Peut-on faire connaître son blog sans les réseaux sociaux ?

Peut-on faire connaître son blog sans les réseaux sociaux ?



Voilà une question que l’on m’a posée plusieurs fois ces derniers mois sur No Tuxedo : peut-on faire connaître son blog sans les réseaux sociaux ? Est-ce possible de gagner de la visibilité si l’on ne souhaite pas s’investir sur Facebook, Pinterest, Instagram, Twitter, YouTube et j’en passe ?

Dans cet article, je vous propose de réfléchir à cette question de fond : pourquoi vouloir se passer des réseaux sociaux ? Et comment pallier à leur absence quand on souhaite se faire connaître malgré tout ?

Se passer des réseaux sociaux pour faire connaître son blog : possible ?
Se passer des réseaux sociaux pour faire connaître son blog : possible ?

Pourquoi se passer des réseaux sociaux ?

Les personnes qui choisissent de ne pas s’impliquer sur les réseaux sociaux ont souvent des raisons très valables.

Le refus de s’exposer

Sur certaines thématiques, tenir un blog implique une part de dévoilement de soi. C’est par exemple le cas avec les blogs lifestyle, beauté, mode, famille, voyage, déco.

Bien sûr, il est possible de traiter ces sujets d’une manière impersonnelle mais la plupart du temps, ce qui va tisser le lien avec le lecteur est justement le fait de glisser quelques éléments plus « intimes ». Certaines personnes ne sont pas à l’aise avec le fait de partager des photos perso, avec le fait que l’on sache dans quel coin elles vivent, que l’on voie leur niveau de vie, leurs activités, leur mode de consommation.

Le format « blog » a par nature un caractère moins spontané qu’un réseau social car il ne s’inscrit pas dans la même temporalité, les publications y sont souvent plus réfléchies et plus anticipées, ce qui offre un meilleur contrôle.

Ils exigent une expertise à part entière

Ce n’est pas un hasard si le community management est devenu un métier. Depuis leur création, les réseaux sociaux ont beaucoup gagné en complexité et il ne suffit plus de publier pour être vu.

Il s’agit de comprendre comment l’algorithme de chaque réseau met en avant certaines publications plutôt que d’autres mais aussi de s’approprier pleinement les codes propres à chaque plateforme : on ne communique pas de la même manière sur Facebook et sur Instagram, on n’adopte pas les mêmes comportements pour gérer un compte si l’on est sur Pinterest ou sur Twitter.

Tout ceci relève d’une véritable expertise et certaines personnes n’ont pas envie de l’acquérir, soit parce que ça ne les intéresse pas, soit parce qu’elles dépensent déjà beaucoup d’énergie à apprendre à maîtriser leur plateforme de blogging.

Le désir de déconnexion

Si vous ouvrez des comptes sur les réseaux sociaux, il est inévitable que vous receviez des sollicitations de la part de votre communauté. Et aujourd’hui, tout est souvent fait par défaut pour que vous en preniez connaissance en temps réel !

Vous recevez des notifications, Facebook vous rappelle qu’il faut répondre rapidement aux messages pour que votre page conserve un taux de réponse élevé, vous devez susciter de l’engagement sur vos photos Instagram dès qu’elles sont publiées afin de conserver les faveurs de l’algorithme… Bref, on vous fait comprendre que votre disponibilité et votre investissement sont des clés de réussite.

Il est bien sûr possible de paramétrer tout ça mais les réseaux sociaux demeurent néanmoins une préoccupation que l’on garde en toile de fond en permanence, ce que tout le monde ne souhaite pas. Se passer des réseaux sociaux revient à concentrer les sollicitations sur un seul support, son blog.

Le besoin de déconnecter des réseaux sociaux
Le besoin de déconnecter des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ne vous appartiennent pas

C’est une réalité que certains épisodes de l’actualité viennent parfois vous rappeler un peu durement : vous n’êtes pas propriétaire des réseaux sociaux. Non seulement leurs conditions générales d’utilisation leur donnent en général des droits très étendus sur vos contenus mais en plus, ils peuvent décider du jour au lendemain de clôturer votre compte, de faire la sourde oreille si vous vous faites pirater, de restreindre votre visibilité à la faveur d’un changement d’algorithme…

Un blog, a fortiori si vous possédez votre propre nom de domaine et votre propre hébergement, vous appartient. C’est votre espace et vos règles du jeu, j’en avais d’ailleurs parlé dans cet article : « Pourquoi faire un blog à l’ère des réseaux sociaux ? »

Une activité trop chronophage

C’est un autre reproche que font certains aux réseaux sociaux : ils exigent énormément de temps et parfois, vous avez le sentiment que le retour sur investissement n’est pas à la hauteur de l’énergie dépensée.

