Hébergement payant ou hébergement gratuit : les arguments pour décider


Hébergement gratuit ou hébergement payant ? Quand on lance son premier site ou blog, on se pose souvent cette question dont les tenants et les aboutissants sont bien obscurs pour un débutant.

Je ne sais pas quel choix vous avez fait… et s’il vous arrive de regretter ce choix, mais aujourd’hui, je vous parle de 5 avantages à choisir un hébergeur payant.

Si ces avantages vous paraissent intéressants, c’est sans doute le signe que vous devez vous pencher sur l’hébergement payant. Si, à l’inverse, ils ne vous attirent pas plus que ça, ça laisse entendre que l’hébergement gratuit correspond encore très bien à vos besoins.

Hébergement payant : quels avantages pour un blogueur ?
Hébergement payant : quels avantages pour un blogueur ?

1. Un hébergeur payant pour plus de personnalisation

Vous cherchez sans doute à construire un blog qui vous ressemble et ne soit pas identique à celui du voisin.

Hébergement gratuit : pour le plus grand nombre

Par définition, une plateforme gratuite vous propose un panel d’outils susceptible de convenir au plus grand nombre. Créer un univers unique y est donc naturellement plus difficile car la plateforme est standardisée. C’est LA raison qui m’a fait abandonner le gratuit il y a une quinzaine d’années.

Par exemple, en termes de design, on vous propose une sélection de thèmes mais les personnalisations sont limitées, vous êtes tributaire d’un univers visuel qui n’est pas le vôtre, vous aimeriez que tel élément s’affiche à tel endroit mais ce n’est pas modifiable.

Parfois, vous pourriez personnaliser votre site (comme sur Blogger par exemple) mais ça implique une maîtrise poussée du code ou le recours à un prestataire externe (développeur, graphiste, etc). Un blogueur en entreprise a souvent autre chose à faire que s’immerger dans les joies du HTML et du CSS… et un blogueur amateur n’en a pas forcément envie.

De même, tous les hébergeurs gratuits ne permettent pas d’avoir votre propre nom de domaine donc si votre site se développe et qu’à terme, vous voulez acheter un nom, vous devrez parfois changer de plateforme pour pouvoir le faire.

Hébergement payant : plus de liberté pour aller plus loin

Avec un hébergement payant, vous pouvez personnaliser le design, les plugins que vous ajoutez, les fonctionnalités du blog, sans être tributaire d’une plateforme qui vous impose des restrictions.

Pour ceux qui ont une utilisation un peu plus experte, l’hébergement payant vous donne accès à vos bases de données, au fichier .htaccess, au code, ce qui permet de pousser plus loin la configuration et le SEO (référencement naturel).

Blogueur pianotant sur un clavier d'ordinateur portable

2. Un meilleur contrôle de vos données

Autre élément important dans le choix entre hébergement payant ou hébergement gratuit : la liberté dont vous disposez par rapport à vos données.

Hébergement gratuit : des données parfois « prisonnières »

La plupart des hébergeurs gratuits ne vous offrent aucune garantie quant au contrôle de vos contenus. Par exemple, si vous souhaitez changer d’hébergeur en transférant votre blog, vous n’avez pas toujours la possibilité de récupérer une copie de vos bases de données (l’endroit où sont stockés vos articles).

Vous pourrez seulement copier/coller vos articles à la main d’un site à l’autre, ce qui peut prendre une éternité quand il s’agit d’un site ancien.

C’est le cas de la plateforme Wix par exemple, je cite leurs conditions d’utilisation :

« Il est impossible d’exporter ou d’intégrer des fichiers, des pages ou des sites créés avec l’Éditeur Wix vers un hébergeur externe ».

Souvent, ça va même plus loin, l’hébergeur gratuit vous disant explicitement que s’il perd vos articles, vous n’aurez que vos yeux pour pleurer. Je cite par exemple les conditions d’utilisation d’Overblog :

« La société Overblog ne garantit pas contre et ne peut être considérée comme responsable de la perte ou de l’altération des fichiers ou données que l’utilisateur transfère sur son blog ».

