Fermer son blog : quand vient le moment de tourner la page


Il y a quelques années, je gérais un site qui répondait à tous les critères de succès apparents : chaque mois, il accueillait près de 150000 personnes qui consultaient plus ou moins 1 million de pages… et il était rentable. Pourtant, du jour au lendemain, j’ai décidé de le fermer.

C’est une étape que certains blogueurs peuvent aussi franchir : celle de fermer son blog.

Comment en arrive-t-on à une telle décision ? Pourquoi fermer son blog, quand et comment le faire ? Peut-on le regretter, changer d’avis ? Faut-il tout supprimer ou le laisser en ligne ? On en parle dans cet article !

Un ordinateur fermé posé sur un bureau

Quand et pourquoi fermer son blog ?

Souvent, la décision de fermer son blog ne se prend pas. Elle s’impose d’elle-même, avec une telle évidence que vous ne voyez même pas comment faire autrement. Pourquoi en arrive-t-on à ce stade ?

Vous n’y trouvez plus de plaisir

C’est sans doute la cause d’abandon la plus fréquente : votre blog ne vous apporte plus le plaisir qu’il vous apportait… ou bien vous n’avez pas trouvé dans cette aventure l’épanouissement que vous espériez. Sandra, blogueuse culinaire sur Le Pétrin, expliquait par exemple dans son message de fermeture : « Je croyais trouver un monde de partage, de convivialité, d’échanges… là où désormais se multiplient clans, élites, commerce, publicité, tricherie, compétition. Ce n’est pas mon truc, ce n’est pas ma vie ».

Fermer son blog à cause d'une déception

Le blogging est une aventure infiniment riche et complexe. Parfois, cette richesse vous permet d’apprendre, de progresser, d’acquérir des compétences que vous ne soupçonniez pas. Mais elle peut aussi être source de frustration parce que cette complexité n’est pas ce que vous attendiez : gérer les réactions des lecteurs, écrire avec une certaine régularité, renouveler son stock d’idées en permanence, ces choses ne vont pas de soi pour tout le monde.

Vous n’avez plus le temps

Beaucoup de blogueurs se lancent à une période où ils ont du temps : des vacances, un congé maternité, une période de chômage, une entrée à l’université avec un planning « à trous »… Et puis, la vie suit son cours et parfois, le temps vient tout simplement à manquer : un nouveau job, la naissance d’un enfant ou, pourquoi pas, le début d’une nouvelle histoire d’amour, autant d’étapes de qui donnent parfois envie de se recentrer sur « la vraie vie » en délaissant l’espace virtuel que l’on avait créé.

C’est par exemple ce qu’a fait Virginie, blogueuse expatriée dans le Minnesota qui avait ouvert un blog pour raconter son quotidien américain.

Fermer son blog par manque de temps

Vous n’avez pas choisi le bon sujet

J’ai essayé de tenir un blog mode et beauté il y a quelques années. Au moment où je l’ai créé, j’avais simplement envie d’écrire sur un sujet léger qui me vidait la tête à une période où mon travail occupait 95% de ma vie, avec des horaires très chargés. Au bout de quelques mois, j’ai abandonné… parce que j’ai réalisé que je n’étais pas à l’aise avec le fait de m’exposer sur le web à ce point.

Le choix du sujet peut pousser à fermer son blog. Soit parce qu’il impose certaines normes (montrer son visage, etc), soit parce que vous avez mal ciblé votre thématique : elle est trop limitée et vous ne trouvez plus l’inspiration… ou au contraire, elle est trop générale et a du mal à fidéliser des lecteurs.

Vous dépensez trop d’énergie

Un blog demande du temps… et parfois, il peut en arriver à occuper beaucoup trop de place dans votre vie, dictant vos choix et absorbant toute votre énergie. Comme l’écrivait la jeune blogueuse ci-dessous en fermant son blog, « je n’arrive plus à faire la part des choses. Mon blog, c’est devenu une obsession ». En tant que perfectionniste, c’est un risque que je connais bien et une situation que j’ai déjà vécue. Celle de s’imposer des contraintes que l’on n’arrive plus à suivre soi-même.

Fermer son blog par perfectionnisme

Vous êtes trop impatient

Il faut souvent plusieurs mois à un blog pour obtenir un minimum de trafic… et certains blogueurs espèrent des résultats dès les premiers jours ou les premières semaines. L’absence de visiteurs et/ou de commentaires peut alors être très décourageante.

