SEOPress, un plugin SEO pour WordPress et une alternative à Yoast SEO

SEOPress, un plugin SEO pour WordPress et une alternative à Yoast SEO



Aujourd’hui, je vais vous présenter le plugin SEOPress, un plugin SEO pour WordPress qui peut constituer une alternative à Yoast SEO.

Avant, il n’existait que deux leaders sur ce terrain, Yoast SEO et All-In-One SEO Pack, deux plugins avec des ergonomies assez différentes qui avaient (et ont toujours) chacun leurs adeptes et leurs détracteurs.

De nouveaux acteurs de qualité sont apparus par la suite, notamment RankMath en 2018 et SEOPress en 2016. Des plugins de référencement qui ont rapidement su trouver leur place parmi les extensions WordPress incontournables pour le SEO.

J’ai donc décidé de consacrer un tutoriel détaillé à SEOPress : comment l’installer et le configurer, comment migrer de Yoast SEO à SEOPress pour changer d’extension SEO, quelles différences entre SEOPress et Yoast…. J’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair !

SEOPress, extension SEO pour WordPress
SEOPress, extension SEO pour WordPress

Pourquoi utiliser un plugin SEO sur WordPress ?

Rappelons d’abord quel est l’intérêt d’utiliser une extension SEO sur WordPress.

Son but est simple : vous aider à prendre en compte un certain nombre de « bonnes pratiques » conseillées pour gagner en visibilité sur les moteurs de recherche.

En effet, le référencement naturel représente pour la plupart des sites une source importante de trafic : il permet à des visiteurs de découvrir vos articles parce qu’ils sont pertinents pour eux et répondent à une question qu’ils se posent ou à un problème qu’ils rencontrent.

Pour classer les sites dans les résultats, les moteurs de recherche comme Google prennent en compte plusieurs centaines de critères. Pour qu’un site soit plus visible, on va devoir « l’optimiser », c’est-à-dire l’améliorer en tenant compte de ce que l’on sait de ces critères. On parle de SEO (« Search Engine Optimization » = optimisation pour les moteurs de recherche). Si vous voulez en savoir plus, je donne une définition du SEO plus détaillée dans cet article.

Un plugin SEO a donc pour but de vous simplifier la tâche, de vous pousser à acquérir de bons réflexes. Plus concrètement, il va par exemple vous permettre…

  • D’écrire des title et meta descriptions (titre et description qui s’affichent dans les résultats de recherche).
  • De créer un sitemap.xml (plan de site destiné aux moteurs de recherche) que vous pourrez ensuite aisément soumettre à Google via l’outil gratuit Search Console… ou un plan de site HTML destiné aux visiteurs du site.
  • D’ajouter dans le code du site des données sociales (balises Open Graph pour Facebook et Pinterest, Twitter Cards pour Twitter, Google Knowledge Graph).
  • D’insérer un fil d’Ariane qui reflétera la structure de votre site.
  • D’insérer des données structurées pour faire ressortir certaines informations clés dans vos contenus (par exemple, des avis, des recettes de cuisine, des FAQ).
  • De détecter les liens brisés afin de pouvoir corriger les erreurs.
  • De gérer facilement les redirections ou la réécriture des URL du site : si vous supprimez un contenu, que vous déplacez une page ou modifiez son nom, vous pouvez aisément gérer la situation en redirigeant vos visiteurs au bon endroit et en évitant de perdre un trafic précieux.

Un plugin SEO peut aussi vous faciliter la tâche pour insérer le code de Google Analytics, surveiller vos statistiques directement depuis WordPress ou la vitesse de chargement de vos pages. En bref, il peut à lui seul remplacer l’usage de plusieurs plugins afin de préserver les performances de votre site.

Blogging


Tutoriel SEOPress : comment configurer le plugin SEO ?

Entrons maintenant dans le vif du sujet, avec un tutoriel SEOPress.

SEOPress : version gratuite ou version payante

SEOPress existe en version gratuite (vous pouvez l’installer depuis le menu Extensions > Ajouter de WordPress) ou en version payante, dont le prix est particulièrement abordable par rapport aux nombreuses fonctionnalités proposées (voir le site ici).

Installer SEOPress
Installer SEOPress

En version gratuite, le plugin vous permet de gérer :

  • Les balises title et meta description.
  • Un sitemap XML pour les moteurs de recherche.
  • Un plan de site HTML pour les visiteurs.
  • Une analyse de vos contenus pour vérifier qu’ils sont bien optimisés sur les mots-clés que vous cherchez à cibler.
  • Google Knowledge Graph, Open Graph, les Twitter Cards.
  • Intégration avec Google Analytics dans le respect du RGPD, Google Tag Manager, Google Ads et l’outil de statistiques Matomo.
  • La possibilité de rediriger les images vers la page sur laquelle elles ont été postées.
  • SEOPress gratuit propose aussi des fonctionnalités d’import et d’export des paramètres, de migration depuis Yoast SEO (si vous changez de plugin SEO).
  • Enfin, cette extension SEO est totalement transparente : elle ne dissimule pas de publicité cachée sur votre site, n’ajoute pas de commentaire dans le code pour indiquer que vous l’utilisez, contrairement, par exemple, à Yoast SEO qui insère cette petite ligne sur les pages :
    Empreinte de Yoast SEO dans le code
    Empreinte de Yoast SEO dans le code

La version payante de SEOPress apporte de nombreuses fonctionnalités supplémentaires qui peuvent vous éviter de multiplier les plugins :

