Infographie : les formats de contenu qui captivent les lecteurs


De nombreux rédacteurs et référenceurs continuent à brandir la formule « Le contenu est roi » comme une solution à tous les problèmes. Il faut, dit-on, que votre site soit riche en contenu pour séduire les visiteurs et donner aux moteurs de recherche assez de matière pour travailler. C’est vrai. Mais aujourd’hui, derrière la notion de contenu se cachent de multiples formats. Alors, j’ai eu envie d’aller plus loin que cette formule vue et revue : le contenu est roi, très bien… mais comment règne-t-il ?

Retrouvez plus d’explications sous l’infographie !

Infographie : ces formats de contenu à utiliser sur le web

Différentes façons d’aborder un sujet

Même si l’on parle « du contenu », il existe en réalité de nombreuses façons d’écrire que vous pouvez associer sur votre blog. Varier les formats de contenu évite de se lasser, crée un certain dynamisme sur votre site, vous permet de toucher différents publics (parfois, la personne qui va suivre un tutoriel pas à pas n’est pas la même que celle qui lira un témoignage plus personnel). Par ailleurs, ce sont autant de manières différentes de stimuler votre inspiration : interviewer quelqu’un peut vous donner une foule d’idées d’articles par exemple !

Voici quelques-uns des formats de contenu que vous pouvez décliner.

La liste

La liste se prête à presque tous les sujets, suscite de l’engagement de la part des lecteurs, organise l’information… Pas étonnant que ce soit un format de contenu très populaire ! Les listes ont aussi une vertu cachée : elles stimulent vos associations d’idées.

Pour faire une liste, vous allez souvent chercher à noter toutes les idées auxquelles un sujet vous fait penser, avec deux bénéfices :

  • Découvrir de nouveaux thèmes à traiter – Les associations d’idées vous poussent à aller chercher des informations au plus profond de votre mémoire… et ce faisant, vous allez parfois découvrir des sujets à aborder auxquels vous n’auriez tout simplement pas pensé sans pratiquer l’exercice de la liste !
  • Pouvoir développer chaque élément – Chaque élément d’une liste est presque un petit sujet à part entière. A partir d’une seule liste, vous pouvez envisager de développer chaque point de manière bien plus approfondie dans un article dédié.

Le tutoriel

Le tutoriel consiste à expliquer pas à pas comment obtenir un résultat. Il peut s’agir d’un résultat matériel, comme dans le cas des DIY qui vous apprennent à créer ou personnaliser un objet vous-même à l’aide d’instructions. Mais le tutoriel peut également porter sur une méthodologie (« Comment rédiger un mémoire de fin d’études ? ») ou encore une démarche de développement personnel (« Comment développer sa confiance en soi avec 5 exercices simples ? »).

La clé de la réussite, c’est la pédagogie : être capable d’expliquer les choses, avec des termes adaptés au niveau d’expertise de votre cible. Les photos, illustrations, exemples ou captures d’écran aident souvent à rendre le propos encore plus clair.

Le quiz

Qui n’a jamais répondu à un quiz sur Internet ? C’est un format de contenu très polyvalent car on peut l’utiliser aussi bien pour des sujets légers (« Quel personnage de dessin animé êtes-vous ? ») que pour des sujets extrêmement sérieux (j’ai par exemple rédigé ce quiz Etes-vous un bon formateur ? pour un organisme de formation). Le quiz est une manière ludique d’apprendre des choses sur soi-même ou sur un sujet.

L’interview

C’est un format passionnant à bien des égards : d’abord, une interview se prépare en effectuant des recherches sur un sujet donné, c’est déjà l’occasion pour vous d’approfondir vos connaissances et de trouver de nombreuses idées d’articles ; ensuite, c’est une rencontre avec quelqu’un qui possède une expérience ou une expertise que vous n’avez pas.

Même si vous travaillez dans le même secteur que la personne, que vous exercez la même activité ou que vous avez une passion commune, vous ne la vivrez jamais tout à fait pareil. L’interview est donc une source d’enrichissement incroyable pour votre site et pour vos lecteurs.

