L’interface de Google Analytics pour les nuls


Une fois que vous avez installé Google Analytics, encore faut-il apprendre à se repérer dans cet outil très complet ! Voici un article qui présente les différentes rubriques et menus que vous allez trouver sur l’interface de Google Analytics.

J’ai distingué trois parties dans cette interface, que nous allons découvrir l’une après l’autre :

Interface Google Analytics

Synthèse de vos statistiques

L’intérêt de Google Analytics est avant tout de détecter sur quels plans vous pouvez améliorer votre blog. C’est un outil d’une telle puissance qu’il serait dommage de l’utiliser juste pour savoir combien vous avez de visiteurs chaque mois. Néanmoins, il fournit une synthèse des principales performances de votre blog. Regardons-la de plus près :

Google Analytics - Synthèse des statistiques

En vert, tout en haut, vous pouvez choisir la période sur laquelle vous étudiez vos stats. Vous pouvez aussi comparer deux périodes.

Le petit menu sur fond gris (E-mail/Exporter/Ajouter au tableau de bord) ne sert pas aux débutants en général : il permet de récupérer ses statistiques sous forme de fichier Excel ou de créer des affichages personnalisés.

La zone en orange vous permet de choisir ce que montre le graphique. Par défaut, il vous montre les visites sur votre blog mais vous pouvez lui demander d’afficher à la place d’autres paramètres (durée moyenne passée sur votre blog par chaque visiteur, pages vues, etc). Vous pouvez aussi comparer deux paramètres.

La zone en bleu vous permet de régler le niveau de détail du graphique : par défaut, le graphique vous montre l’évolution de jour en jour mais si vous voulez suivre l’évolution en comparant vos performances d’une semaine à l’autre ou heure par heure, vous pouvez le régler à cet endroit. Ici par exemple, je regarde l’évolution du trafic heure par heure sur une journée :

Evolution du trafic heure par heure

Sur le graphique lui-même, vous pouvez passer la souris sur chaque « point » pour avoir plus d’informations.

Sessions Google Analytics

La zone en rose permet d’ajouter des annotations : en cliquant sur la petite flèche puis, à droite, sur le lien « Créer une annotation », vous pouvez écrire un commentaire qui restera mémorisé sur votre graphique. Par exemple, créer une annotation disant « Ce jour là, j’ai été mis en avant par tel site » pour expliquer le gros pic de trafic qu’il y a eu sur votre site. Quand vous regardez à nouveau vos statistiques des mois voire des années plus tard, ces annotations vous simplifieront beaucoup l’analyse.

Ajouter des annotations sur Google Analytics

Le camembert vert et bleu vous montre la proportion de nouveaux visiteurs (en bleu, ce sont ceux qui découvrent votre blog pour la première fois) par rapport aux visiteurs fidèles (en vert).

Les définitions

Google Analytics utilise un vocabulaire bien à lui : sessions, utilisateurs, taux de rebond… Pour comprendre ces grandes définitions, nous allons prendre un exemple concret.

