Êtes-vous vraiment un blogueur anonyme ?


On peut avoir mille raisons de cacher son identité quand on tient un blog… mais sans le savoir, beaucoup de blogueurs ne sont pas réellement anonymes et l’apprennent à leurs dépens le jour où quelqu’un découvre leur blog.

Il y a l’histoire de Jess, licenciée pour avoir critiqué son employeur sur son blog (sans le citer pourtant) ou encore celle de Petite Anglaise, virée après avoir dit en plaisantant qu’elle bloguait sur son temps de travail…

Au-delà de ces risques pour votre réputation ou pour votre emploi, il y a aussi la violation d’intimité que cela représente d’être « découvert » alors que l’on se croyait à l’abri dans sa petite bulle virtuelle. La blogueuse Deltrey, par exemple, a été démasquée il y a peu de temps par sa prof de couture dont elle parlait souvent sur son blog et a écrit : « je suis un peu verte que Véronika sache que je tiens un blog, car ça ne sera plus vraiment mon jardin secret ».

L’anonymat, un idéal pas si facile à atteindre !

Pourquoi, au fond, vouloir être anonyme ?

  • Vous souhaitez éviter que vos amis, votre famille ou vos collègues vous retrouvent sur Google.
  • Vous ne voulez pas qu’on vous juge sur votre mode de vie ou vos choix.
  • Vous avez envie de vous confier sur des sujets très personnels sans pour autant donner l’impression à vos proches d’étaler votre vie privée en ligne.
  • Vous voulez aborder des sujets sensibles sans porter atteinte à votre réputation.
  • Vous bloguez dans un secteur qui attire beaucoup de lecteurs « à problèmes » : certains sujets attirent les personnes déséquilibrées plus que d’autres et on peut avoir envie de se protéger de ça.
  • Vous avez besoin de vous libérer de votre personnalité quotidienne. Par exemple, quelqu’un qui travaille dans un secteur très sérieux peut avoir envie d’afficher son côté excentrique sur son blog.

Le web, une véritable Bible sur votre vie !

Parfois, on ne réalise pas tout ce que les gens peuvent apprendre de nous à travers un simple blog ou des réseaux sociaux. On peut avoir l’impression de faire attention, de ne rien dévoiler… et, à son insu, on en dit pourtant beaucoup sur sa vie !

A titre d’exemple, je travaille depuis quelques années pour un jeune acteur. Quand j’ai commencé cette collaboration, il était possible à partir des seules informations disponibles sur le web (blogs de ses amis, réseaux sociaux) de connaître sa situation amoureuse, de trouver des photos de toutes les pièces de son logement, de savoir où et avec qui il passait ses vacances ou fêtait le Nouvel An. Et pourtant, il n’avait pas de blog et son compte Facebook était privé.

C’est un exemple qui m’a vraiment ouvert les yeux sur l’importance de bien cerner la notion d’anonymat.

Garder l'anonymat

5 conseils pour rester anonyme

1. Ne mentionnez jamais votre blog dans la vraie vie

L’être humain est curieux. Si vous laissez entendre que vous avez un blog, certains vont forcément essayer de le trouver.

2. Séparez bien votre blog du reste

Créez une adresse e-mail dédiée et évitez tout ce qui peut lier votre identité réelle à votre identité de blogueur : par exemple, si vous partagez votre ordinateur avec d’autres personnes, pensez à vider votre historique de navigation ; si vous gérez la page Facebook de votre blog avec votre compte Facebook personnel, attention à ne pas liker ou commenter vos posts avec votre vrai nom. Même chose si vous vous inscrivez sur Instagram, attention au lien qu’il peut faire avec votre compte Facebook.

Idem si vous participez à des concours sur des blogs, que vous recevez des invitations à des événements ou des propositions de marques, vous risquez de devoir révéler votre identité.

De même, faites attention aux fonctions de géolocalisation des réseaux sociaux, elles sont parfois dangereusement précises comme Instagram et sa carte de photos qui vous dit, à la rue près, où a été prise une photo.