Perche pour interview

La définition

Il existe une foule de concepts ou de termes qui peuvent être difficiles à comprendre pour un novice. En tant que blogueur, vous pouvez les expliquer ! Selon le sujet, la forme peut être plus ou moins longue : par exemple, les Inrocks consacraient environ 700 mots à l’explication du terme « hauling » en 2011 tandis que Hubspot écrivait 1600 mots sur le concept d’Inbound Marketing.

La définition répond aux mêmes exigences que le tutoriel : il est important de bien savoir à quel public vous vous adressez. Quel est son niveau de connaissances sur le sujet ? Qu’a-t-il besoin de savoir pour cerner le concept que vous tentez d’expliquer ?

La brève

La brève est un format qui, bien souvent, n’est pas reconnu à sa juste valeur. Article court, portant souvent sur un sujet d’actualité, on a tendance à la dévaloriser par rapport au sacro-saint contenu long, aux guides, aux études approfondies sur un sujet. Pourtant, elle a bien des avantages :

  • Elle permet de séduire un public pressé, friand d’articles à lire « sur le pouce » entre deux réunions ou dans les transports.
  • Elle permet de relayer toutes ces actualités sur lesquelles, en toute franchise, il n’est pas utile ou pertinent d’écrire 3000 mots mais qui intéressent malgré tout les personnes qui se passionnent pour un sujet.
  • Elles sont très souvent virales car elles donnent une information pertinente en temps réel.

L’étude

C’est un type de contenu qui exige énormément de travail : il s’agit d’abord de définir un sujet assez pointu pour donner des conclusions intéressantes et assez large pour concerner un lectorat suffisant ; de mettre en place une méthodologie rigoureuse pour collecter des données qualitatives ou quantitatives ; d’analyser toutes ces données pour en tirer des conclusions ; de présenter non seulement ces conclusions mais aussi leur impact concret sur le terrain.

C’est sans doute en raison de ce travail colossal que les études originales et complètes restent rares. Elles sont d’autant plus valorisées sur le web : elles apportent souvent des informations précieuses qui seront reprises par la suite par de nombreux articles, apportant à l’auteur de l’étude de la notoriété et des liens vers son site, ce qui est précieux en termes de référencement !

Le débat

Quand on possède une expertise sur un sujet, on est souvent capable de voir plus loin qu’une approche au jour le jour. On arrive à percevoir de grandes tendances, à imaginer comment ce sujet va évoluer dans le futur… Ça vous permet d’aborder des thèmes de fond qui peuvent faire réagir vos lecteurs. Sur No Tuxedo, j’ai par exemple évoqué le fait que la possibilité de commenter les articles disparaisse sur de nombreux sites web.

Le « digest »

Quand vous tenez un site sur un sujet, il est fort probable que vous lisiez aussi d’autres informations sur le sujet en question : des sites concurrents, des actualités sur ce thème, etc. Vous pouvez alors très facilement partager une compilation personnalisée des contenus qui vous ont intéressé sur d’autres sites. Ne vous contentez pas d’une liste de liens et de résumés, essayez d’y apporter votre valeur ajoutée, par exemple en regroupant ces contenus par thème.

Par exemple, je pourrais vous expliquer que l’une des tendances montantes du marketing est le marketing automation et vous proposer une sélection des « meilleurs articles pour comprendre le marketing automation ».

Le témoignage

C’est le format de contenu qu’adoptent souvent les blogs amateurs… mais pas seulement ! Il s’agit de raconter une expérience personnelle. Le témoignage peut porter sur tous les sujets, du plus grave au plus léger : « comment le cancer transforme ma vie au quotidien » est un exemple de témoignage, au même titre que « mon week-end shopping à Londres ». On peut partager son expérience au sujet d’une situation, d’un événement, d’un lieu mais aussi d’un produit.

Dans ce cas, le témoignage pourra prendre la forme d’un avis ou d’une critique. C’est un format souvent plébiscité pour la dimension affective qui s’en dégage.

Et si on variait les médias ?

Le texte reste, encore aujourd’hui, le médium privilégié et ça n’a rien de surprenant : c’est le format « historique » du web, celui qui comporte sans doute le moins de contraintes. Même si nous vivons à l’époque de la fibre optique et de la 4G, les formats très visuels comme la vidéo ou les images restent moins universels : leur bon affichage dépend souvent de la qualité de la connexion, de la taille de l’écran, etc.

