Témoignage – Morgane Sifantus : « Le plus compliqué, c’est le flop »


Devenir blogueur, c’est se poser beaucoup de questions, découvrir un univers dont on ne soupçonne pas la richesse, apprendre sur soi mais aussi se heurter à des difficultés et trouver des solutions. J’ai décidé d’aller à la rencontre de blogueurs présents dans la blogosphère depuis au moins un an pour vous proposer une série d’interviews dans laquelle chacun raconte ses débuts et les doutes qu’il a traversés.

Aujourd’hui, je reçois Morgane Sifantus. Blogueuse depuis presque 6 ans, elle a créé sa propre entreprise, Mo’ pour mots, à travers laquelle elle accompagne des professionnels dans leur communication éditoriale.

Morgane Sifantus - Portrait
Morgane Sifantus

Pourquoi un blog ?

Écrire est pour moi essentiel depuis toujours. J’ai fait des études scientifiques mais mon premier job fut… journaliste ! Lorsque j’ai créé mon entreprise, je ne me suis même pas posé la question : j’allais ouvrir un blog pour raconter mes aventures. J’ai commencé avant même d’avoir mon statut administratif. D’autant plus que mon métier, c’est d’écrire et d’aider les entrepreneurs à écrire. Une évidence, donc.

Tes premiers pas de blogueuse ?

Depuis 2010, j’ai eu 3 blogs. Le premier, sur une plateforme gratuite, m’a permis de faire mes premiers pas, de commencer à me former sur cette forme spécifique d’écriture. Il était très imparfait, mais il m’a permis de faire de belles rencontres « virtuelles ».

Puis j’ai créé un second blog, plus « professionnel » pour promouvoir mon activité de rédactrice web, à l’époque. D’ailleurs, il portait le nom de mon entreprise : Mo’ pour mots. Je me suis formée au référencement naturel, j’ai appris à utiliser WordPress. Ce fut la phase technique, importante mais qui me frustrait beaucoup. J’avais l’impression qu’il y avait beaucoup de règles marketing mais peu de place pour la folie artistique de l’écriture.

Je l’ai fermé et j’ai créé un troisième blog, que j’ai voulu être à mon image, un mélange de pro, de perso, de réflexions sur mon métier, sur l’entrepreneuriat, sur la vie… Et là, le plus dur fut de sauter le pas de ne plus rentrer dans les cases ! Flippant mais très satisfaisant sur le long terme. J’apprends chaque jour à trouver de nouveaux moyens de le faire connaître, ce qui est loin d’être facile. Celui-ci j’ai voulu qu’il porte mon nom, pour montrer qu’il dépassait un simple cadre pro, avec des ambitions artistiques.

Depuis 4 mois, j’ai un nouveau bébé blog, complémentaire du mien, puisqu’il a pour rôle de commencer à référencer une future plateforme d’édition de romans en ligne, sous forme de feuilleton.

T’es-tu déjà posé la question de l’anonymat ?

Non, jamais. D’abord parce que c’est un outil de communication pour mon entreprise, donc ça serait contre-productif. Mais aussi parce que j’assume tous mes écrits, même les plus intimes ou dérangeants.

Tes difficultés de jeune blogueuse ?

Ce qu’il y a de plus compliqué, même aujourd’hui après 5 ans de blogging, c’est le « flop », l’indifférence face à un article. Je mets tout mon cœur dans mes billets, même les plus techniques, et j’ai toujours l’espoir, non pas de faire le buzz, mais de toucher les lecteurs. Alors quand il ne se passe rien, c’est angoissant pour l’hypersensible que je suis ! Toutefois, j’ai de la chance, c’est très rare, j’ai des lecteurs fidèles…

Autre difficulté : trouver l’équilibre entre ce qu’on s’autorise à dire ou pas. Se dévoiler sur le net, ça n’est pas anodin, il faut accepter le regard des autres.

As-tu surmonté ces obstacles ?

Oui et non. Oui, car j’ose de plus en plus d’écrire sur les sujets et avec le style que je veux, même si ça ne plaît pas, même si ça sort des règles du blogging « pro ». Non, car j’ai encore et toujours des moments de doute, où je veux tout arrêter. Dans ce cas, j’en parle à mes copines blogueuses ou je vais me ressourcer, ça aide beaucoup ! Quand j’ai très peur de publier sur un thème, je sais aussi que ça va m’apporter une grande satisfaction, ce qui me permet de passer le pas.

