WordPress vs Drupal : quel CMS choisir pour votre projet ?



Vous envisagez de créer un site et vous hésitez sur la plateforme à choisir ? Je vous propose dans cet article une comparaison WordPress vs Drupal, deux CMS très connus sur le marché.

Un CMS (ou « système de gestion de contenu ») vous offre une « base » prête à l’emploi pour pouvoir rapidement publier vos premiers contenus sans avoir besoin de coder un site de A à Z. Mais alors, que choisir ? Drupal ou WordPress ? WordPress ou Drupal ?

C’est parti pour un tour d’horizon : facilité d’utilisation, opportunités de personnalisation, SEO, sécurité, nous allons passer en revue les avantages et inconvénients de Drupal et WordPress pour vous aider à y voir plus clair.

Drupal vs WordPress : qui sont ces deux CMS ?

Avant de se lancer dans une comparaison WordPress vs Drupal, présentons rapidement ces deux CMS.

Drupal, un CMS pensé pour les sites riches en contenu

Drupal, créé par le développeur belge Dries Buytaert, a été lancé en 2001. 20 ans plus tard, il serait utilisé par environ 1.5% des sites web (derrière WordPress, Shopify, Joomla, Squarespace et Wix).

Il offre une base open source (téléchargement gratuit et libre par n’importe qui), que vous pouvez ensuite personnaliser en fonction de vos besoins en ajoutant des modules et un thème (design). Drupal prend appui sur le langage de programmation PHP, langage largement utilisé dans le monde pour créer et personnaliser des sites.

Drupal est souvent plébiscité pour créer un site corporate, un Intranet d’entreprise, un site d’information riche en contenu… A titre d’exemple, à l’heure où j’écris cet article, voici quelques sites faits avec Drupal :

  • Le site officiel de Lady Gaga ;
  • Le site corporate de Nestlé ;
  • Le site du journal Ouest France ;
  • Le site e-commerce de la marque de cosmétiques Lush ;
  • Le site média Slate.fr ;
  • Le site de la CNIL ;
  • Le site du musée du Louvre ;
  • Le site de l’Assurance Maladie Ameli.fr.
WordPress vs Drupal : comparaison des CMS
WordPress vs Drupal : comparaison des CMS

WordPress, pensé pour les blogs, utilisé par tous

WordPress, quant à lui, a vu le jour en 2003 et est utilisé par environ 40.7% des sites dans le monde selon W3Techs, ce qui en fait le CMS le plus populaire de tous.

Comme Drupal, c’est un CMS open source, permettant à n’importe quel internaute de le télécharger gratuitement et de l’installer. Il offre lui aussi une « base commune » à tous les sites, que l’on peut personnaliser en installant un thème (design) de son choix et des plugins (ou « extensions ») qui ajoutent des fonctionnalités supplémentaires.

WordPress fait lui aussi appel au langage PHP.

L’outil a très rapidement proposé des fonctionnalités interactives permettant aux internautes de commenter les articles, ce qui fait qu’il a initialement été beaucoup utilisé pour la création de blogs. Par la suite, WordPress s’est diversifié et permet aujourd’hui de concevoir toutes sortes de typologies de sites (site vitrine, site corporate, site e-commerce grâce au plugin WooCommerce notamment, blog, site d’information, réseau social, etc).

Voici quelques exemples de sites connus conçus avec WordPress :

  • Le comparateur Le Lynx ;
  • Le site officiel de la Maison Blanche aux États-Unis ;
  • Le site de la marque pour bébés Bledina ;
  • Le site officiel de Michael Jackson ;
  • Le site de la célèbre université de Harvard ;
  • Le blog du site officiel de Microsoft ;
  • Le site du groupe hôtelier Dorchester Collection ;
  • Le site des Restos du Cœur.

Comme vous avez pu le voir, Drupal ou WordPress se prêtent tous deux à toutes sortes de types de projets web, dans des univers très variés. Le match WordPress vs Drupal exige donc d’approfondir la vision des choses, en s’intéressant à différents aspects clés lorsque l’on souhaite créer un site.