De nombreuses plateformes s’octroient le droit d’utiliser vos contenus à des fins promotionnelles dès que vous les hébergez chez elles. C’est le cas d’Overblog, de Blogger ou encore de Wix, dont voici par exemple un extrait des conditions d’utilisation :

« Vous vous engagez à et acceptez de (…) permettre à Wix d’utiliser de manière perpétuelle, dans le monde entier et gratuitement, une version de votre site d’utilisateur (ou toute partie de celui-ci) aux fins d’activités promotionnelles ou de marketing de Wix, en ligne et/ou hors ligne, et de la modifier dans des limites raisonnables au regard des fins visées ».

Hébergement payant : des engagements plus forts

Chez un hébergeur payant, vous restez maître de votre communication et de votre destin. Un bien grand mot :)

Mais en réalité, si vous n’êtes pas satisfait de votre hébergeur, rien ne vous empêche d’en changer. Si vous voulez abandonner votre CMS pour une autre solution technique, vous avez la liberté de le faire. Votre hébergeur ne bénéficie d’aucun droit sur vos contenus.

Blogging

3. Publicité et monétisation

Si les hébergeurs gratuits vous offrent un service, ce n’est pas par pure bonté de cœur et amour de leur prochain. Ils ont simplement d’autres sources de financement qui peuvent inclure l’affichage de publicité sur votre blog. Même si vous aimeriez épargner la pub à vos visiteurs, vous n’avez parfois pas le choix et ces pubs ne sont pas toujours très heureuses (gros pop-up, etc).

Certains hébergeurs gratuits peuvent vous interdire purement et simplement la monétisation. Overblog, par exemple, interdit à ses utilisateurs d’accepter une rémunération « en échange d’une prestation publicitaire ». Interdits, aussi, l’inscription à une régie publicitaire et l’affichage de pub sous toutes ses formes (texte, image, lien, etc).

Avec un hébergeur payant, c’est vous qui décidez si vous placez ou non de la publicité. Quand vous souhaitez monétiser votre blog, c’est souvent la seule possibilité viable pour bénéficier de toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin.

Par ailleurs, la monétisation exige de pouvoir suivre et analyser ses performances pour comprendre ce qui fonctionne (ou pas). A cet égard, l’un des avantages de l’hébergement payant est généralement de vous permettre un meilleur tracking (vous pouvez installer Google Analytics, des outils pour réaliser des cartes de chaleur, mettre en place des A/B tests pour comparer l’efficacité de deux versions différentes d’une page, etc).

4. L’accessibilité des services

La fluidité des sites reste souvent meilleure chez un hébergeur payant. La plupart des blogs et sites sont hébergés sur des serveurs qu’on appelle « mutualisés ». C’est comme si vous veniez garer votre voiture dans un parking : le même parking accueille plein de voitures appartenant à des gens différents. Un hébergement mutualisé stocke plein de sites appartenant à des gens différents.

Dans un parking, si une voiture est garée à cheval sur deux places, vous risquez à votre tour de ne pas pouvoir vous garer. Sur un hébergement mutualisé, si un site consomme beaucoup de ressources, il en reste moins pour les autres sites… donc vous pouvez souffrir de lenteurs.

Pour éviter ce problème, les plus gros sites n’ont pas le choix et doivent prendre un serveur dédié (qui, comme son nom l’indique, leur est entièrement consacré). Rassurez-vous, ça ne concerne vraiment que les sites à très fort trafic, même avec 150 000 visiteurs sur l’un de mes sites, je n’étais pas encore obligée de passer à un serveur dédié.

Si je vous explique tout ça, c’est parce qu’un hébergeur payant veille de près à la bonne répartition des ressources entre tous les sites hébergés en mutualisé. S’il constate qu’un site consomme beaucoup trop de ressources, il envoie une alerte et peut prendre des mesures pour interrompre l’accès à ce site afin que les autres clients ne soient pas pénalisés. Chez un hébergeur gratuit, vous ne pouvez pas dire grand-chose si ça rame.

Bien sûr, un hébergeur payant ne vous garantit jamais que ses services fonctionneront à 100%. De même, c’est souvent à vous de penser à faire des sauvegardes de vos données. Mais sauf cas de force majeure (incendie, panne d’électricité généralisée, tempête, etc), l’hébergeur vous a fait payer une prestation et a donc certains devoirs en retour. Et surtout, vous avez le droit de vous plaindre si ça ne fonctionne pas !

