Faut-il mettre des mots clés dans le nom de son site ?


Suite à mon article Comment trouver un nom de blog ou de site ?, j’ai reçu une question me demandant si le nom devait comporter des mots clés qui évoquent la thématique du blog. En réalité, il n’y a pas de réponse catégorique : si vous ne connaissiez pas la marque, sauriez-vous dire ce que vend Auchan ? Orange ? Sans doute pas. Ça n’a pas empêché ces marques de s’imposer. Le nom à lui seul n’est ni une garantie de succès ni un obstacle à la réussite.

Il y a deux approches en matière de « naming » : l’une qui consiste à choisir un nom représentatif de la thématique du blog, l’autre qui consiste à choisir un nom qui n’évoque pas spécialement le contenu. Chaque choix a ses avantages et ses inconvénients. Essayons d’y voir plus clair.

Choisir un nom thématique

Un nom thématique comporte des mots clés qui décrivent le contenu du site, par exemple « estelleblogmode.com ».

Avantages à avoir des mots clés dans le nom

  • Le nom thématique permet instantanément aux internautes d’avoir une idée du contenu de votre blog. Je prends l’exemple du blog Bouquiner.ch : on devine tout de suite qu’il est question de livres. C’est une manière directe et efficace de signaler sa ligne éditoriale.
  • D’un point de vue référencement, avoir des mots clés dans votre nom de domaine peut aussi donner un coup de pouce : ça signifie qu’à chaque fois qu’on fera un lien vers votre site, ce lien comportera un mot clé pertinent pour vous. C’est principalement par ce biais que le nom de domaine thématique vous est bénéfique en matière de SEO.

Les inconvénients

  • Dès lors que vous utilisez des mots clés « communs », vous êtes moins original. Arriverez-vous à imposer votre « marque » malgré tout ? J’ai un exemple un peu extrême en tête : dans mon travail, nous avions commandé des caisses en aluminium à une société du nom d’Embaltou. Son adresse web ? film-calage-emballage-coussin-d-air-mallette-coffret.com. Pensez-vous qu’un tel nom soit plus facile à retenir qu’un nom comme « Embaltou » ?
  • Côté référencement, il ne faut pas oublier que l’internaute n’entre pas toujours la même requête dans son moteur de recherche. La plupart du temps, vous n’avez pas une seule expression mais un véritable champ sémantique : « blog mode et beauté », « blog mode paris », blog mode parisien », « blog de ronde », « blog mode pour les femmes enceintes », il y a une multitude de variantes et votre nom de domaine n’en incarne qu’une seule. Il ne sera donc pas systématiquement un atout référencement.
  • Le nom thématique vous enferme dans un sujet : votre ligne éditoriale peut évoluer dans le temps. Si votre blog s’appelle « Les cours de tricot de Sophie », il paraîtra insolite d’y trouver autre chose que du tricot.

Choisir un nom inventé ou sans mots clés

C’est le cas de « No Tuxedo », le nom du blog n’évoque pas le contenu.

Les avantages

  • Un nom indépendant de votre univers aura une personnalité unique, il vous distinguera naturellement des autres.
  • Ce type de nom offre aussi beaucoup plus de flexibilité éditoriale car il vous permet d’aborder n’importe quel sujet. Un gros plus quand on est amené à faire évoluer sa ligne éditoriale. No Tuxedo, au départ, ne devait parler de web que deux fois par mois… je crois que cette partie du blog est la preuve qu’une ligne éditoriale PEUT changer ;)

Les inconvénients

  • Un nom inventé ou sans mots clés sera souvent plus dur à mémoriser.
  • Si vous avez un blog de niche, axé sur une thématique ultra précise, un nom « large » risque de vous amener un trafic moins ciblé que si vous aviez opté pour un nom indiquant clairement votre contenu. Imaginez que vous consacriez un blog aux différentes recettes de pâte à crêpes : un visiteur va-t-il plutôt cliquer sur le lien qui s’appelle « apronmatters.com » ou sur le lien qui s’appelle « pate-a-crepes.com » ?

