The Moneytizer : avis sur la régie publicitaire pour monétiser un site web

The Moneytizer : avis sur la régie publicitaire pour mettre de la pub sur son site



Aujourd’hui, je vais vous donner un avis sur The Moneytizer, une régie publicitaire conçue pour monétiser un site web !

Mettre de la pub sur son site n’est pas toujours le mode de monétisation le plus rentable… mais il a l’avantage d’être facile d’accès pour gagner de l’argent grâce à son trafic. Un bon moyen, pour de nombreux blogueurs, de rentabiliser le temps passé.

The Moneytizer s’adresse en premier lieu aux « petits et moyens éditeurs », c’est-à-dire des sites qui accueillent entre 10000 et 1 million de visiteurs uniques par mois. Je vais vous en dire plus sur la plateforme, son fonctionnement, ses avantages et ses inconvénients, et partager avec vous un retour d’expérience « en toute connaissance de cause » car j’utilise The Moneytizer depuis début 2017.

A savoir avant de mettre de la pub sur son site

Mettre de la pub sur son site est une solution très populaire quand il s’agit de monétiser un site web… et ce n’est sans doute pas un hasard ! En effet, cela n’exige qu’un travail limité, si ce n’est de continuer à alimenter votre blog et à développer son trafic. La publicité ne demande pas autant d’investissement que l’écriture d’un ebook, la conception d’une formation en ligne ou encore la vente de services et de produits.

La mise en place est plutôt simple, quelques lignes de code à copier-coller sur son site, ce qui en fait une solution de monétisation appréciée. Mais que faut-il savoir avant de se lancer ?

Mettre de la pub sur son site : une rentabilité non garantie

Beaucoup de blogueurs se révèlent déçus quand ils se lancent dans cette forme de monétisation, en constatant qu’ils ne gagnent que quelques euros par mois. Si la publicité est intéressante, elle ne fait pas – hélas – de miracles pour autant… et pour qu’elle vous rapporte, il faut que plusieurs conditions soient réunies :

  • Un site qui génère du trafic – Les revenus publicitaires sont étroitement corrélés au nombre d’affichages des pubs. Même si votre régie vous rémunère au clic, plus la publicité s’affichera, plus la probabilité que quelqu’un clique dessus augmentera.
  • Une analyse régulière des performances – Il existe de très nombreux formats publicitaires… et tout autant d’emplacements pour les insérer sur votre blog : la sidebar, le corps d’un article, le haut d’un article, sous forme d’habillage… Comment savoir quel format vous rapportera le plus ? Pas de secret, il faut mener des tests pour trouver la formule gagnante pour votre site (qui n’est pas forcément la même que sur le site du voisin).
  • Une thématique rentable – Les revenus publicitaires dépendent beaucoup de la thématique. Toutes les thématiques ne sont pas égales, ne suscitent pas le même engouement ni la même concurrence chez les annonceurs.

Mettre de la pub sur son site reste un échange : d’un côté, vous offrez la visibilité de vos pages en tant qu’éditeur de site ; de l’autre, il y a des marques (des « annonceurs » comme on dit dans le jargon) qui souhaitent se faire connaître ou déclencher des ventes. Pour que le système fonctionne, il faut que chacun y trouve son compte !

Avoir un statut légal

Pour toucher des revenus, il faut – dès le premier euro – avoir un statut légal, que ce soit votre entreprise déjà créée, un statut d’auto-entrepreneur ou un régime plus léger comme le portage salarial (qui permet de cumuler facilement et sans trop d’administratif une activité indépendante et un emploi salarié).

Il y a quelques années, j’avais demandé à mon centre des impôts si, dans le cas d’un petit site touchant des revenus ponctuels, il était possible de les déclarer simplement sur sa feuille d’impôts… et ils m’avaient répondu que la rentabilité d’une publicité impliquait un travail régulier en toile de fond sur le site afin d’avoir du trafic et une publicité rentable… donc non, ça ne passe pas !

Réfléchir au ratio bénéfice/risque de la pub

J’en parle plus longuement dans un article dédié, mais la publicité a certains inconvénients : elle peut affecter l’expérience utilisateur, le temps de chargement des pages… Alors il est important de mettre les pieds dans ce monde merveilleux de la pub en ayant réfléchi à ce que vous en attendez, et à ce que vous êtes prêt à sacrifier en retour !

Pour vous aider à prendre une bonne décision, The Moneytizer vous propose en page d’accueil un outil pour simuler vos revenus. Allez sur leur site ici.

Simuler ses revenus sur The Moneytizer
Simuler ses revenus sur The Moneytizer

Vous pouvez renseigner différents paramètres :

  • Le nombre de pages vues par mois ;
  • Le temps moyen que passent vos visiteurs sur vos pages (vous pouvez obtenir ces deux informations grâce à un outil de statistiques comme Google Analytics) ;
  • Les formats que vous aimeriez mettre en place (par exemple, un pavé dans la sidebar, une bannière en haut de page, etc).

A titre d’exemple, sur un tout petit site avec 7000 pages vues par mois mais des utilisateurs engagés, qui passent du temps sur les pages, on ne dépasse pas une petite vingtaine d’euros par mois.

Revenus sur un petit site
Revenus sur un petit site

De quoi adopter une approche plus réaliste, et prendre conscience du seuil de trafic à atteindre pour que la pub devienne intéressante pour vous.