  • SEOPress Pro intègre Google Suggest : autrement dit, si vous n’avez pas d’inspiration quant aux bons mots-clés à choisir pour vos contenus, SEOPress vous suggère un ou plusieurs mots-clés cibles à intégrer dans votre article afin de l’enrichir.
  • Détecter automatiquement les liens brisés pour pouvoir les corriger rapidement, tant pour vos visiteurs que pour les moteurs de recherche.
  • Insérer le code de Google Analytics et consulter vos statistiques directement depuis WordPress.
  • Gérer les redirections permanentes ou temporaires sur votre site afin de préserver votre référencement et votre trafic si vous supprimez ou déplacez une page.
  • La gestion des données structurées – Elles permettent par exemple d’afficher des avis sous forme d’étoiles dans les résultats de recherche Google, ce qui augmente beaucoup le taux de clics vers le site, ou des recettes de cuisine par exemple, ou encore des produits, des événements ou ce genre de questions-réponses :
    FAQ sur Google
    FAQ sur Google
  • Insérer un fil d’Ariane sur les pages.
  • Pouvoir modifier le fichier robots.txt (instructions pour les moteurs de recherche) ou le fichier .htaccess directement depuis WordPress.
  • Pouvoir générer un sitemap XML dédié aux vidéos ou un sitemap compatible avec Google Actualités.
  • Suivre la vitesse de chargement de vos pages via l’outil Google PageSpeed Insights directement depuis WordPress afin d’identifier les problèmes.
  • Suivre les backlinks que reçoit votre site si vous êtes titulaire d’un accès API sur l’outil Majestic.
  • Ou encore s’intégrer à WooCommerce afin d’optimiser votre boutique en ligne pour le SEO.

A l’heure où j’écris cet article, la version payante peut être installée sur un nombre de sites illimité. Elle vous dispense d’avoir plusieurs plugins : un plugin Analytics, un plugin de gestion des redirections, un plugin de gestion des liens brisés, un plugin pour gérer les données structurées…

Pour un tout petit prix, vous achetez SEOPress Pro et bénéficiez d’un an de mises à jour. Au bout d’un an, vous pouvez soit renouveler, soit continuer à utiliser gratuitement le plugin Pro mais sans avoir accès aux mises à jour.

Google

Comment migrer d’une extension SEO comme Yoast SEO à SEOPress ?

Cette partie de l’article s’adresse à ceux qui utilisent déjà une extension SEO et qui souhaitent passer à SEOPress. Si vous n’êtes pas concerné, passez directement à la partie suivante de l’article.

Quand vous installez SEOPress, il va aussitôt détecter que vous utilisez déjà une extension SEO et va vous proposer de migrer.

Il est possible de migrer de Yoast SEO à SEOPress, de All In One SEO à SEOPress, de RankMath à SEOPress ou encore depuis d’autres extensions SEO (The SEO Framework, Squirrly SEO, SEO Ultimate, WP Meta SEO).

Il faut, quoi qu’il arrive, faire un choix car avoir deux extensions SEO à la fois vous expose à de multiples erreurs sur vos pages, en créant des doublons.

Direction le menu SEO > Outils qui est apparu dans la colonne de gauche de l’administration WordPress. Choisissez ensuite la partie « Extensions » et, dans le menu déroulant, indiquez votre ancienne extension SEO. Ici, je choisis de migrer de Yoast SEO à SEOPress.

Migrer de Yoast SEO à SEOPress
Migrer de Yoast SEO à SEOPress

Voici ce qui sera préservé :

  • Balises title
  • Meta descriptions
  • Balises Facebook Open Graph (titre, description et miniature)
  • Balises Twitter (titre, description et miniature)
  • Meta robots (noindex, nofollow…)
  • URL canoniques
  • Mots clés cibles

Cliquez sur « Migrer maintenant » pour lancer la migration. A ce stade, si vous disposez d’un outil pour crawler votre site (comme ScreamingFrog par exemple), il peut être utile de faire un crawl de contrôle pour vérifier qu’il n’y a pas eu d’erreur de transfert. Pour ma part, tout s’est parfaitement déroulé.

Il est donc temps de désactiver votre ancien plugin SEO (désactiver Yoast par exemple dans le cas où vous décidez de migrer de Yoast à SEOPress).

Paramétrer l’extension SEOPress pour WordPress

Entrons maintenant dans le paramétrage de SEOPress lui-même.

Le tableau de bord SEOPress

Le tableau de bord SEOPress affiche régulièrement des notifications : il peut s’agir tant de suggestions que d’alertes relatives à des problèmes détectés sur votre site.

Ainsi, quand vous installez l’extension SEO pour la première fois, SEOPress va par exemple vous suggérer quelques améliorations à apporter à votre site :

  • Créer une page Google My Business
  • Augmenter le nombre d’articles que vous affichez par page sur vos pages de Catégories
  • Ajouter votre site sur Google Search Console (ce qui vous redirige sur le site de Search Console) : je vous recommande vivement de valider votre site sur cet outil gratuit, je vous explique comment installer Search Console dans cet article, c’est un très bon moyen de suivre votre référencement naturel.
Notifications SEOPress sur WordPress
Notifications SEOPress sur WordPress

Tout n’est pas forcément pertinent pour vous (par exemple, si votre site n’est pas une entreprise, vous n’aurez pas besoin de créer de fiche sur Google My Business).

Plus bas sur cette même page, vous disposez d’un accès rapide aux différentes options que propose SEOPress, avec la possibilité de les désactiver si vous n’en avez pas l’utilité. Nous allons les détailler dans la suite de ce tutoriel SEOPress.

Options SEOPress
Options SEOPress

La rubrique Titres et métas

Vous pouvez ici définir des « schémas types » d’optimisation de vos balises title et meta description. Si vous pensez à rédiger ces balises SEO lors de la création d’un nouvel article, vos balises personnalisées « prendront le dessus »… mais si vous oubliez de renseigner ces champs, ça vous permettra d’avoir une structure automatique, prédéfinie.