Votre blog ne vous apporte plus assez

Quand on se lance dans un projet, on calcule souvent inconsciemment le ratio entre ce qu’il nous apporte et ce qu’il exige de nous. Si votre blog représente beaucoup de contraintes mais que vous n’y trouvez que peu de bénéfices, c’est une situation décourageante qui peut vous amener à le fermer.

Un blog peut par exemple demander trop de temps ou d’investissement, vous pousser à la consommation, vous amener à adopter une attitude qui n’est pas fidèle à votre personnalité réelle… pour des bénéfices minimes : vous ne recevez pas assez de visiteurs, d’échanges, de revenus si tel est votre objectif, les attentes des lecteurs se font trop pesantes, etc.

Il y aussi le cas de ces blogueurs amateurs qui créent un blog « journal intime » en tentant de protéger leur anonymat… mais qui sont découverts par un membre de leur entourage. Le bénéfice (celui de se livrer à cœur ouvert) disparaît dès lors que le blogueur réalise que ses proches le lisent.

Fermer son blog suite à une perte d'anonymat

Comment fermer son blog ?

Quand votre choix est fait, vous devez décider du sort de votre blog.

Supprimer son blog

Fermer un blog peut consister en une suppression pure et simple. C’est une solution radicale quand vous voulez tourner la page pour de bon. Petit conseil : pensez tout de même à sauvegarder votre blog avant sa suppression. D’abord, au cas où vous regretteriez votre décision. Ensuite, pour en conserver un souvenir.

Si vous avez votre propre nom de domaine et un hébergement payant, il suffit de supprimer l’intégralité des fichiers présents sur le FTP ainsi que la base de données du blog. Quant au nom de domaine, soit vous le conservez (ce qui vous obligera à le payer chaque année), soit vous le laissez simplement expirer sans le renouveler… mais cela signifie aussi que quelqu’un pourra le racheter et l’utiliser par la suite pour son propre projet. Pensez aussi à supprimer vos éventuels profils sur les réseaux sociaux.

Sur Blogger, il suffit d’aller dans la rubrique Paramètres > Autre et de cliquer sur « Supprimer le blog ». La suppression sera définitive 90 jours plus tard, ce qui vous laisse un délai de réflexion pour changer d’avis. Blogger vous proposera aussi de télécharger une copie du blog avant de le supprimer.

Supprimer un blog Blogger

Sur WordPress.com (plateforme gratuite), allez dans le menu Outils > Supprimer mon site de l’administration. WordPress vous proposera d’exporter votre blog pour le sauvegarder, puis vous pourrez confirmer la suppression en bas de page.

Supprimer un blog WordPress

Conserver son blog sans l’alimenter

C’est une alternative à la suppression. Elle peut permettre à vos lecteurs de conserver un accès à vos anciens articles. Pensez à désactiver la possibilité de commenter les articles.

La fermeture d’un blog peut n’être qu’une étape…

Pour conclure cet article, je vous dirais que la fermeture d’un blog peut être, à sa manière, un pas en avant. Il ne faut pas oublier que bien des blogueurs ont essayé de tenir un ou plusieurs blogs avant de trouver l’idée qui leur permet de tenir sur le long terme. Par ailleurs, votre blog vous sert parfois de tremplin vers d’autres projets grâce aux compétences qu’il vous permet de développer.

Un blog a la particularité d’exister 24h/24, même lorsque vous ne vous en occupez pas, même lorsque vous êtes en vacances, en week-end, en soirée… Cette omniprésence n’est pas anodine et il paraît assez naturel qu’elle suscite des questions voire une prise de décision radicale le jour où elle devient trop pesante.

Si vous avez déjà fermé un blog ou envisagé de le faire, racontez-moi votre expérience dans les commentaires ! Qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné, vous avez eu envie de dire stop ?


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 commentaires sur “Fermer son blog : quand vient le moment de tourner la page

  • Darknote

    Bonjour, sorry du hs, je n’ai pas trouvé votre page Facebook, Twitter, mon cher No Tuxedo et sur votre site pas de liens, vous n’avez de liens vers les réseaux sociaux ?