Parfois, les réseaux sociaux ne suscitent pas beaucoup de trafic, n’engendrent pas autant d’interactions qu’on le souhaiterait et n’apportent pas autant de visibilité ou de bénéfices qu’escompté par rapport au temps passé à créer du contenu.

Pour toutes ces raisons – il y en a sûrement d’autres, on peut souhaiter faire connaître son blog sans les réseaux sociaux. Cela signifie-t-il forcément qu’il faille renoncer à avoir de la visibilité ? Je ne le crois pas.


Comment faire connaître son blog sans les réseaux sociaux ?

À mon sens, l’absence de réseaux sociaux peut influer sur trois dimensions majeures dans le développement d’un blog :

  • Le trafic – Certains blogueurs reçoivent une partie significative de leur trafic des réseaux sociaux, en particulier Pinterest qui peut être un très gros pourvoyeur de trafic. Pour faire connaître son blog sans les réseaux sociaux, il faut donc envisager des sources d’acquisition alternatives afin de gagner en visibilité.
  • Le lien social – Les réseaux sociaux constituent une opportunité privilégiée d’échanger avec votre communauté sur des sujets souvent un peu plus larges que ceux que vous traitez sur votre blog. Selon l’âge de votre audience, il est fréquent que le débat se déplace vers les réseaux sociaux au détriment des commentaires de blog. Il faut donc réfléchir à d’autres manières de tisser un lien avec sa communauté… et de former une communauté tout court, plutôt que de publier une simple succession d’articles.
  • Les opportunités de partenariats – Aujourd’hui, beaucoup de marques ne jurent que par les réseaux sociaux, tout simplement parce que c’est un chiffre visible là où l’audience de votre blog n’est connue que de vous. On a beau dénoncer le règne de la fausse influence, l’achat de followers et toutes ces pratiques, la réalité est là : si vous n’êtes pas présent (ou que vous vous impliquez peu) sur les réseaux sociaux, vous aurez mille fois moins d’opportunités que des gens qui s’y investissent.

Comment aborder chacun de ces aspects pour faire connaître son blog sans les réseaux sociaux ?

Comment aller à la rencontre de son public sans les réseaux sociaux ?
Comment aller à la rencontre de son public sans les réseaux sociaux ?

Gagner du trafic sans les réseaux sociaux

Si vous ne pouvez pas compter sur les réseaux sociaux pour gagner en visibilité, vous devez vous appuyer sur d’autres sources d’acquisition de trafic.

La principale est le référencement naturel (SEO). C’est, entre autres, une réflexion de fond sur ce que recherchent vos lecteurs : quels sujets les intéressent et comment ils en parlent, avec quels mots. Il s’agira d’écrire des articles qui non seulement répondront à ces préoccupations ou ces centres d’intérêt, mais qui le feront aussi en employant les mêmes mots que les internautes.

L’exercice peut paraître assez « naturel » à certains blogueurs, en particulier si vous cernez très bien les attentes de votre communauté… mais il exige souvent de se former un minimum, n’hésitez pas à consulter mes articles sur le SEO pour mieux comprendre ce dont il s’agit.

Vous pouvez également explorer d’autres sources de trafic, qui seront souvent plus minoritaires ou plus ponctuelles :

  • Les articles invités – Ecrire des articles pour le compte d’autres blogs, en incluant une présentation de votre propre blog, peut amener certains lecteurs à vous rendre visite. Grâce au guest blogging, vous profitez de l’audience existante de ces blogs et en échange, vous leur offrez un contenu qualitatif gratuit.
  • La « vraie vie » – Si vous en avez la possibilité et l’occasion, mentionnez votre blog aux gens que vous croisez dans la vraie vie. Petit clin d’œil à une collègue et amie qui avait inscrit son blog dans son mail de départ de l’entreprise ! Des collègues, des commerçants, des gens avec qui vous partagez une activité, certaines occasions peuvent – selon votre sujet – se prêter à des échanges et étoffer votre base de lecteurs.
  • Les événements – Sur certaines thématiques, participer ou organiser un événement peut être une opportunité intéressante de développer son audience. Que ce soit un atelier, une formation, une conférence, c’est souvent l’opportunité de mentionner votre blog dans un contexte où vous valorisez votre expertise, face à des personnes qui y sont réceptives.

