Comment utiliser le mot clé principal sur Yoast SEO ?


Le plugin Yoast SEO est pour beaucoup de blogueurs sous WordPress une aide précieuse en matière de référencement. Mais il suscite aussi beaucoup de questions sur la manière d’utiliser ce que l’on appelle le « mot clé principal » sur Yoast SEO.

Comment le définir et à quel endroit utiliser ce terme ? C’est ce que nous allons voir dans cet article !

Yoast SEO et le mot clé principal (ou « focus keyword »)

Quand on veut optimiser un article pour le référencement, la stratégie la plus simple consiste souvent à identifier un mot clé principal, LE terme essentiel sur lequel porte votre article… puis à enrichir ce terme principal par des termes secondaires qui apportent des angles complémentaires et différents.

Par exemple, si vous écrivez un article consacré aux plus belles plages de la Réunion, votre mot clé principal pourrait être « plages de la Réunion »… et vos mots clés secondaires « Où peut-on se baigner à la Réunion », « barrière de corail île de la Réunion », « baignade île de la Réunion ».

Votre rôle : choisir le mot clé principal

C’est un excellent moyen d’écrire des articles qui répondent aux attentes réelles des internautes, en apportant des informations utiles. Je vous ai déjà expliqué dans un précédent article comment choisir ces mots clés, sur quels critères…

Ce qu’il faut retenir, c’est que le choix du mot clé principal et des mots clés secondaires n’appartient qu’à vous. C’est votre vision, votre approche, votre stratégie.

Les outils peuvent vous donner un coup de pouce mais la décision vous appartient.

En simplifiant, ce mot-clé principal est le terme que vous pensez que l’internaute tapera pour tomber sur votre article.

Ordinateur portable

Le rôle de Yoast SEO : comprendre ce mot clé principal

Yoast SEO, lui, est un plugin WordPress. Il n’est pas capable d’analyser le sens de vos écrits, leur pertinence par rapport aux attentes des internautes ou encore leur valeur ajoutée par rapport à la concurrence.

En revanche, il peut vous aider à déterminer si votre mot clé principal ressort clairement de votre contenu ou pas.

Pour établir cette analyse, il s’appuie sur une « checklist », que voici :

  • Le caractère unique du mot-clé : quand on crée du contenu, en principe on n’a jamais deux articles optimisés exactement sur le même mot clé. Yoast SEO regarde donc si votre mot clé principal est unique ou non.
  • Le titre SEO de la page (title) : Yoast SEO considère que le mot clé principal doit y figurer, de préférence au début. Ce title doit avoir la bonne longueur.
  • La meta description de la page : le mot clé principal peut y figurer… et cette description doit être dans la « fourchette » de longueur recommandée pour un bon affichage sur Google. J’ai donné plein de conseils sur la façon d’écrire un title et une meta description pour ses articles.
  • L’URL de la page : idéalement, le mot clé principal doit y figurer (je vous donne ici des conseils pour créer de bonnes URLs).
  • L’introduction : le mot-clé principal de Yoast SEO doit apparaître dans l’introduction de votre article, histoire que le sujet soit clair dès le début.
  • La densité du mot-clé principal de Yoast SEO : le mot-clé que vous avez choisi doit apparaître dans au-moins 0.5% du texte. Par exemple, si vous écrivez un article de 1000 mots, Yoast SEO s’attend à retrouver le terme « plages de la Réunion » de mon exemple au-moins 5 fois.
  • Les intertitres : si votre texte comporte plusieurs parties avec des « sous-titres », Yoast SEO regarde aussi si le mot-clé principal figure dans certains d’entre eux.

Le plugin étudie aussi les liens présents dans votre article et la longueur du texte, recommandant un minimum de 300 mots.

Analyse du mot-clé principal sur Yoast SEO
Analyse du mot-clé principal sur Yoast SEO

Faut-il respecter toute la checklist de Yoast SEO ?

Yoast SEO est votre partenaire d’optimisation mais le stratège, c’est vous ! Vous n’avez pas besoin de remplir toutes les cases de cette checklist pour produire un article de qualité, optimisé pour le référencement.

Déjà, il faut distinguer à mes yeux les « essentiels » des éléments plus facultatifs. Le mot clé principal de Yoast SEO que vous avez défini doit apparaître dans…

  • Votre balise title (le « titre SEO » de Yoast). Ce titre s’affichera sur Google quand un internaute fera une recherche, il est donc important qu’il soit clair et explicite sur le contenu de l’article, ça donne envie de cliquer sur votre page car on s’attend à y trouver ce que l’on cherche.
  • L’introduction : encore une fois, pour une histoire de bon sens, il est préférable de savoir dès le début d’un article de quoi celui-ci va parler !
  • Le contenu lui-même : naturellement, si vous écrivez sur un sujet comme « les plages de la Réunion », il est probable que vous allez utiliser ce terme à plusieurs reprises au fil de l’article, dans le contenu et dans des intertitres s’il y en a. C’est important… le tout étant de bien doser ! Si vous écrivez d’une manière qui vous semble peu naturelle, ça doit allumer un signal d’alarme dans votre esprit.

