Deadline & Dresses – « Mon employeur a toujours été au courant de l’existence de mon blog »


Aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre de la pétillante Mélanie. Elle blogue depuis 2014 sur le thème de la mode au bureau et de l’épanouissement au travail. Son blog, Deadlines & Dresses, échappe totalement au cliché de la blogueuse mode popularisé par une certaine presse.

Il s’adresse à des femmes actives, avec qui Mélanie partage des conseils issus de sa propre expérience pour trouver le bonheur au travail. Look, efficacité, attitude à adopter dans les mille situations qui ponctuent la vie en entreprise, elle a des petites astuces pour tous les contextes !

Mélanie a bien voulu vous raconter comment son projet de blog s’est peu à peu construit !

Mélanie, blogueuse sur Deadlines & Dresses

Comment as-tu choisi ce thème qui sort des sentiers battus ?

Après avoir achevé mes études de droit à Lyon, je suis partie en Allemagne avec le projet de travailler quelques mois, pratiquer la langue apprise au cours de mon parcours universitaire, puis rentrer en France pour chercher mon premier travail. Mais le destin en a voulu autrement et je suis restée en Allemagne, où je vis depuis 6 ans. Cependant, je ne m’étais pas préparée mentalement à cette expatriation.

J’avais quitté mes amis en leur disant que je reviendrais bientôt… Au bout de quelques mois, le fait de me retrouver avec des copines pour faire du shopping, boire des cafés et parler de tout et de rien me manquait beaucoup.

Je m’investissais à fond dans mon travail, j’y pensais le soir, le week-end, la nuit, bref, tout le temps. Parfois, je passais mes soirées à faire des recherches sur internet sur des thèmes tels que : comment préparer mon entretien de fin de période d’essai, comment me faire entendre en réunion, comment négocier une augmentation de salaire. Je me disais qu’il devait bien y avoir des filles comme moi qui s’intéressaient au même type de sujets, mais je n’en connaissais pas personnellement. Lorsque je ne pensais pas au travail, je lisais des magazines de mode et j’allais faire du shopping. Mon compagnon me répétait souvent que j’avais besoin d’un hobby.

En parallèle, dans le cadre de mon travail, j’ai proposé volontairement d’écrire des articles pour le blog de l’entreprise, ce qui a été accepté. Ce fut mon premier contact avec WordPress. Tout doucement, l’idée de créer mon blog a commencé à se former dans mon esprit, mais j’ai tout de même réfléchi pendant environ un an avant de me lancer.

J’ai hésité car mon entourage me disait que je passais déjà la journée sur l’ordinateur au travail, et que je devrais me trouver un hobby plus sportif ou manuel. Mais finalement, j’ai décidé de me lancer et d’écrire sur les deux sujets qui me passionnent : la vie professionnelle et la mode.

Ton plan d’action quand tu as commencé à bloguer ?

Tout au début, j’ai fait attention aux aspects techniques. J’ai lu beaucoup de blogs qui expliquaient comment créer un blog, et j’ai acheté mon propre nom de domaine au lieu de commencer sur une plateforme gratuite. J’ai choisi un thème responsive et j’ai téléchargé le plug-in Yoast pour le SEO. J’ai créé mes pages sur les réseaux sociaux.

Rapidement, je me suis rendu compte qu’au-delà de ces aspects, j’avais besoin de définir mon public cible pour adapter ma manière de communiquer et de me fixer des objectifs pour me motiver. Où trouver les lectrices s’intéressant à la fois à la mode et à la vie pro ? C’est une quête permanente depuis le début du blog.

L’anonymat s’impose-t-il quand on blogue sur un thème comme le tien ?

J’ai choisi de gérer le blog en utilisant mon deuxième prénom, pour une raison simple : au moment où j’ai créé le blog, je représentais régulièrement mon employeur dans les médias. Je voulais que ce soient ces coupures de presse et mon profil LinkedIn qui ressortent lorsque l’on tape mon nom et mon prénom dans un moteur de recherche. Je ne souhaitais pas voir apparaître le blog sur la première page des résultats. Cependant il s’agissait d’un choix personnel. Mon employeur a toujours été au courant de l’existence de mon blog et ne m’a imposé aucune contrainte à ce sujet.

Entre temps, j’ai changé d’emploi. Pendant la phase où je cherchais du travail, je n’ai pas caché mon blog, au contraire, je l’ai mentionné sur mon C.V. Tenir un blog peut être avantageux dans le cadre professionnel, peu importe le sujet, car cela me permet de démontrer que j’ai déjà pratiqué WordPress, les outils d’online marketing, le community management, etc.

