Pourquoi dépenser de l’argent pour son blog ?


On entend souvent qu’il est facile de créer un blog gratuit, qu’un blog ne coûte presque rien voire rien à part du temps… si bien que pour un débutant, il peut paraître étrange voire inadapté de dépenser de l’argent pour son blog.

Bien entendu, miser sur le gratuit est tout à fait possible quand on est amateur… mais c’est un choix plus surprenant quand on donne à son blog d’autres ambitions. Pourtant, encore aujourd’hui, je croise des blogueurs qui aimeraient en vivre mais ne veulent pas investir un centime dans leur blog.

Voilà qui m’amène à poser une question : pourquoi dépenser de l’argent pour son blog ? Est-ce vraiment utile ou indispensable ? Dans quelles circonstances faut-il l’envisager et dans quel but ?

Vous pouvez y penser même si vous êtes amateur… car on ne sait jamais quelle direction peut prendre le développement d’un blog. On peut l’ouvrir sans le monétiser et avoir l’opportunité de toucher des revenus plus tard…

Investir pour grandir plus vite
Investir pour grandir plus vite

1. Investir pour faire les bons choix techniques

J’ai en tête de nombreux exemples de personnes qui ont fait de mauvais choix techniques en lançant leur projet… et qui en ont payé le prix, dans tous les sens du terme.

Un exemple ? Je travaille dans le référencement. Il arrive régulièrement que l’on vienne me voir en me disant : « Mon site ne se référence pas bien, est-ce que tu pourrais l’optimiser ? » Et il arrive régulièrement que le site en question ait été créé sur la plateforme Wix. Le problème, c’est que Wix offre peu de possibilités d’optimisation… et interdit l’export d’un site vers une autre plateforme. Autrement dit, un site créé sur Wix est prisonnier de Wix.

Face à ce type de situation, le constat est souvent très simple : il faut changer de plateforme et repartir sur de bonnes bases. Ça pose plusieurs problèmes :

  • Ça coûte de l’argent car il faut refaire un site ou migrer le site existant vers une autre plateforme quand c’est possible ;
  • Ça demande du temps ;
  • Ça peut vous obliger à recommencer à zéro d’un point de vue référencement si vous ne pouvez pas rediriger votre ancien site vers le nouveau : vous perdez tout l’historique sur lequel vous avez travaillé pendant plusieurs mois voire plusieurs années.

Pour éviter d’en arriver là, se faire accompagner ou se faire conseiller me semble indispensable… et dans le cas d’un projet professionnel, ça passe souvent par l’appel à un spécialiste (développeur web par exemple) qui va étudier les paramètres du projet et proposer une solution technique adaptée.

Blogging

On peut bien sûr se documenter soi-même. Si vous avez un projet de blog qui sort du cadre amateur, retenez au moins quelques conseils :

  • Investissez dans un nom de domaine – Ce nom sera votre propriété, votre marque, vous permettra de bâtir votre notoriété de manière durable. Même si vous changez de plateforme en cours de route, vous garderez ce nom. C’est une petite dépense (souvent 10-15€ par an maximum) mais elle est indispensable (je vous explique pourquoi dans cet article).
  • Pour un blog, pensez à WordPress.org – Ce n’est pas un hasard si WordPress est la solution de référence plébiscitée pour la création d’un blog : c’est une plateforme très flexible, très personnalisable, qui peut se prêter à de petits comme à de grands projets… WordPress existe sous forme de plateforme en ligne, gratuite avec options payantes (WordPress.com) et sous forme de logiciel (WordPress.org) qui donne plus d’autonomie mais exige de payer un hébergeur web. Vous pouvez découvrir la différence entre les deux dans cet article mais retenez que pour avoir un blog évolutif, c’est une bonne option à envisager (même si ce n’est pas la seule).
  • Ne soyez pas prisonnier d’une plateforme – Choisissez TOUJOURS une plateforme où vous pouvez exporter vos données. N’hésitez pas à consulter les pages d’aide ou à contacter le support technique si vous avez le moindre doute en amont. En effet, ça vous permettra de changer de solution technique si vous considérez un jour que vous avez d’autres besoins.

2. Dépenser de l’argent pour l’identité visuelle de son blog

Il y a beaucoup de contenus à disposition sur le web aujourd’hui… et le design, comme l’ergonomie, peut faire la différence dès le premier regard entre un site qui retient l’internaute et un site qui fait fuir l’internaute, entre un site qui inspire confiance et un signe qui inspire… méfiance :)

Dépenser de l’argent pour acheter un thème (= un design) de blog de qualité ou pour payer un graphiste afin de concevoir une identité visuelle sur mesure peut donc être important si vous ne savez pas gérer ces aspects vous-même.