La régie publicitaire The Moneytizer

La plateforme The Moneytizer vous permet d’accéder à une multitude de formats publicitaires, de bannières à placer sur vos pages web pour y afficher des annonces. Son fonctionnement est très simple.

Inscription sur The Moneytizer

Allez sur le site The Moneytizer. Notez qu’en passant par mon lien, vous bénéficierez de 5€ offerts sur votre inscription.

Inscription sur The Moneytizer
Inscription sur The Moneytizer

Vous devez compléter un formulaire :

  • Vous commencez par fournir vos coordonnées complètes : vous pouvez vous inscrire en tant que personne physique, association, auto-entrepreneur ou entreprise.
  • Vous pouvez indiquer un code parrain : grâce au parrainage, vous gagnez 5€ dès votre inscription et votre parrain gagne 15€ de son côté (si vous n’êtes pas passé par mon lien pour vous inscrire et souhaitez être parrainé, vous pouvez indiquer ce code de parrainage : c70b2906de6f6b9d434f734c3ac21d34, merci à ceux qui le feront !).
  • Ensuite, vous renseignez une petite fiche d’identité sur votre site : son URL, sa thématique et éventuellement une sous-catégorie plus précise, sa langue dominante mais aussi son trafic (nombre de visiteurs uniques par mois, c’est-à-dire ce que Google Analytics appelle les « utilisateurs », et le nombre de pages vues par mois).

Si vous avez besoin d’ajouter d’autres sites web par la suite, c’est tout à fait possible depuis l’interface d’administration, à l’aide du bouton « Ajouter un site » qui se trouve dans votre dashboard.

Une fois l’inscription effectuée, vous devez attendre que votre site soit validé, ce qui est assez rapide (sous 48h environ).

Notez que la plateforme effectue un tri parmi les sites inscrits : les sites susceptibles d’enfreindre les lois sont évidemment interdits, les sites dont l’accès est possible seulement sur inscription également, les plateformes communautaires aussi. De manière générale, un site peut être refusé si The Moneytizer estime qu’il ne correspond pas aux attentes des annonceurs (par exemple, un site avec trop peu de trafic, un site trop pauvre en contenu, un site avec du contenu pour adultes offrant peu d’opportunités publicitaires, etc).

Comme je le disais dans l’introduction, il faut avoir au moins 10 000 visiteurs uniques par mois pour pouvoir bénéficier du service. Si vous n’atteignez pas encore ce trafic, prenez le temps de développer votre audience et vos contenus : de toute façon, avec un trafic trop faible, la publicité ne serait pas rentable.

Définir sa stratégie publicitaire et ses formats

Une fois votre site validé, vous allez pouvoir choisir des formats publicitaires à insérer sur vos pages. The Moneytizer cherche vraiment à vous simplifier la tâche en vous proposant des images très claires présentant chacun des formats disponibles.

On retrouve des formats classiques :

  • Le pavé (une bannière plus ou moins carrée), affiché en haut ou en bas de page ;
  • La « megabanner », une grande bannière que l’on peut là aussi afficher en haut ou en bas de page ;
  • Le « skyscraper » et le « mega skyscraper », une grande bannière verticale qui trouve souvent sa place dans la sidebar d’un site ;
  • Le « grand angle », une bannière verticale moins haute que le skyscraper mais plus large ;
  • Le « billboard », une bannière horizontale assez haute à afficher en haut de page.
  • La publicité en footer, ou « slide-in » : c’est une publicité qui apparaît en bas de l’écran, notamment sur mobile.

Il y a également des formats impactants, par exemple :

  • La reco de contenus : ce sont des suggestions de contenus issus d’autres sites qui s’affichent dans le corps de vos articles, à l’instar d’Outbrain que vous avez peut-être déjà croisé sur certains sites médias.
  • L’habillage : c’est un format très visible, où la publicité de l’annonceur occupe littéralement tout l’arrière-plan de votre site.
  • Les pop over et pop under : la publicité apparaît par-dessus votre contenu ou se charge en arrière-plan.
  • La publicité vidéo in-text, où la vidéo s’insère automatiquement entre deux paragraphes.

Choisir des formats vous permet ensuite d’obtenir les tags à recopier pour mettre de la pub sur un site.

L’équipe de The Moneytizer valide manuellement vos demandes de formats donc si vous souhaitez en ajouter d’autres par la suite, il faudra simplement prévoir un petit délai.

Un aperçu de quelques formats de publicité
Un aperçu de quelques formats de publicité

Notez que la régie publicitaire a lancé en 2020 la possibilité de rendre un format « sticky » : autrement dit, le format reste collé à un endroit précis de vos pages et suit la navigation des internautes (par exemple, le pavé que vous placez sur le côté de la page descend à mesure que l’internaute scrolle. Il suffit d’ajouter un petit bout de code style="position: sticky; top: 0; bottom: 0;" dans le code des publicités pour mettre en place cette option.

Le fait de rendre un format sticky permettrait d’augmenter les revenus publicitaires de 30 à 100% selon les tests effectués par The Moneytizer.

