Pourquoi aller sur Facebook ou sur Twitter pour son blog ?


Tout le monde connaît si bien Twitter et Facebook qu’on ne discute plus vraiment de leur place respective sur le web. Pourtant, encore aujourd’hui, je vois des blogueurs se questionner à leur sujet : faut-il créer une page Facebook ou un compte Twitter pour son blog ?

Certains ont envie de quitter Facebook, par désir de « déconnexion » ou parce qu’ils ont le sentiment que leurs publications ne sont plus assez vues. D’autres hésitent à se mettre à Twitter, qui leur paraît compliqué ou inintéressant.

J’ai donc décidé de consacrer un article à ces deux réseaux, en essayant de mettre en avant leur intérêt respectif pour un blogueur.

Facebook, le réseau universel

Facebook est un réseau sur lequel beaucoup de gens ont un compte. Plus de 2 milliards de membres dans le monde (chiffres 2017), ça vous donne une idée ?

Les points forts de Facebook pour un blog

  • Facebook est le réseau social le plus large en termes de cible. Un bon point si la thématique de votre blog peut toucher toutes les générations !
  • Facebook est un réseau sur lequel les gens sont plutôt fidèles : l’époque où on likait des dizaines de pages est derrière nous, les membres sont devenus plus attentifs à leurs choix (et sans doute plus sensibles aussi aux questions de vie privée). Les fans gagnés ne partent pas si facilement, par rapport à des réseaux comme Twitter où l’on s’abonne/se désabonne en un clic. Cette fidélité est un atout car vous pouvez facilement prévenir vos lecteurs de vos nouveautés, compter sur leurs avis… sans parler du fait que les marques considéreront souvent votre nombre de fans et vos interactions comme le témoignage direct de votre influence !
  • Dans le même esprit, il y a moins de stratégies douteuses du type « Je suis ta page pour que tu me suives aussi puis je me désabonne » que sur d’autres réseaux sociaux.

Facebook

Du côté du contenu…

  • Facebook a un rythme de publication plutôt lent : une étude récente conseillait de ne pas dépasser 2 posts par jour, beaucoup de gens en font moins et les abonnés ne leur en tiennent pas rigueur. C’est une excellente manière de veiller à la qualité de ses publications. Par ailleurs, pour ceux qui aiment déconnecter, c’est une bonne nouvelle, d’autant qu’on peut programmer des publications !
  • Les contenus restent aussi faciles à consulter dans la durée : votre page Facebook, si elle est bien alimentée, constitue un pan à part entière de l’histoire de votre blog.
  • Le langage propre à Facebook est totalement entré dans le langage courant (les « likes », les fans, les « share », etc), la compréhension de la plateforme est donc plutôt facile et rapide.
  • Le contenu d’une page Facebook est assez ciblé : comme on poste moins que sur Twitter par exemple, on a tendance aussi à poster des contenus bien moins « dispersés ». C’est une bonne manière de renforcer votre « marque » sur les sujets qui vous tiennent à coeur.

Deux autres atouts à ajouter :

  • Le réseau offre des statistiques détaillées : vous pouvez connaître l’origine géographique de vos abonnés, l’engagement (likes, partages, commentaires, clics sur vos liens), les heures de pointe et jours de la semaine où vos fans sont présents. Pratique pour savoir quand publier et évaluer les types de contenus qui plaisent !
  • Facebook permet à tous de créer des publicités : pas besoin d’être un expert en marketing pour créer une publicité sur Facebook, n’importe qui peut s’y mettre. Le système est non seulement ergonomique mais aussi accessible pour les petits budgets.

Les inconvénients de Facebook pour un blog… car tout n’est pas rose

D’abord, l’intérêt des plus jeunes pour le réseau social a baissé considérablement ces dernières années. Sur la tranche d’âge des 13-17 ans, Facebook avait perdu 25% de membres aux USA entre 2011 et 2014… et 7.5% sur la tranche d’âge des 18-24 ans (source : iStrategy Labs). C’est un réseau vieillissant, qui touche aujourd’hui en priorité les 35-54 ans (presque le tiers des inscrits). Pas toujours idéal, donc, si vous vous adressez à un public plutôt jeune !

Il ne faut pas dramatiser, cependant… car en 2017, il y a encore 48% des 18-34 ans qui se connectent sur Facebook dès le réveil !