A mes yeux, la notion de graphisme est indissociable de 3 aspects importants :

  • L’image que vous souhaitez renvoyer – Le choix des polices, des couleurs n’est pas seulement une histoire d’esthétique, ça porte aussi un message… et implique donc de réfléchir à la manière dont vous voulez être perçu. Je vous ai d’ailleurs déjà conseillé d’avoir cette réflexion si vous sollicitez un graphiste pour un logo.
  • L’UX et l’UI – Un thème de blog n’a pas seulement pour but d’être « joli », il doit aussi répondre aux attentes du visiteur, proposer les bonnes actions à l’endroit où l’on s’attend à les trouver, ne pas créer de déception, faciliter le parcours sur le site… Penser à l’expérience utilisateur est donc indispensable et les meilleurs graphistes sont ceux qui intègrent cette notion (ou qui travaillent en étroite collaboration avec un spécialiste de ces disciplines).
  • La performance – Nous vivons à l’ère du mobile, à l’ère où les internautes se documentent souvent sur leur smartphone, avec des connexions Internet pas toujours au top… alors l’esthétique ne doit jamais faire oublier la performance et la nécessité d’avoir des pages qui se chargent rapidement.

Design graphique

3. Investir pour se doter des bons outils

Dans n’importe quel domaine, qu’il s’agisse du digital ou d’un autre secteur, avoir les bons outils aide souvent à obtenir de bons résultats.

Bien sûr, ce n’est pas suffisant, il faut aussi apprendre à les utiliser… mais ce qui est sûr, c’est qu’un mauvais outil (ou une absence d’outil) peut vous pénaliser.

Par exemple, si vous voulez envoyer une newsletter, choisir un outil payant dédié à cet envoi permet très souvent de mieux contourner les filtres anti-spam et de faire parvenir votre newsletter à ses destinataires, tout en vous offrant des fonctionnalités très utiles (segmentation de la liste, etc).

Des outils de planification et de gestion des réseaux sociaux peuvent aussi s’avérer utiles, tout comme des outils SEO pour suivre ses performances et celles de ses concurrents, ou encore des outils de graphisme pour préparer des visuels…

Et, beaucoup plus simplement, avoir un ordinateur fiable, un appareil photo de qualité, peut grandement rendre service pour bloguer dans de bonnes conditions !

4. Dépenser de l’argent pour se former

Avoir un blog implique de toucher à de nombreuses disciplines et, clairement, on ne peut pas être expert en tout ! Il y a toujours des aspects que l’on maîtrise moins ou pas, et parfois cela peut freiner notre progression.

Beaucoup de blogueurs se prennent la tête avec les langages informatiques nécessaires à la personnalisation de leur blog. Beaucoup de blogueurs débutent sans avoir la moindre notion de référencement naturel mais réalisent rapidement que c’est une dimension importante quand on veut acquérir du trafic. Beaucoup de blogueurs ne comprennent pas comment gagner des abonnés sur les réseaux sociaux.

Tout le monde a besoin d'apprendre
Tout le monde a besoin d’apprendre

Face à un manque de connaissances, il y a des gens qui choisissent de « faire l’autruche » :) Ils se disent qu’ils pourront « faire sans », trouver d’autres solutions… A mon sens, ce n’est pas une bonne idée car si vous prenez conscience d’un déficit sur un sujet donné, ça signifie qu’il a une certaine importance dans la gestion de votre blog, sinon vous n’auriez probablement pas pris conscience de vos limites. L’ignorer, c’est passer à côté d’une opportunité de croissance !

D’autres personnes décident de faire appel à un tiers, un expert du sujet : par exemple, on peut embaucher un graphiste pour créer son logo (ce que j’ai fait pour mon blog voyage), trouver un développeur web pour résoudre ses problèmes techniques, etc. C’est une excellente solution mais elle a un coût qu’on ne peut pas toujours se permettre.

L’autre option, souvent moins coûteuse, est de se former. C’est très enrichissant à titre personnel car on a le sentiment que les connaissances acquises seront profitables de manière durable, que ce soit sur son blog ou sur un futur projet. Cela permet aussi, très souvent, de mieux comprendre « l’écosystème digital » dans son ensemble : on perçoit mieux les enjeux, l’intérêt d’utiliser tel ou tel levier, telle ou telle plateforme, tel ou tel outil… On travaille ainsi sa vision stratégique.

