Rédaction web : conseils pour grands débutants en référencement naturel


On veut généralement être lu quand on tient un blog à titre amateur ou professionnel. Par plaisir ou pour des raisons économiques, on souhaite gagner du trafic et tôt ou tard, on se pose la question du référencement. « Comment faire en sorte que les gens me trouvent via les moteurs de recherche ? Comment être bien référencé ? »

Le référencement repose sur plusieurs piliers : la façon dont le site est codé, les liens au sein du blog lui-même mais aussi vers et depuis des sites externes, la stratégie choisie (dans quel objectif veut-on gagner du trafic ? Qui sont les concurrents et comment se distingue-t-on d’eux ?)… et le contenu du site.

Maîtriser la rédaction web est donc un élément important pour que le contenu de votre blog séduise à la fois des visiteurs bien humains… et les moteurs de recherche. Ces deux « publics » ne sont pas incompatibles et je vous propose quelques conseils de base pour bien rédiger pour le web.

Crayon de couleur rouge taillé

Référencement naturel et référencement payant, qu’est-ce que c’est ?

Ces deux méthodes ont un même objectif : vous rendre plus visible sur les moteurs de recherche pour que vous receviez plus de visites. Faire en sorte que votre site soit considéré comme étant la réponse la plus pertinente aux questions que les internautes se posent.

Selon une étude de Synodiance, 90% des clics des internautes se concentrent sur les trois premiers résultats de Google. C’est une loi implacable mais si vous en prenez conscience, vous comprendrez mieux à quel point être bien référencé est une clé de réussite.

Le référencement payant revient à faire de la publicité pour votre site : vous payez pour être en tête des résultats de recherche sur un mot clé donné.

Exemple : quand je fais une recherche avec le mot « référencement », Google me propose d’abord des liens sponsorisés (sur fond jaune) puis des liens classiques (sur fond bleu).

SEO et SEA sur Google

Le référencement payant peut être très utile pour profiter d’un événement pertinent pour votre cible (exemple : une boutique en ligne qui fait de la publicité au moment des soldes). Mais s’il donne un coup de boost appréciable, il ne suffit pas. Faire de la pub n’a d’intérêt que si le site apporte ensuite une valeur ajoutée aux visiteurs qui va leur donner envie de revenir, de faire appel à vos services ou d’acheter vos produits.

Par ailleurs, ça ne modifie pas réellement le positionnement de votre site. Si vous arrêtez votre campagne de pub, votre site gardera son positionnement d’origine.

Le travail de fond se joue au niveau du référencement naturel. Il consiste à…

  • Améliorer la qualité de vos contenus (rédaction web, mise en forme et hiérarchisation de l’information) ;
  • Optimiser le code du site pour faire en sorte qu’il soit bien structuré, rapide, facile à charger sur n’importe quel appareil (smartphone, tablette, ordinateur) et facile à explorer pour le moteur de recherche ;
  • Améliorer le netlinking (faire en sorte que des sites populaires et liés à votre thématique fassent des liens vers votre site).

La rédaction web est donc une base essentielle : un site bien écrit et bien organisé sera plus agréable à lire, donnera plus envie de le citer comme référence (=> plus de liens), une première étape pour avoir un meilleur positionnement dans les moteurs de recherche.

De quoi avez-vous besoin pour bien écrire pour le web ?

Vos dix doigts et un ordinateur (si vous tapez avec un seul index sur le clavier, ça va aussi mais ce sera plus long) ! Plus sérieusement, si vous venez de lancer votre site il suffit d’adopter dès le départ les bonnes pratiques ci-après, elles deviendront vite instinctives. Si vous souhaitez optimiser un site déjà existant, il vous faudra juste du temps pour réécrire et remettre en forme chaque article.

Si vous utilisez un CMS comme WordPress, il existe un excellent plugin pour vous guider : Yoast SEO. Il vous donnera pour chaque article une « note de qualité » et des conseils pour améliorer l’écriture web, à condition de le paramétrer manuellement. Je vous invite à lire mon tutoriel sur le sujet.

Idées reçues sur la rédaction web

On entend beaucoup de choses sur l’écriture web, en vrac : il faut que les articles soient très courts pour être efficaces, il faut privilégier les contenus riches (type vidéo, animation, audio, etc), il faut rester sur des sujets qui parlent au plus grand nombre, etc. Une petite mise au point s’impose.

Longueur des articles

Il est conseillé de faire des articles d’au-moins 300 mots tout simplement parce qu’un moteur de recherche (comme vos lecteurs !) a besoin d’un minimum de « matière » pour travailler. Au-delà, tout dépend de votre cible et de votre sujet. Un dossier sur un sujet juridique n’aura pas la même densité que la présentation d’une tenue sur un blog mode !

