Qu’est-ce qui vous empêche d’avoir plus de visiteurs sur votre blog ?


On a tous de très bonnes raisons de vouloir avoir plus de visiteurs sur son blog. C’est parfois une source de motivation, une récompense au travail fourni, un moyen d’accéder à des opportunités intéressantes (assister à des événements, tester des produits ou des services, etc), un gage de crédibilité quand on veut valoriser son blog dans un cadre professionnel voire une source de business quand le blog est celui d’une entreprise…

Sauf que parfois, gagner des visiteurs relève du parcours du combattant.

Vous aimeriez avoir plus de visites mais votre trafic ne décolle pas. Vous avez l’impression de suivre toutes les recommandations concernant le référencement et la promotion de vos articles, en vain. Alors nous allons essayer de diagnostiquer la cause de votre manque de trafic. Pourquoi est-il si difficile de gagner des visiteurs ?

Route déserte
Pas de trafic ? Essayons de comprendre pourquoi…

1. Avez-vous réellement de mauvaises statistiques ?

Il y a quelques mois, j’ai reçu un mail d’une lectrice qui était très déçue de voir son blog stagner autour de 400-500 visiteurs par jour. Je vois souvent des blogueurs qui se désolent de ne pas atteindre les statistiques mirobolantes dont ils entendent parler chez certains.

C’est normal que vous vous sentiez parfois un peu perdu car il est difficile voire impossible d’établir une norme.

D’une thématique à l’autre, le potentiel de trafic n’est pas du tout le même. Par exemple, seulement 1900 recherches mensuelles concernent le mot clé « blog littéraire » sur Google France… là où il y en a 49500 sur « blog mode » et 6600 sur « blog voyage ».

Non, tous les thèmes ne naissent pas libres et égaux en droits ;)

Vous ne pouvez pas espérer les mêmes statistiques qu’un autre blog si les thématiques que vous traitez dans vos articles sont différentes.

Ensuite, la concurrence sur une thématique donnée joue beaucoup. Si je prends l’exemple du voyage, c’est un thème très concurrentiel sur lequel beaucoup de gros sites sont très présents sur le marché.

Forcément, si vous êtes un blogueur amateur ou indépendant, vous aurez du mal à lutter contre un site qui a plusieurs rédacteurs salariés et qui se fait accompagner par un consultant en référencement. Ou un site qui a un community manager et un budget conséquent pour gagner en visibilité sur Facebook.

2. Quand des freins techniques empêchent d’avoir plus de visiteurs

Parfois, un manque de trafic n’a aucun lien avec votre contenu mais est causé par des problématiques techniques.

Vous empêchez par exemple les moteurs de recherche d’indexer vos articles (sur WordPress, il existe une case intitulée « empêcher les moteurs de recherche de trouver ce site » que certains oublient de décocher dans Réglages > Lecture après avoir terminé les préparatifs avant le lancement de leur blog).

Autre problème fréquent : un temps de chargement excessif. Aujourd’hui, une page doit idéalement se charger en moins de trois secondes et le temps de chargement est devenu un critère de référencement et un paramètre primordial pour l’expérience utilisateur.

Le trafic mobile est devenu majoritaire à l’échelle du web dans son ensemble. Concrètement, la part qu’il représente est variable d’un site à l’autre mais pour vous donner une idée, sur mon blog culture, seulement 37% des internautes se connectent depuis un ordinateur. Les connexions mobiles étant moins puissantes, la vitesse de chargement peut faire la différence entre un site où l’internaute va rester et un site qu’on va quitter très vite.

Il existe des outils pour tester la vitesse de votre blog et identifier les éventuels problèmes. Les résoudre demande des compétences techniques mais vous pouvez aussi agir sur des facteurs simples : redimensionner vos images la bonne taille et réduire leur poids, éviter de multiplier les plugins et autres widgets qui n’ont pas de réelle utilité sur votre blog…

3. Utilisez-vous tous les leviers pour augmenter le trafic sur votre blog ?

Quand on gère un site Internet, on reçoit en général du trafic de sources diversifiées :

  • Les moteurs de recherche (ce qu’on appelle le trafic organique) ;
  • Les sites référents (ce sont les sites qui parlent de vous en faisant un lien vers votre blog) ;
  • Les réseaux sociaux ;
  • Les accès directs (ce sont par exemple les internautes qui connaissent déjà l’adresse de votre site, qui l’ont mis dans les favoris, qui clique sur un lien contenu dans un SMS ou dans une application de messagerie instantanée, etc.) ;
  • Une newsletter…
  • Si vous faites des campagnes de paid search sur Google Adwords ou Bing Ads, ça peut aussi générer du trafic.

