Comment un blog populaire arrive-t-il à retenir l’attention des lecteurs ?


Régulièrement, sur le blog, je passe en revue les liens brisés… et je fais le constat que certains blogs ont disparu sans laisser d’adresse. Du jour au lendemain, ils ont fermé dans l’indifférence, souvent faute d’avoir pu réunir une communauté motivante pour le blogueur. Alors on peut se poser cette question : comment un blog populaire arrive-t-il à capter l’attention des lecteurs pour les fidéliser ?

Qu’est-ce qui va faire la différence entre ce blog qui ferme sans aucune réaction des internautes… et ce blog autour duquel il y a des échanges, du partage, de la motivation pour le blogueur ? 7 pistes à méditer dans cet article !

1. N’écrivez pas pour devenir populaire

Etre populaire ne se décrète pas. Vous n’aurez pas un blog influent sous prétexte que vous avez décidé d’être influent.

Rendre son blog populaire est plus souvent une conséquence qu’une étape.

Votre blog va devenir populaire…

  • Parce que vous avez beaucoup travaillé.
  • Parce que vous avez su créer des relations avec des gens qui vous tirent vers le haut.
  • Parce que vous écrivez pour aider les autres et pas (seulement) pour servir vos propres intérêts.
  • Parce que vous progressez tout le temps.
  • Parce que vous avez une vision.
  • Parce que vous savez faire le tri entre ce qui est important et ce qui ne l’est pas.

Il y a plein de façons de rendre son blog populaire mais la plupart du temps, on le devient à son insu !

2. Progressez en permanence

Il y a une tendance que je retrouve chez tous les blogueurs à succès : ils progressent sans arrêt.

Parfois, le progrès concerne des choses très concrètes : par exemple, les photos du blog sont de meilleure qualité ; les articles deviennent plus pointus au fil du temps ; le design devient plus ergonomique… Parfois, le progrès porte sur des choses beaucoup plus impalpables : la confiance en soi par exemple, la capacité à entreprendre, la créativité et même le sens des affaires !

Vous pouvez faire un petit exercice très simple : regardez les articles que vous écriviez il y a quelques années… et demandez-vous si vous les écririez différemment aujourd’hui. Pour ma part, il y a quelques articles que j’ai trouvés tellement creux a posteriori que je les ai entièrement refaits !

Devenir populaire, c’est garder une capacité à apprendre en permanence, de ses succès comme de ses erreurs, pour aller de l’avant.

3. Entourez-vous des bonnes personnes

Si vous avez lancé votre blog il y a peu de temps ou qu’il a du mal à décoller, vous avez peut-être impression que seules des personnes comme vous traversent ce genre de passage à vide et de phase de démotivation totale. Figurez-vous que ce n’est pas du tout le cas !

Je considère que j’ai construit en quelques années 3 blogs pas trop décevants. Je reçois beaucoup de trafic, il y a beaucoup d’échanges, j’ai eu quelques propositions professionnelles… et ça paie même mes vacances depuis 2017 ! C’est déjà beaucoup pour un blog que je gère sur mon temps libre :)

Et pourtant, je traverse encore des périodes de frustration, il y a souvent des moments où je procrastine, des projets que je rumine pendant des mois pour ne jamais les lancer…

Ce qui va faire la différence entre la personne qui va abandonner par dépit et celle qui va tenir le coup, c’est souvent le fait d’être entouré, et de l’être par les bonnes personnes.

Que vous entriez en contact avec d’autres blogueurs, que vous rejoigniez des groupes sur Facebook, que vous vous appuyiez sur vos amis ou sur un coach, peu importe. Ce qui compte, c’est d’avoir près de soi des gens qui vont pousser vers l’avant, vous encourager dans ce que vous faites de bien… au lieu de vous décourager (« pfff, ça te prend trop de temps », « pfff, tu t’exposes trop », « pfff, ça ne te rapporte rien »).