WordPress vs Drupal : lequel est le plus facile à prendre en main ?

La facilité de prise en main d’un CMS est un critère important, en particulier si vous créez votre site vous-même ou que vous souhaitez être autonome dessus.

Sur ce point, il n’y a pas vraiment de débat : WordPress est beaucoup plus facile d’accès pour un débutant.

  • L’installation est rapide, avec peu d’étapes, et n’exige pas de coder.
  • Il existe une version de WordPress sous forme de plateforme gratuite (WordPress.com), qui n’implique même pas d’installation : elle comporte évidemment des limites dans le degré de personnalisation qu’elle offre, mais permet à un public de « grands débutants » et d’amateurs de concevoir un site web sans difficulté ;
  • Il existe énormément de ressources en ligne pour vous aider à prendre en main WordPress, que ce soit sur le site officiel, sur des sites tiers – comme WPFR.net, l’association officielle qui représente WordPress dans le monde francophone – ou sur des blogs comme No Tuxedo !
  • On peut en quelques clics installer un design responsive, à l’apparence professionnelle et publier ses premiers contenus.
  • WordPress dispose d’un éditeur visuel avec un système de « blocs » pour mettre en forme son contenu en insérant des présentations prêtes à l’emploi.
L'interface de WordPress
L’interface de WordPress

A l’inverse, sur Drupal, il faudra mettre davantage les mains dans le cambouis pour parvenir au même résultat. Le CMS est livré par défaut « dans son plus simple appareil », ce sera à vous de choisir les modules qui viendront l’enrichir pour personnaliser votre site et l’adapter à vos besoins… là où WordPress vous propose par défaut un panel plus large de fonctionnalités.

Cela a un impact sur le coût : si vous faites appel à un développeur pour créer un site web à votre place, un développeur expert Drupal aura tendance à vous coûter un peu plus cher qu’un développeur expert WordPress.

Selon votre projet, cette prise en main peut être un avantage comme un inconvénient : certains préfèrent en effet un CMS très « dépouillé » au premier abord qu’ils vont pouvoir personnaliser de A à Z (ce qui est plutôt le cas de Drupal) par opposition à un CMS plus convivial pour l’utilisateur mais avec des fonctionnalités par défaut plus riches.

A l’étape de l’installation, vous ne verrez pas forcément beaucoup de différence car le principe général d’installation est le même dans les deux cas mais dès que vous allez aborder la phase de personnalisation, cette différence de convivialité se ressent vite.

L'interface de Drupal
L’interface de Drupal

WordPress vs Drupal : quelles possibilités de personnalisation ?

Pouvoir personnaliser son site est un aspect capital quand on lance un projet. Soyons clairs : Drupal ou WordPress vous offriront tous deux beaucoup de possibilités de personnalisation.

WordPress propose un catalogue de près de 60 000 extensions et plus de 8000 thèmes officiels, vous pouvez également acheter une foule d’extensions et de thèmes supplémentaires pour un design plus élaboré ou des fonctionnalités plus spécifiques.

Drupal propose près de 47 000 modules et près de 3000 thèmes, avec là aussi la possibilité d’en acheter sur des sites tiers même si les choix sont moins étendus qu’avec WordPress.

Vous allez me dire « Il y en a plus sur WordPress » mais en réalité, à l’échelle de cette énorme manne de possibilités, la plupart des utilisateurs trouveront dans les deux cas chaussure à leur pied parmi les modules ou plugins existants.

Dans les deux cas, on dispose de…

  • Différentes typologies de contenu avec des articles et des pages statiques ;
  • Taxonomies pour bien classer les contenus ;
  • Flux RSS automatiques ;
  • Suivi des différentes versions d’un contenu ;
  • Systèmes de rôles utilisateurs, avec des rôles prédéfinis pour définir des niveaux d’accès différents au CMS ;
  • Possibilité de proposer un moteur de recherche sur le site.