5. L’hébergement payant, un gage de crédibilité ?

A terme, si votre blog se développe, la question de la crédibilité se posera peut-être, selon vos envies et votre thématique. Un hébergeur payant offrant davantage de flexibilité en matière de personnalisation, il aura souvent une image plus qualitative. Ce n’est pas toujours le cas, bien sûr… mais un œil avisé aura parfois tendance à se dire qu’un blogueur ou un webmaster qui a payé pour créer son site ne le fait pas à la légère et a plus de liberté vis-à-vis de son contenu.

Un peu comme lorsque vous visitez un site commercial très moche, vous n’avez pas confiance quand il s’agit de faire un achat dessus, même si le site est en réalité sérieux. Histoire de perception…

Ligne décorative

Parfois, quand on lance un site ou un blog, on ne souhaite pas investir tout de suite. On veut se donner le temps de « savoir si ça marche » ou pas.

  • Si vous êtes un professionnel, ce n’est clairement pas un bon calcul. Un hébergement payant + l’achat d’un thème premium va vous coûter une centaine d’euros. Si vous n’êtes pas prêt à investir une somme aussi minime dans votre business, êtes-vous sûr qu’il a du potentiel ? Si vous croyez à la rentabilité de votre projet, ça ne devrait pas être un problème de dépenser 100€ car c’est tout simplement une anticipation du retour sur investissement que vous réaliserez plus tard.
  • Si vous êtes un blogueur amateur, votre démarche est tout à fait compréhensible. Beaucoup de blogueurs abandonnent rapidement, faute de trafic… ou réalisent que le blogging n’est pas fait pour eux. Vous pouvez tout à fait commencer sur une plateforme gratuite et décider d’investir dans votre blog une fois que vous avez passé un cap symbolique (6 mois, 1 an de blogging par exemple).

Hébergement payant ou hébergement gratuit : réfléchissez à vos attentes

En réalité, le choix entre hébergement gratuit et hébergement payant nécessite surtout de connaître les limites du gratuit pour prendre une décision en toute connaissance de cause. Souvent, ce sont ces limites qui nous poussent à passer au payant : envie d’ajouter un plugin sans pouvoir le faire, d’avoir un design qui nous correspond sans y arriver…

Mon but n’est pas de dire du mal de l’hébergement gratuit car j’ai moi-même commencé par là. Quand on a peu de moyens financiers et qu’on veut malgré tout créer son blog ou son site, le gratuit est une solution idéale.

Il faut aussi admettre qu’un hébergement payant nécessite un peu plus de travail de votre part : beaucoup d’hébergeurs proposent des installations automatisées des principaux CMS (en un clic, vous pouvez installer WordPress, etc)… mais souvent, elles ne sont pas optimales et vous devrez quand même un minimum mettre le nez dans des paramètres techniques. Tout le monde n’en a pas envie, surtout quand il s’agit d’un site personnel… et ça peut faire peur de se jeter dans l’inconnu quand on débute :)

Le bilan pour choisir entre gratuit et payant

Si vous avez bien lu cet article, vous pourrez sans peine identifier les bonnes raisons qui doivent vous pousser à envisager l’hébergement payant :

  • Vous voulez pouvoir personnaliser davantage votre site.
  • Vous voulez gagner en crédibilité.
  • Vous voulez pouvoir parer à toutes les évolutions futures de votre site sans avoir à changer de plateforme en cours de route.
  • Vous avez besoin de fonctionnalités supplémentaires.
  • Vous êtes insatisfait des performances actuelles de votre site (vitesse de chargement, responsive design, etc).
  • Vous désirez pouvoir optimiser davantage votre référencement.
  • Vous avez besoin de garder le contrôle de vos données.

A l’inverse, voici quelques aspects à prendre en considération avant de faire le changement :

  • Avec un hébergement payant, vous allez investir un peu pour votre blog. Est-ce un problème pour vous ?
  • Si vous décidez d’abandonner votre blog ou site en cours d’année, il sera la plupart du temps impossible de vous faire rembourser l’hébergement au prorata des mois non utilisés.
  • Vous allez peut-être perdre une partie (voire une grosse partie) de votre trafic si vous changez de plateforme, en particulier si vous êtes dans l’incapacité de mettre en place une redirection des anciennes adresses vers les nouvelles.
  • Vous devrez installer WordPress ou un autre CMS et transférer vos contenus de l’ancienne plateforme vers la nouvelle.
  • Prendre un hébergement payant, c’est souvent découvrir une nouvelle plateforme : il y aura donc un temps d’apprentissage normal et nécessaire pendant lequel vous ne vous sentirez peut-être pas très à l’aise.

