Vendre sur Internet sans stock : utopie ou vraie bonne idée ?


Le e-commerce attire de plus en plus d’entrepreneurs… et de plus en plus de blogueurs ! Cependant, malgré son attrait, il suscite aussi des inquiétudes : comment se lancer sans avoir à investir des sommes folles, sans avoir à trouver un local pour entreposer les produits que l’on vend, sans avoir à gérer leur expédition ? Peut-on créer une boutique en ligne sans stock ?

Il existe aujourd’hui une solution promettant une telle souplesse : le dropshipping, que certaines plateformes ecommerce comme Shopify intègrent directement dans leur fonctionnement. En quoi ça consiste et est-ce une bonne idée pour démarrer ? Penchons-nous sur la question dans cet article !

Pourquoi vouloir vendre sur Internet sans stock ?

Le monde du travail a beaucoup évolué ces dernières années. Certains commencent à développer un blog ou une boutique en ligne avant même d’arriver “officiellement” sur le marché de l’emploi. Des chômeurs tirent profit des opportunités offertes par le web pour se lancer, des parents au foyer se créent une activité compatible avec leurs impératifs familiaux. Le chiffre d’affaires issu du e-commerce l’année dernière a connu une croissance de près de 15%, le nombre de e-shops est lui aussi en progression.

Lorsque l’on tient un blog, le site e-commerce apparaît parfois comme une continuité logique quand on commence à rencontrer un certain succès. Certaines thématiques impliquent naturellement la consommation : on achète des ustensiles ou du petit électroménager pour reproduire les recettes alléchantes lues sur un blog de cuisine, on s’inspire de l’univers d’un blog déco pour meubler et décorer son chez-soi…

Mais face à cette effervescence, il y a aussi pas mal de constats d’échec : des sites qui ferment faute de clients, des proches qui ont essuyé des revers avec une boutique en ligne… Alors on aimerait bien se lancer mais si possible, en limitant la prise de risques.

C’est précisément à cette cible d’entrepreneurs prudents que s’adresse le dropshipping. Ca consiste tout simplement à s’associer à un fournisseur qui gérera pour vous toute la partie logistique. Autrement dit, vous jouez le rôle de distributeur en créant votre boutique en ligne et en prenant en charge sa promotion… et le fournisseur s’occupe du stock et de la livraison des produits, souvent de manière invisible pour le client.

Vendre sur Internet : faut-il de gros investissements pour démarrer ?
Vendre sur Internet : faut-il de gros investissements pour démarrer ?

5 avantages du dropshipping pour une boutique en ligne

Le dropshipping exige peu d’investissement

Quelqu’un qui veut se lancer dans le e-commerce doit habituellement acheter un stock… et entreposer les produits quelque part. Pas toujours évident de sauter le pas quand on débute car ça nécessite un gros investissement sans aucune garantie de succès.

Avec le dropshipping, vous commercialisez le catalogue d’un fournisseur. Autrement dit, vous n’avez pas besoin d’acheter vous-même les produits pour les revendre ensuite à vos clients. De votre côté, vous vous occupez de créer un site e-commerce en mettant en valeur les produits de votre fournisseur, de le promouvoir pour le faire connaître et le rendre attrayant…

Quand un client achète sur votre site, vous devez simplement transmettre la commande au fournisseur pour qu’il s’occupe d’envoyer les produits. Pour que le système fonctionne bien, il est primordial qu’il soit fluide afin de limiter les délais de traitement des commandes et les problèmes de stock (si le client passe commande et que votre fournisseur a entre temps épuisé son stock, aïe !). Si Shopify est une plateforme plébiscitée pour le dropshipping, c’est notamment parce qu’elle permet d’automatiser dans de nombreux cas la transmission de la commande du client au fournisseur, ce qui permet un gain de temps.

Eviter la gestion d’un stock

La gestion d’un stock exige une vraie expertise de logisticien… et quand on veut se lancer dans le e-commerce, difficile d’être partout à la fois, de gérer son marketing, son image, son référencement ET sa logistique !

