34 outils SEO gratuits pour optimiser son référencement naturel


Si votre blog a une portée professionnelle mais que vous n’avez pas les moyens de faire appel à un spécialiste du référencement pour vous accompagner, vous avez peut-être envie de trouver des outils SEO gratuits pour optimiser et suivre votre référencement naturel de manière autonome.

Il existe aujourd’hui une foule d’outils SEO et de logiciels qui peuvent vous aider à réaliser un audit de votre site, à rechercher des mots-clés ou des idées de contenu, à identifier les erreurs majeures que vous commettez peut-être en matière de référencement… et j’ai décidé de partager avec vous ceux que je trouve particulièrement intéressants.

Outils SEO gratuits pour faire un audit de son site

1. Google Analytics

On va commencer par un outil évident, tellement évident que beaucoup de webmasters oublient à quel point il peut être utile pour détecter des problèmes de référencement : Google Analytics.

Identifier les pages qui ne reçoivent pas assez de trafic organique, les pages qui ont un taux de rebond ou un taux de sortie particulièrement élevé, détecter des problèmes de temps de chargement ou de consultation sur les mobiles, voir si le trafic que vous recevez depuis des moteurs de recherche est qualifié, identifier les sites qui font des liens vers le vôtre, etc.

Il existe même des dashboards SEO que vous pouvez installer sur votre compte Google Analytics à partir de la bibliothèque de dashboards disponibles gratuitement (rubrique Personnalisation > Rapports personnalisés > Importer à partir de la galerie).

Des rapports personnalisés sur Google Analytics
Des rapports personnalisés sur Google Analytics

2. Google Search Console

Complément indispensable à Google Analytics, Google Search Console est beaucoup plus axé référencement naturel. Il peut vous permettre de détecter des erreurs (erreur d’indexation, erreur 404, contenu bloqué auquel le moteur de recherche ne peut pas accéder, problème de piratage, erreurs d’implémentation du format AMP ou des données structurées, etc) mais aussi de suivre les liens que vous recevez, les clics en provenance de Google et les mots-clés utilisés pour trouver votre site.

Vous pouvez aussi exporter très facilement toutes ces données pour vous constituer un véritable historique de votre positionnement et de vos performances dans le temps.

Sans oublier la possibilité de soumettre un sitemap à Google listant toutes les URL de vos pages pour aider le moteur de recherche à les indexer. N’hésitez pas à lire mon article détaillé sur Search Console pour aller plus loin !

3. Screaming Frog

Ce logiciel SEO permet de crawler un site et de mettre en lumière de nombreux problèmes techniques : des balises title et meta description manquantes ou ne respectant pas les standards, des duplications de titres, des pages qui ne reçoivent pas suffisamment de liens internes ou qui sont difficiles d’accès dans l’arborescence du site, des pages trop pauvres en contenu, des erreurs 404, une mauvaise gestion du multilinguisme et mille autres problématiques…

C’est un outil SEO gratuit jusqu’à 500 URL. Si vous avez un petit site, vous pourrez ainsi réaliser un audit technique complet gratuitement et si vous avez un site qui dépasse 500 URL, vous pourrez malgré tout identifier des problématiques récurrentes. En effet, si vous commettez des erreurs “types” repérables sur un échantillon de 500 pages, vous saurez qu’il faut les corriger sur le reste du site.

C’est un logiciel dont je me sers chaque semaine dans le cadre de mon travail.

4. Xenu’s Link Sleuth

Xenu fonctionne sur le même principe que Screaming Frog : vous lui donnez l’URL d’un site web et il va crawler ce site en faisant ressortir un certain nombre de points faibles dans l’architecture ou l’optimisation SEO. Il n’est disponible que sur Windows mais il a le gros avantage d’être entièrement gratuit sans limite du nombre d’URL étudiées.

5. GT Metrix

GT Metrix vous permet de connaître la vitesse de chargement d’une page web et d’identifier les éléments qui provoquent des lenteurs.

Je vous conseille de créer un compte gratuit qui vous permettra de bénéficier de plus d’options qu’en allant sur le site comme simple visiteur. Vous pourrez par exemple choisir le serveur depuis lequel vous testez votre site, suivre la vitesse de connexion depuis différents navigateurs, avec/sans bloqueur de publicité, etc.

Il faut tester les pages individuellement mais en prenant quelques pages type sur votre site, vous constaterez que vous retrouvez souvent les mêmes problématiques d’une page à l’autre et vous pourrez ainsi mettre en place des solutions globales qui bénéficieront à tout le site.