Vous pouvez consulter tous mes conseils en matière d’hébergement web pour y voir plus clair ou ce comparatif entre WordPress en hébergement gratuit et WordPress en hébergement payant.

Si vous hésitez entre ces possibilités d’hébergement web, posez vos questions dans les commentaires et j’essaierai de vous guider !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

43 commentaires sur “Hébergement payant ou hébergement gratuit : les arguments pour décider

  • Tran Xuan Huyen

    Bonjour Marlène,
    Je lis très souvent tes articles avec plaisir et cela m’aide beaucoup à me perfectionner dans l’univers du web ! En ce moment je rencontre des erreurs quand je veux me connecter à mon site et je suis sur un VPS chez Ovh.
    Ils me disent que de leur côté tout fonctionne et que je dois regarder de mon côté, me connecte en SSH. Pour moi c’est une autre langue étrangère et j’aimerai donc ne pas m’en occuper.
    En regardant les différentes options qui sont devant moi et suite à tes conseils, j’hésite maintenant entre l’hébergement mutualisé chez Infomaniak et leur serveur cloud managé. Est ce que ce sont des formules équivalente en termes d’assistance technique parce que je veux pas rentrer dans le SSH ? Merci par avance pour tes conseils et aide pour y voir plus clair :)

    Répondre à Tran
    • Marlène

      Bonjour, je pense que la question à se poser est celle des ressources nécessaires pour que le site fonctionne bien. Quand on choisit un VPS, en général on le fait parce qu’on a un besoin particulier : soit parce qu’on veut pouvoir mettre le nez dans la technique de manière plus poussée et que le mutualisé pose trop de limites, soit parce qu’on a un site dont l’énorme trafic ne permet plus d’être sur un hébergement mutualisé.

      Si ton site reçoit un énorme trafic (= plusieurs centaines de milliers de visiteurs par mois et au-delà) ou que tu as besoin d’héberger des dizaines de sites sur un même serveur, j’opterais pour le serveur cloud managé. Si c’est juste un blog personnel, un hébergement mutualisé suffit amplement. Le serveur cloud managé est une offre qui s’adresse à des professionnels du web, qui hébergent beaucoup de sites ou de gros sites gourmands en ressources. J’espère que ça t’aidera !

      J’ajoute aussi qu’on peut toujours passer à une formule plus chère si on atteint les limites de l’hébergement mutualisé.

      Répondre à Marlène
    • Xuan

      Merci beaucoup pour la réponse ! J’ai finalement migré mon blog et ai pris une offre mutualisé suite à tes conseils quitte à l’upgrader plus tard ? Cela pourrait d’ailleurs être un sujet d’article la migration vers un autre hébergeur ? J’ai pour ma part rencontré des difficultés (encore maintenant toutes mes images ont disparues), peut être que d’autres aussi ? Bon dimanche !

      Répondre à Xuan
    • Marlène

      C’est un sujet intéressant mais je ne sais jamais par quel bout le prendre car d’un hébergeur à l’autre, l’interface n’a rien à voir.

      * Edit : j’ai finalement écrit un tutoriel sur comment changer d’hébergeur par ici !

      Concernant les images, ce sont les fichiers qui ont « disparu » ou c’est un autre problème ?

      Répondre à Marlène
    • Xuan

      Les images semblent avoir disparu j’ai uniquement leur nom et descriptif dans la bibliothèque image. Pourtant il me semble avoir tout exporté… Du coup j’ai dû remettre les images à la main !

      Répondre à Xuan
    • Marlène

      Ça dépend souvent de la façon de faire l’export. Par exemple, quand j’ai créé mon blog culture Allée des Curiosités à partir d’articles de No Tuxedo, j’ai utilisé l’outil d’import/export de WordPress… et ça n’a jamais réussi à importer les images, j’ai dû me résoudre à tout réimporter à la main. Presque 350 articles ^^ Bon, au moins c’est l’occasion de passer en revue son contenu…

      Répondre à Marlène
  • Ludo

    J’y ai déjà pensé mais… De une, je ne veux vraiment pas repartir de zéro, de deux je suis pas sûr de vouloir payer et surtout je suis bien trop nul que pour me dépêtrer du transfert et tout ^^

    Répondre à Ludo
    • Marlène

      Sur WordPress.com tu n’auras pas trop de problèmes si un jour tu souhaites passer au payant. Ils proposent un pack pour gérer les redirections (et donc ne pas « repartir de zéro »)… Mais comme tu dis, c’est un budget donc il faut que le changement se justifie !

