Comment devenir plus efficace quand on tient un blog ?


Je fais partie des perfectionnistes. Certes, on apprécie le travail bien fait et on a le souci du détail… mais ça veut souvent dire aussi qu’on y passe beaucoup de temps pour obtenir un résultat à la hauteur de nos attentes démesurées ! C’est une source de frustration et de découragement.

Quand un perfectionniste tient un blog, il va souvent avoir tendance à passer plus de temps sur l’écriture, à peser ses mots, à se relire, à ajouter des détails… au point qu’il faut parfois un temps infini pour publier ne serait-ce qu’un article ! Comment devenir plus efficace ?

Je vais partager avec vous dans ce post les astuces qui m’ont aidée à gagner en productivité.

Devenir plus efficace sur son blog : les astuces qui fonctionnent
Devenir plus efficace sur son blog : les astuces qui fonctionnent

Le time tracking pour devenir plus efficace

Si vous commencez à regarder les méthodes pour gagner en productivité, vous allez vite remarquer qu’elles sont souvent basées sur une forme de maîtrise du temps.

Il y a par exemple la méthode Pomodoro. Elle consiste à découper sa journée en petites tâches à accomplir. Lorsque l’on commence une tâche, on met en marche un chronomètre qu’on laisse tourner pendant 25 minutes. Pendant cette durée, on s’oblige à se concentrer sur la tâche sans se laisser distraire.

Ça paraît simple mais dans un monde où tout le monde est devenu très connecté, ce n’est pas si évident : ne pas regarder ses mails, résister à la tentation de savoir ce qui se cache derrière une notification de réseau social… Pendant 25 minutes, on se focalise sur l’activité en cours.

Au terme de cette période, on peut s’accorder une pause de 5 minutes. On répète ensuite cette séquence 25 minutes/5 minutes à trois reprises avant de s’accorder une pause un peu plus longue (jusqu’à 30 minutes).

J’ai testé la méthode Pomodoro pendant quelques temps, avant d’opter pour une solution plus simple : le timetracking par le biais du site Toggl.com.

Quand je commence une nouvelle tâche pour le blog (écrire un article, retoucher des photos, répondre aux commentaires ou aux mails, etc.), je déclenche un petit chronomètre sur Toggl. Une fois la tâche terminée, j’ai juste à appuyer sur le bouton « Stop » et le temps de travail est automatiquement calculé.

Le time tracking avec Toggl
Le time tracking avec Toggl

Les avantages du time tracking

Le timetracking peut être utilisé à la fois dans un contexte professionnel et dans un contexte personnel. Il permet par exemple :

  • De repérer sur quoi vous perdez du temps – C’est grâce au time tracking que j’ai réalisé à quel point je perdais du temps sur la relecture de mes articles. Le fait d’en prendre conscience permet ensuite de mieux organiser son planning ou de se fixer des limites.
  • De garder sa motivation intacte – Je pense que personne n’aime dépenser de l’énergie dans le vide ! Même si vous bloguez par pur plaisir, c’est gratifiant d’avoir un retour : sous forme de commentaires, de trafic, d’abonnés, etc. Les blogueurs qui n’ont pas ce retour en souffrent souvent. Le timetracking aide parfois à identifier les moments où l’on dépense de l’énergie pour un résultat qui n’est pas à la hauteur.
     
    Par exemple, si vous constatez que vous passez deux heures chaque semaine à alimenter la page Facebook de votre blog alors qu’elle ne vous apporte rien (pas d’interaction, pas de trafic, pas d’opportunités), vous allez peut-être réaliser qu’il serait plus pertinent d’investir votre énergie sur des terrains qui produisent plus de résultats !
  • D’améliorer sa concentration – Savoir qu’un chronomètre tourne pendant que vous êtes en train de travailler incite à ne pas se disperser et à maintenir son attention sur l’activité en cours.
  • De mettre en place des process – Plus vous utilisez le time tracking, plus vous apprenez à vous connaître. Vous constatez par exemple que vous êtes plus rapides sur l’écriture le week-end, que c’est moins long de répondre aux commentaires deux fois par semaine qu’un petit peu chaque jour, etc. Grâce à ces constats, vous pouvez trouver l’organisation qui fonctionne le mieux pour vous.