Blogging
Rendre son blog populaire, ça ne se décide pas !

4. Ecrivez régulièrement

Je ne fais pas partie des gens qui vont vous dire de vous imposer un rythme démentiel et une fréquence de publication élevée… En revanche, je vous incite vraiment à écrire souvent, même si vous ne publiez pas tout ou que ça vous permet de créer quelques articles d’avance.

Je me rends compte que j’écris presque tous les jours… et quand j’arrête de le faire, je constate immédiatement un effet : j’ai beaucoup plus de mal à m’y remettre, les idées viennent moins naturellement, j’ai un regard (trop) sévère sur mes articles… Si vous lisez des témoignages de grands auteurs, vous verrez souvent qu’ils ont une vraie discipline d’écriture !

Alors écrivez : des brouillons, de vrais articles, des articles d’avance, des réflexions, des notes sur un carnet…

5. Ne jouez pas à être quelqu’un d’autre

Un blog a une dimension personnelle, c’est votre voix, votre sensibilité, votre histoire… même quand vous traitez de sujets extrêmement sérieux et même si vous êtes une entreprise.

Selon moi, on ne peut pas rendre son blog populaire avec une personnalité totalement fausse… ou en trahissant ses véritables valeurs.

Quand j’ai essayé de lancer un blog mode en 2012, j’ai vite ressenti une sorte de malaise : je n’aimais pas trop l’idée de me mettre en scène, de mettre en avant ma manière de consommer, d’afficher ma façon de m’habiller en considérant qu’elle pouvait être (au mieux) inspirante ou (au pire) ouvrir la voie à la critique… alors que dans la vraie vie, je préfère apparaître au générique que jouer dans le film ;) Que je me moque du regard que les gens portent sur mes vêtements ; et que je me moque aussi de la façon dont les gens s’habillent, en leur souhaitant juste d’être heureux avec eux-mêmes.

Si votre blog vous inspire parfois ce même sentiment de malaise, l’impression de ne pas avoir tout à fait trouvé votre créneau, prenez le temps d’y réfléchir, quitte à prendre des décisions radicales (changement total de direction, etc). Impossible de devenir populaire avec un projet qui est aux antipodes de vous-même !

6. Devenir populaire… peut aussi impliquer de déléguer

Après quelques années de blogging, on constate parfois qu’il y a des choses que l’on n’aime pas faire, des choses que l’on ne sait pas faire ou encore des choses qui nous demandent beaucoup (trop) de temps par rapport aux résultats obtenus.

C’est parfois à ce moment-là qu’il faut apprendre à déléguer. C’est une pratique très fréquente chez les blogueurs américains, qui prennent des assistants virtuels pour gérer leurs mails ou leur faire gagner du temps. C’est un peu moins répandu en France. Et pourtant, ça peut apporter beaucoup de bénéfices.

Pour prendre un exemple très concret, je ne suis pas douée en graphisme. Pourtant, je manie Photoshop depuis les années 90, je sais faire de la retouche photo plutôt avancée… mais quand il s’agit de créer des visuels de A à Z, il me faut déployer une énergie folle pour produire un résultat à peu près acceptable.

Alors quand j’ai eu besoin de créer un document en lien avec mon blog, j’ai pris une décision simple : pas question pour moi de perdre des semaines sur la création d’un PowerPoint digne de ce nom pour présenter mon projet ! Il y a des gens qui le font bien mieux que moi… et pour un prix très raisonnable, je peux acquérir un template PowerPoint et me concentrer sur d’autres choses.

Gardez en tête que vous pouvez déléguer pour mettre votre énergie au service des choses qui comptent vraiment. Faites appel à un graphiste pour qu’il crée votre logo, sollicitez quelqu’un pour vous aider à gérer vos réseaux sociaux ou pour traiter le volume incontrôlable d’e-mails que vous recevez au quotidien.