      Répondre à Marlène
  • Lilas

    Bonjour,
    J’ai l impression de découvrir un nouveau monde :-) j ai ouvert un blog avec une plateforme gratuite juste pour essayer et j ai continué. Suis vraiment pas douée mais c’est bien pour commencer. Je me suis lancée sans jamais me renseigner, si un jour je dois opter pour une option payante ça semble un boulot fou pour tout transférer ??!!!
    Merci pour tous les articles j’ai découvert des tas de choses !!!

    Répondre à Lilas
    • Marlène

      Sur WordPress.com ça va :) D’abord, si un jour tu optes pour le payant tu utiliseras très certainement WordPress donc tu seras déjà familiarisée avec le fonctionnement général (l’administration du blog, etc). Ensuite, WordPress.com propose un pack payant assez abordable (autour de 13 dollars) qui te permet de rediriger tes visiteurs vers une autre adresse. Tu n’auras donc qu’une perte de trafic limitée le jour où tu changeras… si un jour tu changes car ça n’a rien d’une obligation !

      Pas d’inquiétude, donc !

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Bonjour,
    je suis sur une plateforme gratuite mais avec une option payante pour avoir un nom de domaine et supprimer la publicité. J’ai choisi après plusieurs tâtonnements un design le plus minimalisme possible. Le but de ces choix est de focaliser l’attention sur le contenu plus que le contenant.
    Ceci étant j’ai conscience de l’importance du design et si je devais le modifier je passerai par un professionnel car les aspects code me désintéressent totalement. Comme ça représente un budget et c’est légitime car c’est un vrai travail pour l’instant je n’ai pas fait le pas …

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Oui, je peux comprendre le fait de ne pas être intéressé par la partie technique, d’autant que ça prend quand même du temps.

      Répondre à Marlène
    • Bernieshoot

      exact et ça demande je pense un vrai savoir et pas juste du bricolage

      Répondre à Bernieshoot
  • stephane

    Merci pour cet article intéressant comme ce blog.
    Une question me vient à l’esprit, J’envisage de créer un blog sous blogger avec un nom de domaine que j’aurais acheté, quand je migrerai au bout de quelque mois cela ne limitera-t-il pas la casse au niveau du Trafic comme j’utiliserai un nom de domaine personnel ?

    Répondre à stephane
    • Marlène

      Bonjour Stéphane, à ma connaissance Blogger met en place une redirection 301 automatique quand on associe un nom de domaine personnalisé à un blog sous Blogger. Autrement dit, le visiteur et les moteurs de recherche sont automatiquement redirigés des anciennes adresses vers les nouvelles. Ce type de redirection conserve en principe 90% du référencement existant. Un exemple ici avec le blog La Penderie de Chloé dont cet article (sur Blogspot) redirige automatiquement vers le nom de domaine choisi.

      Répondre à Marlène
  • Tellou

    C’est exactement pour ces raisons que j’ai change (j’explique ici: http://tellou.canalblog.com/archives/2016/03/23/33553854.html) et que je suis partie sur WordPress. Nettement mieux. Certes, j’ai perdu pratiquement tous mes lecteurs et il me faut repartir de presque zero niveau visibilite, mais ce n’est pas grave. La sensation d’etre chez soi surpasse les desagrements…

    Répondre à Tellou
  • Pascal

    L’hébergement gratuit, j’ai tenté et franchement, ce n’est pas ma tasse de thé. Les limites en termes de bande passante ou de fonctionnalités m’ont vite fait fuir. En fait, j’ai très vite rencontré un à un ou en lot les problèmes et limitations que tu évoques dans ton article.

    Pour mes propres projets, c’est sur un VPS que ça se passe, pour ~3€60 par mois je fais vraiment ce que je veux. Mais bien sûr, il faut des compétences techniques que le blogueur n’a pas forcément.

    Un point que tu n’abordes pas, c’est que dans le payant il y a aussi les bons et les moins bons, voire les médiocres… j’ai parfois eu de (très) mauvaises surprises. J’ai tenté Nuxit pour des projets clients et là, je n’ai rien à redire, tout s’est toujours bien passé. Sans aller jusqu’à pointer du doigt les hébergeurs défaillants, pourquoi ne pas en mettre quelques uns en avant, parmi ceux qui offrent un service de qualité ?

