Le vision board, un outil pour visualiser vos objectifs



Dans cet article, je vous propose de découvrir le vision board, un outil de visualisation populaire pour représenter ses objectifs et ses envies. Pourquoi faire un vision board (également appelé « dream board ») ? En quoi cela peut-il vous aider à réaliser vos objectifs ?

Je vous propose un pas à pas pour découvrir comment faire un vision board traditionnel ou sur ordinateur, tout en vous expliquant comment ça fonctionne !

Qu’est-ce qu’un vision board ou dream board ?

Le vision board est un outil dont le nom pourrait littéralement se traduire par « panneau/tableau de vision », ce qui reste bien mystérieux ! Il s’agit en fait de représenter de manière visuelle vos objectifs, vos rêves, ce que vous souhaitez accomplir, ce qui vous tient le plus à cœur. Bref, votre VISION idéale de votre futur proche ou lointain.

Traditionnellement, pour faire un vision board, on modélise cette vision sur un panneau, d’où le nom de l’outil.

Le vision board, un tableau d'inspirations
Le vision board, un tableau d’inspirations

Le vision board, fondé sur la visualisation

En quoi cette activité créative peut-elle être utile ?

Le vision board repose sur un principe fondamental : l’idée que plus on va confronter son cerveau à une visualisation de ses objectifs, plus on va l’inviter – inconsciemment – à travailler pour les atteindre.

Beaucoup de chercheurs ont travaillé sur le pouvoir de la visualisation et s’accordent à dire qu’elle a un impact fort sur les performances. A titre d’exemple, le mathématicien Natan Sharansky s’est habitué à visualiser des parties d’échecs dans sa tête pendant les 9 années où il a été retenu prisonnier dans un goulag en URSS, accusé d’espionnage au profit des États-Unis. Quelques années plus tard, il est parvenu à battre « en vrai » le légendaire joueur d’échecs Garry Kasparov.

La visualisation est très utilisée par les sportifs, elle sert également dans le milieu médical : quand une personne est amputée par exemple, on lui fait effectuer des gestes devant un miroir afin de « tromper » le cerveau. Ce dernier visualise ainsi le membre absent en train d’effectuer des gestes, ce qui calme dans certains cas les douleurs fantômes ressenties suite à l’amputation.

Sur une note plus légère, beaucoup de célébrités ont mentionné publiquement avoir eu recours au vision board ou à des techniques de visualisation plus simples pour atteindre leurs objectifs.

  • Jim Carrey, par exemple, a un jour raconté qu’avant de devenir célèbre, il s’était fait un chèque de 10 millions de dollars « en rémunération de ses activités d’acteur », chèque qu’il a gardé dans son portefeuille comme s’il allait pouvoir le déposer à la banque quelques jours plus tard. Bien entendu, à l’époque, il était très loin d’avoir cette somme sur son compte en banque. C’était un moyen de se projeter dans une situation où il recevait déjà de gros cachets et avait du succès.
  • Michael Jackson, quant à lui, avait inscrit « 100 millions » et « Stades à guichets fermés » sur le miroir de la salle de bain de sa maison familiale pour visualiser des tournées à succès et des ventes d’albums phénoménales.
  • Beyoncé a expliqué qu’elle avait accroché la photo d’un Oscar dans un petit coin non loin de son tapis de course, histoire de se rappeler pourquoi elle s’entraînait si dur (son ambition initiale, avant la musique, était en effet le cinéma).

Bien sûr, ce n’est pas le vision board lui-même ou le fait de visualiser sa réussite qui permet à lui seul d’atteindre ses objectifs. En revanche, c’est un bon outil complémentaire à utiliser pour y parvenir.

Faire un vision board, c’est mettre à plat vos ambitions dans un format que vous allez pouvoir regarder tous les jours, un moyen de placer vos objectifs au premier plan de votre conscience.

Faire un vision board
Faire un vision board

L’approche émotionnelle du vision board

Beaucoup de gens font aujourd’hui des to-do lists pour mettre par écrit leurs objectifs à atteindre. A travers une to-do list, on adopte souvent une vision orientée « performance », où l’on va exprimer un objectif sous forme très factuelle. Par exemple, un entrepreneur va dire : « Je veux atteindre 200 000 euros de bénéfices nets d’ici 2 ans ».

Faire un vision board, c’est renouer avec le sens de ce que vous voulez, avec l’émotion que cela vous procure.