6. Pingdom Tools

Pingdom Tools est un autre outil gratuit qui permet de tester la vitesse de chargement d’un site. Je le trouve bien moins complet que GT Metrix mais si vous n’êtes pas à l’aise avec l’ergonomie ou le fonctionnement de GT Metrix, Pingdom Tools peut peut-être vous rendre service !

7. PageSpeed Insights

Encore un outil pour tester la vitesse de chargement de son site mais cette fois-ci, il s’agit davantage de voir à quel point vous respectez les bonnes pratiques édictées par Google. Entrez simplement l’URL d’une page sur PageSpeed Insights, vous obtiendrez des conseils d’optimisation techniques pour améliorer le temps de chargement sur mobile et sur desktop.

C’est un outil exigeant qui donne des notes sévères (le simple fait qu’une image ait quelques dizaines d’octets en trop peut faire baisser le score !) mais au moins, vous saurez à quoi vous en tenir !

8. Test de compatibilité mobile Google

Avoir un site accessible sur mobile est aujourd’hui primordial en matière de référencement et Google met justement à votre disposition un outil SEO gratuit pour tester la compatibilité mobile de votre site.

Test de compatibilité mobile Google
Test de compatibilité mobile Google

9. Test du format AMP

Le format AMP permet de proposer des versions très épurées de ses pages pour une consultation plus confortable sur mobile. Google a là encore mis en place un outil gratuit pour vérifier que votre site ne comporte pas d’erreurs d’implémentation AMP.

10. Test des données structurées

Aujourd’hui, de plus en plus de thèmes WordPress et de blog font appel aux données structurées. Ce sont des informations ajoutées dans le code d’un site de manière à aider Google à mieux comprendre vos contenus. Par exemple, un commerçant peut s’en servir pour mettre en lumière le nom de sa boutique, l’adresse, les horaires d’ouverture, etc.

Les données structurées peuvent considérablement améliorer le taux de clics dans les résultats de recherche, je le vois régulièrement sur mon blog culture où mes critiques de livres sont plus visibles grâces à la présence des petites étoiles de notation liées aux données structurées.

Données structurées : exemple
Données structurées : exemple

Google propose un outil SEO gratuit pour savoir si les données structurées sont utilisées sur votre site mais aussi pour tester l’exactitude du code.

11. Validation W3C

En matière de code, il existe de bonnes pratiques et de la même manière que l’on peut faire des fautes d’orthographe en français, un développeur peut faire des fautes en écrivant son code. Le W3C définit des standards de ce qu’est un code bien écrit et vous pouvez tester votre site pour regarder s’il comporte beaucoup d’erreurs ou pas.

En étant réaliste, ça fait des années que je n’ai pas croisé un site 100% valide W3C. Aujourd’hui, entre les CMS utilisés (WordPress, Prestashop, Magento), les plugins qu’on y ajoute, les personnalisations qu’on y apporte, les outils de tracking ou de publicité, il est quasiment impossible d’atteindre la perfection !

En revanche, ce type d’outil peut être utile pour détecter un thème vraiment très mal codé, susceptible d’affecter l’expérience utilisateur.

12. Open Graph Debugger

Les balises Open Graph ont été créées par Facebook pour rendre les URL partagées plus attrayantes. Au lieu de voir un simple texte, on va pouvoir afficher une image, ce qui rend tout de suite le lien beaucoup plus esthétique. À mon sens, ça peut favoriser la viralité d’un lien et indirectement aider une page à gagner en visibilité. Vous pouvez entrer l’adresse d’une page sur le Open Graph Debugger pour voir comment elle s’affiche lors d’un partage sur Facebook et identifier les erreurs.

Dans le même esprit, Twitter propose un validateur de Twitter Cards.

Mon avis sur la question est très subjectif mais je pense qu’un lien esthétique va plus volontiers être partagé, retweeté et donc toucher in fine plus de lecteurs, susceptibles de découvrir votre site, de créer des liens vers lui, etc.

13. Testez votre certificat SSL avec SSL Labs

Direction SSL Labs ! Si votre site est en https, vous pouvez entrer l’URL sur SSL Labs et obtenir une évaluation gratuite du niveau de sécurité de votre certificat SSL.

Note SSL Labs
Note SSL Labs

14. Outil SEO pour tester le balisage de vos pages

Le site Webrankinfo propose un outil gratuit pour tester la hiérarchie des balises de titre (balises <hn>) sur vos pages. C’est un bon moyen de comprendre comment organiser ses contenus pour faire ressortir les informations importantes.