Facebook est aussi un réseau où le fan doit initier le contact… c’est lui qui va devoir liker la page de votre blog (alors que sur Twitter, vous pouvez aller très facilement vers des lecteurs potentiels).

Et évidemment, comment ne pas mentionner le célèbre « reach » ? Sur Facebook, vos posts ne sont pas montrés à tous vos abonnés. Le réseau social détermine qui est susceptible d’être intéressé par chaque nouveau statut… et le nombre de personnes qui les voient baisse d’année en année. Résultat : pour être vu ne serait-ce que par ses propres fans, il faut souvent sortir la carte bancaire, même quand on propose un contenu de qualité.

De ce fait, les pratiques « douteuses » se multiplient (achat de fans, de likes sur les posts, de commentaires pour créer un engagement artificiel).

Twitter, l’information en temps réel

Twitter, c’est le réseau de l’instantanéité et de la brièveté (140 caractères maximum par message). Les informations défilent à vitesse grand V, tout s’y mélange dans un joyeux méli-mélo d’humour, d’articles passionnants, de commentaires d’émissions de télé, d’actualité, de citations et de jolies photos…

Les points forts de Twitter pour un blog

  • C’est un réseau très ouvert – A moins de mettre son compte en privé (ce que peu de gens font car ce n’est pas l’esprit du réseau), Twitter est un endroit où l’on s’intéresse volontiers à ce que racontent des gens qu’on ne connaît pas (par comparaison avec Facebook qui fonctionne plus sous forme de « petites communautés »). On y engage facilement des conversations. Quand on a un blog, on peut facilement se faire connaître.
  • C’est un réseau propice aux découvertes – Un clic sur un hashtag vous donne accès à une sélection de messages sur un même thème, grâce auxquels on découvre vite des articles passionnants, des gens captivants. C’est un excellent outil de veille et d’information.
  • C’est un réseau très décontracté – Ça ne choque personne de voir un blogueur partager des articles sérieux puis raconter sa dernière bourde en blaguant… Sur Facebook, comme vous postez moins, chaque post revêt une importance significative alors que sur Twitter, on vous pardonnera volontiers quelques digressions, surtout quand elles donnent de vous une image sympathique ! C’est à cet égard un réseau excellent pour afficher votre personnalité, au-delà du sujet de votre blog.
  • C’est un réseau qui s’intègre bien au contenu d’un blog – La pratique est devenue courante sur les sites des journaux : publier des tweets en complément d’un article, pour apporter des informations supplémentaires ou relayer la réaction de quelqu’un à un événement.
  • C’est un réseau très nomade – Beaucoup de gens consultent leur compte Twitter sur leur smartphone parce que c’est un réseau de microblogging… sur lequel on peut se connecter dès qu’on a une minute de temps libre. Pratique pour toucher les gens partout et tout le temps !
  • C’est un réseau qui a su trouver sa place là où il était très en retrait il y a quelques années : il y aurait environ 22 millions d’utilisateurs actifs sur Twitter chaque mois en France (chiffres Médiamétrie 2016) contre 33 millions pour Facebook.

Twitter

Les inconvénients de Twitter

  • Twitter exige une présence quasi-quotidienne : personne ne vous reprochera ouvertement votre absence… mais les abonnés sont plus volatils et n’hésitent pas à se désabonner (le fameux « unfollow ») aussi vite qu’ils vous ont suivi si vous vous absentez.
  • Les messages envoyés sont vite noyés dans la masse de tweets postés à chaque instant. Difficile, par exemple, de relayer de manière visible une information auprès de ses lecteurs sans devoir la répéter plusieurs fois. Il est parfois difficile de trouver un juste équilibre entre l’excès de tweets et le manque d’auto-promotion ! De même, vous n’avez pas la même dimension « historique » que sur Facebook car il est assez difficile de remonter le fil de tous les anciens messages envoyés sur un compte.
  • Twitter possède un langage qui lui est propre, parfois déroutant pour les novices : RT, #TBT, #FF, #JeudiConfession, #VendrediLecture, sans parler des mentions et j’en passe. Ça a sans doute l’air obscur pour les non-initiés, même si le hashtag, lui, est bien entré dans les moeurs.

Alors, faut-il créer un compte Facebook ou Twitter pour son blog ?

