Test de référencement : les articles récents sont-ils favorisés par Google ?


A votre avis, est-ce que Google préfère les articles récents, tout frais, qui viennent d’être publiés… ou les articles « qui ont de l’expérience » ? En septembre dernier, le site américain Moz s’est posé la question et a voulu faire un vrai test de référencement pour y répondre.

Ce test posait en fait 3 questions :

  • Si on change la date de publication d’un article pour mettre une date plus récente, va-t-il gagner des places sur les moteurs de recherche ?
  • Si ça arrive, est-ce que ce coup de boost est durable ou limité dans le temps ?
  • Faut-il modifier le contenu du post ou simplement changer sa date de publication ?

Le but du jeu étant de voir si la « fraîcheur » d’un contenu a un impact sur le référencement et le trafic. Ce test m’a paru à la fois simple à réaliser et amusant… J’ai donc décidé de le reproduire sur No Tuxedo.

Test de référencement

Le test initial et les résultats

Le test initial était très simple. Anthony D. Nelson, l’auteur, a ciblé 16 articles de blog :

  • Ayant plus d’un an d’ancienneté.
  • Etant toujours d’actualité (contenu non périmé).
  • Recevant un nombre de visites assez régulier chaque semaine, histoire de ne pas avoir un article qui passe de 200 à 800 visiteurs d’une semaine à l’autre !

Il n’a pas modifié le contenu, n’a pas changé l’adresse des posts, ne les a pas partagés sur les réseaux sociaux… mais a juste changé leur date de publication (tous en même temps) pour faire comme s’ils n’avaient qu’un jour ou deux d’ancienneté.

Les résultats ont été assez fascinants puisque tous les posts sans exception ont vu leur positionnement s’améliorer sur Google. Leur trafic a également augmenté de 66% en moyenne (et jusqu’à 663% pour l’un des posts !). Ce coup de boost a duré environ 2 mois. Cependant, un post « test » qui recevait peu de trafic n’a pas vu son trafic exploser subitement. Autrement dit, le fait qu’un article soit récent ne le rend pas forcément pertinent aux yeux de Google.

Le test mené sur No Tuxedo

Comme Moz, j’ai ciblé des articles ayant environ un an d’ancienneté et qui ne sont pas périmés à ce jour.

La situation initiale : M-1

J’ai retenu 13 posts en essayant de respecter plus ou moins les mêmes proportions que Moz :

  • 4 posts recevant plus de 1300 vues par mois (contre 6 pour l’étude de Moz)
  • 3 posts recevant entre 500 vues et 1000 vues par mois (contre 4 pour l’étude de Moz)
  • 5 posts recevant entre 100 et 450 vues par mois (comme dans l’étude de Moz)
  • 1 post test recevant moins de 15 visites par mois (comme dans l’étude de Moz)

J’ai ensuite mesuré durant un mois avant le début du test le trafic sur chaque post. Voici en moyenne le nombre de visites reçues par semaine :

Trafic à M-1 avant le test de référencement

Petite particularité : j’ai inclus dans ma sélection un article qui est déjà #1 de Google sur de nombreuses requêtes, pour voir si on peut aller encore plus loin. Il s’agit de l’article n°5 de la sélection.

Le test

Au petit matin du 13 septembre, peu après minuit, j‘ai changé la date de publication de tous ces articles pour la fixer au 11 septembre 2015, c’est-à-dire deux jours plus tôt, comme si les articles étaient tout frais.

J’ai ensuite attendu une semaine histoire de permettre à Google de faire son petit tour sur chacun des posts. L’aspect le moins facile de ce test a finalement été de ne rien te dire à toi, lecteur… car bien sûr, poster un message pour dire « Hello, je suis en train de faire un test de référencement, vous allez sûrement voir ressurgir de vieux articles » aurait généré un pic de trafic sur ces fameux articles ! J’ai donc gardé le silence.

Le trafic après modification

Une fois la semaine écoulée, j’ai recommencé à mesurer le trafic sur chaque article pendant deux mois. Le verdict est sans appel !

Les posts avec une date de publication récente ont presque tous vu leur trafic augmenter.

Trafic à M+1 lors du test de référencement

Dès le premier mois, 10 posts sur 13 ont enregistré une augmentation de trafic allant jusqu’à 197%. On remarque que l’augmentation concerne même l’article qui était déjà n°1 de Google (+ 83%). Quant aux trois posts qui baissent, dans deux cas il s’agit d’une légère baisse de positionnement sur Google (qui entraîne donc une baisse de trafic) ; le post qui perd 64% de trafic était consacré à l’annuaire en ligne EUpse… sauf que EUpse a fermé ses portes au beau milieu de mon test. Pas étonnant que les internautes arrêtent de chercher des informations sur ce site.