A la pause déj’, Hortense décide de surfer sur le web et découvre votre blog pour la première fois. Elle y passe 2 minutes, regarde 2 pages et en parle à sa collègue Georgette qui va elle aussi jeter un œil pendant 3 minutes et regarde 2 pages. Le soir venu, en rentrant du travail, Hortense se dit « Il était bien ce blog, maintenant que j’ai du temps devant moi, je vais y retourner ». Elle y reste cette fois-ci 7 minutes et consulte 8 pages.
  • Les sessions – Une session est une visite suivie d’un laps de temps de 30 minutes sans activité sur le site. Dans mon exemple, Hortense est venue sur le blog le midi puis il s’est écoulé tout l’après-midi (= plus de 30 minutes) avant qu’elle ne revienne sur le blog. Ca compte donc comme 2 sessions. A l’inverse, si elle était venue 2 fois en moins de 30 minutes, ça ne compterait que comme une seule session. Dans mon exemple, on a donc 3 sessions : la visite de Hortense du midi, celle du soir et la visite de Georgette.
  • Les utilisateurs – C’est ce qu’on appelait avant les « visiteurs uniques ». C’est le nombre d’êtres humains différents qui sont venus sur votre blog. Dans mon exemple, elles sont deux : Hortense et Georgette.
  • Les pages vues – Facile, c’est le nombre de pages de votre blog qui ont été vues au total. Dans mon exemple, 4 pages le midi et 8 pages le soir = 12 pages au total.
  • Les pages par session – C’est le nombre de pages vues en moyenne lors de chaque visite. Dans mon exemple, on a 12 pages vues et 3 sessions, ça fait une moyenne de 4 pages/session.
  • La durée moyenne des sessions – C’est le temps passé en moyenne par l’internaute sur votre blog. Dans mon exemple, on a une session de 2 minutes, une session de 3 minutes et une session de 7 minutes, ça fait une moyenne de 4 minutes.
  • Le taux de rebond – C’est le pourcentage de visites où l’on ne consulte qu’une seule page de votre blog avant de partir. Dans mon exemple, il est de 0% puisqu’à chaque session, nos visiteuses ont regardé plus d’une page.
  • Le pourcentage de nouvelles sessions – C’est le pourcentage de visites où le visiteur découvre votre blog pour la première fois. Ici, nous avons eu 2 sessions où les visiteuses découvraient le blog et 1 session où l’une d’entre elle revenait (66.7% de nouvelles sessions). C’est un indicateur de la fidélité de vos visiteurs.

Je ne vais pas vous expliquer aujourd’hui comment analyser chaque paramètre car il ne faut pas faire de raccourcis, on peut vite faire des erreurs. Par exemple, vous allez me dire « Plus les visiteurs voient de pages par session, plus ça veut dire qu’ils trouvent le blog intéressant ». C’est souvent vrai… mais pas toujours : ça peut aussi vouloir dire qu’ils n’ont pas trouvé ce qu’ils cherchaient sur la première page et qu’ils vont donc en consulter d’autres. Juste un exemple pour vous montrer qu’il faut être prudent et ne pas tirer de conclusions hâtives !

Menu de gauche dans Google AnalyticsC’est un menu très complet qui va vous permettre d’approfondir considérablement votre étude des performances de votre blog.

Tableaux de bord, raccourcis et alertes

Le tableau de bord est une sorte d’aperçu « en un clin d’œil » de vos statistiques. Vous pouvez y choisir ce que vous voulez voir. Les raccourcis, eux, vous permettent de lister les rubriques que vous consultez le plus souvent pour vous faire gagner du temps.

Les alertes listent tous les événements qui sortent de l’ordinaire sur votre blog. Il y a des alertes automatiques, lorsque Google détecte une grosse variation de vos statistiques mais vous pouvez aussi créer des alertes personnalisées qui vous préviennent selon les critères de votre choix (par exemple, « m’informer si je dépasse 1000 visiteurs en une journée », « m’informer si j’ai moins de 300 pages vues en une journée »).

Temps réel

Cette rubrique vous montre le nombre de visiteurs qui se trouvent sur votre blog « en live ». Elle vous indique aussi leur pays, le support (PC, tablette, mobile), la source du trafic (Google, réseau social, etc) et d’autres informations. Pratique pour mesurer l’impact immédiat d’une publication sur les réseaux sociaux, pour décider si c’est le bon moment pour mettre votre blog en maintenance ou pas, etc.

Visiteurs en temps réel sur le blog

Audience

Qui sont vos visiteurs ? Age, sexe, centres d’intérêt, langue, zone géographique. Cette rubrique vous donne aussi des informations sur leur support de connexion (mobile, tablette, ordinateur de bureau, quel navigateur utilisent-ils, qui est leur fournisseur d’accès à Internet). Vous pouvez aussi en apprendre plus sur leur fidélité : restent-ils longtemps sur votre blog ? Viennent-ils pour la première fois ou pas ?

