Faut-il écrire souvent pour avoir un blog qui marche ?


Le mois dernier, je vous parlais de ces blogueurs qui publient tous les jours en expliquant qu’une telle fréquence de publication n’offrait pas une garantie de succès. Néanmoins, la fréquence des posts a bien un impact sur l’évolution d’un blog… mais peut-être pas celui qu’on croit !

Publier souvent : la possibilité d’une croissance rapide

A partir de 4 articles par semaine, vous faites partie des blogueurs “intensifs”. Un choix qui exige de la discipline et dont le principal avantage est de permettre à un blog d’évoluer rapidement et d’acquérir rapidement du trafic.

Multiplier les portes d’entrée pour les visiteurs

Plus il y a de contenu, plus vous êtes susceptible de répondre aux attentes d’un maximum de visiteurs. Chaque article est une porte d’entrée sur votre blog, aussi bien sur les moteurs de recherche que sur les réseaux sociaux. Publier plus, c’est avoir plus de portes d’entrées.

Pour atteindre un contenu de 100 articles postés…

  • Un blogueur qui publie une fois par jour mettra un peu plus de 3 mois ;
  • Un blogueur qui publie 3 fois par semaine mettra plus de 7 mois ;
  • Un blogueur qui publie une fois par semaine mettra presque 2 ans.

Pourquoi est-ce intéressant ?

Sur n’importe quel site ou blog, on a toujours un “trafic de base” : autrement dit, les articles déjà publiés apportent des visiteurs, notamment depuis les moteurs de recherche, même les jours où on ne publie pas de nouvel article. Les blogueurs qui font le choix de publier souvent acquièrent rapidement un trafic de base conséquent. En l’espace de 6 mois, vous pouvez déjà avoir un nombre de visiteurs mensuels à 5 chiffres.

Mais il s’agit pas que de trafic.

La possibilité de développer ses talents

  • Trouver une routine d’écriture efficace – En écrivant souvent, vous développez des habitudes et vous apprenez beaucoup sur vous-mêmes, sur votre inspiration, sur votre efficacité. Vous créez vos propres astuces pour gagner en organisation et en qualité. Vous apprenez par exemple à envisager très vite les différents angles pour traiter un sujet. Vous vous constituez une liste de ressources qui vous font gagner du temps : des bases d’images où trouver des photos gratuites pour illustrer votre blog, des ressources graphiques pour le design, etc.
  • Acquérir de l’expérience – Écrire beaucoup d’articles, c’est autant d’occasions de remarquer ce qui marche, ce qui ne plaît pas du tout, ce qui a provoqué des critiques négatives ou au contraire des compliments. Votre plume s’affine ainsi avec le temps.

Travailler sur son ordinateur

Construire sa relation avec les lecteurs

Être très présent, c’est devenir une figure familière dans le paysage du blogging. Il y a des blogueurs dans le secteur web que je suis habituée à voir tous les matins dans mon flux RSS… Je connais leur style d’écriture, leur façon d’expliquer les choses. Cette familiarité peut créer une relation très forte avec le lectorat.

Je l’ai vécu sur mon ancien site pro consacré à Michael Jackson : certains lecteurs écrivaient pour prendre de mes nouvelles comme on écrirait à un ami. En tant que blogueur ou webmaster, on ne réalise pas parfois à quel point une vraie relation se tisse avec les lecteurs quand on est là souvent.

Néanmoins, cette relation est à double tranchant car elle peut aussi donner à certains lecteurs le sentiment d’un “trop-plein”.

Les inconvénients du blogging intensif

  • Une surcharge pour les lecteurs – Rares sont ceux qui ne suivent qu’un seul blog… Publier un article par jour, c’est présumer que les lecteurs auront le temps de le lire. Est-ce le cas ? On peut se sentir dépassé par le rythme de publication adopté par un blog et le délaisser là où, avant, on guettait chaque article avec intérêt.
  • On s’expose au burn-out – Je ne parle pas ici d’un simple “ras-le-bol” que tout blogueur peut ressentir de temps en temps. Je parle du vrai surmenage qui entraîne du stress, des angoisses, une chute de confiance en soi (“je ne m’en sors pas”) et, au final, une perte de motivation durable voire irréversible pour le blogging. Quand on crée une routine très intensive, on a parfois l’impression que les lecteurs ne supporteront aucun écart à cette routine. Qu’ils partiront tous si, par malheur, on déroge à notre sacro-sainte fréquence de publication. Ce n’est pas le cas et les lecteurs sont bien plus tolérants qu’on peut le croire.
  • La qualité peut baisser – Sauf cas particulier où l’on a des journées libres pour écrire autant qu’on veut (chômage, etc), il faut pour bloguer souvent avoir assez d’idées… assez d’idées de qualité… et assez de temps pour les mettre en pratique. Le blogging ne se nourrit pas de vide mais d’expériences de vie : si on n’a pas le temps de vivre, comment avancer ?