A M+1 et si l’on exclut ce post sur EUpse qui n’est plus pertinent, on enregistre une hausse de trafic de 28% environ, ce qui est loin d’être négligeable !

Le deuxième mois, surprise ! La hausse continue (+43% en moyenne) et certains posts atteignent des records avec des augmentations de trafic jusqu’à 245% par rapport à la période pré-test ! Même l’article qui était déjà n°1 de Google sur plusieurs requêtes connaît une progression, il dépasse désormais les 1000 visiteurs par semaine.

Trafic sur l'ensemble du test de référencement

Le succès des articles récents

Les conclusions du test réalisé rejoignent entièrement celles de Moz !

Un article publié à une date récente bénéficie bien d’un « coup de boost » sur les moteurs de recherche, qui peut parfois multiplier son trafic par 4.

Quelques particularités de ce coup de boost :

  • Il ne suffit pas à « sauver » des articles qui perdent des places sur Google pour d’autres raisons (dans mon cas, je me suis fait « doubler » par de gros sites par exemple) ;
  • En revanche, il bénéficie même aux articles déjà très bien positionnés. On pourrait croire qu’ils ne peuvent pas aller plus haut, et pourtant ! Ils gagnent du trafic grâce à un meilleur positionnement sur des requêtes longue traîne.

Un simple changement de date de publication ne fait pas non plus de miracle !

Si un article reçoit très peu de visites au départ, son trafic augmente bel et bien (jusqu’à 164% dans mon test) mais il reste ridicule dans l’absolu. Passer de 10 à 30 visiteurs par exemple, c’est une belle augmentation mais ça n’a rien de glorieux non plus.

3 mois après le début du test, chaque article revient doucement à son trafic et à son positionnement initial, il n’y a plus que la moitié des articles qui enregistrent une hausse et elle est beaucoup plus limitée. Preuve que Google donne une petite prime de fraîcheur à un article… mais avec une date de péremption tout de même !

J’ai beaucoup aimé l’aventure de ce premier test de référencement… et si vous réalisez le vôtre, n’hésitez pas à revenir partager les résultats ici !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

22 commentaires sur “Test de référencement : les articles récents sont-ils favorisés par Google ?

  • Sébastien

    Tu parles ici de mise à jour d’articles, non d’articles récents on est d’accord ? Les mises à jour d’articles ont un coup de boost en effet, comme les commentaires puisqu’ils réactualisent l’article donc ils le font renaître en quelque sorte.

    Par contre, pour la publication d’un article récent, perso, c’est tout le contraire de mon côté. Tant qu’il n’a pas de liens, la visibilité est quasi nulle.

    Avant, il y a quelques années, oui car cela faisait appel au freshness index, l’algo qui est utilisé pour les actualités, si je me rappelle bien. Je me servais je me rappelle de cet algo pour simuler des buzz avec les bookmarks, ca permettait de vite ranker le site et duper Google.

    Mais maintenant, j’ai l’impression que c’est plutôt l’inverse. Google fait comme les banques, il devient super méfiant.

    Répondre à Sébastien
    • Marlène

      Je n’ai pas la même expérience même si je constate souvent une petite « phase de prudence » où les nouvelles pages restent un peu en retrait. La progression, dans mon cas, est rapide et indépendante du volume de liens. J’ai un article sur mon blog voyage qui est arrivé très vite dans le Top 3 sur des requêtes courte et longue traîne et qui à ce jour a reçu un seul lien externe. Il draine pourtant quelques milliers de visiteurs par mois.

      Répondre à Marlène
    • Sébastien

      ok, merci pour ton retour :)

      Répondre à Sébastien
  • christelle

    Hello,
    Super intéressant ce test ! Je vais essayer aussi je crois ^^
    C’est un peu à côté de l’article mais je me posais des questions concernant les permaliens dont les dates sont incluses dedans justement…
    – est-ce bénéfique pour le seo d’avoir une url avec une date ? (pour le seo en général ou google news qui sait…)
    – du coup si on a une url avec une date dedans et si on fait ton test en republiant, l’url va changer avec la nouvelle date… c’est pas embêtant ? (remarque avec un pluging seo on peut avoir un lien statique raccourci même si l’url change).

    Répondre à christelle
    • Marlène

      Hello, à ma connaissance le fait d’avoir une date dans l’URL n’apporte aucun bénéfice SEO, c’est surtout utile quand on a deux articles qui risquent de porter le même nom à deux périodes différentes (ex : si tu as un article monblog.com/ecosse/ et que tu y retournes plusieurs fois) mais souvent, on privilégie dans ce cas l’ajout de l’identifiant de l’article, ça permet aussi de garder des URL plus courtes ce qui est préférable.