Vous pouvez connaître toutes ces informations en utilisant un outil comme Google Analytics et en allant dans le menu « Acquisition > Canaux ».

Sur certains blogs, certains canaux sont vraiment sous-exploités par rapport à d’autres et ça peut être un levier de progression très intéressant pour avoir plus de visiteurs en travaillant le référencement, le community management, en écrivant des articles invités pour avoir des liens sur d’autres sites.

4. Vous n’avez pas assez de contenu

J’ai déjà reçu plusieurs fois cette question depuis la création du blog : combien d’articles faut-il pour commencer avoir du trafic ?

C’est une question à laquelle il n’y a pas de réponse ! Certains blogs vont avoir plus de trafic avec un seul article que d’autres avec 10 articles.

Il y a cependant plusieurs choses à savoir :

  • Si votre contenu reste pertinent dans le temps, il pourra continuer à vous faire gagner des visiteurs sur une longue période, parfois pendant plusieurs années.
  • Pensez à la promotion de votre article : beaucoup de blogueurs se contentent d’écrire et d’attendre que les visiteurs les trouvent sans penser à la promotion de leur contenu. Elle est toujours difficile quand on débute et que l’on n’a pas encore formé sa communauté mais dans ce cas, il ne faut pas hésiter à s’appuyer sur des communautés déjà existantes en rejoignant par exemple des groupes de blogueurs sur Facebook.
  • Apprenez les bases de la rédaction web : si beaucoup d’articles tombent dans les oubliettes après leur publication, c’est aussi parce que beaucoup de blogueurs ne connaissent pas les rudiments de la rédaction web. En étant réaliste, la blogosphère actuelle est bien plus experte qu’il y a quelques années. Beaucoup de gens ont des notions de référencement et quand on veut augmenter le trafic de son blog, c’est presque incontournable de se documenter un peu sur le sujet.

Au-delà de ça, la question de l’ancienneté du blog joue aussi. Par exemple, c’est normal de ne pas avoir beaucoup de trafic en provenance des moteurs de recherche les premiers mois. Il est aussi très fréquent qu’un blog avec seulement une trentaine d’articles peine à atteindre 100 visiteurs par jour.

Peut-être que votre blog n’a tout simplement pas assez de contenu pour l’instant ou que ce contenu est trop éphémère ou trop mal optimisé pour continuer à attirer des visiteurs via les moteurs de recherche par exemple.

5. Vous publiez trop souvent

C’est une problématique plus rare mais qui peut aussi arriver : vous en faites trop ! En tant que blogueur, on est parfois tellement motivé qu’on a beaucoup d’idées et une forte envie de publier. Ça peut poser deux problèmes principaux.

Un problème de qualité

Parfois, il est préférable de publier moins mais mieux, de prendre le temps de donner des informations utiles au lieu de proposer un article très superficiel.

Un problème de quantité

En face, le lecteur est-il disponible pour absorber tous les contenus que vous produisez ? Pas forcément !

Il y a des sujets sur lesquels les internautes ont besoin de temps pour « digérer » vos écrits. Publier trop souvent peut donner au lecteur l’impression d’être dépassé par le volume de contenu et de ne pas arriver à créer un lien avec vous.

Ça peut être un test intéressant d’essayer de publier moins fréquemment et de regarder si votre article est plus lu, plus commenté et/ou plus partagé.

6. Vous n’apportez pas assez de valeur ajoutée

Quand j’ai créé mon premier site web en 1999 (aoutch !), n’importe qui pouvait publier plus ou moins n’importe quoi sur Internet et arriver à trouver une audience. Il y avait encore peu de contenu voire pas du tout de contenu sur certains sujets, ce qui ouvrait de grandes perspectives pour toute personne prête à s’investir un peu !

Aujourd’hui, vous vous en doutez, les choses sont bien différentes. Il existe des millions de blogs, beaucoup de gens possèdent de solides compétences pour bien gérer un blog, que ce soit dans la sphère amateur ou professionnelle.

Ça signifie qu’on ne peut plus publier n’importe quel contenu en espérant gagner des visiteurs facilement. Le blogging est toujours ouvert à tous mais si on veut augmenter le trafic de son blog, il faut aussi réfléchir à la valeur ajoutée que l’on apporte.