Utiliser le mot-clé dans l’URL de la page et dans la méta description est un plus, mais ça n’empêchera pas votre article de se référencer correctement si vous ne le faites pas.

Les limites de Yoast SEO

Yoast SEO analyse votre article de manière assez « mécanique » : les éléments recherchés sont-ils présents… et dans quelles proportions ? Sur cette base, le plugin vous attribue une pastille de couleur : rouge si l’optimisation est insuffisante, orange si elle est « bien mais pas top » et verte si elle est satisfaisante.

Gardez toujours un regard critique sur cette pastille de couleur. En effet, le référencement ne se limite pas à choisir un mot-clé et à le placer à des endroits stratégiques de son contenu.

Il y a beaucoup d’autres dimensions que Yoast SEO n’évalue pas à travers cette pastille de couleur : la qualité technique de la page (si votre contenu est très bien écrit mais qu’il met 30 secondes à se charger, ça risque de poser problème !) ; l’intérêt et la qualité rédactionnelle du contenu par rapport au sujet, à ce qui existe déjà sur le thème ; la diffusion de votre contenu à travers les liens qu’il reçoit depuis des sites tiers… Or, ces éléments influent sur votre référencement.

Ligne décorative

De même, il faut garder à l’esprit que le référencement n’est pas aussi binaire qu’une checklist : vous faites tout => vous êtes n°1 de Google sur votre mot clé principal de Yoast ; vous ne faites pas tout => vous êtes relégué dans les profondeurs de Google. Autour de vous, il y a d’autres gens qui écrivent sur les mêmes sujets, il y a des articles plus ou moins complets et intéressants, plus ou moins en phase avec la demande des internautes… et cet environnement influe sur vous.

Et puis… il n’y a pas que le référencement dans la vie ! Il y a parfois des articles dont la présence sur un site se justifie entièrement mais qui ne sont pas écrits pour le SEO : un témoignage, une interview, un récit « qui vient du coeur » sans avoir vocation à répondre à une problématique ou apporter des informations, une création littéraire (poème, roman en ligne)…

Quand on veut booster le trafic de son site, on apprend aussi l’art de la nuance !

J’espère, à travers cet article, vous avoir aidé à y voir plus clair sur la manière d’utiliser le mot-clé principal de Yoast SEO ! Si vous avez encore des questions, vous pouvez les poser dans les commentaires.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

21 commentaires sur “Comment utiliser le mot clé principal sur Yoast SEO ?

  • Suny ☼

    Merci de ta réponse, Marlène.
    Au fait, pour chercher les mots-clés intéressants et sur lesquels se positionner pour monter en 1ère page Google, tu fais tout ça manuellement (analyse des articles concurrents, regarder la 1ère page google, intuitions, etc…) sans outils, ou tu utilises un logiciel spécial à chaque fois ? J’hésite à prendre Long Tail Pro car ça coûte assez cher, mais je me dis qu’en suivant tes recommandations dans tes différents articles, ça devrait suffire. Je manque encore de méthodologie.

    Répondre à Suny
  • Les Ch'tis Trotteurs

    On se pose la question si c’est choquant de mettre un titre différent pour le référencement et celui qui apparaît sur notre site ?
    Sur notre site, on essaye de trouver des titres originaux mais ce n’est pas forcement des titres pratiques pour le référencement sur le thème des voyages.
    Par exemple, sur notre site nous avons « S’envoler avec les cerfs-volants de Berck-sur-Mer » alors que le titre parfait pour un bon référencement serait plutôt « Que faire à Berck durant les Rencontres Internationales de cerfs-volants ? »
    Qu’en penses-tu ?

    Répondre à Les
    • Marlène

      Il y a plusieurs écoles sur le sujet : certains aiment bien utiliser un title différent du h1 pour varier les mots-clés, d’autres utilisent la même chose. Si le mot-clé principal est présent à la fois dans le title et dans le h1, ça me paraît mieux… mais on peut tout à fait utiliser des tournures différentes. Le title a tendance à être plus direct, clair, explicite alors que le h1 peut se permettre un peu plus de fantaisie :)

      Répondre à Marlène
    • Les Ch'tis Trotteurs

      On va faire un title direct et un h1 plus fantaisie alors. Merci de tes conseils :)

      Répondre à Les
  • Renaud

    J’avoue que j’envisage régulièrement de supprimer le plugin. Mais il me dispense de revenir à la check list.