3. Enregistrez votre nom de domaine en privé

Tous les jours, je vois des blogueurs « anonymes » dont toutes les coordonnées sont publiques sur le web… à cause de leur nom de domaine ! Quand vous enregistrez un nom de domaine pour votre blog, vous devez donner toutes vos coordonnées à votre hébergeur (c’est une obligation légale) et par défaut, elles sont publiques.

Certains hébergeurs, comme 1&1, proposent d’enregistrer un nom de domaine privé grâce auquel vos coordonnées ne seront pas rendues publiques. Vous pouvez faire le test en quelques clics en entrant votre propre nom de domaine sur le WhoIs 1&1, vous verrez quelles informations vous concernant sont publiques.

C’est une étape indispensable pour un blogueur qui souhaite rester anonyme… mais pas seulement ! J’ai pour ma part choisi de cacher mes coordonnées dans le WhoIs pour tous mes sites par pure mesure de précaution. Je l’ai déjà évoqué sur le blog mais il y a quelques années, j’ai été harcelée par un lecteur et comme vous l’imaginez, c’est légèrement angoissant et ça pousse à être plus prudent par la suite.

On entend aussi beaucoup d’histoires de gens qui se font cambrioler après avoir dit sur les réseaux sociaux qu’ils partaient en vacances. Cacher son adresse est bien utile pour éviter ce genre de déconvenue !

4. Attention à l’endroit depuis lequel vous bloguez

Quand vous postez un commentaire sur un blog, votre adresse IP est souvent enregistrée en même temps que le commentaire. L’adresse IP est un chiffre unique qui identifie un ordinateur sur le web… A partir d’une adresse IP, on peut localiser la ville depuis laquelle se connecte quelqu’un et parfois même l’entreprise où il travaille quand le commentaire est posté depuis un réseau d’entreprise.

Pour éviter ça, vous pouvez soit vous connecter depuis des ordinateurs publics, soit utiliser un logiciel qui protège votre anonymat comme Tor (qui est gratuit).

5. Se dévoiler avec parcimonie

Bien sûr, plus vous donnerez d’éléments sur votre vie, plus il sera facile de vous retrouver : ville, métier exercé ou études suivies, famille, photos partagées, etc. Je me souviendrai toujours d’un ami à moi qui voulait rester anonyme sur le web et avait juste posté une photo d’un coucher de soleil depuis sa terrasse. Il a été stupéfait de découvrir qu’on pouvait retrouver son adresse à partir d’une photo de ciel ! On distinguait sur sa photo la tour d’un monument très connu… et dans l’axe exact de ce monument, il n’y avait qu’un seul quartier d’habitation.

Conclusion

Il faut toujours garder à l’esprit que l’anonymat réel est difficile à conserver sur le web malgré toutes les précautions que l’on prend. Je trouve que c’est bien, de temps à autre, de se poser cette question : est-ce que j’assumerais ce que j’ai écrit si on savait que ça venait de moi ? Et parfois, la réponse est non. Ça m’est déjà arrivé, même avec ce blog à l’époque où il était anonyme !

Pensez-vous qu’on puisse vraiment garder l’anonymat ? Que faites-vous pour y arriver ? Connaissiez-vous les notions de « WhoIs », d’adresse IP ?

Article sponsorisé.

Thèmes : Devenir blogueur 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22 commentaires sur “Êtes-vous vraiment un blogueur anonyme ?

  • Rubigny

    Bonjour
    Je souhaiterai prendre contact avec vous . Cordialement

    Répondre à Rubigny
  • Claire

    Hello !
    En ce qui me concerne j’ai décidé de bloguer presque anonynement : on voit mon visage, on connaît mon nom, mais je ne donne pas plus d’infos. J’ai mis mon compte instagram sur mon blog, mais je ne fais pas le contraire. Malheureusement j’ai eu des commentaires sur instagram me parlant de mon blog.. ce que je voulais éviter.
    Finalement ce n’est pas si grave puisque je ne parle « que de moi » sur mon blog.
    Juste une question : sais tu si mes amis facebook seront au courant si je crée une page pour mon blog ? Merci pour ta réponse.
    Claire

    Répondre à Claire
    • Marlène

      Je ne peux pas te l’affirmer avec certitude mais Facebook a la fâcheuse tendance à médiatiser ce genre d’info… Je connais des blogueurs qui n’avaient pas lié leurs comptes Facebook et Instagram et dont les amis Facebook ont pourtant reçu une notification « Votre ami XXX est sur Instagram ». Donc j’avoue que je ne comprends pas totalement la façon dont ils traitent les informations personnelles.