Conclusion

Publier souvent n’est pas LA recette parfaite pour avoir un blog qui marche, loin de là. Dans certains domaines, publier souvent est un atout : je pense aux blogs d’actualité dont on attend de la réactivité. Ça correspond ici à une demande du lectorat et si elle n’est pas satisfaite, les lecteurs se tourneront vers d’autres sources. A l’inverse, sur d’autres blogs, chaque post nécessite du temps pour être “digéré”. Publier trop, c’est ne pas laisser aux lecteurs ce temps. Ça peut non seulement freiner la “conversation” (commentaires, etc) mais aussi distendre les liens avec les lecteurs car ils n’ont plus le temps de “suivre le rythme”.

En revanche, écrire souvent est un excellent exercice pour affiner sa plume et améliorer son organisation et son efficacité.

Enfin, une fréquence de publication peut évoluer dans le temps. Certains commencent “à grande vitesse” et au bout de quelques années, espacent peu à peu leurs publications. A mes yeux, l’important est de privilégier la qualité à la quantité et d’éviter les changements de rythme brutaux (publier tous les jours puis disparaître de la circulation pendant un mois). Il y a des blogueurs que j’ai totalement arrêté de suivre après ce type de changement car ça affecte la “relation lecteur/blogueur” : un peu comme cet oncle que vous voyez tous les jours au moment de Noël puis qui disparaît de la circulation le reste de l’année ! On n’aura pas la même relation avec lui qu’avec quelqu’un qui prend des nouvelles régulièrement, même si ce n’est que tous les 2 ou 3 mois. Vous ne trouvez pas ?

Thèmes : Content marketing 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

48 commentaires sur “Faut-il écrire souvent pour avoir un blog qui marche ?

  • Olivier

    Bonjour,
    J’ai beaucoup apprécié votre article. J’ai créé un blog il y a seulement trois mois et, dans l’excitation, j’ai voulu publier beaucoup et très rapidement. Avec les problèmes que ça implique : mauvaise relecture des articles (et parfois même pas de relecture du tout…) et surtout pas de temps pour mes lecteurs d’effectivement digérer l’information. Et parfois même, mes lecteurs assidus ratent des articles car il y en a trop d’un coup… Je vais donc me forcer à ralentir le rythme, cela me permettra de travailler plus mes articles et ainsi je ne risquerai plus le burn-out. Bonne continuation en tout cas !

    Répondre à Olivier
    • Marlène

      Bonjour Olivier, j’ai moi-même pas mal publié à mes débuts, presque un article par jour… et assez rapidement, j’ai cherché à prendre de l’avance. Ça permet de canaliser son énergie des débuts tout en se constituant un “stock” d’articles très utile par la suite pour avoir un peu plus de recul sur son blog et faire des breaks.

      Répondre à Marlène
    • Allard Olivier

      Oui, effectivement je fais ça aussi. En plus ça me permet d’écrire sans pression donc d’écrire mieux (enfin d’après mes lecteurs… :-)). Merci pour votre réponse.