Bien sûr, si vous avez un blog amateur qui ne génère aucun revenu, ce n’est pas forcément très pertinent d’investir de l’argent. Mais si votre blog vous rapporte des clients ou de l’argent, de petits investissements peuvent vous aider à le faire grandir bien au-delà de ce que vous pouviez envisager.

7. Rendre son blog populaire, c’est aussi être présent

Un jour, j’ai eu une conversation avec un attaché de presse dans le cadre de mon travail. L’une de ses clientes célèbres avait manifesté son mécontentement de ne pas avoir décroché un article dans un magazine prestigieux qu’elle affectionnait particulièrement. L’attaché de presse m’avait alors fait cette remarque : « Le problème, c’est qu’elle ne veut communiquer que quand elle sort un projet… Elle refuse toutes les interviews le reste du temps donc forcément, les journalistes ne veulent pas être à sa disposition ».

Même chez les célébrités, rares sont ceux qui peuvent se permettre de disparaître de la circulation et de revenir en suscitant le même engouement qu’avant leur « break » ! La popularité se construit aussi par une présence régulière. On vous voit donc on vous retient… et comme on vous retient, on revient vous voir…

C’est un cercle vertueux qui s’applique aussi aux blogs. Si vous disparaissez dans la nature pendant plusieurs mois, il est probable que votre popularité ne sera pas la même que celle d’un blogueur présent chaque semaine.

Mais surtout, pour devenir populaire, retenez cette leçon : ne cherchez pas à avoir un blog populaire ;) Et pour vous donner du grain à moudre, une autre question : pourquoi vouloir devenir populaire ? Qu’attend-on de la popularité et que peut-on en faire ? A méditer !

Selon vous, comment finit-on par devenir populaire dans le blogging ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

38 commentaires sur “Comment un blog populaire arrive-t-il à retenir l’attention des lecteurs ?

  • Isabelle

    L’article et le blog qui tombent à pic ! Web journaliste et Blogueuse en série depuis des années (plus de 10 ans), j’ai pu constater l’évolution et l’usine à gaz qu’est devenu le blogging. Quand avant il suffisait de poster régulièrement du contenu de qualité, aujourd’hui, il faut obéir à tout une batterie de règles et de stratégies pour être bien référencée et caresser Google dans le sens du SEO.
    L’infobésité, les nouveaux usages, les algorithmes, le nombre croissant de blogs… tout ça fait que je vais m’immerger dans ton blog pour réviser mes fondamentaux de blogueuse qui, après avoir créé 3 blogs sur des thématiques différentes (d’où mon nom de serial blogueuse) qui marchaient bien, les a réunis en un seul il y a un an. Et là, pensant mutualiser tous mes contenus, gagner du temps et de l’énergie, je pense avoir fait une erreur de stratégie.
    En tout cas merci pour tes articles dont les titres m’indiquent que j’ai de la lecture devant moi ;-)

    Répondre à Isabelle
    • Marlène

      Hello, je ne sais pas si le fait de rassembler 3 blogs est une erreur de stratégie, je pense que ça dépend des situations :)

      Pour ma part, j’avais un blog que j’ai divisé en 3 et ça fonctionne beaucoup mieux comme ça car ce sont des sujets très différents et des cibles très différentes… mais dans certains cas, au contraire, le fait de mutualiser les articles peut permettre d’avoir un site plus « fort ».