15. Open Site Explorer

Open Site Explorer est un outil SEO proposé par Moz, qui permet d’obtenir le domain authority d’un site et le page authority… d’une page (logique !).

Ce sont des indicateurs compris entre 0 et 100, qui prennent en compte plusieurs dizaines de facteurs majoritairement dépendants des liens que reçoit le site ou la page. Ils suivent une échelle logarithmique (il est donc plus facile de passer de 10 à 20 que de 60 à 70).

16. SEO Quake

Cette extension gratuite pour Google Chrome vous permet d’analyser chaque page et d’obtenir un diagnostic rapide des principaux points nécessaires à l’optimisation de votre référencement naturel ainsi que des astuces.

Exemple ici avec un article du journal Le Monde :

Exemple de suggestion SEO par SEOquake
Exemple de suggestion SEO par SEOquake

17. Redirect Path

Encore une extension gratuite pour Google Chrome, qui vous permet cette fois-ci de visualiser les redirections en place sur une page.

18. Broken Link Check

Gratuit jusqu’à 3000 pages, cet outil en ligne vous permet de scanner un site pour identifier les liens brisés.

19. Copyscape

Cet outil en ligne vous permet de détecter les éventuels plagiats de vos articles clés sur le web. Le service gratuit de Copyscape est limité mais il peut vous aider à identifier si vos articles principaux, recevant le plus de trafic, ont été copiés ailleurs à votre insu.

20. Siteliner

Après le duplicate content externe, détectable via Copyscape, Siteliner vous permet cette fois-ci de détecter le duplicate content interne (contenus présents plusieurs fois sur votre propre site à des URLs différentes).

21. XML Sitemaps

Le sitemap liste toutes les pages à indexer de votre site dans un format facile à comprendre pour les moteurs de recherche. On peut en soumettre un à Google via Google Search Console puis vérifier qu’il n’existe pas d’écart majeur entre le nombre d’URLs indexées par Google et le nombre d’URLs présentes dans le sitemap.

Le site XML Sitemaps vous permet de créer gratuitement des sitemaps allant jusqu’à 500 URLs. Il est cependant préférable, si votre site le permet, d’opter pour un sitemap qui se met à jour en temps réel, j’utilise pour ma part Google XML Sitemaps.

22. Majestic

Majestic est un outil payant… mais sa version gratuite peut vous donner deux indicateurs intéressants sur votre profil de liens : le Trust Flow et le Citation Flow. Le Citation Flow donne une idée de la propension de votre site à recevoir des liens de la part d’autres sites. Le Trust Flow renvoie davantage quant à lui au fait de recevoir des liens depuis des sites dignes de confiance.

23. La Web Developer Toolbar

Extension gratuite disponible notamment sur Google Chrome, la Web Developer Toolbar vous permet de faire apparaître des erreurs de code, des problèmes d’images (liens brisés, mauvais redimensionnement), de tester l’affichage du site sans Javascript, etc.

Web Developer Toolbar
Web Developer Toolbar

Outils SEO gratuits pour optimiser et créer des contenus

Une partie importante du travail de référencement consiste à rédiger des contenus en adéquation avec les attentes des internautes. La recherche de mots clés et d’idées de contenus est donc indispensable. C’est aussi sur la base d’une liste de mots clés que l’on peut étudier l’évolution de son positionnement.

Alors on continue la liste avec des outils SEO gratuits dédiés aux contenus !

24. Yooda Insight en freemium

Pour des contenus en français, Yooda Insight et sa partie “Market Explorer” est très riche en suggestions de mots clés et en créant un compte gratuit, vous pourrez accéder à 25 suggestions, au volume de recherche mensuel associé à chaque suggestion sur Google ainsi qu’à une évaluation du degré de concurrence du mot clé.

Exemple ici avec le mot clé “Outils SEO gratuits” :

Le thème de l'outil SEO gratuit : concurrence au rendez-vous
Le thème de l’outil SEO gratuit : concurrence au rendez-vous

25. Answer The Public

Sur Answer The Public, vous choisissez la langue dans le menu déroulant, vous entrez un sujet… et le site vous sort une mindmap bourrée de questions que les internautes se posent et d’informations qu’ils recherchent.