Néanmoins, puisque la modernité nous offre la possibilité d’exploiter de nouveaux formats de contenu, il serait dommage de s’en priver !

Les infographies

Cet article est un bon exemple ! L’infographie est populaire car elle peut être reprise sur les réseaux sociaux et sur d’autres sites pour agrémenter un article. Elle permet aussi de proposer deux approches différentes d’un sujet : une approche très visuelle accompagnée d’un texte, plus classique.

Une bonne infographie est non seulement attrayante visuellement mais aussi riche en informations : n’hésitez pas à y inclure des chiffres et à choisir un vrai « angle » comme vous le faites quand vous écrivez un article.

Les vidéos

C’est LE format qui a le vent en poupe, aussi bien chez les amateurs que chez les professionnels. La vidéo s’est beaucoup démocratisée, en particulier parce que le matériel est désormais accessible à tous : on peut se filmer avec son smartphone, sa webcam, son appareil photo numérique ou sa caméra selon les moyens dont on dispose ; il est facile de trouver des logiciels de montage gratuits ou à petit prix (le logiciel professionnel Adobe Premiere Pro est accessible à partir de 24€/mois) ; les plateformes vidéo sont gratuites (YouTube et Vimeo en tête) et accessibles sur simple inscription.

Vidéos brèves (à l’instar de mon libraire préféré, Gérard Collard, qui chronique des livres en quelques minutes) ou reportages complets, il y en a pour tous les goûts. Comme l’infographie, la vidéo peut ensuite enrichir un article texte classique.

Les photos

Le contenu comportant au moins une image serait mieux référencé… mais l’image n’a pas seulement ce rôle : elle aide 80% des lecteurs à aller au bout de leur lecture, elle favorise le storytelling en vous aidant à raconter une histoire et à transmettre une ambiance.

La photo peut simplement servir d’illustration, de repère visuel pour alléger un contenu textuel, mais elle peut aussi être une source d’informations à part entière : elle vous renseigne sur un produit (le rendu d’un maquillage, l’ergonomie d’un appareil photo, etc), sur un lieu (photos de voyage), elle donne une coloration émotionnelle à un récit…

Les livres blancs et les ebooks

Le format est quasiment absent du monde amateur mais plébiscité par bien des professionnels. Les ebooks ou les livres blancs permettent d’aborder une thématique en profondeur. C’est un vrai livre numérique, plus ou moins long, qui peut permettre de montrer votre expertise sur un sujet mais aussi de déclencher un acte d’achat. J’ai par exemple écrit, pour l’éditeur de logiciels Oodrive, un livre blanc sur la sauvegarde des données en entreprise.

C’est un format qui demande bien sûr des recherches et du travail… mais qui offre une grande valeur ajoutée à l’entreprise qui le propose et à ses futurs clients. Pas question de tenir un discours commercial (« il est frais mon poisson, il est frais ! »), l’objectif est de donner des informations vérifiées et intéressantes, qui aident vraiment le lecteur à comprendre les enjeux du sujet. Il va de soi que ça favorise ensuite un achat ou, du moins, une prise de contact avec l’entreprise qui propose le livre blanc pour en savoir plus.

L’entreprise y gagne car elle est contactée par des personnes déjà sensibilisées à son produit ou service… et le client potentiel y gagne car il a déjà une compréhension de base du sujet qui lui permet de poser les bonnes questions !

Ça permet aussi d’intégrer le livre blanc à une stratégie de marketing automation : pour l’envoyer, il faut que les gens fournissent leur adresse e-mail. On peut ainsi leur adresser par la suite d’autres informations susceptibles de les intéresser et de faire mûrir leur projet d’achat.

Les podcasts

L’audio semblait être tombé en désuétude à une époque mais reste assez présent sur le web, en particulier dans certains secteurs comme la technologie (petit clin d’oeil à Alex de WP Marmite qui propose des podcasts passionnants) ou le développement personnel. Facile à télécharger sur un mobile, il permet d’occuper le temps que l’on passe dans les transports d’une manière enrichissante !