Insérer le code des publicités sur son site

Bien entendu, le mode d’emploi va beaucoup dépendre de la plateforme que vous utilisez. En général, vous pouvez insérer des publicités :

  • Par le biais d’un widget existant (par exemple, pour mettre de la pub sur son site dans la colonne latérale). Sur WordPress, utilisez par exemple le widget « HTML personnalisé » pour ce faire.
  • En copiant le code dans votre thème : certains formats exigent de copier du code dans le header ou dans le footer du site.
  • En utilisant un plugin : sur WordPress par exemple, un plugin comme Advanced Ads permet de contrôler de manière très fine quelle publicité on insère, à quel endroit, à quels visiteurs elle s’affiche, etc.

The Moneytizer a lancé son propre plugin WordPress pour faciliter l’insertion de nouveaux formats publicitaires mais à titre personnel, je vous conseille plutôt l’usage d’une extension indépendante comme Advanced Ads, qui offre des options plus pointues.

Le fichier ads.txt

Depuis 2017, pour que votre blog soit monétisé, il est nécessaire d’intégrer un fichier « ads.txt » à la racine de votre site. Ce fichier a été conçu afin d’améliorer la transparence dans le monde de la publicité en ligne.

Il liste tous les annonceurs ou les intermédiaires que l’on autorise à diffuser de la publicité sur son site. Aujourd’hui, il est tellement répandu qu’il sera très difficile de monétiser un site sans adopter le fichier ads.txt.

The Moneytizer vous fournit ce fichier. Vous pouvez opter pour un ads.txt qui se met à jour automatiquement : la régie publicitaire y ajoutera pour vous au fur et à mesure ses nouveaux partenaires sans que vous ayez rien à faire. Il suffit de cliquer sur « Intégration ads.txt automatique » quand vous êtes sur la page dédiée à votre site, puis de placer le document téléchargé (ads_tm.php) à la racine de votre site.

Utilisez pour ce faire un client FTP comme FileZilla. Si vous utilisez WordPress, le fichier doit se trouver au même niveau que le fichier wp-config.php. Vous devez ensuite finaliser l’installation en ajoutant deux lignes de code dans le fichier .htaccess du site :

RewriteEngine on
RewriteRule ^ads.txt$ ads_tm.php

Retrouvez la procédure d’intégration du fichier ads.txt automatique ici.

Si vous travaillez avec d’autres partenaires que The Moneytizer, vous pouvez les laisser dans un fichier ads.txt dédié à la racine de votre site. Le script de The Moneytizer les ajoutera automatiquement aux autres.

Vous pouvez aussi choisir de mettre à jour ce fichier ads.txt manuellement, en cliquant sur « Je souhaite mettre à jour mon fichier ads.txt manuellement.

Vous téléchargez alors un fichier ads.txt que vous pouvez modifier en fonction de vos besoins avant de le placer à la racine du site.

La bannière de consentement

Autre obligation en matière de publicité : intégrer à votre site une bannière de consentement, qui permet à l’internaute de refuser les cookies publicitaires (dans ce cas, la publicité ne sera pas ciblée et restera très générique) ou de choisir quels partenaires il accepte.

Là encore, The Moneytizer vous fournit un code à copier-coller, c’est donc très simple à mettre en place. Si vous rencontrez une quelconque difficulté d’intégration, vous pouvez contacter le support par chat pour obtenir de l’aide.

The Moneytizer : avis et présentation de l’administration

Quand on entre dans le monde de la publicité en ligne, on se retrouve rapidement face à un jargon complexe. Ici, l’interface d’administation va plutôt à l’essentiel et c’est un point que j’ai tout de suite apprécié chez cette régie.

Dashboard The Moneytizer
Dashboard The Moneytizer

Le dashboard The Moneytizer

Sur la page d’accueil, vous pouvez suivre vos performances à travers un graphique assez simple qui vous montre au quotidien l’évolution de vos revenus et l’évolution de votre CPM (= coût pour mille affichages de la publicité) pour tous les sites de votre compte ou pour un site en particulier.

Si vous avez plusieurs sites rattachés à votre compte, vous pouvez voir la part respective de chaque site dans vos gains totaux. Les revenus sont indiqués en HT, ils sont mis à jour chaque soir autour de 19h et vous pouvez demander à être payé à partir de 50€ HT de gains.

Plus bas sur la page, vous retrouvez une liste des sites que vous avez inscrits sur The Moneytizer, avec leur statut : avez-vous bien intégré le fichier ads.txt obligatoire ? Affichez-vous bien le bandeau de consentement que vous fournit la régie publicitaire ? C’est aussi là que vous pouvez décider d’ajouter un autre site à votre compte.

Vous pouvez cliquer sur chaque site, vous pouvez accéder à un état des lieux précis des revenus du site en question par format et obtenir les codes que l’on doit intégrer pour mettre de la pub sur son blog. Il y a également des explications sur l’endroit où il faut les placer.

Analyse des revenus par site
Analyse des revenus par site

Il s’écoule souvent un délai entre le moment où vous mettez en place le tag dans le code de votre site et l’affichage effectif de la publicité. C’est tout à fait normal.

Les autres menus du site

La rubrique « Profil » vous permet de modifier vos coordonnées ou de demander la suppression de votre compte.

Le menu « Facturation et Paiements » vous permet de consulter les paiements reçus et éditer des factures dès que vous avez atteint le seuil de paiement. Il y a un délai de deux mois entre l’émission d’une facture et la réception du paiement (délai souvent assez standard quand on passe par une régie publicitaire).

Autrement dit, les revenus gagnés au mois d’octobre par exemple sont facturés début novembre, et payés en janvier.

Dans ce même menu, vous pouvez ajouter ou modifier vos informations de paiement et de facturation pour pouvoir toucher vos revenus.