Drupal a l’avantage :

  • De permettre de définir aisément des taxonomies personnalisées pour une gestion très fine de la classification des contenus, là où WordPress dispose par défaut d’un système assez basique de catégories (regroupements d’articles) et étiquettes (permettant de taguer des contenus précis) ;
  • De proposer par défaut et depuis longtemps tout un système de gestion de cache paramétrable ;
  • D’intégrer nativement (sans module supplémentaire) une gestion des traductions permettant de proposer n’importe quel contenu en plusieurs langues.

Sur WordPress :

  • Un débutant peut personnaliser les éléments principaux de son design tout en prévisualisant les personnalisations grâce au « Customizer » de thème ;
  • L’apparence par défaut est BEAUCOUP plus moderne, sur l’interface publique comme dans l’administration, là où Drupal semble un peu prisonnier d’une autre décennie ;
  • Les extensions proposées sont souvent conçues pour être « à la portée de tous », là où Drupal propose plus d’options pour un public de développeurs ou, du moins, de personnes qui « bidouillent bien » dans le code.

A l’arrivée, une personne qui maîtrise le code va pouvoir obtenir des sites hautement personnalisés dans les deux cas. De même, en maîtrisant le code, on peut créer les fonctionnalités dont on a besoin sur les deux CMS.

En revanche, pour un débutant, WordPress est bien plus simple à adapter à ses besoins. A titre d’exemple, si vous cherchez un bête « formulaire de contact » dans le répertoire de modules Drupal, voilà un aperçu des résultats de recherche (j’ai tapé la requête en anglais) :

Recherche d'un formulaire de contact sur Drupal
Recherche d’un formulaire de contact sur Drupal

Pas très lisible, pas très facile à comprendre pour un débutant et pas très en phase avec ma demande (en réalité, sur Drupal, il existe un module Contact qui fait partie du « cœur de Drupal » et peut directement être activé si besoin).

Par comparaison, si je formule la même demande sur le répertoire d’extensions de WordPress, j’obtiens des solutions adaptées à ma demande, avec une présentation claire (avis, nombre de sites qui utilisent l’extension, compatibilité avec les différentes versions de WordPress, description souvent traduite en français).

Recherche d'un formulaire de contact sur WordPress
Recherche d’un formulaire de contact sur WordPress

WordPress ou Drupal pour le SEO ?

Aujourd’hui, il est inconcevable de lancer un site web sans penser à son optimisation pour le référencement naturel. Que vaut WordPress vs Drupal sur le front du SEO ?

Déjà, comme vous avez pu le constater, des sites très connus ont choisi l’un comme l’autre des CMS… et sont aisément trouvables sur un moteur de recherche. Par conséquent, dire « avec Drupal vous serez mal référencé » ou « WordPress et le SEO, ça ne fonctionne pas » serait erroné. Vous pouvez être bien référencé avec les deux plateformes.

Un bon référencement passe à la fois par le fait d’avoir un socle technique solide, des contenus de qualité, bien structurés, une bonne architecture de site ou encore recevoir des liens depuis des sites tiers renommés.

Si la qualité de votre rédaction web ou les liens reçus ne dépendent pas de votre CMS, les autres aspects y sont étroitement liés.

Drupal vs WordPress : performances techniques

Du point de vue performance et rapidité du site, je donnerais l’avantage à Drupal en « configuration standard ». En effet, comme je le mentionnais, le CMS intègre par défaut un système de mise en cache des contenus (une « mise en mémoire » qui évite de charger certaines ressources à chaque visite, ce qui améliore la performance du site).

Drupal intègre moins de fonctionnalités par défaut pour vraiment laisser l’utilisateur libre de ses décisions techniques, et le choix de modules étant souvent moins ergonomique que sur WordPress, la tentation est aussi moins grande de « multiplier les modules » dès qu’on a besoin d’une petite fonctionnalité.

Par opposition, sur WordPress, certains ont le réflexe d’installer tout de suite une extension dès qu’ils ont besoin d’une fonctionnalité, ce qui peut finir par alourdir considérablement le code (et allonger le temps de chargement, donc).