      Répondre à Allard
  • Lycia

    Hello à tous et à toutes !
    J’arrive un peu comme un cheveu sur la soupe étant donné que ton article date un peu mais je pense qu’il est toujours d’actualité…
    En fait quand j’ai lu ton article ainsi que les commentaires, je me suis posé beaucoup de questions … en effet, je tiens un blog depuis janvier 2016, et je commence vraiment à me pencher dessus depuis janvier 2017… Quand j’arrive à écrire 3 articles par mois c’est le grand maximum ! Alors quand je vois que vous en écrivez 3 par semaine il y a de quoi complexer n’est ce pas ? J’ai un gros souci car je mes entre 5h et 8h par article ! Et certains très complexes peuvent aller jusqu’à 12h ! Est-ce honteux ? Il est vrai que je fais beaucoup de Tuto et je vois vraiment une différence de temps d’ecriture entre un article tutoriel et un article basique ! Mais mon deuxième souci est que mon blog suscite peu d’interêt : est-ce parce qu’il n’est pas assez “fourni” (je n’ai qu’une trentaine d’articles au compteur ) ? Au plus j’ecris et au plus mon traffic augmente (les 4 premiers mois de 2017 ont dépassé le trafic annuel de 2016)… mais je ne suis pas encore à vos rythmes ! As-tu un tuyau à me donner ?

    Répondre à Lycia
    • Marlène

      Hello, je ne pense pas que ce soit honteux de mettre tant de temps (si ça t’intéresse, j’ai écrit un article sur le sujet “Combien de temps faut-il pour écrire un article de blog“, tu verras dans les commentaires que tu n’es pas la seule à mettre longtemps)… mais forcément, avec une trentaine d’articles le trafic doit être très faible et c’est tout à fait normal.

      Tu peux aussi lire ces conseils sur l’organisation. J’ai aussi écrit un article pour expliquer comment je m’organise : clairement, j’ai un rythme de dingue, j’écris beaucoup (une vingtaine d’articles par mois), j’ai 3 blogs… donc tout le monde ne peut pas adopter le même rythme, c’est clair. Par contre il y a peut-être des idées à piocher ;)

      Répondre à Marlène
    • Lycia

      Merci Marlène pour ta réponse ! Je vais aller voir tes autres articles ! Il est vrai que j’ai oublié de mentionner que j’écris également sur un blog qui n’est pas le mien, en parallèle… et c’est lui qui prime sur le mien ! J’en écrit 4/mois… soit au total environ 7/mois entre les deux blogs… je suis encore loin de tes 20 articles… je vais lire tes autres articles de ce pas … bonne semaine !

      Répondre à Lycia
  • RebelAngel

    Coucou,
    En fait j’ai crée mon site il y a 3 jours, et je me demandais si ça allais de poster 2 articles par jour la première semaine, puis pendant 2 semaines un article par jours et puis arriver à 2-3 articles par semaines ?
    Maintenant je sais encore le faire parce que c’est les vacances, par après y a école et ce serra plus difficile. Alors voilà tu crois que ça le fait, si je compte faire comme j’ai dis? C’est juste histoire de dire d’avoir déjà quelque lectrices au début.
    BISOUUUS

    Répondre à RebelAngel
    • Marlène

      Hello, je crois que ça ne sert à rien d’avoir un raisonnement aussi “mathématique”. En sachant que tu vas être très prise par tes études, je pense que pour ma part j’écrirais un maximum d’articles pendant les vacances mais en ne publiant que 2-3 fois par semaine. Tous les articles que tu écris en plus, tu peux les garder en stock (à condition que ce soient des articles qui ne se périmeront pas d’ici quelques semaines), comme ça tu pourras les poster les fois où tu n’auras pas le temps d’écrire à cause des cours.

      Après, chacun fait comme il veut ;)

      Répondre à Marlène
  • The Beauty And The Brunette

    J’aime beaucoup ton article que je trouve vrai et sincère. J’ai commencé le blog après 5 ans d’hésitation à ecrire puis supprimer puis rérécrire… Puis suite à mon diplome qui a marqué également le début de mon chomâge je me suis énormément investi dans mon blog, comme une façon de revivre d’avoir un ‘travail’ qui me permettrait d’avancer et surtout d’apporter quelque part un petit plus à mon CV grace à cette passion grandissante qui ne s’arrête plus de grandir chaque fois, et qui comme tu l’évoques peut parfois me faire “stresser” à l’idée que ça ne marche pas, que je ne plaise pas…
    Je pense qu’un blog permet aussi de murir et d’adapter sa ligne éditoriale au mieux, de rédiger et d’avoir sa propre “marque” je blogue 2/3 fois par semaine, 4/5 quand j’ai le temps et cela demande déjà beaucoup de temps libre, mais c’est tellement un plaisir cette blogo…
    merci pour cet article !