Conclusion

Pensez à l’évolution de votre blog : avez-vous tout construit autour d’un thème unique ou voulez-vous vous laisser la possibilité d’élargir votre ligne éditoriale plus tard ? Voyez les choses sur le long terme : votre thème est-il assez vaste pour vous inspirer pendant des années ? Que ferez-vous si vous avez le sentiment d’en avoir fait le tour ? Si la réponse est « j’ouvrirai un autre blog », vous pouvez tout à fait partir sur un nom thématique. Si vous vous dites plutôt « j’aimerais n’avoir qu’un seul blog à gérer », mieux vaut opter pour un nom plus large, qui vous offrira plus de flexibilité.

Par ailleurs, il ne s’agit pas forcément de faire un choix entre ces deux options. Certains les mélangent au contraire très habilement. Je pense notamment au blog mode « La penderie de Chloé ». Chloé a su trouver un nom qui évoque sa thématique MAIS qui a aussi toutes les caractéristiques d’une marque forte et originale, qu’elle peut décliner sous différentes formes (sur Instagram, elle a ainsi mis en place des hashtags comme « Les vadrouilles de Chloé » pour ses voyages). Un exemple parmi d’autres qui montre qu’on peut associer les deux formules sans problème !

Thèmes : Devenir blogueur 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 commentaires sur “Faut-il mettre des mots clés dans le nom de son site ?

  • Bouquiner

    Oh je viens de voir que tu mentionne mon blog dans ton article ! :) Merci !

    Répondre à Bouquiner
  • Cécilia Autour de Cia

    Super article. Je ne sais pas si CIA est un mot clef pour mon blog.
    J’ai réalisé il y a quelques semaines que moi aussi je pouvais décliné mon nom de blog, notamment avec des # sur les réseaux sociaux. J’ai crée CiaExploration pour mes voyages, j’ai hésité avec autour du voyage, ou autour de truc, mais j’ai réalisé que le début « autour de … » était déjà choisi par d’autres blogueurs. Du coup, ce qui me distingue le plus est en fait mon nom Cia.
    D’ailleurs, j’aimerais bien connaître tes conseils sur différents réseaux sociaux.
    Bises

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Je trouve ça vraiment pratique de pouvoir décliner son nom quand on a un tempérament « curieux » et qu’on veut se laisser la possibilité d’élargir soit son thème, soit ses activités (ex : lancer ses propres événements, etc).

      Concernant les réseaux sociaux, j’avoue que j’ai tendance à délaisser un peu le sujet sur le blog. J’ai fait beaucoup de community management dans mon travail ces dernières années donc grosse envie de souffler au niveau perso ha ha :) J’ai écrit un post sur les atouts/inconvénients respectifs de Twitter et Facebook, j’hésitais à le publier mais du coup je vais le programmer dimanche. J’en ai aussi quelques-uns en stock sur des réseaux plus jeunes (Ask, Snapchat, Instagram). Tu aimerais quel genre de conseils ?

      Répondre à Marlène
    • Cécilia Autour de Cia

      Ah super ça pour l’article de dimanche.
      Mes questions relatives aux réseaux sociaux sont surtout pour Instagram et Twitter et les fameux hastag.
      En mettre, ne pas en mettre, trop en mettre? Où les trouver? Doit-on les créer nous même pour créer une identité de blog ou faut-il utiliser ceux existant? Les avantages, les inconvénients. J’avoue avoir du mal dans cet océan d’Hastag.

      Je comprends très bien ton envie de souffler par rapport à ton métier. C’est normal!

      Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Ah mais c’est une bonne question ça ;) Au final je vais publier mon article aujourd’hui mais il reste très général par rapport à tes questions. Je vais me pencher sur le sujet !

      Répondre à Marlène
  • Holy Spleen

    Encore une fois, un post très instructif et inspirant !