Le menu « Parrainage » vous permet de suivre les sites que vous avez parrainés, de savoir s’ils ont été approuvés ou non par The Moneytizer et s’ils vous ont permis de décrocher un « bonus » en tant que parrain.

Enfin, vous disposez d’une FAQ assez riche qui répond à bon nombre de questions fréquentes sur l’intégration de la publicité et le fonctionnement de la plateforme.

Mon avis sur The Moneytizer au global

J’ai entendu parler de cette régie publicitaire sur Le Journal du Net et j’ai décidé de tester. Étant membre du programme Google AdSense depuis plus de 13 ans, j’étais forcément très fidèle à cette régie mais j’étais néanmoins curieuse de voir si ce type de plateforme était plus/moins rentable… car appelons un chat un chat : monétiser son blog, c’est vouloir dégager plus que quelques centimes par mois !

Rentabilité de la régie

Que dire du match Google AdSense vs. The Moneytizer ? Côté rentabilité, je suis satisfaite de l’expérience car les espaces sont bien utilisés et les revenus générés sont bien supérieurs à ceux d’AdSense pour un nombre de publicités équivalent. Il m’arrive régulièrement de gagner l’équivalent d’un demi-SMIC mensuel grâce à la publicité, un revenu non négligeable pour ce qui est, dans mon cas, une activité « plaisir ».

Mettre de la pub sur son site n’a pas pour but – dans la plupart des cas – de générer un salaire mais ça peut être un complément intéressant à d’autres modes de monétisation. Dans mon cas, c’est une « récompense » au travail que je fournis pour alimenter mes différents blogs, qui me permet de rentrer dans mes frais et de contribuer au financement de projets personnels.

Je ne vous conseille pas, quoi qu’il arrive, de considérer ça comme un salaire car ça reste une source de revenus fluctuante : les annonceurs investissent parfois moins à certaines périodes de l’année, peuvent aussi réduire leur présence en ligne en cas de crise économique, comme l’a montré le coronavirus dans certains secteurs (à titre d’exemple, il n’est pas très pertinent pour un hôtel d’aller faire de la publicité si les hôtels sont fermés !).

Variété des formats

Les formats classiques paient encore très bien, et le côté responsive permet de les utiliser sur mobile.

Je me suis aventurée à tester des formats plus originaux comme l’habillage ou les recos de contenu mais j’ai très vite interrompu l’expérience car un blog ne se gère pas de la même manière qu’un énorme site web.

Voir des suggestions d’articles très « putaclics » en bas de mes posts ne me mettait pas du tout à l’aise (même si, dans l’absolu, ce sont des formats très cliqués !). Idem pour l’habillage qui me donnait l’impression de ne plus être totalement dans mon espace… pour un gain finalement assez réduit (le côté très intrusif du format n’est pas compensé par des revenus démesurés !). Voyez un peu (ah, ce qu’on ne fait pas pour les besoins d’un test !) :

Habillage publicitaire
Habillage publicitaire

Je vous rassure, mes revenus n’ont pas dégringolé dramatiquement, un simple pavé et une bannière produisent déjà de bons résultats.

En revanche, The Moneytizer est absent sur des formats comme le format AMP, qui permet de proposer à ses visiteurs des pages mobiles plus rapides.

Performances publicitaires

Le suivi des performances reste assez rudimentaire même si on peut exporter ses données au format Excel. Ça a l’avantage d’être rapide et facile à gérer !

Si l’on parle de performances sous un angle plus technique, j’ai constaté 2 problématiques majeures :

  • Beaucoup d’entreprises du monde de la publicité en ligne ne sont pas encore passées au HTTPS… et parfois, les publicités sont servies en HTTP. Si vous avez un site en HTTPS, ça provoque parfois un problème de contenu mixte. Ça évoluera sûrement par la suite et The Moneytizer n’est pas directement en cause mais ça m’a quand même fait hésiter pendant quelques temps à utiliser la régie sur tous mes blogs.
  • La publicité a un réel impact sur le temps de chargement d’un site. AdSense s’en sort extrêmement bien à cet égard… mais dès que vous passez par une régie comme The Moneytizer, on voit les performances dégringoler… et c’est un aspect que je suis de très près car à l’heure où beaucoup de gens naviguent sur mobile, ça peut être un énorme frein au développement d’un site.

Enfin, il y a des périodes où vous pouvez avoir la mauvaise surprise de voir des publicités douteuses sur votre site. Là encore, ce n’est pas spécifique à cette régie, ça peut arriver quand on décide de mettre de la pub sur son blog qui provient de sources multiples. The Moneytizer paie une entreprise spécialisée qui vérifie la qualité des publicités… mais en été par exemple, quand les équipes sont moins nombreuses à cause des vacances, il y a parfois des pubs problématiques qui échappent à la surveillance.

J’étais furieuse quand ça m’est arrivé car clairement, on n’est pas là pour qu’une régie refile un virus à nos visiteurs… et j’ai constaté que ça arrivait aussi ponctuellement à des sites de « gros médias » ce qui m’a aidée à relativiser. Cependant, c’est là aussi un point que je surveille de près.

Plus globalement, cette régie reste rentable et m’a permis d’obtenir une vraie rétribution pour le temps que je passe à gérer mon blog. C’est évidemment motivant et gratifiant de dégager par ce biais un revenu complémentaire. Je vous conseille donc d’essayer The Moneytizer si la publicité vous tente ou que votre compte AdSense a été désactivé suite à une infraction au règlement !