      C’est un débat récurrent : bloguer sur un seul sujet ou sur plusieurs sujets ? :)

      Répondre à Marlène
  • Dominique

    Merci beaucoup

    Répondre à Dominique
  • florence

    Merci pour votre réponse. En effet je n’étais pas assez claire. Oui je me questionne sur la possibilité de monétiser mon blog. Donc vous m’avez répondu: il faut faire une étude de marché. Sauf que malheureusement cela n’est pas dans mes cordes…

    Répondre à florence
  • florence

    bonjour,
    Quel est le critère pour dire si un blog est populaire ? J’imagine qu’il s’agit du nombre de visiteurs, donc à partir de combien on peut dire qu’un site est populaire?
    J’ai un petit blog que j’avais fait sans prétention sur mes activités en classe (je suis prof des écoles) et je suis surprise de voir qu’il y a entre 600 et 2000 visiteurs par mois. Du coup je m’interroge pour savoir si je ne pourrais pas l’optimiser, si ça vaut le coup. Je suis sur la plateforme gratuite canalblog donc il faudrait que je migre. Bref je ne sais pas trop quoi et comment faire… sachant que le public enseignant n’est pas des plus dépensier pour monétiser un blog. Néanmoins le manque de formation et les nombreuses difficultés dans le métier poussent ce public à chercher des aides sur le net.

    Répondre à florence
    • Marlène

      Bonjour Florence, je ne pense pas qu’il existe de critère absolu pour dire qu’un site est populaire ou pas car selon le secteur, le seuil n’est pas forcément au même niveau. Je dirais qu’on est populaire dès lors que notre nom circule comme « référence » sur un sujet donné.

      Mais dans votre message, j’ai l’impression que plusieurs choses se mélangent : la monétisation est un sujet à part entière, on peut s’investir dans un site sans chercher à le monétiser. Vous vous demandez si « ça vaut le coup » mais par rapport à quel objectif ? Rendre service aux gens, développer votre e-réputation, gagner de l’argent ? Si le but est de monétiser le blog, il faudrait faire une étude de marché justement pour voir s’il y a un public prêt à acheter… et quel produit/service vous pouvez leur vendre !

      Répondre à Marlène
  • Marie

    Merci pour ce très bon article encore. Je trouve ça très vrai quand tu dis que le risque est d’avoir qu’une seule source de motivation… Du coup, je vais faire une liste de mes motivations :)

    Répondre à Marie
    • Marlène

      On passe tous par des phases où on est moins motivé… et il faut au maximum essayer de comprendre son propre fonctionnement pour savoir comment « sortir » de cette période : en faisant un break, en discutant avec d’autres personnes, en lisant d’autres blogs, etc. Chacun a ses astuces !

      Répondre à Marlène
  • Kasia

    Bonjour
    Ton article tombe à pic. Deux articles (certes sur un mois), une visite, et une remise en question de l’utilité d’un blog de la part de mon entourage. De quoi me décourager. Surtout que j’ai encore pas mal de difficultés à maîtriser wordpress.com (version gratuite). Cependant le blog me permet d’avoir une meilleure confiance en moi. Je peux écrire des articles plus ou moins longs (entre une à trois pages), j’ai récemment compris comment mettre le menu (enfin! même si je n’arrive toujours pas à intégrer les articles dedans) et hier j’ai réussi à mettre des images dans un article! (qui devrait paraître en décembre).
    Concrètement, je pense qu’il faut se donner des objectifs de publications, de régularité avant de viser la popularité au risque d’abandonner rapidement.

    Répondre à Kasia
    • Marlène

      C’est normal en un mois qu’il ne se passe pas grand-chose… et la vitesse d’évolution dépend en partie du volume de contenu publié donc quand on publie peu, on évolue aussi moins vite en règle générale que les gens qui ont un rythme plus intense (à condition que l’on propose de la qualité, évidemment, ce n’est pas juste une histoire de volume !). Difficile de faire un premier bilan avant au moins 6 mois !

      Répondre à Marlène
  • Nico

    Encore un très bon article :)
    La popularité ou la recherche de popularité seule est je pense dangereuse. Il est évidemment que tout blogueur cherche à être lu. La traversée du désert est extrêmement difficile à gérer, et elle est naturelle. C’est là d’ailleurs ou on voit ceux dont la notion de popularité est secondaire. Ceux là arrivent à continuer à « parler » seuls devant le mur des statistiques « déprimantes ». Ceux dont le moteur est uniquement la popularité s’essoufflent rapidement. Le fait est que l’on a très facilement accès aux statistiques de base. D’ailleurs plusieurs de tes articles permettant de voir la « concurrence » ou la vie de blogs similaires permet quelque part de se dire qu’il faut du temps pour construire sa communauté. La popularité viendra d’elle-même par la qualité du contenu et le « bouche à oreille » social qui en découlera.