C’est aussi très utile si vous avez un site que vous n’avez jamais vraiment optimisé depuis plusieurs mois ou plusieurs années… et que vous voulez éviter de reprendre chacun de vos vieux articles à la main. Vous pouvez très bien vous « contenter » de cette structure automatique puis reprendre seulement les articles les plus populaires.

La rubrique Titres et métas s’articule en différentes parties, en fonction du type de page que vous souhaitez optimiser :

  • Page d’accueil
  • Publications uniques (articles et pages)
  • Pages d’archives (archives par auteur, par date, résultats de recherche…)
  • Taxonomies (catégories et étiquettes WordPress)

La partie Home

La partie « Home » vous permet de définir les balises title et meta description de votre page d’accueil. Vous pouvez ici prendre le temps de les rédiger à la main, en vous aidant au besoin de mes conseils de rédaction des balises SEO. La balise title devra contenir le nom de votre blog et si possible sa nature (« Blog de cuisine facile et rapide » par exemple). La meta description devra ici décrire le contenu de l’ensemble de votre blog.

Notez qu’il n’y a pas d’alerte si votre meta description dépasse la « longueur conseillée ».

Sur la partie « Home », vous pouvez également choisir un séparateur (par exemple, un tiret ou une barre verticale) que vous pourrez ensuite utiliser dans vos modèles par défaut sur les autres types de pages.

Rubrique Title et Meta description sur SEOPress
Rubrique Title et Meta description sur SEOPress

La partie Articles & Pages

Concernant les autres types de pages, vous pouvez définir un modèle par défaut qui s’appliquera donc si vous oubliez de renseigner les balises SEO. Il est constitué de variables, qui seront remplacées par la « bonne valeur » à chaque article. Par exemple :

  • %%post_title%% sera remplacé par le titre de l’article
  • %%sep%% par votre séparateur (défini dans la partie Home)
  • %%sitetitle%% par le nom du site défini dans les réglages de WordPress
  • %%post_excerpt%% par l’extrait personnalisé que vous aurez rédigé ou, à défaut, le début de l’article

En cliquant sur « Plus de balises », vous pouvez afficher la liste de toutes ces variables utilisables dans vos modèles par défaut. Si je laisse le réglage par défaut en l’état, le title des pages affichera par défaut le titre de l’article, suivi du séparateur puis du nom du blog. Par exemple, pour cette page de No Tuxedo, cela donnerait « SEOPress, un plugin SEO pour WordPress et une alternative à Yoast SEO | No Tuxedo »… ce qui risque d’être trop long.

Pour ma part, j’ai donc tendance à simplement afficher le titre de l’article, via « %%post_title%% ».

Réglages des balises SEO
Réglages des balises SEO

Sous ce modèle par défaut, vous disposez d’options qui s’appliqueront à l’ensemble des contenus du même type :

  • Ne pas afficher ce type de publication unique dans les résultats des moteurs de recherche : il s’agit d’interdire aux moteurs de recherche de répertorier vos contenus, évitez donc de cocher cette case sur les articles et les pages.
  • Ne pas suivre les liens pour ce type de publication unique (nofollow) : là encore, je vous conseille de laisser la case décochée car ce réglage indique à un moteur de recherche qu’il ne doit pas suivre suivre les liens figurant sur la page concernée.
  • Afficher la date dans les résultats de recherche Google : comme vous voulez ! Si vous avez un intérêt à montrer la date de vos contenus, affichez-la. Si vous estimez que ce n’est pas une information utile aux internautes, ne l’affichez pas. Sur No Tuxedo, la date a tendance à « me nuire » plus qu’autre chose car certains pensent que les articles ne sont plus valables parce qu’ils ont déjà 2-3 ans… alors qu’ils ont en réalité été remis à jour entre temps.
  • Afficher la miniature d’article dans les résultats de recherche personnalisée Google – Cette option concerne ceux qui utilisent la Recherche personnalisée Google sur leur site. Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez laisser la case décochée.

La partie Pages d’Archives

Dans la partie consacrée aux archives, le réglage par défaut empêche les moteurs de recherche de répertorier les archives par date et par auteur. Je vous conseille de laisser ce réglage en l’état, car ce sont souvent des pages peu qualitatives, qui apportent peu de valeur ajoutée et n’ont donc pas d’intérêt à être indexées.

Je vous conseillerais même de désactiver totalement ces pages en cochant les cases « Désactiver les archives d’auteur » et « Désactiver les archives par date », hormis si vous tenez à permettre aux internautes une recherche par auteur sur votre site ou une recherche par date de publication précise…

Concernant les pages de résultats de recherche, je vous conseille là aussi de les désindexer en cochant la case « Ne pas afficher les archives de recherche dans les résultats des moteurs de recherche ». Si chaque recherche effectuée par un internaute génère une nouvelle page sur votre site, et que cette page est indexée par Google, votre site peut vite devenir un gouffre à contenus peu qualitatifs… car une page de recherche est une simple sélection d’articles mais n’a pas de grande valeur ajoutée en tant que telle.

La partie Taxonomies

Vous pouvez laisser les moteurs de recherche indexer et suivre les liens sur les pages de Catégories, car elles ont de la valeur ajoutée pour l’internaute et correspondent aux rubriques clés du site. Le réglage par défaut est donc satisfaisant.

Quant au choix d’indexer ou non les étiquettes, il dépend de l’utilisation que vous en faites. Si vous avez tendance à ajouter beaucoup d’étiquettes à chaque article mais qu’il y a peu d’articles associés à chacune, ce n’est pas forcément très pertinent de les indexer sur Google. Dans ce cas, cochez la case « Ne pas afficher cette archive de taxonomie dans les résultats des moteurs de recherche » au niveau de la partie « Etiquettes ».

En revanche, si vos étiquettes regroupent chacune de nombreux articles, que vous avez pris le soin de rédiger une description personnalisée pour chaque étiquette (via le menu Articles > Etiquettes de WordPress) et qu’elle s’affiche sur la page, ça peut être intéressant de les indexer.