    Il est très clair et je n’ai pas de question sur le sujet en soi. La seule serait : de quoi voulais-tu parler sur ce blog au départ ? (Désolée, je ne te suis que depuis quelques semaines tout au plus !)Je suis intriguée par les mutations de blog et les personnes ayant abandonné puis recréé plusieurs univers, car moi-même je cerne encore mal ma ligne éditoriale et je me demande si je ne vais pas tout simplement créer un nouvel espace plus pointu, mieux réfléchi, etc.

    Merci en tous cas !
    – Marie

    Répondre à Holy
    • Marlène

      Merci Marie ! Qu’est-ce que tu as en tête quand tu dis « plus pointu » ?

      Concernant mon blog, il y a eu 3 étapes (pour l’instant ^^) :
      – Au départ, un blog lifestyle classique : sorties, culture, un peu de mode/beauté et de web/high-tech. Je comptais plus en parler sous l’angle technologie que « conseils » : dernières innovations en informatique, applis iPhone, etc.
      – Ensuite, j’ai trouvé que ça partait trop dans tous les sens, j’ai mis les livres & films sur une partie séparée et j’ai supprimé les posts mode/beauté.
      – Enfin, comme le web avait pris beaucoup de place, j’ai décidé de créer une partie web et une partie voyage/livres/films. Paradoxalement, je ne suis pas satisfaite de la partie lifestyle (qui était pourtant mon projet de départ) même s’il a un peu plus de visites que le blog web.

      Répondre à Marlène
    • Holy Spleen

      Merci pour ton retour !

      Je comprends complètement ce que tu ressens par rapport au blog lifestyle. J’ai créé un blog voyage pour parler de… voyages, et en fait je me rends compte aujourd’hui que cela ne me plait pas plus que ça de développer ces thématiques. Du coup, le projet de départ devient tristement abscons…

      J’aimerais recentrer mon esthétique, que je trouve très babyblog, gamine, tâtonnement (ce qui est normal aussi !) et m’intéresser aux domaines de la culture geek et de la mode, tout ça autour d’un point plus central qui serait une atmosphère dark (mais pas gothique ou punk haha) que j’affectionne et que je trouve peu représentée sur la blogo. D’ailleurs si tu connais des blogs susceptibles d’entrer dans cette catégorie… :) (Je suis The Black Feather par exemple, que j’adore.)

      Mais bref, je pense que cela se voit : je tâtonne encore beaucoup trop pour me lancer dans une nouvelle aventure. C’est CIA ci-dessus qui avait commencé des posts sans publier son blog, c’est ça ?

      Comment t’es-tu aperçu que cela n’allait pas comme tu voulais ?

      Répondre à Holy
    • Marlène

      Je ne connais aucun blog dans cet univers ! C’est bien Cécilia qui a commencé à poster 2 mois avant l’ouverture de son blog au public. J’imagine que ça peut aider certaines personnes de fonctionner comme ça notamment pour le côté écriture/planning (voir si on arrive à s’organiser pour écrire régulièrement, etc). Mais pour la ligne éditoriale, je ne sais pas : je crois que le fait d’être lu aide aussi à la définir… Quand on n’est pas bien dans son thème, non seulement on peut avoir du mal à écrire mais on peut aussi sentir qu’on « ne trouve pas son public ». Si tu as déjà tes 2 grands thèmes (culture geek/mode) + une idée de l’univers, tu peux commencer à affiner tout ça, non ? Réfléchir à ton approche de la mode, au type d’articles geek que tu aimerais écrire ?