    Répondre à Pascal
    • Marlène

      Concernant le choix de l’hébergeur, parmi tous ceux que j’ai testés c’est Infomaniak qui me laisse le meilleur souvenir : une seule panne mineure en 5 ans pour laquelle j’ai tout de suite été prévenue par mail, un support technique au top, beaucoup d’informations d’aide sur le site pour se débrouiller sans avoir besoin d’ouvrir un ticket… Je les ai abandonnés parce qu’ils imposaient à l’époque la règle du « Un compte, un site »… et 120€/an et par site, ça devient vite un gouffre financier quand on en gère plusieurs !

      J’ai failli y retourner pour mon VPS… mais j’ai décidé de faire confiance à Nuxit. Les autres hébergeurs que j’ai testés me laissent des souvenirs plus mitigés : Dreamhost/Bluehost/Site5 ont accueilli mes premiers sites sur du payant parce que c’était très cheap mais ça date et à l’époque, les serveurs étaient aux USA donc bonjour la lenteur pour un public européen (ils ont aujourd’hui des serveurs ailleurs me semble-t-il). M’enfin, je n’y connaissais rien ! Chez OVH, j’ai des sites pour qui tout se passe bien (et qui sont encore chez eux, du coup !) et d’autres pour qui ça a été la catastrophe, avec zéro communication de leur part. Chez 1&1, pas un très bon souvenir : beaucoup de lenteurs…

      Et il y a un hébergeur qui décroche la palme de l’insatisfaction : Amen :) Je précise que je n’ai jamais été cliente mais parmi tous mes amis/contacts pro qui ont des sites, je n’ai jamais entendu un seul client satisfait.

      * Edit 2018 : après 4 années sans problème chez Nuxit, le service s’est énormément dégradé et je ne recommande plus du tout cet hébergeur. Je suis retournée chez O2 Switch, un hébergeur que j’avais déjà testé par le passé avec succès mais où l’ergonomie de l’administration m’avait déçue. L’ergonomie ayant été entièrement revue, j’y suis retournée et ça se passe très bien pour l’instant !

      Répondre à Marlène
    • Pascal

      Mêmes hébergeurs, mêmes réflexions… la palme du mauvais souvenir remportée haut la main par 1&1.

      Le meilleur que j’ai testé à ce jour reste Siteground avec des performances au top et un support excellent.

      Quant à OVH, côté serveurs dédiés / VPS je n’ai jamais eu à m’en plaindre, même si j’ai eu des retours parfois très négatifs de la part de clients et amis.

      Répondre à Pascal
  • LBN de Carmen

    Coucou NoTuxedo ! Cela fera bientôt une bonne année que je pense avoir mon nom de domaine mais je suis sur Blogger et je ne souhaite pas ( pour le moment ) migrer vers WordPress. Je ne me suis pas encore très bien renseigné à ce sujet mais penses-tu que ce soit une bonne idée de rester sur cette plateforme et est-ce possible?

    Répondre à LBN
  • Julie lit au lit

    Je suis Premium avec WordPress.com et ça répond très bien à mes besoins. Je réussi à faire pas mal toutes les manipulations que je veux et je ne ressens pas le besoin de changer. Mon blog a plus d’un an et environ 150 articles en ligne. J’ai attendu quelques mois avant de passer à Premium et je viens tout juste de renouveller pour un an. Je vais peut-être changer d’avis en 2017!

    Répondre à Julie
    • Marlène

      C’est plus cher qu’un hébergement payant basique, WordPress Premium :) Mais c’est le prix de la tranquillité d’esprit quand on ne veut pas du tout avoir à s’occuper des mises à jour, de la sécurité, des sauvegardes, etc. Le principal c’est que ça réponde à tes besoins !

      Répondre à Marlène
  • tania

    j’ai choisi directement le payant car je me connais et je sais que cela a aurait été une prise de tête de faire le transfert… pas doué du tout alors je voulais m éviter tout ça
    cela ne me dérangeait pas d’investir
    et comme je lisais déjà ton blog javais lu les articles où tu parlais de la différence entre par exemple wordpress org et le com
    encore une fois dans mon cas précis je ne voyais pas les avantages d être d’abord sur le gratuit

    Répondre à tania
    • Marlène

      Le transfert est souvent une étape épineuse… surtout quand on a des connaissances techniques limitées et/ou quand on a choisi une plateforme qui ne simplifie pas les choses. Ça oblige d’ailleurs pas mal de blogueurs à « repartir de zéro », je trouve ça dommage.