    Répondre à Nico
    • Marlène

      En y réfléchissant, je trouve que le risque est d’avoir une seule source de motivation. Par exemple, si on n’est motivé QUE par la passion, on peut vite souffrir terriblement quand on reçoit une critique négative. Si on n’est motivé QUE par l’argent ou la popularité, on va vite baisser les bras en s’apercevant que les euros et la gloire ne commencent pas à affluer dès la première semaine. Et ainsi de suite…

      Répondre à Marlène
    • Nico

      Ha ha tu es gentille pour la première semaine :) C’est plutôt la première année. Effectivement avoir plusieurs sources motivation est sans doute raisonnable. A un moment tu parles de vision et c’est sans doute le moteur le plus inconscient et enfoui. Celui qui permet de faire progresser son blog sur du très long terme. Je viens à peine de mettre en place quelque chose qui me trotte dans la tête sans doute depuis le début. Mais pour que ça ait du sens, il fallait patienter pour avoir le trafic et la crédibilité « minimum ». Je pense aussi qu’un blog est fait d’expérimentation, de changement de cap, de périodes de creux, de consolidation ;) De temps en temps je vais sur Semrush pour étudier des blogs ou sites qui évoluent sur le même créneau. Ca me permet de beaucoup relativiser sur le temps qu’il faut pour passer certains paliers.

      Répondre à Nico
  • JisséBro

    Bonjour,

    Encore un excellent article. Merci.
    J’adore le dessin à l’encre de Chine qui figure sur le carnet de croquis de l’illustration… Bon normal je blogue sur le dessin (et je suis un ancien archi) donc évidemment ce dessin fait « tilt »…
    Qu’est ce qu’un blog populaire ? Au bout de combien d’années et surtout de combien de visiteurs par mois définit-on qu’un blog est populaire ? Mon blog est encore petit (25000 visiteurs pour 16 mois d’existence) soit 1562 visites par mois ce qui est très peu, mais – mois après mois – les chiffres des visites augmentent… C’est encore très peu mais je sais que « Paris ne c’est pas construit en un jour »…
    Une qualité qu’il faut avoir c’est la persévérance car il faut continuer d’avancer contre vents et marées sans se décourager. Bien sûr il y a des doutes, bien sûr il peut y avoir du découragement de voir que des collègues avec une autre thématique avancent plus vite car leur sujet est à la mode et porteur… mais je pense que la différence se fait sur le long terme, à cinq ans, à dix ans… Cela signifie qu’il faut avoir une vision à court terme (qu’est ce que j’écris demain ou après demain), à moyen terme (quelle nouvelle rubrique dans trois ou six mois) et à long terme (que ferais-je dans trois ans pour générer de nouveaux abonnés) mais aussi comment aborder la monétisation en conservant une partie gratuite pour les lecteurs qui ne veulent pas mettre la main au porte monnaie (car ils sont habitués à la gratuité) et trouver le bon produit et le juste prix pour ceux qui veulent aller plus loin.
    Bref il faut aussi une certaine polyvalence car un blog c’est du texte mais pas seulement. Il faut savoir être présent sur les réseaux sociaux, faire du marketing, faire des vidéos sur youtube, soigner sa mise en page, penser à se démarquer des collègues qui bloguent sur le même sujet tout en étant vrai et naturel. Et puis enfin il faut « croire en sa bonne étoile » car il y a probablement un facteur chance qui intervient parfois. Pas toujours simple mais toujours passionnant en tous cas.
    Bonne route à tous les « petits et grands » blogueurs.
    Amicalement
    Jissé