    Répondre à The
    • Marlène

      C’est vrai que le blogging apporte beaucoup de choses qui peuvent servir dans la vie professionnelle ensuite… et au niveau confiance en soi, stimulation intellectuelle, contacts, c’est très enrichissant aussi :)

      Répondre à Marlène
  • Ohetpuis - margaux

    J’ai eu l’occasion de tester les différents rythme durant une periode de chomage. Le bilan c’est qu’en voulant publier trop souvent je ne faisais pas th du contenu de qualité. J’ai trouvé un rythme à 2 articles par semaine car il y a beaucoup de travail en amont et surtout j’ai deux vlogs du coup ca men fait deja 4 ! J’ai trouvé ton artivle hyper interessant et complet !

    Répondre à Ohetpuis
    • Marlène

      4 par semaine, c’est déjà un sacré rythme à tenir… sans compter tout ce qui vient autour d’un nouveau post (réseaux sociaux, etc) ! Merci de ton commentaire :)

      Répondre à Marlène
  • Yoann

    Moi je fait partie de ceux qui écrivent 1 fois par semaine.

    Ayant déjà un travail à temps plein à côté et débutant dans le blogging j’ai convenu que c’était le meilleurs compromis pour écrire régulièrement sans stresser .

    Par contre mes article ne dépasse en général pas 700 caractères.
    Est-ce que c’est grave docteur ?

    Répondre à Yoann
  • Mademoisellevi

    De très très bons conseils
    Mais pas toujours évident quand on fait des choses à côté :/

    Répondre à Mademoisellevi
    • Marlène

      Je crois qu’il ne faut pas le prendre comme des conseils mais comme une réflexion :) On n’a pas tous les mêmes attentes en termes de blogging. Quelqu’un qui veut avoir beaucoup de trafic et une croissance rapide aura intérêt à publier souvent… mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Je pense aussi que c’est une histoire de priorités : si le blog est un projet de “premier plan” (ex : on s’en sert pour mettre en valeur son expertise dans son métier, on s’en sert pour développer ses compétences dans tel ou tel domaine, on le valorise sur son CV, etc), on fait plus facilement des sacrifices et on est davantage prêt à y consacrer du temps que si c’est juste un loisir.

      Répondre à Marlène
  • Estelle

    Un petit coucou !
    Merci pour cet article, utile et bien construit, comme d’habitude.
    Je publie moins par manque de temps (et d’idées aussi) car je n’arrive plus à écrire d’articles à la va-vite, sans préparation (j’ai beaucoup appris grâce à toi, donc un grand merci).
    J’ai donc décidé d’écrire deux fois par semaine, cela me permet de les rédiger en avance et aussi, de tenir un calendrier éditorial (t’as vu, j’ai retenu ma leçon ;) ).
    Bonne fin de semaine et à très vite !

    Répondre à Estelle
    • Marlène

      Je trouve que ton blog a vraiment bien évolué, tu mets mieux en valeur ton contenu… et si en plus tu arrives à gérer de front le blog et ton projet de création d’entreprise, c’est parfait :)

      Répondre à Marlène
  • Marie-Charlotte

    Merci pour ton article ! C’est très intéressant ! Je discutais justement avec une copine à ce sujet, ton article tombe à pic ! De mon côté, je mise sur la qualité, la régularité…j’essaie de publier 1 fois par semaine. Et si je n’ai pas envie d’écrire ou de prendre des photos, et bien je ne me force pas, parce que je sais que je serai moins efficace, et que je ne serai pas satisfaite de mon article. Et ça c’est important ! Bise

    Répondre à Marie-Charlotte
    • Marlène

      Tes photos sont magnifiques, ce sont de vrais moments d’évasion à chaque fois ! Ça me semblerait tellement difficile de tenir un rythme intensif avec la photo, à moins que ce soit un blog pro sans rien à côté. Ça demande du temps de faire les photos, de les trier/redimensionner/retoucher… sans compter qu’il faut le recul nécessaire pour avoir un regard critique dessus ! Merci pour tout ce que tu partages avec nous :)

      Répondre à Marlène
  • Holy Spleen

    Très instructif, comme les autres articles que j’ai pu lire depuis que je suis sur HC ! Merci :)

    Pour moi il est assez difficile de savoir vraiment comment gérer le rythme pour l’instant, d’abord parce que je commence donc je tâte un peu le terrain (en mode, “est-ce que je blogue dans le vide ?”) mais aussi parce que je ne sais même pas quelle posture adopter vis-a-vis des blogs que je lis.