N’hésitez pas à faire un retour d’expérience si vous décidez de vous inscrire ou que vous êtes déjà utilisateur de la plateforme !


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

42 commentaires sur “The Moneytizer : avis sur la régie publicitaire pour mettre de la pub sur son site

  • Agnès

    Bonjour Marlène,
    j’utilise TheMoneytizer depuis plus d’un an et je suis plutôt satisfaite des résultats. Je l’avais installé après avoir lu votre article J’ai un seul encart avec eux car je n’arrive à les intégrer automatiquement dans mes pages avec Ad Inserter que j’utilise pour Adsense. La rentabilité de cet encart s’est beaucoup améliorée après une année d’utilisation.
    Actuellement, j’essaie d’installer Ezoic qui promet une meilleure rentabilité que Adsense mais ça ne fonctionne pas. Avez-vous testé ce fournisseur de pub? bonne journée et merci pour tous vos articles!

    Répondre à Agnès
    • Marlène

      Hello Agnès, je n’utilise pas Ezoic à date car je ne souhaitais pas « payer » pour bénéficier de leur solution (ils prélèvent 10% des revenus pub et The Moneytizer me convient bien en l’état donc je n’ai pas forcément envie/besoin de changer à l’heure actuelle), ils ont plusieurs formules différentes, normalement votre chargé de compte doit pouvoir vous guider dans l’implémentation de la solution.

      Sinon, pour insérer de la publicité automatiquement, j’utilise pour ma part Advanced Ads qui fonctionne extrêmement bien. Mais Ad Inserter est très performant aussi, je suis surprise que ça ne fonctionne pas : que vous dit le forum de support sur le sujet ?

      Répondre à Marlène
  • Michel

    Bonjour,
    merci pour votre article.
    j’utilise Moneytizer depuis quelques années, mais les performances baissent règulièrement. Aujourd’hui ça fait gagner 100 euros pour 500 000 pages vues par mois ça me semble bas, et vous cela baisset-il ? d’autres régies plus rentables ?

    Répondre à Michel
    • Marlène

      Hello Michel, c’est peut-être un problème de placement des publicités ou de thématique peu appréciée des annonceurs car pour ma part, je suis bien au-dessus de ça en rémunération. Avez-vous posé la question à l’équipe du site pour avoir leur retour ?

      Répondre à Marlène
  • Amandin

    Hello,
    Je souhaite savoir si tu utilises toujours The Moneytizer en 2019 ? Je les avait testé en 2016 mais coupé depuis et je me pose la question de les remettre ou pas !
    Merci d’avance de ton retour,
    Amandin

    Répondre à Amandin
    • Marlène

      Bonjour, oui j’utilise toujours (cf ma réponse au commentaire précédent) ;)

      Répondre à Marlène
  • Fabienne

    Bonjour
    Merci pour votre article très intéressant. J’aurais une question : faut-il déclarer les revenus publicitaires money tizer sur pro douane comme pour google adsense? Merci pour votre réponse

    Répondre à Fabienne
    • Marlène

      Bonjour Fabienne, les factures sont émises à une adresse française donc pas besoin de déclarer à la douane quand on est soi-même Français, ça reste dans nos frontières :)

      Répondre à Marlène
    • Fabienne

      Bonjour et merci pour la réponse.
      Je suis en train de voir parmi les tags existants sur money tizer à mettre sur mon site. Savez-vous comment fonctionne FOOTER ou SLIDE-IN? Est-on rémunéré chaque fois qu’un internaute tente de retirer la pub pour lire l’intégralité du texte? Merci à vous. Bien cordialement

      Répondre à Fabienne
    • Marlène

      Bonjour Fabienne, The Moneytizer est une régie publicitaire au CPM, vous êtes donc rémunérée en fonction des affichages et non des clics.

      Répondre à Marlène
  • Arthur

    1 000 000 de visiteurs uniques/ mois pour un petit blog ? Y a que moi que ça choque ? ^^

    Répondre à Arthur
    • Marlène

      Bonjour Arthur, où as-tu lu ça ? J’ai écrit « entre 10000 et 1 million de visiteurs uniques par mois »… et parlé de « petits et moyens éditeurs ». Un « petit éditeur » sera plus proche de 10000 visiteurs par mois… et un « moyen éditeur » plus proche du million.

      Répondre à Marlène
  • Angelilie

    Merci Marlène. C’est intéressant comme moyen de monétisation. J’aimerais savoir si il faut se déclarer en micro-entrepreneur avant de mettre des publicités sur son blog (Google Adsense ou the moneytizer). Je m’y intéresse de plus en plus en ce moment et je voudrais mettre en place prochainement des publicités sur mon blog car il commence à bien se développer.

    Répondre à Angelilie
    • Marlène

      Hello, oui il faut se déclarer dès qu’on gagne de l’argent, pour pouvoir émettre des factures. En revanche, tu n’es pas obligée de choisir tout de suite le régime micro-entrepreneur. Tu risques de devoir payer la cotisation foncière des entreprises (CFE), souvent autour de 100 à 200€ par an, même si tu touches de tout petits revenus.