Pour les entreprises, pensez aussi à mettre en avant votre blog dans vos supports de communication « traditionnels ».

Créer une communauté sans les réseaux sociaux

Depuis quelques années, beaucoup de blogueurs constatent un certain déclin du nombre de commentaires postés sur leur blog, et dans le même temps un débat qui a lieu sur les réseaux sociaux.

Pour de nombreux lecteurs, il est en effet plus simple et naturel d’interagir avec leurs blogueurs préférés par le biais des réseaux sociaux : c’est rapide, l’environnement est familier, il y a différents degrés d’engagement possibles (un simple like, un partage, un commentaire détaillé)…

Quand on décide de se passer des réseaux sociaux sur son blog, il est important de pouvoir malgré tout fédérer une communauté, car c’est une dimension fondamentale du blogging comme je vous l’expliquais dans cet article.

Pour tisser des liens au sein de la blogosphère, il reste intéressant de prendre appui sur les commentaires de blog : répondez systématiquement aux commentaires que l’on vous laisse. En plus d’être une marque de respect envers vos lecteurs, cela peut initier des échanges intéressants. Vous pouvez aussi poster des commentaires (constructifs bien sûr) sur d’autres blogs dans une thématique similaire et sur les réseaux sociaux des autres blogueurs, ces échanges peuvent à terme bâtir des relations de confiance mutuellement bénéfiques.

Créer une newsletter et la segmenter en fonction des préoccupations de vos abonnés est un autre moyen de tisser un lien avec eux : vous pouvez leur poser des questions, les inciter à vous répondre et proposer ensuite des articles adaptés à leurs attentes.

Animer un podcast peut aussi constituer un médium de choix pour fédérer une communauté autour de vous. Sur certains sujets, les podcasts fédèrent énormément, poussent les auditeurs à réagir, à en parler autour d’eux avec, à la clé, des échanges constructifs.

Pensez aussi aux opportunités de vous associer avec d’autres blogueurs : monter un concours en commun par exemple !

Là encore, la « vraie vie » peut aussi être source de rencontres. Si votre blog a une dimension locale, notamment, ça vous donne une foule d’opportunités de vous rapprocher des professionnels de votre ville ou de votre région, de participer à des événements locaux.

Développer son blog sans les réseaux sociaux

Si vous souhaitez emmener votre blog vers une dimension plus « business », à travers des partenariats notamment, il faut avouer que l’absence de réseaux sociaux peut être un frein. Il est plus facile de connaître le nombre d’abonnés ou le taux d’engagement d’un compte Instagram que le nombre de visiteurs d’un blog, par exemple… et cette réalité pousse beaucoup de marques à s’appuyer sur les réseaux sociaux comme critère de choix d’un blogueur partenaire.

Cependant, il est tout à fait envisageable si vous avez construit une belle communauté de démarcher vous-même des marques qui vous plaisent et de miser sur d’autres sources de revenus : l’affiliation, par exemple, pour monétiser votre trafic, ou encore la création d’un produit ou d’un service. A défaut de recevoir des cadeaux, vous gagnerez l’argent nécessaire pour vous les payer ;)

En résumé, il me paraît tout à fait possible de faire connaître son blog sans les réseaux sociaux. Ils ne représentent chez moi qu’une infime part de mon trafic d’ailleurs.

Ça implique parfois de passer à côté de certaines opportunités… mais en général, quand on prend la décision de ne pas s’investir à fond sur les réseaux, cela résulte d’un choix réfléchi et l’on peut évaluer soi-même ce que l’on y gagne et ce que l’on y perd. C’est ce qui prime en fin de compte : ne pas y aller « parce qu’il faut y aller » mais parce que ça vous apporte quelque chose qui vous convient.