Si je reprends mon exemple, « 200 000 euros de bénéfices nets », ça représente quoi pour vous ? Pourquoi cette somme vous fait-elle rêver ?

  • Pour certaines personnes, la satisfaction viendra de la reconnaissance des pairs associée à la réussite. Le vision board pourrait alors montrer un article d’une publication que vous adorez et où vous aimeriez apparaître, ou le logo d’une conférence à laquelle vous rêvez d’être invité comme intervenant.
  • Pour d’autres, cette somme sera associée à la possibilité de réaliser un projet qui leur tient à cœur : voyager dans un pays précis (vous mettrez par exemple des photos de ce pays), avoir un enfant, refaire la déco, financer des travaux…

Autrement dit, à travers le dream board, vous allez donner à vos projets une dimension moins froide qu’une simple liste d’envies.


Comment créer un vision board ?

On peut suivre quelques étapes simples pour faire un vision board traditionnel.

1. Définissez vos objectifs

Le périmètre de votre vision board peut être variable en fonction de vos attentes : certains choisissent par exemple d’en faire un par an, ce qui permet de se fixer des ambitions souvent un peu plus concrètes qu’un dream board « à long terme »… mais vous pouvez aussi faire le vision board de votre vie entière, avec les éléments que vous jugez indispensables à une vie réussie.

A titre d’exemple, mon mentor m’a un jour donné ce petit exercice : « Réfléchis aux 5 choses qui sont les plus importantes pour toi dans ta vie, tous domaines confondus. Les 5 choses sans lesquelles tu ne pourrais pas te sentir heureuse ». Cela peut être des choses que l’on aime faire, des valeurs qui sont importantes pour nous, des aspects matériels. Ce type de réflexion peut tout à fait inspirer la création d’un vision board.

2. Collectez le matériel pour faire un vision board

Créer un vision board traditionnel consiste à assembler sur un même support tout ce qui représente vos objectifs. Pour ce support, vous pouvez acheter dans un magasin de loisirs créatifs ou une papeterie du carton plume (ou carton mousse), un carton blanc très léger, dans un format suffisant pour accueillir votre créativité. On trouve souvent assez facilement le format 50x65cm.

Si vous préférez un support plus modulable, que vous pourrez plus facilement enrichir et modifier, vous pouvez aussi acheter un panneau en liège (on en trouve sur Amazon dans différents formats, dont 60x45cm).

Au-delà du support, collectez des matériaux dans lesquels vous allez puiser votre inspiration : il peut s’agir de magazines, de journaux, de photos, de végétaux (feuilles, plantes), etc. On peut facilement acheter des lots de vieux journaux ou magazines en brocante, sur Le Bon Coin ou sur eBay.

Chercher des images qui vous inspirent
Chercher des images qui vous inspirent

Si vous prévoyez d’écrire sur votre vision board, vous pouvez aussi acheter des papiers de couleur, des feutres Posca, de quoi calligraphier des textes…

Chacun peut laisser libre cours à son imagination. Il faut ici rappeler que faire un vision board n’est pas, en soi, une activité « artistique ». Même si vous pouvez laisser parler votre fibre artistique, il s’agit avant tout de trouver ce qui, POUR VOUS, représente le mieux vos objectifs. Pour certaines personnes, un simple découpage de visuels va suffire, d’autres vont se lancer dans des créations élaborées avec des collages complexes, de la calligraphie, du dessin, etc.

Il n’y a pas, avec cet outil, de « bonne » façon de faire. Il faut simplement que le résultat vous parle.

3. Préparez ce que vous allez afficher

En fonction des objectifs que vous avez définis à l’étape 1, puisez dans tous les matériaux que vous avez collectés ce que vous allez afficher sur votre dream board. Ca peut être par exemple…

  • Des photos ;
  • Des articles ;
  • Des montages ;
  • Des cartes postales ;
  • Des mots qui vous inspirent ;
  • Des citations ;
  • Des conseils que vous avez reçus ;
  • Des compliments que l’on vous a faits et qui vous encouragent ;
  • Des mots que vous aimeriez que l’on utilise pour vous décrire ;
  • Des ressentis que vous aimeriez atteindre.