    Répondre à JisséBro
    • Marlène

      Merci d’avoir pris le temps de partager cet avis très enrichissant :) C’est amusant mais je n’ai pas la vision « à si long terme » que tu évoques. J’ai l’impression que le web est par essence si fluctuant, si riche en opportunités, qu’il est impossible de savoir vraiment où l’on va atterrir dans 5 ans. Je me focalise pour ma part sur des « valeurs », ce que j’ai envie de préserver sur mes blogs, plus que sur des objectifs très « concrets ». Même avec mes clients pro, on a tendance à avoir une feuille de route sur l’année à venir…

      C’est intéressant car ça exige de toujours se mettre au défi de faire mieux… et c’est parfois fatigant car ça implique de ne pas (trop) se reposer sur ses lauriers !

      Répondre à Marlène
  • Jolies lueurs

    Coucou !

    Je lis souvent tes articles qui m’aident à y voir plus clair dans l’univers du blogging, dans lequel je débarque à peine. Cet article me fait particulièrement écho, c’est une question légitime qui interroge le besoin d’écrire, de partager, et celui d’être lu en retour. Car on bloggue pour soi, mais pas que. Et quand on débute, j’avoue qu’on se pose beaucoup de question sur le sens de notre démarche. Il y a tellement de blogs qui m’inspirent depuis des années, du coup arriver dans la blogosphère c’est un peu intimidant :)
    Mais avec du travail, les retours et les échanges sont déjà positifs !
    Merci de ces conseils :)

    Répondre à Jolies
    • Marlène

      Merci pour ton commentaire ! Au fond de moi, je pense aussi que « le travail paie toujours ». Pas forcément à la hauteur de ce qu’on espère mais il paie, ne serait-ce parce qu’on progresse, qu’on apprend des choses !

      Répondre à Marlène
  • Charlie

    Je ne sais pas si c’est justifié mais je trouve cet article un peu plus différent des autres (néanmoins ta prose reste toujours aussi sobre et raffinée).
    Pour répondre à ta question, j’aurai tendance à dire qu’il n’y a pas de formules « magiques ». Je lis passion, persévérance, authenticité etc mais j’ai l’impression qu’on oublie ces personnes qui réunissent toutes ces qualités et qui n’arrivent pas à devenir « populaire » (je reprends ce terme pour me faire comprendre). Devrait-on y voir un caprice du destin? ou d’autres forces sournoises?
    Je dirai que souvent peu importe la passion et l’authenticité il y a des choses qui ne sont pas faites pour nous (exemple : le blog mode et toi) et ça on a tendance à l’oublier ou à ne pas le remarquer.
    Donc oui pour avoir un blog « populaire » il ne faut chercher à en avoir un à tous les prix mais il faut savoir aussi observer.
    Merci pour cet article Marlène :)

    Répondre à Charlie
    • Marlène

      Hello Charlie, je ne sais pas ce que tu entends par « cet article est un peu plus différent » mais à ta formulation, j’ai l’impression que c’est une critique et je ne vois pas bien à quoi tu fais référence.

      Sur le fond de ton propos, je pense qu’il y a une alchimie qui peut prendre (ou pas) et qu’on ne maîtrise jamais totalement. Il y a des personnalités qui plaisent largement… un peu comme dans la vie « réelle », où tu peux croiser des gens qui sont très appréciés dans leur travail alors qu’ils sont moins performants que d’autres.

      Cependant, je crois qu’une bonne part de cette alchimie réside dans l’adéquation entre sa personnalité et le sujet qu’on choisit. Ce n’est pas un exercice facile mais on peut tous chercher à identifier nos points forts et prendre appui dessus. Par exemple, j’aime bien expliquer des choses aux autres. Si je tenais un blog « humeurs », ça pourrait vite être insupportable et me faire passer pour une donneuse de leçons. A l’inverse, sur un blog qui a justement pour but d’expliquer des choses aux autres, cet aspect de moi-même me sert plus qu’il ne me dessert.