      Répondre à Marlène
  • nanolifestyle

    Je viens de réaliser que j’ai atteins la capacité maximum de wordpress gratuit donc je suis obligée de passer au payant…je sens que ça va être galère mais j’ai pas trop le choix.

    Répondre à nanolifestyle
  • eleutheromania

    dit je voulais juste te demander dans quelle plateforme (non payant) tu a été auparavant ? et comment s’est passé ton hébergement ?

    Répondre à eleutheromania
    • Marlène

      J’ai directement créé le blog sur un hébergement payant et mes sites précédents étaient eux aussi sur du payant :) Si je maîtrise bien Blogger & WordPress.com, c’est parce que j’ai créé des comptes dessus pour justement pouvoir aider d’autres personnes à s’en servir mais je ne les utilise pas moi-même. J’ai commencé sur des plateformes gratuites qui n’existent plus aujourd’hui (type ifrance.com) mais je suis vite passée au payant pour avoir plus de flexibilité !

      Tu te poses des questions précises sur le sujet ? N’hésite pas, je peux peut-être te répondre !

      Répondre à Marlène
    • eleutheromania

      re bonjour !
      alors oui ça m’intéresse vraiment d’en savoir un peu plus à ce sujet là puisque moi je viens vraiment de découvrir il y a quelques mois le monde de la blogo et ça m’a vraiment plu, seulement quand tu dit que tu a créer ton site sur un hébergement payant, je ne comprends pas tellement .. sachant que moi je suis sur une plateforme gratuite pour le moment !

      je ne préfère pas prendre de risque. Aussi je voudrais savoir comment on créer un site sur un hébergeur payant directement, si on a le nom de domaine et surtout à combien cela peut nous coûter ?

      ça fait pas mal de question mais je suis sûr que tu saura me répondre haha !
      merci d’avance :D eleutheromania

      Répondre à eleutheromania
    • Marlène

      Pour créer un site directement sur un hébergement payant, il y a 2 possibilités :
      – soit tu sais écrire toi-même de A à Z les fichiers de ton site avec des langages informatiques. En réalité, peu de gens choisissent cette solution.
      – soit tu installes sur cet hébergement payant des fichiers « déjà prêts » permettant de gérer un site web. Et selon tes besoins, tu peux choisir par exemple WordPress (pour le blogging), Joomla, Drupal, etc. Tous ces noms correspondent en fait à des « ensembles de fichiers » qui permettent de gérer facilement un site web.

      Je te conseille de lire cet article que j’ai écrit sur le blog : l’hébergement web expliqué à ma grand-mère, il y a plus d’infos et d’explications.

      Concernant le côté prix/nom de domaine, tu as la plupart du temps un nom de domaine offert avec ton hébergement. En ce moment, je suis chez o2switch qui propose une offre unique et pour te donner une idée, un an d’hébergement + un nom de domaine offert coûte 72€ TTC. Il y a des hébergeurs moins chers mais la qualité de service n’est pas forcément la même partout ;)

      Répondre à Marlène
    • eleutheromania

      coucou :)
      je crois que je vais juste aller lire l’article là tout de suite vu que j’ai un petit moment puis je te poserais des question si jamais je ne comprends pas mais je doute que ça soit dur à comprendre puisqu’en général tu explique bien ;)
      d’accord, bon je vais y réfléchir sur tous ça puis on verra bien, dans tous les cas je préfère m’adapter d’abord avec une plateforme gratuite :)

      je te remercie pour tes conseils, c’est gentille de ta part :)

      bisous, Eleutheromania

      Répondre à eleutheromania
  • eleutheromania

    coucou ! il est très intéressant ton article et ça m’a permis d’apprendre beaucoup de choses, merci.
    en passant, très soignée et magnifique ton blog :)

    Répondre à eleutheromania
  • Bouquiner

    Quand j’ai créé mon premier site internet http://www.plumedetoile.ch, j’ai pris conseil auprès de mon compagnon, qui maitrise le web et tout ce qui en découle, et j’ai donc opté pour un hébergement payant. Il y a à mon sens plus de sécurité et surtout de réactivité en cas de « panne ». Pour mon deuxième site, qui est un blog, http://www.bouquiner.ch, je suis « si on veut » aussi chez un hébergeur payant. Entre mes deux sites, mon compagnon a créé son entreprise et propose de l’hébergement web, c’est donc tout lui qui gère (et même si j’ai l’avantage de pas payer) c’est un hébergeur payant avec tout le confort qui va avec. Bref, même dans une autre situation, j’aurais pris de l’hébergement payant, toujours pour une questions de « sécurité ».