Gérer un stock, c’est prendre pas mal de risques : une personne de mon entourage a fait ce choix pour lancer une boutique de vêtements en ligne… et malheureusement, son projet n’a pas décollé : un site mal conçu, une logistique trop complexe à gérer, peu de produits à proposer (car forcément, ça coûte cher d’avoir une gamme vaste quand on démarre !)…

Ayant parié sur de “mauvais” produits, elle s’est retrouvée avec des invendus sur les bras et une fois que la mode est passée, difficile de les écouler… sans parler du coût lié au stockage.

On peut aussi être confronté au problème inverse : avoir sous-évalué son stock et ne pas pouvoir répondre à la demande des clients, avec une perte de business à la clé et de l’insatisfaction pour les clients en question.

Avec le drop shipping, vous laissez au fournisseur cette expertise logistique pour vous concentrer, de votre côté, sur la dimension plus “commerciale” et stratégique de votre boutique en ligne.

Le dropshipping permet de proposer un catalogue fourni

Souvent, quand on débute dans le ecommerce, on est obligé de commencer petit à cause des points précédents : acheter des produits soi-même coûte cher, il faut les entreposer quelque part, parier sur le mauvais produit peut être lourd de conséquences… On a donc tendance à avoir une gamme très limitée, ce qui ne rassure pas forcément les clients (impression de “boutique à l’abandon”) et réduit les opportunités.

En puisant dans le catalogue d’un fournisseur qui a pignon sur rue, vous pouvez proposer une gamme de produits plus large sans prendre de risques.

Eviter la corvée de l’emballage

Appelons un chat un chat :) Préparer des colis, c’est amusant au début parce qu’on a la fierté d’avoir réalisé des ventes. Mais ça devient vite contraignant : l’emballage, les adresses, la queue à la Poste, etc. Confier cette partie du travail à un tiers peut être un vrai soulagement !

Une certaine simplicité

  • Vous restez libre de choisir votre prix de vente (et donc la marge que vous dégagez sur vos produits) ;
  • Vous pouvez mettre en scène les produits comme vous le souhaitez (photos, description) tout en ayant déjà une base donnée par le fournisseur ;
  • Vous gardez une trésorerie positive : dans le e-commerce traditionnel, vous commencez par dépenser de l’argent (pour acheter le stock) avant d’essayer de rentabiliser l’affaire par vos ventes. Avec le dropshipping, vous êtes d’abord payé par le client… puis vous payez votre fournisseur en fonction des ventes générées.
Ouvrir une boutique en ligne, un projet qui se prépare
Ouvrir une boutique en ligne, un projet qui se prépare

Créer une boutique en ligne sans stock : par où commencer ?

Concrètement, par quel bout commencer quand on veut se lancer dans le e-commerce en faisant appel au drop shipping ?

1) Réalisez une étude de marché – Une étude de marché vous aidera à confirmer qu’il y a bien des opportunités business autour des produits que vous aimeriez vendre… et à faire un état des lieux de la concurrence. Choisir une niche bien ciblée peut vous offrir plein de possibilités. Imaginons que vous ayez un blog consacré à l’organisation de la maison ; il serait complété tout à fait intelligemment par une boutique d’accessoires pour le rangement et l’entretien de la maison. Un blog parlant du Japon pourrait proposer une boutique en ligne d’accessoires kawaii, etc.

2) Définissez votre gamme de produits – Grâce à votre étude de marché, vous devriez avoir une idée plus précise de ce que vous pouvez vendre et de votre cible idéale.

3) Choisissez votre statut – Vous devez avoir un statut légal pour vous lancer dans le e-commerce. N’hésitez pas à solliciter les conseils d’un comptable pour faire le choix du bon statut en fonction de votre patrimoine, de votre situation professionnelle actuelle, de vos projections de revenus, etc. Grâce à votre étude de marché, vous aurez une vision plus précise de ce que devrait être votre business, pour un choix plus éclairé.