Et n’oublions pas que ne pas être présent à titre personnel sur les réseaux sociaux n’empêche pas de faciliter la vie de vos lecteurs qui y sont. En proposant par exemple des boutons de partage pour que l’on relaie vos articles, vous pourrez a minima encourager le bouche-à-oreille, ce n’est jamais perdu !

Vous et les réseaux sociaux, ça se passe comment ? Vous y consacrez du temps, vous les fuyez, ça dépend ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

20 commentaires sur “Peut-on faire connaître son blog sans les réseaux sociaux ?

  • Magali

    Bonjour Marlène, merci pour tous ces conseils !
    Je suis une passionnée de citations, proverbes, pensées et suis très orientée sur la méditation. J’ai déjà une petite communauté d’échange en réunion mensuelle mais j’aimerais donner une autre dimension à ma passion.
    Que me conseillez vous ?

    Répondre à Magali
    • Marlène

      Bonjour Magali, il est littéralement impossible de conseiller quelqu’un sur son projet en un commentaire ;) Chaque projet répond à des besoins différents, des objectifs différents, on a tous une personnalité différente… et ça va jouer dans les choix que l’on fait (sur quels réseaux aller ou ne pas aller, comment prendre la parole, etc). C’est malheureusement impossible pour moi de vous donner un « axe à privilégier » sur la base de votre message.

      Répondre à Marlène
  • Myleine

    Bonjour ,
    je trouve votre article très intéressant. J’ai moi-même longtemps à hésiter à me lancer sur les réseaux sociaux lorsque j’ai commencé le blogging. Votre article m’a aussi interpellé car selon moi, aujourd’hui, il est inconcevable de se faire connaitre sans être au moins présent sur un réseau social et comme vous l’avez évoqué le trafic sur notre blog peut en être grandement impacté. Après il n’est pas inexistant tout dépend nos objectifs. Dans tous les cas j’aime beaucoup votre article, on y trouve beaucoup de réalités. Notamment sur les réseaux sociaux et le fait que le contenu que l’on y publie ne soit pas à la hauteur de nos attentes malgré le temps que nous y investissons.

    Behind Influence

    Répondre à Myleine
    • Marlène

      Hello Myleine, la notion de « réseaux sociaux » est aujourd’hui très vaste donc ça crée aussi des opportunités pour différents profils en fonction de la façon dont on préfère communiquer (plus ou moins souvent, de manière plus ou moins « personnelle », visuelle, etc).

      Répondre à Marlène
  • Camille

    Coucou Marlène,

    C’est une question qui m’a pas mal pris la tête. Je n’ai aucun compte perso sur aucun réseau social, je n’aime pas trop ça. Mais quand j’ai ouvert mon blog, tout le monde me disait qu’il fallait ABSOLUMENT que je sois sur les réseaux sociaux. Alors je me suis dit qu’après tout, je pouvais essayer et qu’avoir un compte pour un blog n’était pas la même chose qu’un compte perso. J’ai donc choisi un réseau social (Instagram) et ouvert un compte. Finalement, après quelques mois d’utilisation je suis plutôt contente d’avoir sauter le cap, ça ne me prend pas tout mon temps (une de mes grandes craintes) et j’ai réalisé que davantage de personnes venaient échanger avec moi via ce réseau que directement en commentaire sur le blog ou par mail. Ou tout du moins que ce n’étaient pas les mêmes personnes qui utilisaient les mêmes moyens de communication. Même si j’ai finalement choisi d’utiliser les réseaux sociaux pour faire connaître mon blog, je pense qu’effectivement il y a d’autres moyens (encore plus maintenant que j’ai lu ton article) et que ce n’est pas ABSOLUMENT nécessaire comme je l’ai pourtant cru à un moment.

    Répondre à Camille
    • Marlène

      C’est vrai que les différents réseaux sociaux peuvent énormément diversifier la cible que l’on touche ! Sur un sujet comme le tien, LinkedIn peut être ultra intéressant ! Dans le cas des marques, les réseaux sociaux rassurent parfois (on se dit que l’on dispose de différents « points de contact », dont certains sont publics).