      Si l’URL change, le test n’est plus le même car tu modifies d’autres paramètres que le contenu (sans compter le fait qu’il faut mettre en place une redirection entre l’ancienne et la nouvelle adresse pour ne pas perdre le référencement acquis).

      Répondre à Marlène
    • Christelle

      Hey merci pour ta réponse .
      je sais que j’ai fait la bêtise dans mes URL de rajouter le nom de la rubrique avant, donc si je réorganise mes rubriques, les URL risquent de bouger… mais de manière générale il vaut mieux avoir une courte URL (plutôt que d’avoir une rubrique, sous rubrique, sous sous sous rubrique, date AVANT le titre de larticle) qui mette en valeur le titre de l’article et donc les mots clefs au début non ?

      Répondre à Christelle
    • Marlène

      Oui, une URL courte est préférable, d’autant que c’est plus lisible pour l’utilisateur quand c’est court :) Le cas de la rubrique/sous-sous-rubrique peut se justifier sur un gros site et je trouve aussi ça pertinent sur un site e-commerce parce que ça apporte de l’information utile : par exemple, si tu vois une URL du type magasinenligne.fr/maison/cuisson/cuisiniere-4-feux/ et une URL magasinenligne.fr/jouets/imitation/cuisiniere-electrique-4-feux/, tu as des infos qui peuvent être utiles via la catégorie ;) Sur un blog, je vois moins la valeur ajoutée.

      Répondre à Marlène
    • Christelle

      Merci pour tes réponses :-)

      Répondre à Christelle
  • Zina

    Très intéressant ! A l’inverse, je me demande ce que donnerait un article dont on a mit à jour le contenu, mais sans modifier la date de publication originelle.

    Répondre à Zina
    • Marlène

      Je mets souvent à jour mes articles et je dirais que ça dépend de la façon dont tu fais ta mise à jour. Est-ce qu’elle fait gagner l’article en qualité ou pas ? Est-ce qu’elle modifie les mots clés présents dans l’article d’une manière bénéfique ou est-ce qu’au contraire ça fait disparaître des mots clés sur lesquels tu étais bien positionnée ? Une bonne mise à jour est celle qui te tire vers le haut, parce que tu as complété l’article d’une manière intéressante pour les visiteurs :)

      Répondre à Marlène
    • Zina

      Merci de cette réponse ! avant j’étais sur blogger, et ne suis passée sur WP qu’il y a quelques mois. Je suis en train de reprendre tous mes articles, en leur ajoutant parfois des tags, et surtout en remplissant le bloc seo que je n’avais pas avant. Et parfois surtout en reprenant la mise en page qui a été bien pourrie dans le transfert ! Travail de longue haleine ! J’essaie aussi de nettoyer ma base image qui est aussi bien pourrie ! Mais j’avoue que je n’ai pas du tout regardé comment étaient mes articles avant de faire ça pour comparer.
      En fait y avait plein de questions que je me posais pas avant ^^

      Répondre à Zina
    • Marlène

      Oui c’est un travail long et dont les fruits ne se récoltent pas instantanément (il faut que le moteur de recherche ait le temps de prendre en compte les modifications, ça se compte souvent en mois. Mais ce n’est jamais perdu comme travail tant que le site n’est pas suroptimisė.

      Répondre à Marlène
  • ArthanSEO

    Je rejoins les autres commentaires. Ce genre de tests chiffrés avec des graphiques et des tableaux c’est excellent. Ca permet objectivement de quantifier certaines optimisations techniques et leurs effets.

    Petit bémol pour moi : la variable étudiée (ou du moins la variable communiquée) est le trafic et non pas le positionnement. Certes le trafic est corrélé au positionnement, et en plus c’est le trafic moyen sur une période donnée, mais le trafic peut aussi dépendre de très nombreux facteurs, parfois indépendants des actions effectuées (saisonnalité, actualité, comme vous l’avez noté …)

    Même si le test m’a convaincu, j’aurais apprécié voir en complément les résultats du test sur le nombre de mots clefs positionnés top 1/3/5/10 … Ou l’évolution de la position moyenne sur un certain nombre de MC.
    Même si on n’aurait pas aussi bien vu les effets de la longue traîne grâce à ces variables.

    En tout cas les résultats sont intéressants et l’analyse aussi. Beau boulot.