Idées de sujets grâce à Answer The Public
Idées de sujets grâce à Answer The Public

26. Ubersuggest

Vous entrez une thématique, choisissez la langue qui vous convient… et Ubersuggest vous sort une foule d’expressions que vous pouvez utiliser dans vos articles. Vous pouvez les télécharger afin de retraiter toutes ces propositions hors ligne ou de les classer pour avoir de futures idées de sujets.

27. Keyword Shitter

Entrez un mot, obtenez… une chiée d’idées de mots clés. Hum, un peu vulgaire mais le titre de cet outil signifie littéralement “le chieur de mots clés”. Pour passer aux toilettes, c’est par là.

28. Google Suggest

C’est tout bête, c’est gratuit et c’est génial ! Vous allez sur Google, vous commencez à taper le sujet qui vous inspire… et Google Suggest va spontanément vous proposer une liste d’idées de contenus. S’il parvient à les faire émerger, c’est en partie parce que ce sont des sujets qui intéressent les internautes donc ils peuvent aussi vous inspirer des articles!

Allez, au hasard…

Google Suggest en action
Google Suggest en action

29. KeywordTool.io

KeywordTool est un outil payant et assez cher que j’utilise dans mon travail… mais sa version gratuite peut vous donner une foule d’idées de mots clés à utiliser. La seule restriction, c’est qu’il ne vous donnera pas les volumes de recherche associés à chaque mot clé… mais vous pouvez contourner ça en combinant plusieurs outils.

Si vous repérez un mot clé qui vous semble pertinent, il suffit de l’entrer sur Yooda Insight pour obtenir le volume, par exemple !

30. Keyword Planner

J’utilise de moins en moins cet outil, accessible gratuitement en vous inscrivant sur Google AdWords. Keyword Planner vous donne des suggestions de mots clés à partir d’une expression que vous entrez ainsi qu’une estimation du volume de recherche associé (il n’y a que les gens qui ont une campagne active sur Google AdWords qui peuvent avoir un volume plus précis).

31. Google Trends

J’aime bien Google Trends parce qu’il vous permet de repérer la saisonnalité des thématiques que vous abordez ainsi que leur popularité dans le temps. Le fonctionnement est très simple : vous entrez un terme, Google Trends vous donne les tendances de recherche dessus, par période et par pays (à condition, bien sûr, que le terme en question soit assez recherché sur Google).

Par exemple, si je prends un sujet très saisonnier comme “Comment décorer son sapin”… on s’aperçoit que le pic de recherches sur Google commence dès le début du mois de novembre. Ça signifie que si vous voulez traiter le sujet, il faut que les articles soient déjà prêts et indexés avant cette période !

Google Trends
Google Trends

Outils SEO gratuits pour aller plus loin

32. Serposcope

La quasi totalité des outils permettant de suivre son positionnement sur Google sont payants… jusqu’au jour où j’ai découvert Serposcope ! Logiciel SEO gratuit, Serposcope permet de suivre son référencement naturel mais aussi celui de ses concurrents sur une liste de mots clés. Il fonctionne sur Windows, Mac, Linux, et peut s’installer aussi bien sur un ordinateur que sur un serveur.

Serposcope
Serposcope

32. Splunk

Grande tendance en matière de référencement naturel, l’analyse de logs permet d’étudier le comportement du moteur de recherche sur un site, de repérer les pages mal crawlées, de faire émerger des problèmes d’architecture des contenus, etc. Les outils d’analyse de logs sont souvent extrêmement onéreux.

Splunk propose une version d’essai gratuite jusqu’à 60 jours d’utilisation et 500 Mo de logs par jour, ce qui est amplement suffisant pour réaliser une analyse d’ensemble d’un site à un temps t.

33. Wayback Machine

Wayback Machine n’est pas le premier outil qui vient en tête quand on parle de référencement naturel… mais il peut avoir une utilité bien spécifique : remonter dans la mémoire d’un site, que ce soit le vôtre ou celui d’un tiers. Ça peut aider à comprendre pourquoi un problème est apparu, à se souvenir à quelle période a eu lieu une refonte ou un changement majeur sur le site.

34. Gephi

Cet outil gratuit peut vous permettre de construire des visualisations du maillage interne d’un site (voir par exemple ce tuto sur le sujet).

Clairement, ce n’est pas à la portée d’un débutant et il existe des outils payants bien plus ergonomiques (comme Cocon.se) pour effectuer ce travail… mais si vous ne souhaitez pas débourser un centime, Gephi est là !