      Répondre à Marlène
  • Aline - Inspiré et Créé

    Je ne cite aucun prénom sur mon blog et la plupart du temps, je ne parle pas de ma vie privée mais je peux en dévoiler un peu si cela peut servir à aider les autres / partager une leçon, mon blog est relié à mon site pro en plus (je n’avais pas envie de les séparer ^^’.
    Cela dit, il y a un loi (dont j’ai oublié le nom) qui obligeait chaque blogueur de se créer une page de mentions légales en donnant son nom et son prénom… Et si le blogueur vend des produits sur son blog, là, il devra aussi donner son adresse.
    Donc je ne sais pas si c’est « légal » de bloguer en anonymat…

    Répondre à Aline
    • Marlène

      C’est légal à condition d’être un particulier, d’avoir fourni ses coordonnées à son hébergeur et d’indiquer le nom de son hébergeur. J’en avais parlé dans l’article relatif aux mentions légales. Mais effectivement, si tu vends, tu dois indiquer les coordonnées complètes et le nom du responsable de la publication.

      Je trouve ça bien de lier son blog à son site pro, le blog est un super moyen de générer du trafic et pour un site pro, c’est une très bonne porte d’entrée.

      Répondre à Marlène
  • Caro Bleue Violette

    Je connaissais le WhoIs, donc j’ai bien fait attention à ce que mon nom et mes coordonnées n’y apparaissent pas (je viens de vérifier et c’est bon ^^). En revanche, même si mon nom complet n’apparaît jamais sur mon blog, je n’ai néanmoins jamais cherché à être anonyme. Mon entourage sait que je tiens un blog, certains le lisent, d’autres pas, et d’autres encore le lisent en cachette (et se trahissent ensuite sans le savoir en me parlant de trucs dont j’ai uniquement parlé sur le blog, lol). Mon blog est mentionné dans mon CV, ce qui est normal vu mon métier de rédactrice. Il m’arrive de parler de ma ville, aussi. Disons que pour quelqu’un qui me connaît (ou m’a connue) en vrai et qui tombe sur mon blog, il est assez facile de m’identifier.

    Cela dit, je ne mets jamais de photo de moi, ni de mes proches. Par exemple, je mentionne souvent de mon neveu mais je ne mettrai jamais une photo de lui (les seules que je mets sont tronquées, on ne voit que sa main). Généralement je ne mets pas les prénoms en entier non plus (sauf pour les copines blogueuses elles aussi), juste une initiale. Je ne cherche pas à cacher mon identité et je raconte beaucoup de chose sur moi sur le blog, mais c’est mon choix, pas celui de mes proches, je ne les expose donc pas (et je ne raconte pas leurs affaires privées, comme je l’ai parfois vu sur quelques blogs. Tout ce que je raconte de privé ne concerne que moi).

    Répondre à Caro
    • Marlène

      J’ai la même vision que toi en ce qui concerne les proches, je préfère ne pas évoquer ma famille, mes amis et encore moins poster de photos car je sais que certains m’en voudraient énormément de les exposer. Le seul article que j’aie fait sur le sujet était sur le ton de l’humour (J’ai testé… avoir un English boyfriend) et adoptait plus un angle « culturel » que perso :)

      Répondre à Marlène
  • Odile Sacoche

    Wouw ! Je ne savais pas tout ça.
    Moi qui blogue « en anonyme ».
    Tu fais bien de partager cet article.
    Je me demande si OVH fait aussi du domaine privé comme 1&1. Je vais me renseigner tiens.
    Je vais faire attention à tes autres points aussi. Merci !