    Je suis toujours un peu déçue en ouvrant mon ordinateur de voir que tel ou tel n’a pas posté aujourd’hui, et en même temps la surprise inverse est si agréable ! Bref, faut voir :)

    Répondre à Holy
    • Marlène

      Je trouve que la perception varie aussi selon si on a du temps pour lire ou pas ! Certains jours, je manque de temps donc je me dis “Oh la la, je ne vais jamais arriver à tout lire” et d’autres jours, on a plus de temps pour découvrir de nouveaux articles :)

      Répondre à Marlène
  • Anne

    Merci pour cet intéressant article. C’est sur que tout le monde n’a pas du contenu à publier 4 fois par semaines. J’aimerais bien mais ça voudrait dire que je voyage tout le temps ;-)!

    Répondre à Anne
    • Marlène

      Je ne suis pas si sûre que ce soit impossible… on peut publier sur le voyage sans voyager ;) Mais c’est vrai que ce n’est pas du tout la même démarche !

      Répondre à Marlène
  • Margarida

    Coucou !!

    je te lis presque tout le temps, en revanche, je n’ai pas pas tout le temps le temps de laisser des commentaires :-) Tu traites toujours des sujets fort intéressants. Souvent je suis d’accord. Ici, tu exposes plusieurs cas de figure, tous eux existent sur la toile. Pour moi un blog, c’est le reflet d’une personne… (enfin, assez souvent).

    Je suis d’accord qu’il faut trouver un “petit” rythme de publication mais moi je fais face à un “problème” : quand j’ai trop de boulot, je ne trouve pas vraiment le temps d’écrire. Mais dans ces cas-là, quand j’ai trop de travail, j’essaye au moins de poster une fois ou deux fois par semaine…

    Bisous et belle journée !!

    Répondre à Margarida
    • Marlène

      Merci de ton commentaire :) J’ai connu ce problème à une époque où j’étais sur un gros projet qui me faisait rentrer chez moi à 23h tous les soirs, j’essayais d’écrire un peu le week-end pour compenser mais pas facile parce qu’on a aussi besoin de souffler et de profiter de sa vie privée ! La solution, c’est peut-être d’avoir en tête un format d’article plus court, plus rapide à écrire.

      Répondre à Marlène
  • ilmariel

    Justement, je me posais la question hier à savoir si j’allais augmenter ou non le nombre de publication. Actuellement, je tente de publier 2 articles par semaine puisque mon blog requiert que je teste et que j’analyse ce que je sens et ce que je bois d’abord. Puis je retravaille mes textes parce que mes notes de dégustations sont un peu le fouilli!

    Ce qui me faisait penser à cela, c’est dû au fait que je vois plusieurs blogueuses sur Twitter réussir à publier quotidiennement leurs articles sur le thé. Je me suis posé la question à savoir comment elles faisaient mais après, je me suis dit “non, il vaut mieux y aller lentement mais surement”. Si j’augmente, ce sera à 3 mais pas plus…

    Répondre à ilmariel
    • Marlène

      C’est vraiment original comme thème de blog, je ne savais même pas qu’il y avait des blogs aussi spécialisés sur le sujet :) Ta liste de thés est incroyable !

      Répondre à Marlène
  • Séverine - Le Meilleur est Avenir

    Au départ je publiais de manière vraiment disparate, quand j’avais le temps et forcément quelque chose à dire. Mais j’étais aussi frustrée par le manque de temps qui m’empêchait de développer mes idées.
    Puis, après la refonte l’été dernier et un peu de recul, j’ai décidé de publier 2 fois par semaine, ça me permet de garder du temps pour moi à côté, et d’avoir des articles d’avance.
    Forcément mon lectorat ne se développe pas de manière exponentielle mais petit à petit la communauté se crée tout de même.
    Les blogueurs qui postent tous les jours (voire même plusieurs fois par jour), au final me lassent car j’ai le sentiment de ne voir qu’eux dans mon fil d’actu.

    Répondre à Séverine
    • Marlène

      Tu confirmes l’impression que j’avais : quand il y a trop, on ne suit plus le rythme ! En février, j’ai fait l’expérience de publier tous les jours du 1er au 14… et quand je compare avec mon trafic du 15 au 28, il n’y a pas tant de différence que ça. Sur le long terme, c’est sûr que ça fait plus d’articles pour les gens qui cherchent des infos mais sur le moment, ça ne fidélise pas plus les lecteurs.