      Répondre à Marlène
    • Charlie

      Une critique plutôt positive alors parce que j’ai beaucoup aimé ton article.
      Mais je me relis et c’est vrai que je ne suis pas très claire.
      Bref ! Ce que j’essayais de dire c’est que je trouvais cet article un chouya plus intime (un peu de l’ordre de la série d’articles que tu as écrit sur ton ancienne profession) même si tu parles d’un sujet de blogging (comme d’habitude).
      J’espère avoir été un peu plus claire cette fois-ci ^^
      Finalement, on se rejoint un peu sur le fait qu’il y ait d’autres « forces » qui rentrent en scène et on ne les maîtrise pas toutes parfois.
      Je comprends aussi ton propos quand tu dis qu' »une part de cette alichimie réside dans l’adéquation de sa personnalité et du sujet qu’on choisit ».
      Encore un autre conseil pour avoir un blog « populaire » ^^

      Répondre à Charlie
    • Marlène

      Ce n’est pas simple, à vrai dire, de suivre ce conseil. On peut savoir qu’on n’est pas « fait » pour quelque chose et avoir malgré tout envie d’aller dans cette direction :)

      Répondre à Marlène
  • Daphné @ Be Frenchie

    J’ai l’impression, chaque jour, de poser de nouvelles briques à ma maison en écrivant des articles pour mon blog.

    Mais le souci, c’est que si chaque brique doit consolider l’édifice, elle doit aussi être unique, affirmer sa personnalité sans répéter le même schéma.

    Parce que je crois que c’est la bonne clé ; arriver à se surprendre soi-même pour ne pas s’enfermer dans les habitudes qu’on se crée.

    Répondre à Daphné
    • Marlène

      Tu as sûrement raison, je pense aussi qu’il faut trouver des leviers pour renouveler sa motivation de temps en temps. Explorer un autre support (je lisais le témoignage d’une blogueuse sur Facebook, qui a lancé un webzine pour se diversifier un peu car elle blogue depuis longtemps), s’ouvrir à un autre thème, se lancer de nouveaux défis…

      Répondre à Marlène
  • Aurore

    Pour être un blog populaire, c’est sûr il faut être persévérant, ne pas lâcher le premier mois parce que personne ne vient, ou même les 6 premiers mois ! ^^ Chercher à s’améliorer tout le temps. Ecrire régulièrement et puis partager avec ses lecteurs, leur répondre. Je vois tout ces ingrédients chez les blogs qui fonctionnent et ensuite bien sûr parfois il y a un petit facteur chance. Mais j’ai quand même tendance à penser qu’avec beaucoup de travail et de passion tout le monde peut y arriver !

    Répondre à Aurore
    • Marlène

      C’est si difficile de ne pas lâcher pendant cette période des débuts ! Quand je pense que j’ai moi-même failli abandonner en septembre 2014, 2 mois après le lancement de mon blog. Si on m’avait dit à quel point j’aurais des lecteurs 3 ans plus tard :) Je crois que c’est humain de se décourager quand on donne beaucoup de soi et que le retour n’est pas à la hauteur !

      Répondre à Marlène
  • Azylis

    Un article plein de bon sens !

    Quand j’ai un coup de mou et que je me dis que ce blog ne décollera jamais, je me rappelle pourquoi je blogue à la base. Je me remets en tête que je fais de mon mieux, qu’à la base j’écris par besoin et pas pour devenir célèbre.

    Répondre à Azylis
    • Marlène

      C’est très important de prendre le temps de « revenir aux fondamentaux » de temps en temps. Parfois, il suffit de quelques jours de break pour se ressourcer et remettre à plat ses motivations !