Twitter et Facebook sont deux réseaux très complémentaires mais il est évident qu’on ne peut pas y mener la même stratégie tant ils sont différents. Twitter peut être tout à fait pertinent pour mettre en avant sa personnalité au-delà de son blog et conquérir de nouveaux lecteurs… là où Facebook sera, je trouve, meilleur pour les fidéliser dans la durée.

Aujourd’hui, beaucoup de marques évaluent la notoriété d’un blogueur en s’appuyant sur les chiffres des réseaux sociaux (c’est sans doute ce qui alimente aussi une course folle aux statistiques). Si vous avez l’ambition de décrocher des partenariats, difficile de se passer d’un compte Facebook, à moins d’être vraiment très influent sur un autre réseau… et encore !

C’est un aspect à garder en tête si vos ambitions s’orientent dans cette direction ;)

A ce jour, je n’ai pas créé de compte Facebook pour le blog. Pourquoi ? Parce que j’ai l’impression qu’il est devenu impossible sur ce réseau d’acquérir une vraie visibilité par le travail et le contenu. On a beau veiller à ne pas trop publier, à soigner la qualité de ce qu’on propose, on touche peu de gens sans payer… et cette approche commerciale à l’excès m’a, je l’avoue, dégoûtée de ce réseau.

Twitter est très riche en informations quand on sait s’en servir, on y apprend vraiment beaucoup, de gens très intéressants… Ça peut être un tremplin pour se faire connaître et construire sa réputation en ligne autour de son blog. Reste que ça exige beaucoup d’investissement, ce qui est parfois usant quand on a besoin ou envie de déconnecter.

Alors, racontez-moi, êtes-vous sur ces réseaux ? Qu’en pensez-vous ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

38 commentaires sur “Pourquoi aller sur Facebook ou sur Twitter pour son blog ?

  • Magali MGB

    Bonjour Marlène,
    Je me pose la question pour la création de mon blog… Je suis à peine présente sur les réseaux sociaux : j’ai seulement un facebook personnel uniquement pour suivre les actualités de blogs ou sites que j’aime bien, mais pas du tout de partage ou de « regardage » persos. :-)
    Je pense que je vais créer un page car cela permet d’avoir un groupe privé aussi… Même si je suis d’accord avec toi, c’est clairement un commerce facebook !
    Je vais garder Twitter pour plus tard : c’est le côté « plusieurs fois par jour » qui me gêne…
    C’est vrai que pour suivre la sortie de tes articles sans facebook c’est moins évident… mais j’ai découvert feedly grâce à toi ! Au top !
    Merci pour tes conseils !
    Magali

    Répondre à Magali
    • Marlène

      Hello, malgré ma réticence j’ai ouvert une page Facebook pour mon blog voyage. Elle est très petite par rapport au lectorat du blog (730 abonnés pour 80000 visiteurs mensuels ^^) mais c’est pratique pour partager des trouvailles qui ne justifient pas forcément un article entier !

      Répondre à Marlène
  • Aurélie Box'art

    J’utilise ses deux réseaux sociaux pour promouvoir mon blog !!!! Ça marche plutôt bien ;) !!!

    Répondre à Aurélie
  • Helene

    Bonjour Marlène,

    La page Facebook de mon jeune blog est assez bien développée et j’aimerais me concentrer aussi sur la page Twitter qui est elle un peu à la traine.
    J’ai une question pratico pratique dont je ne trouve nul part la réponse : comment partager des articles de mon blog sur Twitter en mettant une grande photo sur laquelle les internautes puissent cliquer. Jusqu’à présent lorsque je mets le lien c’est une miniature qui s’affiche ou alors je mets le lien court et une photo pour « faire joli »… donc pas la méthode que je souhaite. Peux-tu m’aider ?

    Merci pour toutes la mine d’infos que tu mets à disposition de toutes et tous au travers de notuxedo, j’adore ;-)

    Répondre à Helene
  • Rachel

    Très honnêtement, je partage ton avis sur Facebook – positif et négatif. Le problème quand on est un jeune blogueur c’est que peu de personnes iront voir notre page Facebook : il faut la promouvoir un peu pour qu’elle atteigne une cible. Mais le but étant de promouvoir notre blog justement parce qu’il est encore jeune, comment faire connaître notre page Facebook ? C’est un vrai cercle vicieux, surtout si 1) on ne veut pas / peut pas payer, et 2) si on ne veut pas trop que nos amis sur FB sachent qu’on a un blog. Et il y a peu de chances pour que quelqu’un tombe dessus par hasard et se montre vraiment intéressé.