L'interface de Gephi
L’interface de Gephi

Quelques extensions WordPress et outils WordPress utiles en SEO

Voici quelques extensions gratuites qui peuvent vous aider à optimiser votre référencement naturel sur WordPress :

  • Yoast SEO ou All-In-One SEO Pack : deux extensions de référence pour rédiger facilement des titles et meta descriptions sur votre blog, gérer l’indexation des contenus, éviter la duplication et plus encore. J’utilise pour ma part Yoast SEO, dont je vous ai proposé un tutoriel détaillé pour bien le paramétrer.
  • Google XML Sitemaps : une extension de qualité pour créer un sitemap.
  • Udinra All Image Sitemap : les extensions classiques de sitemaps n’incluent pas les images. Si vous possédez un blog très axé sur le visuel, ça peut être utile d’avoir un sitemap dédié aux images et ce plugin est là pour ça. En étant réaliste, Google Images n’envoie quasiment plus de trafic depuis qu’ils ont changé leur interface (l’internaute n’est plus obligé de venir sur votre site pour visualiser une image en grand).
  • Un plugin de cache : en gratuit, regardez du côté de W3 Total Cache, WP Super Cache ou encore WP Fastest Cache qui sont performants et peuvent vous aider à améliorer la vitesse de chargement de votre blog.
  • Broken Link Checker : pour repérer les liens brisés partout sur votre blog – y compris dans les commentaires, cette extension vous aidera.
  • Redirection ou SEO Redirection : vous modifiez l’adresse d’une page ? Un plugin de redirection vous permet de mettre en place facilement une redirection permanente pour conserver au maximum le positionnement acquis sur les moteurs de recherche.
  • ShortPixel : ce plugin d’optimisation des images permet à vos visuels de garder un poids raisonnable afin de ne pas entraver le chargement de vos pages, dans le respect des bonnes pratiques préconisées par Google. Je vous en dis plus dans un article dédié à ShortPixel.

Vous pouvez aussi tester la sécurité de votre blog WordPress sur cet outil en ligne mis en place par le site Nature Digitale : il peut mettre en relief les failles de sécurité majeures de votre installation WordPress. Un site piraté peut faire chuter vos revenus, vous priver du trafic provenant des moteurs de recherche car ceux-ci affichent un avertissement qui n’est guère rassurant, comme ce fut le cas ici :

Avertissement site piraté
Avertissement site piraté

N’oublions pas les moteurs de recherche eux-mêmes !

Les outils SEO gratuits sont nombreux et je suis loin d’avoir inclus dans cet article tous ceux que j’utilise ou qui peuvent servir plus ponctuellement pour mieux comprendre les problématiques spécifiques d’un site. Mais il y en a un à ne pas négliger : le moteur de recherche.

La commande site:, accessible tant sur Google que sur Bing, peut vous permettre de lister les pages d’un site indexées par le moteur (ex : tapez “site:notuxedo.com” pour lister toutes les pages de mon blog indexées, par exemple).

Le moteur de recherche peut aussi vous aider à débusquer du duplicate content, à repérer les concurrents sur un mot-clé donné, à trouver des idées de contenu en regardant comment un sujet est traité par les sites qui ressortent en première page sur un terme précis.

Pensez à utiliser le mode “navigation privée” afin d’avoir des résultats de recherche plus neutres : en effet, Google ajuste ses résultats en fonction de vos habitudes de navigation… et avoir recours à la navigation privée permet d’avoir davantage de neutralité.

Blogging

J’espère que cette liste d’outils SEO gratuits vous aidera dans votre démarche d’optimisation. En étant réaliste, si vous débutez en référencement, il est probable que cette avalanche d’outils soit plus déconcertante qu’autre chose !

Je le vois au quotidien dans mon métier (le référencement justement !) : ce qui fait souvent la différence entre un profil “junior”, débutant, et un profil plus expérimenté, c’est la capacité à aller au-delà des données que peut sortir n’importe quel outil pour offrir une vraie analyse et déterminer une véritable stratégie.

C’est aussi ce qui fait la valeur ajoutée d’un professionnel : n’importe qui peut rentrer l’adresse d’un site dans un outil et obtenir un score, une liste des erreurs… mais de là à être capable de comprendre ce qui est grave, ce qui l’est moins, ce qui joue beaucoup ou très peu sur le référencement, il y a une marge :)

Franchir cette marge implique du temps, du travail, de la curiosité, des tests et même des erreurs parfois !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 commentaires sur “34 outils SEO gratuits pour optimiser son référencement naturel

  • Nico

    Effectivement, il y a du lourd ! Merci pour ce partage

    Répondre à Nico
    • Marlène

      De rien, il y en aurait beaucoup d’autres à ajouter sur la liste mais j’ai choisi ceux que j’utilise le plus souvent !