Il est important de connaître votre lecteur (a-t-il envie de détails ou d’un article « sur le pouce » à parcourir rapidement) et votre sujet. Ce qui compte, plus que la longueur, c’est la pertinence de votre information.

Le multimédia

Là encore, tout dépend de votre sujet. Si l’on prend le cas de la vidéo, elle peut enrichir votre contenu mais vos lecteurs n’auront pas toujours la patience de la regarder… ou la possibilité (s’ils consultent votre site depuis leur lieu de travail notamment). Il existe de nombreux formats de contenu que vous pouvez choisir pour varier les plaisirs et adopter des perspectives différentes sur un thème.

Parler au plus grand nombre ?

Certains sujets sont plus populaires que d’autres, même à l’échelle de votre propre site. Faut-il pour autant que ça devienne un critère d’écriture ? Non. Mieux vaut un bon blog spécialisé qu’un mauvais blog généraliste par exemple. En quantité, vous aurez moins de visiteurs… mais en qualité, vous aurez des gens réellement intéressés par vos articles (si votre site est monétisé, ce sera plus rentable). On parle de « trafic qualifié » pour désigner le fait que les visiteurs d’un site soient bien ciblés.

Les règles d’or de la rédaction web pour être bien référencé

Voici quelques règles élémentaires à garder en tête quand vous écrivez pour le web :

Réfléchissez à vos mots clés

Votre article doit s’articuler autour d’un champ sémantique : on y distingue un sujet dominant (par exemple, la « rédaction web » dans cet article) et un ensemble de sujets connexes ou de manières alternatives d’exprimer le sujet principal (par exemple, « écriture web », « rédiger pour le web », « contenu », etc).

Pour identifier ce champ sémantique, on peut utiliser des outils comme SEMrush, Yooda Insight ou encore Google Keyword Planner. Gardez à l’esprit qu’un internaute ne tape pas toujours une requête de la même manière. Si votre texte exploite un champ lexical varié autour de votre sujet, vous optimisez vos chances d’atteindre cet internaute.

Le texte doit rester naturel

Pas besoin de répéter le mot clé 10 fois par ligne et de vouloir à tout prix qu’il ait une densité énorme sur la page. Le mot clé central de votre article doit idéalement être présent dans le titre, de préférence au début, et dans le premier paragraphe. Il est aussi pertinent de l’utiliser dans un ou plusieurs sous-titres de l’article ainsi que dans l’URL.

Dans le corps du texte, profitez-en pour le décliner selon ses différentes variantes possibles (singulier, pluriel, synonymes, etc).

Travaillez la mise en forme

Votre article doit être bien structuré : une introduction qui résume le thème de l’article, des paragraphes, des sous-titres si l’article est long. Utilisez aussi le gras pour mettre en relief les éléments importants, la couleur, les énumérations, etc. Ça améliore la lisibilité et donc le temps passé sur la page (« time on page »), qui envoie un signal positif aux moteurs de recherche.

Pour ces titres et sous-titres, utilisez les balises h1 à h6 en veillant à respecter leur hiérarchie (votre gros titre doit être entre deux balises h1, les sous-titres en h2, etc).

Utilisez votre bon sens

Un titre doit donner envie de cliquer. Il doit donc être clair, informatif et assez court. Idem pour la meta description (c’est le petit texte descriptif qui apparaît dans les moteurs de recherche sous un lien). Le vocabulaire doit être adapté à votre public.

Le plagiat doit à tout prix être évité. Il est néfaste non seulement lorsque vous copiez un site existant mais aussi lorsque vous mettez le même contenu sur plusieurs pages de votre site. Erreur fréquente sur les sites e-commerce, qui reproduisent parfois la même description produit en changeant juste 2 ou 3 mots (couleur du produit, format, etc). On parle de « duplicate content » (contenu dupliqué) pour désigner ce problème.

Améliorez le maillage interne de votre site

Au fil du temps, votre site s’enrichit et les informations s’y accumulent. Créer des liens entre deux pages évoquant la même thématique se révèle très pertinent. C’est un moyen de retenir le visiteur sur votre site plus longtemps en lui suggérant des contenus qui pourraient l’intéresser… mais c’est aussi un moyen de faciliter la circulation du moteur de recherche sur le site en lui signalant que certains articles se rapportent au même sujet : vous indiquez alors, symboliquement, que vous avez du poids sur le sujet en question.

Par exemple, dans mon article, je vous suggère des contenus pertinents, qui apportent des précisions supplémentaires sur certains points que j’évoque.