Vous pouvez découvrir ma vision de la valeur ajoutée qui vous aidera peut-être à décider si votre contenu est assez riche pour vos visiteurs.

7. Vous employez un langage qui n’est pas celui de la majorité

Ce n’est pas forcément un élément négatif mais il faut être conscient que certains choix éditoriaux peuvent limiter le trafic que vous recevez sur votre blog.

Par exemple, il existe un véritable écart entre les règles qui régissent le monde littéraire et les règles de rédaction web. Si un blog d’œnologie parle uniquement de « délicieux nectar » ou de « breuvage unique » sans jamais utiliser le terme « vin », il risque de se priver de tout le trafic issu des moteurs de recherche en lien avec le vin.

Certains blogs mettent la langue française en valeur avec brio mais d’une manière qui ne suit pas du tout les règles de la rédaction web. Or, Internet est aujourd’hui un système où le trafic repose en partie sur le fait d’être positionné sur les moteurs de recherche.

On peut désapprouver cette tendance mais la réalité est là : un internaute va davantage rechercher « comment augmenter le trafic de son blog » que « comment développer le lectorat de ses publications »…

8. Vous vous attendez à la facilité

Gagner des visiteurs n’est pas une évidence. C’est parfois injuste mais c’est une réalité : ce n’est pas parce qu’on publie un article qu’il va forcément être lu. Et c’est vrai pour tout le monde, même quand on a de l’expérience, même quand on a un blog qui a de l’ancienneté…

Je travaille dans le référencement donc je considère que je connais plutôt bien les règles du jeu pour gagner du trafic par ce biais et pourtant, tous mes articles sont loin d’avoir le même succès. Alors imaginez un blogueur qui se lance sans aucune connaissance…

C’est normal que tous les articles ne trouvent pas le même écho chez vos lecteurs, c’est aussi pour ça que le facteur temps joue un rôle : il vous permet de développer votre aisance à écrire, de réunir peu à peu une communauté autour de vous, de capitaliser sur vos meilleurs articles pour compenser « l’échec » de ceux qui marchent moins bien, etc.

Pourquoi vouloir plus de trafic ?

Le trafic n’est jamais une fin en soi et comme je le dis souvent, il faut toujours réfléchir à la raison pour laquelle on veut avoir plus de visites sur son blog. À quoi ça va vous servir ?

Vous allez peut-être me répondre que pour monétiser son blog, il faut mieux avoir 60000 visiteurs qu’en avoir 2000. Si vous le pensez, vous avez tort. Je possède un site Internet avec des liens d’affiliation qui reçoit seulement 2000 visiteurs par mois et qui génère plus d’argent que No Tuxedo.

Vous allez peut-être me répondre que vous voulez devenir une référence sur une thématique précise. Dans ce cas, battez-vous pour devenir un expert sur le sujet. Documentez-vous, écrivez sans fin et spécialisez-vous !

Ou alors vous allez me dire que vous aimez les gros chiffres (chacun ses passions ^^). Formez-vous au référencement ou devenez un pro du community management… puis apprenez à valoriser ces compétences !

C’est en ayant un objectif précis que l’on peut gagner du trafic intelligemment au lieu de courir après les chiffres simplement pour avoir plus de visites.

Avez-vous eu du mal à gagner du trafic après la création de votre blog ? Est-ce que vous avez parfois l’impression que votre blog stagne ? Le trafic est-il important pour vous ? Partagez votre expérience dans les commentaires !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

38 commentaires sur “Qu’est-ce qui vous empêche d’avoir plus de visiteurs sur votre blog ?

  • A.B.

    Je suis, depuis un an et demi, le propriétaire d’un blog qui n’a aucun lecteur. Et c’est très bien ainsi. Je n’ai jamais cherché à avoir des lecteurs, et je sais qu’il y en a très peu, presque pas, pour le genre de choses que j’écris.
    Je tenais donc à dire que la recherche obstinée d’un lectorat n’est pas une nécessité pour tous, comme on serait tenté de le croire, et comme tous ces articles spécialisés qu’on écrit sur Internet peuvent le laisser croire.

    Répondre à A.B.
    • Marlène

      C’est ce que je dis souvent à certains lecteurs qui bloguent juste pour le plaisir et qui se « prennent la tête » avec des sujets très complexes ou très techniques :)

      Un blog comme le mien vise clairement une cible de blogueurs qui ont des ambitions professionnelles (ou qui veulent développer leurs compétences en marketing digital, se fixer des défis personnels)… ou qui gèrent un blog dans le cadre d’une entreprise.