    Répondre à Darknote
    • Marlène

      Bonjour, je ne suis pas très active en ce moment sur les réseaux sociaux faute de temps, j’ai un compte Twitter. J’ai désactivé mon widget réseaux sociaux récemment, il faut que je le remette en place :)

      Répondre à Marlène
  • Madagascarian

    c’est vraie qu’il faut toujours beaucoup d’investissements et de patience pour un blog, cependant je ne suis pas encore à un stade où j’ai envie de fermer le blog mais ça m’a fait plaisir de te lire aujourd’hui !

    xo

    Répondre à Madagascarian
    • Marlène

      Merci ! Le principal c’est de s’épanouir dans cette aventure. Le jour où on blogue à reculons, je pense qu’il est préférable d’arrêter (quand on est un amateur) ou de confier la mission à un tiers (quand on est un professionnel) !

      Répondre à Marlène
  • Bene

    Je tiens mon blog depuis 5 ans tout juste. Lorsque je suis arrivee au Japon je l’ai laisse a l’abandon pour profiter de la vie : je ne trouvais plus le temps ni le plaisir de l’alimenter. Je l’ai meme desactive pendant quelques jours… avant de m’y remettre petit a petit et aujourd’hui c’est une vraie passion.
    Ca prend beaucoup de temps (tous mes soirs ou presque) mais j’adore ca et je ne me vois pas arreter. Le sujet sur lequel je blogue est aussi une passion donc…

    Répondre à Bene
    • Marlène

      Oh ça me fait plaisir de te voir commenter ici, j’aime beaucoup ton blog alors que je ne suis pourtant pas du tout attirée par la culture japonaise à l’origine. Tu as un univers vraiment unique et ta passion transparaît dans chacun de tes articles !

      Répondre à Marlène
  • tania

    hello ,

    ce n’est pas dans les projets! Mais je comprends que tout à fait que le manque de temps pousse à le fermer. Surtout qd on change de situation comme tu le dis si bien. On court encore plus avec le temps!!

    Répondre à tania
    • Marlène

      Oui… et puis, je pense que parfois on évolue, tout simplement, et qu’on ne se reconnaît plus dans l’univers autour duquel on a construit son blog au départ.

      Répondre à Marlène
  • L'Irrégulière

    L’autre jour je suis retombée sur mon 1er blog (sur skyblog…. bon c’était en 2005/2006) que je croyais avoir supprimé (en fait, j’avais supprimé la seconde version sur canalblog mais pas celle-là) et ça m’a fait tout drôle de relire tout ça ! Je ne sais même plus pourquoi j’avais arrêté en fait, c’est assez éloigné de ce que je fais actuellement et en même temps pas tant que ça… je pense juste que ce n’était pas le bon moment !

    Répondre à L'Irrégulière
    • Marlène

      C’est possible, après tout un blog entre en résonance avec notre vécu donc ça ne m’étonne pas qu’on puisse lâcher à une période de sa vie quelque chose qu’on redécouvrira avec plaisir bien plus tard.

      Répondre à Marlène
  • prettylittletruth

    Pas prevu pour le moment, mais je comprends toutes ces raisons! Mon blog ne sera pas eternel mais je prolonge l’aventure encore un peu :)

    Répondre à prettylittletruth
    • Marlène

      Je ne sais même pas si ça se « prévoit », une fermeture :) Quand j’ai décidé de fermer mon gros site pro, il fonctionnait pourtant très bien… Il y a juste eu un jour qui a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et j’ai fermé du jour au lendemain (à la grande colère de mes lecteurs, d’ailleurs !). C’est toujours délicat parce qu’on a l’impression d’avoir un « devoir » envers les lecteurs et en même temps, on doit penser à ses propres envies et à son propre bien-être…

      Répondre à Marlène
  • Mistigriffe

    Perso, j’ai envie de dire stop quand j’ai trop de problèmes techniques auxquels je ne comprends rien….

    Et je me demande aussi comment font celles qui ne sont pas des geekettes : elles doivent elles aussi en avoir et ne pas savoir les résoudre seules. Alors mesdames, mesdemoiselles, dites-moi, vous faites quoi dans ces cas là …?

