Les opérateurs de recherche Google : comment les utiliser pour tout trouver ?



Aujourd’hui, nous allons parler des opérateurs de recherche Google… ou comment faire une recherche Google de manière beaucoup plus précise qu’en entrant un simple mot-clé dans le champ prévu à cet effet !

Le moteur de recherche peut en effet vous fournir des informations précieuses, que ce soit dans un cadre privé ou dans une perspective SEO. Et au-delà des guillemets, ou du signe « moins » pour exclure un terme, il existe plein d’opérateurs de recherche Google qui peuvent s’avérer très utiles !

Les opérateurs de recherche Google populaires

Il est toujours utile de rappeler les fondamentaux… avec des opérateurs de recherche Google qui sont très utiles au quotidien pour affiner sa demande.

Exclure un mot-clé

En plaçant le signe « moins » devant un terme, vous pouvez indiquer à Google que vous l’excluez de la recherche. Ca peut être utile pour affiner votre recherche ou pour lever certaines confusions si un terme peut avoir plusieurs sens.

Par exemple, si je cherche une « petite voiture » à acheter… je peux avoir envie d’exclure des termes comme « jeu », « jouet » ou « enfant » afin d’éviter les résultats de recherche autour du jouet « petite voiture ». L’usage du signe moins permet ainsi d’exclure un ou plusieurs termes.

Exclure un mot-clé de la recherche Google
Exclure un mot-clé de la recherche Google

Chercher un terme exact

Mettez des guillemets autour d’un terme pour qu’il soit recherché exactement comme vous l’avez entré. Par défaut, Google ne va pas tenir compte de certains mots, que l’on appelle des « stopwords » en anglais : il va par exemple ignorer des termes comme « de », « le », « les », « du », etc.

Si on prend l’exemple des comparateurs d’assurance « Le Lynx » et « Les Furets », « Le » et « Les » ont une vraie importance car permettent de distinguer les animaux (lynx, furet) des marques ! Aujourd’hui, Google a souvent acquis assez d’expertise pour mesurer l’importance de ces termes mais si vous voulez être certain d’avoir une recherche bien précise sur un terme, pensez aux guillemets.

Utilisé en association avec d’autres opérateurs de recherche Google, vous allez voir que ça peut vous donner une foule d’idées de contenus, vous aider à trouver des sites pertinents pour rédiger un article invité ou créer des backlinks…

Chercher une expression exacte
Chercher une expression exacte

Chercher un mot-clé OU un autre

Vous pouvez  aussi choisir de rechercher un terme OU un autre, une solution utile quand vous avez deux termes synonymes.

Par exemple, si je me renseigne sur l’assurance prêt immobilier, que l’on appelle aussi l’assurance emprunteur, je peux faire ce type de recherche :

Recherche d'un terme ou d'un autre
Recherche d’un terme ou d’un autre

Notez que l’on peut aussi utiliser la barre verticale (le tube, situé sur la touche du 6 sur le clavier) à la place du mot « OR ». Comme vous pouvez le voir dans mon exemple, on peut combiner plusieurs types d’opérateurs de recherche Google, comme les guillemets et le « OR », afin de préciser sa recherche.

Chercher un mot-clé ET un autre

Par défaut, quand vous effectuez une recherche Google classique, le moteur considère qu’il doit prendre en compte tous les termes que vous entrez.

Si vous écrivez restaurant paris, Google va prendre en compte à la fois « restaurant » et « Paris », sans que vous ayez besoin de spécifier restaurant AND paris.

Cependant, le « AND » (« ET ») peut devenir utile quand vous combinez différents opérateurs de recherche.

L’astérisque pour remplacer un terme

L’astérisque agit comme un « joker » qui peut remplacer n’importe quel mot ou groupe de mots de la requête. Ca peut vous aider à retrouver une information dont vous n’êtes plus très sûr. Par exemple, si je tape "barack * obama", Google va me chercher les résultats qui comportent Barack et Obama… avec un terme intercalé entre les deux. Rapide pour retrouver son deuxième prénom !