Acquisition

D’où viennent vos visiteurs ? Viennent-ils grâce aux moteurs de recherche, grâce aux réseaux sociaux, grâce à d’autres sites qui parlent de vous, se connectent-ils directement parce qu’ils connaissent l’adresse du blog ?

C’est aussi dans cette rubrique que vous pouvez voir grâce à quels mots clés on vous trouve sur Google, quelles pages vous amènent le plus de visiteurs via Google, évaluer si l’on parle beaucoup de vous sur les réseaux sociaux, etc.

Comportement

Que font vos visiteurs ? Cette rubrique vous permet de savoir quelles pages sont les plus fréquentées et quel cheminement font les visiteurs : par quelle page ils entrent et sortent, etc. Vous pouvez ainsi repérer s’il y a des pages qui déclenchent systématiquement un départ de votre blog et vous poser des questions : pourquoi décident-ils tous de partir après avoir vu cette page ?

Vous pouvez aussi évaluer dans cette rubrique Comportement la vitesse de votre site, étudier la façon dont les internautes utilisent le moteur de recherche de votre blog (s’il y en a un). Si vous monétisez votre blog, vous pouvez voir quelles pages vous rapportent le plus, combien de gens ont cliqué sur vos publicités sur chaque page.

La rubrique propose aussi deux fonctionnalités qui servent peu aux amateurs en général :

  • La mise en place de tests : elle permet par exemple de créer différentes versions d’une page d’accueil puis d’envoyer les internautes au hasard sur l’une ou l’autre des versions et de voir en quoi ça influe sur les statistiques du blog : avec la page d’accueil n°1, y a-t-il plus de gens qui cliquent qu’avec la page d’accueil n°2 ? Sur les gros sites ou les sites de e-commerce, ça sert beaucoup à faire des tests d’ergonomie, par exemple pour voir si telle mise en page déclenche plus d’achats.
  • L’étude des événements : un événement est une interaction particulière entre un visiteur et votre blog : ça peut être la lecture d’une vidéo, le téléchargement d’un e-book, etc.

Conversion

La rubrique Conversion, tout en bas du menu, sert elle aussi très peu aux blogueurs amateurs : elle permet de définir des objectifs à atteindre puis d’en assurer le suivi. Par exemple, vous pouvez vous fixer des objectifs de rentabilité, des objectifs en nombre d’inscriptions à votre newsletter, etc. Ensuite, vous pouvez voir s’ils sont atteints ou pas et suivre le chemin effectué par les internautes jusqu’à la conversion (c’est-à-dire le moment où ils font l’action attendue d’eux : cliquer sur une pub, s’inscrire à la newsletter, etc). Les sites de e-commerce peuvent aussi suivre leurs performances (montant et lieu des transactions, etc).

La partie située tout en haut de l’interface de Google Analytics concerne l’administration globale de votre compte.

Menu du haut - Google Analytics

Zone située à droite

La zone en jaune correspond à des notifications que Google Analytics vous envoie : ça peut être des suggestions pour mieux utiliser votre compte, des messages pour vous signaler un problème, etc.

La zone en orange vous permet d’accéder à l’aide de Google Analytics mais aussi de choisir la langue de votre compte et de décider si Google peut vous envoyer des e-mails concernant Google Analytics.

La zone en rose vous permet de passer d’un site à l’autre si vous gérez plusieurs sites web dans Google Analytics, elle vous permet aussi de modifier les paramètres de votre compte Google. Rappelons-le, votre compte Google vous donne accès à l’ensemble des services Google (Gmail, YouTube, etc).

Zone située à gauche

Home – C’est la page d’accueil du compte Google Analytics. Quand vous n’avez qu’un seul site, elle n’a pas vraiment d’intérêt mais si, comme moi, vous gérez plusieurs sites ou blogs différents, elle vous permet de voir la liste de vos sites avec, pour chacun, quelques données importantes.

Rapports – C’est là que vous irez voir vos statistiques.

