je ne pense pas que l’offre SEO soit utile pour des blogs perso mais c’est un choix… perso ;)

      Répondre à Marlène
    • PLK de Noétique

      merci lou. Dis moi, est ce nécessaire d’ Ajouter une Installation de CMS ?Ajouter une Installation de CMS ?
      ? Joomla v3.3.0 Joomla v3.3.0
      ? phpBB v3.0.12 phpBB v3.0.12
      ? Drupal v7.28 Drupal v7.28
      ? Piwigo v2.6.2 Piwigo v2.6.2
      ? LimeSurvey v2.05+.140520 LimeSurvey v2.05+.140520
      ? DokuWiki v2014-05-05 DokuWiki v2014-05-05
      ? PrestaShop v1.6.0.6 PrestaShop v1.6.0.6
      ? WordPress v3.9.1 WordPress v3.9.1
      Wordpress, je présume ?

      Répondre à PLK
    • Marlène

      Je trouve pour ma part qu’il faut mieux installer WordPress soi-même pour éviter des réglages prédéfinis pas toujours optimaux avec ces modules automatiques. Pour te donner une idée, on en est à la version 4.3 de WordPress donc installer la version 3.9 n’est déjà pas très recommandé :)

      Répondre à Marlène
    • PLK de Noétique

      Et l’outil SEO ?
      ? Pack Seo Business
      ? Pack Seo Pro
      ? Pack Seo Starter
      Non, me dis tu ?

      Répondre à PLK
    • Marlène

      Comme je te l’ai dit par mail et dans mon commentaire ci-dessus, c’est à toi de voir selon tes objectifs… Pour un blog perso je n’en vois clairement pas l’intérêt par exemple.

      Répondre à Marlène
    • PLK de Noétique

      OK, donc je ne « prends rien « . Oui j’avais vu que wordpress était déjà à 4.3

      Répondre à PLK
  • marie kléber

    Je prends note Lou. J’avoue que c’est ce qui m’a un peu contrariée quand je me suis lancée dans l’aventure… Trop d’hébergeurs et trop d’avis qui vont dans tous les sens. Trop de choix en quelque sorte.
    Un joru peut-être je sauterai le pas, qui sait. Tes articles en tous cas sont très clairs et toujours réalisés avec soin. Merci!

    Répondre à marie
    • Marlène

      Le côté « trop d’avis » est très déroutant. En tant que client, on cherche toujours à avoir un avis clair et si possible un peu tranché « c’est bien vs. le service laisse à désirer ». Avec les hébergeurs c’est en général beaucoup plus partagé. Même avec de l’expérience on a parfois des déconvenues. Ça fait partie du jeu :)

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.