Pour les professionnels, le time tracking permet aussi de fixer ses tarifs de manière plus réaliste, de mieux gérer son temps et ses ressources, etc.

Ça vous permet aussi de créer votre propre organisation pour devenir plus efficace au lieu de suivre une méthode toute faite. Nous n’avons pas tous les mêmes contraintes, le même fonctionnement, le même rythme de vie. Gagner en productivité, c’est aussi trouvé la méthode adaptée à votre propre personnalité.

Le batching, pour gagner en productivité

Puisqu’on est dans les termes en anglais, continuons avec le « batching » ! C’est l’idée que l’on est bien plus efficace quand on groupe des tâches similaires. À l’inverse, passer d’une tâche à une autre ou faire plusieurs choses en même temps (multitasking) fait perdre en productivité. Le multitasking réduirait même la productivité jusqu’à 40% !

À une époque, quand j’écrivais un article, je m’arrêtais à la fin de chaque paragraphe pour relire ce que je venais d’écrire, modifier quelques mots, ajouter des précisions, insérer une image… Désormais, je me force à écrire l’article d’un seul jet sans m’inquiéter de sa qualité.

Il m’arrive d’ailleurs d’enchaîner ainsi plusieurs articles sans aucune relecture (tâche similaire : l’écriture). Dans un second temps seulement, je passe à l’étape suivante, celle de la relecture/correction.

De même, je ne reçois pas en temps réel les mails liés au blog ou les notifications de commentaires. Je décide d’une heure qui me convient pour aller répondre en bloc à tous les messages. C’est un bon moyen d’éviter de se disperser.

Le batching peut aussi prendre des formes plus subtiles. On me demande souvent comment je fais pour gérer trois blogs… mais si vous les visitez, vous remarquerez qu’ils sont basés sur un même thème WordPress. Au lieu d’avoir à gérer plusieurs designs différents ayant chacun leurs spécificités et des fichiers différents, je fais appel au même thème que je connais donc sur le bout des doigts. Un moyen simple de gagner du temps si je dois modifier quelque chose !

Blogueuse et clavier

Accepter l’idée qu’un article soit incomplet

Quand on est perfectionniste, on peut vite se laisser submerger par l’envie de tout dire. L’envie que les lecteurs repartent avec l’impression de tout savoir, de tout comprendre. Or, c’est impossible et un même sujet peut donner lieu à de nombreux angles d’attaque.

Il faut donc apprendre à laisser du vide, à laisser des sujets « pour une prochaine fois ». Non seulement ça stimule votre inspiration en nourrissant votre imagination pour de futurs articles mais en plus, ces vides vont souvent inspirer à vos lecteurs des commentaires. On va par exemple vous suggérer une idée supplémentaire, un autre avis sur un sujet qui va vous faire réfléchir, etc.

Automatiser ce qui peut l’être

Il y a sur le web plein de petites tâches que l’on peut automatiser. Par exemple, faire en sorte que les nouveaux articles de blog soient partagés automatiquement sur les réseaux sociaux, sauvegarder son blog automatiquement à intervalle régulier, utiliser un plugin de sécurité pour détecter un éventuel piratage sans avoir à s’en soucier, mettre automatiquement à jour ses plugins WordPress (ce n’est pas forcément recommandé mais ça peut faire gagner du temps !)…

J’utilise également le plugin Comments Not Replied To qui me signale les commentaires qui n’ont pas encore reçu de réponse. Ça m’évite de chercher à quel commentaire je n’ai pas encore répondu !

