L’opportunité sémantique, ou comment gagner rapidement du trafic SEO

L’opportunité sémantique, ou comment gagner rapidement du trafic SEO



Aujourd’hui, j’accueille sur le blog un nouvel invité, Boris, de level up digital. Il va vous expliquer comment gagner du trafic SEO avec une méthode simple : l’identification d’une opportunité sémantique. Un moyen souvent efficace pour obtenir des résultats rapidement !

Votre blog existe désormais depuis quelques temps et vous bénéficiez d’un trafic stable voire en croissance. 🥳

Mais voilà… vous voulez plus de trafic ! Ne cherchez plus. Vous êtes au bon endroit.

Il existe en effet une solution relativement simple : travailler les opportunités sémantiques.

Dans cet article, nous allons vous expliquer ce que sont les opportunités sémantiques, leur intérêt et partager avec vous une méthodologie détaillée pour en tirer le maximum.

Cet article est proposé par Boris, référenceur pour level up digital.

Opportunité sémantique : késako ?

Une opportunité sémantique, c’est une requête sur laquelle votre blog est référencée et qui présente un intérêt pour vous. Cependant votre blog n’est pas référencé assez haut dans les résultats pour que vous en tiriez réellement du trafic. C’est donc du trafic potentiel qui dort.😴

Pour distinguer une requête présentant un intérêt d’une requête inutile, disons que vous êtes blogueur dans le secteur du voyage.

Un de vos articles se positionne sur Google sur la requête “population galapagos”. Certes, c’est une requête régulièrement saisie par les internautes ; cependant, cette requête ne présente pas d’intérêt pour vous.

Requête Google sur la population des Galapagos
Requête Google sur la population des Galapagos

Premièrement, c’est une information qui est donnée par Google sans que l’internaute visite votre blog. De plus, vous souhaitez des recherches qui vont amener l’internaute à lire vos articles de blogs, pas à le décevoir parce que vous ne répondez pas à ses questions.

Imaginons par contre que votre blog se positionne sur la requête “quoi faire aux galapagos”.

Nous avons désormais affaire à un internaute potentiellement investi qui sera prêt à lire vos récits dans le détail. Si c’est un voyageur régulier, il se peut même qu’il devienne un lecteur assidu !

En résumé, une opportunité sémantique vous permet d’acquérir du trafic qualifié en exploitant le contenu déjà présent sur votre blog.

On le disait en introduction, exploiter les opportunités sémantiques est une méthodologie qui présente l’avantage d’être rapide à mettre en place.

Du coup, selon vous, quel choix sera le plus efficient ? Vous positionner sur une recherche pour laquelle votre blog n’apparaît pas (donc généralement en écrivant un nouveau billet) ou optimiser votre site pour passer de 20e à la 3e position ?

Je suis sûr que vous avez trouvé la bonne réponse ! 😁

Pour gagner du trafic, l’idée sera donc d’identifier des opportunités sémantiques afin de hisser votre blog sur le podium Google pour des requêtes que vous aurez choisies.

Pour rappel, si on vise le podium, c’est pour deux raisons :
1. La première page des résultats de recherche capte 70% des clics.
2. Les trois premiers liens en première page captent plus de 80% des clics.

Bref, ça fait beaucoup de clics pour les trois premiers résultats.

Maintenant que nous savons ce qu’est une opportunité sémantique, c’est le moment de passer à la pratique !


Comment créer une liste d’opportunités sémantiques pour son blog ?

Nous souhaitons créer tout d’abord une liste de mots clés sur lesquels notre site est déjà référencé correctement. Ensuite, nous affinerons cette liste et déterminerons les meilleurs candidats.

Pour cela, nous devons trouver un outil capable d’extraire les informations suivantes :

  • La liste des mots clés sur lesquels votre blog se positionne.
  • La position desdits mots clés.
  • Le volume de recherche associé à ces mots clés.
  • Le niveau de difficulté pour se positionner sur les keywords.

