Blog et chômage : pourquoi se lancer quand on est sans emploi


Si vous traversez une période de chômage, créer un blog peut vous apporter de nombreux bénéfices que vous ne soupçonnez peut-être pas ! Bloguer demande du temps… alors quelle meilleure occasion de se lancer que cette période où votre agenda n’est pas rempli par une activité professionnelle ?

Peut-être que vous hésitez, peut-être que vous n’osez pas franchir le pas (la confiance en soi fait souvent grise mine quand on est au chômage !)… mais lisez au moins cet article pour mûrir votre décision. Blog et chômage sont à mes yeux un tandem gagnant et je vais vous expliquer pourquoi.

1. Un blog ne coûte pas cher à lancer

Ouvrir un blog au chômage est peut-être une bonne idée mais c’est une période où les revenus sont généralement très inférieurs à ceux que l’on touche en travaillant. Cette dimension financière peut être un véritable frein pour certaines personnes qui n’ont tout simplement pas les moyens d’investir.

Sachez d’abord qu’il est possible de faire un blog sur une plateforme gratuite (lire ici mon comparatif entre WordPress et Blogger) sans dépenser un centime.

Si vous pouvez vous le permettre, vous pouvez aussi souscrire un abonnement chez un hébergeur web incluant un nom de domaine (pour avoir un nom du type monsite.com au lieu de monsite.wordpress.com ou monsite.blogspot.com).

Ça coûte environ 45€ par an et ça vous permet de bénéficier de plus de liberté que sur une plateforme gratuite et de posséder un nom dont vous pourrez développer la notoriété dans le temps, même si vous changez de « solution technique ».

Blog et chômage : une activité peu chère et épanouissante
Blog et chômage : une activité peu chère et épanouissante

2. Blog et chômage : une vraie manière d’occuper ses journées

Tenir un blog est une activité très prenante, surtout si vous n’avez pas de connaissances sur le sujet au départ. Vous allez apprendre peu à peu à personnaliser votre univers, à trouver les sujets que vous voulez traiter, à entrer en contact avec d’autres personnes qui possèdent un blog, à écrire, à promouvoir vos contenus…

Tout ceci demande du temps et surtout, ressemble de près à un emploi dans le sens où il faut avoir une certaine discipline. Vous avez l’avantage de pouvoir choisir un sujet qui vous plaît, ce qui insuffle généralement une bonne dose de motivation ! Mais il n’en demeure pas moins qu’il y a de nombreuses tâches à accomplir, ce qui fait du blogging une activité structurante, capable de donner un rythme à vos journées.

Or, le rythme est ce que perdent beaucoup de chômeurs. Le réveil ne sonne plus le matin, on n’a plus la même obligation à se lever et se « bouger » que lorsque l’on rejoint son travail…

En associant blog et chômage, vous vous créez une activité motivante qui peut être pratiquée avec la même assiduité qu’un travail : en vous fixant des missions à accomplir, des défis à relever, en évaluant vos performances, en vous créant un calendrier éditorial qui vous donne un vrai agenda à respecter…

3. Bloguer est gratifiant

Créer un blog vous permet de construire quelque chose de concret, de tangible. C’est une activité dont vous pouvez discuter avec d’autres personnes… ce qui est déjà un atout énorme pour préserver son estime de soi mise à l’épreuve par le chômage.

En effet, beaucoup de chômeurs sont confrontés à une perte de confiance en soi : être sans emploi, c’est souvent avoir moins de choses à raconter sur ce que l’on fait de ses journées, avoir l’impression de se limiter à des tâches peu épanouissantes et peu valorisantes (prendre soin de sa maison, envoyer des CV… et, souvent, s’occuper comme on peut).

Avoir un blog en étant au chômage est un vrai sujet de conversation au même titre qu’un emploi… et ça peut vous donner du baume au cœur !