Vous pouvez, si vous le souhaitez, personnaliser les titres et descriptions par défaut en utilisant là encore les variables « %%sep%% », « %%sitetitle%% », etc.

Réglages des balises SEO pour les taxonomies
Réglages des balises SEO pour les taxonomies

Les réglages avancés des titres et métas

Le plugin SEO SEOPress pour WordPress vous permet ici de définir des règles qui s’appliqueront à l’ensemble du site. Il vous explique aussi, à chaque fois, à quoi ça correspond…

Réglages avancés des titres et metas
Réglages avancés des titres et metas

Je vous conseille de laisser la case « Ajouter la balise link rel suiv. / préc. dans l’en-tête des pages d’archives paginées » cochée (elle l’est par défaut). Google ne la prend plus réellement en compte mais elle reste pertinente pour d’autres moteurs et pour l’accessibilité du site.

Pour ma part, je coche aussi la case « noarchive », elle interdit à Google de conserver en mémoire une version de la page (par défaut, vous pouvez cliquer à côté de chaque résultat sur Google et afficher cette version « mise en cache »).

Mise en cache par Google
Mise en cache par Google

Voilà pour ce premier sous-menu de SEOPress… Même si le tutoriel paraît dense, les réglages par défaut sont en réalité plutôt satisfaisants dans la majorité des cas, une bonne chose pour les webmasters qui n’ont pas la patience de personnaliser leur extension SEO ;)

Plan de site XML et plan de site HTML

Par défaut, installer SEOPress génère aussi un plan de site XML, destiné aux moteurs de recherche, et un plan de site dédié aux images. En complément, vous pouvez activer 2 options supplémentaires :

  • Activer l’auteur du plan de site – Concerne le cas où vous avez un blog multi-auteurs et où vous souhaitez référencer les pages Auteur (qui regroupent les articles écrits par un même auteur). Généralement peu pertinent.
  • Activer le plan de site HTML – Il s’agit d’un plan de site plus « digeste » que le format XML destiné aux moteurs de recherche. Vous pouvez l’afficher sur une page WordPress accessible, par exemple, depuis le pied de page de votre site.

Notez que pour pouvoir prévisualiser le sitemap, il faut avoir activé les permaliens de WordPress (autrement dit, avoir de « jolies URL de pages » et pas le format par défaut monsite.com/?p=238).

Plan de site sur SEOPress
Plan de site sur SEOPress

Dans la partie « Types de publication », vous constaterez que par défaut, articles et pages sont intégrés au sitemap. Vous pouvez laisser ce réglage. Dans la partie « Taxonomies », vous constaterez aussi que catégories et étiquettes sont ajoutées par défaut au sitemap. Ici, si vous avez choisi de ne pas indexer les étiquettes, vous pouvez décocher la case relative aux étiquettes. Sinon, laissez le réglage par défaut.

Enfin, dans la partie « plan de site HTML », vous pouvez choisir comment ce plan de site est affiché à vos visiteurs.

  • La partie Saisir l’ID d’article, de page ou du type de contenu personnalisé où afficher le plan de site vous permet d’entrer le numéro d’un article ou d’une page où vous voulez afficher le plan de site, si cet article ou cette page existe déjà. Dans ce cas, survolez l’article ou la page dans votre administration WordPress (ou ouvrez-le) pour faire apparaître son lien. Le numéro figure après la partie « post= » du lien.
    Trouver l'identifiant d'un post WordPress
    Trouver l’identifiant d’un post WordPress
  • La partie Exclure des articles, pages, types de publication personnalisés ou des ID de termes vous permet de ne pas faire apparaître certains contenus dans le plan de site (par exemple, les mentions légales ou les pages que vous estimez peu intéressantes).

Vous pouvez ensuite choisir comment trier les articles (par date, titre, ordre du menu, etc) et, si vous le souhaitez, désactiver l’affichage de la date de publication.

Si vous n’avez pas créé au préalable de page où afficher votre plan de site, vous pouvez copier-coller le shortcode [seopress_html_sitemap] et l’insérer dans un article ou une page de votre choix pour y faire apparaître le plan de site.

Le menu Réseaux Sociaux de SEOPress

Passons maintenant au menu « Réseaux Sociaux » du plugin SEOPress pour WordPress. Il vous permet de renseigner des informations pour le Knowledge Graph Google, les balises Open Graph (utilisées notamment par Facebook), les Twitter Cards, et d’indiquer les liens de vos réseaux sociaux associés.

Les options sont plutôt simples :

  • Pour le Knowledge Graph, indiquez si vous êtes une personne ou une organisation puis renseignez un nom et un logo. Dans le cas d’une entreprise, indiquez aussi un téléphone, sa nature (quel service permet-il de joindre) et éventuellement une précision si le contact est gratuit ou si vous offrez un support pour les personnes sourdes ou malentendantes.
  • Dans la partie « Comptes sociaux », renseignez simplement l’URL de votre profil sur les réseaux sociaux qui vous concernent, ou votre nom d’utilisateur dans le cas de Twitter.
  • La partie Open Graph permet à vos liens de s’afficher d’une manière esthétique quand ils sont partagés sur Facebook notamment. Vous pouvez y définir une miniature par défaut (dans le cas où Facebook n’arriverait pas à récupérer l’une des images de la page). Ce réglage est suffisant pour avoir des liens esthétiques. Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez activer d’autres balises, notamment meta property="fb:pages" pour pouvoir éditer les liens (renseignez l’identifiant de votre page Facebook), meta property="fb:admins" (pour obtenir des statistiques sur les partages de liens effectués depuis votre site) ou encore meta property="fb:app_id" pour que Facebook associe les données en question à une application.
  • Pour les Twitter Cards, vous pouvez là aussi définir une miniature par défaut si aucune image n’est détectée, activer Open Graph comme « plan B » si les Twitter Cards ne fonctionnent pas ou encore choisir un affichage « grand format » des Twitter Cards.