      Pour ma part, je suis contente des thèmes que j’aborde mais là où je suis insatisfaite, c’est si je ne fidélise pas les gens. C’était le cas au départ quand je parlais de 12 000 thèmes sur le même blog. Aujourd’hui, le problème est réglé sur le blog web mais persiste sur la partie lifestyle. Il y a beaucoup de trafic mais peu de commentaires, d’abonnements, etc. En fait, il fonctionne plus comme un webzine que comme un blog : je publie des critiques, des suggestions de sorties avec des infos très factuelles (= pas dans l’esprit « je raconte mon week-end ») mais du coup, ça manque du côté « émotion » que les gens aiment dans un blog. J’ai surtout des visiteurs qui viennent chercher une info mais je n’arrive pas à trouver une manière de « faire le lien » entre ces thèmes pour l’instant. J’ai quelques idées mais rien de bien précis.

      Répondre à Marlène
    • Holy Spleen

      Merci pour vos deux réponses très constructives ! Et merci Cécilia d’avoir posté ça, sans cela je ne serais pas allée fouiner dans tes archives et dénicher ton premier article, qui met tellement bien en mots ce que je ressens. Je me permets de te citer :

      « Je n’ai pas été en mesure de transmettre esthétiquement ce que je souhaitais. »

      Je crois qu’il n’y a pas plus belle formulation pour rendre mon ressenti : je me sens bridée par mon esthétique actuelle, car elle ne correspond pas aux codes de mon univers mental et réel. Par ailleurs, les thèmes que j’aborde dans mon blog ne me correspondent pas non plus, mais je ne saurais pas dire pourquoi. J’aime voyager, j’aime photographier ville et campagne, mais je ne sais pas comment provoquer le partage a partir de ces thématiques – mes articles sont froid et sans « patte ».

      Du coup, je crois comprendre ce que tu veux dire, Lou, quand tu parles de ton site lifestyle. Je débute dans le blogging, du coup avoir « un public » est un rêve plus qu’autre chose, mais je comprends l’envie de fidéliser les gens – même un petit nombre – qui reviennent pour un style unique, des infos pertinentes mais surtout une personnalité derrière. Et je crois, finalement, que c’est le plus difficile par écrans interposés !

      Vos deux remarques sur le fait d’attendre ont leurs avantages. Je pense en effet que s’adapter en fonction du public en face de toi (mais encore, ce n’est qu’un mirage lointain pour moi) a du bon, mais attendre, construire patiemment son image et son style, élaborer une patte unique, sont des choses qui viennent avec un certain travail en amont.

      Bref, faut voir ! Merci les filles :)

      Répondre à Holy
    • Marlène

      Je suis d’accord sur l’idée de réfléchir en amont… ne serait-ce que pour définir sur quels sujets on se sent à l’aise, lesquels s’intègrent bien à notre vie. Mais on ne peut pas tout prévoir et c’est ça qui est difficile. D’autre part, je trouve qu’une fois qu’un blog est lancé, chaque décision prise est un peu un saut dans le vide. Même si tu as des intuitions sur ce qui marche/ne marche pas, tu ne sais jamais si un choix est le bon avant de le faire et d’en évaluer les conséquences.

      Répondre à Marlène
    • Cécilia Autour de Cia

      Bonjour, allez je en fais de la conservation car mon nom a été évoqué. En fait j’étais un peu dans le même cas que tas, j’avais créer un blog voyage sur ma vie à Rome que j’alimentais peu, car c’était certainement pas ce qui me correspondait à ce moment et que je m’étais fait happer par mon travail.
      Mais je savais que j’aimais le fait de bloguer. Du coup, quand j’ai décidé de changer de thématique, je me suis laisser deux mois pour construire mon blog, en parler à mes proches, être sûr que je saurais d’écrire sur les thématiques qui m’intéressaient, … C’était une phase test pour savoir si ça me plairait et si j’en étais capable.
      Tu as l’impression d’écrire pour rien car ce n’est pas ouvert au public, mais cela aide à savoir ce que tu veux et surtout combien de temps va te prendre des nouvelles tâches.
      Voilà pourquoi mon blog est resté fermé au public pendant deux mois :)

      Bises à vous deux

      Non, elle n’est pas dark, mais elle est geek et parle de beauté, il y a Mademoiselle Nostelgeek :)

      Répondre à Cécilia
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.