Par ailleurs, au-delà de votre cercle proche, un blog vous permet souvent de recevoir des commentaires ou d’échanger avec vos lecteurs (même s’ils sont peu nombreux !)… et ces conversations contribuent aussi à vous nourrir moralement, en particulier si votre communauté est bienveillante.

Bienveillance et échanges

4. Un blog permet d’acquérir des compétences professionnelles

Avoir un blog vous pousse à mener de front une foule de tâches différentes : rédaction web, gestion de réseaux sociaux, création de visuels, communication, etc.

Bon nombre de ces compétences ont une véritable valeur sur le marché de l’emploi et vous pouvez même envisager de les valoriser sur votre CV (ce que je vous ai déjà conseillé dans un article).

En prenant l’exercice au sérieux, vous pouvez même envisager de développer vos aptitudes en suivant des formations en ligne (des MOOC). C’est une preuve de curiosité intellectuelle très positive sur un CV… et à titre personnel, c’est une occasion de vous « nourrir », de vous challenger et de vous stimuler même dans une situation de perte d’emploi.

Ouvrir un blog en étant au chômage peut d’ailleurs orienter le choix de votre sujet afin de vous permettre de le mettre en avant dans le cadre de votre recherche d’emploi et de vos entretiens d’embauche.

5. Un blog permet d’acquérir des « soft skills »

Vous allez me dire : et si je recherche un emploi dans un domaine qui n’a rien à voir avec l’informatique ou le marketing digital ?

Dans ce cas, ne réfléchissez pas en termes de compétences brutes mais en prenant en compte ce que l’on appelle les « soft skills », des qualités humaines, comportementales et relationnelles. Les recruteurs en tiennent compte de plus en plus souvent car elles sont garantes du bon fonctionnement d’une équipe et de l’épanouissement au travail. Or, un salarié épanoui s’absente moins, est plus performant et est un moteur dans l’entreprise.

Les « soft skills », ce sont par exemple la capacité à s’organiser, la capacité à faire passer ses idées, à convaincre, à communiquer, à progresser, à gérer son temps ; c’est aussi la créativité dont vous faites preuve, votre esprit d’initiative, votre aptitude à vous adapter à de nouvelles situations, à surmonter des difficultés, à trouver des solutions…

Et ces aspects peuvent justement être développés à travers la création d’un blog. De ce fait, même si vous travaillez dans un secteur sans aucun lien avec les métiers du web, vous pouvez prendre appui sur votre blog pour valoriser d’autres formes de compétences qui sont appréciées en entreprise.

Les qualités humaines et relationnelles, des soft skills appréciées
Les qualités humaines et relationnelles, des soft skills appréciées

6. Un blog pour développer son réseau

Votre blog peut vous inciter à entrer en contact avec de nombreuses personnes : d’autres blogueurs, des gens intéressants dans votre thématique de prédilection (que vous pouvez interviewer par exemple !), des professionnels de votre ville ou de votre région que vous aimeriez valoriser dans un article…

Ce réseau que vous créez à travers un blog est enrichissant en tant que tel car il vous permet d’effectuer de nouvelles rencontres… mais il peut aussi déboucher sur de vraies opportunités professionnelles. Le bouche-à-oreille a encore beaucoup de poids !

7. Un blog pour sortir de la routine

Avoir un blog, que l’on soit au chômage ou pas, pousse parfois à briser sa routine, à se donner un (petit) coup de pied aux fesses pour faire de nouvelles découvertes.

Le fait de partager avec d’autres personnes est un moteur qui peut vous inciter à sortir davantage de votre cocon. En étant au chômage par exemple, vous bénéficiez souvent de la gratuité dans les musées publics et dans certains monuments, ça peut être l’occasion pour vous de visiter des lieux que vous n’avez jamais pris le temps d’aller voir, puis d’en parler à vos lecteurs.

Le temps que vous ne passez pas au travail, vous pouvez le consacrer à d’autres réalisations (artistiques, culinaires, à chacun son domaine de compétence !). Une source de motivation de plus !