Personnalisation – Cette page vous permet de créer des rapports personnalisés, c’est-à-dire des analyses statistiques plus spécifiques que le rapport « global ». Par exemple, j’ai créé un rapport personnalisé pour analyser le trafic sur le blog le samedi, il ne me montre que les visites survenues sur le blog le samedi (là où le rapport global me montre tous les jours de la semaine).

Admin – Dans cette rubrique, vous pouvez gérer une multitude de paramètres liés à votre site.

Administration de Google Analytics

Parmi les principaux :

  • Informations de suivi : c’est là que Google Analytics vous dit si votre code de suivi des statistiques est bien installé et que vous pouvez activer le suivi de certains paramètres supplémentaires (centres d’intérêt de vos visiteurs, âge, sexe, etc). C’est là aussi que vous pouvez créer des filtres pour supprimer certaines données de vos rapports statistiques (par exemple, pour ne pas compter vos propres visites dans vos statistiques).
  • Les associations : vous pouvez associer votre compte Google Analytics avec d’autres services de Google (Adsense, Adwords, Google Webmaster Tools, etc) pour avoir des statistiques encore plus détaillées.
  • Les utilisateurs : vous pouvez décider qui a accès à vos statistiques, décider d’en accorder l’accès à une deuxième personne (et plus si affinités !) et déterminer ce qu’elle a le droit de faire sur votre compte (juste lire les stats ? Modifier des paramètres ?). Pratique quand on gère un site à plusieurs et que chacun veut avoir accès au compte depuis sa propre adresse Gmail !
  • Les objectifs : vous pouvez vous fixer des objectifs à atteindre pour votre site (par exemple « je voudrais que chaque visiteur voie en moyenne plus de 3 pages par visite »), vous pourrez ensuite suivre ces objectifs dans vos rapports statistiques.
  • Les annotations : si vous avez créé des annotations sur vos graphiques, vous pouvez les retrouver sous forme de liste dans cette rubrique « Admin » de Google Analytics.
  • Les alertes : Google Analytics peut vous envoyer un mail d’alerte pour vous prévenir de… ce que vous voulez ! Par exemple, pour vous prévenir que vous explosez tous les records de visiteurs, que vous avez dépassé X pages vues, etc. J’ai demandé par exemple à Google Analytics de me prévenir s’il y avait beaucoup de clics sur mes publicités, histoire de détecter rapidement toute activité anormalement élevée.

Cet article a été mis à jour le 23 avril 2016.

Thèmes : Google Analytics 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

23 commentaires sur “L’interface de Google Analytics pour les nuls

  • Avis d'Assiette

    Merci beaucoup pour cette article clair et complet. J’ai hâte de découvrir la suite.
    C’est vrai que je regarde les stats, mais je ne pense pas savoir suffisamment les analyser, pour mettre en place des mesures en fonction des chiffres.
    Ton blog est vraiment une mine d’or d’informations :D

    Répondre à Avis
    • Marlène

      Si tu as des questions précises, il ne faut pas hésiter car c’est un outil tellement vaste qu’on peut faire mille choses avec. J’ai déjà quelques idées en tête pour le mois prochain !

      Répondre à Marlène
  • Charlotte

    Super article, merci beaucoup !

    Répondre à Charlotte
  • Caro Bleue Violette

    Ah, chouette, chouette, chouette !

    Je tâtonne encore pas mal avec GA, bon au moins j’ai pu vérifier que j’avais bel et bien réussi à exclure mes propres visites de mes stats, c’est au moins ça \o/ (bon en fait, si je me souviens bien, c’est un des plugins que j’ai mis qui l’a fait pour moi ^^)

    J’ignorais le coup des 30 mn d’écart entre les sessions, ça explique certains choses que je ne comprenais pas. Et je ne savais pas qu’on pouvait voir l’activité sur notre blog en temps réel.

    Pourtant j’ai lu pas mal d’articles expliquant le fonctionnement de GA, mais la plupart du temps je ne comprends rien aux articles non plus, lol. Le tien est super clair, pour une fois j’ai tout compris, merci beaucoup :-)

    Répondre à Caro
    • Marlène

      Par curiosité tu utilises quel plugin pour ça ? J’ai prévu un article sur le sujet la semaine prochaine pour apprendre à exclure son propre trafic et j’ai mentionné Google Analytics by Yoast, qui exclut le trafic de l’admin du blog quand il est connecté… mais s’il y en a un autre, ça m’intéresse aussi !