      Répondre à Marlène
  • Pascal

    Wow ! Un article à lire, à digérer, à relire ensuite et à mettre en favoris. Je connaissais certains outils (entre autre par la lecture de tes articles), j’en découvre de nouveaux, je teste, j’adore… même si je ne comprends pas tout à tout – je ne suis pas un pro du référencement ;)

    Répondre à Pascal
    • Marlène

      On apprend déjà plein de choses en testant !

      Répondre à Marlène
    • Suny ☼

      Coucou Marlene,

      Je me permets de te poser une question. Comme tu utilises déjà le plugin Yoast SEO, utilises-tu aussi le plugin Google XML Sitemaps que tu as recommandé dans la liste ?
      Car il me semble que le Yoast SEO intègre déjà un sitemap dans les options internes (Sitemaps XML).

      Bien à toi,

      Répondre à Suny
    • Marlène

      Hello, j’utilise Google XML Sitemaps et j’ai désactivé le sitemap de Yoast.

      Répondre à Marlène
  • FredG

    La longueur de la liste d’outil SEO est bien représentative de la technicité du métier ! Bravo à la fois pour la brièveté mais aussi la précision des commentaires. Je suis sûr que beaucoup apprécieront …

    Répondre à FredG
    • Marlène

      Et il faut se dire que ce n’est qu’une petite partie de tout ce qu’on utilise… puisque je me suis limitée à une sélection (restreinte, donc) d’outils gratuits :) Mais au-delà de l’outil, je pense que la valeur ajoutée se situe surtout dans l’interprétation qu’on donne aux données que sort l’outil. N’importe qui peut finalement entrer l’URL d’un site sur un logiciel… mais savoir interpréter ce qui en sort, le prioriser et l’exploiter est un tout autre challenge !

      Répondre à Marlène
  • Daphné @ Be Frenchie

    Merci pour ce nouvel article de référence; je crois qu’on a tendance à laisser ces questions de SEO de côté quand on débute un blog amateur. Par exemple, je n’arrive toujours pas a comprendre pourquoi certains de mes articles sont bien référencés – et d’autres non, sans voir de différence dans la manière dont j’ai abordé les choses.

    Petit à petit, j’essaie d’assimiler certaines notions côté SEO mais j’ai toujours l’impression de ne pas savoir par quel bout prendre la chose; quels sont les facteurs importants, comment bien construire un article, optimiser les images ou temps de chargement. C’est fascinant et, je dois l’admettre, souvent assez décourageant quand on est face à un jargon de spécialiste.

    Merci de rendre les choses plus accessibles et de donner envie de s’y mettre ( ma bonne résolution de la rentrée : supprimer les liens cassés ).

    Répondre à Daphné
    • Marlène

      Sur un blog amateur, les enjeux ne sont généralement pas les mêmes que sur un blog d’entreprise, un blog pro ou un blog ayant vocation à apporter des revenus ou une réputation à son auteur… donc il n’est pas forcément utile d’aller aussi loin que chercherait à le faire un professionnel :)

      Répondre à Marlène
  • Surunpetitnuage (Virginie)

    Oh lala ! Va falloir que je check tout ça un peu ce week-end …
    Des très bonnes idées pour améliorer son référencement en effet.

    Merci beaucoup Marlène ;)
    A bientôt

    Répondre à Surunpetitnuage
    • Marlène

      Hello, disons que ça permet au moins d’identifier certains problèmes et de se mettre à la recherche des solutions :)

      Répondre à Marlène
  • Sabrina

    Ton article est une mine d’information très précieuses, comme toujours ! Mille mercis d’avoir pris le temps de recenser et de décrire aussi bien tous ces outils. C’est exactement le genre d’outils dont j’ai besoin pour reprendre en main le référencement naturel de mon site mais le temps passe sans que je m’y penche vraiment. J’en ai déjà essayé plusieurs et ils sont même déjà dans mes favoris !

    Répondre à Sabrina
    • Marlène

      Merci Sabrina, je suis consciente malgré tout que ce n’est pas facile de savoir par quel bout prendre les choses. Avoir des outils est une chose, savoir les exploiter pour en tirer un plan d’action en est une autre :) Mais si déjà on peut poser quelques diagnostics, c’est une bonne première étape !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.