On peut aller très loin dans l’automatisation : j’utilise par exemple une extension pour Google Chrome/Firefox qui s’appelle iMacros. Elle permet de créer des macros, c’est-à-dire des actions automatisées que je peux ensuite programmer comme ça m’arrange ! J’ai par exemple une macro qui nettoie chaque semaine les informations inutiles dans ma base de données, une macro qui va modifier automatiquement mes images sur le réseau Hellocoton, etc.

Avoir un vrai calendrier éditorial

Les blogueurs amateurs perçoivent souvent le calendrier éditorial comme une contrainte ou une astuce d’organisation destinée aux rédacteurs web professionnels. Pourtant, réfléchir à l’avance à ses articles de blog permet au contraire de mieux anticiper la rédaction et de gagner un temps inouï !

Découvrez plus de conseils pour gagner en productivité et bloguer plus sereinement.

Avez-vous l’impression d’être efficace sur votre blog ou y a-t-il des choses qui vous font perdre beaucoup de temps ?
Thèmes : S'organiser 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

32 commentaires sur “Comment devenir plus efficace quand on tient un blog ?

  • Agashi

    Pour ma part j’utilise l’outil en ligne SCRIBENS pour vérifier si je n’ai fait aucun faute de grammaire ni de faute d’orthographe

    Répondre à Agashi
  • Sandra

    Je vais tenter ta méthode pomodoro… Ça m’a l’air bien pour se concentrer…

    Répondre à Sandra
  • Ophélie G.

    Je n’avais jamais entendu parler de cette méthode, mais elle me semble super intéressante. Il va falloir que je me renseigne là-dessus ; et je suis persuadée qu’elle m’aurait été très utile pour la rédaction de mon mémoire de recherche l’an passée.

    J’aime beaucoup la manière dont tu organises la rédaction de tes billets, et il faudrait que je m’en inspire. Actuellement, j’ai une dizaine d’articles en cours de rédaction. Je me laisse trop facilement distraire, et je dois véritablement changer ça.

    Du coup, mille mercis pour cet article, je pense qu’il va m’être très utile pour m’organiser ! xx

    Répondre à Ophélie
  • Stéphanie - Il Etait Une Fois... Cocotte

    L’écriture et les photos me prennent souvent beaucoup de temps mais c’est parce qu’en général je ne suis pas concentrée à 100% et fais autre chose en même temps (réseaux social/ lecture de blog,etc…) je me disperse facilement.. J’ai aussi tendance à relire chaque phrase plusieurs fois.
    Je vais essayer le calendrier (et aussi de fermer les autres fenêtres lorsque j’écris ^_^)

    Répondre à Stéphanie
    • Marlène

      Ah la dispersion est le grand drame du web, notre attention est de plus en plus sollicitée, entre les multiples onglets, réseaux, notifications, alertes… Pas facile de résister !

      Répondre à Marlène
  • Lavisionrauz

    Ton article va beaucoup me servir je vais essayer d’appliquer la méthode Pomodoro. Je ne pense pas passer des heures interminable à écrire un article cependant lorsque j’écris je suis pas concentrer à 100% je pense. Je rêvasse, je réfléchis à mes tournures de phrase, je relis mon paragraphe (alors que je sais que je vais le refaire lors de ma correction mais je ne peux pas m’en empêcher.) j’ajoute mes photos car je vois mon article se structurer et je préfère cela. Une fois que j’ai fini d’écrire tous mon article je passe à la correction. Par moi-même et ensuite par un logiciel afin d’essayer d’en enlever le plus possible.

    Du coup je vais suivre tes conseils et voir ce que cela donne d’optimiser mon temps d’écriture et d’être par la même occasion plus productive donc.

    Merci beaucoup pour ton article !

    Répondre à Lavisionrauz
    • Marlène

      C’est bien d’avoir le réflexe « logiciel de correction orthographique » :) Tout le monde n’a pas les mêmes facilités avec l’orthographe (chacun ses points forts !) mais certains ne profitent pas de ce genre d’outil et ça rend leur blog difficile à lire, c’est dommage !