De nombreux outils proposent des fonctionnalités permettant de générer une telle liste.

Personnellement, j’utilise SEObserver ou SEMrush. Beaucoup d’experts SEO aujourd’hui recommandent Ahrefs. Cependant, ces outils sont relativement coûteux.

Pour l’exemple, à moindre coût, je vous propose d’utiliser dans un premier temps l’outil ubersuggest racheté par Neil Patel. Plus précisément c’est son analyseur de trafic qui va nous intéresser.

L'analyseur de trafic Ubersuggest
L’analyseur de trafic Ubersuggest

Pour ce test de cas pratique, rendez-vous sur la section mots-clés et réalisez un export après avoir renseigné l’URL de votre site. Le fichier CSV téléchargé contient l’intégralité des mots-clés sur lesquels se positionne votre site.

Il nous faut désormais retraiter le fichier avec Excel ou Google Sheet pour en extraire les opportunités.

Voici un exemple de marche à suivre :

1. On enlève les mots clés sur lesquels notre référencement est déjà satisfaisant.

Nous ne sommes pas intéressés par les mots clés qui sont déjà bien positionnés. On va donc filtrer pour n’afficher dans la liste que les mots clés dont la position est supérieure à 3.

2. On affine pour afficher les mots clés avec le plus de potentiel.

On ne veut pas non plus de mots clés trop éloignés dans le top 100. Encore une fois, nous voulons trouver un gain rapide ! On va donc filtrer pour n’afficher que les mots clés dont la position est supérieure ou égale à 20.

Si vous n’avez plus assez de mots clés dans la liste, vous pouvez toujours essayer de filtrer sur le top 30 ou plus. Si la liste présente encore beaucoup trop de mots clés, on va ensuite filtrer sur le trafic potentiel. Ainsi, nous aurons une liste avec des mots clés qui méritent d’être travaillés. On peut par exemple filtrer pour n’afficher que les mots clés dont les recherches estimées sont supérieures à 100.

3. (Optionnel) On prend en compte la difficulté.

Si votre liste contient encore trop de mots clés, on peut enfin créer un score qui prenne en compte la difficulté et le volume estimé. Dans notre cas-exemple sur Ubersuggest, on peut diviser le trafic par la difficulté et trier ensuite la liste par ordre décroissant sur cet indicateur nouvellement créé.

Cet indicateur calculé est intéressant car :

  • Plus le volume de recherche est important et plus cet indicateur sera haut.
  • Plus la difficulté est élevée et plus l’indicateur sera faible.

Ainsi avec cette méthode on peut trier rapidement sa liste de mots clés. Vous avez désormais une liste hiérarchisée qui vous permet de détecter ceux d’entre eux qui offrent la meilleure opportunité de gagner du trafic à court terme.

Cependant nous ne voulons pas juste du trafic, nous voulons du trafic qualifié !

Entre alors en jeu votre meilleur outil : votre cerveau. Parcourez la liste et mettez en avant les mots clés qui présentent le plus d’intérêt pour vous.

Voilà. Félicitations, vous avez créé votre liste d’opportunités sémantiques ! 🎉

Comment travailler ses opportunités sémantiques ?

Désormais nous savons ce qu’est une opportunité sémantique. Mieux encore, nous savons les détecter et sommes en mesure de les lister. Mais comment les exploiter ?

Pour améliorer le référencement d’une page sur un mot clé précis il existe deux leviers principaux : le contenu et la popularité.

Améliorer le contenu

Densifier le contenu

Avant de penser SEO, pensons utilisateur. Interrogez-vous du point de vue du lecteur sur le traitement du sujet :

  • Est-ce un contenu qui nécessiterait une mise à jour ?
  • Est-ce que des questions dans les commentaires ont mis en exergue un aspect du sujet que vous n’auriez pas traité ?
  • Voyez-vous un élément que vous n’avez pas creusé ou qui nécessiterait un retravail ?
  • Avez-vous en tête des vidéos YouTube ou des illustrations que vous pourriez proposer pour améliorer votre article ?

