Faut-il tout miser sur des sujets populaires quand on tient un blog ?


Aujourd’hui, beaucoup de sites web considèrent le trafic comme le Graal. Il faut appâter le chaland pour générer de la page vue, des visiteurs uniques et j’en passe. Même sur les blogs, les marques s’intéressent à vous en fonction de votre influence évaluée (en nombre de followers, en statistiques, etc). Certains sujets de blog ont justement le don de susciter un trafic incroyable… Vous l’avez peut-être déjà vécu, ça vous a peut-être surpris…

D’un côté, une petite voix vous dit « Tu pourrais écrire sur ces sujets populaires, tu aurais plein de visiteurs, de marques à tes pieds ». De l’autre, vous refusez peut-être de vous laisser dicter votre sujet de blog par des chiffres… Alors, que penser de ce débat ?

Le partage, au coeur du web social
Le partage, au coeur du web social

Les sujets populaires : un succès fascinant

On a souvent envie d’apporter « un plus » sur le web, que ce soit des sujets originaux, une vision des choses personnelle, etc. Mais on assiste vite à un phénomène étonnant : les lecteurs sont comme aimantés par certains sujets, même s’ils ont déjà été abordés mille fois ailleurs.

Les sujets populaires continuent à drainer du trafic comme s’ils n’étaient jamais épuisés, démodés.

Prenez un blog littéraire. Parlez d’un auteur inconnu puis consacrez un article à un roman de Stephen King. Vous allez voir les lecteurs affluer en nombre sur ce second article. Pourtant, il existe déjà des milliers de chroniques des livres de Stephen King.

Les sujets populaires sont sociaux donc utiles

Selon moi, si un sujet de blog reste populaire dans le temps, c’est parce qu’il a cette capacité unique à réunir les gens, à les « connecter » au sens le plus humain du terme. Quand on entend parler d’un sujet méconnu, on a souvent pour réaction « ça a l’air intéressant » ou « ça ne m’attire pas » à la seule lecture du titre.

A l’inverse, un sujet populaire est partagé par une communauté, tout le monde a quelque chose à en dire. Ce partage et cet échange sont au cœur du web qu’on aime… et c’est bon de savoir que ce que l’on écrit s’inscrit dans un ressenti collectif.

Oui, mais les sujets populaires ont mauvaise réputation

Parfois, ce qui est populaire a mauvaise image. On lui reproche sa simplicité, par opposition à des sujets plus pointus. Je pense qu’il faut admettre qu’une alchimie est nécessaire entre les sujets de blog qui tirent les lecteurs vers le haut, enrichissent leur culture ou nourrissent leur inspiration… et des sujets qui peuvent rassembler sans nécessairement être très intellectuels.

Ce qui fédère les lecteurs n’est pas toujours le sujet de blog le plus pointu et original qui soit.

Pour donner un exemple issu de mon expérience, j’ai géré pendant 4 ans à titre professionnel un site web autour de Michael Jackson. A mes yeux, c’est non seulement un artiste mais aussi un « phénomène populaire », quelqu’un qui a su susciter la fascination autant qu’il a alimenté des scandales, des rumeurs, des analyses… Alors, sur le site, j’évoquais à la fois la dimension artistique et cette dimension plus « personnelle » du personnage public.

Certains fans s’insurgeaient, disant que c’était une honte de parler de ses goûts en matière de pyjamas parce que « ce qui compte, c’est sa musique », l’analyse de ce qu’il a apporté à la culture. En coulisses, voici quels articles occupaient le Top 3 des statistiques.

Elusive Shadow : articles populaires

Si vous voulez tout savoir, le premier sujet « artistique » arrivait à la 32e place.

Tout choix éditorial (conscient ou inconscient !) génère des critiques et fait des heureux. Les critiques font souvent plus de bruit que les gens satisfaits… donc en tant que blogueur, il est important de savoir quelles sont vos priorités.

Un sujet de blog populaire n’est pas un sujet qui mettra tout le monde d’accord. Il arrive que beaucoup de gens fassent le même choix en même temps, ça ne veut pas dire que c’est le bon choix ! Quand vous abordez ce type de thématique sur laquelle chacun a une opinion, il faut donc s’attendre à rencontrer des réactions parfois divergentes.

Comme c’est vous qui êtes à la barre, c’est à vous de choisir où vous emmenez le navire (vous pouvez hurler quelques « Bachi-bouzouks ! Moules à gaufres ! » au passage, c’est vous le capitaine après tout).

Quand le sujet populaire n’est pas celui qu’on pense…

Le mot populaire a un double sens : il veut à la fois dire « qui s’adresse au plus grand nombre » et « qui a la faveur de la population ». Or, sur le web, vous constaterez souvent que les deux ne sont pas synonymes : l’article préféré des lecteurs n’est pas toujours celui qui est lu par le plus grand nombre.