    A ce niveau-là je serais davantage en faveur de Twitter puisque le partage et la prise de contact semblent plus faciles. Je me tâte franchement pour faire un compte Twitter parce que c’est vrai que ça a l’air un peu compliqué, mais que ça serait quand même un sacré atout. En tout cas je pense que c’est une meilleure alternative pour les jeunes blogueurs / Youtubers / etc. qui n’ont pas encore un public bien installé ; Facebook serait plus pour ceux qui ont déjà pas mal d’habitués.

    Répondre à Rachel
    • Marlène

      J’ai eu ce débat concernant Facebook il y a quelques jours avec une personne qui voulait écrire un article invité pour le blog. Je lui ai proposé de plancher sur ce sujet du « développement d’une page en partant de zéro » et il a finalement écrit un article plutôt axé sur la création d’une page « pour partir sur de bonnes bases » (comment la personnaliser, etc)… ce qui est assez différent. Je vais quand même publier son article mais je pense que ce qui manque aujourd’hui, c’est effectivement des conseils qui vont au-delà de l’étape assez basique de la personnalisation.

      Au-delà du cas que tu évoques où l’on ne souhaite pas en parler à son entourage, il y a aussi le cas où le thème du blog n’est pas du tout susceptible d’intéresser l’entourage. Je n’ai qu’une amie parmi mes proches qui blogue donc je me verrais mal solliciter des gens pour qui ces sujets sont incompréhensibles :) Je doute que je sois la seule dans ce cas !

      Répondre à Marlène
  • ELODIE

    Salut Marlène,
    Je n’étais pas très fan des réseaux sociaux jusqu’à présent, mais j’avoue que depuis que j’ai ouvert mon blog je m’y suis mise et ça me plais beaucoup. Il est vrai que sur facebook je n’est pas créer de page, c’est mon compte personnel et je préfère, j’avoue que depuis que je suis sur facebook, mon nombre de visite à plus que doublé je suis super contente. Je ne suis pas encore sur twitter mais ça ne vas pas t’arder, j’ai d’autres articles à lire avant.
    A bientôt Elodie

    Répondre à ELODIE
    • Marlène

      C’est étonnant de choisir son compte personnel pour gérer son blog :) De mon côté je serais plus en faveur d’une séparation (création d’une page, d’un groupe, etc)… car sur un blog, on est lu par beaucoup d’anonymes, des gens dont on ne sait rien du tout. C’est très différent des personnes que l’on peut avoir sur un Facebook perso (famille, amis, etc) donc il faut bien jongler avec les paramètres de confidentialité :)

      Répondre à Marlène
  • max

    Si je comprends bien l’ensemble des discussions, il n’est donc pas indispensable d’ avoir un compte Facebook et/ou Twitter pour gagner en abonné et en référencement sur son site ? Mieux vaut se concentrer sur le contenu de son site et l’envoi de newsletters alors ?

    Mais dans le cas d’une personne qui veut rester en dehors des réseaux sociaux, est il judicieux de faire apparaître des boutons de partage vers ces derniers dans sa page ?

    Répondre à max
    • Marlène

      De mon point de vue, on peut développer un site sur le plan SEO sans les réseaux sociaux… mais de là à dire que c’est une stratégie pertinente en 2016, je ne sais pas. Ça dépend du secteur, de la cible, de ce qu’on veut faire avec le site… Par exemple, mon blog culture n’est pas présent sur les réseaux sociaux et ça ne l’empêche pas d’avoir entre 60000 et 75000 visiteurs mensuels. Mais il pourrait sans doute monter beaucoup plus haut avec les réseaux sociaux !

      Concernant les boutons de partage, ils ne sont pas pour vous mais pour vos lecteurs ;) Que vous choisissiez de ne pas aller sur les réseaux sociaux est une chose mais que vous compliquiez la tâche des gens qui veulent y relayer vos contenus en est une autre… et je trouverais ça dommage !

      Répondre à Marlène
  • Séverine (Le Meilleur est Avenir)

    Bon j’arrive après la bataille mais il me semble que tu as abordé le sujet récemment sur Hellocoton sur la pertinence d’ouvrir une page Facebook.