Prudence, toutefois, à ne pas tomber dans le cercle vicieux d’une activité que l’on finit par pratiquer « parce qu’il faut bloguer » au lieu de le faire par plaisir. Certaines personnes ont tendance à mettre la barre très haut et se forcent à écrire sur des sujets qui ne leur plaisent qu’à moitié… ou s’infligent un rythme de publication démentiel, essaient d’être disponibles non-stop pour leur communauté…

Un surinvestissement qui peut être contre-productif à la longue car le blogueur qui donne trop de poids à son activité a tendance à ne plus prendre assez de recul, à souffrir à la moindre remarque un peu sèche, à ne plus décrocher de son blog… Soufflez, trouvez l’équilibre, ne soyez pas trop dur avec vous-même… et surtout, soyez bienveillant !

8. Blog et chômage : un moyen de mettre du beurre dans les épinards ?

Sur No Tuxedo, je ne vous dirai jamais que vous allez devenir millionnaire en 3 mois sans même bouger de votre chaise et sans dépenser un centime ;) Je ne vous dirai jamais que bloguer, c’est très facile… car en réalité, ça demande tout de même de l’investissement personnel, du temps et de la motivation.

En revanche, si vous vous consacrez à votre blog avec régularité, que vous essayez de progresser, de soigner vos contenus et votre univers, il est tout à fait possible que cela vous apporte des bénéfices à un moment donné. Ça peut prendre la forme d’une opportunité de collaboration rémunérée (et le statut d’auto-entrepreneur peut être cumulé au chômage pour que vous puissiez facturer ; idem avec le portage salarial).

Mais ça peut aussi prendre la forme de cadeaux ou d’invitations à des événements qui, à défaut de payer le loyer, font du bien au moral quand on a peu de revenus.

Ligne décorative

Concilier blog et chômage, c’est vous occuper l’esprit et les mains avec une activité utile, bénéfique pour vos compétences et souvent pour la confiance en soi. C’est avoir quelque chose à raconter à ses proches et lors de ses entretiens d’embauche, c’est faire des rencontres qui sont autant d’opportunités d’avancer dans son cheminement. C’est avoir une histoire à se raconter à soi-même, pour se motiver, s’encourager et préserver son estime de soi.

Alors essayez… vous n’avez rien à perdre et au pire, vous risquez d’arrêter parce que vous aurez retrouvé du travail ;) C’est en tout cas tout ce que je vous souhaite si vous traversez ce genre de période !

Si vous avez créé votre blog pendant une période de chômage, que votre blog vous aide à mieux vivre cette situation ou que vous hésitez à vous lancer, témoignez dans les commentaires !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

4 commentaires sur “Blog et chômage : pourquoi se lancer quand on est sans emploi

  • AuroreVoyage

    Je viens d’achever un contrat et ça laisse du temps pour bloguer, et améliorer, prendre plus de temps pour mieux le faire. Effectivement ça maintient l’esprit en alerte, et ça ouvre des portes. Une excellente idée ! En parallèle, pour ma part, je développe une activité de rédaction de contenu, pourquoi ne pas profiter de cette période pour développer ses passions ? :)

    Répondre à AuroreVoyage
    • Marlène

      Hello, tout à fait… et même quand ce n’est pas utile sur le plan professionnel, ça a au moins le mérite de faire du bien au moral et à la créativité !

      Répondre à Marlène
  • bluevalentine.me

    Ton article est très interessant, je ne suis pas au chômage mais je confirme un blog prend du temps mais c’est passionnant ! Je n’aurai jamais cru être capable de créer un site internet seule et créer du contenu, on se prend vite au jeu en plus :) Belle journée, à bientôt !

    Répondre à bluevalentine.me
    • Marlène

      L’avantage aujourd’hui, c’est qu’il existe une foule de ressources pour y arriver, obtenir de l’aide, apprendre !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.