Ca peut servir aussi à chercher un terme qui a plusieurs suffixes. Par exemple, si vous voulez chercher les pages qui parlent de « simulation » d’assurance habitation, vous pouvez avoir envie de chercher à la fois simulation, simulateur, simuler. Dans ce cas, entrez ceci : simul* assurance habitation.

Vous aurez à la fois « simulation », « simulez », « simulateur »…

Usage de l'astérisque dans une recherche Google
Usage de l’astérisque dans une recherche Google

Ces cinq opérateurs de recherche sont probablement les plus courants… mais il en existe beaucoup d’autres !


Les opérateurs de recherche Google plus pointus

Voyons ensemble d’autres opérateurs de recherche que vous pouvez utiliser… et leur intérêt, notamment en SEO !

La commande site: sur Google

Très utilisée en SEO, cette commande permet d’afficher les pages indexées (c’est-à-dire répertoriées sur Google) pour une adresse web donnée. Cette adresse peut être…

  • Un site entier : site:sarenza.com
  • Un répertoire uniquement : site:kelwatt.fr/fournisseurs/
  • Un sous-domaine précis : site:blog.digimind.com

On peut aussi utiliser la commande site: en indiquant juste une extension, pour voir sa popularité. Par exemple, pour voir le nombre de sites répertoriés avec l’extension de la Bretagne, .bzh, on écrira site:.bzh.

Commande site sur Google
Commande site sur Google

La commande site: permet notamment de repérer des problèmes d’indexation : par exemple, si vous constatez un gros décalage entre le nombre de pages répertoriées par Google et le nombre de pages stratégiques du site (tel qu’il figure par exemple dans votre sitemap), cela peut vous indiquer un problème à résoudre.

Elle peut aussi vous permettre de repérer des failles, comme la mise en ligne par erreur d’une version « test » de votre site. Par exemple, très souvent, les sites mettent leur version pré-prod sur une URL de type preprod.nomdusite.com. Si je tape preprod.*.com sur Google, je trouve plusieurs centaines de milliers de sites dont la pré-prod est indexée sur Google…

Commande site et pré-prod indexée
Commande site et pré-prod indexée

On peut également combiner la commande site: avec d’autres opérateurs de recherche Google pour des possibilités encore plus nombreuses !

Par exemple, imaginons que vous travailliez pour la marque Aukey. Vous souhaitez effectuer une veille sur les contenus parus aujourd’hui sur votre marque. Evidemment, vous allez exclure votre propre site officiel.

Vous pouvez écrire "Aukey" -site:aukey.com puis utiliser le menu « Outils > Date » de Google pour affiner les résultats aux contenus récents. Très utile pour faire de la veille sur une marque ou pour repérer les nouveautés sur un sujet.

Faire de la veille avec la commande site
Faire de la veille avec la commande site

La commande site: peut aussi servir à travailler son maillage interne. Imaginons que je souhaite justement faire des liens depuis tous mes articles qui mentionnent le maillage interne… vers mon article dédié au sujet. Je peux taper ceci sur Google :

"maillage interne" site:notuxedo.com -site:https://www.notuxedo.com/maillage-interne/

En bon français, ça veut dire que je vais aller chercher le terme « maillage interne » exact sur notuxedo.com… en-dehors de la page /maillage-interne/. Il n’y a plus qu’à aller fouiller ensuite dans les résultats que propose Google pour voir si les articles comportent ou pas un lien, et l’ajouter si nécessaire.

La commande site: fait aussi des merveilles pour évaluer la stratégie de contenu d’un concurrent. Imaginons que vous teniez un blog sur la photo. Vous avez envie d’estimer le nombre de contenus que publie Leblogphoto.net par mois, histoire d’avoir une idée de ce qu’il fait par rapport à vous. En utilisant simplement la commande site:leblogphoto.net, Google va vous sortir la liste de tous les contenus existants du blog en question.