      Si tu n’es pas prête à le faire, tu peux commencer avec un statut plus light type portage salarial, tu perdras 50% des revenus en charges mais ça évite la CFE et ça te donne le temps de voir si tes revenus sont réguliers ou non et d’opter pour un régime plus « lourd » administrativement. C’est un petit calcul à faire en amont :)

      Répondre à Marlène
    • Angelilie

      Merci Marlène pour toutes tes précisions et tes judicieux conseils sur l’entrepreneuriat. Je t’avoue que j’ai un peu peur de me lancer dans cette aventure de la monétisation. Mais je le ferai en temps voulu, lorsque je me sentirai prête. C’est une autre étape dans le blogging à envisager quand son blog se développe.

      Répondre à Angelilie
  • Yves Voyages

    Je ne connaissais pas cette régie, et étant déçu de adsense je vais peut-être tenté ;)
    Merci

    Répondre à Yves
    • Marlène

      Ça ne coûte rien de tenter, on peut même associer les deux pour éviter de se lancer dans le vide…

      Répondre à Marlène
  • VivDem

    Voilà maintenant 2 mois que cette régie diffuse des virus via ses bannières sur mon site, ne savent pas résoudre le pb, je déconseille vivement

    Répondre à VivDem
    • Marlène

      Hello, ça m’est arrivé également, j’étais furieuse donc je l’ai signalé et voici ce qu’on m’a expliqué : The Moneytizer agit en tant qu’agrégateur de plusieurs régies. Autrement dit, l’emplacement que tu mets à disposition sur ton site est ensuite « vendu au plus offrant » parmi toutes les grosses régies (RTB+, Criteo, Google, Rubicon, Appnexus et d’autres). Certains acheteurs publicitaires qui travaillent pour des sites « impossibles à promouvoir » via la publicité trompent le système en insérant des scripts de redirection dans des formats pub populaires.

      The Moneytizer paie les services d’une société spécialisée, GeoEdge, qui essaie de scanner toutes les pubs en amont et en été particulièrement, les équipes sont moins staffées donc moins de contrôles et plus de pubs douteuses. J’ai vécu le même problème en tant que « visiteuse », en me connectant à des sites type LeMonde.fr… donc j’ai décidé d’attendre un peu avant de prendre une décision.

      Au-delà de l’image déplorable que ça renvoie pour le visiteur, c’est aussi un risque sur le plan SEO… donc si ça prend des proportions importantes, je ne garderai pas ce système non plus.

      Répondre à Marlène
  • mi1lou

    Bonjour,
    Merci pour cet article, je ne manquerai pas de vous parrainer le jour où je passerai par cette plateforme. Est il possible de CHOISIR les pubs que l’on souhaite intégrer sur son blog en passant par The Moneytizer? Par exemple avoir une unique marque comme SEPHORA ou ASOS par exemple? J’utilise actuellement adsense mais je suis une peu déçue de voir des publicités qui ne correspondent pas aux sujets de mon blog… (à savoir que je débute, je n’attends aucun revenu, même minime). merci par avance pour votre réponse. Mylène

    Répondre à mi1lou
    • Marlène

      Bonjour Mylène, non, on ne peut pas choisir ses pubs, les régies publicitaires commercialisent les emplacements au plus offrant et ils sont souvent gérés automatiquement, avec une personnalisation des pubs pour chaque utilisateur en fonction des sites qu’il consulte habituellement. Par exemple, quelqu’un qui a regardé plein d’appareils photo comme moi en ce moment verra des tonnes de pubs d’appareils photo ensuite :)

      Pour travailler avec une seule marque, il faut mieux passer par un système d’affiliation comme Awin (qui a Sephora et Asos dans son catalogue !).

      Répondre à Marlène
    • Mi1lou

      Merci beaucoup pour cette reponse. J’ai lu également d’autres articles sur votre site qui m’ont permis d’en connaître un peu plus sur la blogosphère ! Merci beaucoup. Mylene

      Répondre à Mi1lou
  • Charlie

    Je n’attire même pas 100 visiteurs uniques par mois :/ Dois-je continuer à lire? LOL
    P.s : je suis quand même allée au bout de cet article … ne sait-on jamais!!!

    Répondre à Charlie
    • Marlène

      La monétisation, rien n’empêche d’y penser très tôt en soi, en particulier pour les gens qui veulent lancer un produit, un service ou qui créent un blog dans le but de promouvoir une boutique en ligne par exemple.

      Pour la publicité classique, c’est surtout une question de bon sens : mettre de la pub à un stade où on n’a pas encore développé son trafic, c’est devoir engager pas mal de démarches administratives (puisqu’il faut avoir un statut légal pour utiliser une régie), tout ça pour gagner des clopinettes voire rien du tout (car il y a la plupart du temps un seuil de paiement minimum, si tu ne l’atteins pas tu ne reçois pas de paiement)… Ça, c’est le point de vue « blogueur » :) Et il y a le point de vue « annonceur » : une marque qui dépense de l’argent pour être visible sur des sites web peut légitimement attendre d’apparaître sur des sites relativement dignes de confiance… et la confiance ne se construit pas en un jour :)

      Répondre à Marlène
  • Stéphane (Sport Chez Soi)

    Merci Marlène pour ton retour d’expérience.

    J’avoue que je suis en pleine réflexion sur le sujet puisque The Moneytizer m’a contacté très récemment pour m’inciter à passer par leur service pour mon blog de fitness.