Les études récentes sur les indicateurs clés de performance créés par Google (les « Core Web Vitals ») comme celle de Web Almanac montrent :

  • Un avantage de Drupal vs WordPress sur le Largest Contentful Paint (moment où le contenu principal d’une page est visible par l’utilisateur) ;
  • Un avantage de WordPress vs Drupal, uniquement sur mobile, sur le First Input Delay (moment où le site devient « interactif » pour l’utilisateur quand celui-ci effectue une action, comme cliquer sur un bouton par exemple) ;
  • Un avantage de Drupal vs WordPress sur le Cumulative Layout Shift, qui correspond à la stabilité visuelle du contenu.

Que ce soit sur WordPress ou Drupal, ces éléments peuvent bien sûr être optimisés en mettant les mains dans le code, ce n’est donc pas une réalité immuable.

Drupal ou WordPress : les performances
Drupal ou WordPress : les performances

WordPress vs Drupal : structuration et organisation des contenus

Les deux CMS sont capables de gérer la création d’URL « propres » pour vos contenus (par exemple, remplacer le monsite.com/?q=node/83 par monsite.com/article-drupal/), le process est toutefois plus simple sur WordPress (le réglage est disponible en un clic depuis l’administration).

WordPress et Drupal gèrent tous deux la structuration des contenus avec des balises Hn, permettant de faire ressortir les axes importants de vos articles.

Comme je le mentionnais, le système de taxonomie permet de bien catégoriser les contenus pour faciliter l’exploration du site, il est un peu plus poussé par défaut sur Drupal que sur WordPress (ce déficit peut être compensé sur WordPress par l’ajout d’un plugin).

Enfin, l’un comme l’autre permet de créer des menus. WordPress propose là encore une ergonomie un peu plus « moderne », avec la possibilité de concevoir ses menus par simple glisser-déposer, avant de les enregistrer.

WordPress vs Drupal : modules et plugins SEO

Drupal comme WordPress propose une bonne gamme de modules ou plugins permettant de personnaliser des éléments clés pour le SEO.

Sur WordPress, on peut citer des plugins comme SEOPress, Yoast SEO, All-In-One SEO ou RankMath pour pouvoir personnaliser le title, la meta description, ajouter des données structurées ou encore gérer un sitemap (plan de site destiné aux moteurs de recherche).

Sur Drupal, on trouve des modules comme Real-Time SEO, Pathauto, XML Sitemap ou Metatag.

Les deux CMS offrent aussi des outils pour effectuer des redirections si nécessaire.

Sur WordPress, on trouve aisément des plugins SEO assez complets, permettant de prendre en charge bon nombre d’aspects différents. A l’inverse, les optimisations SEO sur Drupal exigent souvent de faire appel à des modules variés pour avoir la main sur tous les éléments clés du SEO on-page.

Drupal ou WordPress et la sécurité

Pour beaucoup de créateurs de sites web, la sécurité est un sujet « d’arrière-plan ». On veut éviter de se faire pirater mais en même temps, on pense qu’on est relativement à l’abri car on a un petit site, qui pourrait bien s’en prendre à nous ?

Et pourtant, le piratage est aujourd’hui un phénomène de grande ampleur, qui ne touche pas que les gros sites, et qui est souvent automatisé avec des attaques lancées en série contre une foule de sites.

Alors il est important d’y penser… et quid du match WordPress vs Drupal face aux problématiques de sécurité ?

Ordinateur portable

WordPress a la réputation d’être plus exposé. Ce n’est pas un hasard : étant beaucoup plus populaire et beaucoup plus répandu que Drupal, il intéresse aussi davantage les hackers.

Par ailleurs, sur WordPress, l’ajout de plugins est tellement simple que les utilisateurs se prennent souvent au jeu. A la clé, des plugins pas toujours bien mis à jour, des plugins qui parfois sont périmés donc plus vulnérables aux attaques. Le manque de maintenance est souvent la première cause d’un site piraté.

On peut bien sûr renforcer la sécurité de son site WordPress, à l’aide de plugins comme Wordfence, mais il en va de votre propre responsabilité car ce n’est pas proposé par défaut.

Drupal est moins utilisé, il y a moins de plugins à disposition donc naturellement, cela réduit les risques.