Vous l’aurez compris, il existe une variété de formats incroyable – que je n’ai d’ailleurs pas la prétention de présenter de manière exhaustive dans cet article ! – et il ne faut pas hésiter à les associer sur votre site. Souvent, ça vous permettra de toucher de nouveaux lecteurs : j’ai ainsi été stupéfaite de l’engouement rencontré par ma toute première interview de blogueur ou par mon premier recueil de témoignages.

Ça peut aussi être une manière de remettre en valeur vos contenus en les présentant différemment, de briser la routine dans votre manière de bloguer, d’acquérir de nouvelles compétences (photo, montage vidéo, etc). La créativité, dans ce domaine aussi, est la bienvenue !

Avez-vous des formats de contenu préférés ?
Thèmes : Content marketing 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires sur “Infographie : les formats de contenu qui captivent les lecteurs

  • Grace

    Plus je te lis et te suis, plus je ne regrette pas ce choix.
    Ton article est juste au top!!!
    L’infographie du début résume bien tout ce que tu as dit , en plus c’était captivant.
    Beau Boulot!!!

    P.s Maintenant j’ai envie que tu fasses un article complet pour tous les exemples que tu as donné ahah

    G

    Répondre à Grace
    • Marlène

      C’est prévu :) J’ai déjà évoqué les listes et donné des conseils pour préparer des interviews mais il y a encore plein de formats à aborder et même sur les formats dont j’ai déjà parlé, il y a encore des choses à dire ! Merci pour ton commentaire en tout cas :)

      PS : ce n’est pas utile de remettre le lien de ton blog dans le corps du commentaire, il apparaît déjà sur ton nom et du coup ça fait passer tous tes commentaires en spam ;)

      Répondre à Marlène
  • Aglaé

    J’ai découvert ton blog il y a peu de temps et j’apprecie tes billets. Merci beaucoup pour tes précieux conseils. Etant podcasteuse video dans un domaine particulier : tricot et couture, c’est vrai que les podcasts sont très appréciés. En un an, nous avons atteint les 100 podcasteuses, des femmes de tout âge mais surtout des jeunes femmes. Et je ne pensais pas un jour avoir plus de 500 abonnés à ma chaîne YouTube.
    A bientôt

    Répondre à Aglaé
    • Marlène

      Merci de ton commentaire, Aglaé ! C’est intéressant de voir que les podcasts ne concernent pas que le milieu du web mais aussi d’autres thématiques… et le podcast mère-fille, c’est une idée sympa ;)

      Répondre à Marlène
  • Amalia_Okia

    Article très intéressant !!! On a vraiment le choix en matière de blog… Je trouve que les podcasts sont la vraie bonne idée du moment, on peut naviguer sur ses pages favorites tout en écoutant le témoignage de quelqu’un, ses anecdotes, ses conseils mode… Je trouve que c’est super pratique et plus auditif que visuel, c’est ça l’originalité. Mais je n’ai pas encore osé me lancer. Un jour peut-être ? ;)

    Merci pour ce bel article, direct dans mes favoris !

    Amalia_Okia

    Répondre à Amalia_Okia
    • Marlène

      Merci ! Les podcasts sont un format ancien et j’ai l’impression qu’il revient au goût du jour. Je trouve ça très pratique pour occuper efficacement certains « temps morts » (transports en commun, etc) en découvrant des univers et en apprenant des choses.

      Répondre à Marlène
  • tania

    Hello Lou comme toujours un article complet
    Mes contenus préférés sont les listes, témoignages et les
    Sur mon blog je n utilise pas souvent les listes ni vidéos pas encore assez à l aise pr les vidéos
    Et comme je suis bavarde j ai remarqué que mes listes se transforment en texte assez longtemps
    Grâce à ton article je me suis souvenu des brèves un format que j ai tendance à oublier
    Bonne soirée à toi :-)

    Répondre à tania
    • Marlène

      Hello, je pense que la liste n’est pas forcément un format court. Ça peut être intéressant d’expliquer chaque point au lieu de les citer brièvement… et si le sujet le justifie, la longueur de l’article n’est pas un problème. Là où un article long est gênant, c’est quand c’est du remplissage. Dans le cas contraire, je ne trouve pas ça gênant du tout :) Bonne soirée !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.