    Ce qui m’a retenu jusqu’à maintenant sont ces 2 points :
    1/ Quand je teste mes revenus potentiels sur The Moneytizer, ils sont à peu près identiques à mes revenus actuels avec Adsense. Donc, ça ne m’incite pas à aller plus loin.
    2/ J’avais testé leur plugin et leurs publicités l’an dernier pendant une journée, mais j’ai vite abandonné quand j’ai constaté que mes tests de vitesses de chargements sur GTMetrix et Webmaster Tools étaient catastrophiques. Je ne sais pas si ça s’est amélioré depuis.

    As-tu réussi à mesurer la différence de revenus avec Adsense en pourcentage ?
    Gardes-tu la main sur les catégories de publicités comme avec Adsense ?

    Merci encore pour cet excellent article.

    Répondre à Stéphane
    • Marlène

      Hello Stéphane, de mon côté les revenus sont multipliés par 2 à 3 par rapport à Adsense. En revanche, je perds effectivement un peu en vitesse de chargement. Et on n’a pas la main du tout sur le ciblage des publicités, ça reste très limité en termes d’options de personnalisation sur The Moneytizer.

      Je pense que le mieux est de tester sur un mois pour se rendre compte et avoir une vraie base de comparaison.

      Répondre à Marlène
    • Stéphane (Sport Chez Soi)

      C’est super gentil de ta part d’avoir pris le temps de me répondre (je sais ce que c’est). Je me suis abonné à ton compte Twitter pour ne rien rater puisque je suis déjà abonné à ton blog ;)

      Je vais réfléchir sérieusement à ton conseil de faire un test, parce que si je multipliais mes résultats par 2 ou 3, cela ferait déjà pas mal d’argent pour moi. Je te tiendrai au courant si cela t’intéresse.

      J’ai une dernière question si tu peux me répondre : Est-il possible d’utiliser Adsense et The Moneytizer en même temps ? (je ne me vexerai pas si tu ne réponds pas).

      Encore merci pour tes super articles. Je les apprécie énormément parce qu’ils sont à la fois complets et accessibles à tous.

      Répondre à Stéphane
    • Marlène

      Oui on peut tout à fait, je l’ai fait pour la partie mobile ! Merci pour l’abonnement ;)

      Répondre à Marlène
    • Stéphane

      Bonjour Marlène,

      Je reviens aux nouvelles longtemps après pour savoir ce que tu penses aujourd’hui de cette régie pour laquelle je lis beaucoup de critiques acerbes. Es-tu toujours satisfaite ?

      Entre-deux, j’ai passé quelques mois avec Ezoic qui est une super plateforme pour gagner beaucoup plus qu’avec Adsense. Pour ma part, j’atteignais 300 euros par mois contre 100 avec Adsense.

      J’ai pourtant abandonné pour 2 raisons :
      1/ Mon développeur n’aime pas le fait qu’ils doivent prendre possession de mes DNS. Quand Ezoic rencontre un problème technique, ton site peut être à l’arrêt (ça m’est arrivé 2 fois le mois dernier).
      2/ Je trouve les pubs trop envahissantes, ce qui nuit quand même à l’image du site.

      Du coup, je suis à nouveau à la recherche d’une régie sérieuse. Merci de me donner ton avis le plus frais sur The Moneytizer.

      Bonne journée à toi et longue vie à ton blog dont je rate rarement les articles.

      Répondre à Stéphane
    • Marlène

      Bonjour Stéphane, j’utilise toujours cette régie et je suis toujours satisfaite des performances « financières » que j’atteins avec The Moneytizer. J’ai toujours les mêmes réserves sur le plan technique, ça n’a pas vraiment bougé, les publicités affectent pas mal le temps de chargement des pages.

      Par ailleurs, je regrette que les formats mobiles soient peu diversifiés car sur mon blog voyage notamment, j’ai une majorité de visiteurs mobiles, que je ne peux pas monétiser avec The Moneytizer actuellement car le site propose juste une gamme « mobile » sans aucune possibilité de choisir plus finement ses formats (par exemple, je ne veux pas d’interstitiel et si j’installais leur solution, je n’aurais pas le choix).

      Je suis donc restée sur AdSense pour le mobile, à plus forte raison parce que c’est compatible AMP.

      Répondre à Marlène
    • Valérie

      Bonjour Marlène.

      Est-ce que vous utilisez toujours cette régie? Si vous avez abandonné cette régie, pouvez-vous préciser les raisons qui vous ont poussé à retirer leurs publicités s.v.p.?

      Je vous remercie.

      Cordialement,
      Valérie

      Répondre à Valérie
    • Marlène

      Bonjour Valérie, j’utilise toujours la même régie. Si je l’avais abandonnée, je l’aurais précisé dans l’article ;)

      Répondre à Marlène
  • prettylittletruth

    Ca a l’air d’etre une bonne plateforme, je vais aller y faire un tour :)

    Répondre à prettylittletruth
  • Daphné @ Be Frenchie

    Effectivement, la monétisation d’un blog me parait relever d’un équilibre très subtil entre thématique, ligne éditoriale, engagement des lecteurs et nombres de visites par mois. Je n’ai jamais cherché à monétiser le mien, mais je pense qu’il s’agit vraiment d’une réflexion au cas par cas pour que ce ne soit pas trop intrusif.