4) Trouvez votre nom – Maintenant que vous avez un statut et une vision précise de votre business, c’est le moment de réfléchir à votre nom d’entreprise, de déposer éventuellement votre marque (en France, un dépôt à l’INPI permet de se protéger pour 10 ans).

5) Choisissez votre plateforme de boutique en ligne – Il existe pléthore de plateformes, plus ou moins faciles à prendre en main, plus ou moins faciles à optimiser en termes de SEO… et qui vous demanderont plus ou moins de travail pour mettre en place le dropshipping.

Par exemple, un WordPress (avec WooCommerce) ou un Magento peuvent offrir beaucoup de possibilités mais il faut mettre les mains dans le code et se faire accompagner par un développeur, là où une solution SaaS type Shopify permet de démarrer assez vite sans avoir à gérer la maintenance technique ou la sécurité informatique. Profitez des périodes d’essai gratuites ou des démos des plateformes disponibles en ligne pour tester !

6) Trouvez votre fournisseur – Il doit être fiable, proposer les produits que vous souhaitez vendre et ses conditions doivent vous convenir (délais d’expédition, conditions de retour/de remboursement, etc). N’hésitez pas à opter pour un grossiste très connu, qui a fait ses preuves. C’est primordial de pouvoir faire confiance à son fournisseur car c’est lui qui détient les produits et se charge de la livraison à vos clients… et en même temps, c’est votre image qui est en jeu puisque c’est vous qui vendez ! Ne prenez pas de risque.

7) Testez vos futurs produits – Difficile de vendre quelque chose qu’on n’a jamais eu entre les mains ! C’est aussi l’occasion d’évaluer la qualité d’un produit, ses potentiels points faibles, les arguments de vente que vous pourrez mettre en valeur. Selon la nature du produit, certains fournisseurs peuvent parfois envoyer des échantillons pour vous permettre de tester.

8) Fixez vos prix – Connaître les points faibles et les points forts de vos produits permet de fixer ses prix intelligemment pour dégager une marge tout en étant réaliste vis-à-vis du client sur la valeur réelle de ce que vous proposez.

9) Construisez une identité bien à vous – C’est le moment de créer votre identité visuelle, de rechercher une cohérence et un fil conducteur entre les produits que vous vendez. Elle guidera votre façon de vous présenter, votre ton et votre communication future.

10) Optimisez votre boutique en ligne pour le SEO – Surtout, ne vous contentez pas de remplir votre catalogue en important les descriptions des produits données par le fournisseur… car vous n’aurez aucun élément de différenciation avec la concurrence, qui aura les mêmes textes. Prenez le temps de personnaliser les titres et descriptions des produits, de travailler la structure et les visuels de votre boutique.

Les optimisations en matière de référencement naturel mettent plusieurs mois à porter leurs fruits donc il est d’autant plus important de les effectuer dès le départ pour ne pas perdre un temps précieux.

11) Choisissez une plateforme de paiement – Au-delà de Paypal, souvent proposé par défaut, il est de bon ton d’intégrer une autre solution de paiement. Pensez aussi au côté pratique du paiement, en permettant à l’internaute d’afficher les prix en monnaie locale.

12) Protégez-vous juridiquement – Rédigez vos conditions générales de vente, vos mentions légales, votre politique de retour et de remboursement… et faites vérifier tout ça par un professionnel du droit. Ces pages protégeront vos clients mais VOUS protégeront aussi en cas de problème.

Veillez aussi à ne pas vendre de contrefaçons à votre insu si vous passez par des fournisseurs étrangers. Tous les pays ne sont pas aussi regardants en la matière donc si vous repérez une offre anormalement alléchante chez votre fournisseur, prudence !

13) Créez un plan d’action pour promouvoir votre boutique en ligne – Il faut envisager les choses en tenant compte de la “temporalité” du web. Vous aurez besoin de générer du business rapidement pour rentabiliser votre investissement de départ et vérifier que le projet est viable. Pour ça, pas question d’attendre que votre référencement naturel se développe. Il faut miser sur des stratégies à impact immédiat : une campagne publicitaire sur AdWords, sur les réseaux sociaux, etc.