Quand vous créez des liens, veillez à optimiser les ancres, c’est-à-dire le texte sur lequel on clique pour accéder à l’autre page. Par exemple, on évitera d’écrire Suivez-moi sur Instagram : cliquez ici. On dira plutôt Retrouvez No Tuxedo sur Instagram.

Ne négligez pas les images

La rédaction web implique souvent de trouver une image pour illustrer son contenu et le rendre plus agréable à lire. Il existe aussi de bonnes pratiques à suivre en matière de référencement des images, et notamment le fait de rédiger un texte alternatif, qui indiquera ce que représente l’image.

Ce sont les bases qui me semblent importantes en matière de rédaction web… mais il va de soi que le sujet peut être exploré d’une manière bien plus approfondie. Si vous êtes totalement novice, certains points vous semblent peut-être complexes. N’hésitez pas à poser des questions dans les commentaires de l’article !

Vous pouvez aussi découvrir le livre d’Olivier Andrieu pour les débutants en référencement, qui offre une bonne première approche du sujet !

Thèmes : Content marketing 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

11 commentaires sur “Rédaction web : conseils pour grands débutants en référencement naturel

  • La Rédaction du Web

    Bonjour,
    Vos conseils sont très précieux. J’aurais juste une question, comment fait-on pour convaincre les partenaires à publier un article ou un lien vers son site? Cette technique s’avère être efficace, mais n’ayant pas des sites à proposer, j’hésite un peu. Sinon, pouvez-vous suggérer d’autres techniques de référencement qui marche, outre le netlinking?
    Merci
    Cordialement

    Répondre à La
    • Marlène

      A mon sens, le référencement ne se résume pas à « une technique », je pense que c’est une approche globale qui implique d’associer une vraie stratégie de contenu à un site « propre » sur le plan technique + le netlinking (qui peut lui-même se faire de plein de façons)… et in fine, il faut aussi penser à travailler sa notoriété par les canaux marketing classiques.

      En SEO on peut surtout agir sur les mots clés qui ne mentionnent pas une marque/un produit (ce qu’on appelle le « hors marque »)… mais une marque qui n’a aucune notoriété va aussi être moins recherchée sur Google.

      Répondre à Marlène
    • La Rédaction du Web

      Merci Marlène. Bonne continuation

      Répondre à La
  • kaylacos

    Bonsoir, mon projet est lancé et j’ai maintenant un peu plus de temps pour lire tes derniers articles et relire d’autres. Tout d’abord je te remercie pour tes articles, j’ai ouvert ma boutique en ligne accompagné d’un blog pro et tes articles lu sur toute l’année 2015 m’ont beaucoup aidé et aussi le fait d’avoir un blog perso chez bloggeur m’a servi de brouillon si je peux dire lol. Mon blog pro est sur WP ça fait maintenant 6 mois qu’il est en ligne et les lecteurs de google n’arrivent pas encore, alors que sur bloggeur le 3ème mois ça commencé à arriver au fur et à mesure. Depuis 10 jours j’ai un ou deux lecteurs qui arrivent de google. Est ce que WP mets plus de temps ? pourtant j’avais souvent entendu dire qu’avec WP c’était le top à ce niveau là, en tout cas d’après ce que j’avais pu comprendre. Même si je sais que ça peut être long ça fait plus de 6 mois. Je me pose des questions.

    Répondre à kaylacos
    • Marlène

      Hello, je n’ai pas assez d’informations pour te donner une réponse. 6 mois avec seulement un ou deux lecteurs provenant de Google, ça me semble aussi très peu… mais je ne connais pas la thématique, je ne sais pas s’il y a des choses qui bloquent le référencement, je ne sais pas si la structure du site est bien conçue, je ne sais pas quel est le volume de contenu, je ne sais pas si le site est présent sur les réseaux sociaux, s’il est promu grâce à des articles invités par exemple, etc. Il faudrait une vraie analyse SEO personnalisée pour comprendre s’il y a des blocages… et quelle est leur nature.