Je constate qu’en-dehors des catégories et de la page d’accueil qui ont changé, il y a 6 articles qui ont été publiés. Ca ne vous dit pas s’ils sont efficaces ou pas en SEO mais ça vous donne une idée du « volume » par rapport à votre propre production de contenu.

Evaluer le nombre de contenus publiés avec la commande site
Evaluer le nombre de contenus publiés avec la commande site

Les commandes inurl: et allinurl:

La commande inurl: est très intéressante à combiner avec la commande site:. Elle permet d’indiquer des mots-clés que l’on souhaite retrouver dans l’URL des pages affichées par Google.

Par exemple, si je tape inurl:chocolat, Google va m’afficher toutes les URL contenant le mot « chocolat ».

Ca peut vous aider si vous voulez par exemple étudier des modèles de pages, comme la page « A propos » ou la page « Contact » : avec cette commande, vous isolerez des résultats de recherche pertinents et vous pourrez rapidement accéder à différents exemples de pages sans avoir besoin de naviguer sur chaque site pour trouver la bonne URL.

Mais cette commande a des usages encore plus intéressants : elle permet par exemple de détecter si un site en https a encore des pages en http indexées. Ici par exemple, je constate que le blog de Sarenza est encore en http à l’heure où je fais le test :

La commande inurl:
La commande inurl:

On peut aussi s’en servir pour voir rapidement si Google répertorie des URL qu’il ne devrait pas répertorier. Par exemple, sur le CMS Drupal, il y a souvent des pages avec des URL qui contiennent « /node/ ». En tapant site:monsite.fr inurl:node, vous allez voir toutes celles que Google répertorie. On peut faire la même chose sur WordPress pour voir si Google indexe des pages comme les pages « Auteur » (qui contiennent /author/ dans l’URL).

La variante allinurl: permet d’entrer plusieurs termes à la fois. Par exemple, si vous tapez allinurl:chocolat lait noisettes, Google affichera exclusivement les URL qui contiennent à la fois les mots « chocolat », « lait » et « noisettes » dans l’URL. Voilà qui est gourmand !

La commande allinurl:
La commande allinurl:

Le principe avec ces commandes in/allin est toujours le même : la version « allin » (comme allinurl, allintitle, etc) équivaut à plusieurs « in ».
inurl:ressources inurl:graphiques inurl:gratuites équivaut à allinurl:ressources graphiques gratuites.

Les commandes intitle: et allintitle:

Ces opérateurs de recherche Google fonctionnent sur le même principe que la commande inurl… mais cette fois-ci, au lieu de chercher les mots-clés entrés dans l’URL des pages, on va les chercher dans les balises title de la page.

Le title est censé refléter sous une forme très synthétique le contenu de la page. Il reprend, sur beaucoup de sites, le titre principal de la page.

Cela peut donc être un bon moyen de cerner rapidement des articles qui vous intéressent, par exemple pour leur proposer d’ajouter un lien vers votre site. Imaginons que je m’occupe du site d’une box beauté. J’ai très envie que ma box soit citée dans les classements de « meilleures box beauté ».

Je peux donc taper sur Google intitle:"meilleures box beauté" et hop, toute une sélection de sites à démarcher pour leur suggérer d’inclure ma box dans leur article existant !

La commande intitle: sur Google
La commande intitle: sur Google

La commande allintitle: fonctionne sur le même principe mais cette fois-ci, tous les termes que vous entrez seront pris en compte et devront figurer dans le title.

Ces deux opérateurs de recherche Google sont également utiles pour avoir une idée de la compétition sur un sujet donné (combien de pages abordent le sujet).

Les commandes intext: et allintext:

Même principe que les commandes précédentes mais cette fois-ci, Google cherche le ou les termes qui vous intéressent dans le corps du texte de la page. Ce qui est assez similaire à la recherche Google « classique ».

On peut par exemple s’en servir pour voir si un site qui nous intéresse a déjà publié des articles sponsorisés. Si je tape par exemple site:capital.fr intext:"Article sponsorisé", je constate que ce site éditorial offre effectivement la possibilité de publier un article sponsorisé  « dans les règles de l’art », c’est-à-dire étiqueté comme tel.