Parallèlement, il faut construire sa visibilité sur le long terme et là, une bonne stratégie de contenu vous aidera : un blog, des publications régulières sur les réseaux sociaux, etc.

14) Communiquez avec vos clients dès l’instant où votre boutique est en ligne ! C’est une clé essentielle pour réussir dans le e-commerce : informez-les quand leur commande est expédiée, tenez-vous à leur disposition avec réactivité s’ils ont une question ou un problème, récompensez leur fidélité avec un code promo occasionnel…

Même en choisissant des produits de qualité et un fournisseur fiable, un e-commerçant n’est jamais à l’abri d’un problème : colis perdu, volé, endommagé, retardé… Si vous échangez avec vos clients de manière rapide et efficace, vous conserverez très souvent leur confiance malgré les aléas inhérents à la vente en ligne.

Le drop shipping a-t-il des inconvénients ?

En étant réaliste, il n’y a jamais de solution parfaite ;) Vous devez donc être conscient des limites du drop shipping pour voir s’il peut convenir à votre projet ou pas.

Sa principale limite réside souvent dans le choix d’un fournisseur. Une plateforme ecommerce comme Shopify vous facilite la vie en vous proposant des partenaires (type AliExpress) mais si vous avez en tête une gamme de produits qui “sort du cadre”, la recherche d’un fournisseur peut être fastidieuse car il faut en trouver un qui soit fiable, qui soit prêt à gérer la livraison pour vous… et qui soit prêt à le faire en marque blanche pour que le process soit “invisible” pour le client. Pas toujours facile car certains fournisseurs ne font que de la vente en gros.

De même, prenez le temps de bien étudier les conditions de chaque fournisseur (ex : les conditions de retour des produits si le fournisseur est à l’étranger, etc). Il faut garder à l’esprit qu’en tant que revendeur/distributeur, vous êtes responsable (humainement et légalement) du bon déroulement de la commande !

D’autre part, figurez-vous que créer une boutique en ligne sans stock exige quand même du travail ;) Je dis ça pour ceux qui rêveraient d’une réussite facile, sait-on jamais… Le dropshipping vous simplifie la vie et vous épargne des aspects complexes du e-commerce. Cependant, il ne vous dispense pas du marketing de votre boutique, une mission à part entière.

Se pencher sur le référencement, mettre en place une vraie stratégie sur les réseaux sociaux, prévoir des investissements publicitaires (type AdWords, Facebook Ads) pour se faire connaître rapidement est impératif et ne s’improvise pas ! De même, choisir la gamme de produits qu’on vend en fonction des opportunités du marché exige aussi une vraie réflexion en amont.

Si le e-commerce vous tente, le dropshipping est néanmoins une solution à étudier pour se lancer avec une prise de risques raisonnable. On se donne le temps de se familiariser avec les autres aspects de la gestion d’une boutique et par la suite, rien n’empêche de changer de système si vous “vous êtes fait un nom” et avez acquis une bonne notoriété et une bonne réputation !

Connaissiez-vous ce système ? Y avez-vous déjà eu recours ? Aimeriez-vous un jour vous lancer dans le e-commerce ?
Thèmes : 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Vendre sur Internet sans stock : utopie ou vraie bonne idée ?

  • Tiana

    Le dropshipping est en effet une bonne solution pour un débutant. Toutefois il faut vraiment faire attention au partenaire logistique choisi (éviter les intermédiaires et passer directement avec les grossistes). Pour cela, ne pas hésitez à le tester. Et vérifier qu’il est bien joignable rapidement en cas de besoin.

    Répondre à Tiana
    • Marlène

      Oui, je pense aussi que c’est la clé, d’autant qu’on reste l’interface première avec le client et le premier responsable si quoi que ce soit se passe mal.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.