    A titre personnel, j’utilise Facebook pour rester en contact avec des proches, des amis et garder le lien avec d’anciens camarades de classe par exemple. Mais j’avoue moins publier depuis quelque temps, mais je suis tout de même active dans le suivi des pages que j’aime (je like quotidiennement).
    J’ai eu un compte Twitter personnel, qui existe certainement encore, mais je ne l’utilise pas faute de temps. C’était plus dans le but de faire de la veille au départ mais trop chronophage.

    En tant que blogueuse, j’ai créé une page Facebook, ça me semblait « indispensable » au début. Mais ma page a peu de likes (moins de 100) et avec l’algorithme actuel, peu d’engagement et d’échanges avec la communauté.
    Cependant il y a des fidèles qui ne me suivraient pas autrement, donc je la garde même si avec le recul je me dis que j’aurais pu m’en passer, ça reste un petit plus.
    J’avais délaissé la page, mais depuis quelques mois je l’alimente régulièrement grâce :
    – au partage automatique de mes photos Instagram
    – au relais systématique des articles du blog (soit manuellement, soit via un petit plugin wordpress bien pratique pour ne pas oublier !)
    – au re-partage d’anciens articles en fonction de la saison, de l’actualité etc.
    – de temps en temps je partage des bons plans ou concours de mes copines blogueuses

    Pour Twitter, j’hésite à y aller car j’ai peur de ne pas parvenir à alimenter et gérer correctement. Et en même temps j’ai l’impression de me priver d’une jolie opportunité de faire connaître le blog.
    Il est probable que je teste en appliquant la même stratégie que sur Facebook et en automatisant au maximum pour éviter que ça ne me prenne du temps en plus.

    D’ailleurs je me dis qu’un petit article sur l’optimisation de la gestion de ses réseaux sociaux pourrait être une bonne idée ;-)
    Déjà essayé avec des outils comme Hootsuite mais je ne suis pas totalement à l’aise avec l’ergonomie.

    Et enfin à titre professionnel, les entreprises dans lesquelles j’interviens me demandent souvent « il ne faudrait pas que l’on crée une page FB ? »
    J’étudie au cas par cas en fonction de la situation avant de répondre (secteur d’activité, B2B ou B2C, typologie de clientèle, fichier client pré-existant etc.), et je sensibilise surtout au fait que les réseaux quels qu’ils soient doivent être animés très régulièrement et intégrés dans une stratégie web plus globale avec de la création de contenu (news ou blog à part) et l’envoi d’e-mailings très ciblés (sans en abuser).

    Désolée pour le pavé, mais ça donne au moins 3 « profils » d’utilisation de Facebook !
    A bientôt,
    Séverine

    Répondre à Séverine
    • Marlène

      Merci beaucoup Séverine pour ton témoignage, c’est très intéressant à lire ! La page Facebook est un choix que j’aurais fait sans hésiter il y a quelques années mais aujourd’hui, j’ai l’impression que ça devient difficile de s’y lancer. Ceux qui ont déjà des communautés existantes peuvent espérer en tirer encore quelques retombées, il y a beaucoup de blogs littéraires dans ce cas d’ailleurs… mais pour les autres, c’est plus compliqué ! Je pense aussi que la thématique et l’âge de la cible jouent pas mal : sur les sujets web, la plupart des gens se sont déplacés sur Twitter par exemple ; sur des cibles plus « âgées », Facebook reste souvent LA référence.

      L’automatisation est plus adaptée à Facebook qu’à Twitter, je trouve ! Je programme certains tweets avec Twittimer pour ma part mais le relais Instagram/Twitter n’est plus intéressant depuis que Twitter n’affiche plus les images directement dans les tweets. Twittimer fonctionne a priori avec Facebook aussi mais je n’ai pas eu l’occasion de tester.

      Concernant le travail, je partage vraiment ton approche du « cas par cas »… et surtout, le fait qu’il ne faut pas sous-estimer le temps que ça prend. C’est souvent un salarié qui doit s’improviser CM en plus de ses missions habituelles et ça veut dire que la régularité n’est pas toujours au rendez-vous, qu’il n’est pas toujours facile de faire comprendre l’intérêt d’une vraie stratégie de contenu adaptée à chaque réseau (et pas un simple partage des posts sous la même forme partout)… et l’importance de bien choisir ses réseaux (aller sur Snapchat quand la cible qu’on vise à plus de 45 ans, euh…) !