Le menu Analytics du plugin SEO

Cette partie va vous servir si vous n’avez pas encore installé Google Analytics sur votre site pour suivre vos statistiques, ou si vous souhaitez accéder à vos statistiques directement depuis l’interface de WordPress sans installer de plugin de statistiques supplémentaires (cette option est disponible uniquement pour les utilisateurs de la version pro de SEOPress).

Vérifiez bien que vous avez un seul code de suivi Analytics sur vos pages, sans quoi vous risquez de collecter des statistiques non fiables.

Google Analytics sur SEOPress
Google Analytics sur SEOPress

Options d’Analytics générales

Renseignez simplement votre identifiant de suivi Analytics, qui commence par « UA-« . Vous pouvez le trouver en allant sur Google Analytics, menu Administration :

Administration de Google Analytics
Administration de Google Analytics

Puis dans la colonne centrale correspondant à la Propriété, cliquez sur « Informations de suivi » > Code de suivi, où vous trouverez le code de suivi.

Code de suivi Google Analytics
Code de suivi Google Analytics

Vous pouvez en profiter pour cocher des profils d’utilisateurs à exclure du suivi statistiques (ça vous permet d’exclure votre propre trafic en tant qu’administrateur du site lorsque vous êtes connecté, par exemple, sans avoir à créer de filtre sur Analytics).

La partie Suivi

Si vous utilisez Google Optimize pour faire de l’A/B Testing,  Google Ads pour faire de la publicité, Hotjar pour faire des cartes de chaleur et étudier le comportement des internautes, Google Tag Manager pour intégrer différents tags de suivi, vous pouvez ici ajouter leur code afin d’intégrer l’ensemble de ces outils sans avoir à modifier le code de votre thème.

La partie Événements

Une partie très intéressante, en particulier si votre site a une dimension commerciale. Elle vous permet en effet…

  • D’activer le suivi des liens externes, pratique si vous faites de l’affiliation et que vous souhaitez voir quels emplacements ou quelles typologies de liens sont les plus cliquées. Une option est d’ailleurs dédiée aux liens affiliés comportant un terme comme « go », « out », « aff », terme que vous pouvez spécifier dans un champ dédié.
  • D’activer le suivi des téléchargements : si vous proposez par exemple un ebook en téléchargement, ça vous permet de faire remonter des statistiques quand au nombre de téléchargements.

La partie Dimensions personnalisées

Via de simples menus déroulants, vous pouvez suivre des catégories, des étiquettes, des types de contenu personnalisés et autres paramètres, en les définissant comme dimensions personnalisées sur Google Analytics ou sur Matomo.

Une solution très pratique pour évaluer quelles rubriques de votre blog sont les plus populaires ou encore savoir si les internautes se servent réellement des termes que vous mettez sous forme d’étiquettes.

Suivi des catégories Google Analytics sur SEOPress
Suivi des catégories Google Analytics sur SEOPress

La partie RGPD

L’extension SEOPress peut se charger pour vous de la collecte du consentement des utilisateurs au suivi statistique, en accord avec le RGPD. Il suffit pour ce faire de cocher la case « Demander le consentement utilisateur pour le suivi statistique ». Vous pouvez également personnaliser le message grâce aux champs proposés et personnaliser l’apparence visuelle de la bannière de cookies.

Bannière de cookies RGPD
Bannière de cookies RGPD

La partie Matomo

Cette partie concerne les personnes qui n’ont pas choisi Google Analytics comme outil de statistiques mais Matomo (anciennement Piwik), qui met en avant son respect de la vie privée des utilisateurs.

Si vous utilisez Matomo, vous pouvez intégrer le code de suivi en activant l’outil via la case « Enable Matomo tracking ». Vous disposez là aussi d’options de personnalisation du suivi (suivre les différents sous-domaines du site, activer le suivi des utilisateurs qui ont désactivé JavaScript, suivre les téléchargements et liens externes ou encore désactiver les cookies first-party).

Le menu Avancé de SEOPress

Beaucoup d’options supplémentaires dans cette rubrique !

Options SEO avancées

Je vous conseille de laisser cocher l’option qui l’est par défaut, qui « redirige les pages de pièces jointes vers la page parente ». Ça permet d’éviter que les pièces jointes soient traitées comme de « nouvelles pages » à part entière, qui apportent peu de valeur ajoutée sur un site. Vous pouvez aussi laisser l’option « Ajouter l’éditeur TINYMCE à la description du terme » cochée par défaut : elle vous permettra de mettre en forme aisément des descriptions de catégories ou d’étiquettes, comme lorsque vous utilisez l’éditeur visuel de WordPress.

En-dehors de ces options, la page propose aussi des options de gestion des images, pour définir automatiquement le titre, le texte alternatif de l’image, sa description et sa légende (en s’appuyant sur le nom du fichier). C’est toujours mieux de remplir ces champs à la main mais si vous traitez d’énormes volumes d’images, ça peut être utile d’automatiser en partie le travail.

Aperçu des options avancées de SEOPress
Aperçu des options avancées de SEOPress

D’autres options concernent les URL, par exemple :

  • Retirer le ?replytocom qui est ajouté à certaines URLs quand on répond à un commentaire sur WordPress : ces pages peuvent se retrouver indexées sur Google, ce qui n’est pas bon pour le site. Vous pouvez cocher cette case mais testez bien que la réponse aux commentaires fonctionne.
  • Enlever le mot « category » des URLs (attention, cocher cette case va modifier vos URL existantes, il faudra donc penser à effectuer des redirections pour ne pas perdre votre trafic).
  • Enlever le slash de fin : une case à cocher si les URL de votre blog ne se terminent pas par un slash.
  • Retirer le champ « site web » du formulaire de commentaires afin de limiter le spam.