    Répondre à Renaud
    • Marlène

      Indépendamment de l’optimisation du contenu, je le trouve pratique pour gérer l’indexation sans trop toucher au .htaccess, ajouter les balises Open Graph, etc.

      Répondre à Marlène
  • Ornella

    Très intéressant, merci beaucoup ! Pour une fois, j’ai l’impression de maitriser un peu le sujet et de ne pas être une gourdasse.

    Répondre à Ornella
    • Marlène

      Tant mieux :) Comme je le dis souvent de toute façon, il n’y a pas de gens nuls en quelque chose, il n’y a que des gens qui ont des choses à apprendre :)

      Répondre à Marlène
  • Nicolas

    J’ai utilisé ce Yoast quelques mois ; très vite il m’a embêté plus qu’autre chose. J’ai fini par le désinstaller, j’en pouvais plus de sentir que j’écrivais pour le voir s’activer et changer de couleur. Ce machin de magie noire (le SEO) qui prétend nous apprendre à écrire, c’est assez cocasse, quand même.

    Répondre à Nicolas
    • Marlène

      Je pense que c’est une vision assez réductrice de la discipline… et une façon assez facile de l’écarter ;) Nous sommes dans un monde où, qu’on l’aime ou non, notre visibilité est tributaire d’algorithmes. Celui de Google, celui des réseaux sociaux, des autres moteurs de recherche, etc. Dès lors, soit on estime qu’on peut se passer de cette source de visibilité, qu’on n’en a pas besoin… et on peut se moquer du SEO et de toutes les autres quêtes de compréhension des algorithmes ; soit on estime qu’on en est un peu tributaire tout de même, auquel cas ça paraît pertinent de comprendre comment ça marche.

      Et à mon sens, quelqu’un qui sait écrire… saura écrire avec une « contrainte », elle peut même pimenter l’exercice ;) Ou ouvrir l’esprit à d’autres horizons, en faisant prendre conscience que les gens ont certains questionnements ou un regard différent du nôtre sur un sujet.

      Répondre à Marlène
    • Nicolas

      J’avoue, j’ai peut-être exagéré.
      En fait, écrire sur le web a été mon métier pendant des années, et je pense qu’une fois qu’on a acquis certains réflexes (et qu’on tient à jour ses connaissances), on n’a plus trop besoin de ce plugin. Je trouve bizarre qu’il se permette de compter les mots de tes phrases, ou de décider si un article est trop court, ou trop long.
      C’est peut-être aussi parce que je fais mon blog en dilettante, sans m’y mettre à fond, sans le faire vivre sur les réseaux sociaux ni surveiller sa présence. Si un jour je m’y mets plus sérieusement, j’aurai peut-être besoin d’un coup de boost SEO.
      Bravo pour le présent blog, au passage, une mine d’informations.

      Répondre à Nicolas
    • Marlène

      C’est oublier que Yoast ne donne pas juste des conseils d’optimisation du contenu, à mon sens. C’est ultra-pratique pour la gestion de l’indexation, pour insérer les balises Open Graph, ça peut aider certains à avoir un fil d’Ariane/un sitemap sans multiplier les plugins et/ou sans toucher au code… Après, il y a des alternatives comme All in One SEO Pack pour ceux qui n’aiment pas Yoast :)

      Répondre à Marlène
  • tania

    il fait partie des plugins que j ai
    j ai mis de la distance
    je ne cherche pas à ce que tous les feux soient vert mais j en tiens compte qd même

    Répondre à tania
    • Marlène

      Je pense qu’il faut toujours se rappeler que ça reste une « machine », elle peut aider à comprendre certaines grandes logiques mais elle n’a pas la finesse d’un être humain… ou même la puissance d’un Google, qui est aujourd’hui capable de « comprendre » le sens d’une page même quand un terme n’y apparaît pas mot pour mot.

      Répondre à Marlène
  • Suny ☼

    En lisant ton article, je me rends compte que j’ai fait des erreurs sans le savoir. En fait, j’utilise Yoast Seo et quand ils demandent un mot-clé principal, j’ai plutôt tendance à rentrer un mot ou deux mots maxi et faire en sorte d’avoir le maximum de couleurs vertes ! Bien sûr, en restant cohérent par rapport au contenu, etc… Mais quand tu rentres trois ou quatre mots sur la partie « mot-clé principal « , ben déjà c’est quasi impossible d’avoir des couleurs vertes souvent quoi ! Je me rends compte que c’était une mauvaise manière de raisonner comme ça.