Aujourd’hui, j’utilise toujours mon second prénom pour tout ce qui touche au blog, pour garder une continuité. Ce serait bizarre de dire à mes lectrices de la première heure : « au fait, je ne m’appelle pas vraiment Mélanie ! »

Si tu devais citer ce qui te semble difficile dans le blogging ?

Une difficulté sur le plan technique : les photos. Ce n’est pas du tout mon domaine, mais j’ai rapidement compris que les visuels étaient essentiels pour un blog, surtout un blog mode. Heureusement, mon compagnon y a vu l’occasion de s’intéresser de près à la photo, et de s’offrir un nouvel appareil. C’est lui qui fait toutes les photos du blog. Pour les retouches, je n’en fais que lorsque c’est vraiment nécessaire. J’utilise Gimp et je recherche des tutoriels sur YouTube. Mon rêve serait d’être une pro de Photoshop, j’envisage de suivre un cours pour apprendre à utiliser ce logiciel prochainement.

J’ai aussi eu des difficultés avec les langues. Ayant des amis francophones, germanophones et anglophones, j’ai essayé de proposer le blog en trois langues au démarrage. Mais rapidement, c’est devenu trop lourd et la qualité des textes en pâtissait. Aujourd’hui, je me suis recentrée sur un public francophone.

Au début, et encore aujourd’hui, le plus difficile pour moi ce sont les réactions des gens qui réduisent mon blog aux cadeaux des marques ou au nombre de followers. Les premières questions que l’on me pose sont : est ce que tu reçois des cadeaux des marques ? Et quand je réponds « non », les personnes se désintéressent du sujet comme si mon blog n’avait aucune valeur puisqu’il n’avait pas encore été découvert par les marques. Je trouve cela dommage.

J’aimerais bien que l’on me demande plutôt : « es-tu satisfaite de ton blog ? » Je pourrais dire que oui, car je reçois des commentaires positifs, j’essaie des stratégies online marketing ou SEO, j’apprends de nouvelles choses, j’échange avec d’autres blogueuses et surtout, j’ai un terrain de jeu pour tester de nouveaux outils qui me servent aussi dans le cadre de mon travail (et parfois vice-versa).

Un an après tes débuts, comment fais-tu évoluer ton blog ?

Je viens de changer le design de mon blog et d’investir dans un thème qui me permet de le présenter comme un magazine. En un peu plus d’un an, j’ai publié près de 120 articles, mais ils ne sont pas tous de qualité égale. Je suis donc en train de reprendre les articles un à un et de les optimiser pour qu’ils offrent une réelle valeur ajoutée à mes lectrices. Avec le nouveau design, j’ai pu observer une nette diminution du taux de rebond. Le site est plus agréable et les visiteurs restent plus longtemps.

Chaque petit pas me rapproche de mon objectif, à savoir devenir un blog de référence sur mes thématiques : s’habiller tendance au bureau, s’épanouir dans sa vie pro. Un blog sur lequel mes lectrices trouvent de l’inspiration ou des infos utiles.

Mélanie, blogueuse sur Deadlines & Dresses

La monétisation a-t-elle sa place sur ton blog ?

Je viens de recevoir ma première proposition d’article sponsorisé. J’ai décidé de tenter l’aventure car la marque propose des produits correspondant à ma ligne éditoriale. J’ai inséré les informations relatives à cette marque dans un article que j’aurais de toute façon écrit, avec ou sans coopération. C’est comme ça que j’envisage les partenariats. Avant d’accepter et lorsque je rédige l’article, je me demande : pourrais-tu écrire sur ce sujet ou publier cet article même sans le partenariat ? Si la réponse est oui, je ne vois pas de raison de refuser.

Avant d’accepter ce premier partenariat, j’ai bien recherché sur le net ce à quoi il fallait faire attention notamment au niveau juridique et fiscal, et j’ai évidemment trouvé un article super complet sur le sujet sur No Tuxedo :)

Quels sont les indispensables de ta « trousse à outils » de blogueuse ?

Mon téléphone, un Galaxy Note (très pratique avec son grand écran, pour gérer plusieurs fenêtres en même temps, noter mes idées à la main comme dans un carnet, etc.) et un gros volume Internet dans mon forfait. Sinon, j’utilise Hootsuite pour programmer des publications sur Twitter, et Canva pour réaliser bannières, logos et autres visuels etc. Mon outil préféré en ce moment est Pablo, qui permet de réaliser facilement et gratuitement des citations optimales pour le partage sur les réseaux sociaux.

Qu’est-ce qui te surprend dans le blogging ?