Il s’agit d’être à l’écoute de votre ressenti, car tout le monde n’a pas la même perception ni les mêmes attentes. Si vous avez déjà regardé des reportages sur le loto ou l’Euromillions, le journaliste fait souvent un micro-trottoir en demandant aux gens « Que feriez-vous si vous décrochiez le jackpot ? »

On voit déjà, à travers les réponses, que les axes de réflexion sont différents : « je ferais des cadeaux à mes proches », « je partirais en voyage », « je donnerais à des associations », « je quitterais mon travail », « je continuerais à vivre normalement », « je m’achèterais une belle voiture »…

Derrière un même fait (« gagner le jackpot » par exemple), tout le monde ne met pas les mêmes envies et les mêmes réactions.

4. Créer le vision board à proprement parler

Une fois que tous vos « éléments créatifs » sont prêts, vous pouvez les positionner sur votre carton plume ou votre panneau en liège. Une fois que vous avez trouvé un arrangement qui vous convient, vous pouvez les coller ou les punaiser.

C’est là que certains vont choisir de compléter leur composition par du dessin ou par l’ajout de texte.

Les mots, un moyen de compléter son vision board
Les mots, un moyen de compléter son vision board

Vous pouvez consulter ce tableau Pinterest pour avoir des idées de rendu.

5. Dater le vision board

C’est bien entendu facultatif mais je trouve ça intéressant de dater son vision board. En effet, en fonction des étapes que l’on traverse dans la vie, on n’a pas forcément les mêmes envies et les mêmes priorités.

Le vision board constitue une belle photographie de vos objectifs à un instant T.

6. Comment utiliser un dream board ?

Le dream board ne « s’utilise » pas au sens strict. L’idée est de le placer à un endroit où vous allez pouvoir l’avoir sous les yeux chaque jour, certains choisissent pour cette raison de le numériser et de l’afficher en fond d’écran par exemple.

Il faut qu’il devienne une toile de fond des projets que vous entreprenez, avec l’idée que chaque accomplissement, chaque tâche effectuée, vous rapproche de cette vision que vous avez mise en forme sur ce support.

Certains entrepreneurs choisissent de compléter ce travail de création d’un vision board par une visualisation régulière de leurs objectifs, un exercice mental qui peut jouer sur la motivation autant que sur l’état d’esprit.

Comment faire un vision board sur ordinateur ?

Certains d’entre vous ont peut-être envie de tenter l’aventure de la création d’un vision board sans forcément passer par l’étape des « travaux manuels ». Il est bien sûr possible de faire un vision board sur ordinateur.

Le plus simple est souvent d’utiliser une application ou un logiciel permettant d’effectuer des montages, comme Canva ou PicMonkey.

Il existe aussi des applications mobiles dédiées, comme « Vision Board » de Psect, « My vision Board » de Magnetic Lab et « Visuapp » de SmartHumanApps, qui sont toutes les trois très populaires.

Ce qu’il faut retenir si vous décidez de faire un vision board sur ordinateur ou sur smartphone, c’est qu’il faut pouvoir le visualiser régulièrement pour qu’il trouve tout son intérêt. En d’autres termes, créer un vision board pour le laisser « moisir » au fond d’un dossier photo n’a pas beaucoup d’efficacité en termes de pouvoir de visualisation !


Un outil pour (re)mettre du sens

Le vision board est un outil parmi mille autres et, comme tous les outils, il peut ne pas vous convenir. Son but premier est de représenter vos objectifs d’une manière tangible, palpable, moins abstraite qu’une « envie » d’atteindre tel ou tel but.

Il permet de se représenter au quotidien ce que l’on considère comme une réussite, d’y associer des images et des émotions. A travers la visualisation de ses objectifs, il s’agit de se placer dans un état d’esprit propice à leur réalisation.

J’espère en tout cas que cet article vous aura permis de découvrir ce concept, qu’il vous parle ou non ! Et si vous avez déjà essayé de concevoir un vision board, n’hésitez pas à réagir dans les commentaires et à apporter votre témoignage sur vos difficultés, ce que cela vous a apporté (ou pas), comment vous l’utilisez, etc.


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “Le vision board, un outil pour visualiser vos objectifs

  • Léa

    Je suis une jeune femme qui a de très nombreux projets en tête. Pour essayer de les réaliser, j’ai décidé de faire du vision board. Cela peut m’apporter beaucoup et me permet de pouvoir avancer de manière rapide dans les choses que je souhaite faire dans le futur. C’est grâce à cet article de blog que j’ai eu cette brillante idée qui je pense peut avoir un rôle essentiel dans ma réussite !

    Répondre à Léa
    • Marlène

      Bonjour Léa, ça peut sûrement aider à se fixer des objectifs ou à les visualiser de manière plus claire.

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.