      Répondre à Marlène
  • MARIE KLEBER

    Je mise sur la régularité et la qualité. Mais il ne faut en effet pas en faire trop.
    Trouver son rythme, son équilibre et rester en contact avec son lectorat.
    Ton article est top encore une fois Lou!

    Répondre à MARIE
    • Marlène

      Merci Miss, c’est un plaisir de te lire à chaque fois donc je te confirme que la qualité est là :)

      Répondre à Marlène
  • Letizia

    Et bien moi et mes deux articles par mois je peux aller me gratter pour avoir 1000 visiteurs par jour alors… Mes statistiques ne sont pas si mauvaises alors :) Plus sérieusement, je publie des articles sur les voyages et puisque ce n’est pas mon métier et que je finance tout comme une grande fille, je ne peux pas partir en vacances toutes les deux semaines, ça se mérite… Alors je ne vais pas m’arracher les cheveux si mes statistiques ne grimpent pas au plafond, je préfère profiter des commentaires de visiteurs qui sont contents car ils ont trouvé ce qu’il cherchait ou parce qu’ils ont trouvé un plus dans mon article. Pour les statistiques ä quatre chiffres… je repasserai dans 8 ans :)

    Répondre à Letizia
    • Marlène

      Tu as bien raison… et mieux vaut quelques lecteurs satisfaits que mille lecteurs insatisfaits, le bouche-à-oreille n’en sera que meilleur :)

      Répondre à Marlène
  • NatAmelia

    Hello Lou !
    Je suis énormément de blogs (dont les thématiques sont variés) et je me suis rendue compte que je me détournais des sites dont la publication est fréquente : déçue de la qualité des articles, des billets pseudo sponsorisés ou des sites devenus professionnels.
    C’est difficile de trouver le bon rythme de publication : vive le blogging écureuil !!!

    Répondre à NatAmelia
    • Marlène

      J’ai l’impression que c’est difficile aussi parce qu’on n’a pas toujours la même envie de publier… Au-delà des lecteurs, de ce qui est bien/pas bien, on est parfois beaucoup plus/moins motivés que d’autres jours :)

      Répondre à Marlène
  • Bernieshoot

    Il faut arriver à définir son hygiène de publication : combien ? Quand ? mais la qualité doit toujours être au rendez-vous.

    Répondre à Bernieshoot
    • Marlène

      Tu as raison de parler “d’hygiène” parce que ce n’est pas juste trouver le bon rythme, c’est trouver celui qui nous convient, avec lequel on se sent bien… et qui nous permet de garder de la qualité !

      Répondre à Marlène
  • Sarah, Les Jolis Mondes

    Merci pour cet article, encore une fois très intéressant :)
    J’essaye de publier entre 2 et 4 articles par semaine (tous les deux ou trois jours en gros). Cela dépend vraiment de mon emploi du temps (comme mon blog est récent, je ne manque pas encore d’inspiration !). Je préfère ne pas publier pendant 3-4 jours si j’ai une période de rush dans ma vie pro ou si, au contraire, j’ai envie de profiter d’un long weekend pour déconnecter complètement. Il faut effectivement trouver le bon ratio qualité/quantité !
    Une solution est aussi d’alimenter son instagram ou son facebook à l’aide d’une petite photo rapide ou d’un partage de lien (vers un site qu’on aime bien, un article de blog intéressant, une actualité…) : ça ne prend pas beaucoup de temps par rapport à un article et ça permet de rester présent sur les réseaux !

    Répondre à Sarah,
    • Marlène

      C’est vrai que c’est une bonne alternative :) C’est bien que tu arrives à déconnecter, j’avoue avoir du mal !