Commande intext:
Commande intext:

On peut aussi se servir de la méthode pour détecter des mentions de votre nom de site ou de votre marque sur un site spécifique.

Ou encore pour détecter un plagiat. Petit exemple assez drôle : si je tape mon numéro de SIRET sur Google, en excluant mon propre site avec la commande site… je découvre un site qui a copié-collé mes mentions légales sans même changer le numéro de SIRET. Huh, un bon gagnant sur l’échelle de la flemme !

Utiliser la commande intext: pour détecter un plagiat
Utiliser la commande intext: pour détecter un plagiat

Bien sûr, chercher ainsi un morceau de texte peut aussi permettre de détecter des situations de duplicate content (contenu dupliqué) qui ne sont pas du plagiat : par exemple, plusieurs sites qui reprennent une description de produit à l’identique, plusieurs pages de votre propre site qui répètent le même contenu.

Les parenthèses dans la recherche Google

Petit opérateur de recherche tout simple : les parenthèses permettent de prioriser certains éléments d’une requête par rapport à d’autres, sur le même principe que les opérations en mathématiques.

  • 8×3+2 = 26 (car la multiplication est prioritaire sur l’addition).
  • 8x(3+2) = 40 (car les parenthèses priorisent la réalisation de l’addition avant de multiplier).

Même chose pour une recherche. Par exemple, si vous écrivez intitle:tarte (rhubarbe OR framboise), Google va vous proposer des pages dont le title mentionne forcément le mot « tarte »… agrémenté de rhubarbe et/ou framboise !

Les recherches de proximité sémantique

L’opérateur de recherche Google AROUND(X) permet de chercher un terme placé à une certaine distance d’un autre terme.

Par exemple, si je cherche « imagine » AROUND(20) « for today », ça signifie que Google doit chercher un texte contenant le mot « imagine » et, dans un périmètre de 20 mots autour de ce terme, l’expression « for today ».

Bingo, il me trouve les paroles de la chanson « Imagine » de John Lennon : « Imagine All The People Living For Today ». C’est un peu le Shazam version moteur de recherche ;)

Ca peut être utile si vous cherchez à affiner une recherche : par exemple, si vous cherchez des informations sur l’empreinte carbone d’Air France, vous pourriez taper "empreinte carbone" "air france" pour avoir des résultats pertinents.

Mais si vous voulez dénicher un paragraphe sur un site autre que celui d’AirFrance parlant de ce sujet spécifique, vous pourriez écrire :

"empreinte carbone" AROUND(4) "air france" -site:airfrance.com -site:airfranceklm.com

J’affine les résultats en ciblant uniquement les sites où les termes « empreinte carbone » et « air france » sont séparés par moins de 4 mots.

La commande AROUND sur Google
La commande AROUND sur Google

La commande filetype:

Si vous vous demandez comment faire une recherche Google par type de fichier ou rechercher un PDF sur Google, c’est l’opérateur de recherche qu’il vous faut ! Notez que vous avez le choix entre écrire « filetype: » ou « ext: » (pour « extension »).

Vous pouvez spécifier l’extension de fichier de votre choix, par exemple « pdf », « xlsx », « pptx », « docx » pour trouver les ressources que Google a répertoriées avec cette extension.

Le plus intéressant est bien sûr de combiner ça avec d’autres opérateurs de recherche. Par exemple, vous cherchez des études sur la rémunération des travailleurs pour alimenter un article en statistiques. Tapez études AROUND(3) rémunération filetype:PDF et hop, servez-vous !

La commande filetype sur Google
La commande filetype sur Google

La recherche d’une source

La commande source: permet d’effectuer une recherche parmi les sites qui figurent dans Google Actualités.