      Pour l’histoire des sessions, ça fonctionne en fait grâce aux cookies (les fameux cookies que la loi nous oblige à signaler). Quand le visiteur arrive sur le site, Google Analytics place sur son ordinateur un cookie qui va enregistrer ses actions : quelles pages il consulte, etc. Le cookie agit un peu comme une « balise GPS » qui va suivre le visiteur partout où il va. Un cookie comme celui-là n’est pas éternel de la même manière que la batterie du GPS n’est pas éternelle. Dans le cas de Google Analytics, le cookie a une durée de vie de 30 minutes. Toute action effectuée sur le site « réinitialise » la durée (= recharge la batterie du GPS) tandis que toute absence d’action consomme de la batterie.

      Que se passe-t-il alors ?
      > Si le visiteur ouvre une page de ton site, s’en va pendant 31 minutes puis revient lire une autre page => le cookie a expiré entre temps, au bout des 30 minutes sans activité. Google Analytics va donc devoir générer un nouveau cookie, d’où le fait que ça compte comme une deuxième visite.
      > Si le visiteur ouvre une page, s’en va mais revient au bout de seulement 29 minutes, le cookie d’origine n’a pas encore expiré… et le fait de faire une action sur le site (ouvrir une autre page) va le réinitialiser pour 30 minutes donc ça ne comptera que comme une seule visite.

      La durée de 30 minutes est arbitraire, on peut la changer mais il faut mieux savoir ce qu’on fait :) J’espère que cette petite explication t’éclairera encore plus !

      Répondre à Marlène
    • Caro Bleue Violette

      Désolée je ne lis ta réponse que maintenant, mais oui c’est bien le plugin de Yoast que j’utilise. Et j’ai aussi fait une manip dans GA suite à ce billet, j’ai vérifié avec le temps réel et c’est bon, mes visites sont bel et bien exclues.

      Merci beaucoup pour les précisions sur les sessions ! J’ai effectivement vu qu’on pouvait changer leur durée mais j’ai préféré ne rien toucher :-)

      Répondre à Caro
  • Julie

    Merci pour cet article! Ca me parait beaucoup plus simple en vous lisant!!

    Répondre à Julie
    • Marlène

      Tant mieux :) J’ai prévu un autre article dimanche où je vais donner des exemples d’informations qu’on peut obtenir grâce à Google Analytics, j’espère que ça rendra aussi les choses un peu plus claires :)

      Répondre à Marlène
  • Emilie

    Merci pour tous ces détails, car franchement j’ai beaucoup de mal à m’y retrouver.

    Répondre à Emilie
    • Marlène

      C’est très complet comme outil, selon les projets il y a des fonctionnalités qu’on n’utilise même jamais (ex : le suivi du commerce électronique pour un blog amateur !).

      Répondre à Marlène
  • Loïc

    Merci pour le guide d’utilisation, j’ai une question: c’est quoi la différence entre une propriété et une vue dans l’admin de GA?

    Répondre à Loïc
    • Marlène

      La propriété correspond aux données collectées grâce à un même code de suivi. La vue est en quelque sorte une manière de présenter et d’organiser les données collectées. Par défaut, Google Analytics crée une vue qui affiche toutes les données de la propriété mais on peut créer plusieurs vues différentes. A titre d’exemple, dans le cas du blog j’ai une propriété « No Tuxedo »… et 3 vues : une vue globale, une vue qui n’affiche que les statistiques du blog web et une vue qui n’affiche que les statistiques du blog lifestyle. Ça me permet de visualiser à la fois l’évolution globale du blog mais aussi l’évolution, plus ciblée, de chaque partie.

      Répondre à Marlène
  • Jade

    Merci pour cet article, je n’avais jamais compris l’intérêt des statistiques en temps réel.