      Répondre à Marlène
    • Camille

      Ah oui, je n’avais pas pensé à Linkedin (labellisé « pro » dans ma tête alors que mon blog est « perso »), ça peut être intéressant que je m’y penche, merci !

      Répondre à Camille
  • Axelle

    Bonjour Marlène,

    De mon côté ça fait un petit moment que je ne poste plus sur Instagram. Je m’y rend de temps à autres pour voir ce qui s’y passe, mais uniquement lorsque j’ai envie. Gérer ce réseau devenait une grande source de stress. Il fallait trouver un « aesthetic » et s’y tenir, et c’est angoissant de devoir trouver une image qui nous correspond dès le début…

    Je pense parfois à reprendre Instagram parce que je sais que ça pourrait amener du trafic. Rien qu’avec Pinterest je vois que plus de personne on connaissance de mon blog. Mais là encore, ne plus avoir la pression de prendre des photos, poster tous les (deux) jours, et passer du temps sur l’appli pour développer sa communauté, eh bien, ça fait du bien.

    Pour l’instant, je pense que je vais me contenter de mettre des boutons de partage sur le blog ^^ on verra plus tard pour Instagram.

    Merci pour cet article, ça faisait un moment que je me posais cette question !

    Répondre à Axelle
    • Marlène

      Hello Axelle, sauf impératif « business », ça doit rester un plaisir de gérer ses réseaux sociaux. Si c’est une corvée, une source de pression ou que les résultats ne sont pas à la hauteur du temps investi, je n’en vois pas vraiment l’intérêt… à moins d’avoir les moyens de déléguer la tâche à une tierce personne.

      Répondre à Marlène
  • Mathieu

    Je me retrouve aussi dans votre article. Par contre, j’ai limité les réseaux sociaux (pas complètement arrête) pour ne pas me disperser. Les réseaux Sociaux, pour être efficace, ca demande presque un temps plein. En me focalisant sur le référencement naturel depuis quelques mois, je pense que j’ai beaucoup mieux fait mon travail et il porte ses fruits. Par contre, le jour ou le budget me le permettra, je sous traiterais cette partie à une personne bien plus compétente que moi dans le domaine.

    Répondre à Mathieu
    • Marlène

      C’est bien quand on peut se le permettre… et le brief est une étape cruciale, car il faut être sûr de trouver quelqu’un qui comprenne bien notre façon de communiquer, nos valeurs, en plus d’avoir un regard expert sur les réseaux sociaux eux-mêmes et leur utilisation.

      Répondre à Marlène
  • olivier

    Bonjour Marlène,
    C’est vrai que c’est difficile de générer du trafic par les réseaux sociaux. Je m’investis beaucoup mais visiblement mal. J’aimerais prendre un community manger mais cela coûte cher! Le référencement SEO est très important mais également beaucoup de travail. Dans tous les cas on n’a rien sans rien.
    A bientôt
    Olivier

    Répondre à olivier
    • Marlène

      Je crois que c’est une bonne leçon à garder en tête, ça ;) Rien n’arrive jamais en restant les bras croisés ! Ce qui est vrai aussi, c’est qu’on peut avoir plus d’affinités envers un levier qu’envers un autre. L’idéal est de déléguer ce avec quoi on est le moins à l’aise mais comme tu le soulignes, ça a un coût.

      Répondre à Marlène
  • Musculation Warrior

    Bonjour marlène, je suit votre blog depuis longtemps déjà et vous êtes l’une des personnes qui m’a motivé à créer le mien.

    Votre article m’a intéresser et j’ai créer un blog récemment et je suis dans cette situation actuellement.

    Je l »ai créer pendant la période du confinement, car j’ai commencé à m’ennuyer sérieusement et voulait motiver les jeune à faire du sport.

    Mon blog ne reçois pas beaucoup de visiteur, mais cela ne me dérange pas à l’heure actuel.

    Je souhaitent également qu’il ai plus de visibilité, mais je ne pense pas utilisé les réseaux sociaux pour cela.

    J »ai déjà utiliser pinterest, mais il ne m’a pas vraiment donner de bon résultat.

    Je vais plutôt laisser google classer mon site grâce au SEO.

    Personne dans ma famille n’est au courant que j’ai créer ce blog, mais j’espères qu’un jour il pourra décollé et volé de ses propre ailes.