      Répondre à Marlène
  • Miranda

    Bonjour Marlène

    J’ai découvert ton blog il y a peu et j’aime beaucoup tes articles et explications !

    Pour ma part je n’ai installé GA il n’y a seulement que quelques mois (j’ai changé d’hébergeur il y a un an, le précédent me faisait perdre du trafic car le serveur saturait tout le temps, le temps de chargement était très long, etc).

    Je vois qu’il n’y a pas forcément de progression, les chiffres sont en dents de scie, même si d’un mois à l’autre la moyenne reste la même. Le blog est régulièrement alimenté, mais c’est vrai que pour un blog de voyage, quelqu’un qui s’intéresse à une destination, arrive de google, ne va pas forcément s’intéresser à toutes les destinations ou revenir…

    Je n’ai pas de newsletter, j’imagine que justement cela pourrait fidéliser des lecteurs qui s’intéressent à différentes destinations.

    Je suis aussi « nulle » dans tout ce qui est réseaux sociaux. Je préfère les forums et j’ai quelques habitudes, et des retours positifs sur mon blog (ceci dit pas trop de commentaires sur le blog directement)

    Des fois je me dis que mes articles sont trop longs, que ça peut faire peur… Mais j’ai toujours aimé écrire alors j’ai du mal à me freiner !

    Enfin l’essentiel c’est qu’au moins le trafic reste stable. Pour un blog de voyage, il y a sans doute l’effet de saison aussi, sans doute me faudra-t-il plus de recul que quelques mois d’analyses.

    Répondre à Miranda
    • Marlène

      J’écris moi aussi des articles longs, parfois très longs… Pour te donner une idée, le week-end dernier j’ai travaillé sur 3 articles consacrés à ma visite du camp d’Auschwitz-Birkenau, que je vais publier le mois prochain. Ça représente au total plus de 10000 mots… donc on ne peut pas dire que ce soit court. Ça n’empêche pas le blog d’être très lu au regard du nombre d’articles postés. Certes, j’aimerais parfois qu’il y ait de vraies interactions, régulières, mais avec le temps je me suis faite à l’idée que ça visait peut-être un public différent, qui n’a pas la même approche… comme tu le décris très bien d’ailleurs :)

      Je pense aussi que quand on voyage ponctuellement, on a moins le côté « storytelling » qu’une personne qui se lance dans un périple précis : un tour du monde, un volontariat international, un an à l’étranger, un Erasmus… Une personne qui a une aventure à raconter donne envie de la suivre parce qu’il y a un début, un milieu et une fin, ce qu’on a moins quand on voyage ponctuellement (le début, le milieu et la fin tiennent parfois dans un seul article !).

      Développer son trafic sur un blog voyage est souvent plus dur que sur d’autres thèmes car c’est un environnement très concurrentiel, occupé à la fois par des amateurs et par des professionnels.

      Répondre à Marlène
    • Miranda

      Merci pour ta réponse ! Mes articles font la plupart du temps plus de 3000 mots (mon article sur Auschwitz est carrément en deux parties du coup…)

      C’est sûr qu’un blog de voyage c’est encore autre chose, et un public peut-être moins fidèle sauf les blog tours du monde en effet. Par contre je voyage régulièrement (une fois tous les deux mois on va dire, ça reste une moyenne) et le blog est également régulièrement alimenté, sauf quand je pars ! J’avais justement peur de ne pas le mettre à jours lors de mes trois semaines en Russie, mais au final ça n’a pas impacté le trafic, du coup je me prends moins la tête !

      Comme tu l’as si bien dit dans tes très bons articles, le trafic n’est pas une fin en soi. Mais voir quand on a mis des heures à en écrire un et que les gens restent en moyenne 2 mn sur une page, je me dis « ah, tout ça pour ça, je dois pas intéresser en fait », que j’ai un taux de rebond pas top et que les gens reviennent rarement au final, ça fait un peu mal…

      Je vais essayer le système de newsletter pour rappeler que j’existe, à voir !

      En tout cas merci pour ton blog plein de bons conseils, bien écrit et agréable à parcourir.

      Répondre à Miranda
  • Stéphane

    Bonjour Marlène,
    Merci pour cet article très intéressant. J’aime aussi la conclusion qui questionne le pourquoi vouloir plus de trafic.