 
Vous pouvez aussi choisir de retirer certains éléments du code, par exemple :

  • La « balise meta de générateur WordPress » (qui signale que vous utilisez WordPress et donne publiquement dans votre code la version de WordPress que vous avez installée, ce qui peut faciliter le travail des hackers si vous n’avez pas mis à jour le site récemment). Vous pouvez cocher cette case.
  • Les balises link rel="shortlink", qui montrent le lien d’origine de chaque article, avant la réécriture d’URL qui rend ce lien plus compréhensible (autrement dit, ce bout de code va par exemple afficher une adresse comme https//www.notuxedo.com/?p=24516). Vous pouvez cocher cette case.
  • Retirer les balises meta Windows Live Writer – Windows Live Writer était un service de Microsoft permettant de publier du contenu sur des blogs depuis une application dédiée. Le service a été arrêté en 2017 mais une ligne de code faisant référence à Windows Live Writer existe toujours sur les sites WordPress. Vous pouvez cocher la case pour la supprimer.
  • Retirer les balises meta RSD – Le système « Really Simple Discovery » (RSD) permet d’obtenir certaines informations au sujet d’un blog, par exemple pour gérer les pingbacks : le principe du pingback est de « prévenir » quelqu’un automatiquement que vous avez cité son blog, ce qui peut poster un commentaire pour le signaler, comme ci-dessous par exemple. Vous pouvez cocher la case si vous n’utilisez pas Really Simple Discovery.
    Exemple de pingback
    Exemple de pingback

Enfin, ces options SEO avancées de l’extension SEOPress vous permettent d’entrer les données de vérification du site sur Google, Bing, Pinterest et Yandex. Pour Google et Bing, si vous avez déjà validé votre site directement sur Google Search Console ou Bing Webmaster Tools, ce n’est pas utile de le refaire.

Pour Pinterest, ça se passe sur votre compte Pinterest, dans la partie « Revendiquer vos contenus » : entrez l’adresse du site, cliquez sur « Revendiquer » puis choisissez la validation par balise HTML. Vous devez copier la valeur dans les réglages de SEOPress. Ça vous évite là encore de toucher au code de votre thème directement.

Apparence sur SEOPress

Ces options vous permettent de choisir ce que vous affichez ou pas sur le plugin SEOPRess pour WordPress. Vous pouvez par exemple masquer les notifications, la présence du plugin dans la barre d’admin (en haut de l’administration WordPress) ou encore afficher certaines informations en plus quand vous consultez la liste des articles ou des pages du site (comme le nombre de mots de chaque contenu, le title et la meta description, etc).

Pour ma part, j’ai affiché le nombre de mots, le title et la meta description, ça me permet d’avoir une idée des contenus qui sont « plus pauvres que d’autres » et mériteraient peut-être d’être enrichis par la suite… et de vérifier que je n’ai pas oublié de rédiger une balise SEO dans un élan d’étourderie !

Options de sécurité SEOPress

Ici, c’est plutôt simple : si votre blog ou site WordPress a plusieurs utilisateurs, vous pouvez désactiver la possibilité de rédiger des balises SEO ou d’analyser le contenu pour certains utilisateurs en fonction de leur rôle.

Le menu Outils de SEOPress

Ce menu est très simple : il contient une partie « Réglages » qui offre la possibilité d’importer ou d’exporter les réglages du plugin SEO, une option pratique si vous avez plusieurs sites à configurer à l’identique et que vous voulez gagner du temps.

Vous y trouvez également l’outil de migration depuis d’autres extensions SEO pour WordPress.

Enfin, ce menu vous permet de réinitialiser tous les réglages et toutes les notifications par défaut de SEOPress.

Import et export des réglages de SEOPress
Import et export des réglages de SEOPress

Comment utiliser SEOPress pour le SEO du site ?

Une « box SEO » sur chaque contenu

Une fois les réglages effectués, vous verrez apparaître dans l’administration WordPress de vos articles, pages, étiquettes et catégories ce genre de boîte :

Optimisation SEO via l'extension SEOPress
Optimisation SEO via l’extension SEOPress

C’est ce qui va vous permettre, au quotidien, d’optimiser le site pour le référencement.

Dans la partie « Réglages des titres », vous allez rédiger votre title et votre meta description, c’est-à-dire le titre et la description qui s’afficheront sur Google (conseils de rédaction des balises SEO ici). SEOPress vous indique en temps réel si vos balises sont trop longues. C’est la partie que vous devez systématiquement remplir en publiant un nouveau contenu.

Dans la partie « Réglages avancés », vous pouvez définir à l’échelle de chaque contenu si vous y ajoutez une balise particulière :

  • noindex – Empêcher les moteurs de recherche de répertorier le contenu.
  • nofollow – Empêcher les moteurs de recherche de suivre l’ensemble des liens que contient la page.
  • noimageindex – Empêcher les moteurs de recherche de répertorier les images de la page.
  • noarchive – Empêcher les moteurs de recherche de mettre la page en cache (en mémoire).
  • nosnippet – Empêcher les moteurs de recherche d’afficher une description de la page dans les résultats de recherche.

Vous pouvez également définir une URL canonique (si un même contenu est accessible via plusieurs adresses, indiquez celle que les moteurs de recherche doivent privilégier). Si vous ne savez pas ce que c’est, laissez le champ vide.

Réglages avancés SEOPress
Réglages avancés SEOPress

La partie « Réseaux sociaux » vous permet de personnaliser le titre et la description que vous souhaitez afficher sur les réseaux sociaux, si toutefois vous voulez un message différent de celui de votre title et de votre meta description.