      Répondre à Marlène
  • ilmariel

    J’ai de nombreux contact sur Twitter qui refusent d’aller sur Facebook pour diverses raisons. Ils préfèrent Google Plus (que je n’aime pas trop même si j’ai un compte). C’est une des raisons pourquoi je n’ai pas de page Facebook mais ça va probablement changer d’ici les prochaines semaines! lol

    Répondre à ilmariel
    • Marlène

      Google Plus est frustrant dans son genre parce que beaucoup de gens lancent leur page et arrêtent de l’alimenter, du coup je n’ai pas l’impression que ça vive beaucoup (à part chez les « pros du web », les community managers, etc). Comme toi je n’ai pas de page Facebook pour le blog mais lire certains témoignages sur ce post me donnerait presque envie d’en ouvrir une parce que pour certains ça a l’air de bien fonctionner. Qu’est-ce qui te donne envie de franchir le pas ?

      Répondre à Marlène
    • ilmariel

      Ce qui me donne envie de me lancer à créer une page Facebook, c’est je trouve souvent des articles intéressants en complément avec le sujet de mon blog. Comme on sait que Facebook est une bonne référence pour se faire connaitre, je me dis que je n’ai rien à perdre.

      Concernant Google Plus, je suis d’accord avec toi. J’ai un compte mais je m’en sers uniquement pour garder contact avec ceux qui veulent rient savoir de Facebook!! lol

      Répondre à ilmariel
    • Marlène

      Tsss tu vas me motiver à créer une page si tu continues ;)

      Répondre à Marlène
  • Toute Ouïe

    J’ai mis beaucoup de temps à me mettre à Twitter et c’était pour le boulot que je me suis inscrite d’abord. Mais maintenant je préfère largement Twitter, même si le réseau est surtout peuplé par des petits jeunes fans de 1D, qui polluent les Trends (je fais ma vieille réac mais c’est vrai qu’en 2010 quand j’ai créé mon 1er compte, c’était moins relou à ce niveau là)

    mais sinon, c’est un bon moyen de se faire connaître. Et même pour certains groupes de musique qui n’hésitent à s’occuper eux-mêmes de leurs comptes avec humour donc ça permet d’avoir un autre aspect de leur travail.

    Pour le blog, j’ai créé la page Facebook en même temps, mais je ne pense pas que ce soit un très bon moyen pour être lu malheureusement. Comme tu dis, à part payer, on reste assez invisible si on ne publie pas suffisamment. Donc c’est un peu frustrant mais bon, maintenant qu’elle existe, je ne vais pas l’enlever !

    Répondre à Toute
    • Marlène

      Commeeeent ? Tu veux dire qu’il y a des choses plus importantes que le départ de Zayn Malik des 1D ? J’ai du mal à y croire ;)

      Pour Facebook, tu peux essayer de voir l’impact concret sur tes visites en regardant tes stats. A vrai dire, ce n’est pas seulement la fréquence de publication qui fait que tu es visible ou pas. L’algorithme de Facebook est plus complexe. Il prend par exemple en compte les interactions sur la page (si une personne interagit souvent, elle verra plus tes posts qu’une personne qui ne like/ne commente jamais), le poids brut de chaque publication (est-ce que tes posts ont tendance à être très commentés/likés/partagés ou pas), le rapport entre le taux de clics sur les liens et les interactions (ex : les gens cliquent-ils beaucoup sans liker/commenter ?), etc.

      Répondre à Marlène
  • Audrey

    Merci pour cet article !
    Je suis une grande fan de Twitter depuis que j’ai découvert ce réseau : au-delà de la dimension instantanée, qui le rend plus efficace qu’un site d’info en continu, je trouve que Twitter permet d’interagir avec les gens d’une manière qu’on n’imaginerait jamais dans la vraie vie… avec des metteurs en scène, des acteurs… ceux qui jouent le jeu répondent facilement aux tweets, je trouve ça plutôt sympa. Mon heure de gloire : être #FF par Arnaud Laporte, l’animateur de mon émission préférée sur France Culture (La Dispute, qui me manque tellement en ce moment…). Je trouve chouette de pouvoir live tweeter un événement (ou suivre un live tweet), partager ses impressions sur une pièce ou un bouquin… Je m’en sers beaucoup à titre perso, pour mettre en avant mes activités d’écriture extra professionnelles.
    Quant à facebook, j’ai de moins en moins d’intérêt pour ce réseau, mais c’est lui qui apporte le plus de trafic à Albertine, alors on l’alimente régulièrement…