      Répondre à Marlène
  • iNico

    Ce qui est sûr, c’est qu’un blog demande du temps et surtout de la passion, beaucoup de passion !Il faut être passionné, c’est une de mes motivations . Je pense que pour avoir un blog populaire, il faut en premier lieu une personne présente, assez perfectionniste, qui veut apprendre et surtout passionnée ! Pour moi un blog fait en vitesse ça se voit et ce n’est pas souvent réussi. Bref, être blogueur c’est du partage ! Sinon très bon article comme toujours :) . Bonne fin de week-end :) .

    Répondre à iNico
    • Marlène

      Je n’ai d’ailleurs pas un seul blog populaire en tête dont le propriétaire fasse ça « par-dessus la jambe ». Les blogueurs au top sont pour la plupart des bosseurs acharnés et dans un sens, tant mieux, ça veut dire que le « succès » est aussi la récompense d’un travail. Ce qui est triste, c’est quand quelqu’un se donne à fond et que ça ne marche pas…

      Répondre à Marlène
  • chris669

    Notuxedo, c’est un univers qui fait du bien. Il est bon pour la confiance en soi, pour ses notes d’optimismes et pour la force qu’il donne.
    On débute, on hésite et finalement on se lance. Tout cela en gardant l’énergie de Notuxedo.

    On est très bien conseillé dans les commentaires et l’entraide fonctionne. C’est comme une famille à taille humaine.

    Voilà pourquoi Notuxedo est populaire. C’est un blog qui ne va pas tomber dans l’oubli.

    Répondre à chris669
    • Marlène

      Je n’en demande pas tant ;) Tant qu’il permet d’aider quelques personnes et que j’y trouve du plaisir (dimension tout aussi importante !), ça me va.

      Répondre à Marlène
  • tania

    j adore cet article Marlène
    être quelqu un qu on n’ est pas j imagine que sur la durée ce n est pas jouable
    un blog populaire est un blog accessible, un blog dans lequel j m sens bien et revient avec plaisir
    ça sent que le blog a su rester simple en tout cas l auteur
    j aime bien la remarque de l attachée de presse j n avais pas vu ça sous set angle
    à moins qu on s apelle Gérard Depardieu ou Catherine Deneuve c difficile

    Répondre à tania
    • Marlène

      C’est vrai que le côté « accessible » est important. J’ai du mal avec les blogs où la personne ne répond jamais, même quand on lui pose une question. Qu’on ne puisse pas répondre à tout le monde, je le conçois… mais qu’on ne prenne jamais le temps de dire un petit mot à ses lecteurs, j’ai un peu plus de mal :)

      Répondre à Marlène
  • chris669

    On finit par devenir populaire parce que l’on fait les choses avec passion et que l’on transmet des émotions.

    On finit par devenir populaire lorsque l’on est unique, sincère, profond (authentique).
    Lorsque l’on est dans le partage, l’échange, l’entraide. Lorsque l’humain est coeur de l’aventure (blogging).
    Lorsque l’on oublie les chiffres (Statistiques et financier).
    Lorsque l’on ne vend pas son âme.

    Il faut rester soi-même ou devenir meilleur. Être bienveillant et attentif à l’autre.

    Répondre à chris669
    • Marlène

      Merci de ton avis, Chris. Je le partage assez largement… même si j’aurais moins tendance à diaboliser les chiffres que toi ;) Les chiffres ne sont pas quelque chose de mauvais à mon sens et il ne faut pas toujours opposer le fait de consulter ses statistiques/gagner de l’argent avec le fait d’être sincère et passionné. Il y a des entreprises qui tiennent un blog et qui aiment le faire, parce que ça correspond à leur cœur de métier… et qui, en même temps, ont besoin d’analyser leurs chiffres.

      Répondre à Marlène
    • Lauraly

      J’ai beaucoup aimé votre article. Bon boulot! et bon courage à vous

      Répondre à Lauraly
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.