Enfin, la partie « Redirections » permet si nécessaire de gérer la redirection d’un article (qu’elle soit permanente ou temporaire) ou de signaler qu’il a définitivement disparu ou est temporairement inaccessible pour des raisons juridiques.

Une analyse en direct de vos articles

Sur vos articles et pages, vous retrouverez en plus de cette « box SEO » une analyse plus approfondie de votre contenu. Vous pouvez d’abord y renseigner un ou plusieurs mots-clés cibles : ce sont les mots-clés autour desquels vous allez optimiser vos articles. Avec SEOPress Pro, vous bénéficiez ici de suggestions proposées par Google Suggest.

Mots-clés cibles sur SEOPress
Mots-clés cibles sur SEOPress

Elle prend en compte les critères suivants :

  • Balise title – Il faut avoir complété la balise en respectant la taille préconisée et avoir utilisé votre mot-clé cible principal dedans pour obtenir une pastille verte.
  • Meta description – Même principe, il faut respecter la taille et inclure un mot-clé cible.
  • Structured data types – Le contenu utilise des données structurées afin d’être mieux mis en valeur dans les résultats de recherche.
  • NoFollow Links – Le contenu contient des liens en nofollow, c’est-à-dire avec une instruction disant aux moteurs de recherche de ne pas les suivre (tout savoir sur la définition du nofollow ici). Le nofollow doit être limité aux liens affiliés ou sponsorisés.
  • Last modified date – L’article a été mis à jour il y a moins d’un an.
  • Words counter – Le nombre de mots est supérieur au « minimum syndical » de 300 mots.
  • Keywords density – Les mots-clés cibles sont utilisés en quantité suffisante… sans toutefois être utilisés à l’excès.
  • Keywords in permalink – Les mots-clés cibles apparaissent dans l’URL de l’article.
  • Headings – L’article comporte des sous-titres et les mots-clés cibles sont utilisés tant dans le titre principal que dans ces sous-titres.
  • Social meta tags – Open Graph et les Twitter Cards sont bien configurés pour l’article.
  • Meta robots – Les moteurs de recherche peuvent indexer l’article correctement.
  • Alternative texts of images – Les images comportent un texte alternatif, qui aidera à leur bonne interprétation.
  • Outbound Links – Votre article effectue des liens sortants pour proposer plus de ressources à votre lecteur.

Bien entendu, ce n’est pas une « recette de cuisine » à suivre à la lettre et à mesure que vous développerez vos connaissances en SEO, vous deviendrez aussi capable d’avoir un esprit critique par rapport aux conseils proposés.

Cependant, renseigner un title, une meta description, des textes alternatifs pour les images, écrire suffisamment, s’assurer que le contenu ne soit pas bloqué aux moteurs de recherche (ou alors, que le blocage est volontaire !) sont de bonnes pratiques à respecter.

Analyse SEO des pages sur SEOPress
Analyse SEO des pages sur SEOPress

Précisions complémentaires sur SEOPress

SEOPress est aussi utilisable en multisite si vous gérez WordPress par ce biais. Le plugin SEO est également compatible avec plusieurs extensions destinées aux sites multilingues (notamment WPML, Polylang, Weglot, Multilingual Press et TranslatePress).

Sachez, si vous rencontrez des problèmes sur SEOPress, que vous pouvez poser vos questions sur le forum de support technique. Si vous utilisez la version SEOPress Pro, vous pouvez ouvrir un ticket de support pour une réponse plus rapide et plus personnalisée.

Par ailleurs, SEOPress propose des guides d’utilisation extrêmement complets pour apprivoiser tous les aspects de la gestion du plugin, ils vous aideront sûrement si vous vous posez des questions sur certaines options.

Yoast SEO vs. SEOPress : comparaison

Les « fondamentaux » de l’optimisation SEO sont présents tant sur Yoast SEO que sur SEOPress : ajout de balises title et meta description, conseils d’optimisation du contenu, gestion du robots.txt, du fichier .htaccess et des sitemaps… Les deux plugins proposent également de bonnes options liées aux réseaux sociaux, afin que les contenus soient mis en valeur lorsqu’ils sont partagés.

Cependant, il existe des différences significatives entre les deux extensions SEO pour WordPress qui donnent l’avantage à SEOPress :

  • Le nombre de mots-clés cibles – SEOPress en version gratuite vous permet de cibler plusieurs mots-clés quand vous optimisez un contenu, ce que Yoast SEO ne propose qu’en version payante.
  • La recherche de mots-clés – SEOPress vous guide, en s’appuyant sur Google Suggest pour identifier des mots-clés pertinents (en version SEOPress Pro), ce que Yoast ne propose pas.
  • Le plan de site HTML – Il est proposé par SEOPress, pas par Yoast.
  • La prise en charge de services tiers – SEOPress s’intègre parfaitement à l’écosystème Google (Google Analytics, Google Ads, Google Tag Manager, Google Optimize, etc), vous permettant d’intégrer facilement ces outils à votre site. Les options de suivi de Google Analytics sont aussi très pratiques pour les utilisateurs qui veulent éviter de multiplier les plugins, ainsi que le fait d’analyser la vitesse de chargement des pages à l’aide de PageSpeed Insights.
  • La gestion des données structurées – SEOPress Pro propose une foule d’options pour intégrer les données structurées à vos contenus, ce que Yoast n’offre pas à l’heure où j’écris cet article.
  • L’empreinte dans le code – SEOPress n’affiche aucun commentaire dans votre code pour « faire sa promotion ». Yoast le fait, comme je le mentionnais en début d’article.
  • Le RGPD – SEOPress intègre par défaut, et même en version gratuite, des options pour être en accord avec le RGPD.

En revanche, Yoast permet en version gratuite d’éditer les fichiers robots.txt et .htaccess (ce qui est disponible seulement sur SEOPress Pro). Idem pour l’insertion d’un fil d’Ariane, qui est une option de SEOPress Pro là où c’est inclus dans la version gratuite de Yoast.