      Répondre à Marlène
  • cfreaky

    A la base, je m’étais juste un article par semaine, et à vrai dire pour faire quelque chose de potable, une semaine n’était pas de trop (entre faire les photos et tout ca..). Le problème, c’est qu’avec le temps, on pense tout le temps blog et on a des idées par milliers… et on est un peu plus rapide à faire les articles en effet. Cela dit, je m’OBLIGE à ne pas poster plus souvent…pour les temps futurs où peut être je n’en posterai pas 4 par semaine, donc j’essaie d’étaler, mais par exemple, j’ai assez d’articles en stock pour 3 mois au jour d’aujourd’hui..ce qui est assez bête, je l’avoue. D’autant plus que mêle si je n’écris rien qui se périme, quand je les relis 2 mois après, je me dis que ce n’est pas assez bon, et desfois je les supprime..autant dire du travail vraiment pour rien!
    Je ne sais pas trop comment faire, mais je me soigne^^

    Répondre à cfreaky
    • Marlène

      Je te comprends complètement :) Au début, je voulais publier 3 fois par semaine… mais 3 fois tous sujets confondus ! Alors que là, je publie souvent 3 articles sur mon blog culture ET 3 articles sur ce blog web… C’est de la folie et je sais que je devrais réduire la cadence, peut-être pas en publiant une fois par semaine comme toi mais en publiant un peu moins. En plus je stocke des articles aussi ^^ C’est le blogging écureuil, on fait des réserves ^^

      Répondre à Marlène
  • Lavisionrauz

    Article très intéressant comme toujours. L’important je pense que c’est de trouver son rythme, son lectorat s’y habituera. De savoir si on es capable de faire du bon travail de concilier l’écriture des articles et sa vie à côté. Est-ce que c’est important de mettre “tous de côté” pour que son blog ai du trafic plus vite ou prendre son temps. Comme on dit tous viens à point à qui sait attendre.

    Des bisous!

    Répondre à Lavisionrauz
    • Marlène

      Merci Miss :) Comme tu dis c’est tellement important d’arriver à garder sa vie à côté. J’avoue que j’ai parfois du mal à décrocher de mes projets web, je bosse comme une psychopathe et c’est maaaaal ! ^^

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    C’est vrai que c’est dur de développer toutes ses idées et même si on a du temps. Publier souvent apporter du trafic mais ça ne fait pas tout.
    J’ai aussi arrêter de lire des blogueurs suite à un arrêt long de leur blog, j’ai ensuite du mal à me remettre à les lire.
    Depuis que je blog, un an depuis hier, le vrai anniversaire, j’ai eu beaucoup de blogueur qui ont commencé en même temps que moi beaucoup carburer au début et ensuite s’arrêter. Certains ont même totalement arrêter leur blog. Plus que la motivation, et l’euphorie du début, il ne faut pas prendre à la légère ses choix de publication.

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Bon anniversaire de blog ! Ce que tu dis ne m’étonne hélas pas, les études sont rarement d’accord sur les chiffres mais la plupart parlent de 90% d’arrêt dans les 6 premiers mois… C’est tellement dur de savoir si on tiendra dans la durée. Parfois, je me demande ce que je ferai si je n’arrive plus à gérer mon rythme de publication. Ça m’est arrivé sur un ancien site : j’ai connu une période d’énorme rush au boulot, plus du tout le temps d’écrire, je rentrais chez moi à 23h… Difficile à prévoir et à gérer !

      Répondre à Marlène
  • Toute Ouïe

    J’ai lu un article sur le burn out des blogueurs, ils finissent tous, ou presque par arrêter de bloguer. Une amie qui travaille dans la rédaction web m’a dit que le secret n’était pas forcément de publier tous les jours mais quand on avait des choses à dire. Ne pas se forcer pour publier absolument. C’est ce que je fais. Entre 1 et 3 articles par semaine. Tant que bloguer reste une passion, comme une autre…

    Répondre à Toute
    • Marlène

      J’ai connu le burn-out… c’est un sujet que j’aimerais aborder sur le blog mais je ne sais pas encore sous quel angle. Il y a beaucoup de facteurs qui entrent en compte : les exigences qu’on s’impose (c’est exactement ce que tu dis en parlant de “ne pas se forcer”), les limites qu’on a du mal à poser avec les lecteurs, les sacrifices qu’on fait peu à peu pour son site. J’ai vécu des situations hallucinantes, comme me faire insulter par un lecteur qui m’avait écrit à 15h parce que je ne lui avais pas encore répondu à 17h… Ou choisir mon lieu de vacances en fonction de la présence de Wifi plutôt que de dire aux lecteurs “Je pars en vacances 1 semaine, vos commentaires seront validés à mon retour”. C’est une sacrée spirale !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.