    Tu écris : « Je possède un site Internet avec des liens d’affiliation qui reçoit seulement 2000 visiteurs par mois et qui génère plus d’argent que No Tuxedo. »

    Je suis curieux d’en savoir plus sur ton site d’affiliation. Est-ce à dire que c’est un site dont la source de revenus est essentiellement l’affiliation ? Est-ce rentable ou c’est marginal ?
    Comme je suis en train de réfléchir sur l’aspect monétisation d’un futur blog, je cherche à me faire une idée réaliste des possibilités. Merci pour la qualité de tes articles, c’est inspirant.
    Stéphane

    Répondre à Stéphane
    • Marlène

      Je ne l’ai pas fait pour qu’il soit rentable, juste pour avoir des chèques cadeaux Amazon :-) Mais oui, il n’y a que de l’affiliation dessus, il n’est même plus mis à jour par manque de motivation d’ailleurs ^^ Au début je l’ai monté juste pour pouvoir ensuite faire un gros tuto sur le sujet… que je n’ai finalement pas fait car je ne pense pas avoir de « recette miracle » transposable partout.

      Répondre à Marlène
  • Maman BCBG

    Merci pour cet article !
    Je pense que je pourrais sûrement optimiser le temps de chargement de mon blog, il va falloir que je m’y penche sérieusement. Mais finalement ma motivation serait plus pour améliorer l’expérience des visiteurs que pour gagner du trafic…
    Mon trafic progresse lentement, mais sûrement et la part de trafic qui me vient des moteurs de recherche est passé de 0 à entre 50 et 80 personnes par jour depuis le début du blog (pas tout à fait un an)
    Mais je me rends compte que finalement, plus que le trafic ce sont les commentaires qui me boostent le plus… et j’ai la chance (enfin j’ai l’impression !) d’avoir beaucoup de réactions à mes articles et dessins.
    Donc maintenant, il m’arrive même de ne plus consulter mes stats tous les jours… incroyable, alors qu’au début, j’actualisais 250 fois par jours la page « stats » de mon blog :D #LeBlogingEstUneDrogue

    D’où l’importance de se poser la question que tu indiques : « pourquoi vouloir plus de trafic ? » :)

    Répondre à Maman
    • Marlène

      Hello, en fait je trouve que la notion de trafic et celle d’expérience utilisateur ne vont pas l’une sans l’autre. Si un site est agréable à fréquenter, on retient plus facilement les gens qui le découvrent donc ça joue aussi sur le trafic, même quand ce n’est pas la motivation première :)

      Comme toi, je suis beaucoup moins sur mes stats qu’à mes débuts. Je pense qu’au début, on a aussi beaucoup plus besoin de « se rassurer », de sentir qu’on ne fait pas tout ça pour rien. Une fois qu’on a l’assurance qu’on a un « public » (grâce aux commentaires/partages/messages), ça devient moins primordial de « faire du chiffre ».

      Répondre à Marlène
  • dayindayoff

    Bonjour,
    Je découvre votre site qui est une mine d’informations (accessibles qui plus est). Félicitations, et merci pour les tips.
    On retiendra à l’unanimité la patience ;-)

    Répondre à dayindayoff
  • Lubiie

    Bonjour Marlène,

    Moi je comprends toujours pas, je suis spécialisée reconnue dans mon milieu et recommandée par de nombreuses personnes. Ancienne CM, tout va bien de ce côté. Donc peut-être la vitesse même si je suis à 7.26 secondes mon meilleur score. J’avais installé WP-rocket et finalement c’est un peu trop gourmand et on m’a conseillé wp-super cache mais ce n’est pas suffisant visiblement :s un conseil car là je ne sais plus quoi faire :)

    Répondre à Lubiie
    • Marlène

      Tu m’avais déjà contactée, si je me souviens bien, avec un gros problème d’iframe… où le contenu de ton site était en fait hébergé sur un autre domaine. Je vois le site comme étant en pleine croissance sur le plan SEO, même si le volume lui-même est encore bas (tu peux jeter un oeil sur la courbe sur un outil comme Yooda Insight : https://insight.yooda.com/seo-benchmark-free/). En revanche, je vois aussi qu’il a un « spam score » catastrophique, il reçoit littéralement des milliers de liens depuis fin juillet donc un rythme de croissance anormalement rapide (d’après mes outils ton nom de domaine reçoit 19000 liens depuis seulement 56 noms de domaine différents)… et il semble toujours y avoir un problème de double domaine (lubbie.fr & lubieenserie.fr).