    Je suis également motiver à créer un autre blog, mais je voulais vous poser une question à ce propos ? Je sais que vous êtes chez l’hébergeur de o2swith et je voudrais savoir si je doit me créer un autre blog sous un nom différents, comment devrais-je procédé ? Me conseillé vous de d’acheter un autre nom de domaine via mon compte actuelle ou de re créer un compte sur une adresse mail différente ?

    Répondre à Musculation
    • Marlène

      Bonjour, merci pour le commentaire ! Je pense que si le blog a été créé depuis le début du confinement, c’est tout à fait normal qu’il n’ait pas encore beaucoup de visiteurs, ça met du temps à démarrer (j’en parle dans cet article pour la partie SEO).

      Concernant o2switch, on peut tout à fait héberger 2 blogs sur un même espace si ce sont de petits sites, il faudra en revanche acheter un nom de domaine à part. Ça s’appelle un « multisite », o2switch explique le fonctionnement ici. On peut aussi payer deux hébergements distincts.

      Répondre à Marlène
    • Mathieu

      Bonjour,

      ne laissez pas tomber pinterest de suite. Il faut un peu de temps pour que cela prenne. L’avantage aussi c’est qu’en cas de compte pro , cela fait un lien vers votre blog à chaque pin : important pour le netlinking donc pour votre SEO. De plus, il faut considérer pinterest plutôt comme un moteur de recherche finalement. Je crois pas mal en cette stratégie, je l’expérimente depuis un mois, j’attends des résultats plutôt dans un mois ou deux

      Répondre à Mathieu
  • Adeline

    Bonjour !
    C’est vrai que les réseaux sociaux, c’est chronophage et le retour sur investissement n’est pas intéressant et non durable.
    Mais tout miser sur le SEO peut aussi être dangereux… c’est comme mettre tous ses œufs dans le même panier.
    Alors j’y consacre un peu de temps, mais pas tout mon temps non plus.

    Répondre à Adeline
    • Marlène

      Hello Adeline, je ne conseillerai jamais à qui que ce soit de tout miser sur le SEO pour ma part ! J’ai même d’ailleurs un article dont un paragraphe a pour titre « Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier » ;) Sur un blog amateur, passe encore, car les enjeux ne sont pas les mêmes… mais sur un blog d’entreprise, ce serait une très mauvaise idée.

      En revanche, au-delà du SEO, il y a d’autres sources d’acquisition que les réseaux sociaux. L’e-mailing (que mentionne Eden dans son commentaire) en est une. Un professionnel peut aussi se reposer sur le paid search.

      Et je trouve aussi qu’au sein des « réseaux sociaux », on peut établir de vraies distinctions. Par exemple, si c’est le côté « sollicitations » qui pose problème, un réseau comme Pinterest peut apporter une bonne réponse (je le rattache d’ailleurs plus à un concept « moteur de recherche » qu’à un concept « réseau social »).

      Répondre à Marlène
  • Eden

    Franchement, pour mon blog, je ne suis sûr AUCUN réseau social. Je me sens vraiment mieux et je n’ai pas cette sorte de « pression » constante sur mes épaules, celle qui me rappelle sans cesse d’avertir mes lecteurs sur Instagram ou Twitter, par exemple.

    Ce qui fait que je me sens plus libre, plus relaxée et plus tranquille – je ne suis pas sous pression et je peux faire ce qui me plaît. Je me sens vraiment libre : je peux parler de ce que je veux, etc, et c’est uniquement avec ma Newsletter que je préviens mes lecteurs des nouveaux articles !

    + Fun fact : le fait de ne pas ne pas être présente sur les réseaux sociaux, me permet de livrer à mes lecteurs des articles beaucoup plus fournis et mieux écrit – je me concentre plus, grâce à ça lol x)

    J’adore cet article, Marlène ! Toi et ton blog, vous êtes AU TOP !!!

    Répondre à Eden
    • Marlène

      Merci pour ton partage d’expérience ! La newsletter peut effectivement être un gros levier de visibilité chez certains, notamment quand elle est bien segmentée. Je pense à des gens comme Haydée Bouscasse qui, dans mon souvenir, avait une newsletter très active, où elle interagissait vraiment avec ses lecteurs.

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.