    Répondre à Audrey
    • Marlène

      C’est amusant mais j’ai l’impression que pour pas mal de personnes, Facebook conserve un certain « capital sympathie ». C’est le réseau qu’on connaît bien, qui fait partie des meubles. C’est sûr qu’il n’est pas aussi trendy que d’autres mais beaucoup de gens y sont encore fidèles.

      Ce que tu dis sur le côté « amical/cool » de Twitter est très juste. C’est d’ailleurs par ce biais qu’on m’a recommandée à l’acteur avec qui je collabore aujourd’hui (c’est le réalisateur de l’un de ses films, avec qui j’avais noué des liens via Twitter, qui m’a mise en relation avec lui pour « accélérer les choses » sans devoir passer par son agent).

      Répondre à Marlène
  • stéphanie-Ethik

    Je recommande un truc très simple : installer Google analytics sur son site pour voir d’où vient son trafic. Les stats parleront vite!

    Pour ma part,je fais de la veille sur twitter, j’ai de la visibilité sur facebook…

    Répondre à stéphanie-Ethik
    • Marlène

      Merci pour le commentaire Stéphanie ! Effectivement, c’est toujours intéressant de voir l’impact de chaque réseau social ou de regarder quels articles sont les plus viraux.

      Répondre à Marlène
  • Bouquiner

    Pour mon blog les deux sont je pense complémentaire même si j’utilise plus Facebook (sans payer). Les interactions sont différentes, il y a je trouve plus de partage sur Facebook que sur Twitter où cela reste, à mon sens plus un outil commercial qun réseau social.

    Répondre à Bouquiner
    • Marlène

      C’est vrai que la limite de 140 caractères qu’il y a sur Twitter réduit les possibilités de « grande conversation » :)

      Répondre à Marlène
  • Caro Bleue Violette

    J’adore Facebook, sur lequel je passe beaucoup (et même trop) de temps. En revanche, la limitation des vues pour les posts de la page de mon blog me gonfle profondément – mais je refuse de payer pour ça.

    Twitter, je n’y ai jamais rien compris (je dois être trop vieille, lol), je trouve que c’est très confus, je n’arrive jamais à savoir qui a dit quoi, qui à répondu à quoi, puis 140 caractères c’est pas assez pour moi ^^ ! J’ai un compte Twitter pour le blog, lié à ma page FB, qui reprend donc mes statuts et il me sert uniquement à ça.

    Effectivement FB est plus propice à la communauté, ce qui me convient parfaitement. Et je poste tout dessus, des trucs sérieux comme des trucs idiots.

    Répondre à Caro
    • Marlène

      Twitter va vite, c’est un peu son atout et son inconvénient en même temps. C’est ultra pratique pour suivre l’actualité par exemple parce qu’on a les infos quasiment en temps réel dans tous les domaines mais en contrepartie, ça ressemble vite à un fouillis si tu suis trop de gens sans les organiser sous forme de listes par exemple. Il faut plus de pratique que Facebook pour comprendre ses « codes ».

      Répondre à Marlène
  • Charlie

    Je suis inscrite sur les deux depuis longtemps mais j’utilise beaucoup plus twitter. Je trouve facebook utile pour rester en contact avec des ami(e)s qui habitent loin, pour stocker et classer des photos, pour me tenir au courant de ce qui se passe dans la vie de ceux qu’on ne voit pas si souvent mais je ne publie de statut que très rarement. En revanche twitter je m’y connecte tout les jours sans exception, je parle avec beaucoup de gens très différents et je m’y sens beaucoup plus à l’aise pour parler de tout.

    xo, Charlie

    Répondre à Charlie
    • Marlène

      Du coup tu n’utilises pas Facebook pour ton blog si je comprends bien, juste pour le côté perso ?