      Mais encore une fois, impossible de faire un diagnostic individuel précis sans un vrai audit.

      Répondre à Marlène
    • Lubiie

      en effet c’est bien moi :) et je désespère toujours lol ^^
      c’est quoi un spam score pour wordpress ?
      justement j’ai réglé le problème de double domaine c’est étrange.

      Répondre à Lubiie
    • Marlène

      Hello, ce n’est pas un score propre à WordPress, c’est un score fourni par un outil qui s’appelle Open Site Explorer et qui évalue un « niveau de risque » pour un site d’être pénalisé par Google en fonction de différents critères (ex : la diversité des liens reçus, le ratio entre liens follow et liens nofollow, le « volume » de contenu, etc). Tu as plus d’infos en anglais sur le site de Moz qui a créé cet indicateur.

      Tout ton site est accessible à la fois depuis lubiie.com et lubieenserie.fr…

      Répondre à Marlène
    • Lubiie

      Merci encore Marlène tu as trouvé une solution à mon problème je n’ai pas géré ce nom de domaine mais un autre :)
      merci merci merci et j’adore lire tes conseils et astuces ^^

      Répondre à Lubiie
  • tania

    moi j ai décidé de faire l autruche ça fait plusieurs mois que je ne vais plus sur GA j irai en début d’année
    l idéee étant de aire le point qd j’aurais plus d’article de fonds
    cet été et même depuis plusieurs mois du au manque de photos de mes voyages de 2016 j ai écrit d autre type d’article que des articles de récits
    du coup je ne sais pas trop comment ils ont été perçus j imagine moins bien que les articles de récits pr lesquels bcp sont là j imagine
    verdict début janvier lool
    j me souviens d’un époque au début du blog où j étais très peiné de n’avoir que 15 lecteurs par jour alors que le blog existait depuis plusieurs mois
    comme tu dis ts les articles n ont pas le même échos
    je verrais en janvier l impact de quelques jrs sans promotion d mes articles sur Facebook

    Répondre à tania
    • Marlène

      Je pense aussi qu’on peut avoir d’autres indicateurs que le trafic, en particulier quand on ne blogue pas dans un cadre professionnel. Dès lors qu’on reçoit des commentaires, qu’on s’épanouit dans les échanges que l’on a avec ses lecteurs, ça peut faire passer le trafic au second plan.

      Répondre à Marlène
  • monica

    Bonjour Marlène, j’ai pu lire plusieurs de tes articles grâce au partage de Cécile de BBY. Celui-ci m’interpelle particulièrement car je tiens deux blogs depuis environs 3 ans chacun. Ils n’atteignent « que » un peu plus de 2500 visiteurs uniques pour l’un et un peu plus de 3500 visiteurs uniques pour l’autre (par mois). Ce que je ne comprends pas c’est que le premier est un « petit » blog famille suivi par 2500 personnes sur FB et que l’autre est un bon blog parlant de ZD (www.lezerodechetfacile.com) suivi par plus de 25k personnes sur FB. J’avoue que je ne comprends pas pourquoi je n’ai pas plus de visites sur mon ZD…Si tu as une idée du problème je serai preneuse! En tout cas merci pour ton travail qui pousse à lé réflexion. Bonne soirée ;-)

    Répondre à monica
    • Marlène

      Hello, c’est difficile de répondre à cette question sans faire une vraie analyse du site : ça peut être le fait de se positionner sur des mots-clés qui sont peu recherchés et qui limitent du coup ton potentiel de progression, un problème technique bloquant (vitesse de chargement notamment), des sujets trop variés qui font qu’on a du mal à fidéliser ou à apparaître comme légitime sur un thème… mais impossible de te le dire en 2 minutes :)

      Répondre à Marlène
  • Amélie

    Bonjour,
    Article très intéressant une fois de plus ! Et qui colle parfaitement à ma thématique du moment ! En effet, j’ai démarré un nouveau blog il y a peu et j’essaie de gagner un peu d’audience car le nombre de visiteurs et de vues par jour est très faible. En effet, le max c’était une quarantaine de vue. J’ai twitter, facebook, je publie une à 2 fois par semaine sur le blog et j’agrémente de petits moments du quotidien ou de réflexions via twitter et fb.
    J’ai fait une 1ère expérience de guest posting (en cours de publication), on verra bien ce que ça donne !
    Bisous