Les tarifs fonctionnent aussi de manière différente pour les plugins en version payante :

  • Dans le cas de Yoast SEO Premium, le prix est par site, pour 1 an de mises à jour. Vous pouvez consulter le tarif à jour sur cette page.
  • Dans le cas de SEOPress Pro, le prix correspond à un nombre de sites illimité (tarif à jour sur cette page). A l’heure où j’écris, le prix de SEOPress Pro est 56% plus bas que celui de Yoast.

Par ailleurs, Yoast a tendance à proposer une foule d’options (très bien, au demeurant) mais qui impliquent d’acheter des plugins payants en plus (par exemple pour le SEO vidéo, le SEO local, l’intégration avec WooCommerce ou pour la gestion de Google Actualités). Avec SEOPress, tout est directement inclus dans la version Pro.

Les deux plugins sont mis à jour régulièrement, tant en version gratuite qu’en version payante (voir ici les mises à jour de SEOPress et ici celles de Yoast en version gratuite et en version Premium) et proposent un support technique réactif.

Les deux extensions offrent beaucoup de ressources en ligne : celles de SEOPress sont plus orientées vers la bonne utilisation du plugin, avec de nombreux guides et conseils, tandis que Yoast SEO se positionne actuellement sur une approche un peu plus large, en prodiguant aussi des conseils SEO et réflexions sur le SEO.

En résumé, j’ai du mal à trouver des points négatifs à SEOPress et sa capacité à remplacer à lui seul, en version Pro, une multitude de plugins sans pour autant alourdir le site, lui donne un avantage très net. Comme beaucoup de gens, j’ai installé Yoast parce que c’était l’un des plugins les plus connus (et il faut le dire, je n’ai jamais eu de problème avec !)… jusqu’au jour où j’ai eu la curiosité d’aller voir ailleurs. L’occasion de découvrir qu’il y a des alternatives à Yoast tout à fait dignes d’intérêt.

J’ai adopté SEOPress sur une partie de mes sites (No Tuxedo n’en fait pas partie pour le moment) afin d’avoir le temps de prendre davantage de recul dessus et de suivre en parallèle l’évolution de plusieurs plugins différents !

Utilisez-vous un plugin SEO ? Lequel avez-vous choisi et en êtes-vous satisfait ?

Transparence – Si vous achetez SEOPress Pro en passant par cet article, je toucherai une commission sur votre achat. De votre côté, vous ne paierez pas plus cher.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

9 commentaires sur “SEOPress, un plugin SEO pour WordPress et une alternative à Yoast SEO

  • Isabelle

    Bonjour Marlène, jusqu’à présent j’utilisais le plugin Yoast premium sur un petit site mais je suis en train de tester Rank Math. Je suis mitigée car il y a quand même quelques bugs et le forum utilisateurs à l’air débordé… Du coup je suis tentée de tester Seo press et de passer à la version payante s’il est vraiment bien, mais j’ai lu des avis comme quoi certains auraient perdus des positions après son installation… Je vois que vous êtes repassée à Yoast, puis-je savoir pour quelle(s) raison(s) ?

    Répondre à Isabelle
    • Marlène

      Bonjour Isabelle, je ne suis pas repassée à Yoast, j’utilise SEOPress sur un autre de mes sites. Pour ma part je n’ai perdu aucune position et je pense qu’un plugin SEO lui-même ne fait pas perdre de positions à proprement parler… hormis si on ne transfère pas correctement les données ou si certains réglages « sautent ». D’où le fait d’être prudent et attentif quand on opère ce type de changement, en vérifiant bien que tout a été transféré à l’identique :)

      Répondre à Marlène
    • Isabelle

      Bonjour Marlène, ok merci pour ces précisions :) Je l’ai installé mais je ne suis pas fan, il me conseille une balise h1 différente du titre seulement mon thème ne le permet pas… Est-ce important selon vous ?

      Répondre à Isabelle
    • Marlène

      Bonjour Isabelle, je ne comprends pas le « seulement si mon thème ne le permet pas ». Le h1 n’est pas défini par SEOPress, si le thème est bien codé le h1 correspond au titre principal de l’article et SEOPress permet de définir le title de son choix.

      Répondre à Marlène
    • Isabelle

      Je me suis mal exprimée :) Je parlais en fait d’une balise h1 et title différentes. Seo press en fait la remarque dans ses conseils d’optimisation, c’est pourquoi je voulais votre avis là dessus :) Du coup quand ce n’est pas modifié, le score global reste orange.

      Répondre à Isabelle
    • Marlène

      C’est un choix stratégique assez personnel : écrire des choses différentes permet de varier la sémantique quand il y a des synonymes sur un sujet (ex : si on utilise le mot « crédit auto » dans le title, on peut mettre « prêt auto » dans le h1), ça peut permettre aussi de faire un h1 plus long et plus créatif que le title… mais utiliser le même texte pour les 2, s’il n’est pas trop long, fonctionne souvent très bien.

      Répondre à Marlène
    • Isabelle

      Merci vraiment, votre réflexion est vraiment intéressante. Je vais faire le test du coup puisque Yoast permet de le faire, je viens de le découvrir :)

      Répondre à Isabelle
  • Perrine

    Bonjour Marlène, merci pour cet article très complet. Je suis maintenant intéressée par SEOpress notamment parce qu’il me permettrait de supprimer quelques extensions, et faire un peu de ménage. Si tu utilises cette extension, as-tu donc supprimer celle des redirections par exemple ?

    Répondre à Perrine
    • Marlène

      Hello Perrine, sur le site en question je n’utilise pas d’extension pour les redirections car j’en ai peu, je gère directement en .htaccess. Mais oui, avec la version Pro du plugin, on peut gérer des redirections 301 directement.

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.