      Répondre à Marlène
  • Christelle

    J’utilise les deux mais sur FB, j’ai parfois l’impression de parler dans le vide et puis on ne peut pas interpeller une personne quand on est une page (le nom ne se surligne pas), à la limite une page peut en mentionner une autre mais c’est tout. Je trouve que le groupe (qui lui permet d’interpeller les gens par nom et prénom) est beaucoup plus convivial mais le nombre est limité. Avec la newsletter (pour continuer la discussion d’Aline) on pourrait croire que tout le monde reçoit le mail (pas de combine à la FB) mais ça arrive en spam. Enfin je pense que certaines de mes lettres arrivent en Spam car 50% des abonnés les lisent, comment lutter contre ça ? (ça ferait une bonne idée d’article aussi ;-) )

    Répondre à Christelle
    • Marlène

      Je reçois certaines newsletters de blogueurs web et beaucoup n’arrivent pas en spam : pas d’images, juste un message comme si le blogueur t’écrivait directement un mail classique, pas plus d’un lien par newsletter. En gros, ça ressemble de très près aux mails que tu pourrais recevoir d’une amie. Concernant ton taux, il me paraît plutôt bon ! J’ai vu passer des études sur les taux d’ouverture des newsletters qui disent que la moyenne se situe autour de 20%…

      Sur les pages Facebook, tu parles de taguer des personnes directement dans un statut ? Pas mal de gens le réclament, y compris des pros qui voudraient par exemple pouvoir taguer leurs clients pour les remercier dans un « vrai post », pas juste en répondant à un commentaire. Après, le tag dans les commentaires est déjà pratique pour les interactions…

      Répondre à Marlène
  • Aline - Inspiré et Créé

    Je suis sur Twitter et Facebook, je les utilise régulièrement tous les deux.
    Mais je déteste le nouveau algorythme FB qui limite à l’extrême les publications!
    Quand à Twitter, c’est dommage que nos posts sont noyés parmi tous les autres…
    Le moyen le plus génial pour moi, c’est la newsletter!

    Répondre à Aline
    • Marlène

      Je suis bien d’accord pour Facebook. Je comprends leur nécessité de rentabiliser le réseau mais je trouve qu’ils ont dépassé les limites. Ça me tue par exemple de ne pas voir par défaut toutes les publications des pages que j’aime. Oui, on peut avoir des notifications pour être sûr de ne pas rater un post mais il faut le demander…

      Répondre à Marlène
  • L'Irrégulière

    Je suis sur les deux, et je les trouve, en effet, très complémentaires. J’aime les deux en fait, et je n’y fait pas exactement les mêmes choses !

    Répondre à L'Irrégulière
    • Marlène

      Ah mais toi tu fais partie des gens tellement multi-réseaux sociaux que ça m’impressionne ;) Tu es partouuuut !

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    J’ai créé une page facebook, mais j’avoue que j’ai du mal à la tenir. En fait, cela a surtout était pour ma maman. Elle me disait créer une page, je te suivrais plus facilement. D’ailleurs c’est elle la plus active sur ma page.
    J’ai aussi du mal avec le côté commerciale de facebook. Et puis de tout façon, j’y suis aussi moins présente pour mon compte perso.
    Une question que je me suis demandée et auquel tu as peut être la réponses, c’est pourquoi certains créer des pages fan et d’autres des comptes ami?

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Ah trop mignon pour ta maman :) C’est intéressant d’avoir l’avis de personnes « hors blogosphère » je trouve.

      Concernant ta question, il y a des différences techniques réelles entre les deux (ex : au-delà de 5000 abonnés sur un profil perso, tu ne peux avoir que des « followers » mais plus ajouter les gens comme amis ; tu peux promouvoir une fan page avec de la pub et un ciblage pub précis mais pas un profil perso ; sur un profil perso tu n’as pas les stats que tu peux avoir sur une fan page, etc). Les pages sont conçues pour fédérer des communautés de taille illimitée et faire un ciblage ultra-précis (ex : sur une fan page on peut limiter un post à un pays précis).

      Je pense que si certains blogueurs n’aiment pas ce principe et préfèrent un profil perso, c’est par envie d’humaniser le contact avec les lecteurs (apparaître comme une « personne » et pas comme une « communauté » justement). Et puis, au lieu d’avoir des lecteurs qui te demandent en amie sur ton profil privé (où tu n’as pas forcément envie de mélanger des lecteurs que tu connais à peine et tes amis/ta famille), ça te permet de partager avec eux ce que tu veux tout en étant quand même « une personne » à leurs yeux et pas « une page ».

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.