    Répondre à Amélie
    • Marlène

      Hello Amélie, je viens d’aller voir ton blog, il a à peine un mois donc c’est normal que tu n’aies pas beaucoup de trafic, il faut attendre au moins 6 mois pour tirer de premières conclusions :)

      Répondre à Marlène
  • isabelle

    Bonjour Marlène,
    Je vous lis toujours avec une grande attention et beaucoup de plaisir.
    Je suis déçue moi aussi par le nombre de vues sur mon blog, et même si je manque de temps et de compétences techniques, j’essaye de suivre vos conseils (quand j’y arrive ;)…

    Je m’efforce de ne pas me décourager, car ce blog est important pour moi. Je viens de m’inscrire sur Instagram, mais le format blog me plait beaucoup.

    Mes questions/suggestions : à quand un article sur les blogueurs créatifs, artistiques, ceux qui ne cherchent pas d’affiliation ni monétisation mais seulement à faire connaître leur travail ?
    Comment bien parler de ses créations ? Quel angle trouver pour écrire ses articles ?
    Car il me semble que les contraintes sont un peu différentes pour ce type de blog, non ?

    Merci en tout cas pour la qualité de vos articles.
    Isabelle

    Répondre à isabelle
    • Marlène

      Bonjour Isabelle, merci pour le message ! Les « règles » d’écriture restent les mêmes que sur n’importe quel blog, j’avais aussi donné des conseils spécifiques aux blogs d’entreprise qui peuvent s’appliquer, en totalité ou en partie, à n’importe quel univers quand on veut être lu pour ce qu’on fait.

      Une création peut être mise en scène dans le cadre de conseils plus larges par exemple (ex : si on vend des coussins, on peut faire un article sur « comment faire une déco cosy » dans lequel on mentionne les coussins). Ça permet de mettre en valeur ce qu’on fait sans pour autant être dans une approche commerciale :)

      Répondre à Marlène
  • prettylittletruth

    Tres interessant cet article, je vais aller voir si la vitesse de mon blog est correct! :)

    Répondre à prettylittletruth
  • Suny ☼

    * Je trouve que ce qui est frustrant, c’est de ne pas avoir des éléments de comparaison thématique pour savoir si le taux de visite quotidien sur notre site est correct ou non (du moins dans « la norme »), car comme le mentionne Marlène, c’est très variable et relatif selon les thématiques abordées. Par exemple, j’ai un blog de développement personnel où y a 300 visites par jour pour 80 articles/pages au total, publication d’un article tous les 2 mois, je n’arrive pas à savoir si c’est un bon score ou non (bon je sais que je dois être plus régulier dans la fréquence cela dit). Mais j’aurais aimé savoir le taux moyen de visites par jour de mes concurrents sur ma thématique et difficile à connaître. Un ordre d’idée quoi.

    * Il y a un truc aussi bizarre, je trouve Marlène. Tu sais, tu dis souvent que la clé du succès, c’est la régularité, l’audience, la qualité, etc… ben sur un de mes sites, j’ai trois de mes concurrents qui sont devant moi dans le page rank. Mon site date de 2012 quand même, et eux sont juste un peu plus anciens que moi, ils ne publient quasiment jamais d’article depuis quelques années, très peu de commentaires, esthétiquement c’est pas terrible, très peu de partages, peu de qualité, limite le site est à l’abandon, et….. pourtant ces sites sont devant moi dans la page rank et j’actualise plus par rapport à eux, j’ai même un forum, des partages facebook, etc…. C’est assez frustrant et mystérieux. Desfois, je n’y comprends pas grand chose, lol :-(

    Répondre à Suny
    • Marlène

      Le PageRank n’est plus rendu public par Google depuis… 2013. La dernière mise à jour de la toolbar Google qui donnait le PageRank date de décembre 2013 et Google a confirmé en 2016 qu’ils ne communiqueraient plus publiquement sur cet indicateur.

      Répondre à Marlène
    • Suny ☼

      Oui, pardon, je voulais plutôt dire résultats dans les SERP, en regardant juste les premiers résultats sur une fenêtre de navigation privée.

      Répondre à Suny
    • Marlène

      Le référencement ne se limite pas à publier du contenu régulièrement. La régularité est un facteur qui fait revenir le moteur de recherche sur le site, ça ne veut pas dire que la page sera bien positionnée pour autant. Par ailleurs, Google, à ce jour, répète qu’il ne tient pas compte des réseaux sociaux dans le positionnement d’un site ce que je veux bien croire au vu des constats effectués sur les sites dont je m’occupe.