      Répondre à Marlène
    • kaylacos

      Bonjour ! ah ok. En gros le blog est un site vitrine, avec quelques onglets dont la boutique et le blog. On m’avait précisé que d’avoir un site vitrine avec un onglet pour le blog était très bien pour le référencement en plus de la boutique en ligne qui est en .com et le blog en .fr.
      Les visiteurs viennent des groupes de Facebook auquel j’y mets mes articles de temps en temps. J’ai automatisé la diffusion des articles sur Hellocoton, Facebook, et Twitter. Si je ne rediffuse pas moi-même les articles sur les réseaux sociaux je n’ai pas de visiteurs sauf quelques un depuis l’ouverture de la boutique il y a un mois, car le blog est bien visible.www.curls-essentielle.fr Je sais que tu ne pourras pas faire une analyse complète mais j’espère qu’avec ces éléments ça pourrait faire avancer à voir plus clair. Merci à toi

      Répondre à kaylacos
    • Marlène

      Hello, je ne peux malheureusement pas apporter une aide personnalisée. Le blog a vocation à fournir des conseils généraux mais je ne peux pas entrer dans le détail de la situation de chacun à titre gracieux… car c’est un vrai métier et une analyse personnalisée demande du temps ;)

      Quelques conseils néanmoins : j’ai fait un tour rapide sur le site et déjà, il y a très peu de contenu sur le blog. Un « bon rythme » de publication pour un site pro est au moins d’un article par semaine dans l’idéal. Les textes de catégories sont aussi un peu courts. Ensuite, il y a énormément de clics pour accéder à un produit ou à une liste de produits. Par exemple, Type de cheveux > Cheveux bouclés > Shampooings > Fiche détaillée du produit… Aujourd’hui, les sites e-commerce essaient de beaucoup simplifier le parcours d’achat, c’est pour ça qu’on a par exemple « Tous les produits » affichés… puis des filtres qui permettent de les trier : type de cheveux, type de produit, etc.

      Sinon, le site lui-même est visuellement agréable et propre et ça, c’est un bon point car il ne rebute pas quand on va dessus :)

      Répondre à Marlène
  • Kewee

    Bonsoir Marlène !
    Très bon article, comme d’habitude !
    Savez-vous que je suis vos conseils et que mes stats s’en ressentent ? Donc un grand merci (et un lien vers ce site, naturellement).
    J’écris moins mais la qualité des mes articles s’est améliorée.
    Et c’est vrai que c’est plus sympa à lire!
    Bon week-end !
    PS : pas mal les requêtes Google, ça pourrait être une idée d’article ;)

    Répondre à Kewee
    • Marlène

      Tant mieux si ça fonctionne ;) Le référencement naturel est un sujet vaste et complexe, il n’y a pas une recette miracle mais beaucoup de choses à mettre en place. Commencer par l’écriture est souvent le plus simple ! J’ai prévu de faire un article sur les meilleures requêtes Google d’ici quelques mois. Le blog a seulement 3 mois donc j’attends d’avoir une sélection plus croustillante !

      Répondre à Marlène
  • Christelle

    Je passe faire un petit tour sur ton blog avant de profiter du soleil ;-) Très pertinent cet article. C’est vrai que les « brèves », c’est pas top sur le web. En général, mes articles sont moyens, moyens-longs. Mon record c’est 3700 mots, j’ai bien sûr pensé à le scinder en plusieurs parties mais c’est un dossier que j’ai essayé d’optimiser alors je suis laisse sa chance. J’ai étudié le journalisme et la com’, et il y a beaucoup de points communs entre la rédaction web et journalistique : la structure, le croisement et citation des sources, l’importance de l’image. L’introduction ou chapô (2-3 lignes) est indispensable, une bonne intro doit répondre à la règle des fameux 5 W: where, why, when, who, what et How. Malheureusement sur le web on peut moins se permettre des titres originaux, des jeux de mots.. Il faut être informatif. Exceptionnellement, j’ai voulu créer un titre humoristique pour évoquer l’histoire du timbre avec « Les Ecossais timbrés à cause des Anglais », pas sûre que ce soit le genre de phrase tapée sur google (peut-être plus après le référendum qui sait…) mais bon c’est un choix ;-)

    Répondre à Christelle
    • Marlène

      Pendant mes études de com’, nous avions interviewé avec une amie un rédacteur du Figaro qui avait confirmé que Google influençait la manière de rédiger : mots clés dans le titre, le chapô, le premier paragraphe. Après, quand c’est bien fait ça se voit assez peu. Souvent, le problème avec ce type d’écriture c’est le manque de subtilité ;)

      J’ai un article en chantier sur le thème des titres et parfois, ça fait justement exception à ces sacro-saintes règles de référencement. L’humour, le suspense marchent en général assez bien justement parce que ça intrigue, interpelle et incite l’internaute à cliquer pour satisfaire sa curiosité.

      Et puis, les requêtes Google… euh… j’ai des gens qui ont atterri sur mon blog en tapant « chatouiller les pieds », « blog de salope » et « conserve de foie gras » donc tu sais, parfois, les voies de la pertinence sont impénétrables ^^

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.