    Tu vois, imaginons que je veux écrire un article sur  » Mincir avec la diététique chinoise « , par exemple. Comment je choisis mon clé principal là ? « Mincir » (je suppose que non, trop isolé),  » Diététique chinoise » (idem),  » mincir avec la diététique chinoise  » >> mais là je suppose que c’est trop long et ça sera difficile d’avoir un bon score Yoast Seo. Alors lequel à privilégier au final ? Lequel mettre en mot-clé principal dans le Yoast ? C’est ça qui me titille souvent.

    Ou alors…. si j’ai bien compris ton enseignement, ne pas se prendre la tête sur ça et inclure  » maigrir  » et  » diététique chinoise  » au feeling, sur les H1, H2, titre, début de paragraphe, etc… peu importe les prépositions entre les mots, du moment que ce soit cohérent et que ces mots-clés apparaissent bien et sont mis en valeur. Et ne pas se focaliser sur Yoast Seo qui sert juste d’indicateur, juste un outil. Voilà, je suppose que c’est ça que tu veux dire. ^_^

    Répondre à Suny
    • Marlène

      Déjà, pour te répondre, il faut que je fasse moi-même une recherche de mots-clés… pour savoir ce qui intéresse l’internaute. Il faudrait aussi connaître l’angle exact de l’article : présenter des recettes, expliquer les principes de l’alimentation chinoise, parler de l’alimentation et de la médecine traditionnelle chinoise ? Par exemple « diététique chinoise » est recherché mais il y a aussi pas mal de variantes moins recherchées et moins compétitives qui ont l’air intéressantes, comme « alimentation médecine chinoise », des requêtes sur « aliments froids médecine chinoise » et « aliments chauds médecine chinoise ». Ça peut donner des idées…

      Répondre à Marlène
  • Daphné @ be frenchie

    Je pense qu’avec le temps, Yoast SEO peut aussi être un outil intéressant pour écrire de manière plus intuitive des articles qui pourront être pertinents pour un lecteur, tout en étant bien référencés.

    Je le vois maintenant vraiment comme une gymnastique qui petit à petit permet d’écrire de manière plus fluide, tout en gardant ces paramètres en tête. Comme pour tout, il me semble que c’est à force de s’entraîner qu’on peut finir par acquérir certains automatismes et faire en sorte que ça devienne naturel. Mais je suis tout à fait d’accord sur ce point : il me semble essentiel aussi de savoir mettre le référencement de côté de temps en temps – tous les sujets ne s’y prêtent pas.

    Et puis, il y a le choix du mot clé, au départ de l’écriture d’un article. Sur certains sujets, je trouve que c’est assez complexe – il arrive que plusieurs mots-clés apparaissent pertinents sans que l’un d’eux se détache.

    Par exemple, ce week-end j’ai commencé à écrire un article sur la chasse au trésor de la fête d’anniversaire de mon fils. J’ai été incapable de déterminer quel terme choisir : « chasse au trésor de fête d’anniversaire » ou « fête d’anniversaire glace » ? L’un étant plus vague mais potentiellement plus recherché, l’autre étant précis mais à mon avis très limité en terme de référencement.

    Du coup je me pose parfois la question de savoir si le choix d’un mot clé ne peut pas nous inciter à dévier du sujet de départ ?

    Répondre à Daphné
    • Marlène

      Je pense que ça peut arriver, si on ne fait pas assez la part des choses entre le SEO et « ce qu’on a vraiment envie de dire ». Je crois que tout blog peut se permettre d’écrire des articles qui ne sont pas pensés pour le SEO mais qui remplissent un autre rôle, plus personnel et/ou émotionnel… Ce qui arrive souvent aussi, c’est que le SEO fasse penser à un angle que l’on n’avait pas prévu au départ, à une perspective supplémentaire.

      Dans ton exemple, j’aurais misé sur « chasse au trésor pour enfant(s) » ou « chasse au trésor anniversaire »… sachant que Yoast SEO ne gère pas très bien un mot-clé comme « chasse au trésor anniversaire ». Forcément, le terme ne va pas apparaître « en l’état » dans le texte (ce sera « chasse au trésor d’anniversaire », « chasse au trésor pour un anniversaire ») donc l’algorithme de Yoast aura du mal à l’analyser. C’est typiquement une situation où la « pastille verte » peut être difficile à obtenir alors qu’on a un mot-clé recherché par l’internaute !

      Répondre à Marlène
  • Emma

    Article très utile ! Merci !

    Répondre à Emma
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.