    Répondre à Jade
    • Marlène

      En dehors de l’aspect maintenance et « mesure de l’impact immédiat » d’un post sur les réseaux sociaux ou d’une newsletter, ça peut être utilisé par les gros sites pour mettre en avant tel ou tel post à la Une. Un site d’actualité par exemple : s’il voit que tous les visiteurs affluent vers un sujet en particulier suite à un événement d’actu, ça peut être une bonne raison de le mettre à la Une.

      Répondre à Marlène
  • Claire

    Bonjour,
    merci beaucoup pour cet article détaillé. Google Analytics me fait l’effet d’une usine à gaz, elle-même noyée dans la nébuleuse des services Google (Webmaster Tools ,etc…). Alors un « petit » guide est très apprécié ! Mais j’apprécie ces outils et petit à petit, j’apprends à les utiliser plutôt qu’à les subir.

    Pour info, rien à voir mais j’ai comme un bug chez moi (sur Mac) avec votre site : certaines images de l’article n’apparaissent pas sur Firefox (image principale de l’article, celle où vous avez mis des couleurs…), alors que sur Safari et Google Chrome, tout y est. Même en rechargeant la page. Étrange, non ? Et le plus bizarre, c’est que c’était déjà le cas avec votre précédent article sur GA le 15 fev. !

    Répondre à Claire
    • Claire

      Ok. Ça m’intrigue…. j’ai vu ceci : chaque fois qu’une image n’apparait pas sur Firefox, il y a dans le code correspondant, au niveau de la déclaration de la class, une série de caractères en plus… et ce uniquement pour ces images manquantes. Je ne sais pas si ça vous parle.

      image principale de l’article :
      firefox : class= »attachment-thumbnail wp-post-image xjnjzfrzidplbxdilkhz »
      safari ou chrome : class= »attachment-thumbnail wp-post-image »

      image avec les zones couleurs :
      firefox : class= »alignnone size-full wp-image-9394 xjnjzfrzidplbxdilkhz »
      safari et GC : class= »aligncenter size-full wp-image-9405″

      Répondre à Claire
    • Marlène

      Ça m’intrigue aussi, j’ai trouvé une personne ayant le même problème sur un forum mais elle n’a jamais réussi à le résoudre… Une autre personne a identifié que dans son cas c’était lié à un filtrage Adblock Plus. Par curiosité, Adblock Plus est activé sur le Firefox en question ? Les images réapparaissent-elles en le désactivant ?

      Répondre à Marlène
    • Marlène

      Merci de me le signaler, j’ai fait des tests avec les dernières versions de Firefox sur Mac et je n’ai pas réussi à reproduire le bug. J’ai aussi régénéré le cache du blog. Je ne vois pas d’où ça peut provenir…

      Répondre à Marlène
    • Claire

      Bingo !! Oui, j’ai Adblock Plus et en le désactivant pour votre site, les images réapparaissent, cool ! Je ne comprends pas tout ce qui a derrière cette bizarrerie (je vais me pencher sur le filtrage de ADP) mais on a fait avancer le schmilblick ;-)
      Merci !

      Répondre à Claire
    • Marlène

      J’avoue ne pas avoir d’explication. Adblock m’a déjà bloqué certaines images du blog qui comportaient le mot « Adsense » dans leur nom… mais là, il n’y a pas de référence à de la publicité dans le nom. Apparemment, il peut aussi bloquer une image parce qu’elle porte dans son nom la taille d’un format publicitaire connu (ex : une image qui s’appellerait « voyage-468×90.jpg ») mais mes images ne correspondent pas à des formats publicitaires standards.

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    Eh bah tu sais que je trépigne d’avance de voir ta série sur GA :)

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Il y a tellement de choses à dire sur le sujet qu’il y a matière à ne pas manquer d’inspiration :) Je ne vais pas faire de « série d’articles » à proprement parler mais plutôt des articles ponctuels expliquant tel ou tel aspect des choses… ce sera plus digeste pour ceux qui sont un peu allergiques aux stats !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.