      Répondre à Marlène
  • Toute Ouïe

    Cela dépend des articles. Des petites brèves musicales, ça me prend pas trop de temps mais la critique d’un album ou d’un concert, forcément c’est plus long. Mais ce qui me prend le plus de temps en ce moment, c’est de trouver quoi parler. Panne d’inspi, c’est pas facile! :)

    Répondre à Toute
    • Marlène

      Ton commentaire me fait découvrir ton blog, je ne le connaissais pas ! Le milieu de la musique est génial pour les blogs, il y a tellement matière à se développer, si j’avais plus de temps je me lancerais là-dedans parce qu’au-delà de l’analyse ou des critiques, tu peux relayer l’actualité d’un panel d’artistes qui t’intéressent, c’est une source d’inspiration inépuisable :) Tu peux alterner entre de l’actu, des comptes-rendus, des analyses « de fond » ou des dossiers à thème sur des artistes qui te plaisent, tu peux plonger dans des aspects comme les communautés de fans, le merchandising, le business de la musique lui-même.

      Pfiou rien que d’en parler ça me donne envie d’ouvrir une rubrique de plus sur le blog ha ha ! #ausecourslesjournéesnedurentque24h

      Répondre à Marlène
  • Dorothée @MicmatiK

    Merciiiiiii pour cet article où je me reconnais totalement (dans les mauvais travers que tu décris). Écrire un article me prends un temps fou je trouve (sans même parler du fait d’aller voir une expo, de faire une escapade, bref de trouver les sujets), sans parler derrière des traitement photos, du SEO, du titre, des réseaux sociaux de toutes ces petites choses qui s’ajoutent. Et c’est normal, le blogging est chronophage mais je dois aussi avouer que mon organisation est à revoir! Par exemple lorsque j’écrivais uniquement sur word et déconnectée du net mes articles et non sur wordpress directement, j’étais bien plus concentrée et efficace. En effet, je ne passais pas mon temps avec les onglets FB, twitter, google analytics qui me font tjrs des clins d’oeil et sur lesquels je m’attarde toutes les 5 min (et qui peuvent me déprimer en plus, tendance maso je crois ^^). Je vais de ce ce pas adopter ta méthode! (enfin essayer…)

    Répondre à Dorothée
    • Marlène

      Arf le drame des onglets… Il existe des systèmes pour s’auto-bloquer l’accès aux sites qu’on juge trop chronophages aux heures qui nous arrangent.

      Répondre à Marlène
  • Christelle

    Très bien cet article (comme d’habitude, j’ai envie de dire ;-) ). C’est marrant parce qu’il y a un moment j’avais essayé de me chronométrer pour être plus efficace mais je dépassais souvent le temps imparti. Jme disais « non mais j’suis folle de faire ça quand même » et puis j’ai arrêté. Mais finalement après lecture, je pense que je vais reprendre cette technique et réutiliser le chrono en ligne ^^

    Répondre à Christelle
    • Marlène

      Pour ma part je ne me fixe pas de durée à l’avance parce que justement, je trouve ça stressant et ça doit rester un plaisir d’écrire :) Je m’en sers plutôt pour voir combien de temps je mets, ça me fait prendre conscience des moments où je perds du temps parce que le chrono continue à tourner. A posteriori, tu peux aussi mieux te rendre compte des articles qui te demandent le plus de temps.

      Répondre à Marlène
  • Yoann

    Super conseils

    J’en applique déjâ certains naturellements mais ce post va me donner matière à approfondir.

    Répondre à Yoann
    • Marlène

      Ça vient avec le temps aussi :) Tu te rends compte au fur et à mesure de ce qui marche pour toi et de ce qui t’aide à t’organiser !