Les deux CMS font l’objet de mises à jour régulières :

  • Pour Drupal, il y a généralement une mise à jour de sécurité et une mise à jour corrective par mois (qui sert à corriger des bugs détectés sur la plateforme). Elles sont complétées par des mises à jour plus importantes deux fois par an.
  • Pour WordPress, les mises à jour de correction de bugs ou de failles de sécurité se font au fil de l’eau, dès qu’un problème est détecté et corrigé. Il y a donc très régulièrement des mises à jour mineures, d’autres plus significatives deux à trois fois par an.

Bilan : avantages de WordPress vs Drupal

En faisant une comparaison WordPress vs Drupal, vous êtes face à :

  • Deux CMS gratuits, open source, qui existent depuis de nombreuses années ;
  • Des CMS autour desquels il existe beaucoup de ressources d’aide, avec un avantage à WordPress qui possède une communauté extrêmement active, y compris en français.
  • WordPress ou Drupal se prêtent tous deux à des projets variés, permettent un bon référencement et une personnalisation avancée. On peut réaliser aussi bien un site vitrine qu’un site d’information complexe, un blog, un site e-commerce et autres.
  • Pour se lancer, il suffira de souscrire un contrat avec un hébergeur web (qui stockera les fichiers de votre site), je vous conseille le mien (o2switch) car il offre un service de qualité et un support technique aussi réactif qu’agréable. Vous devrez aussi réserver un nom de domaine (le nom que l’on tapera pour accéder au site).
  • Drupal ou WordPress fonctionnent sur un principe commun : on installe un « cœur », une base de fichiers commune à tous, à laquelle on ajoute des fonctionnalités additionnelles via des modules (sur Drupal) ou des plugins (sur WordPress).
  • Les deux CMS sont basés sur le même langage de programmation, PHP, qui permet à la plupart des développeurs web d’intervenir facilement dessus. Vous n’êtes donc pas prisonniers d’une plateforme.

Drupal vs WordPress : lequel est le meilleur ?

Quand on cherche un CMS pour créer un site web, on veut souvent savoir « lequel est le meilleur », lequel est le mieux. En réalité, gardez en tête qu’il n’y a pas de « meilleur CMS » dans l’absolu.

Le meilleur CMS est celui qui est en adéquation avec votre projet, avec les fonctionnalités dont vous avez besoin et avec les contraintes qui sont les vôtres.

Il faut se rendre à l’évidence : la courbe d’apprentissage n’est pas du tout la même entre WordPress et Drupal. Là où WordPress peut rapidement être pris en main par un internaute curieux et débrouillard sans connaissances en code, Drupal exige bien plus de lecture et d’expérimentation pour parvenir au même résultat.

Cela en fait un outil souvent peu choisi par les débutants qui « font eux-mêmes » leur site (par choix ou par manque de moyens) et privilégié pour des projets faisant appel à des développeurs web professionnels.

A l’inverse, WordPress a été pensé pour les débutants : même s’il exige aussi un apprentissage, l’ergonomie de l’interface, la clarté et l’abondance des ressources d’aide disponibles en font un outil à la portée du plus grand nombre, avec lequel vous pouvez rapidement obtenir un site au rendu qualitatif.

Dans les deux cas, la maîtrise du code permet d’adapter parfaitement le CMS à ses besoins, que l’on soit la Maison Blanche ou Lady Gaga ;)

J’espère que cette comparaison WordPress vs Drupal répondra à vos principales questions.


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “WordPress vs Drupal : quel CMS choisir pour votre projet ?

  • Younès

    Bonjour Marlène,
    Encore un article intéressant. Je ne connaissais pas Drupal, je vais donc me renseigner sur ce CMS.
    Pour le moment, je continue avec wordpress qui me donne toujours satisfaction ;-)

    Répondre à Younès
    • Marlène

      Hello Younès, j’ai pas mal de clients sur Drupal, certains conçoivent même des architectures « mixtes » (avec le site sous Drupal et le blog sous WordPress) histoire de tirer le meilleur de chaque CMS. C’est intéressant sur le principe de ne pas se fermer à une solution technique.

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.