    Répondre à Daphné
    • Marlène

      De mon côté, je pars du principe qu’il y a toujours des gens qui seront dérangés par la pub ou qui la trouveront intrusive. Après tout, ça reste de la publicité donc un contenu extérieur au blog, souvent généré de manière automatique en fonction des préférences supposées de l’internaute… donc je peux comprendre ce sentiment.

      Mais au fond, c’est un choix très personnel : je me dis que j’investis énormément de temps dans mon blog et que ça me permet de bénéficier d’une contrepartie qui n’exige rien du lecteur (pas d’achat, pas d’abonnement à ceci ou cela). C’est aussi une contrepartie peu exigeante pour moi (peu de mise en place, les revenus sont en quelque sorte directement dépendants du travail que je fournis, j’ai juste à émettre une facture donc pas trop d’administratif autour !).

      Je trouve qu’au-delà du débat sur la publicité, ce qui est important quand on gère un blog est de ne pas finir par avoir l’impression de dépenser plein d’énergie « dans le vide », sans en retirer de bénéfice personnel.

      C’est parfois le cas avec des blogs comme No Tuxedo : par définition, les sujets liés à l’aide informatique suscitent beaucoup de demandes… d’aide informatique :) Et contrairement à un blog lifestyle/beauté/mode, tu n’as pas le côté sympa de recevoir de temps en temps un cadeau, une invitation, un petit bonus qui quoi qu’on en dise est sûrement motivant. Tu as bien plus souvent des demandes impolies, trop exigeantes, des gens qui ne disent pas merci quand tu consacres 30 minutes à les aider. Alors forcément, se dire qu’on peut se payer une semaine de vacances ou un week-end à gauche à droite grâce à son blog est un bonus appréciable pour la motivation ;)

      Répondre à Marlène
    • Daphné @ Be Frenchie

      Aïe, tu touches un point sensible chez moi; c’est vrai, développer un blog prend un temps fou, au détriment d’autres choses.

      Et même si on a la satisfaction de contruire une jolie boîte à outils de ses mains, même si les retours des lecteurs sont positifs et aident à garder la motivation jour après jour, il est parfois difficile de se remettre à l’ouvrage quotidiennement. J’ai souvent l’impression de courir un marathon, où la constance de l’effort est l’élément essentiel pour continuer à avancer.

      Je reçois beaucoup de mails demandant de l’aide côté voyages – souvent adorables mais parfois les gens ne prennent pas le temps de lire un article avant de poser une question. Ce qui reste frustrant. Du coup, je garde en tête ton idée de demander aux gens s’ils peuvent plutôt poser leur question sous forme de commentaire, afin que la réponse complète l’article si nécessaire et puisse être utile à d’autres.

      Je n’ai jamais été confrontée au cas du cadeau/invitation/petit bonus, quel qu’il soit ; les fois où on m’en a proposé, le truc proposé ne m’intéressait pas. Et je ne me vois vraiment pas me sentir redevable pour une chose qui ne serait pas susceptible d’à la fois m’intéresser moi, et mes lecteurs potentiels.

      Ces derniers jours, je réfléchis à cette question de motivation sur le long terme. Peut-être cela vaudrait-il le coup d’expliquer concrètement combien de temps est nécessaire pour faire un article ? Je me demande si les lecteurs ont vraiment conscience du travail qui se cache derrière un tuto par exemple ? Quand je vois les tiens, expliqués pas-à-pas, j’imagine bien qu’il s’agit d’un travail de plusieurs heures ( et du coup je me dis que je devrais penser à passer par chez toi quand je me rends sur Amazon ).

      Répondre à Daphné
    • Marlène

      Je ne sais pas si le fait d’expliquer permet vraiment aux gens de se rendre compte des choses

      J’ai l’impression que souvent, c’est lié à une approche très « perso » de la question : les gens ont besoin d’une info ou d’une aide et raisonnent à l’échelle de leur propre demande, en se disant « ça ne lui prendra que 5 minutes pour me répondre »… sans réaliser qu’un blogueur reçoit potentiellement des dizaines de demandes similaires par jour, ce qui multiplie d’autant les 5 minutes :)

      Répondre à Marlène
  • Aurore

    Hélas je n’ai pas 10000 Visiteurs unqiues par mois, je vais donc rester fidèle à Google Adsense qui me génère environ 3€ de revenus par mois !
    Néanmoins super article, tjs super détaillé, merci !

    Répondre à Aurore
    • Marlène

      Et tu ne préfères pas attendre d’avoir davantage développé le trafic avant d’utiliser ce type de solution ? Parce qu’à ce rythme, il va falloir 2 ans pour être payée, ça fait quand même des démarches à faire pour pouvoir toucher les revenus légalement (surtout qu’avec AdSense il faut déclarer ça à la douane étant donné que les revenus viennent de l’étranger – « Déclaration européenne de services »)… Avec les charges il va te rester une cinquantaine d’euros dans la poche, ça fait léger par rapport à l’impact sur les utilisateurs :/

      Répondre à Marlène
  • Plume d'Auré

    Merci pour cet article hyper intéressant ! Je m’intéresse à tout ça en ce moment donc je vais regarder tout cela de plus près. Tu gères. Merci de l’avoir partagé avec nous ! C’est ça que j’aime tellement dans le blogging : partager nos bons plans et découvertes.
    Pleins de bisous <3
    Plume d'Auré

    Répondre à Plume
    • Marlène

      Si tu as un statut te permettant de toucher des revenus, je te conseille d’essayer !

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.