L’inconvénient, c’est qu’une formation prend du temps, on n’est donc pas opérationnel tout de suite (ce qui peut poser problème dans le cas d’un projet professionnel !)… et bien entendu, ce n’est pas en suivant quelques heures de formation que l’on atteint le même niveau qu’un spécialiste du domaine.

Pour ma part, j’utilise beaucoup l’auto-formation, je privilégie en général la plateforme Udemy qui offre une large variété de cours en ligne, avec beaucoup d’avis qui aident à faire un choix éclairé sur la meilleure formation pour son projet.

La plateforme de cours en ligne Udemy
La plateforme de cours en ligne Udemy

5. Dépenser de l’argent pour son blog afin d’aller plus vite

On connaît bien la maxime « le temps, c’est de l’argent »… et dans le cas du blogging, on pourrait aussi dire l’inverse : « l’argent, c’est du temps ». En effet, investir permet souvent de gagner du temps et d’accélérer son développement.

Par exemple, faire une petite campagne de publicité pour lancer sa page Facebook permet de gagner rapidement ses premiers fans et de créer un mécanisme d’entraînement pour en acquérir d’autres plus « naturellement ».

Faire installer et paramétrer son blog WordPress par quelqu’un qui est à l’aise avec la technique permet de se consacrer plus rapidement à la création de ses contenus.

Faire appel à un spécialiste du référencement permet d’identifier plus vite les opportunités de développement par rapport à la concurrence.

Confier la maintenance de son blog à un tiers permet de se libérer l’esprit pour des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Ce sont quelques exemples mais en résumé, l’argent permet souvent de prendre une longueur d’avance.

Au moins une bonne raison d’investir dans son blog

En résumé, je pense que le seul investissement vraiment indispensable est un nom de domaine et un hébergement web de qualité… Pour le reste, on peut arriver à se débrouiller seul.

Cependant, il y a une bonne raison de ne pas le faire : faire soi-même demande énormément de temps, y compris sur des disciplines qui ne vous passionnent pas fondamentalement, pour un résultat pas toujours à la hauteur des attentes. Il y a plein de gens qui sont d’excellents blogueurs mais n’ont pas envie de s’intéresser à la technique car ça les rebute… et après tout, pourquoi pas ?

Même si le blogging est une activité polyvalente, on ne peut pas être expert en tout… et on peut choisir sciemment de se concentrer sur les tâches dans lesquelles on excelle, en confiant les autres à un tiers.

C’est, à mon sens, le grand critère de décision en matière d’investissement : quelle est la valeur ajoutée que vous en retirez ? Dépenser de l’argent alors que ça ne vous apporte rien ou que ça ne vous rapporte rien paraît effectivement inutile.

En revanche, il y a de bonnes raisons de dépenser de l’argent pour son blog :

  • Pallier à des compétences que vous n’avez pas – A titre d’exemple, j’aurais été bien incapable de créer moi-même le logo de mon blog voyage.
  • Se concentrer sur l’essentiel – En vous affranchissant de certaines tâches sans grande portée, vous disposez de plus de temps pour vous consacrer à des choses à forte valeur ajoutée que vous êtes la seule personne à pouvoir faire. Par exemple, on peut facilement déléguer la maintenance de son site. A l’inverse, je ne vous conseille pas de déléguer vos choix stratégiques !

J’avais déjà tenté de répondre dans cet article à la question « Combien coûte un blog » mais je pense qu’au-delà du budget lui-même, il est primordial de réfléchir à ce que cet investissement vous (r)apporte !

Quels investissements vous semblent importants dans le blogging ? Avez-vous déjà regretté une dépense ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “Pourquoi dépenser de l’argent pour son blog ?

  • Jean-Christophe

    Hello Marlène !
    Très bon article sur le thème « il faut semer pour récolter » et si possible avec des graines de qualité. J’ajouterai : un hébergeur de qualité, en arrêtant de se focaliser uniquement sur le prix. Vous serez (très) heureux de pouvoir compter sur un vrai support en cas de coup dur. Sinon, je pense qu’il faut investir de manière dosée dans chaque domaine : SEO, UX, Technique, Social… c’est la cohérence qui compte ;)

    Répondre à Jean-Christophe
    • Marlène

      Je suis d’accord sur l’importance de l’hébergeur, le jour où on rencontre une panne ça fait vraiment la différence de se sentir écouté et épaulé !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.