Globalement creusez-vous la tête pour apporter un maximum de valeur à vos lecteurs.

N’hésitez pas à mettre la date de dernière mise à jour de l’article en introduction. Une bonne chose, tant pour les moteurs de recherche que pour vos lecteurs, qui sauront qu’ils accèdent à un contenu actualisé.

Optimiser le champ sémantique

Pour que votre article fasse son apparition sur le podium tant convoité, il est intéressant d’analyser ce que Google considère comme un texte de référence sur le sujet et de le comparer au vôtre.

Logo du logiciel Alyze

Vous pourrez pour cela utiliser l’outil gratuit alyze.info qui vous permettra par exemple de comparer le premier résultat avec votre article.

Je vous recommande au préalable d’utiliser 1.fr pour calculer votre score d’optimisation gratuitement. Si votre article est déjà au score maximum, alors cette étape n’est pas nécessaire.

Si vous avez prévu d’optimiser un nombre important d’articles, alors vous pouvez prendre un abonnement d’un mois à 1.fr qui est un très bon outil pour optimiser vos contenus.

Améliorer la popularité

Pour rappel, la popularité fait référence à la quantité de sites qui mentionnent le vôtre. Elle prend aussi en compte l’autorité et la pertinence de ces sites par rapport à votre thématique. Plus votre site est populaire mieux il sera référencé.

Vous pouvez donc mettre en place des actions de netlinking afin d’améliorer spécifiquement le référencement de votre article.

Regarder combien de liens ont les articles que vous cherchez à dépasser et d’où ils proviennent est une bonne méthode. Cela vous donnera une idée du travail à réaliser. Vous obtiendrez aussi potentiellement des idées de partenaires et sites pour trouver des liens pertinents.

Logo outil Ahrefs

Pour cette analyse vous pouvez utiliser gratuitement le Backlink Checker d’ahrefs.

Attention cependant à la suroptimisation ! 😱

Ce n’est parce que vous cherchez à ranker premier sur “quoi faire aux galapagos” que pour autant il faut multiplier les liens avec cette ancre partout sur la Toile. En effet cette pratique pourrait vous amener à une pénalité de Google.

Travaillez votre maillage interne

Enfin, n’hésitez pas à travailler aussi votre maillage interne. Plus vos propres articles feront référence à la page que vous êtes en train d’améliorer et plus vous enverrez à Google un signal fort quant à l’importance de cette page sur votre blog.

C’est d’ailleurs peut être l’occasion de faire un peu de ménage et de retravailler vos différents liens en interne. 🧹

Vous êtes désormais prêt à booster le trafic de votre site.

N’hésitez pas à poser vos questions et à partager avec nous vos retours d’expérience !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

3 commentaires sur “L’opportunité sémantique, ou comment gagner rapidement du trafic SEO

  • Frédéric

    Comme d ‘habitude , c’est clair et interessant , vous savez donc en plus choisir vos partenaires. J’aurais une petite question: lorsque dans les mots clefs , on ne trouve pas les mots que l’on pensait trouver ( avoir elementor Canvas en premier mot clef , pas cool sur la qualité de mon contenu) on fait comment?

    Répondre à Frédéric
    • Marlène

      Hello, si le site est positionné sur des mots-clés qui n’ont pas de rapport avec le sujet, c’est peut-être lié à un mauvais ciblage du contenu : ce sujet est-il évoqué quelque part ? Quelle est la landing page qui se positionne dessus ? Il faut essayer de comprendre pourquoi Google fait remonter une page donnée sur un mot-clé non pertinent et, au besoin, je retravaillerais la page ou je la supprimerais si elle n’est vraiment pas pertinente.

      Répondre à Marlène
    • Frederic

      Je redoutais cette réponse . Je sens que vous allez récupérer un client en SEO.

      Répondre à Frederic


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.