Je ne m’étais pas doutée que mes exigences envers moi-même augmenteraient avec le temps. Chaque fois que j’ai appuyé sur le bouton « publier », j’étais persuadée que mon article était top, et quand je les revois quelques mois plus tard, j’ai toujours des points à optimiser.

Justement, le blogging te permet-il de progresser dans certains domaines ?

Oui, j’en ai un peu parlé tout au long de l’interview. J’ai effectué un cursus juridique et pas du tout marketing, donc tout ce que je sais dans le domaine, je l’apprends sur le tas et essentiellement via mon blog. Online marketing, HTML et CSS, community management, retouche photo, stratégies SEO, et j’en passe. Ce qui me plait, c’est d’avoir un outil pour faire des tests et mettre en pratique ce que j’apprends en lisant des ouvrages ou des articles sur le web, et en observant d’autres sites et blogs. En bonus, j’aime les séances photo avec mon compagnon : le blog nous a donné un hobby commun !

Au niveau développement personnel, je suis quelqu’un de très organisé et structuré, sérieuse et travailleuse, mais du coup aussi un peu rigide et parfois renfermée sur moi-même. Le blog me permet de devenir plus cool, de parler à des filles sympas, me détendre un peu. Je pense que bloguer adoucit ma personnalité. J’ai aussi toujours un sujet de conversation joker en soirée, à coté des sujets de small talk classiques.

Tes conseils à un blogueur débutant ?

Sans hésiter :

  • Se préparer à y passer beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps.
  • Se fixer des objectifs clairs et définir le plus tôt possible son groupe cible, lire les blogs de blogueurs expérimentés tel que le tien.
  • Tenir compte du feedback des lecteurs.

Une anecdote au sujet de ton blog ?

Au début, je ne souriais pas sur mes photos, car je voulais que mon blog ressemble à un magazine. J’avais en tête les expressions de visage des mannequins sur les défilés, et j’essayais de les reproduire. Un jour, exceptionnellement, j’ai posté sur la page Facebook du blog une photo sur laquelle je souriais, et j’ai pu observer 120% d’interaction en plus que d’habitude, ainsi qu’un commentaire d’une autre blogueuse qui me conseillait de sourire comme cela plus souvent sur mes photos. Depuis que je le fais, mon blog a beaucoup plus de succès !

Merci à Mélanie pour ce moment de partage !

La série d’interviews « Devenir blogueur » permet de se plonger dans l’univers de blogueurs qui ont accepté de raconter leurs débuts, avec ses moments forts et ses obstacles. Vous pouvez consulter d’autres témoignages sur No Tuxedo !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

11 commentaires sur “Deadline & Dresses – « Mon employeur a toujours été au courant de l’existence de mon blog »

  • Audrey Moo

    Trop contente de voir que deux de mes blogueuses préférées collaborent ensemble. La blogosphère est une chouette communauté ! Ca m’a fait réalisé qu’en fait je ne connais même pas vos vrais prénoms je vous appelle Lou et Mélanie alors qu’en fait c’est pas ça !
    Bref super chouette l’article, même si je suis de près Mélanie, je ne savais presque rien de ce qu’elle mentionne (au passage, je suis d’accord, sourire sur les photos est beaucoup plus sympa).
    Marlène, je me porte volontaire pour écrire un article dans la série d’interviews « Devenir blogueur » si ça t’intéresse. Je t’envoie un petit message plus tard ;)

    Répondre à Audrey
    • Marlène

      Avec plaisir ! J’ai reçu plusieurs mails dernièrement donc ne t’étonne pas si je mets un peu de temps à répondre :)

      Répondre à Marlène
  • Julie lit au lit

    Merci de nous faire découvrir ce blog et cette blogueuse! C’est très inspirant! Ça me confirme que je dois parler de mon blog dans mon CV!

    Répondre à Julie
  • Toute Ouïe

    Une interview très intéressante. C’est vrai qu’un blog peu prendre beaucoup de place dans notre vie…

    Répondre à Toute
  • Le Bloc-Notes de Carmen

    Merci à Mélanie pour son avis et à toi Marlène de nous le partager !

    Répondre à Le
  • tania

    Hello Lou chouette article, je ne connaissais pas le blog de Mélanie. Original ces 2 thèmes pour le blog, c’est ca la blogosphère tellement variée avec des personnalités diverses c’est ce que j’aime.
    En tout cas je suis contente que tu proposes ces témoignages de blogueurs!

    Répondre à tania
    • Marlène

      Hello, oui les thématiques sont originales et je trouve que le blog de Mélanie a une vraie personnalité. J’aime bien son approche pratique de sujets qui concernent tous les salariés !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.