Par exemple, si vous créez un contenu sur les impôts et souhaitez mentionner un média comme Le Figaro pour documenter votre article, vous écrivez source:le figaro intitle=impôts

La commande source sur Google
La commande source sur Google

La commande related:

La commande « related » vous permet de trouver des sites similaires à celui que vous soumettez à Google. Regardez ce qui se passe si je tape related:notuxedo.com… Google me propose des sites qui évoquent la création d’un blog :

La commande related pour trouver des sites similaires
La commande related pour trouver des sites similaires

Ca peut permettre de comprendre comment le moteur de recherche vous « classe » et à qui il estime que vous ressemblez. C’est un bon moyen de détecter des « concurrents », soit sur un site existant, soit sur un projet de site.

Imaginons qu’on ait envie de lancer un blog de niche sur les cheminées électriques. Une recherche sur le principal acteur évoquant les cheminées électriques peut donner une idée de la pression concurrentielle sur le sujet.

La commande related pour évaluer la concurrence
La commande related pour évaluer la concurrence

La recherche d’une taille d’image

L’opérateur de recherche Google imagesize: est propre à Google Images, il permet de rechercher une image d’une taille spécifique, indiquée en pixels.

Il s’écrit comme ceci imagesize:3000x1874, 3000px étant la largeur souhaitée et 1874px la hauteur souhaitée.

L'opérateur de recherche imagesize
L’opérateur de recherche imagesize

La recherche d’une plage de chiffres avec #..#

Vous pouvez cibler une plage de dates précise sur un sujet donné, en entrant sur Google deux années séparées par deux points, par exemple 2018..2020. Vous ne verrez alors que les contenus publiés sur cette plage de dates.

Vous pouvez aussi utiliser cet opérateur de recherche pour estimer une plage de nombres. Cependant, il a l’inconvénient de fonctionner assez mal quand on le combine avec les autres commandes.

Chercher un prix sur Google

Vous pouvez tout à fait inclure des prix sur Google (en euros ou en dollars) pour que le moteur de recherche fasse remonter des résultats pertinents, comme ici avec la requête dernier smartphone €350.

Une requête Prix sur Google
Une requête Prix sur Google

Opérateur Google lié aux réseaux sociaux

Google permet aussi d’effectuer des recherches liées aux réseaux sociaux, à l’aide du @ pour cibler un utilisateur. Par exemple, si je veux retrouver la marque de tapis d’éveil mentionnée par Coralie, blogueuse sur @ellesenparlent, je peux assez facilement y parvenir.

Recherche Google et réseaux sociaux
Recherche Google et réseaux sociaux

On pouvait par le passé chercher des hashtags, quand le réseau Google+ était encore actif, mais Google a mis un terme à cette possibilité.

Les opérateurs de recherche propres à Google

Les opérateurs que nous allons voir maintenant permettent d’activer certaines fonctionnalités de recherche sur Google mais ne vont pas nécessairement vous proposer des sites tiers à explorer.

La commande define:

La commande define: permet d’afficher la définition d’un mot directement sur Google.

Définition d'un mot sur Google
Définition d’un mot sur Google

La commande cache:

Vous pouvez utiliser la commande cache: suivie d’une URL pour voir la dernière version d’une page que Google a mise en cache (c’est-à-dire mise en mémoire), à condition que le site en question autorise Google à effectuer cette mise en cache.

Ca permet de voir quand le moteur a mis à jour pour la dernière fois son interprétation de la page. Ca peut aussi permettre de récupérer un contenu supprimé par erreur récemment (en copiant-collant la version que Google garde en mémoire).

Un autre usage est de pouvoir accéder via le cache au contenu de certains sites qui exigent une inscription ou bloquent l’accès. Par exemple, certains sites qui bloquent l’accès aux contenus une fois que vous avez lu un article restent accessibles via le cache de Google. On peut aussi accéder via le cache de Google au contenu de certains forums sur inscription, car ils font justement une « exception » pour permettre à Google de répertorier leur contenu.

La conversion d’unités avec « in »

L’opérateur de recherche Google « in » permet de convertir des monnaies, des poids, des températures d’une unité vers une autre.