    Répondre à ArthanSEO
    • Marlène

      Hello, je te rejoins tout à fait sur la question du positionnement. En fait, je n’avais pas accès à un outil performant comme Yooda au moment où j’ai fait le test (c’est bien dommage !). J’ai suivi quelques mots clés « à la main » pour chaque article mais je ne trouvais pas le boulot assez rigoureux pour être détaillé dans ce post.

      En vrac, quelques éléments que j’ai constatés :
      => Pour certains mots clés, une augmentation globale (positionnement, impressions & clics) sur les mots clés suivis… alors que dans le même temps, quand on regarde la saisonnalité du mot clé sur Keyword Planner, il a un volume de recherche stable sur la période : exemple type « métro de Londres » qui enregistre une augmentation de 168% des impressions sur la période et de 145% des clics, le positionnement moyen donné par Search Console évolue de +2.7 sur la période (sur une requête aussi concurrentielle, j’ai pu avoir un top 6 là où je suis redescendue depuis).
      => Pour certains mots clés, le volume d’impressions reste stable ou baisse mais le positionnement, lui, progresse bien. Exemple : « creer un lieu sur instagram » => le volume d’impressions est moitié moins élevé sur la période du test que sur la période d’observation qui suit… mais dans le même temps, le mot clé est affiché avec une position moyenne de 1.6 (contre 3 le reste du temps), avec un taux de clics qui progresse de 110%.
      => Pas mal de progression dans le positionnement des requêtes longue traîne & variantes orthographiques du mot clé principal, etc (ex pour l’article londonien : +3.3 places sur « le metro de londre », +4.1 sur « zone metro londres », +5 sur « plan de metro londres », +9 sur « calcul itineraire metro londres »).

      Ce sont quelques observations en vrac, si tu as l’occasion de reproduire le test ce serait intéressant de suivre ça de plus près.

      Répondre à Marlène
    • ArthanSEO

      D’accord ! Au vu des résultats de trafic de toutes façons, c’était assez clair qu’une évolution du positionnement avait eu lieu.

      Petite question, la date sur les articles était elle dans un markup spécifique (du genre microformats, microdatas …) ?

      Répondre à ArthanSEO
    • Marlène

      Yes, il y a des microdatas (itemprop=datePublished en l’occurence).

      Répondre à Marlène
  • Pas-si-chiante

    Ouah vraiment intéressant à savoir ça ! Du coup, ça pose la question de savoir s’il faudrait changer les dates régulièrement pour éviter quenos articles soient oubliés…

    Répondre à Pas-si-chiante
    • Marlène

      Ça rejoint un peu la question de savoir si on peut republier ses articles de blog. Certains gros blogs américains n’hésitent pas à avoir recours à cette méthode pour remettre en avant des articles que le lectorat a pu zapper. La pratique ne me choque pas quand c’est un gros blog (= beaucoup de contenu) qui n’utilise pas ça comme « stratégie de remplissage » pour combler un manque d’articles… et quand c’est pertinent pour le lecteur (notamment si l’article a été totalement repensé, remis à jour, etc).

      Répondre à Marlène
  • PLK de Noétique

    Ah! j’adore ce genre de tests ;-) les graphiques, les statistiques… mon côté scientifique certainement. J’avais intuitivement remarqué cela car j’ai usé de ce changement de date pour rafraîchir un article qui est saisonnier (ex: Noël,..) et effectivement, cela rebooste. Je me demandais car je n’ai pas fait attention, si en revanche, on ne perdait pas les nombres de partage ou de vu sur les réseaux sociaux. Merci Marlène pour ce bel exercice instructif.

    Répondre à PLK
    • Marlène

      En principe, si l’URL de la page ne bouge pas et que seule la date change, il n’y a pas de raison que ça modifie le nombre de partages :)

      Répondre à Marlène
  • Comechou

    Test très intéressant!! Mais du coup est ce que cela aurait un intérêt à long terme de « republier » un article plusieurs fois (genre une fois par an ou tout les deux ans) ou ce ne sera à terme qu’un désavantage (pour les lecteurs fidèles par exemple)?
    Je ne sais pas si ce que je dis est très clair désolé

    Répondre à Comechou
    • Marlène

      Concrètement, il faudrait faire d’autres tests pour voir l’impact à long terme… car j’imagine que si Google se rend compte que c’est une stratégie (= c’est récurrent, le contenu de l’article n’est jamais modifié), ça pourrait devenir préjudiciable car c’est une forme de tromperie sur la marchandise (faire croire qu’un article est tout frais alors qu’il ne l’est pas). Et en dehors d’un point de vue strictement SEO, encore faut-il que l’article ait un intérêt pour le lecteur qui mérite une nouvelle mise en avant :)

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.