    Répondre à Odile
  • Audrey

    Nous avons fait le choix de ne pas être anonymes sur notre blog : il y a même nos photos dans l’article À propos. Parce que nous avons toutes les deux choisi de faire un blog pour en faire aussi la vitrine de notre écriture. Du coup, la partie « garder son anonymat » ne nous concerne pas.
    En revanche, merci pour le tuyau WhoIs, c’est vrai que c’est bon à savoir … sauf que sur WordPress.com, apparemment, il faut payer pour garder ses coordonnées en privé … Il va falloir qu’on se penche là-dessus !
    Merci pour cet article en tout cas, très instructif. C’est parfois un peu flippant de voir à quel point on peut être pistés juste avec nos smartphones …

    Répondre à Audrey
    • Marlène

      C’est vrai, je pense que les agences qui font du « nettoyage web » ont encore de beaux jours devant elles parce que l’utilisateur moyen est souvent perdu dans tous les paramétrages qu’il doit effectuer pour conserver un minimum de vie privée. Je me demande d’ailleurs de manière plus large et philosophique que cet article si toutes ces technologies ne sont pas en train de transformer complètement la notion de vie privée.

      Je pense par exemple à la date de naissance. Je me souviens que lorsqu’Internet est apparu dans les années 90, on trouvait ça bizarre de donner sa date de naissance à un site, ça paraissait « invasif »… Maintenant, c’est banal et on donne beaucoup plus d’informations. La génération qui a 10 ans aujourd’hui a une vision très différente de la vie « privée », j’ai l’impression.

      A part ça, tu as raison, sur WordPress.com c’est une option payante de garder ses coordonnées privées.

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    L’anonymat sur le web, ce n’est vraiment pas si c’est possible.
    Je me suis retrouvée dans la situation où certaines personnes que je n’avais pas vu depuis longtemps m’ont lâché un commentaire et là, je me suis sentie bête et un peu prise au dépourvu.
    ce que je déteste avec Insta, c’est que je n’arrive pas à le délier de mon compte facebook. Maintenant ça m’indique toujours quand un de mes amis arrivent sur insta, le truc c’est que j’en parle jamais sur facebook de mon blog. ça me fait toujours bizarre.
    Je ne crois plus être anonyme. Attention aussi au logiciel de newsletter que divulgue ton adresse et ton nom à chaque envoie.
    Bon de toutes façons avec tous mes articles humeurs sur le blog, on peut connaître une grande partie de ma vie. ça c’est de ma faute, je me suis livrée mais je l’assume.

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Le coup des « connaissances » qui viennent laisser un commentaire, j’avoue que ça fait toujours un drôle d’effet même quand on n’est pas anonyme. Ca me fait toujours bizarre quand un collègue ou autre me parle d’un article du blog.

      Concernant le lien Facebook/Instagram, il faudrait que tu vérifies si les deux comptes sont liés. Sur Instagram dans les options du profil, il y a une rubrique « Comptes liés »… et sur Facebook, ça se passe dans les paramètres des applications, tu peux voir quelles applications ont l’autorisation d’accéder à ton compte Facebook (et retirer Instagram si besoin est). Mais j’ai l’impression que par défaut, les deux sont associés (probablement sur la base de l’adresse e-mail).

      Répondre à Marlène
  • Julie

    On est jamais vraiment anonyme sur le web de toute façon…Encore moins aujourd’hui avec nos smartphones!
    C’est vrai que je me suis posée la question de l’utilité de l’anonymat lorsque j’ai pris mon nom de domaine. Je ne connaissais pas WhoIs avant que quelqu’un me lance le pari de retrouver mon adresse grâce à mon blog, j’ai halluciné! Maintenant, je sais que j’ai bien fait!

    Merci pour cette piqûre de rappel!

    Répondre à Julie
    • Marlène

      Je pense aussi que l’anonymat total n’existe pas… On peut s’en approcher mais ça devient vraiment très technique. Brouiller les pistes nécessite une expertise à part entière. Je suis en train de lire un livre sur le sujet et on se rend compte à quel point on a des choses à apprendre et des outils à maîtriser !

      Il faut savoir surtout de qui on veut se protéger. Les mesures « basiques » dont je parle dans l’article permettent d’écarter la majeure partie des petits curieux mais quand on fait face à des « menaces » plus importantes, ce n’est pas suffisant et les problématiques sont beaucoup plus complexes.