Monétises-tu ton blog ?

Non, pas du tout. Je suis très indépendante. Mon blog, c’est comme chez moi donc hors de question d’avoir des contraintes extérieures pour gagner de l’argent. Après, il m’aide à trouver des clients, séduits par mon univers, donc c’est un outil très utile !

Que trouve-t-on dans ta trousse à outils de blogueuse ?

J’aime beaucoup WordPress et ses plug-ins pour l’administration quotidienne du blog. J’utilise MailChimp pour mes newsletters. Pas grand-chose d’autre, je ne suis pas vraiment une geek !

Qu’as-tu découvert en bloguant que tu ne soupçonnais pas ?

Tout ! J’ai commencé à bloguer instinctivement, sans presque avoir jamais lu de blogs et encore moins d’informations sur le blogging. Apprendre « sur le tas », en faisant, en lisant beaucoup, en posant des questions, j’ai trouvé que c’était efficace car je ne retenais que ce qui me correspondait, j’ai pu tester plein de choses. Il faut dire aussi que le blogging m’a tout de suite passionnée, je n’avais et n’ai toujours pas l’impression de « travailler » quand je m’en occupe.

Book in Web, la nouvelle plateforme d'édition créée par Morgane
Book in Web, la nouvelle plateforme d’édition créée par Morgane

Le blogging t’a-t-il apporté de nouvelles compétences ?

Grâce à mon blog, je suis persuadée d’avoir beaucoup avancé à titre personnel comme professionnel. Il a été comme un révélateur. J’ai une personnalité très introvertie mais à l’écrit je suis capable d’aller très loin ! J’y exprime ma vision sur les sujets qui comptent pour moi : les relations aux autres, la résilience, sa place dans la société, etc. C’est vraiment un outil d’expression important, je me sens comme un artisan qui crée lorsque j’écris et publie sur mon blog.

Mes lecteurs disent que mon style a évolué, s’est affiné et approfondi. Ils sont meilleurs juges, j’ai du mal à m’en rendre compte. Ce blog, c’est aussi un outil qui m’a permis de faire de belles rencontres, sur la blogosphère ou les réseaux sociaux.

Un conseil à donner à quelqu’un qui souhaiterait devenir blogueur ?

Écrire, écrire, écrire ! Essayer de ne pas se censurer, malgré la peur. Faire de son mieux, éviter de se comparer aux autres, et surtout se faire plaisir, car le blogging c’est une école de patience et de persévérance. Si on n’aime pas ce qu’on fait, en général, ça ne dure pas longtemps

Une anecdote marquante à raconter sur ton blog ?

J’ai pas mal de clients qui me disent : « j’ai lu ton blog, j’ai aimé. Bon, je n’ai pas vraiment compris ce que tu fais comme métier, mais j’ai envie de travailler avec toi » ! Je trouve ça top. Mystérieux mais efficace.

Merci à Morgane pour cet entretien ! Découvrez d’autres récits de blogueurs sur leur expérience.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

8 commentaires sur “Témoignage – Morgane Sifantus : « Le plus compliqué, c’est le flop »

  • Sophie

    Super cette interview,

    Le blog voit fleurir de plus en plus de blogs très créatifs et c’est si inspirant ! Bravo Morgane !

    Répondre à Sophie
    • Marlène

      Effectivement, et j’ai bon espoir que ça continue ! Depuis le temps qu’on nous prédit la mort du blog… je vois au contraire une créativité sans cesse renouvelée !

      Répondre à Marlène
  • Justine

    oui, blogger est une expérience très enrichissante, et il faut toujours le faire avec plaisir !
    Excellent article! merci.
    Justine

    Répondre à Justine
  • Madagascarian

    j’aime bien tes articles sou forme d’interview, ça permet de voir plusieurs point de vue, très intéressant tous ça ! merci pour ce partage et pour tous ce que tu fais Lou, tu es géniale, vraiment ! :)

    Répondre à Madagascarian
    • Marlène

      Merci beaucoup, j’aime bien ce format aussi, c’est l’occasion de découvrir d’autres approches, d’autres univers…

      Répondre à Marlène
  • Margarida

    Super interview Lou, moi aussi je lis, bien souvent, Morgane.

    Bon week-end à vous deux,

    Répondre à Margarida
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.