On entre « valeur à convertir » in « unité désirée ». Par exemple « 100€ in £ ».

Conversion monétaire avec Google
Conversion monétaire avec Google

Les couleurs hexadécimales avec Google

Si vous avez un site Internet et que vous voulez personnaliser les couleurs en HTML, il faut noter la couleur en « notation hexadécimale ». Autrement dit, la nuance de couleur correspond à un code à six lettres/chiffres, par exemple « #FFFFFF » pour le blanc ou « #000000 » pour le noir.

Entrez une valeur hexadécimale au hasard sur Google, cela fera apparaître la roue des couleurs où vous pourrez choisir la teinte souhaitée et obtenir la correspondance hexadécimale.

Recherche d'un code hexadécimal sur Google
Recherche d’un code hexadécimal sur Google

Faire des calculs sur Google

Si vous en avez l’utilité, sachez que Google peut aussi réaliser des modélisations géométriques à partir des sinus et cosinus, et autres opérations plus complexes !

Opérations complexes sur Google
Opérations complexes sur Google

Activer certains types de résultats

Google propose aussi d’afficher rapidement d’autres types de résultats :

  • Cours en bourse, avec la commande stock: suivie du nom de l’entreprise dont vous voulez suivre le cours.
  • Carte, avec la commande map: suivie du nom d’un lieu ou d’une entreprise dont vous voulez voir la localisation.
  • Météo, avec la commande weather: suivie de la commune qui vous intéresse.
  • Film, avec la commande movie: suivie du titre d’un film.

Pour conclure ce guide, quelques éléments importants à connaître sur les opérateurs de recherche Google :

  • Google les fait régulièrement évoluer, si bien que certaines commandes ne fonctionnent plus ou donnent des résultats peu fiables : par exemple, de vieilles commandes comme « inanchor » ou « link » sont aujourd’hui abandonnées. Je ne les ai pas incluses dans l’article.
  • Pensez à ne pas inclure d’espace superflu quand vous utilisez une commande incluant deux points. Par exemple, il faut écrire site:notuxedo.com et pas site: notuxedo.com ou site : notuxedo.com.
  • Les résultats fournis par ces opérateurs de recherche Google n’ont pas vocation à être rigoureusement exacts. Les données peuvent être échantillonnées et partielles.

J’espère que ça vous sera utile pour mieux tirer profit de la puissance du moteur de recherche ! Si l’on résume, en-dehors du contexte de vos recherches Google personnelles, les opérateurs de recherche Google sont notamment utiles en SEO pour :

  • Avoir une vision rapide de l’indexation d’un site.
  • Découvrir des problèmes de sécurisation http vs. https.
  • Trouver des ressources utiles pour documenter un article (études, PDF, statistiques, actualités).
  • Détecter des cas de plagiat ou de duplicate content.
  • Travailler votre maillage interne.
  • Identifier des opportunités de backlinks (articles invités, articles sponsorisés, ajout d’un lien sur des mentions de votre marque).
  • Évaluer la compétition sur un sujet.
  • Repérer la dernière version d’une page que Google garde en mémoire.
  • Faire de la veille sur un sujet.
  • Cerner votre environnement concurrentiel.
  • Avoir une idée de la stratégie éditoriale d’un concurrent.
  • Trouver où promouvoir son offre ou ses créations – études, infographies (en cherchant des listes de ressources où vous pourriez apparaître, des sites qui publient déjà le type de contenu que vous cherchez à promouvoir).

De belles opportunités cachées derrière des commandes qui peuvent sembler plutôt rébarbatives au premier abord !


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “Les opérateurs de recherche Google : comment les utiliser pour tout trouver ?

  • Gaëlle

    Un des articles les plus utiles que j’ai lus depuis longtemps ! Un grand merci.

    Répondre à Gaëlle
    • Marlène

      Merci Gaëlle, on oublie parfois que la recherche Google peut être affinée et ça se révèle bien utile dans certaines situations !

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.