      Répondre à Marlène
  • Océalie

    Je suis d’accord avec tous ces points et c’est vraiment sympa de pouvoir se comparer à d’autres. Etant habitué à des supports plus contraignants, le blog me semble assez simple car il n’y a pas de contraintes de calibrage ou de forme (il m’arrive de partir des photos plutôt que du texte mais c’est le type de blog qui veut ça). Mais j’avoue que la notion de « calendrier éditorial » m’est assez étrangère. En gros, ça se résume à une idée plus ou moins précise des 2-3 articles à venir (selon la période/l’actualité et si j’ai des choses intéressantes à dire). C’est grave (docteur) ? ;)

    Répondre à Océalie
    • Marlène

      Très grave, je pense qu’il va falloir opérer d’urgence ^^ Non je plaisante, il y a des gens que ça freine complètement, d’autres que ça aide beaucoup. J’ai prévu une série d’articles sur le sujet à partir de dimanche : à quoi ça sert (et est-ce que ça sert à quelque chose d’ailleurs ?), quoi mettre dedans, comment ça marche, tout ça tout ça !

      Répondre à Marlène
  • Séverine

    Encore un article super intéressant ! Je me rends compte que je blog plutôt efficace pour l’instant car je respecte instinctivement les étapes que tu as citées (d’abord l’écriture d’un seul jet, ensuite les corrections …).
    Par contre il est vrai que je ne me chronomètre pas, ce qui fait que je suis incapable d’évaluer le temps passé sur un article.
    Allez zou une bonne résolution pour l’avenir, histoire d’optimiser encore plus le processus, Merci !

    Répondre à Séverine
    • Marlène

      Merci Séverine ! Le chronométrage, ça sert quand tu as un peu de mal à te concentrer mais bon, on n’est pas à l’armée donc si c’est une source de stress, ce n’est pas utile :) Je le fais parce que parfois, je me rends compte que je mets beaucoup trop longtemps à écrire certains articles, ça permet de vraiment se rendre compte des moments où on perd du temps.

      Répondre à Marlène
  • AmandineDismoimedia

    Plus ça va plus j’écris rapidement. Ce n’est pas le fait d’une organisation mais juste de lecteurs plus nombreux et participants au débat, ça motive ! Par contre, même si je suis tout à fait de ton avis d’écrire comme si on était au brouillon est souvent plus efficace que de prendre son temps, par contre dans mes derniers articles je trouve la frustration d’avoir ce qui me semble une idée fondamentale après avoir publié. M’enfin j’imagine qu’avec le temps ça s’arrangera et comme tu dis si les lecteurs n’ont plus rien à apporter ils auront sûrement moins de plaisir à lire.

    Répondre à AmandineDismoimedia
    • Marlène

      C’est vrai qu’ils nous motivent bien, nos lecteurs ! Pour l’idée fondamentale qui te vient après avoir publié, c’est très bien, non ? Ça te donne une opportunité d’écrire une suite à ton article sous un autre angle !

      Répondre à Marlène
  • Alexandrine

    Je n’ai jamais rencontré de difficultés particulières pour rédiger des articles. Peut-être un peu mal à l’aise au début de ne pas savoir s’il faut vouvoyer ou tutoyer, quelle longueur écrire, sur quel sujet etc… C’était surtout des interrogations de débutante.
    Pour ma part j’utilise énormément le mindmap pour mettre au clair mes idées et les structurer. Et quand c’est pas clair je laisse de côté et je le reprends une autre fois. Souvent la création de ce mindmap me donne déjà les phrases et les idées que je vais aborder. A ce moment là je passe directement à l’écriture, d’un seul jet comme tu dis pour éviter de « casser » l’inspiration (on réfléchit plus vite qu’on écrit).

    Je fais souvent la relecture et la mise en place des photos un autre jour de façon à avoir suffisamment de recul pour me rendre compte si j’ai bien aborder tous les thèmes du sujet et que je n’ai rien oublié. En même temps ça me rassure car je suis souvent déçue après coup des articles que j’écris et publie le même jour.