    Je ne ferai pas de pub ici pour mon homme et son hébergement, mais si ça vous intéresse, contactez moi.

    Répondre à Bouquiner
    • Marlène

      Je ne savais pas que c’était la société de ton compagnon :) Pour la sécurité, tout dépend de la plateforme gratuite avec laquelle on compare : Blogger appartient à Google donc je pense qu’ils font en sorte d’être très à jour par exemple. Concernant la réactivité, un hébergeur payant a une obligation de support et pour un débutant, ça n’a pas de prix ! On trouve dans le gratuit de très bonnes communautés d’utilisateurs (WordPress.com par exemple) mais quand on débute, il est parfois difficile d’avoir une réponse adaptée à son niveau de compétence et à sa situation particulière.

      Répondre à Marlène
  • laetitia

    J ai commencé avec WordPress.com en hébergement gratuit, puis je suis passée au .org , en auto hébergée. je ne regrette pas. Je me sentais un peu à l’étroit sous wordpress.com.
    Pourtant je ne connais rien au code, au CSS et tous les trucs comme ça.
    Bon, je doit dire que je me suis arraché les cheveux, que j’ai cru que j’allais manger mon ordo tellement j’ai rencontré de galères, mais tout est rentré dans l’ordre.
    Si vous avez besoin, j’ai fait un article ou je compare les deux, et ça rejoins pas mal celui la.
    je me permet de proposer le lien ( si c’est dérangeant, je ne prendrais pas mal du tout que tu le supprime)
    http://wp.me/p5fm9x-mo
    bisoux les filles !

    Répondre à laetitia
    • Marlène

      Merci pour le lien ! Toujours sympa pour ceux qui cherchent un comparatif entre WordPress.com et WordPress.org !

      Répondre à Marlène
  • Au 303

    Bonjour No Tuxedo ! Alors en ce qui me concerne, pour le moment je suis sur du gratuit, hébergée chez Blogger. En fait ce qui me plait chez eux c’est qu’ils donnent accès aux codes très facilement et les ressources de tuto sur le web sont très nombreux. Et puis pas de pub, si on n’en souhaite pas. Pour le coup, étant dans l’esprit DIY pour à peu près tout …(pas uniquement dans le bricolage ou la déco), je prends plaisir à essayer de comprendre comment un design de site fonctionne. On peut le faire facilement à son rythme. Ne sachant même pas ce qu’était l’html et css en début d’année, j’avoue que c’est comme une petite satisfaction personnelle, de me dire, je connais un truc de plus ;-)
    Mais bon l’apprentissage autodidacte est laborieux parfois, c’est clair que si on souhaite un site tout beau dès son ouverture, c’est pas la meilleure solution.
    Il m’arrive d’être tentée de filer sur wordpress, pour que ce soit moins compliqué, mais comme je ne cherche pas à créer de marque ou monter un commerce, je me dis que même si c’est le chantier souvent dans ma mise en page, après tout, ce n’est qu’un blog (parmi tant d’autres) pour le fun et les échanges en toute simplicité !

    Répondre à Au
    • Marlène

      C’est en faisant soi-même qu’on apprend le plus :) Blogger est plus souple que d’autres au niveau des conditions d’utilisation, ça reste un très bon choix en gratuit !

      Répondre à Marlène
    • iamninis

      Je suis tout à fait d’accord ! J’ai mon blog depuis moins d’un an et comme beaucoup d’autre je n’étais pas très douée en code mais j’ai trouvé cela « assez » simple avec blogger ( en tout cas bien plus qu’avec WordPress où je n’ai absolument rien compris.. peut-être que je n’étais pas assez motivée à comprendre aussi ^^ ) En tout cas je trouve beaucoup d’avantages avec blogger surtout si on est en version gratuite !

      Répondre à iamninis
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.