      D’innombrables facteurs peuvent entrer en jeu dans le positionnement : les aspects techniques, l’architecture du site et la façon dont les contenus sont liés les uns aux autres, les sites tiers et les liens qu’ils créent, la façon dont le contenu est rédigé, dont les sujets sont choisis… Un site peut être moche mais extrêmement fonctionnel et « efficace » en SEO. Un site peut aussi avoir une cohérence extrême dans ses contenus, qui le rend encore plus légitime qu’un autre au regard de Google.

      Répondre à Marlène
  • Véronique

    Article intéressant, comme toujours :-) Plus que les chiffres, il vaut mieux voir la progression. Si de mois en mois, d’années en années, le nombre de visite augmente, c’est qu’on est sur la bonne voie. Et comme tu le soulignes, il faut se remettre en question, essayer de gagner des compétences et toujours, apprendre car le blogging évolue à grande vitesse. Aujourd’hui, être blogueur, c’est savoir faire beaucoup de choses qui touchent plusieurs domaines : l’écriture, la photographie, le marketing, les réseaux sociaux, le référencement etc.

    Répondre à Véronique
    • Marlène

      Merci Véronique, j’aime aussi beaucoup l’idée de suivre sa progression personnelle, en particulier pour un blogueur amateur. Chez un professionnel, c’est évidemment un peu différent car une entreprise ne peut totalement faire abstraction de ses concurrents dès lors qu’ils risquent de lui prendre des parts de marché :) En revanche, pour un amateur, se dire que l’on progresse est encourageant.

      Il faut toujours garder à l’esprit, aussi, qu’une progression est rarement linéaire ne serait-ce qu’à cause de facteurs comme la saisonnalité dont je parlais récemment, les mises à jour de Google qui peuvent booster un site de temps en temps, les publications sur les réseaux sociaux qui sont plus ou moins virales selon ce qu’on partage…

      Répondre à Marlène
  • Ornella

    Merci pour ces éclaircissements, je vais tâcher de mettre en pratique tout ce que je n’ai pas encore fait !

    Répondre à Ornella
    • Marlène

      Toute petite optimisation est bonne à prendre, ce n’est jamais un pas en arrière quoi qu’il arrive :)

      Répondre à Marlène
  • Sophie

    Merci pour cet article que j’ai lu avec attention. J’ai pourtant l’impression d’appliquer tout ce qui est développé mais mon blog a du mal à être visité après 2 ans et demi d’existence. Parfois c’est assez démoralisant je l’avoue car je me donne du mal et la rédaction des articles et le temps que je prends à faire des photos est assez conséquent. Bonne soirée !

    Répondre à Sophie
    • Marlène

      Je viens de faire un tour chez toi et je vois plein de choses qui ne sont pas optimales ;) Par exemple, tes pages « étiquettes » sont indexées sur Google. Les titres ne sont pas optimisés pour le référencement. Par exemple « De la tradition et de la douceur avec Gaiia ! » par opposition à un titre incluant des mots-clés comme « savon solide »…

      Ça soulève deux débats intéressants :
      1/ Déjà, la difficulté aujourd’hui pour un blogueur amateur de faire évoluer son blog sans commencer à se préoccuper du référencement, de la recherche de mots-clés dont je parlais dans mon dernier article.
      2/ La difficulté pour quelqu’un qui n’est pas « du métier » ou qui n’a pas une expertise digitale pointue à faire une « auto-critique constructive » de son blog.

      Répondre à Marlène
  • Aurore

    Le développement de mon blog s’est fait par à coup pour ma part. Le premier bond c’est fait quand je suis passée à un hébergeur payant, le deuxième en me mettant plus sérieusement au SEO, le 3ème en faisant mes premiers articles invités, et le dernier en date à clairement était mon passage à Pinterest ! ^^ Je suis encore loin d’avoir des stats de rêves mais je progresse et surtout, j’ai des commentaires à chaque article et c’est surtout ça qui me plaît le plus ! Si je veux plus de trafic c’est pour pouvoir avoir une réponse à mes articles, ne pas écrire dans le vide !

    Répondre à Aurore
    • Marlène

      J’entends souvent le même écho au sujet de Pinterest, comme quoi c’est un gros vecteur de trafic pour certains blogs. C’est intéressant !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.