    Répondre à Mistigriffe
    • Marlène

      J’étais dans ton cas quand j’ai créé mon premier site web… et à l’époque, il n’y avait presque rien pour nous aider sur Internet. On se débrouillait en allant lire des sites dédiés au code. Le Site du Zéro (devenu depuis Open Classrooms) m’a beaucoup permis de progresser à mes débuts et je continue d’ailleurs à le recommander car il est très bien fait. Mais ça demande beaucoup d’effort mental au début. La difficulté aujourd’hui, c’est que beaucoup de gens sont présents sur le web depuis longtemps et sont donc performants (cf les grandes blogueuses françaises par exemple, qui fêtent leurs 10 ans de blogging)… donc un débutant doit se sentir très frustré de ne pas pouvoir tout de suite aller au même rythme.

      Je pense néanmoins que c’est important de chercher à comprendre les choses au lieu de se contenter de recopier des bouts de code… car si on fait ça, on n’apprend jamais pourquoi telle chose fonctionne et telle autre ne fonctionne pas :) Donc courage et curiosité, ça finira par payer ! Mais j’espère que tu auras des témoignages d’autres débutants ;)

      Répondre à Marlène
  • Bérénice

    Quand j’ai commencé mon blog, je parlais beaucoup de produits de beauté bio. Parce que c’était mon centre d’intérêt du moment, que j’avais du temps libre et que je voulais mon petit espace personnel à moi. Mais comme toi et ton blog mode, j’avais du mal à assumer cette image de « blogueuse beauté ». J’apprenais beaucoup en bloguant mais je n’avais pas assez de connaissances et ne pouvait conseiller les internautes qui me posaient de plus en plus de questions. J’ai hésiter à abandonner mon blog actuel pour en créer un autre et puis, finalement, j’ai voulu changer mon design et parler d’un sujet que je maîtrise davantage. Je pense que je dois garder son contenu parce qu’il montre aussi mon évolution et me suit :)

    Répondre à Bérénice
    • Marlène

      Je ne connaissais pas ton blog, je découvre du coup que nous sommes un peu dans le même univers aujourd’hui :) J’ai pour ma part fait le choix de supprimer mes premiers articles sans lien avec le sujet, à l’exception de quelques-uns que je compte retravailler ou « donner » à d’autres blogueurs (sur le même principe qu’un article invité mais en faisant une redirection). J’ai pris cette décision parce que j’avais l’impression que ces articles n’allaient rien m’apporter à part du trafic : les visiteurs qui accédaient au blog par ce biais ne restaient pas dessus car ils ne voyaient sans doute pas de rapport entre le sujet du blog et le sujet de ces articles, ça faisait monter le taux de rebond, sans compter l’absence de commentaires qui en découlait… et l’impression de ne pas savoir comment décrire le blog.

      Répondre à Marlène
  • So

    Hello,

    L’idée m’a effleuré l’esprit dernièrement (je suis tombée malade et j’ai été contactée pour de mauvaises raisons: une personne ne voyait dans mon blog qu’un moyen supplémentaire pour mettre en avant les produits de son site).

    J’ai décidé de ne plus « m’oublier » et d’espacer mes publications, quelles qu’en soient les conséquences et ce, sur mes 2 blogs, sauf que pour mon blog vie pro c’est moins « grave » si je mets à jour de manière plus espacée, car il s’agit de sujets non soumis à une contrainte de temps.

    Sachant que j’utilise surtout Twitter pour communiquer, je retweete entre temps.

    Au fait, ça n’a rien à voir mais quelle police utilises-tu? Elle est agréable (arrondie comme j’aime).

    Répondre à So
    • Marlène

      Hello, j’ai souvent pour principe de ne jamais prendre de décision importante quand je suis fatiguée ou malade car j’ai remarqué qu’on avait souvent un jugement plus négatif sur les choses que lorsque tout va bien. Je pense qu’il en va un peu de même quand il s’agit de fermer son blog, ça reste une grosse décision donc je trouve ça bien de ne pas la prendre à la légère mais d’essayer des alternatives avant d’en arriver là (ou pas !).

      Concernant la police, j’en utilise plusieurs mais j’imagine que tu fais référence à la police dominante, il s’agit de Roboto.

      Répondre à Marlène
    • So

      Tu as raison. Il vaut mieux ne pas prendre de décision trop hâtive par rapport à la fermeture ou à la poursuite de son blog, surtout quand on n’est pas en état.

      Bien peser le pour et le contre est important.

      Je faisais effectivement référence à la police principale. Merci pour l’info :)

      Répondre à So
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.