    Je n’aime pas du temps regarder le temps que je mets à écrire un article. ça m’énerve et ça me stresse… Quand je me mets la pression comme ça en général je suis contre productive. Par contre quand je suis décidée ça va très vite mais je ne le commande pas…
    Compliqué tout ça x)

    Répondre à Alexandrine
    • Marlène

      Tant que tu trouves une méthode qui te convient bien, c’est le principal :) J’aime bien prendre du recul aussi, parfois on se rend compte avec un peu de distance qu’un paragraphe n’est pas très clair ou qu’on pourrait écourter/détailler telle ou telle chose !

      Répondre à Marlène
  • Julia

    Oh moi je ne fais pas tout à fait dans le même ordre que toi.
    Sans illustrations déjà sélectionnées, je n’arrive pas à écrire, ne me demande pas pourquoi >.<

    Par contre, aucun soucis de concentration, quand je commence un article, je le finis desuite, sinon je n'arrive pas à m'y remettre !

    Répondre à Julia
    • Marlène

      Ça dépend peut-être aussi du temps que demande un article :) Je sais que quand je me lance dans un article de 2h ou 2h30, c’est dur de tenir jusqu’au bout d’une traite ! Pour l’ordre, je dirais que ça n’a pas d’importance, ce qui rend efficace c’est de se focaliser sur une chose à la fois au lieu de partir dans tous les sens (« j’écris un paragraphe, je relis le paragraphe, je cherche une photo, je réécris un paragraphe, je recorrige le premier paragraphe » ^^)…

      Répondre à Marlène
  • Cécilia Autour de Cia

    Encore très intéressant. Au départ du blog, ça partait dans tous les sens au niveau de l’écriture et de la gestion du temps. C’était une catastrophe pour tenir le rythme.
    Mais ce qui m’a vraiment aidé est de tenir un planning de publication, j’en fait un par mois pour avoir une ligne directrice, même s’il arrive que des articles changent de place au fur et à mesure.
    Et avec le temps, j’ai réussi à me gérer mon écrire. Je sais combien de temps me prend un tuto beauté, une recette de cuisine, ou un article humeur (les plus longs à écrire).
    Mais j’avoue que j’ai dû mal sur la longueur, j’ai appris à diminuer les articles beautés car la lecture se fait surtout avec les photos. Mais pour les articles humeurs, j’ai de mal à passer sur des détails.
    Bises

    Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Copiiiiiine ! Pareil, j’ai toujours un peu de mal avec les articles courts ^^ Ce n’est pas faute d’essayer mais bon, c’est important les détails ! Il y a peut-être des lecteurs que ça fait fuir mais dans l’absolu, j’ai tendance à penser qu’un lecteur sait « scanner » le contenu long pour en retirer ce qui l’intéresse, ne voir que les photos s’il est pressé… et au contraire, je suis sûre que les gens qui cherchent des informations sont ravis de tomber sur des articles bien détaillés et complets. Ce n’est pas un hasard si tu as eu autant de visites si rapidement, il y a des gens qui mettent longtemps à atteindre les stats dont tu parlais dans ton bilan de première année de blogging.

      Répondre à Marlène
    • Cécilia Autour de Cia

      il m’arrive quand même de faire des articles en plusieurs partie, mais j’avoue que sur des sujet humeur très précis c’est difficile de faire des coupes.
      quand tu fais des tutos, moi je trouve ça très bien que tu découpes car ça nous laisse le temps d’assimiler. Comme pour ton article sur sauvegarder son blog. Tu as d’abord traiter l’intérêt, pourquoi il faut le faire et ensuite tu as fais le tuto pratique. Et personnellement, j’ai trouvé ça très bien et sûrement plus clair que si tout était dans un seul article.
      bises

      Répondre à Cécilia
    • Marlène

      Sur un sujet humeur, c’est vrai que la réflexion vient souvent d’un bloc, chaque élément est étroitement lié à un autre donc c’est plus dur de séparer ! J’essaie de diviser les articles trop longs quand je peux :) Sinon personne n’a le temps de lire de toute façon ^^

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.