      Répondre à Marlène
  • Mounia

    Merci pour cet article, comme toujours ultra intéressant ! Au départ, je pensais garder mon blog secret et n’en parler qu’à mon entourage proche, c’est à dire ma proche famille et mes meilleures amies. Malheureusement, au bout de quelques semaines, une personne a partagé mon blog sur les réseaux sociaux et tout a été diffusé sans que je n’ai pas possibilité d’y faire quoique se soit.. Aujourd’hui, je me retrouve à me limiter dans mes propos, notamment sur les réseaux sociaux du blog. Je me sens malheureusement moins libre.
    Par contre, je n’avais jamais entendu parler du Whois et en cherchant mon domaine, j’ai réalisé que mes coordonnées personnelles s’affichaient… Je suis un peu inquiète et je n’ai pas trouvé le moyen de rendre mes informations privées (j’ai cherché sur le site de 1&1, mon hébergeur, et je suis tombée sur ça : http://bit.ly/1jHT9cG ). J’espère trouver rapidement le moyen de privatiser toutes mes informations perso. Bises !

    Répondre à Mounia
    • Marlène

      Merci Mounia ! C’est fou de voir à quel point l’anonymat ne tient parfois qu’à un fil… ou un partage sur les réseaux sociaux ! Concernant les noms de domaine, il faudrait les contacter pour savoir ce qu’il est possible de faire chez eux avec un nom de domaine en .com. Ils offrent des options de diffusion restreinte des coordonnées pour les noms de domaine en .fr par exemple, reste à voir ce qu’ils peuvent faire pour les autres domaines.

      Pour ma part, j’ai « brisé l’anonymat » de manière délibérée et bizarrement, je me suis sentie plus libre qu’avant. La possibilité d’échanger avec mes proches sur un projet qui me tenait à cœur était finalement bien plus agréable que la « solitude » de l’anonymat.

      Répondre à Marlène
  • Le Bloc-Notes de Carmen

    Un billet au top encore une fois, et qui m’interpelle énormément. L’anonymat est tellement compliqué à gérer, à conserver.. J’ai fait quelques erreurs décrites dans ton article. Au début je ne voulais qu’absolument personne ne sache que je possédai un blog. C’était mon petit plaisir personnel et j’avais un léger manque de confiance en moi ne nous le cachons pas. Maintenant c’est plus complexe : les gens que j’apprécie sont généralement tous au courant que je tiens un blog et en sont très enchantés. Mais pour les personnes que je commence à connaître, les futurs collègues et autres connaissances c’est une toute autre histoire. Je préfère garder mes distances à ce niveau-là et pouvoir en discuter quand je le souhaiterai, chose qui peut s’avérer vite être un échec au vu de ton article.
    En tout cas ce fût fort intéressant à lire !

    Répondre à Le
    • Marlène

      Merci Carmen ! Je me suis aussi fait avoir : sur mon tout premier site web, c’était le coup du WhoIs dont je ne connaissais pas l’existence jusqu’à ce qu’un lecteur m’en parle… et plus tard, je me suis fait avoir par le lien entre Instagram et Facebook, avec des amis « de ma vraie vie » qui se sont mis à ajouter mon compte Instagram censé être anonyme. Oops !

      Après et pour rejoindre ce que tu dis, je trouve qu’il y a différents types d’anonymat : on peut rechercher l’anonymat absolu (ne surtout pas être identifiable) ou simplement ne pas vouloir être trouvé sur Google sans pour autant se cacher (par exemple, en ne mentionnant pas son vrai nom pour éviter le cas des futurs collègues & autres qui te googlisent pour en savoir plus).

      Répondre à Marlène
  • Gaëlle - LeDoubsHibou

    Merci pour cette petite piqûre de rappel… on a tendance à parfois oublier de faire attention et on ne pense pas toujours que l’on peut retrouver énormément de chose à partir de rien du tout… J’ai vérifier et j’avais bien fait les choses lors de mon enregistrement du nom de domaine, j’ai tout caché :)

    Répondre à Gaëlle
    • Marlène

      Tant mieux ! Je te confirme que c’est assez dingue ce que l’on peut retrouver sur une personne si on se met vraiment à chercher. J’ai lu des études assez folles où des chercheurs sont parvenus à identifier des gens à partir de leurs critiques de films postées anonymement sur Internet. Je pense que c’est un sujet que je n’ai pas fini d’aborder sur le blog, il y a beaucoup de choses à en dire !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.