Quel article a le plus de valeur ? Est-ce celui qui est lu par des milliers de gens dont vous ne savez rien… ou est-ce l’article qui a fait réagir vos lecteurs et totalise le plus de commentaires ?

Si vous ne raisonnez qu’en fonction du trafic, vous risquez de vous décourager car tous les articles sont loin d’avoir le même succès : pourquoi écrire plusieurs dizaines de posts si au final les lecteurs en privilégient une poignée ? De même, si vous ne raisonnez qu’en fonction des commentaires, vous pouvez aussi vous décourager car certains articles très lus déclenchent peu de réactions.

A la recherche d’un équilibre…

Vous l’aurez compris, je n’aime pas qu’on crache sur les sujets populaires par élitisme. Je n’aime pas non plus qu’on les glorifie parce qu’ils génèrent un trafic important.

Le trafic, c’est à vous de lui donner un sens ! Certains sujets sont de grands vecteurs de partage et de rassemblement sans forcément générer un trafic énorme. D’autres attirent beaucoup de visiteurs parce qu’ils répondent à une question que tout le monde se pose mais n’ont aucune charge émotionnelle. Il y a sûrement un juste équilibre à trouver dans tout ça, non ?

Retrouvez tous mes conseils en rédaction web sur le blog !

Thèmes : Content marketing 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Faut-il tout miser sur des sujets populaires quand on tient un blog ?

  • Irène

    Sur le site de ma boîte on écrit sur des sujets populaires pour attirer les prospects et après, on leur vend l’expertise.

    Répondre à Irène
    • Marlène

      Je lisais un article récemment qui prônait la même démarche. Le blogueur parlait des sujets ardus comme la finance, les opérations boursières, en expliquant que ce n’étaient pas des sujets très funky. Qui a envie de lire 12 000 pages d’analyses financières pour le plaisir ? ;)

      Il conseillait du coup de laisser sur le site les articles les plus accessibles et de rassembler les autres dans un ebook (payant ou gratuit, selon l’objectif du site). En gros, distinguer la phase de « conquête » d’un nouveau visiteur et la phase de « fidélisation » avec un contenu plus pointu qui prouve ta maîtrise du sujet.

      Répondre à Marlène
  • Allye

    Bonjour,
    j’ai découvert il y a peu ton blog et je dois dire qu’en fait c’est toi qui est d’utilité publique lol (merci pour les billets sur « jetpack » notamment). Je suis une brêle en informatique et tu n’as pas idée de l’aide que tu m’apportes.
    Pour ce qui est des sujets populaires ou pas je dois dire que je m’en « cogne » mais alors d’une force. J’écris parce que j’en ai besoin, quand l’inspiration est là et pas du tout pour attirer une marque (mon blog est un blog très discret et ça me va très bien). Mon blog est un blog humeur et je ne suis pas d’humeur à faire de la pub aux marques. J’essaie juste de me faire plaisir et de faire plaisir aux quelques lecteurs qui me suivent depuis des années…

    Répondre à Allye
    • Marlène

      Hello Allye, tu dois confondre avec un autre blog car je n’ai pas parlé de Jetpack ici pour l’instant, je ne l’utilise pas sur le blog ;)

      Je fonctionne comme toi, j’écris en fonction de mes envies mais ce qui m’a inspiré ce post, c’est que certains de mes articles ont eu un succès énorme alors que j’avais l’impression que les sujets étaient un peu « épuisés ». Du coup, je me suis demandé ce que le lecteur recherchait à travers ces sujets : peut-être le côté « fédérateur » dont je parlais dans l’article, peut-être le côté « points de vue différents » dont parle Bulle dans son commentaire… Et je me suis dit « Si c’est ça, le genre de sujet qui plaît aux lecteurs, est-ce qu’en tant que blogueur/rédacteur on doit se laisser guider par ça ? »

      Répondre à Marlène
  • Bulle

    Pour être honnête, il y a certains types de sujets « populaires » que je méprise, c’est comme ça…c’est physique ;) Après, il y a souvent plusieurs angles à apporter sur un même sujet donc c’est normal qu’un thème soit abordé plusieurs fois par plusieurs personnes différentes. Pour ma part, au bout d’un certain temps, j’arrête de creuser un sujet sauf quand il s’agit de….oh non….c’est pas possible….quelle coïncidence…Michael Jackson. Il me semble te l’avoir déjà dit mais je suis une fan absolue du king donc forcément…bref. Belle analyse ;)

    Répondre à Bulle
    • Marlène

      Oui je me souviens que tu avais évoqué ta passion pour MJ, je n’avais pas rebondi à ce moment là parce que je bloguais en mode incognito ;) Il y a aussi des sujets populaires qui me déplaisent mais pas parce qu’ils sont populaires, plus parce qu’ils ne correspondent pas à mes valeurs/mes centres d’intérêt. Ce qui me dérange, c’est plus le fait de critiquer quelque chose juste parce que ça plaît au plus grand nombre…

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.